TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UNE MICRO-PUCE IMPLANTABLE QUI POURRAIT REPÉRER LA PRÉSENCE DU VIRUS H1N1 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: UNE MICRO-PUCE IMPLANTABLE QUI POURRAIT REPÉRER LA PRÉSENCE DU VIRUS H1N1 !   Sam 29 Aoû 2009 - 18:21

VERICHIP CORPORATION DÉVELOPPE À PRÉSENT UNE MICRO-PUCE IMPLANTABLE
QUI POURRAIT REPÉRER LA PRÉSENCE DU VIRUS H1N1 !!!











Une société développe des dispositifs sous-cutanés afin de détecter les « bio-menaces »
Posté le 22 août 2009 par Drew Zahn
2009 WorldNetDaily



UNE SOCIÉTÉ BASÉE EN FLORIDE, QUI SE VANTE DE VENDRE LA PREMIÈRE ET SEULE MICRO-PUCE RADIO IMPLANTABLE POUR HUMAINS AU MONDE ET APPROUVÉE PAR LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL, TOURNE A PRÉSENT SON DÉPARTEMENT DE DÉVELOPPEMENT VERS "LES MESURES DE PRÉPARATION EN CAS D'URGENCE", DANS L'ESPOIR DE PRODUIRE UN IMPLANT QUI PEUT AUTOMATIQUEMENT DÉTECTER, DANS LE FLUX SANGUIN DE SON HÔTE, LA PRÉSENCE DE LA GRIPPE PORCINE OU D'AUTRES VIRUS CONSIDÉRÉS COMME UNE « BIO-MENACE ».

VERICHIP CORPORATION vend actuellement une petite capsule sous-cutanée d'identification par radiofréquence, ou RFID, que les patients peuvent choisir de se faire implanter, et qui contient un numéro lié par voie électronique à leurs dossiers médicaux, ce qui permet aux médecins en possession d’un lecteur spécial d’accéder aux informations (des patients), et ce même si le patient est inconscient ou non identifié. L'entreprise se targue du fait que son microprocesseur, qui possède environ la taille d'un grain de riz, est le seul implant du genre qui ait été approuvé par la Food and Drug Administration des Etats-Unis.

Mais VeriChip a également tourné son attention vers d'autres utilisations pour cette technologie, y compris des micro-puces qui seront utilisées pour marquer et enregistrer des restes humains après une catastrophe ET DES IMPLANTS QUI, L’ENTREPRISE L’ESPÈRE, SERONT EN MESURE DE DONNER L’ALERTE SI LEUR HÔTE EST INFECTÉ PAR LE VIRUS H1N1 DE LA GRIPPE PORCINE, LE VIRUS H5N1 DE LA GRIPPE AVIAIRE OU D'AUTRES AGENTS PANDÉMIQUES CONSIDÉRÉS COMME UNE « BIO-MENACE ».

VERICHIP TRAVAILLE AVEC UNE ENTREPRISE DU MINNESOTA, RECEPTORS LLC, AFIN DE DÉVELOPPER CETTE TECHNOLOGIE DE DÉTECTION DE VIRUS.

« Alors que nous continuons de renforcer notre partenariat avec Receptors, qui a commencé avec le développement d'une puce RFID implantable solution capable de détecter le glucose, nous nous dirigeons au-delà de l'identification des patients, vers des CAPTEURS QUI PEUVENT DÉTECTER ET IDENTIFIER LES MALADIES ET LES VIRUS TELS QUE LA GRIPPE », a déclaré Scott R. Silverman, président de VeriChip, dans un communiqué. « C'est une nouvelle étape passionnante pour l'avenir de notre division des soins de santé ».

Selon un document commun publié plus tôt cette année par les deux entreprises et intitulé "An Integrated Sensor System for the Detection of Bio-Threats from Pandemics to Emerging Diseases to Bio-Terrorism," ("Un Système de capteurs intégrés pour la détection des bio-menaces provenant des des pandémies, des maladies émergentes et du bio-terrorisme" - cf. cligno étoile http://www.receptorsllc.com/documents/Virus Sensor White Paper.pdf ), L'OBJECTIF DE LA RECHERCHE EST DE TRANSFORMER LA TECHNOLOGIE EXISTANTE DE DÉTECTION DU GLUCOSE AFIN QU’ELLE REPÈRE LE VIRUS À LA PLACE, ET DE LA COUPLER ENSUITE AVEC UNE MICRO-PUCE « IN VIVO » - CE QUI SIGNIFIE QU’ELLE EST IMPLANTÉE DANS UN ORGANISME VIVANT - QUI PEUT ALERTER D’AUTRES PERSONNES DE LA PRÉSENCE DU VIRUS.

LE BUT ULTIME EST DE DÉVELOPPER UN IMPLANT QUI PUISSE ÉGALEMENT DIAGNOSTIQUER QUEL VIRUS INFECTE L'HÔTE.

VERICHIP A ÉGALEMENT ANNONCÉ PLUS TÔT CE MOIS-CI DES INCURSIONS SUPPLÉMENTAIRES DANS LE DOMAINE DES MESURES DE PRÉPARATION EN CAS D'URGENCE, VIA SON SYSTÈME VERITRACE.

Selon une déclaration, la compagnie a vendu un système VeriTrace, comprenant plus de 1000 puces RFID, au ministère de la Santé du district de Green River, dans l’état du Kentucky, "pour les besoins relatifs aux mesures de préparation en cas de catastrophe et à la gestion des cas d’urgence".

L'entreprise explique que VeriTrace, un système distinct de sa technologie de détection des virus ou des dossiers des patients, a été créé au lendemain de l'ouragan Katrina, où il fut utilisé par la Federal Disaster Mortuary Operational Response Team (équipe fédérale de réponse aux opérations mortuaires en cas d’urgence). Le système comprend les micro-puces, un lecteur portable Bluetooth, un appareil photo personnalisé qui reçoit à la fois les données RFID scannées et les données GPS sans fil, et une base de données placée sur Internet afin de stocker les informations et les images saisies lors des opérations de réponse en cas d'urgence.

Les micro-puces sont implantées dans les restes humains suite à une catastrophe ou, selon un rapport provenant de la catastrophe de l’ouragan Katrina, attachées aux os avec de la bande adhésive utilisée pour les conduites, afin de conserver des rapports détaillés, en particulier durant des événements qui donnent lieu à des centaines ou des milliers de morts.

« Cette base de données assure la collecte précise, le stockage et l'inventaire de toutes les données et images liées aux vestiges et aux pièces à conviction associées », se vante la déclaration. « Cela permet aussi la reconstitution d'une reconstruction exacte et complète du lieu de la catastrophe, de la scène du crime ou d’un endroit semblable, là où une reconstitution est nécessaire ».

Depuis l'ouragan Katrina, rapporte le RFID Journal, le Bureau d’enquête (Bureau of Investigation) de la Géorgie, le Ministère de la Santé de l’état d’Hawaï, l’Emergency Mortuary Operations Response System (système de réponse aux opérations mortuaires en cas d’urgence) de l’état de Floride et le bureau du médecin légiste au ministère de la Santé dans le comté d’Erie, dans l’état de New York, ont également acheté ce système. Plus tôt cette année, VeriChip a annoncé des ventes au Calvert Memorial Hospital, dans l’état du Maryland, ainsi qu’aux comtés de Mercer et d'Atlantic, dans l’état du New Jersey.

LE WORLD NET DAILY A CONTACTÉ VERICHIP, CHERCHANT DES INFORMATIONS SUR LEURS PROGRÈS CONCERNANT LE DÉVELOPPEMENT DE CETTE TECHNOLOGIE DE DETECTION DE VIRUS ET AUTRES MICRO-PUCES IMPLANTABLES DE PRÉPARATION EN CAS D'URGENCE, MAIS N'A REÇU AUCUNE RÉPONSE.

Le World Net Daily a effectué des reportages précédemment sur de telles puces:
lorsque des hôpitaux les ont utilisées pour identifier les nouveau-nés (cf. cligno étoile http://www.worldnetdaily.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=45542 ),
lorsque VeriChip voulait implanter les immigrants avec ces dispositifs électroniques (cf. cligno étoile http://www.wnd.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=50462 ),
lorsqu’un événement gouvernemental concernant la santé les a présentées (cf. cligno étoile http://www.wnd.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=38262 )
et lorsque Wal-Mart utilisait des micro-puces pour pister des clients (cf. cligno étoile http://www.wnd.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=35629 ).




source:
cligno étoile http://lepeupledelapaix.forumactif.com/la-puce-electronique-f1/les-nouvelles-sur-la-puce-electronique-et-rfid-t4763-180.htm#43158


article original (en anglais):
cligno étoile http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=107588


Revenir en haut Aller en bas
 
UNE MICRO-PUCE IMPLANTABLE QUI POURRAIT REPÉRER LA PRÉSENCE DU VIRUS H1N1 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Contrôle mental :: Implants et RFID-
Sauter vers: