TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES   Lun 6 Juil 2009 - 11:59

PROTECTION DES APPARTEMENTS, DES HABITATIONS ET DES PERSONNES
CONTRE LES ÉMISSIONS D'ANTENNES RELAIS DE TÉLÉPHONIE MOBILE,
D'ANTENNES DE RADIO ET DE TÉLÉVISION AINSI QUE DE FAISCEAUX RADARS






Les antennes relais de téléphonie mobile constituent une source de pollution non négligeable. Nos politiques se comportent en gens irresponsables en plaçant les intérêts purement économiques des lobbies de la téléphonie mobile au dessus de toute préoccupation de santé publique. Même des ministres et secrétaires d’Etat belges (dont Monsieur Olivier Deleuze, ex-président de GREENPEACE -Belgique), qui revendiquent une appartenance au groupe des "verts" n’hésitent pas à prendre le risque de sacrifier la santé de toute une population à l’autel du soi-disant progrès de la communication.

En France on a vu le secrétaire d’état à l’industrie Christian Pierret s'agiter en tous sens pour voler au secours des opérateurs de téléphonie mobile en déclarant devant micros et caméras que l’exposition à ces antennes ne pose aucun problème de santé pour les populations. Aurait-il brusquement annexé les responsabilités du secrétaire d’état à la santé publique? Pendant ce temps, en France, les verts et apparentés se sont tus et ont laissé les coups fourrés se commettre (la population les a jugés sur pièces)…La recommandation européenne de 450 µW/cm² (40,6 V/m) et de 900 µW/cm² (58,2 V/m) a été adoptée sous la forme d'une norme officielle en mai 2002 (c'est cette norme que l'Organisation Mondiale de la Santé veut imposer à l'ensemble de la planète d'ici peu sans qu'aucune nation puisse y déroger. Je défie n'importe quelle personne de rester pendant une semaine à raison de huit heures par jour exposée à 225 µW/cm², ce qui est la moitié de la densité de puissance adoptée comme valeur limite par la France. De plus, cette norme ne tient aucun compte de la réglementation de 3V/m (= 2,38 µW/cm²)(Directive européenne) concernant la compatibilité électromagnétique (protection des appareils médicaux, des stimulateurs cardiaques, des prothèses auditives, des allumages électroniques et des répartiteurs de freinage des voitures…)

Le dieu "Argent" est passé par là et une fois de plus impose sa loi au mépris de la santé et de la sécurité!


En Espagne, les juges font le ménage, Dieu merci!

Il est tout à fait inconcevable que des personnes vivant dans une habitation ou dans un appartement normalement construits soient contraintes de se protéger contre une pollution ambiante venant de l’extérieur! Les décideurs politiques violent ainsi le droit fondamental de tout citoyen, droit garanti en Belgique par l’article 23 de la Constitution.

Nous allons indiquer dans le présent document quelles sont les dispositions que chacun peut prendre pour protéger les siens contre les intrusions des fréquences radio dans les habitations et comment des personnes plus sensibles à ces ondes peuvent s’isoler de ces fréquences lorsqu’elles sont appelées à circuler dans des zones irradiées par les antennes relais et les téléphones mobiles. Ces méthodes de protection n’ont rien d’absolu, mais elles constituent des écrans réduisant fortement la propagation dans des zones limitées des champs électromagnétiques à hautes fréquences.

Nous donnerons en fin d’article des adresses utiles permettant à chacun de mettre ces méthodes en œuvre.



I. Protection des appartements, des zones de séjour et de repos

Les champs électromagnétiques à hautes et à très hautes fréquences pénètrent dans les maisons et les appartements
- par les câbles du réseau électrique faisant office de véhicule pour ces ondes,
- par les fenêtres ouvertes ou fermées.
Les murs en matériaux durs sont difficilement traversés par ces types d’ondes.
Solutions :

1. Éviter la propagation des fréquences radio par le réseau électrique de l’habitation.

Soit 1a. Placer entre le compteur électrique et le boîtier de disjoncteurs un filtre de fréquences bloquant les hautes fréquences. Ce filtre doit être adapté à la puissance maximale nécessaire dans la maison.

Soit 1b. Blinder le réseau électrique de l’habitation. Il suffit de disposer soit entre le compteur électrique et le boîtier de disjoncteurs, soit après le boîtier de disjoncteurs une section de 3 mètres de câble absorbant VMVB (Câblerie d’Eupen/ P.S.O.)[1]. Ce câble à la propriété d’empêcher la propagation des hautes fréquences dans le réseau intérieur. Attention, le câble simplement faradisé par feuillard d’acier ou d’aluminium n’élimine pas les hautes fréquences.

Lorsque des luminaires sont présents dans le jardin ou lorsque des câbles électriques sont appliqués sur un mur extérieur, ils peuvent également servir d’antennes et capter les hautes fréquences que le réseau électrique va alors transporter dans la maison. Les raccordements de ces luminaires doivent être intégralement réalisés en câbles blindés VMVB.

Soit 1c. Réaliser toute l’installation électrique de la maison en câbles blindés VMVB (P.S.O.)

Dans tous ces cas, la mise à la terre doit être excellente: impédance inférieure à 10 ohms!

Ceci permet d’éviter toute pollution électromagnétique des habitants, par le réseau intérieur de la maison, tant en hautes fréquences qu’en basses fréquences.


Ce qui va être décrit ci-dessous ne concerne pas l’exposition de la maison à des lignes à haute tension ou à des câbles posés contre la façade ou enterrés dans un trottoir voisin (50 Hz extérieur)!


2. Éviter la pénétration des fréquences radio et des micro-ondes par les fenêtres

Plusieurs solutions existent pour "aveugler" les fenêtres contre les radiations des antennes relais, des faisceaux radar et des ondes radio, mais certains dispositifs que nous proposons ne sont utilisables que pendant la nuit, car il est impossible de passer des journées entières dans une pièce sans la lumière du jour (Si la folie des industriels persiste, appuyée sur la complicité des décideurs politiques, nous y serons sans doute contraints un jour au nom de la sacro-sainte expansion économique des opérateurs de téléphonie mobile). A quand la vie dans des maisons couvertes de bardages métalliques, sans fenêtres ? Le progrès scientifique n’a décidément plus d’âme ! Seul l’argent rapporté à quelques uns compte.


2.a La solution bon marché.

- Acheter des couvertures de survie en polyester mince recouvert d’un film d’aluminium [2]. Certaines de ces couvertures sont couleur aluminium sur les deux faces, d’autres sont dorées sur une face et aspect aluminium sur l’autre. La face présentée aux radiations est indifférente. (Dimensions habituelles des couvertures : 1 m 60 x 2 m 10).

- Fabriquer avec cette feuille un rideau à suspendre, tendu entre deux lattes de bois, afin de couvrir complètement le châssis de la fenêtre. (Munir la feuille au bord supérieur et au bord inférieur, de deux minces lattes en bois massif de 2 à 3 cm de largeur clouées l’une sur l’autre, qui emprisonnent les bords de la coupe de la feuille). Des lattes à profil demi-cylindrique conviennent également. Ces lattes ont pour but de maintenir le rideau rigide.

- Prévoir la mise à la terre en insérant entre la latte inférieure faisant face à la fenêtre et la feuille métallisée, un soulier de câble à la patte duquel est soudé un fil multibrins isolé flexible. Ce fil est destiné à relier le dispositif à la prise de terre, afin d’éviter toute réémission passive de l’écran.

- Vérifier la prise de terre de la maison ou la faire vérifier par un électricien compétent; elle doit être la plus proche de 0 Ohm possible (ne pas dépasser 7 ohms).

- On fixe la latte de bois en haut du châssis de la fenêtre en veillant à ce que la tenture ainsi réalisée soit le plus près possible de ce châssis. Laisser pendre ce rideau opaque aux rayonnements radio. Attention, en cas de châssis métallique, celui-ci doit être recouvert complètement par la tenture métallisée, car ce châssis face aux antennes peut devenir un réémetteur passif.



Fig. 1 : Schéma de montage d’un écran de fenêtre en feuille d’aluminium sur support polyester.
(Coupe de couverture de survie).


Le rideau ainsi constitué est un blindage contre les fréquences radio et les micro-ondes. Nous en avons testé l’efficacité au moyen d’un appareil de mesure étalonné Chauvin-Arnoux CA43. Nous avons mis en oeuvre une source de 900 et 1800 MHz disposée d’un côté de la tenture et nous avons mesuré les champs à haute fréquence de l’autre côté de la feuille tendue et mise à la terre, en évitant toute surface métallique pouvant réfléchir indirectement les champs…

Ce système ne s’applique pas aux champs à extrêmement basses fréquences (champs électriques et magnétiques 50 Hz émis par le réseau électrique) !


2b. La solution très efficace et relativement peu coûteuse.

Il existe sur le marché un film métallisé autocollant à appliquer sur les vitres. Ce film d’aspect doré laisse passer la lumière et forme un écran contre les radiations électromagnétiques à hautes fréquences. Nous avons pu en mesurer l’efficacité grâce à l’appareil étalonné CHAUVIN-ARNOUX CA43 et grâce à un analyseur de spectre Hewlett-Packard en 900 MHz, 1800 MHz en utilisant divers téléphones portables comme source de rayonnement.


Ce film écran est utilisé par des corps d’armées de différents pays pour protéger des appareils et des zones sensibles contre des radiations à hautes fréquences (faisceaux hertziens et Radar). Le taux de réflexion des hyperfréquences est de 97 %.








Il s’agit du «Film Gold» en largeur de 1m52 dont le prix par m² revient à 32 Euros (T.T.C.), frais de port non compris. Le film placé (sur le territoire belge) revient à 45 euros / m².[3]

Attention, tous les films ayant un aspect métallisé ne sont pas efficaces comme écran pour les hautes fréquences.


2c. Une solution relativement simple.

Il existe également des stores écrans à revêtement composite à accrocher au côté intérieur de la fenêtre. Ils sont transparents et n'absorbent que peu de clarté. Nous avons eu l’occasion de réaliser des tests sur différents types de ces stores et certains d’entre eux ont un pouvoir réfléchissant très efficace pour les hautes fréquences. Ces stores placés reviennent à environ 100 Euros /m² (T.T.C.) (port non compris). Le prix global est établi en fonction du nombre de fenêtres à recouvrir [3].







Attention, car nous avons testé certaines marques de stores plissés métallisés dont l’efficacité est nulle.

Les stores vénitiens à lamelles d’aluminium suspendues par des cordelettes en nylon n’ont aucun pouvoir filtrant pour les fréquences radio.



2d. Une solution élégante et relativement coûteuse.


On dispose aujourd’hui sur le marché des matériaux de construction de verres et de panneaux vitrés traités en surface par une très mince couche d’argent métallique. Ils constituent des écrans contre les rayonnements infra-rouges , les fréquences radio et les micro-ondes. Ces vitrages ont la propriété de changer de couleur sous l’effet de la lumière intense. Ils ont également l’avantage de former des écrans contre la chaleur extérieure en été et d’empêcher la fuite de calories par temps froid. On peut les trouver en Belgique sous les noms de Sprimolight+Silver et Sprimoglass Neutral Plus [4] .

On voit fréquemment ces vitrages sur des bâtiments industriels.

Ils existent également en doubles vitrages.

Mais il est important de ne pas sertir ces vitres dans des châssis métalliques, car ces derniers pourraient devenir sous l’effet des micro-ondes des réflecteurs passifs et amplifier la propagation des ondes dans les locaux. Il est vivement conseillé d’utiliser des châssis en bois ou en matière plastique.


Une petite note piquante: lorsqu’on désir utiliser ces vitrages sur de grandes surfaces, il est requis d’obtenir l’autorisation de l’armée de l’air, car ces vitrages forment un écho radar (preuve de leur efficacité contre les micro-ondes).


2e. La solution coûteuse (et la plus efficace).

Cette solution permet de faire pénétrer la lumière dans la pièce pendant la journée tout en limitant la pénétration des ondes à hautes fréquences et d’occulter au cours de la nuit sans effectuer trop de manipulations.

On fait placer des volets roulants métalliques à l’extérieur des châssis des fenêtres (volets dont les lamelles sont en aluminium, car les matériaux tels que le PVC ou le polyéthylène n’arrêtent que partiellement les rayonnements à hautes fréquences). Ces volets doivent coulisser dans des rails mobiles en U que l’on peut écarter des châssis des fenêtres en les inclinant, au cours de la journée.


La nuit, les volets occultent complètement les fenêtres et constituent donc un écran quasi parfait, tandis qu’au cours de la journée les rails porteurs sont relevés à environ 45° et limitent l’incidence directe du faisceau d’une antenne située en position plus élevée par rapport à la fenêtre.


Ces châssis doivent être reliés à une excellente prise de terre (impédance inférieure à 7 Ohms et la plus proche possible de 0 Ohms).


Attention, lorsque des habitations sont en bordure de trottoir, ces volets appliqués à des fenêtres du rez-de-chaussée, déborderaient du gabarit de l’habitation (en position oblique). Ceci présenterait un obstacle dangereux pour les passants et est de ce fait interdit. Dans ce cas, on ne peut utiliser que des volets roulants à rails fixes.




Position fermée (nuit) ‚ Position inclinée mi-ouverte (jour)
Fig. 2 : Volets roulants à chassis mobile, en lamelles d’aluminium




3. Eviter la réflexion et la propagation des champs à hautes fréquences dans les chambres à coucher.

Eliminer tous les miroirs des chambres à coucher car ils réfléchissent les ondes radio et les micro-ondes comme les ondes lumineuses et le hasard de ces réflexions peut produire des ondes stationnaires ou des "points chauds" (concentration de faisceaux d’ondes en des points donnés).

Ce principe reste d’application même lorsque les fenêtres sont occultées.




II. Protection des personnes sensibles aux champs à hautes fréquences dans les endroits publics.


a. Les feuilles minces d’aluminium.

Après des essais réalisés conjointement avec le Prof. Roger Santini (INSA, Villeurbanne-Lyon), le Prof. Pierre Le Ruz de Rennes, Benoît Louppe et certains médecins conscients du problème, nous pouvons proposer aux personnes souffrant d’hypersensibilité aux hautes fréquences (téléphones mobiles, antennes-relais, faisceaux hertziens, faisceaux radar...) une méthode relativement efficace de protection.

Rappelons que ce type de protection est inefficace contre les champs à extrêmement basses fréquences (50 / 60 Hz).

Nous conseillons aux personnes hypersensibles aux hautes fréquences d’acheter des rouleaux de feuilles d’aluminium destinées à l’emballage des denrées alimentaires. Il existe actuellement des rouleaux d’aluminium présentant une bonne résistance mécanique (Toppits® avec alvéoles de renforcement, largeur 44 cm, rouleaux de 10 mètres).

Lorsque la personne doit circuler dans des zones où des champs à hautes fréquences existent, elle glisse sous une casquette ou sous un chapeau (qui peut être élégant) une feuille de cet aluminium modelant le dessus du crâne en forme de casque. La tête est la partie du corps à protéger en priorité (hypophyse, épiphyse, corps calleux, locus niger, hippocampe... qui sont les sièges sensibles aux champs électromagnétiques, de sécrétions d’hormones et de neuromédiateurs essentiels à l’équilibre vital).

Elle protège également sa cage thoracique (coeur) en se confectionnant au besoin un sous-vêtement tapissé de feuille d’aluminium ou réalisé avec une coupe de couverture de survie (mentionnée ci dessus pour la protection des fenêtres).

Signalons au passage que cette technique était recommandée par le Général-Major Médecin de l’Armée de l’Air Belge Edgard Evrard dans l’ouvrage intitulé « Précis de Médecine Aéronautique et Spatiale », Chapitre XXIII, Ed. Maloine, Paris, 1975.

Ceci pourrait se révéler très utile comme protection individuelle en cas d'utilisation d'armes électromagnétiques à micro-ondes [5].

Mise en garde concernant l’aluminium : L’aluminium peut, lorsqu’il est en contact direct et prolongé avec la peau, provoquer des réactions de type allergique chez des personnes sensibles. De plus, la transpiration associée à une certaine acidité de la peau peut activer des phénomènes de corrosion de cet aluminium et ainsi permettre l’absorption par la peau de sels solubles d’aluminium. Rappelons que selon l’état des connaissances actuelles une certaine toxicité de l’aluminium est à prendre en considération lorsque l’exposition à ce métal est régulière (co-facteur de la maladie d’Alzheimer p. ex.). Celle-ci a été révélée lors de l’utilisation jadis de pompes péristaltiques en aluminium dans les hémodialyses.


b. Les vêtements spéciaux à texture métallique.

Une de nos collaboratrices a trouvé sur Internet le site d’une firme: « ShieldWorks » Radiation Protection Technology » [6] qui propose des vêtements: casquettes, tabliers, chemises etc. réfléchissant les champs à hautes fréquences. Ces pièces d’habillement sont fabriquées à partir de tissus à trame fine métallique et recouverts d’une couche de métallisation. Le principe de fonctionnement de ce concept est théoriquement plausible (il rejoint le principe de la couverture de survie), mais nous n’avons pas eu la possibilité de mesurer techniquement (avec appareil étalonné) leur efficacité.





Une casquette présentée par ShieldWorks Inc



A quand le recours aux armures du moyen-âge pour se protéger des champs à hautes fréquences ?
Jean-Marie Danze
Consultant Scientifique et Technique en Biophysique



N.B. Nous exigeons que l’application de ces procédés reste dans le domaine public et ne puisse en aucun cas faire l’objet de quelconques brevets. (14. 01. 2002)



Adresses utiles:

[1] Câblerie d’Eupen, 9, Malmedyer Strasse, B-4700 Eupen (tél: 32.(0)87.59.70.00 (vente uniquement aux professionnels)
[2] Magasins d’accessoires automobiles
[3] MD Diffusion Sprlu , 11, Avenue de la Ramée, B-1440 Braine-le-Château
tél: 00 32 (0)2 366 18 45; fax: 00 32(0)2 366 05 36; e-mail: pascaljacques@skynet.be
[4] Sprimoglass S.A., Parc Artisanal, B-4140 Sprimont (tél. 32(0)43.82.41.74 e-mail: info @sprimoglass.com (vente uniquement aux professionnels).
[5] S.Best, C.W. Smith "L'Homme électromagnétique", 2ème Ed. en français, Pietteur, (Chapitre 10), Liège (fin octobre 2002).
[6] ShieldWorks Inc., Radiation Protection Technology, 5821 Mt. Sinau Rd. Durham, NC 27705, USA (e-mail: shieldworks@.com)
[7] Séminaires de formation, documentation scientifique, ouvrages techniques et mesures sur sites: "Effets des Hautes Fréquences sur la Santé Humaine et Animale"; Fr. Delvaux et J.M. Danze, 22 rue du Chalet, B-4920 Aywaille. Fax: 00.32 (0)43.78.45
[8] Mesures et formation, ouvrages scientifiques et techniques, mesures sur sites: Benoît Louppe ( e-mail: info@etudesetvie.be – Web : http://www.etudesetvie.be ).


Octobre 2002





source:
frankenstein http://www.teslabel.be/archives/protections.htm




Dernière édition par invitée le Ven 24 Sep 2010 - 18:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES   Jeu 6 Aoû 2009 - 14:18

QUELQUES IDÉES VUES SUR NEXT-UP DANS LEUR ARTICLE
SUR LA "ZONE REFUGE" AMÉNAGÉE POUR LES ÉLECTROSENSIBLES








Aménagement semi-protection box camping car : Objectif > diminution de l'irradiation résiduelle












Caravane métallique avec protections CEM ouvertures










Véhicule partie arrière protégée déplacement EHS










Extérieur caravane protégée avec prises de terre indépendantes










source:
frankenstein http://www.next-up.org/France/EHS.php#1


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES   Sam 29 Mai 2010 - 19:12

Sur ce forum francophone dédié aux électrosensibles, vous pourrez trouver des solutions de protections et des adresses de fournisseurs de matériel de protection et de mesures:
frankenstein http://www.electrosensible.org/forums/index.php


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES   Sam 29 Mai 2010 - 19:48











Manifestement l'EHS qui a aménagé son garage en pièce de vie n’a absolument rien compris, c’est certainement un profane des CEM.
Dans la configuration présentée de ses aménagements anti-CEM (Champs ElectroMagnétiques) le remède de la solution réalisée est pire que le mal, puisque il y a beaucoup de sources émettrices endogènes génératrices de rayonnements BF et HF, notamment un écran d’ordinateur CRT, une kyrielle de lampes fluo compactes, un chauffage radian, pas de liaison de terre indépendante, etc. . .
En conséquence les protections d'un complexe multi-couches métalliques provoquent non seulement un confinement des CEM endogènes, mais pire une amplification par les réflexions !
De plus il est non seulement inutile, mais totalement irresponsable de recouvrir le mobilier, car cela ne sert absolument à rien, mais pire cela permet de plus une réflexion en champs proches.

















EHS, la bonne solution pour protéger un lieu de vie :
Il est fondamental de bannir toute source émettrice endogène




Vue d’un couchage double (exemple : caravane test EHS Zone Refuge)






Cage Faraday : Graph Test Mesures = caravane protégée anti-CEM
- 87,6 dBm soit 0,00037106 V/m



Tables conversions et d'équivalences [click]


Table de conversion Hautes Fréquences
valeurs analyseur de spectre





Éclairage avec ampoules incandescentes SANS IRRADIATION

Eclairage ampoule incandescente Edison 20 W sans rayonnement . . . avec 95 % de l'énergie qui chauffe la caravane,
ce qui veut dire que maintenant en sus qu'avec les LFC la facture énergétique du chauffage de la population va . . . augmenter !!




En complément : Bio-rupteurs (coupe les deux phases) et câbles d'alimentation blindés




Protection des aérations avec grille inox





Cage de Faraday : aération protection avec grille inox de maille 0,8 mm, pourquoi ?

- Une règle de physique nous indique que théoriquement la maille du treillis métallique d'annihilation des CEM devrait
être inférieure au 1/4 de la longueur d'onde des rayonnements hyperfréquences micro-ondes, soit :
- Fréquences Téléphonie Mobile bi-bandes 900 MHz (33,3 cm), 1800 MHz (16,5 cm),
et UMTS jusqu'à 2200 MHz = 2,2 GHz (13 cm), jusqu'au WiFi 2,4 GHZ (12,5 cm) : Soit une maille de 3cm.

Néanmoins l'expérience montre que cet aspect théorique ne correspond pas à la réalité.
Pour avoir une bonne absorption (protection d'arrêt),
l'expérience indique qu'il faudrait que la maille soit inférieure à 2 mm (genre treillis métallique de garde-manger).



Prise de terre TOTALEMENT indépendante

EHS Zone Refuge : prise de terre de décharge (D=240 mm) de caravane cage de Faraday - bornier inox 260x50x10 mm



Châssis cage de Faraday : détail (zoom) de la prise de terre inox, avec câbles de 32 mm² (BTR inox D=12 mm)




source:
frankenstein http://www.next-up.org/France/Protection.php#1


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES   Aujourd'hui à 3:51

Revenir en haut Aller en bas
 
QUELQUES IDÉES DE PROTECTION CONTRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: ARCHE DE NOÉ :: Protection contre les ondes électromagnétiques-
Sauter vers: