TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 30 Mai 2009 - 14:04

VERS UNE CAMPAGNE DE VACCINATION MASSIVE ET OBLIGATOIRE
CONTRE LA GRIPPE CET AUTOMNE













On s'y attendait; et c'est tout à fait logique:


« Nous vous transmettons cette info qui vient "tomber", même si cela fait plus de 6 mois que nous la voyons venir et que nous vous prévenons.
Une telle info, lancée en ce grand week-end, en pleine campagne électorale et avant les grandes vacances, est bien dans la nature des instigateurs de cette manoeuvre...
Rendre obligatoire la vaccination de masse "anti"grippale est en contradiction avec toutes les textes constitutionnels, relatifs à la liberté, et implique d'autres mesures répressives (sans parler de l'absurdité scientifique...).
Ainsi, l'obligation devra être suivie d'amende et de peine prison à toute personne ou groupe qui tenterait d'informer la population et de l'inciter à ne pas se faire vacciner (vous comprenez mieux pourquoi le site de notre association ne sera plus accessible à partir du 20 septembre prochain, c'est une des raisons, vous devez aussi comprendre l'importance de ces mails, tant qu'ils sont encore possibles, et la nécessité de sauvegarder les articles du site et de faire circuler les infos sans attendre...).

Dr MR (10 ans de recherche sur les vaccins) : « Si j’avais un enfant aujourd’hui, la dernière chose que je permettrais serait bien de le faire vacciner. Les responsables de la communication médicale, de concert avec la presse, effraient les parents à coup de scénarios catastrophes sur ce qui va arriver si leurs enfants ne se font pas vacciner. Ils laissent entendre que c’est criminel de refuser le vaccin. Cela équivaut à être de mauvais parents. C’est en étant mieux informé que l’on peut combattre cela. Ce n’est pas facile de lutter contre les autorités. Et il n’y a que vous pour décider de le faire ou pas. À chacun de choisir son camp. Le cartel médical aime ce genre de pari. Il est à peu près certain que la peur l’emportera. ».

À LIRE ABSOLUMENT (sans oublier les PDF joints) :

gyro http://artemisia-college.org/Grippe_porcine___aviaire___humaine___mexicaine___A-00-03-01-0227-01.html
gyro http://artemisia-college.org/Alerte_contamination_H5N1_suspecte-00-03-01-0223-01.html
gyro http://artemisia-college.org/Vaccins___temoignage_d’un_repenti-00-050-01-0225-01.html


INFO DU 30 MAI 2009 :
Vers une campagne de vaccination massives et obligatoire, contre la grippe en automne...
« Le gouvernement français souhaite mettre en place une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l'automne pour un coût total d'un milliard d'euros, rapporte le Journal du dimanche dans son édition de samedi. »

« La France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois", affirme le journal sans citer ses sources. »

Lire l’article ici
gyro http://fr.news.yahoo.com/4/20090530/tts-grippe-vaccin-france-ca02f96.html
"N'y aurait-il pas derrière tout cela une légère "pression" de ces groupes pharmaceutiques qui vont se partager "le magot ?"


Lire : Grippe A : vaccination obligatoire en France ?
gyro http://fr.news.yahoo.com/63/20090530/tfr-grippe-a-vaccination-obligatoire-en-019dcf9.html
gyro http://artemisia-college.org/
« Si les pays décrètent la vaccination obligatoire, des centres de vaccination spécifiques seront installés et des médecins évalueront s'il existe une éventuelle contre-indication. En cas de force majeure, d'autres lieux publics pourraient être réquisitionnés et du personnel médical à la retraite, appelé en renfort pour administrer les doses. ».

Grippe: Onze questions sur une mobilisation mondiale
gyro http://www.lejdd.fr/cmc//societe/200922/grippe-onze-questions-sur-une-mobilisation-mondiale_213200.html


Avez vous bien tout compris ?
Attention, l'argent, les profits, ne sont pas tout, d'autres objectifs se cachent, comme le contrôle de la population...


Cordialement,

Artémisia Collège



papillon 1 http://artemisia-college.org/ (ne sera plus accessible à partir du 20 septembre)
"




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 13:45, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mar 2 Juin 2009 - 13:51

LE REFROIDISSEMENT DE LA PLANÈTE ET LES ÉMEUTES DE LA FAIM QUI EN DÉCOULERONT
MOTIVENT-ELLES NOS ÉLITES À RÉDUIRE LA POPULATION MONDIALE ?












On a déjà oublié les heures noires de la grippe porcine et l'Europe, ses angoisses d'une épidémie ravageuse. Pourtant, la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne, avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois. Selon nos informations, l'Etat veut passer commande de 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A à trois laboratoires (GlaxoSmithKline, Sanofi et Novartis). Ce stock devrait permettre de faire face au pire des scénarios: celui d'une pandémie hivernale. En 1918, la grippe espagnole avait, elle aussi, marqué le pas au printemps avant de revenir à l'automne, tuant 40 millions de personnes. Mais à l'époque, il n'y avait pas de vaccin... Les industriels viennent tout juste de récupérer les cellules souches nécessaires et lancent ces jours-ci en urgence la fabrication des doses. Au ministère de la Santé, les réunions sur le sujet s'enchaînent. Depuis une dizaine de jours le calendrier s'est même accéléré.


Note : Affirmer qu'en 1918 il n'y avait pas de vaccin contre la grippe est un mensonge. Un vaccin existait et il a été administré en particulier aux soldats étasuniens dont le taux de mortalité a été beaucoup élevé que les personnes non vaccinées... Nous reviendrons à ce sujet dans l'article suivant.


Les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) font état de 15 510 cas dans 53 pays et de 99 morts. Au début du mois, l'apparition d'un foyer autonome au Japon, chez une personne qui n'avait pas voyagé, a fait monter la tension d'un cran chez les experts de l'OMS à Genève. En France, le virus s'est même invité aux préparatifs du 65e anniversaire du débarquement du 6 juin. Une fonctionnaire de 54 ans qui travaille pour l'administration américaine a été hospitalisée à Caen. C'est le 24e cas recensé sur le sol national.


Note : Au total 99 personnes sont mortes dans le monde de ce virus, c'est peu, c'est très peu comparé aux 250.000 à 500.000 victimes que fait la grippe chaque année. Alors pourquoi une telle mobilisation, les "autorités auraient-elles une idée derrière l'oreille ?"




Cibler des publics particuliers ?

Vendredi soir, les différents experts du gouvernement se sont retrouvés à Matignon en réunion interministérielle pour affiner le plan français. C'est une campagne d'une ampleur inégalée qui se prépare... d'un coût estimé à près d'un milliard d'euros. A titre de comparaison, chaque année, les autorités sanitaires invitent quelque 9 millions de personnes, principalement des adultes de plus de 65 ans, à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cette fois-ci, en commandant 100 millions de doses du futur vaccin, l'Etat veut pouvoir, en cas de retour massif du virus, protéger tous les Français. "Nous serons prêts à opérer dans un laps de temps très court", explique-t-on au ministère de la Santé. Du jamais vu.

Dans un tel schéma, médecins et infirmières seraient réquisitionnés. Les entreprises, les administrations, les écoles, les crèches seraient également sur le pied de guerre. Et selon le professeur Anne Laude, codirectrice de l'Institut droit et santé à l'université Paris-V-Descartes, "personne n'aurait le droit, sauf dans le cas d'une contre-indication médicale, de refuser de se soumettre à une telle vaccination. S'y soustraire à titre individuel, ce serait prendre le risque de contaminer autrui." Dans la pratique, pour enrayer une épidémie, les spécialistes considèrent qu'il suffit de vacciner 70 à 75% de la population. Ce qui laisserait une marge de liberté aux plus récalcitrants... Avant d'arriver à une telle situation, les autorités pourront également choisir de cibler des publics particuliers.




Vaccination obligatoire: décision à l'automne

Les traumatismes laissés par plusieurs crises sanitaires successives, du sang contaminé à la canicule en passant par la vache folle, ont rendu les politiques d'une très grande prudence. "Depuis 1993 nous avons mis en place un groupe d'experts qui n'a jamais cessé de travailler sur le sujet de la grippe, nous étions déjà les mieux préparés à une pandémie de grippe aviaire, explique Jean-Claude Manuguerra, virologue à l'Institut Pasteur, la France a, par ailleurs, une tradition jacobine et centralisatrice qui facilite la mise en pace d'un système de prévention efficace."

La communication autour d'un tel programme de vaccination de masse ne sera pas simple. "Nous jouons la transparence, explique un porte-parole du ministère de la Santé, mais c'est à l'automne que l'on saura exactement comment évolue ce virus. Nous nous appuierons sur trois piliers: les masques, les antiviraux et les vaccins." La vaccination, lorsqu'elle devient obligatoire, n'est pas un acte anodin, soulignent tous les experts. Il faut évaluer le bénéfice de la mesure au regard des risques éventuels. Les accidents, certes peu fréquents pour ce type de vaccin, existent toujours. "Dans ce genre de domaine, on n'est jamais assez prudent", réplique un proche du président de la République. La décision politique balance toujours entre deux risques : celui de pêcher par excès de précaution, quitte à paniquer la population, et celui de ne pas être prêt à temps. Entre les laboratoires, les autorités sanitaires et le virus, une course contre la montre est lancée.

Article original : Le JDD, 30 mai 2009



Note : Voilà donc le noeud du problème : une vaccination obligatoire. Compte tenu du fait que les psychopathes qui nous gouvernent ont tout en tête sauf le bien-être des populations qu'ils sont censées "protéger", la perspective selon laquelle le vaccin serait rendu obligatoire (encore une autre décision liberticide) nous incite à penser que, loin de nous immuniser, il ne fera que rendre l'organisme encore plus vulnérable à la grippe.















Le moment est donc venu de nous pencher sur la campagne de vaccination qui a eu lieu en 1918 et qui est décrite en détail dans cet excellent article du Dr. Eleanor McBean :



Toutes les autorités médicales et non-médicales sur la vaccination conviennent que les vaccins sont conçus pour provoquer un léger cas des maladies qu'ils sont censés empêcher. Mais ils savent également et admettent qu'il n'y a aucune possibilité de prévoir si le cas sera léger ou grave, même extrêmement. Avec cette lourde incertitude, en tenant compte de la vie mêmes des personnes, il est très peu scientifique et extrêmement dangereux d'employer un procédé incertain, tel que la vaccination.

Beaucoup de vaccins provoquent également d'autres maladies, sans compter celles pour lesquelles ils sont donnés. Par exemple, le vaccin de la variole provoquent souvent la syphilis, la paralysie, la lèpre, et le cancer (Voyez les chapitres sur la variole et les pestes). Les piqûres de poliomyélite, la toxine antitoxine de diphtérie, vaccin typhoïde, comme la rougeole, tétanos et toutes autres piqûres provoquent souvent différents autres stades de la maladie, tels que la paralysie poteau-vaccinal de l'encéphalite (inflammation du cerveau), méningite spinale, cécité, tuberculose de cancer (parfois dans un délai de deux ans), (deux à vingt ans après la piqûre) arthrite, maladie rénale, la maladie cardiaque (l'arrêt du cœur parfois dans les minutes juste après la piqûre et parfois plusieurs heures plus tard.) Les dommages aux nerfs et beaucoup d'autres complications sérieuses suivent également les injections.

Quand plusieurs piqûres sont données (différents vaccins) en quelques jours ou quelques semaines, ils déclenchent souvent des cas intensifs de toutes les maladies immédiatement, parce que le corps ne peut pas soutenir un tel nombre de poison mortel injecté directement dans la circulation sanguine. Les médecins l'appellent une nouvelle maladie et cherchent à supprimer ces symptômes.

Quand le poison est pris par la bouche, le système de défense interne a une chance d'éjecter rapidement une partie de celui-ci par le vomissement, mais quand les poisons sont injectés directement dans le corps, échappant à toutes les précautions normales, ces poisons dangereux circulent immédiatement dans tout le corps en quelques secondes et continuent à circuler jusqu'à ce que toutes les cellules soient empoisonnées.

J'ai entendu dire que sept hommes se sont écroulés complètement dans le bureau d'un docteur, après avoir été vaccinés. C'était dans un camp de l'armée, alors j'ai écrit au gouvernement pour vérifier cette information. Ils m'ont envoyé le rapport du secrétaire des États-Unis de guerre, Henry L. Stimson. Le document a non seulement confirmé le rapport des sept personne qui se sont laissé tomber complètement, à la suite des vaccins, mais il a aussi confirmé qu'il y avait eu 63 décès et 28 585 cas d'hépatite par le résultat direct du vaccin de la fièvre jaune, seulement 6 mois après la guerre. C'était seulement une des 14 à 25 piqûres donnés aux soldats. Nous pouvons imaginer les dommages que toutes ces piqûres ont fait aux hommes (voyez le chapitre sur quelles vaccinations sont faites à nos soldats).

La première guerre mondiale était d'une telle durée, que les fabricants de vaccins ne réussirent pas à épuiser tous leurs vaccins. Comme ils étaient, et sont toujours, dans les affaires pour le fric, ils ont décidé de les vendre au reste de la population. Ainsi, ils ont battu du tambour pour mettre en place la plus grande campagne de vaccination dans l'histoire des États-Unis. Il n'y avait aucune épidémie pour la justifier, alors ils ont employé d'autres manœuvres. Leur propagande a expliqué que les soldats rentraient des pays étrangers avec toutes sortes de maladies et que chacun devait subir tous les piqûres disponibles sur le marché.

Les personnes les ont crus parce que, tout d'abord, elles ont voulu croire leurs médecins, et en second lieu, parce que certains soldats de retour étaient malades. Ils n'ont pas su que c'était des maladies dues aux vaccins faites par les docteurs, car les médecins de l'armée ne disent pas ce genre de chose. Plusieurs soldats de retour étaient handicapés à vie par ces maladies, provoquées par les vaccins. Beaucoup étaient atteints de l'encéphalite de postvaccinal, mais les médecins l'ont appelée traumatisme dû au bombardement, quoique beaucoup n'aient jamais quitté le sol américain...

Les maladies provoquées par les nombreux vaccins ont dérouté les médecins, car ils n'avaient jamais connu une telle série de vaccinations avant celle-là. La nouvelle maladie qu'ils avaient créée a provoqué des symptômes de toutes les maladies qu'ils avaient injectées à l'homme. Il y avait la fièvre élevée, des faiblesses extrêmes, l'éruption abdominale et la perturbation intestinale, caractéristiques de la typhoïde. Le vaccin de la diphtérie a causé la congestion des poumons, les froids et la fièvre, la gorge gonflée et endolorie obstruée avec la fausse membrane, et l'étouffement d’obstruction, en raison de la difficulté de respiration suivie de la mort, après quoi le corps tournait au noir, à cause du sang stagnant qui avait été privé d'oxygène dans les périodes d'étouffement. Au début, ils l'ont appelé "la mort noire". Les autres vaccins provoquaient leurs propres réactions : paralysie, dommages de cerveau, tétanos, etc.

Quand les médecins ont essayé de supprimer les symptômes de la typhoïde avec un vaccin plus fort, ils ont provoqué une forme plus importante de typhoïde, qu'ils ont appelée paratyphoïde. Mais, quand ils ont inventé un vaccin encore plus fort et plus dangereux pour supprimer celui-là, ils ont créé une maladie encore plus mauvaise, pour laquelle ils n'ont pas trouvé de nom. Comment devaient-ils l'appeler ? Ils n'ont pas voulu expliquer aux gens que c'était leur propre monstrueux Frankenstein, qu'ils avaient créé avec leurs vaccins et leur chimie agressive. Ils ont voulu diriger la faute sur d'autres, ainsi ils l'ont appelé "la grippe espagnole". Elle n'était certainement pas d'origine espagnole, et les Espagnols étaient offensés par le fait que ce grand fléau mondial, serait dû aux Espagnols. Mais le nom est resté et les médecins américains et les fabricants de vaccins n'ont pas été suspectés du crime de cette dévastation gigantesque : l'épidémie de grippe de 1918. C'est seulement ces dernières années que les chercheurs ayant creusé les faits, ont rejeté la responsabilité sur les médecins.

Certains des soldats pouvaient avoir été en Espagne, avant leur retour à la maison, mais leurs maladies provenaient de leur propre pays, dans les camps de l'armée américain. Nos médecins emploient toujours le même détour. Quand leurs propres vaccins, requis pour voyager à l'étranger, créent des maladies à l'étranger, ils utilisent cela comme une raison alarmante pour que les gens se précipitent dans les centres de vaccination. Vous rappelez-vous la grippe de Hong Kong et la grippe asiatique et les alarmes de grippe de Londres ? C'étaient toutes des épidémies médicales qui compliquaient les rhumes de cerveau habituels, que les gens ont chaque année.

1976 : nous sommes maintenant encore dans cette logique du vaccin, qui permet aux fabricants d'épidémies de créer des marchés pour générer des millions de dollars, avec de nouvelles campagnes de vaccination. Leurs escrocs ont déjà parlé au Président Ford, afin de réserver une somme de 135 millions de dollars, pour mettre en marche leur raquette des vaccins. Même les compagnies d'assurance ont refusé d'être impliquées dans une affaire aussi dangereuse et tordue. Ainsi encore, les médecins et les vendeurs de chimie ont incité les fonctionnaires du gouvernement à garantir l'assurance contre les futures poursuites juridiques, que pourraient déclencher les campagnes de vaccination prévues par les fabriquant de poison chimique. C'est une bonne chose que le président Ford n'ai pas été réélu. Il est dommage qu'il n'est pas été viré avant de fournir l'argent pour empoisonner la population entière. Cependant, nous ne savons pas encore si le Président Carter fera mieux. Sera-t-il tenu par la mafia et la dictature médicale de la drogue chimique ? Ou est-ce qu'il étudiera et annulera ces décisions et incitera les fabricants de vaccins à rendre l'argent pris auprès des contribuables sous de faux prétextes ?

Le rapport des enquêteurs vacciniques de la grippe de porcs qui dit que le vaccin est inoffensif, est faux, et le rapport qui dit qu'il protégera contre la grippe est faux. Cinquante-six personnes sont mortes après les piqûres, certains dans un délai de 48 heures. Il y a confusion et désaccord parmi les médecins au sujet de tous les aspects du vaccin, de la sûreté et de l'efficacité, et la nécessité pour ceux, qui devrait l'avoir et qui devrait être mise en garde contre cette vaccination.

Leur campagne de la terreur est de faire croire que la grippe de porcs est aussi grave que la grippe de 1918 qui a tué 20 000 000 personnes. Ils n'ont aucune prise de sang utilisable et prouvable de l'épidémie de grippe de 1918 pour le prouver. C'était il y a de 58 ans, et les médecins étaient juste aussi confus et inefficaces que maintenant. Cependant, une chose est certaine, la grippe espagnole de 1918 était une maladie vaccino-induite, provoquée par l'empoisonnement extrême des corps par l'accumulation de différents vaccins. Les soldats du "Fort Dix" à qui on a dit qu'ils avaient la grippe de porcs, avaient été injectés par une grande variété de vaccins comme les vaccins qui ont provoqué l'épidémie de grippe en 1918. L'épidémie de grippe au "Fort Dix" n'a été nullement liée aux porcs. Il n'y avait aucun porc au camp, à moins que nous voulions appeler, ironiquement, les instigateurs vacciniques qui ont causé les maladies, des porcs.


Pour ajouter à la confusion, les médecins disent aux gens qu'il y a beaucoup de genres de grippe; celle que les soldats de "Fort Dix" ont eu était une grippe d'AVictoria, celle-là et d'autres formes de virus de grippe, et aussi, que le vaccin de la grippe de porcs que tant de personnes ont déjà pris ne les protégera pas contre les nombreux autres types de grippe. Ceci est employé, afin de les protéger de futures poursuites judiciaires, en stipulant qu'il n'y a pas de lien de cause à effet. Les médecins diront que le vaccin a échoué, parce que ce n'était pas le bon type de grippe qui était prévu. Naturellement, personne ne peut le prouver d'une manière ou d'une autre, parce que les virus sont ses organismes compliqués et invisibles, qui sont instables et imprévisibles. Une définition du dictionnaire de virus est « un poison morbide. » Les vaccins injectés dans le corps sont des poisons et causent les réactions typiques du poison. Le virus ne vole pas autour des gens et n'attaque pas les personnes.

Par conséquent, il n'y aura aucune épidémie de grippe de porcs, à moins que les instigateurs vacciniques fassent comme ils faisaient lors de l'épidémie de grippe en 1918. Elle ne tuera pas 20 000 000 personnes, à moins que les personnes se soumettent aux piqûres produisant des maladies. Il y a également, d'autres causes de la maladie sans compter les vaccins, tels que la nourriture non biologique, chimique. Il y a beaucoup de causes de maladie, mais aucune maladie n'est contagieuse (voyez le chapitre sur la théorie des germes).

Les commandes de vaccins s'emballent dès que les instigateurs vacciniques peuvent faire monter la pression, avec le moindre prétexte qui leur tombe sous la main. En 1957, ils essayaient de mettre en place une campagne de vaccination pour ce qu'ils ont décidé d'appeler la grippe asiatique. Un éditorial dans le "Herald Express" du 29 août 1957 avait titré « crainte de la propagande de grippe. » Extrait de cet article :

« Quelle tempête dans un verre d'eau a été faite autour de la probabilité que ce pays subisse une épidémie de la grippe asiatique en automne et durant les mois d'hiver. »

« Même le département des États-Unis de la santé est un faire-valoir de cette panique, et a publié des rapports qui effrayent le grand public, au lieu de les rassurer, en précisant que cette épidémie, si répandue, ne semble être pas plus dangereuse que notre pléthore habituelle de grippe, quand l'hiver arrive. »

« Ceux qui lisent entre les lignes se demandent si cette affaire ne pourrait pas être simplement une superbe campagne de promotion de la part de ceux qui font et vendent les vaccins. »

Article original : Nos Libertés




Note : vous aurez certainement remarqué ce passage : "Ils n'ont pas voulu expliquer aux gens que c'était leur propre monstrueux Frankenstein, qu'ils avaient créé avec leurs vaccins et leur chimie agressive. Ils ont voulu diriger la faute sur d'autres, ainsi ils l'ont appelé "la grippe espagnole"".















Cette information est peut-être à rapprocher de ce récent communiqué de l'OMS selon lequel il y aurait plus de cas de grippe porcine aux USA (7927) qu'au Mexique (4910). N'est-ce pas étonnant pour une pandémie provenant officiellement du Mexique et qui, aux USA et ailleurs, a déclenché pléthore de mesures sanitaires (annulation de vol, mise en quarantaine de touristes, traitements préventifs et curatifs...) ?

Peut-être que les Mexicains de 2009 jouent le rôle des Espagnols de 1918. En tout cas cette thèse expliquerait pourquoi les autorités sont si sûres d'une recrudescence de la grippe porcine à l'automne 2009.

Le hasard faisant décidemment très bien les choses, l'importante mortalité induite par cette "épidémie" et les "traitements" associés correspond parfaitement aux objectifs que se sont fixés les personnalités les plus riches de la planète au cours d'une réunion secréte, en marge de le conférence Bilderberg dont l'objet officiel était la philantropie (franchement si vous deviez discuter de donations, d'aides aux plus démunis, de générosité,... le feriez-vous derrière des portes closes ?)


Voici donc la traduction d'un article de Global Research qui étonnament n'a pas été traduit par un seul média français. Ces derniers s'en sont tenus à réciter la version officielle de la rencontre de charité secrète. Pourtant même les participants ont fait des déclarations qui s'éloignent sensiblement de l'oeuvre de charité classique...


La rencontre dont nous parlons était une réunion secrète au cours de laquelle "une douzaine des individus les plus riches de la planète se sont rencontrés au cours d'une réunion privée sans précédent à l'invitation de Bill Gates et de Warren Buffett pour parler de philantropie," organisée à la Rockefeller University et à laquelle ont participé des philanthropes reconnus comme Gates, Buffett, le maire de New York Michael Bloomberg, George Soros, Eli Broad, Oprah Winfrey, David Rockefeller Sr. et Ted Turner. [avec de tels bienfaiteurs l'Humanité n'a plus besoin d'ennemis - NdT]

... Selon le journal britannique The Times ces "super milliardaires se sont rencontrés en secret pour étudier comment leur fortune pourrait ralentir la croissance démographique" et ils "ont discuté d'une alliance afin de surmonter les résistances politiques et religieuses à ce changement."
Il est intéressant de constater que "la session informelle de l'après-midi était si discrète qu'on a annoncé aux assistants de certains milliardaires que leur patron étaient en train de recevoir 'des instructions de sécurité'."
En outre, "chaque milliardaire a disposé de 15 minutes pour présenter son sujet favori. Pendant le dîner ils ont discuté de comment ils pourraient mettre en place une 'cause commune' qui pourrait servir leurs intérêts," et le décision qui a découlé a été "qu'ils ont convenu de que la surpopulation était une priorité."
Finalement "un consensus a émergé, ils vont soutenir une stratégie de lutte contre la croissance démographique qui constitue une menace potentiellement désastreuse au niveau environnemental, social et industriel."



Note : Une question reste en suspens : pourquoi décider de l'éradication d'une grande partie de la population dès l'automne 2009 ? Les dernières études climatologiques compilées par SOTT.net nous donnent une réponse :



La NASA a signalé qu’en 2008 il n’y a pas eu de tâche solaire pendant 266 jours sur 366 (73%), mais pour 2009 le nombre de tâches solaires est encore plus faible. Au 31 mars, il n’y a pas eu de tâche solaire pendant 78 jours sur 90 (87%)

L’activité solaire a été la plus faible depuis près de 100 ans, les conséquences climatiques peuvent être importantes. En effet, l’activité solaire est corrélée aux changements climatiques mondiaux. L’année dernière, on prévoyait que le Soleil allait se réchauffer après sa phase d’inactivité. Mais au lieu de cela il a atteint le plus bas niveau de pression solaire depuis 50 ans, le minimum d’émissions radio depuis 55 ans et le nombre le plus faible de tâches solaires depuis 100 ans. D’après Piers Corbyn, astrophysicien et prévisionnistes à long terme dans les domaines de la météo et du climat :

Les dernières découvertes en terme de relations entre le Soleil et la Terre montrent non seulement la primauté des interactions magnétiques / particulaires entre le Soleil et la Terre mais aussi que ces dernières sont modulées par les effets de la Lune ce qui explique le cycle de 60 ans observé dans les variations de température dans le monde et aux Etats-Unis. Cela signifie que la planète va poursuivre son refroidissement général au moins jusqu’en 2030. Ni le cycle de 60 ans, ni le cycle de 22 ans, ni aucune fluctuation de température observée au cours des 100, mille, ou du millions d’années passées ne peut être expliqué par les variations de concentration en CO2.

En particulier, un physicien de la marine étasunienne a prévenu que nous pourrions vivre « plusieurs décennies de températures glaciales et de famine généralisée ».



Note : Il est clairement établi qu'une augmentation de la température est généralement corrélée à une augmentation de la biomasse.



À l'échelle régionale, la productivité (NPP) des forêts chinoises ici étudiées est fortement corrélée avec la température et les précipitations moyennes annuelles ainsi qu'avec l'évapotranspiration potentielle. Une forte corrélation positive existe également entre la productivité (NPP) et les sommes de température journalières (GDD) aussi bien à partir de 0 °C que de 5 °C. L'ensemble des analyses montre que la température et l'humidité sont les facteurs majeurs qui contrôlent la répartition spatiale de productivité (NPP) en Chine. La comparaison entre la productivité (NPP) estimée et la productivité modélisée (utilisation du modèle BIOME 3) en chaque site est satisfaisante (bonne corrélation linéaire).


Note : Réciproquement une baisse de la température du globe induira une réduction de la biomasse, et donc de la nourriture disponible.
Les famines sont une cause majeure de désordres sociaux, on comprend mieux pourquoi nos chères élites souhaitent réduire la population mondiale avant qu'un refroissement climatique, et que les émeutes de la faim qui en découleront ne se produisent.





Voici un extrait de la dernière transmission cassiopéenne (30 mai 2009) :

Q: (J) Est-ce que la grippe porcine sera de retour cet hiver ?
A: Bien sûr. Ils [les élites psychopathiques] s'emploient à reduire drastiquement la population avant que le changement climatique [allusion à l'ère glaciaire qui semble se profiler] ne soit trop avancé. Ils ne peuvent se permettre d'avoir des millions d'affamés sur le dos, non ?
R : (J) Je me demande si ça va nous affecter ?
A : Avec le régime que vous avez adopté ?!?! La toxicité est ce qui rendra de nombreuses personnes plus vulnérables que dans le cas d'autres pandémies. Pourquoi croyez vous qu'une telle toxicité soit permise, et même encouragée ?


Le terme toxicité se réfère à nos organismes pollués (par les pesticides, les poisons comme le gluten, le lactose, le sucre et l'alcool, la pollution, les vaccins, les médicaments, etc). Le régime évoqué dans cet extrait est le "régime anti-candida", qui, très succinctement, consiste à :

    – consommer beaucoup de légumes (surtout de type brocolis, épinards, choux, etc), de riz complet, de légumes secs (haricots, pois cassés etc)

    – les fruits sont autorisés, bien qu'il soit préférable de les éliminer au début du régime – hormis les fruits rouges, qui eux restent permis : framboises, fraises, groseilles, cerises, cassis, myrtilles, airelles et autres baies

    – la viande est autorisée (surtout pour les groupes sanguins O), mais avec modération – privilégier la volaille

    – le poisson est recommandé pour son abondance d'Omega 3 (maquereaux, sardines, thon… – faire attention au mercure, cependant)

    – opter pour les laits végétaux (riz, noisette, amande, avoine) en remplacement des laitages

    – éliminer gluten, alcool et aliments raffinés (il existe des farines sans gluten : sarrasin – riche en magnésium –, châtaigne, quinoa, riz...)

    – éliminer les huiles de type colza et tournesol, et opter pour l'huile d'olive, de pépins de raisin, ou encore de noix

    – éliminer tout aliment contenant du soja

    – réduire drastiquement les laitages (surtout le lait de vache) et le sucre (éliminer totalement le sucre blanc)

    – globalement, consommer des aliments les moins raffinés et préparés possibles, donc exclure tout ce qui est préparation industrielle, plats surgelés, sauces, biscuits, etc.

    – des suppléments alimentaires sont recommandés, notamment le magnésium, la vitamine C, la spiruline, les probiotiques et les omega 3.







source:
help ! http://www.futurquantique.org/autour-du-monde/704-le-plan-secret-contre-la-grippe-a




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 13:47, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mer 10 Juin 2009 - 14:26

Lu sur le site de NENKI :


« Ça y est ! Le combat est commencé. Attachez vos ceintures si vous ne voulez pas recevoir ce vaccin. J'ai reçu la nouvelle samedi matin mais je courais pour ma conférence. Aujourd'hui je l'ai reçu des amis inquiets en multi versions différentes.
Bellacio, Europe 1, Santé-Actualité, L'Express, La Tribune...
Il faut informer et agiter la population. Même au Québec. Car nous subirons tous le même sort. Il faut s'unir comme jamais autour des médecin, biologistes, scientifiques qui dénoncent cette aberration. Les médias ne proposent aucun débat et ne diffusent que des stupidités sur les vaccins. Comme ils nous l'ont promis depuis le 11 septembre "Vos droits et libertés devront être sacrifiés au nom de la sécurité et de la protection". C'est la raison pour laquelle nous nous sommes tant battu depuis cette date, réalisant que si nous pouvions démontré que le coup provenait de l'intérieur pour plusieurs raisons dont celles de tenir en otage les populations de Terre sous l'égide du terrorisme 'fabriqué'. Et maintenant, de virus fabriqués in labo, in vitro. Comment pourront-ils vérifier si vous avez reçu le vaccin ou non ? En y insérant une nano-micropuce RFID avec le vaccin qui sera vérifiable avec un lecteur. Sinon vous serez mis en quarantaine chez vous ou ailleurs et serez refusé l'entrée dans les endroits publiques, votre travail, écoles, aéroports, hôpitaux et super marchés. Vous comprenez ? Tous ceux qui refuseront seront classés comme faisant partie d'une secte ou regroupement dissident. L'été n'est pas commencée encore
. »


« La Grippe Porcine a été crée dans un laboratoire selon la chaine Russia Today" (vidéo en anglais)


« Assault sur l'humanité : la vaccination mondiale obligatoire aux USA mandatée par l'OMS. (en anglais) Obama a affirmé que si la pandémie s'étend il sauvera sa population avec le vaccin 'obligatoire' pour tous. Même chose en Europe et au Canada. On n'a pas fini de faire monter de plusieurs coches la tension sociale. Combien refuseront ? En plus de l'inflation qui frappera bientôt, la rareté des aliments, la préparation de la 3e guerre mondiale et le climat qui s'en mêlera par dessus tout ce cocktail de malheurs 'organisé' par le NOM. On la voit s'en venir cette pandémie. On nous la promet dans les médias, partout, répétant que la prochaine qui s'en vient cet automne sera 'dévastatrice'. Malheureusement les premiers à la répandre seront ceux qui seront vaccinés les premiers, comme pour la grippe saisonnière. Alors qu'on nous affirme le contraire, soit que ceux qui ne sont pas vaccinés seront dangereux pour ceux qui le sont et devront être mis en quarantaine ?!?!?!? Le monde à l'envers et personne ne réagit. Nous aurons tous tout un combat à faire pour refuser cet injection de malheur. »




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Ven 26 Juin 2009 - 6:59

SANOFI-AVENTIS INVESTIT 100 MILLIONS D' EUROS POUR CONSTRUIRE
UNE USINE DE VACCIN GRIPPAL SAISONNIER ET PANDÉMIQUE AU MEXIQUE

Contrat signé à Mexico à l’occasion de la Visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy
Mexico City, Mexique - 9 mars 2009







Sanofi-aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros.

L’annonce a été faite au cours d’une cérémonie en présence de MM. Felipe Calderon, Président du Mexique et Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, en visite officielle au Mexique.

Cette usine sera construite et exploitée par sanofi pasteur, la division vaccins du Groupe sanofi-aventis, représenté par Chris Viehbacher, directeur général de sanofi-aventis.

« Avec la construction de cette usine, sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie », a déclaré Chris Viehbacher. « Cet investissement démontre l’engagement local de sanofi-aventis pour la santé mondiale. Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique Latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale ».

Le contrat a été signé par les représentants respectifs de Birmex (Laboratorio de Biológicos y Reactivos de Mexico) et de sanofi-aventis, en présence du Dr. José Ángel Córdova Villalobos, Ministre de la Santé du Mexique.

Selon les termes du contrat, sanofi pasteur produira le vaccin contre la grippe en collaboration avec Birmex, producteur national mexicain de vaccins. Ce dernier réalisera certaines étapes de la production et sera responsable de la distribution des vaccins contre la grippe sur les marchés publics au Mexique.

Sanofi pasteur prévoit de débuter la construction de cette usine de production de vaccin dans quelques semaines. Son but est de produire jusqu’à 25 millions de doses annuelles de vaccin contre la grippe saisonnière pour le marché mexicain d’ici à quatre ans. Cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à Ocoyoacac, où sanofi aventis a déjà une activité industrielle.

La nouvelle usine de sanofi pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à sanofi pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).



source:
diable 3 http://www.sanofi-aventis.com/presse/communiques/2009/ppc_24324.asp





notez bien la date de ce communiqué: le 9 mars 2009
et les premiers cas de "grippe porcine" se sont déclarés environ un mois et demi plus tard... au Mexique




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 13:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Jeu 23 Juil 2009 - 11:16

OBLIGATION VACCINALE : ON Y VIENT DOUCEMENT...




GRIPPE : La Commission Européenne rend obligatoire la couverture vaccinale !
Les Etats membres devront désormais rendre compte à la Commission européenne de la bonne « observance » de leur couverture vaccinale car la Commission vient d’adopter, le 8 juillet, une recommandation du Conseil concernant la vaccination contre la grippe saisonnière. Elle appelle les pays européens à s'assurer que 75 % de la population âgée et 75 % des personnes souffrant de certaines maladies spécifiques sous-jacentes, soient vaccinés chaque année contre la grippe saisonnière, et ce d'ici 2015 au plus tard.
« L’Europe souhaite agir sans délai et renforcer sa capacité de production de vaccins contre la grippe saisonnière et contre la grippe A/H1N1 » a déclaré la Commissaire européenne à la santé.».
A l’arrivée de la grippe saisonnière qui fait chaque année entre 40.000 et 200.000 morts dans l'Union européenne, s’ajoute aujourd’hui la menace de la pandémie liée au virus A/H1N1. Couverture vaccinale et renforcement des capacités européennes de production de vaccins viennent donc d'être consignées dans cette nouvelle recommandation.
Les Etats membres devront à partir de maintenant et chaque année, présenter un rapport à la Commission sur les progrès accomplis en matière de couverture vaccinale.
Ils devront arrêter un plan d'action national sur l'amélioration de cette couverture.
















« Dans l'état actuel de l'épidémie, il n'est pas question de rendre la vaccination obligatoire »



Roselyne Bachelot le 1er juillet à l'issue d'une réunion de la cellule interministérielle.
En langage politicien, c'est clair, vu que les dispositions (délirantes) sont visiblement prisent pour un "état non actuel de l'épidémie", dès que celui-ci changera, l'option "obligatoire" reviendra sur le tapis !
C'est fou comme nos politiciens sont devenus prévoyants, voire voyants et prévenants... mais incohérents...
Incohérents, car ils sont conscients qu'un vaccin élaboré sur les bases d'un virus "gentil", sera obsolète s'il devient méchant, comme c’est "prévu", d'où : incohérence ! Sauf si les motivations sont autres...
Il y a 35 ans, nous avons découvert ce problème des vaccins, notamment avec Monsieur Fernand Delarue (mort il y a longtemps), alors pdt de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations http://www.infovaccin.fr/
Nous lui avons reproché de ne pas montrer un comparatif avantages/inconvénients, et de ne montrer qu'un aspect, le négatif (en + à l'époque, on montrait plein de photos de gamins handicapés suite aux vaccins).
Passons sur ce qu'il nous a répondu, mais pour logique apprente qu'était notre remarque, elle n'en était pas moins conne et insupportable pour quelqu'un qui a étudié la question depuis des années.
En + depuis, nous avons compris qu'on ne pouvais pas faire ce que nous disions, vu qu'il n'y a pas d'aspect positif des vaccins.
Alors, aujourd'hui, nous en avons juste marre des questions à la con comme celles que nous posions il y a 35 ans.
Et que ceux qui ne veulent croire que la version des fabricants de vaccins aillent se faire inoculer, nous n'avons plus envie de perdre mon temps, avec les culs entre 2 chaises, qui mettent au même niveaux les fabricants et ceux qui, sans aucun intérêt financier, payent de leur temps, de leur liberté peut-être un jour, pour essayer d'informer d'extrême urgence.
Car ce n'est plus le moment de tortiller du derrière en hésitant sur la "chaise" à prendre, la vaccination de masse, + ou - obligatoire, c'est pour "demain", il va falloir choisir, eh oui, et pour certains, choisir et prendre ses responsabilités, ça va pas être facile-facile...















De l'abattage en masse à l'abattage de masses ?



"Le vaccin ne sera pas disponible en pharmacie comme un vaccin classique. L’injection ne sera pas non plus possible chez le médecin généraliste.
La vaccination sera organisée de manière collective dans les hôpitaux ou au sein des administrations, des écoles, voire des entreprises…
D’ailleurs, leur conditionnement rend la vaccination individuelle impossible : les vaccins seront disponibles en flacons multidoses pour plusieurs injections."
La France a finalement acheté 94 millions de doses de vaccins pour 1 milliard d'euros, qui s'ajoutent aux 34 millions de doses en réserve (???), soit exactement 2 doses par français !!!
Le vaccin qui sera "proposé" dès septembre (sans aucun test sérieux !), à "tout le monde", mais en priorité "aux plus faibles" (donc les plus sensibles aux poisons et toxines du vaccin), notamment les femmes enceintes (ce qui est fou !), et plus tard, même les nourrissons (eh allons-y, au point où on en est du délire...) !
NOUS POUVONS DONC AFFIRMER QUE NOUS SOMMES DEVANT UNE ENTREPRISE TOTALEMENT DÉLIRANTE, ORGANISÉE DEPUIS 5 ANS (SELON LES AUTORITÉS CE MATIN SUR FRANCE-INTER), QUI ÉCHAPPE À TOUTE LOGIQUE. ON PARLE DE PANDÉMIE GÉNÉRALISÉE ET DE VACCINATION GÉNÉRALISÉE, ALORS COMMENT EXPLIQUER LES 2 CHOSES CONCOMITANTES, SAUF À RECONNAITRE QUE LA VACCINATION EST INEFFICACE ?
IL FAUT S'ATTENDRE, COMME POUR CHAQUE OPÉRATION DE VACCINATION DE MASSE (et là + encore, vu l'ampleur !), À DES DRAMES HUMAINS ÉPOUVANTABLES À BRÈVE, MOYENNE ET LONGUE ÉCHÉANCE !






source:
papillon 1 http://artemisia-college.org/




Dernière édition par invitée le Mer 26 Mai 2010 - 13:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mar 4 Aoû 2009 - 19:29

L’OMS AVANCE EN SECRET VERS UNE VACCINATION OBLIGATOIRE
dimanche 26 juillet 2009 par syti
(Source : GlobalResearch.ca, extraits)










L’OMS a refusé de communiquer le procès-verbal d’une importante réunion d’un groupe consultatif bondé de dirigeants de Baxter, Novartis et Sanofi, qui a recommandé la vaccination obligatoire pour cet automne aux Etats-Unis, en Europe et dans d’autres pays, contre le virus artificiel H1N1 de la « grippe porcine. »

Dans un courriel de ce matin, un porte-parole de l’OMS a prétendu qu’il n’y a pas de procès-verbal de cette réunion, qui s’est déroulée le 7 juillet, dans laquelle les directives sur la nécessité de vacciner le monde entier, adoptées par l’OMS ce lundi, ont été formulées, et à laquelle participaient les dirigeants de Baxter et d’autres compagnies pharmaceutiques.

Dans le cadre du Règlement Sanitaire International, en cas d’urgence pandémique, du type prévu cet automne dans la deuxième vague plus meurtrière de virus H1N1, qui est construit génétiquement pour ressembler au virus de la grippe espagnole, les directives de l’OMS ont un caractère contraignant pour l’ensemble des 194 pays affiliés à l’OMS.

En bref : l’OMS dispose de l’autorité d’obliger tout le monde dans les 194 pays à se faire vacciner de force en automne, d’imposer des quarantaines et de limiter les voyages.

Il existe une preuve vérifiable, claire et sans équivoque, montrant que l’OMS a fourni le virus de la grippe aviaire vivant à la filiale de Baxter en Autriche. Ce virus a été utilisé par Baxter pour fabriquer 72 kilos de matériel vaccinal en février.

Baxter a ensuite envoyé ce matériel à 16 laboratoires dans quatre pays sous un faux étiquetage, désignant les produits contaminés comme du matériel vaccinal, déclenchant presque de cette façon une pandémie mondiale.

Puisque Baxter doit observer strictement les règles de biosécurité de niveau 3 en manipulant un virus dangereux, comme celui de la grippe aviaire, la production et la diffusion de cette pandémie ne peuvent pas être accidentels, mais sont plutôt effectuées par Baxter dans une intention criminelle.

Il est de plus en plus évident que l’OMS et Baxter ne sont que des éléments d’une organisation criminelle beaucoup plus vaste, qui progresse d’une façon coordonnée et synchronisée, pour exécuter dans les prochains mois et années l’ordre du jour de réduction de la population mondiale voulue par les "élites", tout en mettant en place un gouvernement mondial dont l’OMS sera membre.

L’OMS, une agence des Nations Unies, semble jouer un rôle clé dans la coordination des activités des laboratoires, des compagnies pharmaceutiques et des gouvernements, dans l’accomplissement de l’objectif de réduction de la population et la prise de contrôle politique et économique de l’Amérique du Nord et de l’Europe :

En premier, l’OMS donne des fonds, de soutien et de garantie à des laboratoires tels que le CDC pour chercher des agents pathogènes, les modifier génétiquement pour les rendre plus mortels, et aussi les breveter.

Deuxièmement, l’OMS fournit ces mêmes agents pathogènes mortels, élaborés génétiquement, à des compagnies comme Baxter en Autriche, de sorte que Baxter puisse utiliser délibérément ces virus pour contaminer avec méthode le matériel vaccinal. Si la contamination des 72 kilos n’avait pas été détectée à temps par un laborantin en République tchèque, des millions de gens auraient attrapé la « grippe aviaire » avec l’injection.

Troisièmement, en cas de pandémie, l’OMS ordonne une vaccination obligatoire dans l’ensemble des 194 pays, suivant les « recommandations » d’un groupe consultatif dans lequel siègent aussi les cadres de Baxter.

Quatrièmement, l’OMS accorde à Baxter, Novartis, Sanofi et à d’autres compagnies, des contrats lucratifs pour fournir ces vaccins.

Par ailleurs, l’OMS acquiert une nouvelle autorité mondiale à une échelle sans précédent en cas de pandémie.

Dans de cadre des plans pandémiques spéciaux décrétés dans le monde entier, en particulier aux États-Unis en 2005, en cas d’urgence pandémique, les gouvernements nationaux doivent être dissous et remplacés par des comités de crise, qui prennent en charge les infrastructures de santé et de sécurité des pays, et qui relèvent de l’OMS et de l’Union Européenne en Europe et de l’OMS et des Nations Unies en Amérique du Nord.

Si le Model Emergency Health Powers Act est mis en œuvre sur instructions de l’OMS, refuser le vaccin sera un délit pénal pour les Étasuniens. La police est autorisée à utiliser la force brutale contre les suspects « criminels. »

Grâce au contrôle de cette crise pandémique spéciale et aux comités dotés du pouvoir de promulguer une législation pour l’instaurer dans la plupart des pays, l’OMS, l’ONU et l’UE deviennent de facto le gouvernement d’une grande partie du monde.

La grande quantité de morts entraînera aussi l’effondrement économique et des bouleversements, la famine et la guerre, et ces événements provoqueront encore plus de réduction de la population.

Pour résumer : l’OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée.

Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’« élite » qui finance l’OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l’interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d’organisations.

En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l’OMS a officiellement abandonné le terme « porcin » dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.

La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une série de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d’autres poisons.

Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l’OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.

Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l’OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.

La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l’argent colloïdal et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre.

Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d’argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.

Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.

Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d’autres agents pathogènes.

C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant une action en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination. (...)

C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.





cligno étoile http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6077&debut_articles_rubrique=15




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 13:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mer 5 Aoû 2009 - 16:14

Les nouvelles générations de puces fonctionnent avec des cristaux liquides directement injectables dans le sang pour se loger dans certaines régions du cerveau.

Le Dr de Brouwer explique à ce propos:

"Ces transpondeurs, à partir d'une influence magnétique extérieure, permettent d'agir à l'échelle cellulaire, c'est à dire inconsciente,soit avec des émetteurs, soit avec des antennes télé, soit avec des satellites.

Si de tels transpondeurs étaient injectés à des humains, il serait possible d'agir sur les gens à distance avec une antenne cellulaire qui court-circuite la conscience individuelle
."



Le journaliste indépendant Serge Monast relate une campagne de vaccination au protocole inhabituel, inclinaison particulière de la seringue, forte pression de quelques secondes exercée à l'endroit de l'injection, recommandation de retirer la seringue très rapidement.

"Ce fait rattaché au protocole spécial est d'autant plus étrange dans l'administration d'un vaccin contre la méningite, qu'il ressemble en tous points à la manière dont on injecte un "implant électronique" servant à l'identification personnelle et fabriqué par Texas Instrument.
La méthode est aussi semblable à celle utilisée pour l'injection de cristaux liquides, afin d'empêcher leur retour dans la seringue...
La ressemblance existant entre ce protocole et celui utilisé dans le cadre de l'injection d'implants électroniques devant servir à l'identification des sujets injectés, mais aussi à leur repérage par satellite, ainsi qu'au contrôle direct de l'individu pour des fins politiques, est tout à fait troublante
."



diable 2 http://behappyhumanity.spaces.live.com/blog/cns!484F9B55724925C!2458.entry


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Ven 14 Aoû 2009 - 12:35

DES VACCINS FABRIQUÉS À PARTIR DE SINGES AFRICAINS MALADES
POURQUOI UNE SOCIÉTÉ MILITAIRE PRIVÉE AMÉRICAINE PARTAGE-T-ELLE
LA PROPRIÉTÉ DES BREVETS CLÉS AVEC L' AGENCE GOUVERNEMENTALE
DES ÉTATS-UNIS, LE NATIONAL INSTITUTE OF HEALTH ?







Les vaccins semblent inoffensifs pour la plupart des gens.
« Ils sont vraiment bien pour votre santé » ! déclarent les Médecins et les groupes pharmaceutiques, mais ils n’évoquent jamais les constituants de ces vaccins.
Ils ont de bonnes raisons de le faire :
Si les gens savaient ce que ces vaccins contiennent, ils n´accepteraient jamais de se les faire inoculer.

En dehors des ingrédients dangereux que la plupart de personnes connaissent (comme le squalène ou le thimérosal), l´un des ingrédients utilisés dans la fabrication des vaccins antigrippaux (y compris les vaccins qui sont en cours de préparation contre la pandémie de la grippe) est la chair des singes vert malades d´AFRIQUE.
Cette information est révélée dans l´U.S. patent No. 5911998 intitulé procédé de fabrication d´un vaccin antivirus à partir de la culture cellulaire du rein d´un singe vert d´AFRIQUE.Cliquez ici

Comme l´explique pratiquement ce brevet, les ingrédients utilisés dans la fabrication du vaccin sont tirés des reins de singes verts qui sont les premiers à être infectés par le virus, puis développent un ULCÈRE afin de désactiver leurs organes infectés qui seront alors utilisés comme ingrédients de vaccins.

Cette activité est menée dans un environnement de « flesh factory » (usine à chair) cruel, inhumain où les singes sont soumis à un processus incluant « l´incubation de ladite culture cellulaire afin de permettre la prolifération du virus ».
Puis : “ on recueille le virus obtenu à la phase C ; et … on fabrique le vaccin à partir du virus recueilli ».

A côté de la cruauté scandaleuse qui se manifeste dans cette situation(« l´incubation du virus dans les reins d´un singe vivant, par exemple), il y a un autre fait inquiétant qui apparaît dans toute cette activité : Le brevet est la propriété non-pas simplement du National Institute of Health,(Institut National de la Santé Publique Américaine) mais aussi d´une autre Société privée appelée DynCorp.

Cette situation soulève bien-sûr la question évidente : Qui est Dyncorp ?
Et pourquoi possède-t-elle un Brevet pour la production d´un vaccin atténué, fabriqué en utilisant les Singes VERTS ?




Ce que vous ne vouliez probablement pas savoir à propos de Dyncorp

Il s´avère que DynCorp est l´une des principales entreprises militaires privées travaillant pour le compte du Gouvernement des Etats-Unis.
En plus d´avoir trempé dans le trafic des esclaves sexuels mineurs en BOSNIE, Cliquez ici et d´avoir empoisonné des agriculteurs en EQUATEUR par la pulvérisation aérienne de la production de cocaïne Colombienne , Cliquez ici il se trouve que Dyncorp est payée pour patrouiller à la frontière Etats-Unis / Mexique, près du lieu où le premier virus H1N1 de la Grippe a été découvert pour la première fois.

Il se trouve également que Dyncorp est en position de récolter des récompenses financières considérables pour ses Brevets concernant les procédés visant à recueillir le virus vivant atténué pour la fabrication du vaccin antiviral, tel que décrit dans quatre Brevets-clés détenus conjointement par Dyncorp et le National Institute of Health :
(6025182) Procédé de production d´un virus à partir de la culture cellulaire dans le rein d´un singe vert.
(6117667) Procédé de production d´une population de virus adaptée à partir de la culture cellulaire réalisée dans le rein d´un singe vert Cliquez ici
(5911998) Procédé de production d´un virus à partir de la culture cellulaire dans le rein d´un singe vert.
(5646033) Les cultures cellulaires réalisées dans le rein des singes verts sont utiles pour la conservation des virus et pour la préparation de vaccins antiviraux.





Le Gouvernement est-il complice ?

Le Dr. Robert H. Purcell était l´un des principaux inventeurs de ces Brevets, maintenant détenus par DynCorp.
Qui est le Dr. Robert H. Purcell ?
C´est l´un des co-directeurs du Laboratoire des Maladies infectieuses du National Institute of Allergy and Infectious Diseases qui fonctionne sous la direction du National Institute of Health appartenant au Gouvernement des Etats-Unis. Cliquez ici
Son siège est situé à 50 South Drive, Bethesda, MD 20892, à moins de 25 km du Siège de DynCorp.

Il n´est pas tellement éloigné de Washington D.C. où les Autorités Sanitaires du Gouvernement des Etats-Unis ont signé des contrats, plus d´un Milliard de dollars U.S., pour la recherche d´un vaccin contre la grippe porcine aux groupes pharmaceutiques.
Pouvez-vous deviner quelle est l´entreprise qui a signé l´un des plus gros contrats de fabrication de vaccins ?
BAXTER Pharmaceuticals, cette même société qui utilise des ingrédients dérivés de singes verts et produit les vaccins en se servant précisément du procédé décrit dans les brevets dont DynCorp et le NIH sont conjointement propriétaires. Rappelez-vous que BAXTER est l´entreprise qui a été surprise en train d´introduire des virus vivants dans le matériel vaccinal distribué dans 18 pays différents.




Est-ce-que vous comprenez l´évolution de cette situation ?

Jusqu´ici, le gouvernement des Etats-Unis a accordé des contrats de fabrication de vaccins à une grande société américaine de production de vaccin (BAXTER).
Pour fabriquer le vaccin, celle-ci utilise des ingrédients obtenu à partir de singes verts Malades à l´aide d´un procédé décrit dans un brevet d´invention et qui a été inventé par les chercheurs (le Dr. Purcell et les autres) du NIH, Institution relevant du Gouvernement des Etats-Unis.
Ce brevet appartient désormais, conjointement, au NIH et à une société privée militaire nommée DynCorp, la même entreprise qui est payée pour surveiller la frontière Etats-Unis / Mexique où le virus de la grippe porcine est apparu pour la première fois.

Et justement, aujourd´hui, la situation connaît une nouvelle évolution : l´on vient de découvrir une souche de la grippe porcine résistante au TAMIFLU.
Pouvez-vous deviner dans quel endroit ?
A la frontière MEXIQUE /ÉTATS-UNIS.Cliquez ici

Quand on a compris tout ce qui se passe, on ne manque pas de se poser certaines questions : le virus H1N1 de la grippe porcine aurait-il pu être intentionnellement créé et lâché dans la nature (au MEXIQUE) afin de générer des bénéfices issus de la production d´un vaccin antiviral dont les entreprises pharmaceutiques et les détenteurs de brevet de production tireraient un avantage sur le plan financier ?
Car il apparaît très certainement qu´une grande conspiration du NIH, des producteurs de vaccins et des entreprises militaires privées, aurait pu permettre de mettre en œuvre un tel projet.




Mais attendez : Une Société Militaire privée serait-elle capable de recourir
à cette stratégie juste pour gagner de l´argent ?

Jugez-en vous-même. Dyncorp a déjà été accusée de crimes CONTRE l´Humanité et de Génocide. Cliquez ici
Selon la page de Wikipédia consacrée à Dyncorp :
« Depuis la fin des Années 1990, les Etats-Unis ont versé aux sociétés privées environ 1,2 Milliards de dollars à la fois pour éradiquer la culture de la coca et aider l´armée colombienne à vaincre la rébellion qui s´appuie sur le commerce illégal de la DROGUE pour financer la guerre qu´elle mène.
DynCorp a gagné plus de contrats que toute autre société dans le cadre d´appels d´offres impliquant plusieurs sociétés concurrentes.

En Septembre 2001, un groupe de fermiers équatoriens a introduit un recours collectif en justice contre DynCorp en vertu de la loi Alien Tort Claims Act (ATCA), Torture Victim Protection Act et de la législation étatique au Tribunal fédéral du District de Columbia.
Les plaignants affirmaient que de janvier à février 2001, DynCorp a vaporisé de l´herbicide quotidiennement, de façon imprudente, ce qui a causé de graves problèmes de santé (fortes fièvres, vomissements, diarrhées, problèmes de peau) et la destruction des cultures et du bétail appartenant à environ 10 000 habitants de la région frontalière.
(Il existe un article en français qui traite de ce sujet, cliquez ici.

En plus, ils ont affirmé que la toxicité du fumigant causait la mort des enfants de cette région.
Les plaignants ont déclaré en vertu de l´ATCA que le recours à la pulvérisation aérienne intensive du fumigant toxique était équivalent à la torture, à un Crime contre l´Humanité et à un Génocide Culturel ».





Et au sujet de l´implication des Responsables de DynCorp
dans le commerce des esclaves sexuels

« Selon un autre dénonciateur : Ben Johnston, ancien mécanicien d´avion, qui a travaillé pour le compte de [DynCorp] en BOSNIE, les employés et les superviseurs d´une entreprise prédécesseur de DynCorp International étaient impliqués dans des activités sexuelles avec des enfants de 12 à 15 ans qu´ils utilisaient comme esclaves sexuels.

Le 2 juin 2000, les membres du 48e Détachement de la Police Militaire ont effectué une descente dans les locaux de DynCorp à la base de COMANCHE. Tout le personnel a été soumis à un interrogatoire. Le CID a passé plusieurs semaines à mener l´enquête et les résultats de celle-ci semblent appuyer les accusations de Johnston.

Par exemple, dans sa déposition SOUS SERMENT au CID, de Kevin Werner, employé de DynCorp affirme « pendant les six derniers mois, j´ai fait la connaissance d´un homme appelé « Debeli », un BOSNIAQUE, que j´ai utilisé comme jouet sexuel. Il est gérant d´une boite de nuit, connue sous le nom de Harley, spécialisée dans les services de prostitution. Les femmes y offrent leurs services à l’ heure, pour une nuit ou en permanence »
.

Se pourrait-il que cette même entreprise qui a répandu, c'est avéré, du poison dans les champs de certaines familles en COLOMBIE et en ÉQUATEUR, soit impliquée dans la libération du virus de la grippe porcine au MEXIQUE, autre crime contre l´Humanité ?

D´importantes questions qui doivent être posées (et qui nécessitent des réponses).

Cette apparente conspiration soulève des questions importantes auxquelles il faut trouver une réponse.

    1) Pourquoi les brevets-clés du vaccin antiviral sont-ils, conjointement, détenus par le NIH et une importante société militaire privée ?

    2) BAXTER Pharmaceuticals est connue pour avoir introduit, par le passé, des substances toxiques dans les vaccins.
    Pourquoi le Gouvernement des Etats-Unis a-t-il choisi BAXTER pour fabriquer les vaccins destinés à l´usage du public ?

    3) Pourquoi personne ne parle-t-il du singe VERT que l´on infecte, et qui sert de milieu de culture pour les ingrédients utilisés dans la fabrication du vaccin de la grippe porcine ?

    4) Est-ce juste par coïncidence que le virus de la grippe porcine (et désormais le virus muté résistant au TAMIFLU) est apparu pour la première fois à la frontière MEXIQUE / ÉTATS-UNIS où DynCorp assure la sécurité ?

    5) Pourquoi les inventeurs d´une technique stratégique de fabrication du vaccin ont-ils accepté de céder leurs droits de propriété du brevet à une société militaire privée telle que DynCorp ?

    6) Pourquoi aucun organe de presse n’a relaté ces faits importants ?

    7) Quelles sont les retombées financières attendues par DynCorp en tant que co-détenteurs des brevets et au regard de la production, actuellement, à large échelle, des vaccins de la grippe porcine ?

    8) Pourquoi le Gouvernement des Etats-Unis continue-t-il de traiter avec les organisations criminelles et les fabricants incompétents de vaccins ?





Les pièces du puzzle (opinion)

Il est difficile d´analyser les preuves présentées ici, sans tirer la conclusion logique que quelque chose de SINISTRE se prépare actuellement en AMÉRIQUE.

Vers la fin des Années 1990, les dirigeants, mal intentionnés, du Gouvernement des Etats-Unis avaient besoin d´initier des mesures pour maîtriser en secret la croissance démographique.

L´application de ces mesures pouvait permettre de parvenir à une réduction de la population sans que le Gouvernement porte la responsabilité des décès qui en résulteraient.

Pour ce faire, la mise au point d´un virus épidémique constituait le choix idéal. C´est ainsi que l´on a eu recours aux virologues de l´armée des Etats-Unis.

S´appuyant sur les échantillons de virus et sur leurs connaissances, ces derniers ont créé une combinaison des virus de la grippe aviaire/porcine/humaine, suivant le modèle de la grippe de 1918 qui dévasta la population mondiale il y a près d´un siècle. Le Plan serait bien-sûr de libérer ce virus dans la nature et de laisser celle-ci faire le reste.

Mais en tuant des milliers de gens, on ne tire pas assez de profits.
Ce plan devient PLUS INTELLIGENT si vous y ajoutez des centres de profits… et c´est à ce point que le vaccin entre en jeu.

En premier lieu, les brevets doivent garantir la profitabilité. L´on a proposé à DynCorp d´accepter la co-propriété des brevets (avec le National Institute of Health) en échange de sa responsabilité de libérer secrètement au MEXIQUE le virus créé en laboratoire.

Ainsi, la propagation de la prochaine épidémie mondiale était assurée. Cette société recevrait en retour des royalties versées par les firmes pharmaceutiques adjudicataires des contrats de fabrication des vaccins financés par l´Etat.

BAXTER a été choisi par le Gouvernement des Etats-Unis précisément pour son expérience en matière d´introduction de virus vivants dans les matériels de vaccins.
Juste pour s´assurer que les entreprises pharmaceutiques joueraient le jeu, le Gouvernement des Etats-Unis (sous l´administration BUSH) a accordé une immunité complète aux groupes pharmaceutiques.

Ainsi, tout risque financier susceptible de peser sur les sociétés pharmaceutiques a été écarté.

Parallèlement, la voie est ouverte pour la mort de millions d´hommes qui mourront d´épidémie après l´injection des vaccins.

Une fois que la campagne de vaccinations sera lancée et que les gens commenceront à mourir, les décès seront imputés à ce virus. Les entreprises pharmaceutiques jouissent d´une immunité légale totale et DynCorp obtient sa part de profits en tant que propriétaire des brevets.

Les principaux conspirateurs reçoivent en récompense des bonus, des stock-options et/ou font l´objet de menaces de mort s´ils ne gardent pas le silence.




Ce plan permet d´atteindre des objectifs importants

    1) La réduction de la population (sans que la responsabilité n´en soit attribuée aux dirigeants nationaux).

    2) Des Milliards de dollars reviennent aux puissantes firmes.

    3) L´épidémie en soi permet à l´Etat de proclamer la Loi Martiale, ce qui lui permettra de restreindre les droits et les libertés des citoyens. (Et des entreprises comme DynCorp peuvent être recrutées pour faire fonctionner les camps de concentrations).

    4) Le Gouvernement ainsi que les sociétés pharmaceutiques restent des « héros » pour avoir tenté d´enrayer l´épidémie grâce aux vaccins. Quel-que-soit le nombre de décès enregistrés, les grandes firmes pharmaceutiques prétendront que davantage de personnes seraient mortes si les vaccins n´avaient pas existé.

    5) L´immunité des survivants (et du vaccin) sera compromise à cause des vaccins et plus tard, ces survivants seront victimes de maladies graves (le Cancer, la Maladie de Parkinson, etc.).

Bien-sûr, tout ceci n´est que théorie.
Certaines personnes pourraient la qualifier de théorie paranoïde. Mais je leur pose une question : Pourquoi une société militaire privée américaine partage-t-elle la propriété des brevets-clés sur le vaccin avec l´Agence Gouvernementale des Etats-Unis : le National Institute of Health ?

Une simple tentative de réponse à cette question débouchera sur toutes sortes de révélations concernant la complicité qui existe entre le Gouvernement, l´industrie pharmaceutique et le complexe militaro-industriel. Savez-vous ce qu´ils ont en commun ? Ils sont tous des promoteurs de la mort.

Mais ce n´est pas assez de tuer ; ils veulent aussi gagner de l´argent pendant qu´ils y sont.




Lisez votre histoire

Finalement, j´ai le sentiment qu´il est nécessaire d´anticiper sur les détracteurs naïfs qui ne manqueront pas d´envoyer des commentaires du genre “Les sociétés et les gouvernements n´entreprendraient jamais rien pour nuire aux populations, juste parce-qu´ils veulent engendrer des profits».

Une telle naïveté ne mérite pas que l´on s´y attarde, mais je le ferai par avance juste pour être sûr :
Lisez votre histoire. Non-seulement l´histoire du Monde est pleine d´exemples de gouvernements et de sociétés qui font du mal à leurs peuples juste pour tirer des profits, mais il serait plus judicieux de dire que l´histoire du Monde est constituée en grande partie, précisément, de ce genre de pratiques !

Lisez Noam Chomsky, ou Naomi Klein, ou Confessions of an Economic Hit Man de John Perkins. Son dernier livre constitue une véritable révélation à propos de la manière dont le gouvernement fonctionne en réalité :The Secret History of the American Empire :The Truth About Economic Hit Men, Jackals, and How to Change the World
Cliquez ici

Bien que je ne sois pas encore en mesure de le prouver, je crois que l´épidémie actuelle de grippe fait aussi partie d´un grand complot militaro-industriel et pharmaceutique destiné à faire du mal aux gens tout en tirant d´énormes avantages. Seul le temps nous dira si cette analyse constitue une évaluation exacte de la situation actuelle.

Entre-temps, vous souhaitez, peut-être, ne pas accepter l´injection du matériel viral prélevé sur le singe vert (à moins d´être un débile).
Source : Natural News .





source:
diable 3 http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2394




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Lun 24 Aoû 2009 - 13:27

EXTRAIT DU PLAN ANTI-GRIPPE A POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE





La circulaire officielle envisage le pire !

Les maires de France ont reçu par lettre des instructions de leur préfecture pour les aider à préparer leur commune et leurs administrés à la "pandémie".
Ils ont également reçu une copie du plan ORSEC en vigueur, décrivant les actions à conduire dans les différentes étapes d'une pandémie massive. Tout y a été prévu. En amont, les élus sont par exemple appelés à prévoir une cellule de crise communale, désigner un correspondant « pandémie grippale »… mais aussi à prévoir des « sites de stockage de cercueils », ou des « sites potentiels pour enterrements sans bière en cas de décès massifs » (fosses communes).

Et si le pire devait se produire, dans le cas de « gestion de décès massifs », les maires sont aussi appelés à élargir « la plage horaire des services d'état-civil » et « des cimetières », et à renforcer « le nombre des agents affectés au terrassement ».


diable 2 http://www.ladepeche.fr/article/2009/08/19/656861-Le-plan-anti-grippe-A-pour-la-rentree-scolaire.html




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Lun 24 Aoû 2009 - 13:38

La grippe va servir à tout plein de choses: des mesures liberticides, la dépopulation et peut-être bien l' injection de "traceurs".

Et puis, aussi, l'avènement du "maitreya" .

Quand les gens vont être accablés, perdus,... ils ne sauront plus à quel saint se vouer; et zorro/maitreya va les "délivrer".
Il est bien écrit sur leur site qu'il va guérir les malades.
Simultanément, sur le plan extérieur physique, des centaines de millions de guérisons miraculeuses se produiront sur toute la planète
diable 3 http://www.partageinternational.org/decouvrir/11_7-jour-declaration.php



Et comme il n'est pas celui pour lequel il veut de faire passer, ce ne s' agira sûrement pas de véritables miracles.
C'est pour ça aussi que je pense que les ondes électromagnétiques joueront un rôle important dans les épidémies (leur arrêt ne peut être dû qu' à ça; je ne vois rien d'autre; donc leur déclenchement aussi).

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t227-epidemie-de-grippe-porcine-virus-ou-autre-chose




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mer 26 Aoû 2009 - 16:19

LIEN ENTRE LE VACCIN "GRIPPE A H1N1" ET MALADIES NEUROLOGIQUES










Des fuites font état des inquiétudes de neurologues concernant le décès de 25 personnes aux Etats-Unis.
Le 15 août 2009 les neurologues faisant partie des cadres supérieurs, auraient reçu une lettre confidentielle de la part du gouvernement pour les avertir que le vaccin contre la grippe porcine serait (est ?) à mettre en relation avec une maladie neurologique mortelle.

La lettre de l’Agence pour la Protection de la Santé outre Atlantique qui a eu vent de cette information ce dimanche souhaite savoir pourquoi cette information n’a pas été rendue publique avant que ne débute la vaccination de millions de personnes, y compris la vaccination des enfants.

Cette information avertit les neurologues qu’ils se doivent d’être attentifs à une augmentation des syndromes de Guillain-Barre (GBS) qui pourraient être provoqués par le vaccin. Cette lettre envoyée à 600 neurologues le 29 juillet, est en fait le premier signe que des inquiétudes se manifestent au plus haut niveau vu que le vaccin lui-même pourrait provoquer de graves complications.

Le syndrome de Guillain-Barré ou syndrome de Guillain-Barré-Strohl est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. C'est une maladie acquise (généralement à la suite du vaccin grippal).
On l'appelle également polynévropathie aiguë inflammatoire démyélinisante, polyradiculonévrite aiguë idiopathique, polynévrite aiguë idiopathique ou paralysie ascendante de Landry.
C’est une maladie rare qui affecte les nerfs périphériques de l'organisme. Il se caractérise principalement par une faiblesse, voire une paralysie et s'accompagne souvent de sensations anormales. Le syndrome se manifeste de manière sporadique. Il est imprévisible et peut survenir à tout âge, indépendamment du sexe.
Sa gravité peut varier considérablement d'un cas moyen pouvant même ne pas être porté à la connaissance d'un médecin, à celui d'une maladie dévastatrice liée à une paralysie presque totale plaçant le patient entre la vie et la mort.




Source:
papillon 2 http://artemisia-college.org/Grippe_A_H1N1___le_point_et_que_faire__-00-03-01-0235-01.html




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Jeu 27 Aoû 2009 - 14:24

LE "NOUVEAU VIRUS" ET LE BREVET DU VACCIN DÉPOSÉ EN 2007









URGENT – LE BREVET DU VACCIN CONTRE H1N1 A ETE DÉPOSÉ LONGTEMPS AVANT LA PROPAGATION DU VIRUS DE LA GRIPPE PORCINE, EN 2007 !

Par Walter Burien, le 20/08/09



Accordez une attention particulière aux souches (séquençage) du H1N1 du brevet de 2007. Bientôt chez vous !

Ceci est ma réponse à John Perna au sujet d’un dépôt de Demande de Brevet US, dont l’un des aspects concerne le vaccin contre la grippe porcine (H1N1). La demande de brevet a été enregistrée longtemps avant que la grippe porcine mexicaine supposée est apparue comme nouvelle souche d’un virus provenant d’une « ferme porcine » au Mexique.

Dans le billet de John copié sous ma réponse, il pensait que la demande de brevet pour le vaccin H1N1 datait de 2008, peu avant l’émergence de la grippe porcine au Mexique.

Je m’y connais en matière de brevets, aussi j’ai jeté un œil au site des Brevets et Marques déposées pour les Etats-Unis pour vérifier si ce qu’il avançait était correct et j’ai découvert qu’il se trompait. La demande originale avait en réalité été enregistrée en 2007. Longtemps avant que le virus ne soit classifié comme l’émergence « d’une nouvelle souche virale » au Mexique.

(… /…)*

Envoyé (FYI) par,

Walter Burien, CAFR1.com

(… /…)*




COMMUNICATION AVEC JOHN PERNA :

John,

Veuillez envoyer ceci à tous vos contacts et groupes de médias.

Vous vous trompez sur la date d’enregistrement. Il ne s’agit pas du 28/08/08 mais du 28/08/07, soit un an avant ! C’est un coup encore plus fumant que ce que vous pensiez …

La date de 2008 est celle de l’acceptation finale de l’examen de la Demande de Brevet. La date d’enregistrement (date de réception au bureau du PTO) est plus ancienne d’un an jour pour jour. J’ai mis les liens ci-dessous du Bureau Américain des Brevets et des Marques Déposées pour vérifier cela. Je peux également télécharger n’importe laquelle des sections ou copier ces pages et je vous recommande fortement d’en faire autant. (Le brevet pourrait être classé top secret par décret et retiré).



Voici le lien vers le bureau des Brevets des Etats Unis pour voir le brevet : diable 2 http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&p=1&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-bool.html&r=4&f=G&l=50&co1=AND&d=PG01&s1=Kistner.IN.&OS=IN/Kistner

Et oui, le virus de la grippe porcine HIN1 est listé « parmi de nombreux autres » dont extrait de la Demande de Brevet : [0056] « Un vaccin peut être utilisé entre autres comme injection prophylactique contre une maladie liée à un virus. Parmi les intégrations particulièrement préférées, la composition ou vaccin comprend plus d’un antigène, p. ex. 2, 3, 4, 5, 6, 7 ou 8, en particulier de différentes souches de virus, sous-types, ou types tels que la grippe A et la grippe B, sélectionnés en particulier à partir d’un ou plus des sous-types humains de H1NI1, H2N2, H3N2, H7N7, H1N2, H9N2, H7N2, H7N3, H10N7, des sous-types de la grippe porcine H1N1, H1N2, H3N1 et H3N2, des sous-types de la grippe canine ou équine H7N7, H3N8 ou des sous-types aviaires H5N1, H7N2, H1N7, H7N3, H13N6, H5N9, H11N6, H3N8, H9N2, H5N2, H4N8, H10N7, H2N2, H8N4, H14N5, H6N5, H12N5. »

Ce qui m’intéresse également, ce sont tous les autres vaccins viraux listés mais non encore sortis, vous voyez ce que je veux dire ? !!

Vous aimeriez peut-être donner cela à quelques spécialistes pour qu’ils le commentent immédiatement.



Le lien suivant est le plus important. Il montre que la demande originale a été enregistrée le 28/08/2007.

Partez de là : diable 2 http://portal.uspto.gov/external/portal/pair et quand vous arrivez sur la page de recherche, assurez-vous que « n° de la demande (application number) » soit coché, et indiquez dans la ligne de recherche le numéro suivant : 60/966,724

Quand la page s’ouvre, cliquez sur l’onglet « Image File Wrapper », puis sélectionnez « Specification » et allez à la page 13 des spécifications. Là vous verrez les références virales des virus telles que notées ci-dessus et la date qui correspond est le « 28/08/07 », longtemps avant que le virus n’ait été promu « nouvelle souche mortelle » apparu dans une ferme porcine au Mexique.



Et pour finir, mon opinion personnelle sur le sujet : Ils peuvent prendre leur vaccin et se le mettre dans le C…, et ce qui ne rentre pas, ils peuvent l’utiliser pour faire de même avec le ministère US de la propagande et leurs P……. de tête parlante dans les médias inféodés qui ont fait circuler la panique de la grippe porcine.




Walter Burien – CAFR.com






(Le texte original posté par John Perna peut être lu (en anglais) sur cette page :
diable 2 http://targetfreedom.typepad.com/targetfreedom/2009/08/refuse-and-resist-mandatory-flu-vaccines.html





* NDT : J’ai enlevé certains passages d’opinions personnelles qui ne contenaient pas d’infos sur le sujet. Je vous en ai laissé un (le plus savoureux)!

Carlota nous a déniché la page où est inscrit la date de la demande du brevet (un énorme MERCI pour elle). Je retranscris ci-dessous :

Home | Site Index | Search | FAQ | Glossary | Guides | Contacts | eBusiness | eBiz Alerts | News | Help
Portal Home|Patents|Trademarks|OthereFile (Unregistered)eFile (Registered)Public PairPrivate PairOtherDocument RetrievalU S Registration CertificatesOtherEmployee LocatorDigital Certificate Management

Patent eBusiness


Electronic Filing
Patent Application Information (PAIR)
Patent Ownership
Fees
Supplemental Resources & Support


Patent Information
Patent Guidance and General Info
Codes, Rules & Manuals
Employee & Office Directories
Resources & Public Notices


Patent Searches
Patent Official Gazette
Search Patents & Applications
Search Biological Sequences
Copies, Products & Services


Other
Copyrights
Trademarks
Policy & Law
Reports





Patent Application Information Retrieval


----
Order Certified Application As Filed Order Certified File Wrapper View Order List

60/966,724 Method for producing viral vaccines ----

--


Bibliographic Data
Application Number: 60/966,724 Customer Number: -
Filing or 371 (c) Date: 08-28-2007 Status: Provisional Application Expired
Application Type: Provisional Status Date: 08-31-2008
Examiner Name: - Location: ELECTRONIC
Group Art Unit: - Location Date: -
Confirmation Number: 4370 Earliest Publication No: -
Attorney Docket Number: VAC-6416 PROV Earliest Publication Date: -
Class / Subclass: - Patent Number: -
First Named Inventor: Otfried Kistner , Vienna, (AT) Issue Date of Patent: -


--------------------------------------------------------------------------------
Title of Invention: Method for producing viral vaccines


--------------------------------------------------------------------------------

If you need help:
Call the Patent Electronic Business Center at (866) 217-9197 (toll free) or e-mail EBC@uspto.gov for specific questions about Patent Application Information Retrieval (PAIR).
Send general questions about USPTO programs to the USPTO Contact Center (UCC) .
If you experience technical difficulties or problems with this application, please report them via e-mail to Electronic Business Support or call 1 800-786-9199.


You can suggest USPTO webpages or material you would like featured on this section by E-mail to the webmaster@uspto.gov . While we cannot promise to accommodate all requests, your suggestions will be considered and may lead to other improvements on the website.



Pour accéder directement à cette page :

diable 2 http://www.democraticunderground.com/discuss/duboard.php?az=show_mesg&forum=389&topic_id=6370086&mesg_id=6375643





source:

diable 2 http://changementclimatique.over-blog.com/article-35270530.html




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Jeu 3 Sep 2009 - 20:52

SQUALÈNE : LE SALE PETIT SECRET DU VACCIN CONTRE LA GRIPPE PORCINE EST EXPOSÉ !
Par le Dr Mercola






Voici un article incontournable du docteur américain J. Mercola, qui expose clairement pourquoi il ne faut surtout pas accepter , ni surtout laisser injecter aux enfants, des vaccins contenant du squalène.


Selon Kathleen Sebelius, ministre du département de la Santé et des Services Humains des Etats-Unis (US Department of Health and Human Services),votre enfant devrait être la première cible pour les vaccinations de masse contre la grippe porcine lorsque l’école débutera cet automne
Ceci est un postulat ridicule pour de nombreuses raisons, sans parler d’un risque extrêmement élevé.
En Australe, où la saison infernale a commencé, la ministre fédérale de la santé Nicola Roxon rassure les parents en disant que la grippe porcine n’est pas plus dangereuse que la grippe saisonnière : « La plupart des gens, y compris les enfants, feront l’expérience de très légers symptômes et récupèreront sans aucune intervention médicale », dit-elle.
Le spécialiste en immunisation basé à Sydney, Robert Booy, prédit que la grippe porcine pourrait être fatale à environ deux fois plus d'enfants au cours de l'année que la grippe ordinaire. Booy estime que les enfants de 10 à 12 ans pourraient mourir du virus H1N1, comparativement aux cinq ou six décès dus à la grippe ordinaire que l’on voit chez les enfants durant une année moyenne en Australie.




« Soignez la maladie, tuez le patient »

Moins de 100 enfants aux Etats-Unis meurent chaque année du virus de la grippe saisonnière. Si nous avons recours aux mathématiques de l'Australie, une estimation très approximative serait que 100 autres enfants pourraient potentiellement mourir de la grippe porcine aux États-Unis dans les prochaines années.
Si les enfants constituent la première cible aux Etats-Unis selon Sebelius, cela signifie que nous sommes sur le point d’injecter à environ 75 millions d’enfants un vaccin à suivi rapide et qui contient de nouveaux adjuvants, y compris le dangereux squalène, afin d’éviter peut-être 100 morts.
Je ne suis pas en train de négliger la tragédie de la perte de même un seul enfant en raison d’une maladie comme le virus de la grippe H1N1. Mais il ne faut pas y avoir de discussion quant au fait qu’une vaccination massive et inutile de millions d’enfants avec un vaccin qui contient un adjuvant connu pour provoquer une foule de maladies auto-immunitaires débilitantes est un plan imprudent et dangereux.




Pourquoi les vaccinations sont-elles dangereuses ?

L'intention présumée d'une vaccination est de vous aider à construire une immunité contre les organismes potentiellement nuisibles qui causent un mal et la maladie. Toutefois, le système immunitaire de votre corps est déjà conçu pour effectuer cela, en réponse aux organismes qui envahissent votre corps naturellement.
La plupart des organismes qui provoquent les maladies entrent dans votre corps par les muqueuses du nez, par la bouche, par le système pulmonaire ou par votre tube digestif - par le biais d'une injection.
Ces muqueuses possèdent leur propre système immunitaire, appelé le système immunitaire IgA. Il s'agit d'un système différent de celui qui est activé lorsqu'un vaccin est injecté dans votre corps.
Votre système immunitaire IgA est la première ligne de défense de votre corps.Son travail consiste à lutter contre l’invasion des organismes à leur point d’entrée, réduisant , ou même éliminant, le besoin d’une activation du système immunitaire de votre corps.
Quand un virus est injecté dans votre corps dans un vaccin, et en particulier en combinaison avec un adjuvant immunitaire comme le squalène, votre système immunitaire IgA est contourné et le système immunitaire de votre corps passe à la vitesse supérieure en réponse à la vaccination.
Injecter des organismes dans votre corps pour provoquer l’immunité est contraire à la nature, et la vaccination comporte un potentiel énorme pour causer de sérieux dommages à votre santé. ( cligno étoile http://articles.mercola.com/si...on-dangers.aspx ).
Et comme si les vaccins n’étaient pas suffisamment dangereux seuls…
... Imaginez-les munis d’un turbo.
Le principal ingrédient d’un vaccin contre est, soit des virus qui ont été tués, soit des virus vivants qui ont été atténués (affaiblis et rendus moins nocifs).
Les vaccins contre la grippe peuvent aussi contenir un certain nombre de substances chimiques toxiques ( cligno étoile http://articles.mercola.com/si...e-part-two.aspx ), y compris de l’éthylène glycol (antigel) , du Formaldehyde, du Phenol (acide carbolique) et même des antibiotiques comme le Neomycine et le Streptomycine. E plus des virus et autres additifs, de nombreux vaccins contiennent également des adjuvants immunitaires comme l’aluminium et le squalène.
Le but d'un adjuvant immunitaire qui est ajouté à un vaccin est de renforcer (munir d’un turbo) votre réponse immunitaire à la vaccination. Les adjuvants pour effet de faire sur-réagir votre système immunitaire face à l'introduction de l'organisme contre lequel vous êtes vacciné.
Les adjuvants sont censés faire en sorte que le travail soit effectué plus rapidement (mais certainement pas de façon plus sûre) , ce qui réduit la quantité du vaccin requise pour chaque dose administrée par individu. Moins de vaccin requis par personne signifie davantage de doses individuelles pour les campagnes de vaccination de masse . Et comme par hasard, c’est exactement l’objectif du gouvernement et des compagnies pharmaceutiques qui sont prêts à tirer des millions de leurs vaccins.
Y aurait-il des adjuvants immunitaires dans les vaccins contre la grippe porcine ?
Le gouvernement américain a conclu des contrats avec plusieurs sociétés pharmaceutiques afin de développer et de produire des vaccins contre la grippe porcine. Au moins deux de ces entreprises : Novartis ( cligno étoile http://articles.mercola.com/si...-marketing.aspx ) et GlaxoSmithKline ( cligno étoile http://articles.mercola.com/si...d-flu-scam.aspx ), utilisent un adjuvant dans leurs vaccins contre le H1N1.




Quel est cet adjuvant ? Le Squalène

Selon Meryl Nass, MD (medical director), qui est une autorité sur le vaccin contre l'anthrax !
"Une nouvelle caractéristique de ces deux vaccins contre le H1N1 qui sont en train d’être élaborés par les sociétés Novartis et GlaxoSmithKline est l'ajout d'adjuvants contenant du squalène afin d'accroître l'immunogénicité et de réduire considérablement la quantité d'antigène viral nécessaire. Ceci se traduit par une production beaucoup plus rapide des quantités de vaccin désirées."
L’adjuvant au squalène propre à Novartis contre le H1N1 se nomme le MF59 . Celui de Glaxo l’ ASO3. Le MF59 doit encore être approuvé par la FDA pour son utilisation dans tout vaccin américain, malgré ses antécédents d'utilisation dans d'autres pays.
Selon le Dr. Nass, il n'existe que trois vaccins utilisant un adjuvant au squalène approuvés. Aucun de ces trois vaccins n’est approuvé pour une utilisation aux Etats-Unis.
Ce que le squalène fait aux rats
Il a été prouvé que la vaccination d’adjuvants à base d’huile comme le squalène génère des réponses immunitaires concentrées et soutenues au cours de longues périodes de temps.
Une étude datant de l’an 2000 et publiée dans l’American Journal of Pathology (journal américain des pathologies) a démontré qu’une seule injections de l’adjuvant squalène chez les rats déclenchait "une inflammation chronique du système immunitaire, liée à l’immunité et spécifique aux articulations", aussi connue sous le nom de polyarthite rhumatoïde.
Les chercheurs ont conclu que l'étude soulevait des questions concernant le rôle des adjuvants dans les maladies inflammatoires chroniques.
Ce que le squalène fait aux humains
Votre système immunitaire reconnaît le squalène comme une molécule d’huile native de votre corps. On le trouve dans votre système nerveux et dans votre cerveau. En fait, vous pouvez consommer du squalène dans l'huile d'olive ( cligno étoile http://articles.mercola.com/si...lon-cancer.aspx ) et non seulement votre système immunitaire reconnaîtra celui-ci, mais vous profiterez aussi des avantages de ses propriétés antioxydantes.
La différence entre le « bon » et le « mauvais » squalène est la voie par laquelle il entre dans votre corps. L’injection est une voie d’entrée anormale qui incite votre système immunitaire à attaquer tout le squalène qui se trouve dans votre corps et pas seulement l’adjuvant du vaccin. Votre système immunitaire tentera de détruire la molécule partout où il la trouve, y compris dans les endroits où elle se rencontre naturellement, et où elle est vitale à la santé de votre système nerveux.
Les anciens combattants de la guerre du golfe souffrant du syndrome de la guerre du golfe (Gulf War Syndrome ou GWS) avaient reçu des vaccins contre l’anthrax qui contenaient su squalène. Le MF59 (l’adjuvant au squalène de Novartis) était un ingrédient non autorisé dans les vaccins expérimentaux contre l’anthrax et a depuis été lié aux maladies auto-immunes dévastatrices dont souffrent d’innombrables vétérans de la guerre du golfe.
Le Département de la défense a fait toutes les tentatives possibles afin de nier que le squalène était en effet un contaminant ajouté dans le vaccin contre l'anthrax administré au personnel militaire – déployé et non déployé - durant la guerre du golfe Persique -, ainsi qu’aux participants au plus récent Anthrax Vaccine Immunization Program (programme d’immunisation contre l’anthrax via un vaccin ou AVIP).
Toutefois, la FDA découvrit la présence de squalène dans certains lots de produits de l’AVIP.Un test fut développé pour détecter des anti-corps anti-squalène auprès de patients atteinst du syndrome de la guerre du golfe, et un lien clair a été établi entre le produit contaminé et tous ceux qui souffrent du syndrome de la guerre du golfe avaient été injectés avec le vaccin contenant du squalène.
Une étude menée à la Tulane Medical School et publiée dans le numéro de Février 2000 de la revue Experimental Molecular Pathology (pathologie moléculaire expérimentale) inclut ces étonnantes statistiques:
« ... La grande majorité (95%) des patients ouvertement malades et qui ont déployé le syndrome de la guerre du Golfe GWS possédaient des anticorps anti-squalène. Tous (100%) les patients atteints du syndrome de la guerre du Golfe vaccinés pour leur service durant les opérations Desert Shield/Desert Storm (Bouclier du désert/Tempête du désert), qui n'ont pas été déployés, mais qui montraient les mêmes signes et symptômes que ceux qui ont été déployés, avaient des anticorps anti-squalène.
En revanche, aucun (0%) des anciens combattants déployés durant la guerre du Golfe Persique et ne présentant pas de signes et symptômes du syndrome de la guerre du Golfe ne possède d’anticorps anti-squalène. Ni les patients ayant une maladie idiopathique auto-immune ni ceux présentant des contrôles sains n’avaient dans leur sérum sanguin des anticorps anti-squalène détectables. La majorité des patients présentant des symptômes du syndrome de la guerre du Golfe avaient dans leur sérum sanguin des anticorps anti-squalène.
»
Selon le Dr Viera Scheibner, Ph.D., un ancien scientifique en recherche fondamentale pour le gouvernement de l'Australie:
« ... cet adjuvant, le squalène, a contribué à la cascade de réactions appelée « Syndrome de la geurre du golfe », documentée chez les soldats impliqués dans la guerre du golfe. Les symptômes qu’ils ont développés comprenaient de l’arthrite, de la fibromyalgie, de la lymphadenopathie, des éruptions cutanées photosensibles (…) de la fatigue chronique, des maux de tête chroniques, des pertes de poils corporels anormales, des lésions cutanées ne guérissant pas, des ulcères aphteux, des étourdissements, de la faiblesse, des pertes de mémoire, des convulsions, des changements d’humeur, des problèmes neuropsychiatriques, des effets anti-thyroïde, de l’anémie, une élévation de l’ESR (Erythrocytes), du lupus erythemateux disséminé, de la sclérose en plaques, de la SLA (sclérose latérale amyotrophique), le phénomène de Raynaud, le syndrôme de Sjorgreen, de la diarrhée chronique, des sueurs nocturnes et des fièvres de bas grade ».
Le suivi post- vaccination pourrait aussi bien être non-existant.
Il n’y a pratiquement pas d’élément scientifique pour soutenir la sécurité des injections de vaccin sur votre santé à long terme ou sur la santé de vos enfants.
Les études de suivi durent moyenne deux semaines, et cherchent seulement les blessures et les maladies flagrantes.
Les troubles de l’auto-immunité, comme ceux qui ont été observés dans le syndrome de la guerre du Golfe prennent souvent des années à diagnostiquer en raison de l'imprécision des premiers symptômes. Des plaintes comme des maux de tête, de la fatigue et des douleurs chroniques sont les symptômes de différents maux et les maladies.
Ne retenez pas votre souffle en attendant que les fournisseurs et les promoteurs des vaccins se penchent sérieusement sur les conséquences que leurs campagnes de vaccination causent sur la santé à long terme.




source:
à la loupe http://www.tree2share.org/article-380-squalene-le-sale-petit-secret-contre-la-grippe-porcine-est-expose-par-le-dr-mercola




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Jeu 3 Sep 2009 - 22:11

DES ORDRES DE QUARANTAINE OBLIGATOIRES ÉCHAPPENT DU CDC








La nuit dernière, Zero Hedage a obtenu quelques documents intéressants du site Web du CDC. Ils contiennent des formulaires vierges d’ordre de « quarantaine forcée » pour l'Iowa et la Floride - comprenant des quarantaines ' dans un centre de détention sécurisé' - qui semblent être récents - daté d’Avril 2009. Certains sont peut être conscient que le NIH et le CDC viennent juste de tenir une conférence sur le H1N1 à Washington DC les 19-21 Août 2009 – ou l’accent a été mis sur la « gestion de catastrophe de masse ». Pour beaucoup, ceci devrait être un sujet d'inquiétude. De même quil devient évident que notre gouvernement est totalement corrompu. L'idée que ce même gouvernement prépare maintenant la vaccination de masse et les quarantaines obligatoires devrait faire frissonner quiconque qui a suivi les récents événements. Il y a quelque chose qui est en train de se passer, mais les gouvernements n'ont pas été honnêtes avec le peuple. Pourquoi 'des centres de détention sécurisés' aux États-Unis et ' des centres de vaccination sécurisés' en France s’il n’y a aucun souci ? Il devient de plus en plus clair qu'une campagne globale de vaccination de masse est prévue
- probablement de devenir obligatoire dans les 193 pays membres de l’OMS, en dépit des sérieuses préoccupations concernant la sûreté du vaccin de H1N1 non testé, il est maintenant bien connu que ce vaccin contient une forte quantité d’adjuvant mortel dont le squalène.

D'autres sont peut-être au courant que c'est seulement la semaine dernière que le Sénat du Massachusetts a passé une loi criminalisant ceux qui refusent la vaccination obligatoire ou qui interrompent l’ordre de quarantaine. Cette loi comporte plutôt des violations stupéfiantes du 4ème amendement, incluant des recherches sans droit et des saisies de propriété si considéré nécessaire « en cas d’urgence ». Cette nouvelle loi du Massachusetts autorise également les arrestations illégales sans justification et la vaccination obligatoire du peuple. Mais l'activité politique n'est pas limitée aux états. Hier Obama a tenu des réunions avec des hauts fonctionnaires du cabinet concernant la « préparation à la pandémie » incluant le Secrétaire HHS Sebelius. Ceci n'est donc pas de la spéculation basée sur rien. Il y a quelque chose qui est train de se passer. Soit le gouvernement sait quelque chose que nous ne connaissons pas, soit c'est le plus grand coup de bluff depuis la bulle de .com.

Bien que le virus H1N1 actuel n'a pas encore de gènes mortels, Les autorités de Santé nationaux et internationales nous ont implicitement promis que le nouveau virus du H1N1 reviendra bientôt avec de nouvelles « évolutions génétiques », juste comme cela s’est passé en 1918. Ici chez Zero Hedge, nous nous attendons bientôt à une série de signes noirs concernant l’économie, et la pandémie – avérée ou pas - peut faire partie de cette série. Un effondrement économique sera aucun doute déclenché bientôt, et il sera commode pour les élites politiques de blâmer l'effondrement à un facteur externe, tel qu'une pandémie ou une guerre. En outre, l’arrivée de la pandémie H1N1 peut être un prétexte commode pour resserrer dangereusement les contrôles sur la population par les élites qui se sont avérées totalement corrompus et moralement en faillite.

Il est peut-être maintenant temps de s'instruire plutôt que de rester joyeusement ignorant. Il est peut-être maintenant temps de questionner notre gouvernement. Combien d'états ont élaboré des plans comme ceux cité dans cet article? Les autorités prévoient-elles de lancer les quarantaines obligatoires ? Les autorités prévoient-elles de lancer les vaccinations obligatoires ?


Voici les formulaires vide pour les quarantaines obligatoires:


diable 3 http://www.scribd.com/doc/19348310/FL-Quarantine-to-Detention-Facility-Order-Apr-09-252

diable 3 http://www.scribd.com/doc/19348504/Home-Quarantine-Order-Novelflu-Filled-in-43009

diable 3 http://www.scribd.com/doc/19347342/FL-Quarantine-to-Residence-Order-Apr-09-252



Traduction Alter Info

Article original:
diable 3 http://www.infowars.com/cdc-h1n1-forced-quarantine-docs-leak/





source:
diable 3 http://www.alterinfo.net/Des-ordres-de-quarantaines-obligatoires-echappent-au-CDC_a36285.html




Dernière édition par karine le Ven 2 Oct 2009 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Dim 20 Sep 2009 - 17:53

PLAINTE EN FRANCE CONTRE LE PLAN SECRET DE VACCINATION DE MASSE FORCÉE






Mr Jérôme Masshenser
21 allée de la Toison d’or
94000 Créteil
jemass@club-internet.fr



Monsieur Jean-Jacques Bosc
Procureur de la République
Parquet du TGI de Créteil



Créteil le 14/09/09





Mr le Procureur de la République,



Je vous demande l’ouverture d’une enquête criminelle, dans les plus brefs délais et ce dans le but de prévenir les forfaits criminels suivants de la plus haute gravité.

En effet, j’accuse :

La ministre de la santé et des sports, Madame Roselyne Bachelot-Narquin

Le ministre de l’intérieur, des territoires outre-mer et collectivités territoriales, Monsieur Brice Hortefeux

La ministre de la justice, Madame Michèle Alliot-Marie


de violation de la loi sur le crime contre les intérêts fondamentaux de la nation. (Article 412-1 du code pénal)

de violation de la loi sur le complot contre les intérêts fondamentaux de la nation. (Article 412-2 du code pénal)

de violation de la loi sur l’expérimentation médicale sur le peuple sans son consentement. (Article 223-8 du code pénal)

de violation de la loi sur la de trahison de rendre tout ou partie du territoire national aux mains d’un pouvoir belligérant.
(Article 411-2 du code pénal)

de violation sur la loi sur le crime de préparation d’un meurtre de masse en une association de malfaiteurs.
(Article 450-1 du code pénal)


Nommément, je les accuse de planifier la perte de la souveraineté de la France, la suppression des droits civiques des citoyens français et le meurtre de masse de la population française par le moyen d’une attaque biologique d’une ampleur sans équivalent simultanément avec la prise de contrôle de la France par un organisme transnational étranger et ceci sous le camouflage d’une campagne de vaccination obligatoire.


1. Entre avril 2009 et septembre 2009, les accusés ont conspirés délibérément, illégalement et sciemment et se sont entendus entre eux et avec d’autres personnes pour commettre un génocide de masse en planifiant un programme secret et institutionnel de vaccination de la population entière d’une ampleur sans précédent avec une substance non testée, le vaccin contre la grippe A. Ils l’ont fait en particulier en établissant des centres de vaccination spéciaux chargés d’être sécurisés et chargés expressément de ne pas se situer dans les hôpitaux ou les cabinets de médecins généralistes dans chaque département et en rédigeant des décrets qui suppriment les droits civiques du peuple français dans l’éventualité d’une urgence pandémique et autorisant par exemple la détention jusqu’à six mois sans l’audition d’un juge dans une campagne débutant le 28 septembre et ce pour une durée de quatre mois pour le profit politique et financier de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des compagnies pharmaceutiques Baxter, Novartis, Sanofi et GSK.


2. En particulier, en août 2009, les accusés Bachelot-Narquin et Hortefeux, agissant de concert entre eux et avec d’autres firent circuler délibérément, illégalement et sciemment un document de 19 pages appelé « Planification logistique d’une campagne de vaccination contre le nouveau virus A(H1N1) Circulaire vaccination 090824 » cligno étoile http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf (voir l’appendice 1) aux préfets de chaque département et au préfets militaires.

Ils ont donnés des ordres systématiques et détaillés pour implémenter, coordonner et superviser la logistique d’un plan de vaccination forcée de toute la population française. Ce vaccin est une substance non testée, le vaccin contre la grippe A. Ils ont fait circuler ce plan en secret après avoir illégalement imposé la loi martiale à la suite de la déclaration par l’OMS d’état d’urgence de pandémie de niveau 6 sans la moindre évidence scientifique adéquate que la grippe A remplit les critères pour une pandémie et après que l’OMS ait plusieurs fois changé les critères pour justifier une déclaration de pandémie en Juin.

Quoiqu’il ne soit pas explicitement mentionné de vaccination obligatoire, le document expose comme objectif de préparer les infrastructures pour vacciner la population entière.

Les préfets de chaque département reçoivent des instructions détaillées sur comment se préparer à effectuer la vaccination de toute la population du département aux moyens de:

a. l’établissement de centre de vaccination spéciaux dans chaque département dans des bâtiments tels que les établissements d’enseignement supérieur c'est-à-dire des installations médicales inadéquates. Il est demandé aux préfets d’exclure systématiquement et intentionnellement les hôpitaux et autres cabinets des médecins généralistes dans un ordre explicite.

b. l’établissement d’installations sécurisées comprenant des serrures sécurisées ( Voir page 16 de « Planification logistique d’une campagne de vaccination contre le nouveau virus A(H1N1) Circulaire vaccination 090824 » ) ou les accusés prévoient que la majorité de la population sera vaccinée et dont le but apparent est de permettre aux vaccinations forcées de s’accomplir sous la contrainte physique dans des installations qui autorisent la restriction des gens avec des serrures et autres matériel de sécurité.

c. l’établissement d’une unité administrative basique, l’équipe de vaccination pandémique, avec un caractère militaire et assignée à vacciner 360 personnes toutes les quatre heures sans référence aux effets secondaires ou aux questions d’innocuité.
Dans les installations « normales » quatre équipes de vaccinations pandémiques doivent travailler en quatre sessions de quatre heures pour vacciner 1400 personnes par jour soit 61 600 personnes sur l’ensemble de la campagne selon les calculs de Bachelot et Hortefeux.
Dans les installations sécurisées 2100 personnes sont censés se faire vacciner par jour par deux équipes travaillant en 3 sessions de quatre heures.
Mais comment moins d’équipes, soit deux équipes, travaillant moins longtemps peuvent elles vacciner davantage de gens si ce n’est en usant de la contrainte physique ?
Il est calculé dans le document que les installations sécurisées seront aptes à vacciner 92 400 personnes ( soit 184 800 injections ) sur l’ensemble de la campagne d’injections, c'est-à-dire la majorité de la population.

d. l’établissement d’un système de surveillance et de suivi pour s’assurer que toute personne vivant en France est vaccinée.


3. Les accusés agissant de concert délibérément, illégalement et sciemment sont auteurs et aussi complices pour ordonné, encouragé, et prendre une part consentante aux plans et entreprises qui permettront à l’OMS (basé à Genève) et les compagnies pharmaceutiques qui siègent à un comité de conseil clé de l’OMS de déclarer un niveau de pandémie 6 sans évidence scientifique après avoir manipulé les statistiques pour justifier une déclaration de pandémie et des vaccinations forcées.
En consentant à cette fausse déclaration de pandémie de niveau 6 et en activant les mesures internes d’urgences pandémiques correspondantes en France, les accusés ont activés les mesures dans le plan national de pandémie -- qui incorpore des dispositions des Régulations Internationales de Santé de l’OMS 2005 ( IHR) – qui autorise l’OMS à exercer un pouvoir exceptionnel sur les services de santé,de la police, et des militaires en France au travers d’un comité de crise auquel Bachelot et Hortefeux semblent appartenir et qui suit les instructions de l’OMS.


( cligno étoile http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN_PG_2009.pdf page 2. Le plan national se veut évolutif…: évolution en cours du plan guide de l’OMS, mise en application du nouveau règlement sanitaire international, travaux réalisés sous l’égide du délégué interministériel à la grippe aviaire, publication du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.)
Vaccination forcée, quarantaine et restriction des déplacements sont juste quelque unes des mesures autorisées par l’IHR et le plan national de pandémie.

En Juillet, Michèle Alliot-Marie a transmis dans le plus grand secret, aux chefs des tribunaux un plan pour dépouiller les droits civiques fondamentaux des gens sous le prétexte d’une urgence pandémique dans le but d’atteindre des objectifs alignés sur ceux de l’OMS et l’IHR.

Les mineurs pourraient être jugés par des juridictions de droit commun. Le nombre de jurés d'assises serait réduit. Le président d'une juridiction pourrait ordonner que les débats et les jugements se déroulent à huis clos.
cligno étoile http://www.lemonde.fr/sujet/5a41/michele-alliot-marie.html.

Par leur déclaration de pandémie sans évidence scientifique adéquate et sur des bases mensongères, les accusés font de la sorte la France un territoire sous la loi martiale et occupé par une puissance belligérante, spécialement par l’OMS et l’ONU
conformément au Régulations Internationales de Santé 2005 et du plan national français de pandémie, dépouillant ainsi le peuple de France de ses droits civiques mais aussi de sa souveraineté sous le prétexte d’une urgence et « à organiser la continuité de l’action de l’État et de la vie sociale et économique, ainsi que le maintien de l’ordre public et du respect de la loi dans un contexte dégradé
( page 9 cligno étoile http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN_PG_2009.pdf)


4. Les accusés agissant de concert délibérément, illégalement et sciemment sont auteurs et complices pour prendre une part consentante aux plans assurant un profit colossal de toute campagne de vaccination de masse aux compagnies pharmaceutiques en commandant pour 94 millions de doses de vaccins de la part des compagnies Baxter, Novartis, Sanofi Aventis et GSK à la suite de la déclaration du niveau 6 de pandémie de l’OMS et de la recommandation pour une vaccination de masse émis par l’OMS en Juillet sur l’avis du conseil d’administration ou siégeait les cadres des mêmes compagnies Baxter, Novartis, Sanofi et GSK dans un conflit d’intérêt flagrant.


5. Les accusés agissant de concert délibérément, illégalement et sciemment sont auteurs et complices pour prendre une part consentante aux plans permettant aux compagnies pharmaceutiques d’accéder au marché français en contournant les tests cliniques adéquats notamment en souscrivant aux « non exigences relatives aux essais cliniques » pour vaccins pandémiques sous la directive européenne EU EMEA/CHMP/VWP7263499/2006 où il est n’est même pas requis de preuve de l’efficacité du vaccin.

4.2.11 Preuve du concept de protection :

« L’efficacité protectrice des vaccins qui sont le sujet de cette directive ne peut être établie dans des essais cliniques »

Cela signifie que le vaccin devant être administré aux Français ne sera pas prouvé avoir un effet protecteur et n’aura pas besoin de l’être pour obtenir une licence sur le marché.

Par ce moyen et d’autres stratagèmes, les accusés visent à éluder les garanties de sécurité et dissimuler au peuple français la nature létale du vaccin contre la grippe A.


6. Les accusés agissant de concert avec d’autres délibérément, illégalement et sciemment sont auteurs d’un plan visant à infliger des dégâts corporels illimités au peuple français par le biais d’un programme de vaccination obligatoire en n’introduisant dans leur document de 19 pages aucun mécanisme d’abandon de ce programme y compris dans l’éventualité ou il résulterait des blessures et des morts suite aux vaccinations de masse bien que l’Agence Médicale Européenne elle-même dit que la sécurité des vaccinations se doit d’être surveillé lorsqu’ administré à grande échelle tout particulièrement quand leur adéquation n’aura pas été prouvé lors de tests cliniques.

Les accusés, en particulier, Mme Bachelot-Narquin, une pharmacienne de profession, doivent avoir connaissance du programme de vaccination de masse aux USA en 1976 qui du être stoppé en raison des blessures et des morts provoqués, entraînant des réclamations de milliards de dollars aux compagnies pharmaceutiques.


7. Les accusés sont délibérément, illégalement et sciemment responsables de promouvoir les plans de l’OMS, des compagnies de vaccin étrangère et de leurs détenteurs institutionnels de lancer une guerre biologique secrète et non déclarée contre le peuple français par le moyen de vaccins « contre la grippe A » toxiques et classifiés armes biologiques par les régulateurs de l’union européenne et des USA, en particulier les vaccins de Novartis et GSK contenant des métaux lourds, des virus vivants et l’adjuvant squalène.

Le squalene a causé le syndrome de la guerre du Golfe chez les vétérans américains et britanniques de la guerre du Golfe et est illégal aux USA et au Royaume Uni.

Le Dr. Anders Bruun Laursen du Centre de Recherche sur la Globalisation fait remarquer que le squalene, un adjuvant dans certains vaccins pandémiques a été interdit d’usage au Pentagone par un juge du tribunal fédéral en 2004 en raison de sa contribution au syndrome de la guerre du Golfe.

Quel est le danger avec les vaccinations contre la grippe A ?
par le Dr. Anders Bruun Laursen
cligno étoile http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14851

Le squalène en quantité 60 000 supérieure aux doses ayant entraîné la mort et les blessures chez les soldats sera administré à la population civile, sans test adéquat, incluant des enfants comme les nouveau-nés et les personnes agées, même s’il existe un important corpus de preuves scientifiques montrant qu’il vont causer des blessures, des morts et d’extrêmes souffrances au travers d’actes inhumains.

cligno étoile http://www.infowars.com/swine-flu-scare-its-all-about-the-adjuvant/



8. Les accusés ont délibérément, illégalement et sciemment abusés de leur fonctions en ne portant pas leurs plan de vaccination obligatoire à la connaissance du public suffisamment à l’avance et n’informant pas le peuple français des risques d’un tel plan sans précédent et ne permettant pas la consultation et l’analyse d’un corps d’instances médicales, juridiques, et politique correctement constitué.

Les accusés ont, en fait, donné aux préfets des indications explicites que le grand public ne doit apprendre le caractère obligatoire de la vaccination qu’à la fin septembre c'est-à-dire au commencement ou après le début des opérations de vaccination, il va sans dire trop tard pour permettre tout recours possible.

Le peuple de France pourrait donc de cette manière faire face à un piége tendu par surprise où il serait bientôt obligé par ses forces de police locale de se rendre dans un centre de vaccination spécial sécurisé avec serrures pour une injection de vaccin pour se retrouver restreint, contraint physiquement et par là même dépourvu de toute possibilité de refus.



9. D’après le profil d’activité des accusés, ils semblent coupables d’appartenir à un syndicat international du crime, centré autour de l’OMS et des firmes pharmaceutiques, qui a infiltré ses agents dans le gouvernement français et à de hauts rangs de l’administration des départements (les Préfets) promouvant ainsi les objectifs de ce groupe criminel.

Ce syndicat du crime comprend entre autres les compagnies pharmaceutiques Baxter, Novartis, et leurs principaux détenteurs d’actions tout comme les principaux fondateurs de l’OMS et l’ONU, les familles Rothschild et Rockefeller dont les médias de masse dissimulent activement ces faits aux yeux du public.




source:
cligno étoile http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=614%3Acriminal-charges-filed-in-france-over-secret-forced-mass-vaccination-plan&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=fr


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 3 Oct 2009 - 17:27

DANGER, VACCIN BAXTER EN FRANCE (H1N1)









Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Lun 19 Oct 2009 - 12:55

LE DOCTEUR HAMER DÉNONCE VIGOUREUSEMENT
L'IMPANTATION DE LA MICROPUCE DANS LE CORPS HUMAIN
PAR LE BIAIS DE LA VACCINATION DE MASSE {plus ou moins} FORCÉE !









Le Docteur Rike Geerd Hamer n'est pas réputé pour parler la "langue de bois". Sa vision de la situation présente rejoint celle de Jean-Jacques Crèvecœur, Michel Dogna, Stan Maillaud, Jane Bürgermeister, etc.



23/09/2009 - Interview Dr Hamer /Helmut Pilhar - 13 août 2009
Norvège, le 13 août 2009.



Pilhar: Geerd, dans ta dernière lettre (1) tu as émis l’hypothèse, que cette vaccination exhaustive n’a pas pour but de combattre une inoffensive grippe estivale appelée «grippe porcine» mais, d’implanter de façon massive (2) des puces à toute la population.

Hamer: En effet, Helmut, la chose paraît si incroyable que l’on ne peut que se mettre la tête entre les mains devant la violence mise en œuvre pour rendre obligatoire cette vaccination contre une grippe estivale anodine.

Si le président américain Obama a mobilisé même l’armée et la police pour accomplir cette vaccination grippale (3) et a fait préparer des dizaines de milliers de cercueils en cas de troubles à l’ordre public, alors tout ce déploiement n’a aucun rapport avec le but affiché.



Pilhar: Si chaque personne était porteuse d’une puce, la domination mondiale par un groupe religieux pourrait se faire en un clin d’œil et avec la puce létale ce serait une domination définitive, c’est-à-dire irrémédiable.

Hamer: C’est tout à fait ça. Avec la puce létale l'on peut éliminer en moins d’une heure, par simple pression sur un bouton, n’importe qui, qui critiquerait le système de domination mondiale.

Avec la chimio et la morphine l'on a éliminé, en 28 années de boycott de la Médecine Nouvelle Germanique, environ 2,5 milliards d’êtres humains sur cette Terre.

Avec la puce létale ce serait bien plus rapide. Non seulement l'on pourra feindre une mort naturelle (crise cardiaque, insolation, attaque cérébrale, etc.) pour éliminer des personnes sans que l'on s’en aperçoive, mais l'on pourra aussi simuler une épidémie artificielle, comme cela a déjà été fait avec des cas aussi peu significatifs que ces 3 porcs morts au Mexique et cet enfant décédé suite de cette grippe porcine. L'on a conclu ce mensonge par: C’est une «pandémie mondiale».



Pilhar: Il existe la micro-puce de Hitachi (4) qui passe, sans problème, dans l’embout d’une seringue, c'est-à-dire qu’elle peut être injectée dans les tissus sans que l’on s’en aperçoive, si elle est positionnée dans la partie avant de l’embout de la seringue. Il y a aussi la puce létale (5), qui devait faire l’objet d’un dépôt de brevet, comme annoncé (qui n’a pas été retenu, mais que les Chinois possèdent déjà depuis des années).

Pourquoi, Geerd, es-tu le seul à aborder ce sujet et personne d’autre, bien que le soupçon soit tout à fait justifié?

Hamer: Effectivement, la question est très juste! Aucun humain sensé ne peut, en effet, comprendre ce silence planétaire devant un tel soupçon.

Je vous renvoie à mes correspondances (6) téléphoniques et écrites avec Rabbi (7) Lenz et le Dr Lanka (8) de Septembre 2007. C’est l’époque où furent menés les tests à grande échelle au Kurdistan sur la frontière iraquienne.

A la suite d’une interview entre Rabbi Lenz et le Dr Lanka je posais la question à Rabbi Lenz pourquoi ils n’avaient discuté que des vaccins (Tamiflu, etc.) et s’ils ne savaient pas qu’en fait il ne s’agissait que de l’implantation massive de puces? A ce moment-là, de façon désarmante, Rabbi Lenz m’a répondu que, bien sûr, ils savaient, tous deux, qu’il ne s’agissait que d’implantation de puce mais, que s’ils l’avaient évoquée, ils auraient eu de grosses difficultés, suite à cette interview. A vrai dire, ils le savaient, tous les deux.



Pilhar: Geerd, cela est une bombe. Tu l’as documenté dans tes lettres au Dr Lanka en Septembre 2007 (9). Il n’y a aucun doute sur la vérité de cette déclaration. Le Dr Lanka, opposant aux vaccinations, joue ici un double jeu ou une partition fausse. Naturellement, le Tamiflu en tant que chimio (10) c'est-à-dire poison, à des effets secondaires non négligeables, voire souvent mortels, s’il est administré pendant la phase de vagotonie profonde (11).


[...]




(1) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2009/20090719_Hamer_Impfbetrug.htm

(2) http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

(3) http://www.pilhar.com/Fragen/NeuMed/Medi/Impfung.htm

(4) http://www.hitachi.com/New/cnews/030902.html

(5) http://bazonline.ch/digital/computer/Erfinder-will-Patent-aufToetungsChip/story/31085693
http://www.pilhar.com/News/Presse/2009/20090514_WebDe_Todesbefehl_per_Satellit.htm
http://www.enterateya.co.cc/chip-con-gps-y-pequena-dosis-mortal-de-cianuro

(6) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm
http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070929_Hamer_an_Lanka.htm

(7) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lenz.htm

(8) http://www.pilhar.com/Fragen/Umbenenner/Lanka.htm

(9) http://www.pilhar.com/Hamer/Korrespo/2007/20070901_Hamer_an_Lanka.htm

(10) http://www.pilhar.com/Schulmed/Onkologie/30Therap/01Chemo/01Chemo.htm

(11) http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/09pcl_ph.htm





source:
gyro http://www.lepost.fr/article/2009/10/19/1749112_le-docteur-hamer-denonce-l-implantation-de-la-puce-via-la-vaccination-de-masse.html




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Mar 27 Oct 2009 - 14:47

LES GOUVERNE-MENTEURS NOUS DÉCLARENT LA GUERRE
Courriel n° 7 (23 octobre 2009)





Madame, Monsieur,
Chers amis,

J’ai très peu de temps pour vous écrire.
C’est important que vous receviez cette information le plus rapidement possible. Et que vous la répandiez (car, il ne faudra pas compter sur les journalistes prostitués et muselés pour informer les populations de ce qui suit).

Les Etats-Unis viennent de décréter l’état d’urgence sanitaire, ce samedi midi (heure de Montréal). Pour beaucoup, ça semblera très banal comme information.
Mais pour ceux capables de lire entre les lignes, cette déclaration d’Obama est une déclaration de guerre contre l’humanité. Dans quelques jours, je ne serais pas étonné que d’autres pays suivent l’exemple des USA, ou que, tout simplement, l’Organisation du Mensonge Systématique (OMS) donne le coup d’envoi d’un état d’urgence sanitaire mondial.

Le 10 septembre 2009, j’avais envoyé un courriel à tous mes contacts. Ce courriel contenait deux parties. Dans la première partie, je posais 26 questions troublantes à propos de cette soi-disant pandémie de grippe porcine. Cette partie a été publiée sur des dizaines de blogs et de sites Internet, envoyée à des centaines de milliers de personnes et traduite dans près de dix langues. Dans la deuxième partie, je proposais un scénario possible de ce qui allait se dérouler. Peu de gens l’ont transmis et beaucoup m’ont critiqué (j’ai même perdu beaucoup d’amis et de connaissances à cause de ce passage). On me reprochait d’être un prophète d’une prétendue apocalypse annoncée, de bonimenteur de rue prêchant la fin du monde. C’est même la raison pour laquelle, dans un premier temps, je n’ai pas reproduit ce passage sur mon site Internet.

À cette époque, je vous expliquais comment créer une pandémie de toutes pièces.
Pourtant, je ne suis pas voyant. Je n’ai pas de boule de cristal. Et je ne suis pas complice des crapules qui siègent à l’OMS, à la tête des compagnies pharmaceutiques, à la tête des ministères de la Maladie et à la tête des médias. J’ai simplement essayé de me mettre à leur place, et je me suis demandé comment je ferais pour exterminer une bonne partie de la population des pays dits développés.

Petit retour en arrière : voici mon texte écrit la nuit du 9 au 10 septembre dernier (dont on pouvait dire, à l’époque que c’était un délire paranoïaque) :









Il y a, par contre, une question que je vais poser ici et à laquelle je vais répondre, car beaucoup de mes interlocuteurs ne comprennent pas cela. La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ? Ça, c’est la question à un million de dollars !!!

Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse. La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées pendant le XXe siècle, avec des succès divers) :

  • on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !
  • on annonce ensuite 250 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre l’axe du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;
  • on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;
    devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;
  • pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (formaldéhyde, aluminium et squalène) et des conservateurs (thimérosal, composé à base de mercure), reconnus pour leur grande toxicité ;
  • peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;
  • on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur !
  • dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
  • dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
  • on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
  • vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
    ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.










Ça, c’est ce que j’avais écrit le 10 septembre 2009. À cette époque, nous en étions à l’étape n° 5.

Ceux qui ont gardé un peu de lucidité auront compris pourquoi les médias se sont déchaînés depuis le 15 octobre, en nous annonçant que la deuxième vague de grippe A (H1N1) (étape n° 6) allait se déchaîner. Juste au moment où les vaccins sont enfin prêts ! Quelle coïncidence, quand même. Quand on pense que le virus aurait pu muter dans l’hémisphère sud pendant tout l’hiver, il ne s’est rien passé !!! C’est quand même extraordinaire, non. Voir, par exemple :
gyro http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/grippe-a-h1n1/200910/21/01-913719-la-deuxieme-vague-de-la-pandemie-arrive-plus-tot-que-prevu.php
ou encore :
gyro http://www.cyberpresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/200910/22/01-913752-debut-de-la-deuxieme-vague.php
ou encore :
gyro http://www.pandemiedegrippe.com/2009/09/24/la-deuxieme-vague-de-grippe-a-h1n1-est-commencee-en-france/ .

Ces derniers jours, on nous a annoncé qu’il y aurait moins de vaccins que prévu (étape n° 7), histoire d’augmenter encore la panique générale.
Voir par exemple :
gyro http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/21/01011-20091021FILWWW00740-h1n1-penurie-de-vaccins-aux-etats-unis.php
ou encore :
gyro http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/09/18/003-oms-grippe.shtml

Aux Etats-Unis, par contre, ils ont déjà commencé à vacciner les gens, depuis le 6 octobre (étape n° 8).
Mais les gens n’ont pas été vaccinés avec les vaccins injectables préparés contre le H1N1 (ils n’étaient pas prêts), mais ils ont été vaccinés avec un vaccin dont PERSONNE, JE DIS BIEN PERSONNE, n’a parlé pendant les cinq mois et demi de propagande de peur. Ce vaccin, j’ai découvert son existence le mardi 6 octobre 2009, après ma conférence donnée à Québec. Il s’agit d’un vaccin intranasal, appelé FluMist (littéralement brouillard de grippe). Lorsque j’ai entendu l’interview du docteur Rima Laibow
( gyro http://www.youtube.com/watch?v=Rqe40-REclU ), lorsque j’ai lu plusieurs de ses articles relatifs au FluMist
( gyro http://www.healthfreedomusa.org/docs/TamiFlu.pdf ), mon sang s’est glacé d’effroi. Pourquoi ? Pour quatre raisons :

  • Premièrement, le FluMist contient deux séquences d’ADN génétiquement modifiées du virus de la grippe H5N1 (le virus de la grippe aviaire). Ce sont les deux séquences qui manquent actuellement pour transformer le virus naturel H5N1 en un virus pandémique extrêmement mortel ;
  • Deuxièmement, le FluMist contient le virus vivant, et non atténué, contrairement aux autres vaccins, ce qui le rend évidemment beaucoup plus dangereux. Je rappelle que le vaccin oral Sabin contre la polio contenait, à l’époque, un virus vivant. Lors de campagnes massives de vaccination faites par l’OMS partout dans le monde, ce vaccin a été reconnu responsable de la recrudescence spectaculaire des cas de polio, ce qui a obligé l’OMS de stopper ses campagnes ;
  • Troisièmement, les fabricants du FluMist (MedImmune) avertissent dans la notice du vaccin
    ( gyro http://www.medimmune.com/pdf/products/flumist_pi.pdf ) que la personne qui vient de recevoir ce vaccin est potentiellement contagieuse pendant 21 jours. Car les virus vivants vaporisés dans les muqueuses nasales peuvent être réexpulsés pendant trois semaines. MedImmune recommande donc aux personnes vaccinées de se tenir à l’écart de toutes les personnes immunodéprimées. Ils ajoutent d’ailleurs dans la même notice que ce virus peut être très dangereux pour les personnes immunodéprimées recevant le vaccin. Quand on sait qu’aux Etats-Unis, on compte 65 millions de personnes immunodéprimées, quand on sait que les vaccinations de masse ne prévoient plus les procédures de diagnostic médical avant la vaccination, on imagine le carnage que ça peut faire chez les vaccinés immunodéprimés et dans l’entourage des vaccinés au FluMIst ;
  • Quatrièmement, je me suis souvenu d’un article que j’avais lu en mai 2009, écrit par un des grands opposants français à cette campagne de vaccination de masse, le Docteur Marc Vercoutere ( gyro http://www.lepost.fr/article/2009/09/04/1681457_dossier-grippe-a-les-3-documents-emis-par-le-docteur-marc-vercoutere.html ). Ce qu’il disait avait retenu toute mon attention : Le virus H1N1 (humain-porcin) est très contagieux, mais très peu virulent (ça, on l’a constaté). Le virus H5N1 (aviaire) est très peu contagieux, mais très virulent (ça aussi, on l’a constaté, puisque seulement 248 personnes sont mortes entre 1998 et 2008 de la soi-disant pandémie de grippe aviaire). Par contre, si le virus H1N1 entrait en contact avec le virus H5N1, il pourrait se produire une commutation qui créerait un virus résultant de la combinaison H1N1 + H5N1 qui serait à la fois très contagieux et très virulent.

Ce dernier point, la combinaison des différentes souches, je l’avais mentionné à l’étape n° 9. Sauf que je m’étais trompé sur la méthode. Je pensais que ce mélange serait fait au sein des vaccins officiellement préparés. En fait, le FluMist était un moyen bien plus pratique pour contaminer non seulement les vaccinés, mais aussi l’entourage des vaccinés. Pas étonnant que les Etats-Unis n’ont commandé que 40 millions de doses. Amplement suffisant pour contaminer également l’entourage porteur du virus H1N1.

Aux Etats-Unis, on observe depuis quelques jours, une augmentation du nombre de morts de la grippe, que les autorités attribuent, évidemment, à la mutation du virus H1N1 sous une forme beaucoup plus dangereuse et mortelle que la souche qui a circulé jusqu’à présent (étape n° 10). Évidemment, personne ne pensera à attribuer la cause de la mortalité à la vaccination. Bien sûr que non. De toute façon, le peuple hypnotisé par six mois de propagande médiatique ne réfléchit plus. Pour eux, c’est trop tard, et personne ne pourra rien faire.

C’est là que la logique voudrait qu’on arrête de vacciner, même quand on croit à l’efficacité du vaccin. Car si le virus mute, le vaccin préparé depuis fin mai 2009, ne sera plus d’aucune utilité. Mais ça, c’est un détail qui ne dérangera même pas les experts prostitués du Monde entier à la solde des consortiums pharmaceutiques.

C’est la raison pour laquelle il a été très facile pour le très méritant prix Nobel de la Paix, Barak Hussein Obama (c’est son vrai nom), de décréter l’état d’urgence sanitaire (étape n° 11), qui est l’étape préalable à l’instauration d’un état totalitaire et dictatorial. Je rappelle quand même que la FEMA (Federal Emergency Management Agency) aura la gestion de toute cette campagne de vaccination massive que j’annonce comme obligatoire depuis fin août. Quand on sait, par ailleurs, que c’est à la FEMA qu’on a confié la gestion des 800 camps de concentration vides disséminés sur tout le territoire des Etats-Unis, ça donne des frissons. Mais on n’en est pas encore là, mes amis. Ça, c’est l’étape n° 12 que je vous prédisais le 10 septembre dernier.

Dans les autres pays :

À noter que la France sera, d’après moi, le premier pays européen à déclarer l’état d’urgence sanitaire. En effet, son Führer Nicola SS arkozy ne voudrait quand même pas être à la traîne de son modèle américain, le dictateur Obama. Comme le FluMist n’est pas autorisé en Europe, la stratégie est différente, mais le principe est le même. Il faut savoir qu’un premier lot de vaccins a été livré à la France le 27 août dernier, en provenance de l’entreprise pharmaceutique la plus criminelle du monde : Baxter (je vous rappelle que c’est Baxter qui avait contaminé 72 kg de matériel vaccinal en février 2009, en mélangeant « par accident » le virus de la grippe H3N2 à celui de la grippe H5N1 – je ne recommence pas mon explication sur les commutations. C’est la même chose que ci-dessus). Ces vaccins livrés fin août à la France sont très certainement des vaccins contenant le virus de la grippe aviaire H5N1, issus de ce qui avait été produit antérieurement par Baxter en préparation de la pandémie de grippe aviaire (il faut bien recycler les invendus, non ?). D’ailleurs, il est impossible que ce soit des vaccins contenant le H1N1 – les délais de fabrication étant trop courts, par rapport à la date de livraison de la souche Californienne qui a servi à la production des vaccins. Ces vaccins ont été gardés sous haute surveillance militaire à Miramas, en Provence (Sud de la France). Et ce sont eux qui sortent les premiers...

Mon hypothèse intuitive (jusqu’à présent, toutes les intuitions que j’ai depuis mai 2009 se sont avérées exactes, mais je peux me tromper) : les premières personnes vaccinées en France le seront avec le vaccin contre le H5N1 (mais, on ne leur dira pas). Les vaccinés qui seront déjà porteurs du H1N1 risquent de vivre une commutation entre le H5N1 vaccinal et le H1N1 présent dans le corps et faire des complications, et en mourir probablement.
Autre hypothèse intuitive : comme la France est à peu près le seul pays qui exige une traçabilité absolue de la vaccination
( gyro http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-vaccination-anti-h1n1-tous-demasques-!_2031.htm
et gyro http://mondesante.com/pandemies/grippe-a/base-de-donnees-gestion-et-%20suivi-des-vaccinations-contre-la-grippe-a-254.html ) (où l’on notera soigneusement le numéro du lot dispensé à une personne), j’imagine qu’il se pourrait que la deuxième injection se fasse avec un vaccin contenant, lui, le virus H1N1. Histoire d’être sûr de provoquer la fameuse commutation tant attendue H5N1 + H1N1. On retrouve, dans les deux cas, l’étape n° 9.
Donc, attendez-vous, chers amis Français, que la France décrète, elle aussi l’état d’urgence sanitaire dans quelques jours, car c’est dans ce pays que la deuxième vague va frapper dur ! Entraînant, à sa suite, la déclaration de l’état d’urgence sanitaire dans tous les pays européens. Et que mes amis belges ne se croient pas protégés par l’amendement obtenu il y a quinze jours, garantissant la liberté de vaccination ! Si l’OMS déclare l’obligation, pour tous les pays signataires de sa charte, de procéder à des vaccinations de masse, le gouvernement belge et Madame Onkelinx auront beau jeu de déclarer que ce n’est plus sous leur contrôle...

Concernant le Québec, sachez que je suis extrêmement inquiet de la tournure des événements. Nous assistons à une monopolisation des médias par les irresponsables de Maladie Publique et à un durcissement du ton de la part de plusieurs ministres de la Maladie. Quand j’entends que les infirmiers et infirmières refusant la vaccination sont menacés d’être mis à pied sans compensation salariale, quand j’entends le Ministre Bolduc interdire les médecins de donner leur avis à leurs patients en matière de vaccination sous peine de sanction (suspension ou radiation de l’ordre des médecins), quand j’entends le même Ministre menacer d’instaurer l’état d’urgence sanitaire (en faisant appel à la loi votée en décembre 2001), quand j’entends que les Etats-Unis viennent de décréter l’état d’urgence, et vu notre proximité géographique, je suis certain que la vaccination sera obligatoire au Québec avant la fin de l’année 2009. De toute façon, la ministre fédérale de la Maladie, Leona Aglukkaq a déclaré, à deux jours d’intervalle que la vaccination ne serait pas obligatoire, d’une part, et que son objectif était de vacciner 100 % de la population !

Autres armes utilisées contre nous :

Dans les propos que je vous ai tenus, j’ai omis de vous parler de deux facteurs potentiellement favorables à l’hécatombe.
Je n’ai pas le temps de les développer.

Le premier, je l’avais déjà mentionné dans un de mes précédents courriels (d’ailleurs, vous pouvez les relire tous sur mon site Internet, dans la section articles) : c’est le rôle néfaste et mortel du Tamiflu. En effet, j’avais remarqué que la plupart des personnes jeunes et en bonne santé qui mourraient de Détresse Respiratoire Aiguë ou de surinfection bactérienne pulmonaire avaient pratiquement toutes été traitées au Tamiflu, dans les heures précédant leur décès. Voir, entre autres (mais j’en ai des dizaines) : gyro http://www.flutrackers.com/forum/showthread.php?t=126123 . Ce qui m’avait fait dire, d’ailleurs : « Lorsqu’on vous parlera de quelqu’un mort de la grippe, vérifiez s’il a été vacciné juste avant ou s’il a reçu du Tamiflu. Depuis que cette information s’est répandue, la presse ne mentionne plus cette information lorsqu’elle relate la mort d’une personne en bonne condition (sauf la grippe).

Le deuxième, c’est qu’il y a eu, depuis mars 2009, une très grande intensification de Chemtrails dans le ciel, aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord (je n’ai pas d’informations pour les autres continents). Une référence, parmi des milliers d’autres : gyro http://www.chemtrails-france.com/ . Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de traînées répandues dans le ciel par des avions volant à haute altitude, qui imitent les traînées de condensation que font les avions de ligne. Vous savez, ces traînées blanches qu’on voit à l’arrière des avions. Les vraies traînées demeurent dans le ciel maximum une minute, car ce n’est que de l’eau et les gouttelettes se dispersent rapidement (quand j’étais petit, j’avais du plaisir à observer cela). Les Chemtrails (littéralement, traînées chimiques) sont disséminés dans le ciel par une série d’avions volant dans deux directions perpendiculaires, créant ainsi un quadrillage. À la différence des traînées de condensation, non seulement ces traînées ne disparaissent pas en une minute, mais au contraire, elles grossissent et finissent par se rejoindre, plombant le ciel bleu d’une lourde chape de nuages gris en quelques heures. Un biochimiste britannique participant à ces opérations a révélé, l’été dernier, que ces traînées chimiques contenaient des aérosols précurseurs à base de Baryum cancérigène, qui réagiront une fois en contact avec les composants du vaccin, pour provoquer une propagation rapide du virus H1N1 (voir la page 4 du document
gyro http://www.lepouvoirmondial.com/media/02/00/2026651703.pdf ). Virus qui, bien entendu, retombent sur nos têtes régulièrement... Vous ne me croyez pas ? La prochaine fois que le ciel est dégagé, jetez un oeil dehors. Si vous trouvez des traînées persistantes, sachez qu’elles sont chimiques !

Concrètement, que faire ?

Tout d’abord, ne pas paniquer. Quand vous entendrez que le nombre de morts augmente, vérifiez (une fois de plus) si c’est parmi les vaccinés. Si c’est le cas, vous saurez la position à prendre par rapport à ce vaccin.
Rappelez-vous aussi qu’en aucun cas, un vaccin ne renforce le système immunitaire. Au contraire, chaque vaccination est une agression qui affaiblit un peu plus le système immunitaire (je n’ai pas le temps de développer cela, mais ce que je vous dis est basé sur 25 ans de lectures relatives à la vaccination). Donc, quand on conseille aux personnes à risque de se faire vacciner en premier (les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, les personnes atteintes de maladie chronique, etc.), je crains qu’il ne s’agisse d’un remake du massacre des innocents relaté dans la Bible !
Protégez vos enfants. Je vous avertis que, dans quelques jours, des unités mobiles débarqueront dans les écoles pour vacciner tous vos enfants. Rien ne garantit que le consentement des parents sera demandé (étant donné la soi-disant urgence). Certaines sources avancent la date du 5 novembre pour la France. À votre place, je donnerais, dès à présent, un congé à durée illimitée à mes enfants. Rater une année scolaire n’est rien face au danger mortel de cette campagne de vaccination.
En aucun cas, ne suivez les consignes qui vous seront données. Ne vous présentez pas aux centres de vaccination. De toute façon, ils n’ont pas assez de place dans les prisons pour mettre deux-tiers de la population. C’est la loi du nombre qui vous protègera, et aussi, votre détermination à ne pas céder à la panique ou à l’intimidation (je sais de quoi je parle, moi qui suis attaqué par les médias, les responsables politiques, les citoyens, sans compter les attaques que je reçois au niveau occulte contre moi (magie noire, rituel vaudou, etc.).
Prenez soin de votre système immunitaire par des moyens naturels. Et les moyens les plus naturels sont encore l’amour, le rire, le mouvement, l’alimentation saine, le repos. Vous pouvez aussi, pourquoi pas, vous aider avec de la vitamine C. Prévoyez aussi du chlorure de magnésium, excellent en cas de début de grippe ( gyro http://www.onnouscachetout.com/le-chlorure-de-magnesium ). Et les lavements du docteur Gerson sont redoutables d’efficacité pour drainer le foie et les canaux biliaires (voir gyro http://artdevivresain.over-blog.com/article-21645622.html ).
Continuez à diffuser de manière large ces informations. Plus il y aura de gens au courant, moins les gouvernements auront de marge de manoeuvre dans leurs mensonges. Nous sommes en train de gagner la bataille de l’information, ne l’oubliez pas ! En France, il n’y a plus que 17 % des Français qui acceptent la vaccination. En Allemagne, il n’y en a pas beaucoup plus !
Enfin, n’oubliez pas que tout cela est une merveilleuse opportunité pour nous de grandir en conscience et en Puissance, dans notre souveraineté individuelle ! L’ombre a toujours travaillé au service de la lumière. Ne l’oubliez pas.
Alors, bonne campagne de désobéissance à tous et à toutes !

Restons debout et conscients !


Jean-Jacques Crèvecoeur
Montréal (Québec)


PS : Voici les liens pour trois de mes interventions dans les médias au Québec. Pour ceux qui ont de la difficulté à me comprendre à la lecture.

Sur LCN, avec Jean-Luc Mongrain, le 30 septembre 2009 :
chevalier http://videos.lcn.canoe.ca/video/42812260001/mongrain-partie-iii/
Sur Radio-Canada, avec Paul Arcand, le 21 octobre 2009 :
chevalier http://www.985fm.ca/chmp/audio/audioplayer.php?url=http://mediacorus.corusquebec.com/webcorus/audio/content_Audio/242861.mp3
Sur LCN, avec Denis Lévesque, le 23 octobre 2009 :
chevalier http://videos.lcn.canoe.ca/video/46106057001/emission-du-23-octobre/




source:
chevalier http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=article&id=111:courriel-7&catid=65:grippe-a-h1n1&Itemid=98



écouter également l'interview de Jean Jacques Crèvecoeur: "L'aéroport de Mirabel pourrait-il devenir un camp de concentration pour la population dissidente?"
chevalier http://rms.radiox.com/player/radiox2/?startPlayingContext=CKYK&extraitid=16533&__utma=107071768.1199218330.1253795729.1253798129.1253799493.3&__utmb=
107071768.6.10.1253799493&__utmc=107071768&__utmx=-&__utmz=107071768.1253799493.3.3.utmcsr=google%7Cutmccn=
%28organic%29%7Cutmcmd=organic%7Cutmctr=radio%2520x&__utmv=-&__utmk=215382551&api=flash2 (à 08:43:10)





Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Ven 6 Nov 2009 - 14:23

PANDÉMIE VIRALE : CONPIRATIONS ET PANIQUE EN UKRAINE !









Premier signe avant coureur d’une pandémie globale ? ou simples tests gradeur nature du programme de vaccination sur des populations ?
Cela fait quelques jours que la panique s’est emparé de l’Ukraine.
La rumeur enfle sur Internet aurait-on lâché un virus mortel fin Octobre par voie aérienne ?
La firme Baxter fabriquante de vaccins serait sur le coup…
Retour sur les faits :

En Ukraine, 37900 personnes ont été touchées par des infections respiratoires virales dans l’ouest du pays. 951 d’entre elles, dont 500 enfants, ont été hospitalisées, dont 61 en soins intensifs. En conséquence, le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a annoncé aujourd’hui la fermeture de tous les établissements scolaires et l’annulation des rassemblements publics dans le pays pour trois semaines en raison de la pandémie de grippe H1N1.

Sur place, la population fait la queue pour des masques et des antiviraux “introuvables“. De nombreuses personnes, étudiants en tête, quittent les villes. Les citrons, utilisés traditionnellement contre la grippe, ont disparu des marchés. Même Kiev, la capitale est touchée par un début de panique qui pourrait s’étendre aux frontières. Les hôpitaux ont été pris d’assaut et les étudiants en médecine mobilisés. A bout de nerf, les gens se précipitent en masse en Pologne ou en Russie pour y chercher des médicaments, des masques et des vaccins. La ministre polonaise de la Santé Ewa Kopacz envisage de fermer la frontière avec l’Ukraine si la virulence du virus se confirme.

Si parmi les morts, de nombreux cas de grippe H1N1 ont été recensés, plusieurs spécialistes ukrainiens n’excluent pas qu’il s’agisse de peste pneumonique, plus rare que la peste bubonique mais beaucoup plus mortelle.

Il y a quelques éléments troublants dans cette affaire que l’on peut relever…




Urbansurvival averti à l’avance de la pandémie…

Le webmaster du site Urbansurvival vient de recevoir une lettre de l’un de ses correspondants lui indiquant qu’un agent du Mossad lui aurait dit il y a deux mois que dans deux mois l’Ukraine serait touchée par une pandemie de virus de la grippe espagnole.
Or, c’est exactement ce qui s’est produit, au moment meme ou Obama signe une loi d’etat d’urgence pour la grippe H1N1.
Lorsque l’on sait que cette grippe espagnole fit entre 30 et 100 millions de morts au debut du 20 ème siecle, au cours duquel les moyens de transports etaient lents et peu nombreux, on peut facilement imaginer ce que notre civilisation moderne peut produire comme catastrophe humanitaire programmée.




Des pulvérisations troublantes

Il a été signalé que des avions légers ont été vus au-dessus du centre commercial Forest de la ville (près de la station de métro de Forest) et ils pulvérisaient une substance d’aérosol, destinée à « contrer la grippe porcine », ceci constituerait naturellement une médication forcée de la population.

Les rédacteurs des journaux locaux à Kiev ont reçu des douzaines d’appels téléphoniques de résidants inquiets et de propriétaires de magasin du centre commercial de Forest, rapportant qu’ils avaient observé plusieurs avions légers, faisant des cercles dans le ciel en plein jour, pulvérisant un aérosol non identifié dans l’atmosphère.

Les détaillants et les hommes d’affaires locaux ont rapporté que les autorités locales leur ont conseillés « de rester à l’intérieur » durant la journée.

Des journaux locaux ont contactés les fonctionnaires du gouvernement à Kiev et on leur a répondu que « aucune autorisation n’avait été accordé aujourd’hui (30 octobre) pour que de petits avions volent au dessus de la ville ». D’autre part, les stations de radio locales FM à Kiev réfutaient régulièrement ces rapports dans leurs émissions du jour, apparemment sous la pression des autorités locales.

Les rapports sur la présence d’hélicoptères et d’avions légers pulvérisant des aérosols au-dessus de Kiev, de Lviv, de Ternopil, et d’autres villes à travers l’Ukraine, inondent ce soir les forums du net et les sites Web, des centaines de personnes ont vérifié ces informations de leurs propres yeux.




Joseph Moshe et Baxter

Le 13 Aout 2009. Le Huffington Post a rapporté sur un homme du nom de Joseph Moshe, qui a été arrêté après de longues heures d’impasse avec la police parce qu’il était censé avoir proféré des menaces contre la Maison Blanche. L’homme avait la capacité de résister à de multiples jets de gaz lacrymogène.

Il a explicitement accusé les laboratoires Baxter d’avoir créé un virus mortel et curieusement, ce jour là, il désigne l’Ukraine comme région où sera lâché le virus. Il a également proféré des menaces contre le gouvernement américain et des doutes sérieux sur sa santé mental ont été exprimé dans les medias américains.

Cependant, la communauté Internet est restée très sceptique concernant la véritable raison derrière l’arrestation de cet homme. Des commentaires sur le site Web du Huffington Post ont immédiatement commencé à pulluler sur un aspect non rapporté de cette histoire, à savoir que Joseph Moshe est un agent du Mossad, spécialisé dans la guerre biologique, qui a appelé une émission de radio, pour avertir les gens au sujet d’une arme biologique qui a été fabriquée par Baxter International, qui serait répandue à travers le vaccin et qui causerait un vrai fléau.

( lire: étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t355-disparition-de-joseph-moshe )




Baxter Responsable ?

Des preuves semblent pourtant suggérer que Baxter International soit responsable d’une nouvelle manifestation mortelle de pneumonie virale en Ukraine.

En Février 2009, Bloomberg a rapporté que Baxter a « accidentellement » envoyé du matériel vaccinique, contenant les deux virus vivants de la grippe aviaire et saisonnière, à de nombreux laboratoires dans le monde entier. Un laboratoire avait décidé d’expérimenter le vaccin sur des furets, mais tous les furets sont morts, contre toute attente. Il est à noter que Baxter a déjà commis une « erreur » du même genre dans le passé. Des produits sanguins produits par Baxter contenaient le virus du Sida. Des milliers d’hémophiles en sont morts, et beaucoup ont infecté leurs conjoints.

Plus tard dans l’année, une histoire étrange a émergé sur Internet.
Même si tout le monde peut annoncer l’apocalypse, sans pour autant qu’on soit obligé de tout croire, la partie étonnante au sujet de la déclaration de Moshe est le lieu où Moshe a déclaré que l’arme biologique était produite.

Moshe a clamé que le laboratoire de Baxter en Ukraine, en dehors de tous les autres les emplacements, sert à la fabrication de cette arme biologique. Tout ceci est sorti début Août, cad plus de 2 mois avant que l’histoire ne soit officiellement dévoilée. Pour que Moshe ait pu correctement nommer le pays où la nouvelle épidémie serait répandue, cela requiert qu’il ait soit obtenu l’information de l’intérieur, soit que c’est une incroyable coïncidence…



affaire à suivre …



gyro http://www.alterinfo.net/Baxter-a-l-origine-d-un-virus-mortel-en-Ukraine_a38745.html
gyro http://www.lepost.fr/article/2009/11/03/1772223_aurait-on-lache-un-virus-mortel-en-ukraine.html
gyro http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=aTo3LbhcA75I
gyro http://www.huffingtonpost.com/2009/08/14/man-suspected-of-making-t_n_259330.html
gyro http://www.aegis.com/news/re/1996/RE960283.html
gyro http://pimpinturtle.com/2009/10/30/unidentified-flue-outbreak-in-western-ukraine.aspx
gyro http://urbansurvival.com/week.htm
gyro http://eso-news.blogspot.com/2009/10/arrestation-troublante.html
gyro http://www.alterinfo.net/Panique-en-Ukraine-substance-inconnue-puverisee-au-dessus-des-villes_a38747.html




source:
gyro http://www.neotrouve.com/?p=424




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Ven 6 Nov 2009 - 19:50



DES PREUVES SEMBLENT SUGGÉRER QUE BAXTER INTERNATIONAL EST RESPONSABLE D'UNE NOUVELLE ÉPIDÉMIE MEURTRIÈRE DE PNEUMONIE VIRALE, EN UKRAINE.

EN FÉVRIER 2009 (cf. cligno étoile http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=aTo3LbhcA75I ), BLOOMBERG AVAIT SIGNALÉ QUE BAXTER AVAIT ENVOYÉ "ACCIDENTELLEMENT" DU MATÉRIEL VACCINAL CONTENANT À LA FOIS LES VIRUS VIVANTS DE LA GRIPPE AVIAIRE ET DE LA GRIPPE SAISONNIÈRE À PLUSIEURS LABORATOIRES DANS LE MONDE. UN LABORATOIRE AVAIT DECIDÉ DE TESTER LE VACCIN SUR SES FURETS, MAIS TOUS CES FURETS MOURURENT DE FAÇON INATTENDUE.

IL FAUT REMARQUER QUE BAXTER A DÉJÀ COMMIS UNE « ERREUR » DE CE GENRE AUPARAVANT. LES PRODUITS SANGUINS FABRIQUÉS PAR BAXTER AVAIENT CONTENUS UNE FOIS LE VIRUS VIH (SIDA).Voir sur cligno étoile http://www.aegis.com/news/re/1996/RE960283.html . DES MILLIERS D'HÉMOPHILES SONT MORTS À CAUSE DE CELA, ET DE NOMBREUSES PERSONNES INFECTÈRENT ENSUITE LEURS CONJOINTS.

Plus tard dans l'année, une histoire bizarre a fait surface sur Internet. The Huffington Post avait publié un article concernant un homme appelé Joseph Moshe
(cf. cligno étoile http://www.huffingtonpost.com/2009/08/14/man-suspected-of-making-t_n_259330.html ) qui avait été arrêté après des heures d’impasse avec la police parce qu'il avait prétendument lancé des menaces contre la Maison Blanche. Cet homme était capable de résister à de multiples séries de gaz lacrymogène.

Cependant, la communauté Internet était très sceptique quant aux véritables raisons qui se trouvent derrière l’arrestation de cet homme. DES COMMENTAIRES SUR LE SITE WEB DU HUFFINGTON POST ONT IMMÉDIATEMENT COMMENCÉ À AFFLUER PAR RAPPORT À UN CÔTÉ INÉDIT DE CETTE HISTOIRE, À SAVOIR QUE JOSEPH MOSHE ÉTAIT UN AGENT DU MOSSAD SPÉCIALISÉ DANS LA GUERRE BIOLOGIQUE QUI AVAIT APPELÉ DURANT UNE ÉMISSION DE RADIO AFIN D’AVERTIR LES GENS AU SUJET D'UNE ARME BIOLOGIQUE QUI AVAIT ÉTÉ CRÉÉE PAR BAXTER INTERNATIONAL, QUI SERAIT RÉPANDUE VIA UN VACCIN ET QUI CAUSERAIT UNE CATASTROPHE LORS DE SA DIFFUSION.

Bien que n'importe qui puisse effectuer une déclaration apocalyptique et que nous ne devrions jamais croire tout le monde (et il faut dire que le mouvement pour la Vérité a bien géré ceci, le message a été répandu sans être proclamé parole d'évangile), LA PARTIE ÉTONNANTE CONCERNANT CETTE RÉCLAMATION DE MOSHE ÉTAIT L’ENDROIT OÙ MOSHE DISAIT QUE CETTE ARME BIOLOGIQUE ÉTAIT EN TRAIN D’ ÊTRE PRODUITE.

MOSHE PRÉTENDAIT QUE DE TOUS LES ENDROITS, LE LABORATOIRE DE BAXTER EN UKRAINE ÉTAIT EN TRAIN DE CRÉÉR CETTE ARME BIOLOGIQUE.

Tout cela est sorti au début du mois d'août, donc plus de 2 mois avant la situation qui se déroule actuellement. Le fait que Moshe nomme correctement le pays où une nouvelle épidémie serait déclenchée, nécessite soit une information privilégiée, ou une coïncidence incroyable, comme toute personne ayant une connaissance de base des statistiques peut le confirmer.

Supposons un instant que chaque personne sur notre planète possède une chance égale de donner naissance à une nouvelle épidémie mortelle due à un virus qui mute au fur et à mesure qu’il se répand dans le corps.
L'Ukraine compte 46 millions d'habitants (cf. cligno étoile http://www.ukrstat.gov.ua/operativ/operativ2009/ds/kn/kn_e/kn0609_e.html ). La population mondiale est estimée actuellement à environ 6,7 milliards d'humains (cf. cligno étoile http://www.census.gov/ipc/www/popclockworld.html ). Cela signifie que si une nouvelle épidémie venait à surgir, le risque que cette épidémie démarre à partir de l'Ukraine serait de 0,69%.

TOUTEFOIS, IL SEMBLE QUE CE VIRUS SOIT UNE FORME DE GRIPPE (cf. cligno étoile http://zik.com.ua/en/news/2009/10/29/202374 ). Cela rend les chances d'avoir raison en devinant qu'une grippe mortelle va éclater en Ukraine encore plus petites. La raison en est qu’au début du mois d’août, on trouvait la grande majorité des infections grippales dans des pays différents de l'Ukraine. EN FAIT, LE 30 OCTOBRE, EARTHTIMES SIGNALAIT QUE L'UKRAINE N’AVAIT OFFICIELLEMENT DÉCLARÉ QUE DEUX CAS DE GRIPPE PORCINE, ET AUCUN DÉCÈS, ET CE JUSQU'À VENDREDI DERNIER
(cf. cligno étoile http://www.earthtimes.org/articles/show/292540,ukraine-confirms-first-swine-flu-death-quarantine-ordered.html ). CETTE ÉPIDÉMIE MORTELLE SEMBLE ÊTRE ARRIVÉE DE NULLE PART EN UKRAINE.

Le profil biomédical de Moshe semble confirmer sa position en tant que microbiologiste
(cf. cligno étoile http://www.biomedexperts.com/Profile.bme/78637/Moshe_Bar-Joseph ). En outre, cette page contenant les informations de contact de Baxter pour son bureau en Ukraine confirme que Baxter est présente en Ukraine.

Il faut aussi remarquer que des montants massifs de microbiologistes sont décédés de morts bizarres.
(cf. cligno étoile http://www.stevequayle.com/dead_scientists/UpdatedDeadScientists.html ). Ce cas de ce qui semble être un brave homme qui a tout sacrifié pour nous apporter ce message pourrait expliquer pourquoi tellement de microbiologistes ont été assassinés. LE FAIT QUE CET HOMME AIT RÉUSSI À PRÉDIRE L'APPARITION D’UNE GRIPPE HAUTEMENT MORTELLE DANS UN ENDROIT OÙ L'ON S'Y ATTENDRAIT LE MOINS, 2 MOIS AVANT QUE CELA AIT EFFECTIVEMENT EU LIEU, AJOUTE FOI À SON AFFIRMATION SELON LAQUELLE BAXTER INTERNATIONAL EST RESPONSABLE DE L'ÉCLOSION (DE CETTE MALADIE) ET MONTRE QUE LES MICROBIOLOGISTES DE HAUT NIVEAU PEUVENT POSER PROBLÈME AUX PERSONNES RESPONSABLES DE CETTE CATASTROPHE EN COURS.


CECI EST UNE HISTOIRE QUI EST EN COURS DE DÉVELOPPEMENT; ATTENDEZ-VOUS À VOIR DE POSSIBLES MISES À JOUR SUR DAVID ROTHSCUM REPORTS À MESURE QUE DAVANTAGE DE RENSEIGNEMENTS SUR CE QUI SE PASSE EN UKRAINE DEVIENNENT DISPONIBLES.


Mise à jour n°1: dans le but d’empêcher ces informations de disparaître, je vais poster en miroir et ici la plupart des renseignements que je peux trouver.

Les commentaires sur le site web du Huffington Post sur un article CONCERNANT L'ARRESTATION DE MOSHE ET DOCUMENTANT SA DÉCLARATION SELON LAQUELLE LE VIRUS DE LA GRIPPE DANS UN VACCIN FABRIQUÉ PAR BAXTER EN UKRAINE RÉPLIQUE L'ARN DE LA GRIPPE DE 1918 ET EST CONÇU EN TANT QU’ARME BIOLOGIQUE:
cligno étoile http://www.infowars.com/images/josephmosheukraine.JPG

[Voir également sur ce forum: cligno étoile http://transition888.heavenforum.org/genocide-par-micro-organismes-pathogenes-f41/disparition-de-joseph-moshe-microbiologiste-du-mossad-t355.htm]


Mise à jour n°2: LE GOUVERNEMENT UKRAINIEN VEUT IMPOSER DES RESTRICTIONS DE VOYAGE AUX PERSONNES À TRAVERS LE PAYS AFIN D’ARRÊTER LA PROPAGATION DU VIRUS (cf. cligno étoile http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jlasqqSlUIt56rnsbgDSaDdjU9kw ).


Mise à jour n°3: D'après les commentaires du Huffington Post que j'ai cités ci-dessus, LE DR MOSHE A PRÉTENDU QUE LE VIRUS UTILISÉ RÉPLIQUAIT L’ARN DE LA GRIPPE ESPAGNOLE DE 1918. LES SYMPTOMES DE LA GRIPPE DE 1919 INCLUENT LE FAIT QUE LES VICTIMES ÉTAIENT TREMPÉES DE SANG
(cf. cligno étoile http://www.history.navy.mil/library/online/influenza phil 1918.htm ):

Les Américains étaient familiers avec la grippe ; elle (la grippe) vous envoyait au lit, qui vous rendait misérable pendant 3 ou 4 jours avec de la fièvre, des douleurs musculaires, et une congestion, puis vous laissait fragile pendant environ une semaine. Elle rendait des millions de personnes malades, et ne tuait pourtant que les plus âgés, les plus jeunes et les plus faibles.

La grippe de 1918 n'était pas la grippe avec laquelle les Américains étaient familiers. C’était une horreur qui rendait les victimes bleues à noirâtres et les noyait ensuite avec leurs propres fluides corporels. LE NOMBRE DE MORTS ÉTAIT LE PLUS ÉLEVÉ PARMI (LES PERSONNES) AYANT DE 15 A 40 ANS, CELLES QUI DEVAIENT ÊTRE AU PIC DE LEUR SANTÉ. Les victimes étaient bien pendant une minute et à la minute suivante elles étaient incapables, PERCLUES DE FIÈVRE, et en proie au délire. Leur température montait jusqu’à 104-106 degrés Fahrenheit (40 à 41,1 degrés Celsius), la peau devenait bleue, violette ou brune foncé dû au manque d'oxygène. UNE PNEUMONIE MASSIVE ATTAQUAIT LES POUMONS, LES REMPLISSANT DE LIQUIDE, LE SANG JAILLISSAIT DU NEZ. LA MORT ÉTAIT RAPIDE, SAUVAGE ET TERRIFIANTE.


COMPAREZ CELA AUX RAPPORTS QUI NOUS PARVIENNENT D'UKRAINE (cf. cligno étoile http://zik.com.ua/en/news/2009/10/29/202374 ):


Cinq personnes sont mortes de la grippe à Lviv, quatre hommes et une femme, a dit le médecin-chef des urgences de l'hôpital, Myron Borysevych.

DEUX DES PATIENTS DÉCÉDÉS APPARTENAIENT AU GROUPE DES 22-35 ANS, AVEC 2 AUTRES PATIENTS AYANT PLUS DE 60 ANS. Il a diagnostiqué la maladie comme étant la PNEUMONIE VIRALE.

(...)

Les tests viraux peuvent durer de une à deux semaines. Ils sont compliqués et ne sont pas effectués à Lviv. Le cours de la maladie a été très rapide. LES SYMPTOMES COMPRENAIENT UNE TRÈS HAUTE TEMPERATURE ET UNE TOUX AU SOUFFLE COURT.

(...)

Tous les six personnes jeunes qui sont décédées présentaient des SYMPTOMES DE PNEUMONIE HÉMORRAGIQUE SÉVÈRE. La maladie commence lentement, avec des températures atteignant 37,2 à 37,3 degrés, une légère toux et des douleurs dans les articulations. Un catarrhe nasal (note du traducteur : un catarrhe est une inflammation aiguë ou chronique des muqueuses s'accompagnant d'une sécrétion importante des glandes de la région enflammée, et ne contenant pas de pus) s’est développé à la fin du deuxième ou du troisième jour. L'autopsie a révélé que LES POUMONS ÉTAIENT PLEINS DE SANG, a dit le spécialiste en chef de la région.





source:
à la loupe http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-panique-en-ukraine-baxter-international-a-t-il-lache-une-arme-biologique--38668246-comments.html#comment50679597




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Lun 9 Nov 2009 - 19:11

UKRAINE: LOI MARTIALE AU NOM DE L'OMS







L'Ukraine est le premier pays à passer sous contrôle de l'OMS et de l'ONU aux termes des accords du International Health Regulations de 2005, et la réalité est que Yuschenko et son Premier Ministre, Julia Timoschenko, ont juste suivi les ordres de l'OMS et de l'ONU, quand ils ont suspendu les droits civiques et la démocratie, sous prétexte de combattre la pandémie.

Toute liberté en Ukraine est sur le point d'être suspendue.

Les élections présidentielles en Janvier sont suspendues.

Les manifestations ont été interdites.

Les adversaires politiques ont eu interdiction de se déplacer au sein des secteurs mis sous quarantaine.

Les frontières ont déjà été en partie fermées.

Les opposants à la campagne de vaccination de masse font face à des poursuites pénales.

Des zones énormes du territoire ont été mises sous quarantaine.

Les plans sont en cours pour la vaccination obligatoire avec un vaccin de grippe porcine toxique et non testé. Le gouvernement Américain prévoit d'envoyer presque 1 million de vaccins en Ukraine. Une substance classifiée comme arme biologique en Ukraine avant Décembre dernier.....

Les femmes enceintes et les enfants sont les premiers à recevoir le vaccin.
Yuschenko, avec des mensonges et une logique tordue, digne du Nazi Josef Goebbels, a déclaré que le vaccin doit leur être administré pour « protéger leur santé ».

Les tentes appartenant à Eurolab ont été installés à Kiev pour servir de centre de vaccination contre la grippe.

cligno étoile http://ukrainiantranslator.blogspot.com/

Eurolab était déjà lié au scandale du géant Allemand Siemens, encore un autre partenariat privée avec le gouvernement.

cligno étoile http://clinic.eurolab.ua/en/eurolab/

Yuschenko a justifié la mise en application de la loi martiale au nom de l'OMS, en raison de l’apparition soudaine de la peste pneumonique en Ukraine occidentale, qui semble avoir été artificiellement fabriquée.

Il y a eu des rapports signalant des avions pulvérisant une substance au dessus des villes avant l'apparition du virus inconnu. L'OMS a fait partie d'un exercice de bio-terrorisme juste un mois avant que le fléau réel ne soit apparu. Baxter a une usine en Ukraine.

L'OMS et le syndicat international de corporations du crime (les banquiers) qui les financent, ont pu avoir décidé qu'ils ne pourraient pas continuer leur plan pour déclencher une pandémie en Europe et aux Etats-Unis, car la prise de conscience du public sur les dangers du vaccin est devenue trop grande, entre autre à cause des 72 kilos de matériel vaccinique envoyé par l’OMS et Baxter, s’avérant contaminé par le virus vivant de grippe aviaire en Février dernier.

Très peu de gens ont pris le vaccin de grippe porcine à travers l'Europe.
En Suède, les chiffres pourraient ne pas dépasser les quelques milliers, car le gouvernement comptabilise seulement le nombre de vaccins distribuées (1,4
millions) et non pas le nombre de personnes ayant été réellement vaccinées.


L'Ukraine pourrait donc avoir été choisi comme le meilleur endroit pour tester leur modèle et mener leur plan pour générer un fléau, la panique, la confusion, déclarer que le virus a muté, insérer le virus dans les vaccins, et mener une guerre biologique contre la population civile sans défense, utilisant éventuellement l’armée Ukrainienne pour imposer un programme de vaccination obligatoire.

Attendez-vous à ce que l'OMS, qui est en train d’analyser le mystérieux virus Ukrainien, annonce que le virus de la grippe porcine a muté en virus de la grippe aviaire, pour répandre la panique. Ce sera un moyen pour l'OMS d’insérer le virus vivant de la grippe aviaire dans les vaccins, et ainsi de propager encore plus la pandémie.

Après tout, l'OMS s'était préparée depuis des années pour une pandémie de grippe aviaire. La grippe aviaire est un virus artificiel fabriqué en laboratoire, à partir du virus pandémique de la grippe Espagnole, par des scientifiques Américains dans un laboratoire de mise au point d’armes biologiques.

Les médias conventionnels Autrichiens - contrôlés par le même syndicat de corporations du crime qui tirent les ficelles à l'OMS - préparent les gens à se faire à l'idée que la pandémie pourrait bientôt se répandre. Cinq vols arrivent quotidiennement de Kiev et aucune précaution n’est prise pour examiner les personnes infectées à leur arrivée, faisait remarquer un journal Autrichien.

Combien de temps avant que les journaux Autrichiens déclarent que la peste ou la grippe aviaire a atteint l'Autriche ? Combien de temps avant de voir une tentative du gouvernement de mettre en place brutalement la loi martiale précédant les vaccinations obligatoires et les quarantaines ?

Le nombre de policiers et de forces de sécurité privée, patrouillant dans les rues Autrichiennes a dû considérablement augmenter récemment. Il y a même des agents de sécurité privés en uniforme patrouillant maintenant dans les bibliothèques de l'Université de Vienne, du jamais vu. Des effectifs supplémentaires de police ont été placés dans les aéroports et dans les passages de frontières. La structure du commandement de l'armée a été centralisée.

Des unités spéciales de l'armée basées à Korneuburg, le même lieu où Baxter a des usines, se sont exercées à faire face à la pandémie et à mettre les patients en quarantaine dans les hôpitaux.

Le gouvernement Autrichien fait face à des protestations des étudiants et à un effondrement économique orchestré par le syndicat de corporations du crime qui finance BigPharma et l’OMS. Le gouvernement a noyé les Autrichiens sous d’énormes dettes, qui privent les gens de leurs économies et la situation est encore pire pour les étudiants et les retraités, qui connaissent une dépression comparable à celle des années 30.

La preuve des crimes commis par les membres du gouvernement est si grande que si la Ministre de la Justice, Claudia Bandion Ortner, n'étaient pas elle-même aussi corrompu, la majeure partie du parlement serait en prison.

Combien de temps avant que le gouvernement Autrichien, corrompu jusqu’à la moelle, menace le peuple par la loi martiale sous prétexte de la pandémie, pour éviter de rendre compte de leurs crimes ?

Combien de temps avant que les fonctionnaires de l'OMS et de l'ONU, obéissant aux banquiers et aux compagnies pharmaceutiques, prennent le contrôle des services de santé et de la police et imposent les vaccinations et les quarantaines en Autriche ?

Avec l’exemple de l’Ukraine, l'OMS pourrait bien essayer d’en faire de même en Autriche et dans d’autres pays de l’Europe.





source:
à la loupe http://www.alterinfo.net/Ukraine-Loi-martiale-au-non-de-l-OMS_a39040.html




Dernière édition par invitée le Dim 22 Nov 2009 - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 21 Nov 2009 - 6:38

UKRAINE : NOUVEAU VIRUS DÉCOUVERT,
MORTEL POUR LES SYSTÈMES IMMUNITAIRES AFFAIBLIS






Grâce aux autopsies, nous sommes arrivés à la conclusion que ce n’est pas de pneumonie, que les gens meurent, mais d’insuffisance cardio-respiratoire et de choc cardiogénique... Le virus pénètre directement dans les poumons, il créé une hémorragie ... Les antibiotiques ne doivent surtout-pas être utilisés...

Pourquoi tant de morts dans le pays ?

Parce que la maladie n’est pas traitée par les médecins, les gens font de l’automédication et achètent les médicaments directement en pharmacie ... Non, ce n’est pas la peste pulmonaire. C’est un non-sens ... Les antibiotiques n’aident pas du tout. Seules les personnes qui ont un système immunitaire en bon état survivent au virus. Les personnes faibles ne s’en sortent-pas ... Les masques réduisent de 30% les risques de contagion. Si l’on porte des lunettes on augmente la protection de 10%, soit 40% au total, étant donné que le virus pénètre par les muqueuses.

Chef du bureau régional des médecins légistes de Tchernivtsi, le Professeur Victor Bachinsky à fait une déclaration importante : les victimes du virus de Bucovine (22 personnes âgées de 20 à 40 ans), ne sont pas mortes d’une pneumonie bilatérale, comme on le pensait auparavant, en raison d’un syndrome de détresse virale, mais par la destruction totale de leurs poumons. Nous avons rencontré le professeur Bachinsky, pour savoir comment il en était arrivé à cette conclusion, et quelle est la façon de se protéger contre cette maladie.

« Monsieur le Professeur, vous avez dit précédemment que le virus, qui a tué beaucoup de gens, est un mélange de deux types de virus : le para-influenza et l’influenza A/H1N1. Comment définissez-vous ce virus et comment guérir cette maladie ? »

« La question de savoir quel traitement utiliser, n’est pas de mon ressort. Je suis médecin légiste. Mon travail était de faire un diagnostic précis de cette maladie. En fonction de ce diagnostic, il conviendra maintenant d’utiliser le traitement adapté.

Il y a des protocoles de traitement. Si un médecin soigne un homme qui fini par mourir, la famille peut porter plainte, prétendant qu’il n’aurait-pas reçu le bon traitement. Le Ministère de la Santé a élaboré des protocoles de traitement correspondant aux diagnostics. Si le diagnostique est correct, le traitement sera correct ...

Dans notre région 18 personnes sont mortes. Nous avons analysé toute l’étiologie de la maladie, préclinique, clinique et réanimation. Lorsque nous avons examiné les organes et les tissus à l’autopsie, nous avons conclu que ce n’était pas la pneumonie, il n’y a aucun rapport avec la pneumonie. Il est important de veiller à ce que les médecins qui traitent cette maladie, dans tout le pays, changent de tactique et de protocole de soins.

Peut-on guérir de ce virus ?

Cela dépend de votre système immunitaire. Si votre système immunitaire est fort, alors il saura le combattre. Il y a des gens qui sont atteins de cette variante du virus H1N1 et qui ne s’en aperçoivent-pas.

Il ne faut surtout-pas utiliser les Antibiotiques pour cette maladie. Pourquoi avons-nous un taux de mortalité, de morbidité, dans le pays, parce-que les gens n’ont-pas été voir le médecins, ils se sont traités eux-même, directement à la pharmacies. Prendre des antibiotiques diminue les défenses du système immunitaire et la santé se détériore. Si en Ukraine on ne donnait que des médicaments sur prescription médicale, comme à l’étranger, cela ne serait-pas arrivé. C’est l’automédication qui a causé ce drame...

De quoi avaient l’air les poumons ? Etaient-ils vraiment noirs, comme le disait cette polémique de la peste pulmonaire ?

Non, ils ne sont pas noirs ... Ce n’est pas la peste pulmonaire. C’est un non-sens. La peste pulmonaire a une morphologie très différente. Nous avons 60 000 personnes qui sont tombées malades, 23 sont morts. Si cela avait été la peste pulmonaire, nous en aurions eu 59 000 ...

Il s’agit d’une pneumopathie virale.

Il s’avèrerait, que non seulement à Bucovine, mais aussi ailleurs en Ukraine, que les gens ne meurent pas de pneumonie, mais de cette souche toxique ?

Ce n’est pas une pneumonie ! C’est une destruction totale des poumons. Cette souche est très toxique, et si le système immunitaire est affaibli, il y a des saignements dans les poumons. Les sacs alvéolaires, dans lesquels se font les échanges gazeux entre l’air et le sang, sont des capillaires, où les globules rouges se saturent d’oxygène, pour ensuite, grâce au sang, nourrir tous les tissus et les organes du corps.

Et une fois que le virus pénètre dans les poumons, dans les vascularisations des sacs alvéolaires, immédiatement survient une hémorragie, une hémorragie continue ... Cela prend plusieurs heures. La personne continue de respirer de l’oxygène, mais celui-ci n’est pas transféré vers les tissus. Les gens suffoquent. L’insuffisance cardio-pulmonaire conduit à un choc cardiogénique. L’homme meurt d’un choc cardiogénique. Et il n’y a aucune pneumonie. La pneumonie est une inflammation qui est traitée avec des antibiotiques. Et là, les antibiotiques, à aucun stade, ne peuvent aider. Il est nécessaire qu’il y ait un traitement absolument différent.

Que pensez-vous du « Tamiflu », est-il utile ?

Ce n’est pas un antibiotique, mais un antiviral, qui ne devrait être appliqué qu’après le deuxième ou le troisième jour de la maladie. Mais il ne faut-pas les utiliser à titre préventif, car ils sont toxiques.

Comment se défendre de cette maladie ? Est-il conseillé d’utiliser un masque, de l’ail, de la vitamine C ?

En premier lieu porter un masque. Il diminue de 30% les risques de contagion. Si l’on y ajoute le port de lunettes, on arrive à 40%. Etant donné que le virus pénètre par les muqueuses.

Il est nécessaire de favoriser le système immunitaire humain. Pas seulement en ce moment, mais en général. Ceci avec de d’ail et des oignons, de la rose sauvage, de la viorne, des framboises et des agrumes, du miel, des fruits, des légumes, tout ce que vous voulez. Qui a un système immunitaire fort, survit. Qui est faible, ne s’en sortira pas.

Les gens ne cultivent plus leurs jardins, ils ont besoin des marchés. Plus tard nous réouvriront les marchés, moins les gens seront en contact les uns avec les autres, et plus ils seront en sécurité.

Vous avez dit que vous avez communiqué avec le Ministère de la Santé et qu’ils ont révisé les protocoles de traitement des patients. Qu’en pensez-vous ?

Nous leurs avons communiqué des protocoles de traitement, toutes les données, tout sur les diagnostics. Ils réagissent, mais il est clair que cela ne sera-pas instantané.

Pourquoi, jusqu’à présent, personne n’a jamais vu cette maladie ? Qu’ont fait les plus grands spécialistes du Ministère de la Santé ?

Peut-être cela est-il dû au fait que ce ne sont que des scientifiques théoriques. Il y en a qui ont vu les autopsies. Et il y a ceux qui pratiquent, comme moi, en tant que chef de la police scientifique du Bureau Régional et Professeur en même temps. Le fait que nous avons établi ce diagnostic, n’est pas seulement de mon fait, ce n’est pas mon opinion strictement personnelle. C’est l’avis des spécialistes et des cliniciens pathologistes de Bucovine. Nous avons travaillé à cinq professeurs, je suis juste le responsable de ce groupe.



Anna Yashchenko




source:
à la loupe http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6802




Dernière édition par invitée le Mer 26 Mai 2010 - 13:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 21 Nov 2009 - 6:45

MASSIVE ATTAQUE VIRALE ?









Des rapports ont fait état d'épandages aériens sur l'Ukraine, mais sans être confirmés par des preuves. De nouveaux rapports font état de mêmes choses au dessus de la Pologne et de l'Autriche.

Ne connaissant pas ce site, ce sont des informations à prendre avec des pincettes, mais aucun média ne nous informera si une telle menace se profile.

Dans tous les cas, inutile d'avoir peur mais pour se défendre, si une telle menace se vérifiait, vous connaissez le cocktail :

Nigari, vitamine C et extrait de pépins de pamplemousse ( Et une bonne bouteille de rouge, hic!)...Cette dernière est facultative...

Hélios se fera un plaisir de vous donner quelques variantes en commentaires. Tous ceux qui le veulent peuvent aussi donner des infos pour se protéger.

C'est le moment de se serrer les coudes et de prier ensemble.

Soyons forts.

Que le bien soit avec vous.




source:
à la loupe http://changementclimatique.over-blog.com/article-massive-attaque-virale--39508384.html










Les témoignages en provenance de Pologne et l'Autriche indiquent que les deux pays
sont soumis à de nouveaux types d' aérosols pulvérisés par avion.






Cela semble être une tentative de déclencher une pandémie de la même manière que cela s'est produit récemment en Ukraine où la peste pneumonique a émergé après les rapports de la pulvérisation en aérosol de nuit par des avions volant à basse altitude.

Trois avions volant en formation ont été observés pendant la période nocturne à Klagenfurt il y a un mois, apparemment sur une opération de pulvérisations.

De nouveaux types de pulvérisations ont été observés dans d'aujourd'hui de l'Est et sud de l'Autriche.

Il s'agit d'un rapport de Basse-Autriche:

«J'ai suivi votre site, et j'ai vu que vous avez mis en place ce lien où vous avez déclaré que, dans de nouveaux types de Villach Chemtrails ont été posées par Chemtrail aéronefs pour définir la pandémie de grippe réel en mouvement ici aussi.

Je couvre les Chemtrails depuis au moins 6 mois, je les mets également en ligne via YouTube sous mon nom youtube "Silberhorter".

Le dimanche, quand je suis sorti dans notre jardin en Basse-Autriche (près de Wr.Neustadt) j'ai reconnu une activité d'épandage massif à une échelle presque sans précédent. Je vais télécharger cette action demain soir. La pulvérisation a été effectuée par un nouveau type d'avions avec des couleurs étranges sur eux (jaune, rouge. J'ai également détecté un plan pour mettre la détente sur et en dehors à deux reprises. Vous pouvez voir cette action sur la vidéo prise le dimanche 15.11.09:

choqué http://www.youtube.com/watch?v=N661mbZ5XrY

Avez-vous plus d'infos sur ce nouveau type d'actes de Chemtrail? Etait-ce à partir de dimanche? Parce qu'aujourd'hui, c' était déjà complètement opaque (ce doit être le résultat des actes de pulvérisation d'hier, parce que le ciel était complètement couvert de brouillard intense seulement 1 heure aprèsqu' ils aient attaqué).

Si vous avez plus d'infos, s'il vous plaît, faites le moi savoir afin de comparer avec ce que j'ai vu dimanche. Ce dont j'ai pris note était que les trainées se sont étendues tout à fait vite et que toutes sortes de différentes tactiques et d'avions ont été utilisés...
Si vous cliquez sur ma chaîne, mercredi matin, vous devriez voir un résumé de cette activité Chemtrail du dimanche 15.11.09 à proximité de Wr.Neustadt




source:
à la loupe http://theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1826%3Aare-poland-and-austria-at-the-forefront-of-an-undeclared-biological-war&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=en




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 21 Nov 2009 - 6:46

AVIONS VOLANT À BASSE ALTITUDE EN POLOGNE :
NOUVEAUX CAS DE PESTE PNEUMONIQUE





Des rapports viennent de tomber indiquant la mort de personnes, ayant des symptômes semblables à la peste pneumonique dans un centre d'urgence à Bialystok dans le nord-est de la Pologne.

Un docteur a rapporté avoir soigné trois patients avec des symptômes semblables à ceux de la peste pneumonique, y compris les poumons brûlés.
L’un des patients est mort dans ses bras. Le docteur a indiqué qu'il semble que ce soit une infection bactérienne et qu'aucun antibiotique ne peut fonctionner. Il a également pensé que ce pourrait être une souche plus virulente que celle de la grippe porcine.

Les victimes viennent de petits villages près de Bialystok.

Des avions volant à basse altitude ont été entendus dans la région il y a quelques nuits de cela.

Des cas semblables à la peste pneumonique ont également été rapportés en Lithuanie, près de la frontière Polonaise et de Bialystok.

L’apparition d’une maladie qui ressemble à la peste pneumonique en Pologne peu de temps après que des avions volant à basse altitude aient mené des missions non expliquées en PLEINE NUIT, DANS LA MEME ZONE OU DES CAS ONT ETE SIGNALES, présente des parallèles avec les récents événements en Ukraine.

Des témoins avaient rapporté en Ukraine que des avions volant à basse altitude et pulvérisant une substance d'aérosol, peu de temps avant que la peste pneumonique ait été diagnostiqués sur des victimes quelques jours plus tard.

Le gouvernement Ukrainien et l'OMS ont alors vite déclaré que le virus de la grippe porcine avait subi une mutation pour devenir plus dangereuse et ont imposé la loi martiale.

Voici un email de Pologne :

Mon ami, un docteur, qui travaille dans le service d’urgence de Bialystok (nord oriental de la Pologne) m'a appelé disant qu'il a eu 3 cas de patients présentant des symptômes semblables à la peste pneumonique. « Si c'est le H1N1, alors cela signifie qu'il a changé pour une forme très virulente et qui tue en quelques heures ». Un patient est mort dans ses bras. Je ne sais pas ce qui est arrivé aux 2 autres. Il va m'informer de la situation, mais il s'attend à ce que la situation s’aggrave de beaucoup. Aucun antibiotique ne fonctionne pour la maladie!

Serait-ce le moyen que le gouvernement Polonais a trouvé pour faire payer le peuple Polonais de n’avoir pas accepté de prendre le vaccin contre la grippe Porcine ?

PS: cela n'est pas dans l'article, mais la photo de l'article est extrait d'une séquence vidéo tourné aux USA ou on voit un panneau publicitaire pour le H5N1?????

cligno étoile http://ukraineplague.blogspot.com/2009/11/more-low-flying-spraying-reports-poland.html





source:
cligno étoile http://www.alterinfo.net/Avions-volant-a-basse-altitude-en-Pologne-nouveaux-cas-de-peste-pneumonique_a39512.html




Dernière édition par invitée le Mer 26 Mai 2010 - 13:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Sam 21 Nov 2009 - 7:00

Et voilà, le virus de la grippe a muté en Norvège, il est censément plus agressif
mais les vaccins seront toujours efficaces !!!! Elle est bonne celle là !!!
L’opération psychologique et l’empoisonnement continuent à plein régime !!!







Les autorités sanitaires norvégiennes annoncent avoir découvert une mutation potentiellement importante du virus H1N1 de la grippe A susceptible d’être responsable de symptômes très graves chez les patients touchés.

“La mutation pourrait affecter la capacité du virus de pénétrer plus profondément dans le système respiratoire, provoquant de ce fait des maladies plus graves”, estime l’Institut norvégien de santé publique dans un communiqué.

Les autorités ajoutent toutefois n’avoir aucune raison de croire que cette mutation ait une quelconque implication sur les effets des vaccins contre la grippe ou des médicaments antiviraux fabriqués par des laboratoires comme Roche, GlaxoSlithKline, Novartis ou AstraZeneca.

Le H1N1, qui associe des virus porcin, aviaire et humain, a tué plus de 7.000 personnes dans le monde.

En Norvège, la mutation a été décelée dans les corps de deux patients tués par le virus – premières victimes de la pandémie dans ce pays – et d’une personne très grièvement malade.

Pour les autorités sanitaires, on ne sait pas clairement si le virus qui a muté a été transmis aux êtres humaines.

“Sur la base de nos connaissances actuelles, il ne semble pas que le virus qui a muté circule actuellement dans la population, mais plutôt que des changements spontanés se sont produits chez les trois patients”, a précisé le directeur de l’institut norvégien, Geir Stene Larsen, dans un communiqué.

Vingt-trois personnes sont mortes du virus H1N1 en Norvège, un chiffre relativement élevé compte tenu de la faible population du royaume.

Bey voila, je vous l’ai dit plusieurs fois et rien n’était plus prévisible.Le virus mute et devient plus virulent, mais les vaccins sont tout de même efficaces !!! c’est le bouquet, ils n’ont honte de rien !!!

Attendez vous à un matraquage médiatique dans les semaines à venir, la grippe tueuse, la super grippe, les qualificatifs ne vont pas manquer.J’espère que les gens vont résister, qu’ils ne vont pas se faire manipuler.La partie n’est pas jouée, si nous voulons maintenir la pression, il faut occuper le terrain, et distribuer des tracts devant les centres de vaccination et dans les lieux publiques.
La non garantie des vaccins dans les contrats et le refus de la pologne et de la république tchèque pour ces raisons devraient faire réfléchir tout le monde.
les liens entre l’eprus, le gieg et les laboratoire également, il faut expliquer que c’est de la corruption, si les labos vendent beaucoup de vaccin, ces organismes auront plus d’argent.
la rapidité de développement est également à critiquer, enfin bref, d’ici peu je vous montrerai un exemple de tract.

Pour l’instant, la souche ne circulerait pas, mais c’est la première fois que l’on nous parle de mutation et de virus plus virulent, l’Ukraine étant un cas particulier étant donnée le peu d’information, quoique hier ou avant hier nous avons appris que plusieurs virus se seraient recombinés en un seul extrèmement virulent.

L’hiver va être long en manipulation, et l’hiver prochain ce sera la même chose.N’oubliez pas qu’à terme, l’OMS veut vacciner la planète entière.

La vaccination sur les femmes enceintes ont commencé, et il y déja un problème, heureusement que les mamans ne sont pas bêtes !!! L’instinct maternel surement…




source:
à la loupe http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/20/et-voila-le-virus-de-la-grippe-a-mute-en-norvege-il-est-censement-plus-agressif-mais-les-vaccins-seront-toujours-efficaces-elles-est-bonnes-celle-la-loperation-psychologique-et-lempoiso/




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Dim 22 Nov 2009 - 23:21

RÉVÉLATIONS DU JOURNAL "THE SUN" DANS SON NUMÉRO DU 1ER AOUT 1989












Le 1er août 1989, le journal britannique "The Sun" a publié un article intitulé "Big Brother est à venir"

Un article qui révèle les plans secrets du gouvernement, d'établir la vaccination obligatoire de toute la société, de sorte que chacun ait une micro puce implantable (ou NanoChip).

La raison de la vaccination de masse serait la protection contre la pandémie de grippe... ! Selon "The Sun", l'objectif véritable de l'élite au pouvoir, serait toute autre chose, à savoir : prendre le contrôle total sur ses citoyens.

Remarquable est le fait que plus tard, exactement 20 ans, ce scénario est effectivement réalisé. Même le nom de la maladie est le même.

L'article parle de "vaccins contre la grippe porcine, où est caché la NanoChip". Il est dit que " Les médecins ne seront pas conscients de ce fait ".

Dans le cas de la découverte de la puce implantée, il serait dit qu'il s'agit d'un implant génétique, conçu pour aider l'organisme à combattre le virus.

Il y a 20 ans, cet article a été négligée par la plupart des lecteurs, car "The Sun" était considéré alors comme « tabloïd » et personne ne prenait ses révélations au sérieux.










LA PANDÉMIE DE LA GRIPPE PORCINE: IBM SAVAIT, DÈS 2006 !



Aux Etats-Unis, selon un document, il est clair que le géant international - IBM, savait déjà en 2006, que dans les 5 ans, le monde devrait se prémunir en cas de pandémie de grippe. Dans le bulletin « Global Procurement Service & M. ITO Europe / Aperçu du plan de lutte contre la pandémie », qui est distribué aux dirigeants français d'IBM, c'est littéralement dessus. Le bulletin informe leurs gestionnaires qu'avec la durée de la pandémie, on arrivera à une situation où seulement 30% des travailleurs seront en mesure d'effectuer leur travail.













On peut lire sur ce bulletin:

Il y a un 100% de chances qu'une pandémie éclate au cours des 5 prochaines années. Au cours de la pandémie, jusqu'à seulement 30% des travailleurs seront en mesure de travailler. Sont prévues 2 vagues de pandémie, chacun de 12 semaines, séparées par une période de 12 semaines de "repos". En premier lieu, l'entreprise (IBM), sera prévenue, sans doute, quelques jours avant l'appel officiel à ce sujet par l'OMS. Dans chaque pays où nous avons notre siège, nous allons répondre positivement à tous les besoins de l'administration locale.


Ce document prouve que certaines au moins des sociétés internationales ont été notifiées à l'avance de la pandémie prévue, et aussi qu'elles ont été impliquées dans sa préparation.




source:
cligno étoile http://preventdisease.com/news/09/110209_ibm_internal_doc_reveals_knowledge_pandemic_2006.shtml










DES DEVINS AUSSI CHEZ PANASONIC
(la grippe A "Mexicaine" a été officiellement dépistée le 22 mars 2009)




Ils ne pouvaient pas savoir que le mélange de Baxter contenant du H5N1 allait être découvert "par hasard" par un laborantin; donc, là, on a le "plan A", la grippe aviaire.



source:
cligno étoile http://crodoff.canalblog.com/




Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:31, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Ven 27 Nov 2009 - 17:51








Dernière édition par invitée le Jeu 10 Mar 2011 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Jeu 24 Déc 2009 - 20:10

GRIPPE PORCINE - SABOTAGE BIOLOGIQUE CONTRE L'HUMANITÉ
Par le Dr. Léonard Horowitz






Grâce à une expertise effectuée mi-août 2009, l’Agence pour la Protection de santé (HPA) de la Californie, qui supervise l’industrie pharmaceutique, a découvert des documents indiquant les activités criminelles et subversives d’un certain nombre d’entreprises pharmaceutiques, unies dans un cartel international, qui ont conspiré entre elles et ont entrepris la production de vaccins extrêmement toxiques « contre » la grippe porcine H1N1.

Dans cette conspiration sont impliqués le géant pharmaceutique Baxter (ville de Deerfield, Illinois) et Novavaks (Bethesda, DM.) , déja compromises pour l' « erreur » commise en février 2009 par lequel l’influenza H5N1 aviaire pathogène de toxines aient été trouvées au lieu du vaccin de la grippe, ce qui avait déclenché un court épisode de grippe aviaire. Elles ont implliqué dans ces activités plusieurs autres sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie aux États-Unis.

La recherche a indiqué que toutes les traces mènent à la société "Corporation of New York City Partnership", socièté fiducaire "parrainée" par David Rockefeller, au sein de laquelle on trouve plusieurs riches et influents associés de Wall Street, dont les magnats de la presse Rupert Murdoch, Morton Zuckerman et Thomas Glauser. Un des associés de cette socièté fiduciaire est Jerry Spreer - ex Président de la Federal Reserve Bank de New York.

Un autre complice du gang criminel, selon un rapport du directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI), est le président de « Silverstein Properties, Inc. » - Larry Silverstein - ancien propriétaire de deux tours de World Trade Center, et actuellement co-propriétaire et locataire des locaux de la socièté de biotechnologie de David Rockefeller. Silverstein, déjà connu comme l'un des principaux suspects dans l' enquête en cours « The Truth About 911", qui a tiré d'immenses bénéfices des destructions lors de cette journée et a démoli son propre WTC7.

Cette « socièté » dirigée par D. Rockefeller contrôle l'orientation des recherches en biotechnologie au niveau mondial, le marketing et la vente des produits pour les soins médicaux. Cette socièté est également étroitement liée à tous les principaux médias des États-Unis et quelques médias étrangers - ceux là mêmes qui ont annoncé avec tant de zèle le « danger » inventé de la «grippe porcine», frabriquée dans un laboratoire par des scientifiques malfaisants servant l’agenda mondialiste.

En avril 2009, l’agence de presse Reuters ainsi qu' un certain nombre de journalistes américains indépendants ont commencé leur enquête. La raison de cette enquête fut le fait que les sept premièrs décès ne furent pas dûs à la grippe porcine. Les médias des États-Unis ont commencé à promouvoir la diffusion du H1N1 avant même sa réelle apparition. Après que la grippe porcine ait été (probablement artificiellement) introduite au Mexique, environ 60 personnes sont réellement décédées de la grippe, ou en conséquence d'un affaiblissement de leur système immunitaire.


Les conclusions du journalisme d'investigation ont été accablantes: une accusation de crime contre l’humanité par ces compagnies, facilitée par les premiers rapports des médias. La socièté de D. Rockefeller et d'autres avaient planifié toute l’action de la grippe porcine, sachant où ceci pourrait mener.

Outre les compagnies citées ci-dessus, ont également été impliquées dans ce sale jeu les sociétés pharmaceutiques Kleiner Perkins Caufield et Byers (Etats-Unis), BioCryst Pharmaceuticals (Etats-Unis), et le Roche Holding AG (Suisse). Il reste encore à savoir si elles ont toutes collaboré à la conspiration dans le but de commettre des crimes contre l'humanité.

Avant mi-septembre 2009 elle a eu publiquement devenue - l’information disponible que le médecin et le microbiologiste, Léonard Horowitz, un principal expert américain en médecines et produits de santé, avec cinq degrés scolaires, avec le xérès Kane de journaliste, en présence des avocats ont fournie le FBI à évidence irrésistible que les vaccins contre la grippe H1N1 de porcs, produite par le cartel pharmaceutique américain mentionné ci-dessus, les armes Ne-lyaetsya, aussi bien que mélangé bactériologiques avec fortement des substances toxiques, mènent inévitablement à une perte complète d’immunité et causent plus de vingt genres de cancer, suivis de la paralysie des muscles et des organes respiratoires.

Dans son rapport, écrit sur 20 feuilles, Horowitz vigoureusement, indique uniformément et d’une façon convaincante l’image de la conspiration contre l’humanité et de la complicité des compagnies et des individus mentionnés ci-dessus. Le Dr. Horowitz d’application a fait inclus un certain nombre de documents, avec les résultats de l’analyse chimique qu’il a personnellement conduite, du vaccin contre H1N1.

Les documents archivistiques, intitulés le « ekpozitsiya 2, 3, » que Horowitz a attachés au rapport, indiquent que la recherche et développement d’un certain nombre de virus, y compris le vaccin H1N1, ont été tenues dans le complexe militaire de recherches médicales et de production de David Rockefeller, sous sa surveillance directe et avec l’aide d’une université scientifique de laboratoire, portant son nom.

Le document contient le nom du président de la Rockefeller University appelée Dr. Lederberg Zhoshua - un des réalisateurs des SIDAS et ses retroviruses, aussi bien que les virus qui causent la leucémie, et un des réalisateurs des additifs pour la modification de H1N1. Les documents indiquent également quels types de virus ont été envoyés à l’Union Soviétique pendant la guerre froide.

Le prochain complice, selon un rapport de Horowitz - est Dr. James S. Robertson, un principal bio-ingénieur britannique de scientifique sur des virus de grippe. Dans le passé, Robertson a servi des ordres du projet « la défense biologique de Département de la Défense des États-Unis. » En collaboration avec le département de la lutte contre la maladie et de la lutte contre la maladie et l’empêchement (CDC) a aidé la société « Novavaks » à modifier génétiquement les virus de porc et la grippe espagnole, une formule qui coïncide exactement avec le virus trouvé au Mexique et plus tard - aux Etats-Unis.

C’est un fait tout à fait évident - dit Dr. Horowitz - que la manifestation de grippe de porcs au Mexique est un autre « incident » créé par laboratoire de « Novavaks. La description diagnostique du virus prouve qu’elle pourrait avoir été tirée seulement ami » Robertson du laboratoire du « - a indiqué Léonard Horowitz.

Aucune autre équipe dans le monde ne pourrait prélever des échantillons provenant des poulets atteints de la grippe asiatique, prise à l’Europe pour l’extraction de l’ADN, des protéines combinées avec H1N1, avec le virus espagnol de grippe de 1918 étant ajouté au mélange, de ce fait mélangeant le virus, et conduit « un processus renversé » pour donner au virus la capacité d’infecter des personnes. Exporté de Grande-Bretagne avec l’aide de directeur Ruben Donis du laboratoire américain, Rick de CDC intelligent de la compagnie « Novavaks », les tours de produit fini ont vers le haut libéré sur la population au Mexique.

Ainsi, l’équipe Rick intelligent est la seule qui tombe sous le soupçon de la connivence afin d’essayer de commettre la destruction massive de la population de la planète en échange du gain financier, conclut Dr. Horowitz.

De toutes les années des manifestations, d’un total de 421 infectés, selon l’organisation mondiale de la santé (WHO), un total de 257 personnes dans 15 pays ont été tués.

Peu un plus tard, un vaccin pour H1N1 a été créé, basé sur un vaccin des années 30, a été raffiné et modifié. La composition vaccinique génétique est demeurée sans changement, jusqu’à ce qu’il soit apparu clairement que dans 1976 le vaccin a été artificiellement changé dans un des laboratoires militaires aux Etats-Unis sous un projet secret SVSP N01-CP-6-1047. Le projet s’est appelé Curatorial Preservation et développement des virus de tumeur de Référence-Catégorie.

Le projet était Dr. mené Charles D. Aldrich, chef du laboratoire était Jack Gruber.

C’était après l’accomplissement du projet secret en Amérique qu’une nouvelle manifestation de grippe de porcs s’est produite. Pendant toutes les années suivantes, le Ministère de la Défense nie catégoriquement toutes les expériences avec des virus, et tous les faits des expériences sur la tempête du désert de soldats des États-Unis lors du fonctionnement n’ont pas encore apprêté.

Les scientifiques ont longtemps su qu’en soi la « grippe de porcs » (également connue sous le nom de grippe H1N1 originale ou grippe nord-américaine) est plus dangereuse que n’importe quelle autre grippe. Chaque année, de divers genres de grippe sur la terre autour du demi million de personnes meurent. C’était avant que certains débarrassent des plants peu vigoureux des scientifiques sur les ordres de l’élite financière de l’Amérique aient transformé un virus ordinaire en celui « le plus dangereux ».

Certains des politiciens représentant les personnes les plus riches au monde, appartiennent à une société secrète appelée le groupe de Bilderberg. Ils s’appellent parfois le « Illuminati ». Les symboles de leurs croyances et désirs sont dépeints sur le billet d’un dollar des États-Unis. Lors de leurs réunions secrètes, qui ont été exposées ces dernières années, selon de nombreuses sources fiables, elles ont à plusieurs reprises soulevé la question de réduire la population du monde (dépopulation).

Ils s’appellent les « règles du monde ». Ils subornent des membres du gouvernement des États-Unis, créent des prêts pour lui et dictent ses limites. Ils ont commandité beaucoup d’organismes autour du monde et sont impliqués dans presque chaque domaine.

Ils possèdent environ 95% de tous les médias en Amérique et à l’étranger, selon ceux consacrés à la recherche et à l’exposition de leurs machinations.



fleur 4 http://pouvoirdecreation.blogspot.com/2009/11/dr-leonard-horowitz-swine-flu.html
fleur 4 http://www.spreadthetruth.fr/Index.php?cat=191&paged=4




Dernière édition par invitée le Mer 26 Mai 2010 - 12:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Lun 8 Fév 2010 - 13:51

MICRO-PUCES DANS LES AIGUILLES ?





Voici cette information (communiqué), qui peut sembler anodine, mais qui est révélatrice :

Grippe H1N1 : des seringues "dangereuses" dans un centre de l'Oise
Des seringues non conformes présentant un risque "de sérieux problèmes d'hygiène" ont retardé le démarrage de la campagne de vaccination dans un centre de l'Oise, révèle samedi le Courrier Picard.
Le centre installé dans la salle des fêtes de Saint-Just-en-Chaussée, entre Compiègne et Beauvais, s'apprêtait à recevoir ses premiers patients jeudi soir lorsque les infirmières ont constaté que le matériel mis à leur disposition était inutilisable.
Les seringues étaient munies d'aiguilles fixes alors qu'"il faut impérativement deux aiguilles : une pour aspirer le vaccin dans la seringue, et une autre pour faire l'injection", a expliqué Martine Cacheux, infirmière libérale à la retraite, citée dans le journal.
La première aiguille sert en effet à percer l'opercule du flacon, lequel est susceptible de porter des microbes.
"Ne pas changer d'aiguille (...) inclut inévitablement de sérieux problèmes d'hygiènes", a confié Emile Cacheux, un médecin venu assister aux vaccinations.
Des seringues conformes ont été livrées vendredi, selon le Courrier Picard, qui affirme que d'autres centres de l'Oise auraient reçu le même type de seringues.
Dans un communiqué, la préfecture de l'Oise souligne que le protocole de vaccination a été validé par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS).

 
Nous savions que les aiguilles posaient un problème.
strass 1 Elles font partie de la traçabilité, avec un code barre propre à chaque aiguille.
strass 1 Elles sont gérées par un établissement créé pour l'occasion, dont le Ministère de l'Intérieur en est le superviseur.
strass 1 Il ne faut surtout pas employer une autre aiguille !
strass 1 La piqûre se fait à angle droit, et il faut retirer l'aiguille sans hésitation, après l'injection.
 
Or, tout cela n'a pas de sens, pas plus que de changer d'aiguille pour des raisons d'hygiène.
Si la capsule du flacon multidoses est souillée, il faut la désinfecter, car le fait que l'aiguille prélève la dose de vaccin, va souiller la préparation sans cela, et ce n'est pas le fait de changer d'aiguille qui y fera !
Nous savions que si "quelque chose" de personnalisé il y avait, cela ne pouvait pas être dans le flacon multidoses, mais dans l'aiguille.
Or, nous ne comprenions pas comment on pouvait prélever la dose, sans faire monter la "chose" dans la seringue...
A présent, tout est clair !
Alors ! cette "chose", est-elle une micropuce RFID, ou des nanoparticules (pas forcément personnalisées, mais simplement cachées, car inavouables...) ?
A nous, à vous de le découvrir...

 


RAPPELS A CE SUJET :


- Toutes les grandes entreprises pharmaceutiques disposent de contrats pour les puces RFID avec Verichip (qui devient « PositiveID Corporation »).
fleur 4 http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.theflucase.com%2Findex.php%3Foption%3Dcom_content%26view%3Darticle%26id%3D1698%253Aneed-for-special-needles-delays-vaccination-campaign-in-norway%26catid%3D1%253Alatest-news%26Itemid%3D64%26lang%3Den&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8 (traduction)
Ceci va dans le sens de nos informations, et expliquerait encore le pourquoi du sabotage de notre site :
"Un autre aspect est la volonté de contrôler la population par un "puçage" généralisé.
Or, « ILS » ne peuvent pas intervenir via le vaccin, car étant présenté en fioles multi doses, c'est impossible.
Si nous ne pouvons pas dire que cette opération de "puçage" sera menée à l'occasion de la vaccination, notre devoir est de tout imaginer.
Ainsi, l'utilisation des seringues et des aiguilles, qui seront à usage unique, et préparées par l’EPRUS, organisme créé en 2007 pour la « pandémie », est-il à suspecter.
Mais peut-on techniquement utiliser la technique RFID à ce niveau ?
Il faut donc aussi chercher de ce côté-là, et exiger une transparence totale sur ce matériel
" !


Pour info, voici un extrait de la circulaire officielle « vaccination » :
fleur 4 http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf
« L'adaptation du matériel d'injection à la personne à vacciner. Les trois vaccins achetés s'injectent par voie intra-musculaire, ce qui nécessite des aiguilles de 25 mm de long pour les personnes de plus de 60 kg, alors que des aiguilles de 16 mm suffisent pour les personnes de poids inférieur (dont les enfants).
L'EPRUS* est en train de compléter son stock de seringues et aiguilles dans la perspective de la campagne envisagée à I'automne. La logistique sera nécessairement plus complexe avec quatre types de vaccin et deux types de matériels d'injection qu'avec un produit unique injecté dans des conditions uniques
 ».
fleur 4* http://www.eprus.fr/
Etablissement public administratif créé par la loi du 5 mars 2007 (donc fait partie du PLAN !).


 
- Des nanoparticules au bout de la seringue
Hier, le 27 août 2009, j’ai tenu ma conférence d’introduction à Baden, près de Vienne, au GNM (Germanic New Medicine ®). Dans le public, on trouvait mon épouse et environ 40 auditeurs. Durant le débat final, nous en étions venus à discuter du problème de la grippe porcine, lorsqu’une dame s’est levée et a dit ce qui suit : Une de ses amies travaille dans une compagnie pharmaceutique viennoise. LA, ELLES ONT ETE INFORMEES QU’EN FAIT, A L’EXTREMITE DES SERINGUES (DU VACCIN) DE LA GRIPPE PORCINE, IL Y A DES NANOPARTICULES, QUI NE SONT PAS VISIBLES A L’ŒIL NU ; MAIS ON PEUT DEJA LES VOIR AVEC UN AGRANDISSEMENT DE 12 FOIS.

 
Voici l’opinion de J-P Petit : 
« Je suis convaincu maintenant que l'implantation de puces microscopiques, invisibles, par le biais d'une injection est la clé de cette opération de vaccination à une échelle planétaire. Le problème de l'alimentation en énergie de ces micro-gadgets n'en est pas un. Modulo la nano technologie, ces systèmes peuvent utiliser l'énergie du corps, ou une foule d'autres énergies. Je me souviens d'une pendule qui, il y a trente ans, fonctionnait parfaitement en exploitant les variations de .. la pression atmosphérique. Vous rappelez vous ces montres automatiques, qui se remontaient avec un balancier, au gré du mouvement du bras ?
J'avais été averti de l'existence d'un tel projet, d'injection de micro-puces à travers une vaste opération de vaccination, il y a sept ans. Pour réaliser une telle opération à une échelle planétaire il fallait envisager une opération de vaccination " pandémique ", contre un virus capable de s'étendre à la planète toute entière. Le grippe faisait l'affaire. C'était même le seul candidat, semble-t-il. La grippe saisonnière est une affection intrinsèquement pandémique. Il n'y a qu'un seul problème : c'est une affection qui reste bénigne.
Il fallait donc lui attacher une connotation dramatique, quitte à utiliser des virus bricolés en laboratoire, à fort taux de létalité, mais quand même pas trop contaminants, pour ne pas que cette arme bactériologique retombe sur la tête de ceux qui la mettent en oeuvre.
Que le virus de la grippe aviaire H5N1 soit naturel, ou fabriqué, il a permis de créer ce climat d'inquiétude, alors qu'en quatre ans les nombre total des morts n'a pas excédé quelques centaines. Il y avait de par le monde bien d'autres affections mortelles, épidémies de toutes sortes, dont on aurait pu parler.
» 
Lire la suite (qui vaut le détour) ici :
fleur 4 http://www.jp-petit.org/Presse/curseur/feuilleton_grippe.htm 




source:
fleur 4 http://www.vivresansogm.org/archivesartemisi/index.html

puis cliquer sur



Téléchargez ce fichier Word, c'est peut-être cette affaire qui a valu la destruction du site d'Artémisia Collège !, écrit l'auteur du site.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...   Aujourd'hui à 16:45

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉPIDÉMIE DE GRIPPE PORCINE, VACCIN...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Dépopulation programmée :: Génocide par micro-organismes pathogènes-
Sauter vers: