TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UNE BRÈCHE GÉANTE DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: UNE BRÈCHE GÉANTE DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE   Lun 9 Mar 2009 - 11:12

DÉCOUVERTE D' UNE BRÈCHE GÉANTE
DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE











cligno étoile http://science.nasa.gov/headlines/y2008/16dec_giantbreach.htm




Dernière édition par invitée le Ven 6 Mai 2011 - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: UNE BRÈCHE GÉANTE DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE   Sam 16 Mai 2009 - 18:36

UNE BRÈCHE SANS PRÉCÉDENT
DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE






16 décembre 2008, les cinq sondes spatiales Thémis ont observé, dans le champ magnétique terrestre, une brèche 10 fois plus large que tout ce qu’on avait pu imaginer jusqu’à présent. Les vents solaire peuvent s’y engouffrer pour "charger" la magnétosphère de puissantes tempêtes géomagnétiques. Mais cette brèche n’est pas en soi ce qu’il y a de plus étrange; les chercheurs sont stupéfaits de découvrir sa forme inhabituelle qui remet en cause les idées recues sur la physique de l’espace.

"Dans un premier temps je n’y croyais pas" déclare David Sibek, scientifique Goddard Space Flight Center. "Cette découverte modifie fondamentalement notre compréhension de l’interaction entre les vents solaire et la magnétosphère".

La magnétosphère est une bulle magnétique qui enveloppe la Terre et la protège des vents solaire. L’exploration de cette bulle est un des objectifs principaux de la misson Themis lancée en février 2007. La découverte remonte au 3 juin 2007 lorsque, par un heureux hasrard, les premières sondes sont passées à travers cette brèche au moment ou elle se formait. Les capteurs embarqués ont enregistré un torrent de particules de vent solaire s’engouffrant dans la magnétosphère, révélateur d’un événement inattendu tant par sa signification que par son ampleur.







Selon Wenhui Li et Jimmy Raeder, deux physiciennes de l’université de New Hampshire, la brèche avait quatre fois la largeur de la Terre, et il s’y engouffrait 1 027 particules par seconde.
L’événement a commencé brusquement par une petite bouffée de vent solaire qui a établit un faisceau de champ magnétique du Soleil à la Terre.
Puis à la manière d’une des tentacules d’une pieuvre autour d’une palourde, d’autres faisceaux ont entouré la magnétosphère et l’ont fragmentée selon un processus dit de "reconnexion magnétique".

Loin au-dessus des pôles, les champs magnétiques du Soleil et de la Terre sesont connéctés et ont formé des conduits ouvert aux vents solaire. Les conduits de l’Arctique et de l’Antarctique se sont développés, en quelques minutes ils ont coiffé l’équateur, et ont engendré la plus grande rupture magnétique jamais enregistrée par des sondes spatiales.

Les chercheurs ont été surpris par l’ampleur du phénomène, la magnétosphère était complétement ouverte du coté du jour !Les circonstances aussi étaient inatendues. Les physiciens ont longtemps cru que les trous dans la magnétosphère ne se produisaient que lorsque le champ magnétique du Soleil était orienté vers le pôle Sud; or la brèche la brèche de juin s’est produite alors que ce champ pointait vers le Nord. « Pour le profane, explique Sibek, cela peut sembler anodin, mais pour physicien, c’est bouleversant, mes collègues avaient peine à y croire, comme si je leur avait annoncé que le Soleil se lève à l’ouest. »

La raison de cet ahurissement est la suivante. Les vents solaires se heurtent à la magnétosphère à peu près au niveau de l’équateur, là ou le champ magnétique de la planète est orienté vers le Nord. Supposons qu’une impulsion de magnétisme solaire s’approche et soit également orientée vers le Nord, les deux champs se renforcent mutuellement et, de ce fait, aussi le bouclier magnétique de la Terre, interdisant l’accès aux vents solaires. Dans le jargon de la physique, un champ magnétique solaire orienté au Nord, s’appelle un « IMF Nord » et signifie "Bouclier levé" !

« Vous comprenez donc notre stupéfaction, dit Sibeck, de constater un IMF Nord, et le bouclier qui s’abaisse, cela bouleverse complétement notre notion des choses. »







Les IMF Nord, ne produisent pas de tempêtes géomagnétiques, mais elles préparent le terrain pour ces tempêtes en chargeant de plasma la magnétosphère. Une magnétosphère chargée est la voie ouverte aux aurores, aux émissions énérgétiques et autres perturbations qui peuvent se produire par exemple lorsque jaillit une EMC ( Emission de Masse Coronale).

Raeder explique que les années à venir pourraient s’avérer mouvementées : « Nous entrons dans le cycle 24. Pour des raisons encore inexpliqués, lors des cycles pairs les EMC frappent généralement la Terre avec une orientation magnétique Nord. Parreilles EMC devraient ouvrir une brèche et charger la magnétosphère de plasma juste avant le début d’une tempête. Les conditions sont mûres pour un événement majeur. »

Sibeck confirme : « Ceci pourrait avoir pour conséquences des tempêtes magnétiques plus puissantes que ce que nous avons connu depuis très longtemps. »





Notre commentaire

On ne peut manquer de rapprocher cette information du fait que le système solaire traverse le plan équatorial de la Galaxie et que, selon certains scientifiques dont le chercheur Weir (voir article « sommes nous à l’aube d’une ère glaciaire ? » dans Nexus n°60), cela devrait entrainer une inversion de la polarité terrestre. Peut être assistons nous aux premiers signes de cette inversion. Voici donc un élément scientifique crucial à verser au dossier «2012 » (voir artcicledans le n°60 et dans le présent numéro de NEXUS). En outre, à l’occasion du Nouvel An, les médias ont largement signalé qu ‘il fallait soustraire une seconde aux horloges à cause d’un ralentissementde la rotation de la planète. Les raisons de ce ralentissement n’ont pas été clairement expliquées, mais nous savons que ce phénomène , qui se manifeste depuis longtemps, s’est nettement accentué depuis quelques années. Cela aussi est cohérent avec tout le reste et pourrait annoncer une inversion de sens de rotation.



source:
soleil http://science.nasa.gov/headlines/y2008/16dec_giantbreach.htm?list1284083






source: NEXUS n°61


Revenir en haut Aller en bas
 
UNE BRÈCHE GÉANTE DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: TRANSITION ET SPIRITUALITÉ :: Ascension vibratoire de la Terre-
Sauter vers: