TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LARVES ET VAMPIRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LARVES ET VAMPIRES   Jeu 28 Mai 2009 - 12:59

LARVES ET VAMPIRES






Bonjour à tous,

Les larves éthériques, vampires spirituels et autres énergies néfastes sont hélas bien connues d'un bon nombre d'entre nous.

Ils ne sont pourtant pas dûs à la fatalité. Ce n'est pas le Ciel qui s'acharne lorsque nous sommes touchés par l'un ou l'autre de ces phénomènes.

D'ailleurs, nous avons tous les moyens de nous en débarasser seuls. Je tenais à le rappeler avant d'entrer dans le vif du sujet.

Les larves éthériques sont le fruit de nos dénis la plupart du temps. C'est nous qui leur donnons naissance et les nourissons ensuite, comme s'ils étaient nos enfants.

Mais ils ne sont que nos engeances. Nos engeances négatives. Les larves naissent de nos frustrations, de nos peurs, des échecs que nous ne parvenons pas à accepter, de nos désillusions également.

Les larves naissent de ce que nous ne préférons pas voir et qui pourtant est là. Ces choses que nous nions nous bouffent de l'intérieur jusqu'à ce qu'excédée, notre âme finisse par les expulser. A ce stade il s'agit encore d'énergies qui nous gênaient et que nous préférions ignorer. Toutefois cette énergie est la nôtre, elle nous est rattachée et si elle se retrouve expulsée hors de notre enveloppe éthérique, elle n'en reste pas moins liée.

Ainsi, du fait de cette expulsion, vous ne vous souciez plus consciemment de toutes ces énergies lourdes et douloureuses. Elles ne sont plus directement en vous. Toutefois, ce n'est pas de cette manière que l'on transmute des énergies difficiles en énergies lumineuses et bénéfiques. Concrètement ici, ce travail n'a pas été fait. Bien au contraire.

Le rejet de certaines énergies qui vous sont liés vont en les propulsant dans l'astral permettre à des entités de bas astral de niveau très faible d'acquérir plus de force. Il leur suffira de s'y accrocher. Et afin de pouvoir continuer à se nourrir et ainsi grandir, elles vont s'atteler à faire en sorte que vous ressentiez le plus souvent possible ces sentiments désagréables que vous fuyez et qui par conséquent se convertissent en énergie que votre âme passe son temps à expulser, pour votre propre bien.

Voyez néanmoins le cercle vicieux dans lequel tout ceci vous enferme.

Comment en sortir dès lors que tout dans votre vie va de plus en plus mal et qu'à mesure que cette larve grossit, vous vous affaiblissez ?

Car elle finira par vicier votre énergie lumineuse également de façon à pouvoir vous pomper toujours plus.

Heureusement, les larves peuvent être facilement détruites par quiconque prend les choses au sérieux. Si vous ne vous sentez pas la force toutefois, pas d'hésitation, faîtes-vous aider ! Il n'y a pas de honte à se tourner vers autrui quand le besoin s'en fait sentir.

Cependant avant d'agir, il faut que vous soyez bien certain que vous avez affaire à une larve éthérique. Le principal moyen d'ên être sûr est de demander l'avis d'un médium. Les rêves peuvent aussi être révélateurs donc si les vôtres vous semblent étranges, n'hésitez pas à les faire interpréter.

Une fois que ce sera fait cela dit, soyez honnêtes envers vous-même. Si cette larve est apparue c'est que tout n'allait pas bien dans votre vie. Regardez les choses en face et effectuez enfin ce travail sur vous-même que vous auriez dû effectuer longtemps avant.

Certaines personnes produisent régulièrement des larves. Il n'y a pas de hasard ou de fatalité, ne vous contentez pas de traiter des symptômes.

Les vampires psychiques ou spirituels n'ont rien à voir avec le célèbre transylvanien qui a donné naissance au mythe que l'on connait.

Il s'agit plutôt de vampire d'énergie, de notre énergie. Et il n'y a pas que les entités désincarnés qui peuvent constituer ces créatures désagréables et néfastes.

Des personnes comme vous et moi peuvent en être, volontairement ou non.

Je m'explique, il peut arriver qu'en présence de quelqu'un nous ressentions une forte fatigue soudaine. Si on est plus sensible, on peut clairement ressentir que la perte de notre énergie est due à cette personne. Je l'ai vécu avec des proches.

Le plus souvent ces personnes qui nous pompent n'ont pas conscience de ce qu'elles font. Mais soyez conscients que si elles y parviennent, c'est parce que nous les laissons faire. Il faut apprendre à reconnaître ses propres besoins dans la vie. Même et surtout spirituellement. Celui qui vous pompe votre énergie prend chez vous ce qui lui manque mais vous vous gagnez quoi ? Vous allez agir de même avec un autre ensuite ? Cela ne résoudra rien.

Ce qu'il faut c'est apprendre à dire, ” non, stop, je ne peux pas ” et surtout il faut admettre en son for intérieur que non, quelqu'un avec qui l'on s'entend mais qui nous pompe n'est pas une personne que l'on devrait continuer à fréquenter.

Pourquoi alors qu'il ou elle ne fait peut-être pas exprès ? Tout simplement parce qu'il ou elle se sert de l'énergie plus lumineuse qu'il/elle perçoit chez vous pour combler ses propres manques. Tôt ou tard se comportement ” astral ” deviendra matériel. Peu de relations amicales ou sentimentales peuvent être viables ainsi. C'est à chacun de se prendre en main. Alors prenez vos distances quand nécessaire.

Il arrive toutefois que l'on est affaire à une personne qui sait parfaitement ce qu'elle fait. Cette personne ne s'en prend pas à vous par hasard. Si vous l'identifiez, commencez par couper les ponts physiquement. Ensuite coupez vos liens énergétiques. Faîtes un rituel si nécessaire ou demandez à un médium de l'exécuter pour vous. Quoiqu'il en soit, agissez ! Vous n'aurez pas d'autre choix car l'autre ne va pas cesser tout seul.

A la fin de votre manoeuvre, n'oubliez pas de sceller définitivement l'accès qui avait été utilisé par votre vampire. Il s'agit d'une manipulation énergétique qui requiert de la puissance. Vous pouvez le faire seul, mais si vous préférer, faîtes-vous aider !

Enfin, certaines entités du bas astral se sont spécialisées dans le pillage d'énergies plus ou moins lumineuses chez les êtres incarnés. Cela leur permet de pouvoir vivre astralement d'une certaine manière sans avoir à se soucier de leur faible niveau spirituel réel.

Ces vampires là sont sans cesse en quête d'une victime qui se sent faible et se dévalorise. Ce sont là des cibles de choix. Ils s'accrochent à celles qu'ils trouvent et font en sorte de les maintenir sous leur joug en se présentant souvent comme des aides bénéfiques. Leur niveau spirituel bas et le fait qu'elles ne sont pas forcément soumises à l'Ombre peut prêter à confusion pour l'occultiste inexpérimenté qui se fera facilement avoir ici.

Ces entités sont plus puissantes que celles qui deviennent des larves et recherchent donc en priorité des personnes un peu élevé spirituellement.

Mais elles peuvent elles aussi être aisément défaites heureusement. Le plus souvent toutefois, par un tiers plutôt que par la personne vampirisée car ici le problème est que l'entité connaît les forces et les faiblesses de sa victime. Hors il s'agira de l'expulser puis de la transmuter pour la renvoyer à la Lumière. Elle ne se laissera pas faire docilement.

Le mieux ici est de se faire aider. Sauf si on se sent la force d'agir soi-même.

Cela dit, il existe des entités vampiriques extrêmement puissantes. Il s'agit d'entités démoniaques qui régissent des plans entiers de l'astral. Elles s'en prennent très rarement à l'un de nous de manière directe. Mais elles ont des subordonnés qui ne demandent qu'à collecter pour elles. Ces entités là jouissent d'un niveau spirituel important parfois, même souvent.

Par le biais de pactes alléchants, elles peuvent parvenir à vous soutirer de l'énergie avec votre propre consentement. C'est d'ailleurs ainsi qu'elles s'y prennent le plus souvent car elles recherchent les énergies de personnes au niveau spirituel élevé, ayant souvent choisi l'Ombre d'ailleurs.





fantôme http://crystallia.unblog.fr/larves-et-vampires/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Jeu 28 Mai 2009 - 13:39

LES LARVES : D'AUTRES TYPES DE FANTÔMES






Les Larves sont à la base un type particulier de fantômes, de spectres, mais elles ont assez vite pris une signification à part pour devenir un être de l’au-delà suffisament différent du spectre classique pour en faire une créature particulière bien connue des spirites ou occultistes.

Au départ, elles sont des spectres de la mythologie Gréco-Romaine. Ces peuples croyaient en effet en l'existence des fantômes qu'ils nommaient des "lares" lorsque ces derniers étaient des esprits des anciens, bienveillants, mais qu'ils nommaient "Larves" ou "Lémures" lorsqu’il s’agissait d’esprits plutôt malfaisants.

Les larves, esprits malfaisants, harcelaient les vivants, notamment en leur donnant des maladies incurables qui ne pouvaient se soigner qu’en pratiquant des sacrifices humains. C’était donc, plus que des fantômes, des esprits maléfiques de la maladie.

Mais assez tôt dans l’histoire des légendes et du folklore, les larves prirent une signification différente. Le terme évolua pour signifier "créature surnaturelle de rang inférieur" Déjà au 2ème siècle après JC, l’auteur Apuleius les décrivait pouvant être, par exemple, l’âme d’un animal.

De là s’est developpé l’image de la larve en tant que créature surnaturelle imparfaite, incomplète, plus basse dans la hiérarchie de l’au delà qu’une âme digne de ce nom. On ajoutera au fil du temps de plus en plus souvent un adjectif, par exemple "Larve Astrale" afin de ne pas confondre avec l’autre sens du terme qui décrit une forme juvénile de certains animaux ou insectes.

L’image de cette forme de pseudo-âme nommée Larve est donc parvenue jusqu’à l’époque où se développèrent spiritisme et occultisme, par exemple lors de l’âge d’or de ces pratiques au 19ème siècle, époque du plus célèbre des spirites, le francais Kardec.

La larve astrale sera, donc, un esprit inférieur, incomplet… Elle peut venir, comme le disait Apuleius, de l’âme d’un être inférieur psychiquement, comme un animal… Mais il peut s’agir,aussi, d'une "pensée pure" c'est à dire une pensée ayant pris une vie autonome… Elle peut venir également de tout autre moyen : création magique ratée, manipulation coupable de l’éther, âme ayant raté sa réincarnation… Quoi qu'il en soit, il en résulte un résidus astral devenu autonome et, en quelque sorte, vivant dans l'autre monde.

Quelle qu’en soit l’origine, la Larve Astrale est donc un parasite de l'au-delà. Les larves errent généralement sans but, à peine conscientes de leur propre existence, dans les zones imprécise de l’au-delà telles que les Limbes ou l'Ether.

Bien qu’elles soient connues des occultistes, il y a eu assez peu de représentation de ces créatures dans les mondes fantastiques ou de fantasy. Mais c’est le cas néanmoins dans certains mondes de fantasy, dans certaines BD de fantastique, ou dans certains jeux vidéos de Fantasy (Mu Legends) etc. Auquel cas, elles seront représentées comme étant des êtres flous, imprécis, des formes ectoplasmiques n’ayant pas l’intelligence ou la puissance suffisante pour prendre une forme déterminée.

Parfois, la Larve aura tout juste la puissance nécessaire pour prendre une sorte de visage, mais ce dernier sera si flou et imprécis qu’il en sera grotesque.

Bien que jamais nommées larves dans ce monde, il y avait des esprits inférieurs très semblables à cette image dans le jeux vidéos Soul Reaver. Elles étaient simplement nommée "âmes", mais leur simplicité grotesque et leur faim astrale en faisait nettement des larves.

Une autre façon de les représenter, encore plus simpliste, sera celle d’une simple boule lumineuse bleuâtre, une sorte de feu follet astral.

Bien qu’étant une créature psychique rudimentaire, la larve est dangereuse, c’est pour cela qu’elle est bien connue des spirites. En effet, lors des séances de spiritisme, les larves astrales, lorsqu’elles sont issues d’une pensée ayant pris vie, seront irrémédiablement attirées (en groupe qui plus est) vers le spirite lorsque ce dernier a une pensée proche de ce qui les a engendrées. Alors, d’après les légendes assez modernes liées à ces pratiques, la Larve Astrale viendra se coller au spirite pour sucer son énérgie psychique, car les larves sont les vampires de l’esprit, les sangsues de l’âmes, créatures méprisables, pitoyables et grotesques.


fantôme http://huzo.blogspace.fr/797547/les-larves-autres-types-de-fantomes/


Dernière édition par mireill le Jeu 28 Mai 2009 - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Jeu 28 Mai 2009 - 23:41

LES LARVES PEUVENT ÊTRE AUSSI DES ÉGRÉGORES





Egrégore : Dès qu’un groupe se constitue, une forme de pensée se crée. Elle est la somme des énergies psychiques émise par chacune des personne du groupe.
L’ensemble de ces mouvements vibratoires exerce en retour une puissante influence sur les membres.

Certaines sectes fonctionnent avec les égrégores. Avec cette technique, pas besoin de la force physique pour manipuler les membres.

Les larves s’accrochent et se nourrissent de l’2nergie d’une personne.. Elles peuvent devenir mortelles.
À la longue, on devient affaibli, déprimé et depressif.

Il se peut que les larves intégrent le plan physique à force d’absorber l’énergie: elles peuvent alors être partiellement visibles à certains instants.

Pour s’en débarasser, il faudra faire un travail sur soi : la lithothérapie peut faire l’affaire ( un quartz rose sur le chakra du cœur)
L’Héliotrope protége des larves.

Faire brûler du camphre ( ne les tue pas, mais les fait fuir).

La pensée positive ( les larves sont des énergies négatives, elles s’accrochent là où il y a une faille, donc il est essentiel de toujours garder une bonne pensée)

L'exorcisme dans certains cas.

Pour compléter dans la catégorie "comment les faire fuir" :

Le citron est un purifiant éthérique, il nettoie l'aura des larves et autres entités parasites. Il est utilisé en bain, en rinçage et en fumigation avant les rituels et en cas de "contacts négatifs"

L'absinthe est également reconnue pour détuire les larves éthériques (mais attention, il n'est pas question de s'imbiber avec de l'absinthe).


fantôme http://pleinelune.niceboard.com/dictionnaire-f15/les-larves-etheriques-ou-astrales-t886.htm
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Mar 2 Juin 2009 - 11:36

Bonjour,


Je viens de lire ton article .
On vit quand même dans un drôle de monde !!!

Lors de ma dernière séance de PMT (fin mars), l'opératrice m'a dit avoir "brûlé" un truc comme ça que j'avais éjecté sous la pyramide .
D'après sa description et ce qui est décrit ici, ça ressemblait à une larve .

Pour les gens qui pompent, ça je m' en suis aperçue; il y avait surtout une personne, au bout de 10 minutes de conversation avec elle, j'éprouvais une irrésistible envie de dormir; comme si notre "échange" m' épuisait.
Avant, comme j' avais une grande vitalité, je ne m' en étais jamais rendue compte; mais après ces années durant lesquelles j'ai si peu dormi, ce qui fait que j'ai depuis un faible niveau d' énergie, je le ressens très vite

Mais, d'après ce que j' ai lu, il parait que la plupart des personnes cherchent à pomper les autres dans leurs échanges.
C'est très bien décrit dans "la prophétie des Andes".
Je pense que c'est pour ça que la plupart des gens supportent mal la solitude et ont besoin de relations, sinon elles se sentent vides.

Je pense aussi que c'est pour ça qu' "ils" nous font vivre dans des villes; il n' y a que dans la nature que nous pouvons recharger nos batteries sans pomper notre prochain.




Dernière édition par invitée le Lun 11 Juil 2011 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Mar 27 Avr 2010 - 12:26

LE VAMPIRISME





J'ai souhaité aborder cet aspect de la réalité occulte.
Disons-le tout de suite, le vampirisme existe, bien sûr, à tous les degrés imaginables, y compris celui qui ne cesse d'alimenter littérature et cinéma, à quelques détails près.

Je ne vais pas consacrer cette page à l'explication du phénomène, ce serait évidemment trop long. Cependant, je pense important d'aborder le sujet de la mort et de la non-mort ("nosferatu", terme qui, en vieux roumain, signifie à peu près "celui qui ne meurt jamais").

L'état de non-mort est produit de multiples manières (dont une "pseudo initiatique", et à laquelle s'adonna le célèbre prince de Valachie, Vladimir "Tepes" Drakul, ayant inspiré Bram Stocker pour son oeuvre "Dracula"). Toujours est-il que le vampirisme, au stade le plus avancé, permet en effet de ne pas mourir après la mort du corps (disons, de rester rivé à la matière dense et de conserver le contrôle sur elle, et sur les "vivants").

Il faut tout d'abord comprendre ce qu'est précisément le vampirisme. La "technique", l'objectif, disons, consiste à absorber l'énergie vitale d'autrui afin de pallier à l'impossibilité d'en produire soi-même lorsque le corps est mort. Cet apport d'énergie fraîche permet à ce dernier de ne pas se décomposer, et donc de garder substantiellement intacte la "corde d'argent" entre l'âme et le corps. Cette "corde" est un lien d'énergie subtile reliant en effet l'âme et le corps au sein duquel elle s'enracine par ce moyen. C'est ce qui différencie un simple fantôme, une entité errante sans réelle influence sur la matière, et un être physique, incarné, qui s'y ébat et s'y développe. La conscience spirituelle étant prise en charge par la conscience biologique (engendrée par le cerveau grâce à la présence de l'esprit, de l'âme, enracinée par la corde d'argent), on peut comprendre d'où vient la raison évidente pour laquelle une grande part de la population du monde ne croit en l'existence d'autre chose que ce qui est immédiatement perceptible, le corps n'étant qu'une sorte de scaphandre permettant de vivre au creux de la matière alors que nous ne sommes finalement que pur esprit.

C'est cet avantage que le vampire refuse de perdre, en plus d'une somme impressionnante de pouvoirs psychiques qui lui est dévolue de par son état vampirique, semi-magique, et disposant malgré tout des atouts des plans du Bas-Astral, allant se ressourcer au sein du plan Vital de la Terre (origine fluidique de tous les cauchemars de l'humanité).

L'énergie dont il a un besoin vital se trouve en très grande proportion dissoute dans le sang, mais sans qu'il soit forcément nécessaire d'en absorber pour en extraire la précieuse vitalité de sa victime. Il peut parfaitement la vampiriser à distance, sans contact physique. En fait, le vampire cumule les avantages d'un esprit désincarné et d'un être humain incarné. Il a autant de pouvoir sur la matière (ou presque) que ce dernier, et pourtant, il lui est possible de disparaître à la vue et de rejoindre les plans spirituels proches de la matière, mais suffisamment éloignés pour ne plus être perceptibles.

Tentative d'accès à la condition vampirique par saturation de sang frais humain.
Technique très risquée se soldant par un échec dans 90% des cas en moyenne. Le mythe du "buveur de sang" viendrait plutôt de la caste "initiatique" intimement associée au vampirisme, le plus célèbre, toujours grâce à Bram Stocker, étant "l'Ordre du Dragon Renversé" auquel appartenait Vladimir Drakul (mais il en existe d'autres, contemporains, beaucoup à Londres, et un, tout particulièrement, à Paris). Son initiateur et Grand-Maître de l'Ordre, était un certain "Abraham le Juif" dont le nom d'initiation était "Eléazar" (nom d'origine hébraïque extrêmement répandu), lui-même enseigné par un mage égyptien appelé Abramelin. Comme dans tous les cercles noirs et satanistes, le sang et la mort sont les deux fers de lance de la politique de terreur appliquée par ceux d'entre eux qui la pratiquent, ainsi que le symbole de leur pouvoir. Mais le "mythe" du vampire est connu depuis la plus haute antiquité et avant cela même; il semblerait qu'il ait "toujours" existé.

En outre, il apparaît que, pour un vampire nouvellement "créé", absorber l'énergie vitale dissoute dans le sang, appelée "Lumière Astrale", est beaucoup plus facile en absorbant le sang lui-même, plutôt qu'en la filtrant à travers le Plan Astral; les subtilités des Plans subtils ne lui étant pas forcément et immédiatement accessibles. En effet, c'est avec le temps et l'expérience qu'il sera amené à les apprendre, raison pour laquelle, plus un vampire est ancien, plus il est difficile d'en venir à bout.

Il existe un livre intitulé "La magie sacrée", ou"Livre d'Abramelin le Mage", que ceux qui le connaissent pour s'être contentés de le feuilleter ou même le lire candidement, trouveront certainement très inspiré d'une grande sagesse et très empreint de piété (revoilà une manifestation de la maestria de l'Illusion...). Ce livre contient des valeurs "renversées" (ou "inversées"); il établit sur six mois la procédure d'un rituel "initiatique" visant à fusionner tout d'abord la conscience de veille avec celle du double sous-plantaire, ensuite parachève cela en faisant de même avec, si possible, l'ensemble des strates de conscience, permettant ainsi, en quelque sorte, de faire émerger à la surface du monde physique le double sous-plantaire; le reflet prenant possession de ce dont il est le reflet en quelque sorte.

Par bien des aspects, le vampirisme est une absolue abomination. Non par rapport à l'ampleur du mal dont il est la cause, mais parce qu'il s'oppose de plein fouet à l'équilibre dualistique des lois naturelles de l'univers, violant le tao, et outrepassant même, dans certains cas, les limites imposées par l'application des manifestations karmiques elles-mêmes. D'où l'intérêt énorme que représente le vampirisme pour la conscience de l'Ombre, voyant en cela une possibilité d'aller encore au-delà de ce qui lui est possible d'atteindre habituellement.

Le texte de "La magie sacrée, ou Livre d'Abramelin le Mage" est bien sûr crypté (bien que faiblement). Tenter de réaliser ce rituel, même sans la clef permettant d'en connaître le sens exact, enchaîne le praticien candide à un egrégore d'aliénation psychique qui, peu à peu... le videra de sa substance vitale. Personnellement, je ne connais AUCUN livre plus dangereux que celui-là, pas même le Necronomicon que l'on dit à juste titre "maudit"; Lovecraft s'étant contenté de ne se faire que le relai de quelque chose de bien plus puissant que lui!

Quant aux moyens de contrer le vampire, la croix ne marche pas, ou alors vraiment très peu (ce symbole, devenu religieux, a trop été perverti depuis l'aube du Christianisme pour qu'il ait quelque effet fondamental sur lui). L'ail fonctionne, à condition qu'il soit consumé sur des charbons ardents afin d'en dégager les huiles essentielles (encore qu'en en ayant beaucoup consommé, le sang puisse en être suffisamment empreint pour représenter une certaine forme de gêne pour le vampire, mais, néanmoins toute relative), idem pour le camphre et le citron (avec une préférence tout de même pour le camphre). L'eau bénite est plus qu'incertaine mais peut se révéler efficace si le prêtre effectue, lors de sa bénédiction, le travail "magique" qu'il est sensé effectuer à cette occasion (je connais certaines paroisses catholiques où le bénitier est rempli d'eau du robinet, sans même qu'une bénédiction symbolique soit faîte dessus). Le pieu dans le coeur (à condition que ce soit le plexus solaire et non le coeur lui-même) est lui aussi redoutable, mais à condition de trouver le corps physique du vampire qui est son point d'ancrage au monde de la matière, donc son point faible.

Lui enfoncer le pieu, ou n'importe quoi de contondant, quelle qu'en soit la matière, dans le plexus solaire, le diaphragme, placé transversalement le long de l'abdomen juste sous les côtes, revient à détruire cet organe qui, seul, a la propriété d'y amarrer la corde d'argent. Ce lien brisé, le vampire disparaît comme n'importe quel trépassé sans réel autre pouvoir... mais l'histoire n'en est alors pas fini pour autant; être "mort" ne signifie pas "avoir cessé d'exister"!

Le tout est tout de même de réussir à atteindre le corps physique du vampire, ce qu'il ne laissera pas faire facilement on peut s'en douter. Il est en outre redoutablement bien gardé, en général, soit totalement inaccessible ou très bien caché. Il a souvent été question de meutes de chiens enragés gardant le corps du vampire au péril de leur vie, ou de déments dévolus à sa cause corps et âme.

La mort n'est donc pas une fin, et encore moins pour le vampire que pour quiconque, car il s'agit pour lui d'une réelle naissance à une condition sensée être gratifiante, une condition de puissance, de pouvoirs, et d'absolue immortalité. Des dynasties entières de la noblesse roumaine s'y sont adonnées entre le quinzième et le dix-huitième siècle (dont peut-être la plus célèbre des praticiennes du vampirisme et du culte rendu à Satan, chaque jour de sa vie jusqu'à celui de sa mort, aux côtés de son frère avec lequel elle entretenait une sulfureuse relation incestueuse, c'est Erszebeth Bathory).

Partout, la trace des vampires fut consignée et il en reste des procès-verbaux originaux à la Bibliothèque Nationale à Paris, signés par des délégations préfectorales de l'époque. Les points géographiquement reconnus comme étant les plus atteints par le fléau vampirique étaient la Roumanie, en effet (rendue célèbre par Stocker, bien sûr), mais aussi la Hongrie, l'Autriche, et, plus particulièrement, l'Auvergne et la Lorraine pour ce qui est de la France.

Il faut aussi savoir qu'il existe des magiciens noirs qui pratiquent ce genre de sport, allant absorber l'énergie vitale de leurs victimes, détruisant ainsi leurs ennemis tout en se gonflant d'une vitalité dérobée sur des êtres humains qu'ils s'acharnent à transformer en "zombies" d'abord, puis en esclaves, et finalement en cadavres!

Le vampirisme occulte est une tragique réalité, quel que soit le moyen employé ou le but poursuivi, même s'il tend à disparaître, surtout pour ce qui est des vampires au sens premier du terme; les conditions de "vie" en l'état de "non-mort" sont devenues quelque peu... difficiles, ces derniers temps.

Pour ceux qui seraient tentés par un accroissement de leur force vitale, mais que le goût du sang ou de la mort ne tente pas forcément, j'ai pensé mettre à leur disposition un schéma radionique d'une déconcertante simplicité, découvert et mis au point par un certain Monsieur H.O.BUSBY, l'un des pionniers en matière de découvertes radioniques, et qui a pour propriété de générer une intense énergie vitale, seulement "volée" à la nature qui ne demande qu'à en faire bénéficier qui sait le lui demander gentiment. Vous en trouverez donc la recette de fabrication à la rubrique "Petit grimoire".*



* Voici une réalisation radionique en volume, testée et mis au point par R. FELSENHARDT et Bernard-Georges CONDE, ce dernier se distinguant par les travaux fantastiques qu'il a réalisés en matière de radionique et d'actions à distance. Il est également l'héritier spirituel du Docteur LEFEBURE, fondateur du "Phosphénisme".



Cette forme, enfermée dans une boîte, génère par émission due à sa forme, une puissante énergie vitale naturelle dont vous pouvez profiter et faire profiter à l'infini, sans léser qui que ce soit, et entièrement non imposable! Cette énergie revitalisera tout organisme biologique vivant.

  • Placez la fenêtre d’émission face au plexus solaire, à environ une dixaine de centimètres.
  • En aucun cas ne maintenez l’exposition plus de cinq minutes d’affilée; trois minutes semble être une moyenne maximale acceptable. Il vaut nettement mieux avoir recours à l’émission de cette forme ving fois par jour à raison de deux minutes chaque fois, plutôt qu’une seule exposition d’une demi-heure qui pourrait se révéler dangereuse ! Pour celles et ceux qui ont une grande habitude de la pratique de la rédiesthésie, vous pouvez estimer à l’aide d’un pendule le temps d’exposition idéal à votre cas propre.
  • Utilisez cette forme exclusivement telle qu’elle se présente ci-contre, c’est-à dire le haut en haut et le bas en bas. En renversant la boîte ou en la montant de façon différente, la forme ne rayonne plus. Si vous la souhaitez efficace, utilisez-là donc uniquement dans cette position.
  • Lorsque vous l’utilisez afin de vous recharger, soyez assis et détendu, la boîte sur les genoux.
Respectez exactement les proportions et mesures de la forme émettrice repésentée en rouge. Nos amis Canadiens qui usent de mesures différentes des mesures en usage en Europe devront faire un exercice de convertion, mais pourront également se contenter de reproduire cette forme aux dimensions qui leur conviendront. En effet, la taille de la boîte n’a guère d’importance dans la mesure où elle n’a ni celle d’une boîte d’allumettes, ni celle d’un semi-remorque ! Seul le rapport entre les dimensions des différents côtés de la forme est important. Voici donc, exprimées en millimètres, les dimensions conseillées des différents côtés de la forme, représentés par les lettres de l’alphabet allant de A à P, totalisant donc 16 côtés en tout.

ABCDEFGHIJKLMNOPBase
17668323834642024302420201820224250
La “Base” dans ce tableau représente le morceau de la forme qui vient se ficher dans le double fond de la boîte et destiné à rendre la forme stable au sein de sa boîte ; l’ensemble peut être réalisé en carton blanc épais (2 millimètres d’épaisseur au moins).

Lorsque vous n’utilisez pas votre émetteur, veillez d’une part à coucher la boîte de façon à ce que la forme ne rayonne pas, et d’autre part, couvrez-la d’un linge de manière la protéger de la poussière, par souci de discrétion, et pour éviter tout risque d’éventuelle exposition au rayonnement micro-vibratoire même si elle est en position couchée !

Conseil :

Souvenez-vous qu’un rayonnement radionique, aussi profondément bénéfique soit-il, devient systématiquement néfaste à la moindre saturation, puis dangereux en cas d’abus manifeste, et finalement mortel en cas d’exposition permanente. La radionique n’est pas un sujet léger et encore moins de plaisanteries. Une vigilance sans partage doit être exercée à son propos !


Tiré du livre de CONDE et FELSENHARDT : "Les bases fondamentales de la radionique", aux éditions Jacques Bersez.




vampire vampire vampire


Ce texte m' a été transmis par un ami; hélas, je n'en connais pas l'auteur.

Certaines idées émises me semblent très intéressantes et complètent ce que nous avons déjà au sujet de ces "entités" prédatrices de l'humanité (Néphilims/reptiliens/lignées Illuminati...).

Je trouve qu'il y a là un lien avec certains passages des écrits de Joël Labruyère:

Ce sont des entités anormales qui " squattent " dans l'au-delà en soutirant leur vitalité aux créatures de la Terre.
Dans l'univers, tout organisme doit s'alimenter. Le monde invisible n'échappe pas à la règle. Normalement, l'activité déployée par l'homme génère du carburant utilisable par les êtres dépourvus de nos organes d'assimilation.

Nous inhalons des énergies cosmiques que nous transmutons, et que nous ré-émettons sous des formes subtiles. Privés de cette capacité, des êtres ne disposant pas de nos organes physiques, peuvent parfaitement se maintenir dans l'au-delà de manière anormale, en se branchant sur ces courants d'énergie extraits de la pile humaine.

C'est le grand secret de la vie; dans l'au-delà tout est nourriture. Alors que les êtres divins - les anges réguliers - puisent leur énergie directement à la source des rayonnements cosmiques, au contraire, les entités rebelles qui sont attachés au plan terrestre utilisent l'homme comme relais énergétique. Ils y sont contraints s'ils veulent continuer à survivre dans l'au-delà en dehors du temps qui leur est accordé entre la mort et une nouvelle naissance. (Que ceux qui ne croient pas en la réincarnation utilisent l'idée du Purgatoire, et cela suffira. La résultat est le même.)

C'est là une vérité fondamentale qu'on dissimule aux êtres humains afin qu'ils continuent à produire de l'énergie sans se révolter. Car cet échange énergétique prend un caractère de vampirisme lorsque les créatures de l'au-delà sont aussi avides que nombre d'habitants de la Terre. Pourquoi seraient-elles différentes de ce qu'elles ont été durant leur vie ? Elles ne sont pas plus conscientes, et même beaucoup moins.

Depuis des millions d'années, il s'est organisé une vie parasitaire dans le monde invisible, une vie qui n'est que le reflet des structures sociales, politiques et religieuses des diverses civilisations qui se sont succédées. Cette vie fantomatique est fortement développée sur le plan astral avec ses aspects supérieurs faussement " angéliques " ou au contraire ses enfers grouillant d'entités rétrogrades ainsi que la vermine vivant des passions inférieures de l'humanité: vices, perversions, excès, crimes...toutes les passions fournissent de la nourriture. Il faut comprendre que toute cette vie anormale n'est que la conséquence de notre manière de vivre, de penser et de sentir. L'homme qui était originellement un " dieu créateur " alimente ces domaines invisibles par sa pensée et ses émotions.

Les Grecs disaient que " l'homme est le bétail des dieux "
.

[...]

Mais voilà le fond du problème. Si cette pénurie qui entraîne un délabrement du reflet astral de la civilisation, n'est pas dramatique pour les âmes qui transmigrent avant de reprendre une nouvelle incarnation, elle est par contre ressentie comme un danger mortel par certaines entités irrégulières qui ne veulent pas revenir en incarnation.

II s'agit d'entités qui font partie de la haute hiérarchie occulte des égrégores. Pour ces êtres qu'on appelle les " anormaux de l'au-delà ", et qui veulent survivre indéfiniment sans redescendre dans le physique, la situation actuelle est limite. Il y a un déficit de nourriture subtile, et leurs abris de l'astral s'effritent et se désagrègent.


[...]

Ces puissances ceinturent l'espace, et emprisonnent les grands égrégores des religions et des civilisations que la Bible appelle " la Grande Babylone ". Nous parlons ici des Princes de ce monde, les barons féodaux de Satan dont le nom signifie " adversaire ".

Ils s'appuient sur une hiérarchie très complexe s'étendant depuis des sphères invisibles très élevées - de notre point de vue - jusqu'aux étages les plus obscurs du bas astral, et même en-dessous du plan matériel, où il y a des dimensions encore plus denses. Ce système constitue le double monde - visible et invisible - de l'univers relatif.


[...]

Sur les plans intermédiaires, il y a les prédateurs organisés en fraternités, en réalité des syndicats du crime et du racket de l'énergie humaine. C'est une mafia cosmique.

[...]

Ces divinités parasitaires n'ont pas de conscience selon notre entendement moral. Ces éons sont inconscients, ne pensant qu'à dévorer de l'énergie, étrangers à nos souffrances. Ils sont sourds à notre désir de libération, et ils s'y opposent de toutes leurs forces - c'est ce qui est symbolisé par le grand Satan.

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t44-astralisme-channeling-et-faux-prophetes-les-fumees-du-new-age




vampire vampire vampire


Le vampirisme physique (ingestion de sang humain) et psychique existe encore de nos jours, et est pratiqué à grande échelle par le réseau occulte qui dirige notre monde.

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t505-satanistes-mangeurs-d-humains-vampyres




Dernière édition par invitée le Mar 18 Oct 2011 - 19:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Mar 3 Mai 2011 - 8:40

COMMENT ON DEVIENT IMMORTEL
Joël Labruyère







Il y a deux façons de procéder. La première est de suivre la voie régulière qui permet à l'âme de retrouver ses facultés divines originelles. La seconde est la voie anormale qui pousse un être à se hisser dans les degrés supérieurs de la hiérarchie qui contrôle la dimension terrestre.

Sur la première voie, celle du Retour au cœur du Père, on sort définitivement du système des dimensions déconnectées de l'Univers interne, alors que sur la voie irrégulière, on prend un titre de Maître ou de demi-dieu qui ne dure que le temps d'un cycle, après quoi, on retourne à la case départ. Les vrais spirituels empruntent la voie régulière, ils sortent du circuit de l'incarnation et de la souffrance, alors que les initiés des basses hiérarchies entretiennent la roue du monde, perpétuant l'exploitation et la douleur ici-bas.




Qui sont ces initiés irréguliers ?

On le devient lorsqu'on veut s'élever par la volonté, la recherche du pouvoir, la célébrité et la gloire en ce monde. On peut emprunter une voie de fausse sainteté comme les initiés de la " main droite " qui ont cultivé une personnalité raffinée, ou au contraire - mais cela revient au même - on peut prendre la voie de la " main gauche " en développant la puissance qui vous hisse au dessus de l'humanité ordinaire. Dans les deux cas, si l'on va assez loin dans le développement choisi, on peut s'octroyer un poste dans la hiérarchie terrestre, au service d'un égrégore.




Peut-on devenir un immortel irrégulier par l'art ou la science ?

Tout à fait. Depuis le développement de la médiatisation, un être qui devient célèbre au plan international prend naturellement, grâce à son charisme, une place de choix dans la hiérarchie planétaire. C'est ainsi que des chanteurs de rock ou des vedettes de cinéma ont gagné une promotion sur une dimension invisible. L'artiste peut être totalement dépravé, ou bien au contraire, il peut s'agir d'un grand humanitariste. Le résultat est sensiblement le même car grâce à son charisme médiatique, la personnalité est devenue si lumineuse sur le plan astral, qu'elle règne sur la portion de l'humanité accordée à sa fréquence. Ici, bien et mal ne sont que les deux faces du jeu de la dualité terrestre. Mais, bien entendu, les humains qui se sont hissés au rang de demi-dieux grâce à leur talent ou leur action, sont aux yeux des masses des êtres divins. Le système politique les identifie par des médailles, des décorations, des prix, afin d'authentifier leur pouvoir occulte. Ainsi, lorsqu'un personnage de la scène médiatique reçoit une décoration au niveau national ou international, cela symbolise sa promotion dans la hiérarchie invisible. Ces décorations ont une fonction magique, à l'image des titres ronflants qu'on confère aux initiés de la hiérarchie ecclésiastique ou maçonnique. Chaque grade maçonnique symbolise un degré atteint dans les basses hiérarchies invisibles, mais il faut avoir fait preuve de ses mérites au service du " prince de ce monde " pour gagner une place de choix dans son administration.




Un chanteur de rock, par exemple, peut-il obtenir cette gratification ?


Prenons les exemples célèbres, comme Mick Jagger, Paul Mc Cartney ou Bob Dylan - sans oublier Elvis Presley qui est une idole qui reçoit un culte religieux. Ainsi, aujourd'hui, lorsqu'un américain sait qu'il va mourir, il dit qu'il va rejoindre Elvis !
Mick Jagger, le provocateur des Rolling Stones qui chantait " sympathie pour le diable " a été décoré du titre de Lord d'Angleterre. Symboliquement, c'est recevoir en héritage un domaine sur la face invisible de l'empire britannique. (Idem pour le Beatle Paul Mc Cartney)

Bob Dylan, le prince des poètes de la génération rock, a été promu à un rang élevé par les autorités maçonniques américaines et internationales. On se souvient de son accolade avec Jean-Paul II, après que Dylan soit d'abord passé à la synagogue de Rome. Nombre de pays l'ont décoré du titre de chevalier des arts et des lettres, ce qui témoigne de l'honneur qui lui est accordé sur la dimension occulte.

Ces artistes médiatisés et idolâtrés ont travaillé pour gonfler certains égrégores, et chaque travail reçoit son salaire. Rien n'est laissé au hasard. Que l'on s'appelle Mère Térésa ou Madonna, c'est le même combat professionnel pour la promotion dans la hiérarchie luciférienne. Il n'y a qu'une faible nuance entre la bonté ostentatoire des grands humanitaristes, et la sensualité des stars. Il faut avoir rendu de bons et fidèles services aux basses hiérarchies, que l'on en soit conscient ou pas. A un certain moment, l'initié sait qu'il est un élu car les pouvoirs qui lui sont octroyés en ce monde sont exorbitants - célébrité, richesse, honneur, pouvoir. Toutefois, l'élu qui ne marche pas droit risque d'être jeté aux oubliettes.




Qu'arrive t-il aux célébrités assassinées ou qui meurent prématurément ?


Généralement, elles sont expédiées de l'autre côté pour être utilisées comme médiums afin de transmettre aux loges occultes des informations sur le futur. Tout a un sens dans l'économie des hiérarchies planétaires. Comme on dit : " chaque cheveu est compté ".

Un élu du système hiérarchique planétaire est un être qui dispose de qualités spirituelles particulières. Il a signé un pacte pour obtenir son pouvoir, son talent, et sa fortune anormale. Il s'est engagé à être un serviteur. Il peut focaliser l'énergie de millions d'êtres afin de redistribuer cette énergie astrale sur d'autres dimensions, au bénéfice des basses hiérarchies.




L'immortalité des grands personnages est donc factice et relative ?


Oui, elle ne dure que le temps d'un cycle, et seulement si l'entité qui a été élue est capable de gérer habilement sa " carrière magique ".
Le fantôme d'Elvis Presley ne sera pas éternellement une idole à laquelle l'Amérique rendra un culte. D'autre part, il n'est pas certain que l'entité Elvis Presley soit capable de diriger consciemment sa carrière magique dans l'au-delà. Son image est utilisée, mais l'entité n'avait pas atteint un niveau de maîtrise occulte suffisante. C'est un instrument. Peu à peu l'image astrale s'estompe et disparaît.
Quoi qu'il en soit, la fonction ésotérique de la gloire en ce monde, c'est de constituer autour de personnalités charismatiques des foyers d'alimentation énergétique. Les stars sont des esclaves de la Grande Babylone. Les grands personnages politiques sont au dessus des célébrités dans la hiérarchie car les stars ne sont que leurs serviteurs, leurs bouffons, éventuellement leurs prostituées. C'est pourquoi aucune célébrité du show business n'attaque le système qui la fait vivre, et qui pourrait la faire mourir. Certaines vedettes jouent les révoltés dans un cadre contestataire délimité, mais jamais ils ne dévoileront les secrets initiatiques - à condition qu'ils comprennent comment ça fonctionne !
Le système est protégé. Un artiste peut prendre un profil de rebelle avant d'accéder au succès, mais dès qu'il est célèbre, il joue le jeu comme un enfant obéissant, ou il est renvoyé en bas.

Brigitte Bardot a égratigné le système, mais pas jusqu'aux responsabilités supérieures, car elle en est un produit, dès avant sa naissance.
Elle dispose d'un certain égrégore, et possède une petite niche de " sainteté " dans la hiérarchie, quoique seulement pour le reflet astral de ses années glorieuses. Elle est donc dans le coup, même si le système l'épingle pour ses positions politiquement incorrectes, lesquelles ne lui vaudront pas un titre d'éternelle comme d'autres stars conscientes des mécanismes ésotériques, et qui sont des initiés.
Bardot est protégée pour son image astrale encore vivace, mais qui s'effrite.
Pour tenir un égrégore, il faut avoir développé une conscience luciférienne puissante au service de l'ordre mondial. Bardot sera récupérée après sa mort si elle ne choisit pas de sortir du système.

Ces entités peuvent-elles échapper un jour au désir de briller et d'être reconnues ? Accède t-on au plus haut niveau de la célébrité si on ne le désire pas depuis de nombreuses incarnations ?




Et les grands noms du passé ?


Ces êtres dont la gloire fut posthume n'étaient pas médiatisés de leur vivant, et seule leur image astrale peut être utilisée par les entités occultes qui gèrent la circulation énergétique à leur profit.
C'est comme de racheter les droits d'un auteur en faisant fructifier la valeur commerciale de son nom. Certains égrégores exercent un droit d'exploitation sur l'image de tel saint ou personnage historique et captent ainsi les sentiments attachés à son nom, mais l'âme du personnage n'est plus dans ce circuit.
Par exemple, François d'Assise aurait refusé de servir de stimulant pour entretenir un culte de sa personnalité, mais cela n'empêche pas l'égrégore catholique romain d'utiliser son image de sainteté pour vampiriser les adorateurs du " poverello ".

Cette organisation de vampirisation astrale est la " Grande Babylone ", avec ses dieux et ses héros. C'est une mafia occulte qui gère les images des grands personnages mondiaux, lesquels ne sont pas impliqués dans ce syndicat, soit qu'ils sont sortis définitivement du circuit des renaissances, ou sont incarnés à nouveau sur la terre dans le plus grand anonymat.

Par exemple, lorsque Platon s'est réincarné pour la dernière fois, c'est dans la personnalité d'un écrivain du 19ème siècle totalement inconnu. Les grands rôles ne sont pas obligatoirement ceux que l'histoire enregistre. Tout ceci est très aléatoire. Par exemple, Vincent van Gogh est mort pauvre et inconnu. Or, l'une de ses peintures est la plus chère du monde. Dès lors, on parle beaucoup de lui, et l'on a construit un mythe autour de son image, sans qu'il soit impliqué dans ce cirque.
Il s'est formé un culte autour de l'image astrale de van Gogh. Il est peu probable qu'il découvre qu'il n'a été durant son périple ici-bas qu'un peintre raté, mystérieusement devenu le plus cher du monde !

Tout cela est très occulte. Pourquoi un homme qui n'aurait pas vendu une croûte de son vivant, devient-il un mort richissime ? Le monde invisible détourne à son profit les œuvres puissantes. On pourrait citer Mozart et nombre de génies, maudits durant leur existence, mais que le système récupère pour son ambiance culturelle, qui sinon serait stérile et creuse.
Certains médiums racontent aux gens qu'ils ont été tel personnage du passé. Selon les modes, c'est un prêtre égyptien ou une princesse celtique. C'est de la sottise. Il faut se souvenir que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.




Qui gère le circuit de la célébrité ?


Des entités irrégulières se sont octroyées une place dans les basses hiérarchies grâce à un développement occulte qui leur permet de ne pas revenir en incarnation. Ces entités sont organisées en concessions exploitant les réserves énergétiques de l'âme humaine. Ce commerce malsain remonte à une très haute antiquité. Ces entités ont parfois usurpé l'identité et même l'apparence des dieux qui coiffent au le circuit du système solaire. Ces faux dieux et ces entités irrégulières forment les basses hiérarchies planétaires. C'est un circuit fermé rejeté hors du monde divin.

Il s'entretient par la récupération de l'énergie de l'âme humaine qui seule peut synthétiser la force universelle fondamentale. C'est pourquoi, la méthode privilégiée pour capter l'énergie de l'âme demeure les rites et la prière. Du fait que les religions ont perdu le monopole du culte des divinités, il s'est développé un système médiatique international qui pompe une énergie énorme quoique d'un taux vibratoire déprécié. Ce système permet donc aux célébrités d'accéder au statut de demi dieux aux yeux des foules qui veulent des idoles à adorer à la place des divinités démodées.

Cette crise nécessitera au final de faire apparaître un personnage messianique qui se présentera comme le sauveur, l'avatar divin descendu sur la terre. Les loges orientales et occidentales se disputent à ce sujet, sans compter le messianisme juif qui voudrait imposer son roi David.
Un consensus sera adopté, si ce n'est déjà fait. Que le spectacle commence !

Nous avons parlé de la pseudo immortalité des " maîtres " de la hiérarchie planétaire. Nous voyons que pour parvenir à s'élever dans ces degrés il faut avoir développé un pouvoir occulte spécial. Ce pouvoir est lié à la kundalini inférieure, et ne présente aucun caractère libérateur au sens spirituel. Dès lors, comment un être qui n'emprunte pas ce chemin de puissance, peut-il sortir du circuit terrestre ?

La condition pour sortir du circuit c'est de ne pas s'y enchaîner d'avantage. Par conséquent, il faut comprendre que le développement de nos pouvoirs naturels - comme le recommande l'occultisme - est une entrave plutôt qu'une aide.
Nous n'avons pas à rechercher plus de pouvoir si nous voulons sortir d'un circuit planétaire où l'on se hisse précisément en développant une puissance anormale.
Si l'on ne recherche ni la célébrité, ni les pouvoirs occultes, ni la gloire, ni la fortune en ce monde, alors, on est déjà à moitié sorti d'affaire, car nous n'intéressons plus les basses hiérarchies qui vivent de l'exploitation des ambitions mondaines. On nous considèrera alors comme des créatures sans importance, des minables, des ratés, ce qui est tout à notre avantage, car les entités lucifériennes qui surveillent le circuit planétaire, ne peuvent imaginer qu'on puisse rechercher une autre lumière que celle qui illumine leur univers d'illusion.

On devient intérieurement des petits enfants, et l'air de rien, on sort du bac à sable sans se faire remarquer. Bien entendu, il faut couper les liens avec les séductions de la Grande Babylone, ses passions, ses tentations et ses illusions - tout ce qui mobilise les hommes ordinaires.
Ce n'est évidemment pas facile lorsqu'on a une personnalité développée, car celle-ci veut devenir toujours plus grande, plus intelligente, plus forte, plus douée, etc…
Il faut traverser et vaincre les trois tentations dans le désert : l'orgueil, le pouvoir et l'attachement aux richesses. C'est dire qu'il faut prendre le chemin inverse de ceux qui deviennent importants, et qui sont dès lors récupérés par les basses hiérarchies qui les tentent avec l'appât de la gloire, du pouvoir et de la richesse.

Comment un être doté d'une personnalité développée peut-il se libérer ? Celui qui brille d'un certain charisme, qui est ambitieux, peut-il échapper à la tentation de la célébrité, du pouvoir et de la richesse ?

Il doit prendre conscience que le développement de ses pouvoirs personnels le conduiront à pactiser avec des puissants - au plan visible ou invisible - qui pourraient faire de lui leur allié ou un serviteur, s'ils détectent en lui un potentiel.
Les monastères et les loges maçonniques sont remplis d'esclaves qui plient l'échine, à cause de l'orgueil spirituel ou mondain qui les dévore.
Si l'on a une personnalité ambitieuse, volontaire ou téméraire, il est évident qu'on ne doit pas refouler ce que l'on est. Il faut convertir nos défauts en vertus en restituant à l'univers l'essence de nos pouvoirs individuels. Que celui qui a le sens de l'organisation, trouve sa place dans un groupe spirituel de bonne foi où il pourra faire profiter les autres de ses capacités. Que celui qui est ambitieux recherche un but spirituel élevé à la mesure de son désir. Que celui qui est un meneur, aide les autres à avancer vers la lumière, en montrant l'exemple du dévouement et de l'ardeur. Alors, celui qui a des défauts liés à l'orgueil, le goût du pouvoir ou le désir d'expansion, les mettra au service de son désir de vérité et de libération.

Les serviteurs de la vérité ne sont ni indécis, ni dénués de volonté. Leur volonté ardente est convertie en volonté de servir.
Sur la voie spirituelle régulière, on agit avec volonté et détermination, mais on ne cherche pas de profit personnel, alors que sur la voie irrégulière, on recherche uniquement le pouvoir pour soi-même.
Les deux immortalités, la vraie et la fausse, découlent de deux attitudes inverses : servir Dieu ou servir le monde.
Les idées new age, confuses et complaisantes, ainsi que la religiosité mondaine, tentent de conjuguer ces tendances inconciliables. Mais il n'y a qu'une voie d'immortalisation, c'est sortir du circuit de la mort.




Alors, comment devient-on immortel ?

Sur la voie régulière, il faut le désir sincère et conscient de revenir à notre origine - pour autant que l'on ait conservé la nostalgie de ce paradis perdu.
Sur la voie des anormaux des basses hiérarchies, il faut le désir de devenir un dieu en enfer - parce qu'on ne sait plus d'où l'on est venu, et qu'on ne voit pas d'autre façon d'avancer que la fuite en avant.
Entre les deux, il y a les tièdes, ceux qui se demanderont toujours quel chemin est le plus sécurisant, ou pour la majorité, qui ne se demandent rien du tout.




source:
vampire http://secrets.vraiforum.com/t159-COMMENT-ON-DEVIENT-IMMORTEL.htm


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Mer 31 Aoû 2011 - 19:25

CATÉGORISATION DES GROUPES DE VAMPYRES








Voici une liste (à mettre à jour) des différents groupes de Vampires “réels”. J’ai repris et traduit cette classification datant des années 2000 chez l’Ordre de Nekbhet, un des groupes les plus actifs.

Depuis, de nouvelles maisons se sont créées, d’autres ont disparu, d’autres encore se sont réunies. Encore une fois, je mettrai à jour quand j’aurai le temps.



Le conseil des Vampires (Vampire Council)
(Fétichistes du sang, Émotionel, Psychic/Psi et Sexual)

Ces vampires croient qu’ils sont immortels, dans le sens où ils sont constamment réincarnés pour revenir sur terre. Ils croient aussi qu’ils sont sur terre pour aider et guider les humains dans leur quête de l’illumination.

Il existait 21 maisons en 2000. Il y a également un conseil des “vampires du premier sang” (True Blood Vampires) - nés vampires en opposition à ceux qui deviennent vampires - qui guide les 21 maisons. En réalité, toutes les maisons ne suivent pas les édits du conseil.



Les Vampires Indépendants (Independant Vampires)
(type de vampires dépendant des maisons)

Les Vampires Indépendants sont des maisons qui ne correspondent pas à un groupe existant ou qui choisissent de ne pas être affiliés à l'un d'eutre eux. Il existe néanmoins des Ordres ou des systèmes de croyance.

Exemples d’Ordres :
Cainites, Lilans, Nekhbet, Nephilists, Setians, Starseeders, Xanastasians, Blood Dragons, Children of Lilith, Lilitu, Osiris, Scarlet Moon, Sekhemu, StGermaine, Vampire-Church



Les vampires indépendants du voile noir (IBVV) (Individual Black Veil Vampires)
(Tout type de vampires)

Les croyances de ces groupes varient beaucoup, même si le thème commun est la volonté de liberté et l'absence de hiérarchie organisée.
Ces vampires sont fiers de leur indépendance, tout en recherchant d’autres vampires pour les accompagner ou les aider émotionellement. Ils sont distincts de la INBVV (voir ci-dessous) car ils respectent les lois, même si ces lois varient d’un vampire à l’autre. La plupart tendent à suivre les 13 règles (lois) définies sur le site des Sanguinaires, voile noir. Bien que n’ayant pas de hiérarchie formelle, ils réfèrent habituellement à l’intérieur de leur groupe à ceux qui ont le plus d’expérience, de sagesse ou de pouvoir.

Bien que ce ne soit pas une maison, le site web des Sanguinaires agit comme un lieu de réunion pour ces vampires surtout via leur chaîne IRC sur dalnet (je filerais pas l’adresse, non). Un autre lieu de réunion est le site web Drink Deeply & Dream, Memory and Dream’s. Un autre encore est le Vampire Donor Alliance, un groupe lointain de vampires et de donneurs.



Les vampires indépendants non voile noir (INBVV) (Individual Non Black Veil Vampires)
(Tous types de vampires)

Les croyances varient d’un vampire à l’autre. En général, ils ne suivent pas les règles des maisons de vampires, soit par ignorance, soit par choix.
Les vampires “non éveillés” sont presque toujours des INBVV jusqu’à ce qu’ils réalisent ce qu’ils sont. Les autres vampires éveillés choisissent de vivre à la limite, certaines fois solitaires, certaines fois en petits groupes, souvent choisissant le nom de Couvent ou Clutch (?).



Les vampires du chemin de la main gauche (Left Hand Path Vampires)
(Dépend des maisons, mais généralement psychiques et vampires psychiques apprentis)

Ils croient que le vampire est un être maléfique et, à cause de sa supériorité sur les humains, doit régner sur le monde. Les humains ne sont que de la nourriture et pas plus. Certains ont des croyances sataniques et considèrent les vampires comme un archétype.

Note de Cyroul: ce sont les plus dangereux, sectes sataniques, pour la plupart, aux relents d’extrême-droite et de glorification de la race pure. Ils n’hésitent pas non plus à s’attaquer aux plus faibles pour compenser leurs complexes d’inferiorité.

Les sectes à éviter (avouez que les noms puent le néo-nazisme, non ?) : Black Order of the Dragon, Drakul Order of the Dragon, Society of the Dark Sun, Temple of the Vampire



Sanguinarium Vampires
(Tous + Lifestylers + Occultistes)

Les Vampires Sanguinaires sont constitué de lifestylers (voir typologie du vampire) de fétichistes, d’apprentis vampires et de vampires réels. Ils ont définis leur propre subculture avec une communauté et langage propre. Ils s’efforcent de réunir toutes les maisons vampiriques de tous les autres groupes.

Maisons : Delimortae, Kheperu, Mavenlore, Sable Brahmin, Sahjaza (Sub-Houses: Rose and Omallie)





source:
vampire http://www.morsure.net/les-vrais-vampires/categorisation-des-groupes-de-vampyres


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Mer 26 Oct 2011 - 20:09

VAMPIRE IN AFGHANISTAN ? US SOLDIERS SAY IT'S TRUE





Some soldiers say the dangers for soldiers at night include otherworldly problems, namely vampires.

« They come out at night, sometimes people come up missing, especially kids. They even pull their animals inside when the vampires are out. » – Soldier at Bagram, Afghanistan




During my two months on assignment in the Afghanistan combat theater last winter, I covered all kinds of military operations for Salem-News.com and Oregon’s KPTV FOX-12. While I was there I spent time on forward combat bases, I went on infantry foot patrols, flew in helicopters, and witnessed levels of disparity that were hard to imagine.

But the only time I thought I was going to vomit in that faraway land was when a very strange American soldier found it necessary to tell me about the Afghan vampires. Call it a coincidence, maybe it was the coffee, I will never know for sure, but twenty minutes with this guy sent me running for the men’s room.

I’ve been asked to write more about the haunted side of Afghanistan, so I figured the vampire story would have to be told. I can’t say I had ever heard of an Afghan vampire, though you can sort of imagine it in that ancient place. Now I learn that Director John Moore’s new movie Virulents is about lost soldiers in Afghanistan who stumble upon a nest of vampire zombies. It is a strange coincidence at best, but the notion of Afghan vamps is certainly nothing new…


The day I met this soldier I was at the Bagram Air Field in Afghanistan, waiting for a series of flights which would lead me to Kyrgyzstan, then Turkey, then Germany and then back to the states.

I don’t know why this soldier decided to approach my friend and I, there were plenty of soldiers around, but he walked up and almost instantly asked if we knew about the vampire problems people in the local area experienced. My friend Rick was a major who had spent most of his time at Camp Phoenix at Kabul, I on the other hand had moved around the country to several places, but I’d only spent part of a day at Bagram. Neither of us had heard anything about Afghan vampires.

This soldier said it was common lore in the area, and that the vampires struck horror in the hearts of the people around certain parts of Afghanistan more than the Taliban. « They are really terrified of them », he said. « It scares people half to death if they just think one is around », he said.

« They come out at night, sometimes people come up missing, especially kids. They even pull their animals inside when the vampires are out. »

My friend and I both wished that this guy and his bizarre stories would get lost, but he stayed right there telling us more about the local fears associated with the vampires of Afghanistan.

« It’s been going on for hundreds of years here, people in other parts of the world don’t even know about it; but anyone who has lived around here does. »

There is no doubt that the people of Afghanistan are superstitious. Death is such a common occurrence here, and graves are no less than prevalent in places, you just see signs of it everywhere. The soldier said even our military forces have to be aware of this strange phenomena in certain parts of the country.

« Guys are scared, you’re damned right. They know there isn’t a thing anyone can do about it if one of them decides to come after you, you just stick with other people and hope for the best sometimes. »

Another soldier made this statement, « Afghan vampire lives in the deep desert (makes sense dessication and all), looks like a normal person but is quite a bit taller, (not bigger, just taller), and most of them are women. »

I would like to hear from anyone who has anything to add on this, you can post your thoughts in the comment section. Perhaps other soldiers who have spent time in Afghanistan have their own theories.

It is hard to argue with folklore, most people in third world countries adhere to it very strongly. I didn’t hear it from Afghan people, and the guy who did tell me about it caused me to almost lose my lunch, I didn’t thank goodness.



The Afghan Vampire Movie Virulents

John Moore is planning to release Virulents next year, his most recent film was the remake of The Omen in 2006. He is also known for his remake of the Flight of the Phoenix in 2004 and Behind Enemy Lines in 2001.

Virulents is a tale of a group of American and Indian soldiers who cross paths in Afghanistan. Critics call it the best idea of all time and the stupidest idea of all time, in the same sentence.

A comic book is apparently going to be published by New Regency that 20th Century Fox will distribute. The script will be penned by John Cox.



source:
vampire http://www.veteranstoday.com/2007/10/31/vampires-in-afghanistan-us-soldiers-say-it-s-true


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LARVES ET VAMPIRES   Aujourd'hui à 16:46

Revenir en haut Aller en bas
 
LARVES ET VAMPIRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: ÉTRANGETÉS :: Autres-
Sauter vers: