TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 T É L É - V I S I O N - LA DÉVOREUSE D'ÂMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: T É L É - V I S I O N - LA DÉVOREUSE D'ÂMES   Dim 17 Jan 2010 - 4:13

T É L É - V I S I O N - LA DÉVOREUSE D'ÂMES










La télévision n'est pas une innovation technique fortuite. Elle a été inventée dans un dessein très précis. En ce début du XXIème siècle, elle touche des milliards d'êtres humains, pour lesquels d'un avis unanime, la vie sans la télévision serait insupportable et impensable.




Abandonnez la naïve croyance que l'ingéniosité qui l'a fait naître ne serait que technique, qu'il n'y a pas à son origine des "cerveaux" beaucoup plus évolués et un "plan" bien élaboré. Au contraire, comme nous nous en rendrons compte bientôt, un "esprit supérieur" a été (et est encore) actif en ce domaine, se chargeant de planifier avec soin ce progrès technique étonnant afin de prende le contrôle total des masses.
La télévision n'est pas apparue soudainement, comme "ex nihilo". Il faut la voir en perspective. Elle est associée à un grand nombre d'inventions: la radio, le cinéma, le télégraphe et le téléphone, le radar, l'enregistrement magnétique, etc. Mais la télévision est le point culminant absolu, l'invention supérieure capable de capter l'attention et l'intérêt à titre constant, c'est à dire l'esprit et les désirs de milliards de gens. C'est l'invention la plus hypnotique, la plus importune, la plus puissante et par conséquent la plus dangereuse de toutes. C'est pourquoi, face à la télévision, il faut prendre une attitude ferme, sinon c'est elle qui décide pour vous.

Selon une enquête, il y aurait environ un million de personnes qui s'abstiennent volontairement de télévision en France. Mais lorsque l'habitude est prise, il est difficile de revenir en arrière à cause de la pression familiale et sociale. Une fois que le diable est dans la maison, nous savons que la lutte est inégale, et que les enfants en sont les premières victimes.

La situation semble irréversible car le risque d'exposition est multiple. Ainsi, lorsque par miracle, vous n'avez pas la télévision chez vous, vous êtes environné par des voisins dont les postes marchent à plein volume; vous êtes entouré par des milliers d'émetteurs à grande puissance, par les pylônes des antennes émettrices en modulation d'amplitude ou de fréquence, par des stations de radar, des faisceaux hertziens pour communications par satellites, par les bornes pour téléphones mobiles, etc… D'autre part, celui qui ne regarde pas la télévision, passe malgré tout une partie de son temps devant un écran cathodique d'ordinateur. Nul ou presque n'y échappe.

Bien que leurs effets soient assez sérieux, on ne saurait s'arrêter à ceux du rayonnement seul, car il existe d'autres influences qu'il faut aussi étudier.

Le tableau d'ensemble d'une telle étude montre une dégénérescence totale et rapide de toute vie humaine sur cette planète, dans une mesure telle que ce qu'on appelle "la vie" deviendra bientôt impossible sous la forme que nous avons connue.






Qu'est-ce que la télévision ?


Techniquement, la télévision est l'émission d'images visuelles sous forme d'ondes électromagnétiques, puis la reconversion en images visuelles des ondes reçues.

C'est en 1884 que l'inventeur germano-russe Paul Nipkow fit breveter un dispositif de transmission d'images: le disque analyseur. C'était un volant perforé, tournant rapidement, au moyen duquel une scène éclairée était décomposée en points lumineux et sombres. La série de points de lumière ainsi obtenue était convertie en signaux électriques et télégraphiée vers un récepteur. Les impulsions d'entrée étaient reconverties en points lumineux et sombres, à partir desquels l'image d'origine était alors, plus ou moins précisèment reproduite à l'aide d'un disque identique, synchronisé sur le premier.



Le dispositif de Nipkow était primitif, mais la méthode sous-jacente de la "télévision" n'a jamais changé: les images sont toujours décomposées en points lumineux et sombres - pensez à la structure granulaire qui peut être remarquée sur des photographies très agrandies.

Il a fallu attendre 1923 pour obtenir des images de haute qualité, grâce à un américain né en Russie, Vladimir Zworykin, qui déposa une demande de brevet pour son "iconoscope", prototype du tube de télévision moderne. Le disque analyseur avait été remplacé par un canon à électrons, source de danger immédiat, comme nous le verrons.
Aux États-Unis, le premier service de télévision régulier entra en existence dans l'après-midi du 30 avril 1939, à l'occasion de l'ouverture de l'Exposition Mondiale de New York dont le thème était: "Le Monde de Demain". Les loges secrètes qui avaient tout organisé entendaient ainsi donner le coup d'envoi à une culture mondiale basée sur le contrôle des populations par l'image.

La National Broadcasting Company (NBC), sous les auspices de la Radio Corporation of America, diffusait les cérémonie à titre de démonstration. En quelques jours les gens commencèrent à s'aligner par milliers pour voir les démonstrations du nouvel appareil miracle. La fascination de l'humanité pour la télévision avait commencé.


Télévision datant de 1928




Premières images perçues à la télé

................

assez basique...




sur un écran qui ressemblait à celui-ci

Appareils créés par Bell. Imaginez la puissance que requérrait ces appareils !
Tout comme les premiers ordinateurs qui chauffaient la pièce...


Après guerre, la télévision devint rapidement une affaire mondiale. L'ère de la télévision amorcée à l'Exposition Mondiale de 1939 semblait partie à l'attaque, tambour battant et drapeaux au vent. Rien ni personne ne saurait l'arrêter.

Après des milliers d'années de civilisation en évolution lente, l'humanité, lorsqu'elle pénétra dans l'ère de la télévision, modifia complètement ses coutumes en une décennie ou deux seulement. La vie, soudainement, ne semble plus être qu'autre chose qu'un loisir de masse et les gens commencent par rester chez eux pour prendre leur repas-télé devant le tube-écran.

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que des parades publicitaires impitoyables commencent à claironner la doctrine de la "Consommation". Qui plus est, de nombreuses nations sont en cours de conditionnement par une programmation et une censure de la télévision contrôlées par le gouvernement - moyen efficace, s'il en est, d'injecter sans cesse aux masses des idéologies asservissantes.

La télévision est l'APPAREIL DU POUVOIR, du pouvoir sur les sentiments, sur les pensées, les désirs, la volonté, les esprits de pratiquement tout le monde.

Que sont, qui sont les "forces" qui détiennent ce pouvoir ? Nous devons trouver la réponse à cette question.




Le mystère de la lumière


La lumière est l'un des dons les plus précieux qui soient accordés à cette planète par le soleil. Depuis des millions d'années, celui-ci fournit l'énergie lumineuse et thermique sans laquelle la vie ne serait pas possible. L'on pense que la plus grande partie de cette fantastique énergie va se perdre dans l'incommensurable espace de l'univers. Mais cette croyance populaire est erronée car, dans la création divine, pas même une once d'énergie n'est gaspillée; tout est mis à contribution pour l'évolution de myriades d'entités se trouvant dans le corps solaire cosmique, lequel entre en interaction avec de nombreux systèmes solaires du macrocosme.

Des Hiérarchies spirituelles sublimes fonctionnent avec les Énergies Divines - appelées collectivement FOHAT dans la doctrine ésotérique universelle. L'énergie électromagnétique de Fohat est donc, dans sa plus haute manifestation, l'Amour divin. L'un de ses aspects les moins évolués est connu sous l'appellation "électricité". Avez-vous déjà pris une décharge électrique ? Vous aurez alors une vague impression de l'invincible puissance de Fohat.




Quel est le rapport avec la télévision ?


Il faut voir les choses sous leur véritable perspective. Considérez la télévision comme un phénomène typique de notre société technocratique pseudo-omnisciente qui est une menace terrible pour l'homme lui-même, ainsi que pour son environnement cosmique, car les champions du monde scientifique sont en train de se livrer à des expériences avec les diverses formes d'énergie de Fohat d'une manière tout à fait irresponsable.
L'homme pourrait avoir accès à la Divine Félicité de Fohat - le Monde de la Lumière de Dieu - grâce à la tranformation spirituelle de son être. Mais que préfère t-il choisir ? Il préfère suivre son pénible sentier à travers l'obscurité de son ignorance et de sa haine, ce qui conduit inévitablement au résultat que la Lumière de Fohat le brûlera sous forme de "chaleur". C'est ainsi que dans les mythes, Fohat devient un feu de jugement. Et selon certaines prophèties, c'est par le FEU - comme il est dit dans le Livre de l'Apocalypse - que cet actuel cycle de manifestation se terminera. C'est en même temps par le Feu que les "appelés" et les "élus" pourront gagner l'immortalité comme le phénix qui renaît de ses cendres.

L'Ère du Verseau déverse à nouveau la Lumière de Fohat sous forme de radiations qu'on appelle les "eaux vives". Mais au lieu de se transformer intérieurement en sublimant son système atomique individuel, l'homme a soulevé le voile de l'atome physique et a réussi, dans une imitation grotesque, à libérer "l'esprit contenu dans la bouteille", le répugnant pouvoir de la fission nucléaire.

L'humanité doit suivre une voie de développement positive ou négative. C'est la régénération ou la dégénérescence - il n'y a pas d'autre choix, pas de moyen terme. Mais ce que nous voyons se développer aujourd'hui à travers la science matérialiste est une réaction négative mise en place par des forces dirigeantes, agissant par une autoconservation aveugle.
Ils tentent de contrer l'évolution spirituelle régulière par une parodie infernale. Il ne peut en résulter qu'une tragédie que les plus nobles conducteurs de l'humanité ne seront pas en mesure d'écarter. Einstein était bien près de reconnaître la destinée fatale et inévitable de l'actuel ordre des choses lorsqu'il concluait: « Chaque étape semble être la conséquence inévitable de la précédente ». C'est dans cette perspective que nous alons considérer la télévision.

Il ne suffit pas de mesurer le rayonnement émis par le poste pour comprendre ce qu'il en est vraiment, parce qu'on oublie alors de voir quelles sont les forces qui oeuvrent par le biais de la télévision et quels événements sont à l'arrière-plan de ces phénomènes.

Les expériences nucléaires et autres essais scientifiques et techniques avec les énergies de Fohat constituent déjà une menace mortelle pour toute vie sur Terre et pour le délicat équilibre du sytème solaire également. Les couches protectrices de la Terre ont été sérieusement endommagées, si bien que les rayonnements maléfiques, non seulement percent jusque dans la vie terrestre, mais aussi hors de l'atmosphère, vers le reste du système solaire. Malgré ce tableau assez sombre, de grandes possiblités spirituelles sont ouvertes pour ceux qui sont capables de réagir positivement aux événements qui s'approchent.

La télévision est la réponse des forces obscures aux influx libérateurs de l'ère nouvelle. Ce n'est pas leur seule arme, mais c'est certainement l'une des meilleures pour leur objectif. La télévision serait donc une vaine tentative, par un usage détourné de la lumière de Fohat, de résister à la Lumière spirituelle véritable. En ce sens, c'est une contre-offensive stratégique ingénieusement mise au point dans la bataille des puissances terrestres contre les forces de la Vie divine. En plus de la pollution électromagnétique, une forme de pollution encore plus sérieuse provient de la télévision.

Le but franchement pervers de la télévision est
la POLLUTION PSYCHIQUE !


Instinctivement, nombre de personnes s'en rendent compte, et ils évitent autant que possible cette source de pollution pour leur âme. Mais elles deviennent rares.




Les Rayonnements


La télévision est l'une des merveilles de l'électronique, cette science de l'utilisation des électrons. Ces derniers sont de petites particules chargées d'électricité.

Les électrons associés à un atome ressemblent à de minuscules planètes tournant autour du "soleil" qui est le noyau de l'atome en question. Les atomes sont les pierres de construction de la matière. Ce qu'il est important de retenir c'est que la matière n'est pas seulement physique mais qu'il existe aussi une matière éthérique, astrale et mentale.
Un deuxième point à retenir également est que les matières physiques, éthérique, astrale et mentale sont très étroitement liées et s'influencent réciproquement sans cesse. Aucun phénomène physique n'a lieu sans conséquences sur les plans éthériques, astral, et mental. Expérimentant dans l'ignorance totale de ces aspects, le savant et l'ingénieur présentent toujours un danger latent.

Dans certaines conditions, un atome peut perdre un ou plusieurs de ses électrons planètaires. On dit alors qu'il est ionisé. Il est devenu un ion positif, chargé d'une ou plusieurs charges positives. Les électrons qui ont échappé à l'attracton d'un noyau atomique sont appelés des "électrons libres". Ce sont eux qui sont responsables du courant électrique parcourant un fil conducteur ou suivant une trajectoire dans le vide, donnant ainsi naissance à un champ électrique et magnétique.

L'espace est rempli de rayonnements de natures fort diverses. Il y a des rayonnements corpusculaires, formés par des protons, par des neutrons, par des électrons, et aussi des rayonnements électromagnétiques qui, eux, se propagent avec la vitesse de la lumière, étant eux-mêmes les constituants de la lumière. Ces rayonnemments sont classés suivant leur fréquence, inversement proportionnelle à leur longuer d'onde. Ces rayonnemments électromagnétiques sont formés de particules sans masse appelées " photons " et dont l'énergie est proportionnelle à la fréquence.

Allant dans le sens des fréquences croissantes, nous avons d'abord les basses fréquences (correspondant aux longues ondes de la radio), puis les fréquences moyennes (ondes moyennes de la radio), puis les fréquences comprises entre 3 et 30 mégahertz (ondes courtes de la radio), puis les fréquences entre 30 et 300 mégahertz (ondes ultracourtes utilisées en télévision et radio), puis les fréquences comprises entre 300 et 3000 mégahertz (soit entre 100 cm et 10 cm de longueur d'onde: les micro-ondes, radars, fours à mico-ondes, etc). Vient ensuite l'immense gamme des rayons infrarouges, puis les ultraviolets, et enfin les rayons X mous, puis les rayons X durs, et les rayons Gamma qui sont émis par les noyaux atomiques ou qui sont l'une des nombreuses composantes des rayons cosmiques.



Le tube-écran d'un tube de télévision est construit sur la base d'un canon à électrons qui projette des électrons en faisceau concentré sur l'écran.
La face interne de l'écran est recouverte d'un réseau de quelques milliers de points dont la fluorescence peut être excitée dans les trois couleurs de base de la TV en couleur. Chaque fois que le faisceau d'électrons frappe l'un de ces points, celui-ci émet une lumière d'autant plus intense que le faisceau est intense.

En s'arrangeant pour que le faisceau balaie l'écran, exactement comme on lit une page d'un livre ligne après ligne, et en faisant en même temps varier l'intensité, les points luisent avec plus ou moins de luminosité, ce qui crée l'illusion de l'image.

La répétition rapide de ce processus, y compris des changements progressifs dans l'image, suggère le mouvement. Des signaux acoustiques apportent la sonorisation.

Tout en regardant la TV, on se fait donc injecter de l'énergie rayonnante, non pas sous la forme de la lumière naturelle ambiante, provenant du soleil, mais avec cette "lumière de la télévision" bien caractéristique, toute artificielle, projetée dans une intention bien précise. Elle est projetée sur le spectateur par l'écran fluorescent au moyen du canon à électrons littéralement pointé vers la personne se trouvant devant le poste de TV.

Cette énergie pénètre le spectateur et affecte les glandes endocrines ainsi que les subtils organes éthériques qui jouent un rôle si crucial dans le développement et l'éveil spirituel.



La lumière solaire naturelle est constituée d'un mélange particulier de rayonnements électromagnétiques de diverses longueurs d'ondes, qui comprennent la lumière visible allant de 400 nm (violet) à 800 nm (rouge) (ou 4000 à 8000 angströms) et des rayonnemments infrarouges et ultraviolets, ainsi que des micro-ondes centimétriques, etc. Les proportions de ce mélange sont modifiées par l'action de l'atmosphère - au demeurant fortement endommagée - jouant le rôle de filtre sélectif, et ce que nous recevons au sol est la combinaison appropriée pour la croissance et la protection de toute vie sur terre.

La lumière artificielle issue d'une autre source envoie des ensembles de longueurs d'ondes entièrement différents, ce qui peut être suffisant pour créer des problèmes.

La lumière est une nourriture pour les cellules. La nature met ses enfants à un régime de lumière bien équilibré. Chaque fois que le régime est modifié, comme dans le cas de la lumière artificielle, certaines altérations des cellules se produisent, entraînant une détérioration du corps humain et de ses organes spirituels.

L'histoire a prouvé que les experts se sont toujours trompé dans leurs évaluations de la quantité de rayonnement que l'on suppose nocive pour l'homme.

Les effets des rayonnements sur l'homme sont mesurés en Rems (Roentgen Equivalent for Man) ou en millirems (millièmes de Rems). On estimait en 1950 qu'il fallait 1000 rems ou plus pour causer le cancer de l'embryon. En 1955, on estimait que 200 rems étaient une valeur plus proche de la réalité. Aujourd'hui certains pensent que 2 rems suffisent !
Dans les années soixante, les postes de TV étaient considérés comme "sûrs" lorsqu'ils émettaient 50 millirems par heure. En 1980, la limite de la tolérance fut ramenée au centième de cette grandeur: 0,5 millirems par heure. Et ainsi de suite.

On entend souvent des remarques telles que: « Ce n'est pas si nocif, et d'ailleurs, je ne m'assieds pas trop près ».
Considérez d'abord que la majorité des gens ne croit que ce qu'elle désire croire. C'est bien connu. En deuxième lieu, on ne se rend pas suffisamment compte du fait qu'une fois que le rayon X a pénétré dans le corps, il est absorbé par les cellules, au prix d'une détérioration de celles-ci. Les effets ainsi produits sont cumulatifs.

En d'autres termes, en trois ans de télévision à raison de 4 heures par jour en moyenne, on absorbera 2 Rems, soit assez pour entraîner théoriquement le cancer de l'embryon. Et pourtant, il y a des millions de mères qui pensent - mais pensent-elles ? - qu'elles font à leurs petits une grande faveur en les mettant en face de l'écran cathodique.
Est-ce aller trop loin que de conclure que TOUTE quantité de rayons X émanant de postes de TV est susceptible d'être nuisible pour l'homme ?
Beaucoup de gens sont devenus si drogués ou si obscurcis qu'ils tentent de justifier leur attitude en disant: « Un examen radiologique est pire », ou encore « Il y a de toute façon tellement de rayonnements ambiants », et autres maximes de cet acabit.

Cela est aussi logique que de dire: « Vous me dites que mon enfant est en train de se noyer ! Quelle importance ? Trois de mes enfants se sont déjà noyés ! »

Il faut bien admettre que ce n'est pas seulement la télévision qu'il faut incriminer, car les expositions aux rayonnements sont nombreuses. Mais cela ne la rend pas pour autant plus acceptable.
Aujourd'hui, des groupes demandent instamment: « Halte à la pollution de l'eau et de l'air ! ». Demain, ils sont susceptibles d'exiger: « Halte à la pollution électromagnétique ! ». « Arrêtez de polluer nos âmes et nos esprits ! ». Mais comme cela va croissant, il sera alors trop tard.




Les effets photobiologiques




Nous avons étudié certains effets nuisibles du rayonnement des postes de télévision sur le système humain. Il est possible que d'autres techniques surgissent, permettant une élimination totale du rayonnemment cathodiques. On met du temps à généraliser les écrans à cristaux, sans doute pour continuer à favoriser le tube cathodique.
Aujourd'hui l'exposition au rayonnement reste très réelle, et cela volontairement.

Ce qui est encore plus préoccupant, c'est l'endommagement irréparable de nos organes les plus subtils tels que les couches optiques, l'épiphyse (glande pinéale) et l'hypophyse (glande pituitaire) qui sont appelées à accomplir des fonctions fondamentales dans le développement spirituel d'un individu.

Ces remarquables organes réagissent à toute lumière reçue par la rétine de l'œil.

On estime généralement que l'œil n'a qu'une seule fonction: la vue. Mais la fonction des yeux, en liaison organique avec l'épiphyse et l'hypophyse est triple:
    1 - L'interprétation de l'énergie lumineuse sous forme d'images par les circuits conduisant au cerveau (perception visuelle ou processus de la vue) ;
    2 - L'assimilation de l'énergie lumineuse par les voies neurochimiques et son acheminement vers les glandes pinéales et pituitaires et, de là, dans l'ensemble du système endocrinien (ingestion de la lumière ou photosynthèse) ;
    3 - Et l'expression de la réalité de l'âme. L'œil est appelé "le miroir de l'âme".
Concernant la deuxième fonction (la lumière en tant que nutriment des cellules), il est de la plus haute importance de veiller à la qualité de la lumière que nous ingérons ; s'il s'agit par exemple de lumière naturelle, rayonnée vers nous par le soleil, ou de lumière artificielle. Est-ce la lumière ambiante ou est-ce une lumière artificielle concentrée et injectée pour ainsi dire dans nos yeux ?

La lumière artificielle peut avoir de nombreux effets nuisibles, dont nous ne sommes pas conscients. C'est particulièrement vrai si nous sommes constamment en train de fixer une lumière comme celle de la télévision.
Il est sans doute utile de répéter que la lumière solaire naturelle représente un régime lumineux bien équilibré, tandis que la lumière artificielle, quelle qu'elle soit, comprend un mélange de composantes spectrales (couleurs) peu favorable.

La lumière de la télévision couleur contient seulement trois bandes étroites de fréquences: le rouge, le bleu et le vert.

En conclusion, nous devons dire que l'on ne saurait être assez prudent avec la lumière cathodique, pour diverses raisons. Raisons de santé, mais, ce qui est encore plus important, simple raison de survie spirituelle.
Ces organes délicats - les yeux, les couches optiques, l'épiphyse et l'hypophyse, sans parler des corps subtils et des chakras - ne sont pas construits pour les expositions fatales que constitue le bombardement journalier par la lumière fluorescente à haute énergie et par certaines quantités de rayons X. Ces expositions les attaqueront, les paralyseront et les brûleront, pour ce qui est de leurs fonctions supérieures.
Ces organes sont destinés à fonctionner en tant que centres hautement évolués de l'Énergie lumineuse, comme purs canaux pour exprimer la Réalité rayonnante de l'Âme. Par exemple, ce que l'hermétisme appelle le "cercle de feu de la pinéale" est le lieu où l'Esprit et l'Âme se rencontrent.

Les puissantes vibrations spirituelles ont besoin de réceptacles vibrant avec une grande pureté. C'est alors que le troisième œil peut s'ouvrir. Mais la télévision risque au contraire de l'obturer, en maintenant ainsi les âmes sur une fréquence vibratoire où elles demeurent contrôlables et soumises.

Si le contrôle n'est pas le but ultime de la télévision, alors pourquoi en 2001, le ministre de la culture de l'Inde, a t-il annoncé que chaque foyer indien devait être équipé d'urgence d'un téléviseur, quitte à casser les prix ? Est-ce que la télé pourvoit aux besoins alimentaires ?




Le rythme sans âme


Afin de bien saisir la violence faite à l'âme, et plus spécialement aux jeunes âmes qui sont soumises passivement au bombardement cathodique, il convient de mentionner la façon dont se déroule un processus réel que l'on a parfois appelé "l'atomisation de l'âme".
En regardant la télévision, on a l'impression de regarder des images, alors que ce qui est effectivement perçu par la conscience est la lueur phosphorescente de 300 000 minuscules points.
Il n'y a là aucune image.

Ces points semblent être constamment allumés, mais en fait ils ne le sont pas. Tous les points vont et viennent 30 fois par seconde (25 en Europe), créant l'effet de scintillement cathodique.
Ce scintillement se produit si rapidement que l'œil, et donc la conscience, ne peuvent le suivre.

La traduction de l'énergie lumineuse en images visuelles à l'intérieur du cerveau ne se fait qu'environ 10 fois par seconde. C'est grâce à un regard fixe, combiné à la rémanence de l'écran, que les yeux sont trompés, pour ainsi dire, et acceptent les images comme étant réelles.

Mais l'âme est trompée moins facilement; et, profondément, au sein des recoins cachés de la conscience, la sensation prévaut que l'on est intérieurement déchiré en petits morceaux, que l'on est dispersé en milliers d'atomes par ce que les yeux ont transmis. Cette impression d'être atomisé est tout à fait réelle et démontre une polarisation déformée des corps subtils - éthérique, astral, mental. Il est vrai, au sens propre, qu'on se retrouve avec "moins d'âme". Le fait que cette expérience tend à s'estomper avec les années de vision quotidienne de la TV n'est qu'une preuve supplémentaire du fait que le "moins d'âme" s'est transformé en "absence d'âme". La télévision transforme les gens en êtres sans âme, en zombies.



Examinons cela de plus près en posant un autre problème, immédiatement associé à ce qui précède, à savoir la pulsation, ou le battement du poste récepteur.

Nous connaissons tous les effets hypnotiques du battement persistant lors d'un concert de rock par exemple, qui peut même induire un état de transe. Ce qui est visé ici, c'est la question du rythme et son influence sur l'état vibratoire du sang et sur les véhicules subtils.

Le battement mécanique produit par certaines formes de "musique" moderne conduit essentiellement à une régression vers la magie archaïque et, en ce sens, est un phénomène déplorable. La croissance potentielle de l'âme est remplacée par un esclavage effectif de l'âme. Or la télévision dans votre salle de séjour produit un battement électronique tout aussi dangereux.

La "scintillation" 30 ou 25 fois par seconde de tous les points de l'écran cathodique, selon les balayages fulgurants du faisceau d'électrons, fait que l'écran entre en pulsation au même rythme. Cette constante pulsation lumineuse, accompagnée d'un son strident (15 750 Hz) habituellement situé immédiatement au-dessous du seuil de perception acoustique, est responsable de nombreuses migraines et détérioratons visuelles. Elle a encore d'autres effets sérieux. On a signalé l'apparition croissante d'épilepsie parmi ceux qui sont particulièrement sensibles à ce genre de pulsations.

Il y a encore l'effet d'hypnose: une pièce sombre, les yeux au repos, le corps tranquille, le regard sur une lumière scintillant constamment, tout cela crée des conditions optimales pour une transe hypnotique. Ce n'est pas sans raison que tant de personnes sensibles se plaignent de se sentir hypnotisées , fascinées, vidées mentalement, ou se sentent comme des zombies, etc.

Une technique extrêmement astucieuse, appelée "suggestion subliminale", s'intègre au battement du tube au moyen d'images-éclair envoyées à la fréquence du battement, plus vite que la vue.
Alors que les processus visuels se traînent derrière, à vitesse sub-électronique, les publicitaires ont accès à la vitesse électronique du faisceau de balayage électronique. On se fait percuter par la publicité sans être en mesure de la traiter assez vite, si bien qu'on l'enregistre dans la région subconsciente de l'esprit. De là, elle exerce une tension bizarre, qui apparemment peut pousser les gens jusqu'au point d'acheter l'article vanté, qui a été vu inconsciemment à la télévision.




Vu à la télé !


La pulsation rythmique du poste de télévision, entre autres effets, est responsable de l'hyperkinésie des enfants et en général d'un état d'agitation accrue dans les véhicules supérieurs de l'homme.
Les corps subtils prennent des surcharges électrostatiques et sont stimulées, alors qu'il n'y a pas d'exutoire facile à cette agitation. Afin de se débarrasser de cette sensation, on est poussé à… regarder la télé afin de supprimer temporairement la sensation d'être mal dans sa peau . Il en résulte une plus grande stimulation qui invite à plus de spectacle télévisé, jusqu'à ce que l'effet d'accoutumance ferme le cercle.
Une génération d'êtres insatisfaits et malheureux a été engendrée, dont les glandes endocrines sont désespérément endommagées, dont les corps invisibles sont surchargés, désorganisés et dépouillés de leurs qualités intrinsèques.

Ils sont abandonnés, "sans âme" - dans un état d'irritation et de nervosité extrêmes. Cela se manifestera par une conduite agressive et par une grande incertitude quant à ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Une personne consciente ne se laissera pas séduire par le culte de l'image. Elle refusera d'abdiquer sa liberté intérieure et elle respectera son âme en lui offrant d'autres divertissements que des stimulations superficielles.

Mais la télévision n'est pas le seul péril.
C'est le chef de file d'un développement que l'on appelle "révolution ou explosion des communications".

Une rapide modificaton de la conscience est évidente. Les portes de la perception de l'homme sont en train de s'ouvrir toujours plus largement, mais de manière totalement négative, pour conduire vers des espaces virtuels et hallucinatoires, à des océans d'images et de projections sonores, pour nous projeter dans les verts pâturages de perceptions sensorielles et extra-sensorielles jusqu'ici inconnues. L'humanité semble être collectivement en train de passer les portes de l'au-delà.
Les nouveaux médias fournissent apparemment à l'humanité souffrante une nouvelle pipe d'opium.

L'Ère du Verseau qui frappe à la porte, déchire l'atmosphère terrestre à l'aide de ses rayonnements. Il en résulte nudité et vacuité, un silence où résonne la parole:
« Homme où es-tu ? Réveille-toi de ton sommeil de mort ! » Mais l'homme ne veut pas se réveiller, recouvrant au contraire sa nudité d'appareillage électronique, se narcotisant et enveloppant son existence vide d'illusions audio-visuelles.

On peut considérer que l'humanité et la terre portent un manteau électromagnétique d'irréalité. Dans un proche avenir, les communicatons feront partie d'un réseau mondial et universel de distribution d'énergie électrique capable d'être transformée en d'innombrables formes. Ainsi, la Terre pourra être enkystée dans une atmosphère de télécommunications électriques l'environnant de toutes parts.

C'est une nouvelle Tour de Babel qui s'érige. Cela augmentera la distorsion et le brouillage de la parole autrefois prononcée par l'homme, le Verbe qu'il doit prononcer à nouveau, l'écho évanescent de son origine divine.

Nous devons souligner l'effet enkystant et emprisonnant de la télévision et de l'internet. Considérez la terre tournant comme un monde mis sous tension, avec ses milliards d'êtres humains branchés sur n'importe quel fantasme synthétique et n'importe quelle manipulation politique, tout en glissant dans des espaces psychiques multidimensionnels, inondés d'excitations programmables disponibles sur des consoles domestiques.




Quelle est la face cachée de ce phénomène ?


Photo tirée du film 1984

L'ensemble de l'évolution de la soi-disant "explosion des télécommunications" n'est autre qu'une réaction négative PLANIFIÉE pour contrer les rayonnements spirituels de l'Ère du Verseau.
L'humanité montre les signes d'un réveil massif et cela représente une menace immédiate pour certaines hiérarchies visibles et invisibles.
Si ces hiérarchies se trouvaient soudain privées de leurs troupeaux d'adorateurs qui grouillent dans la sphère matérielle, leur règne serait réduit à néant. C'est pourquoi cette gigantesque machination a pris naissance, en vue de maintenir les êtres humains à l'intérieur du cercle enchanté de la technologie électromagnétique. Pour les "maîtres du jeu", c'est une question de survie.

Étant donné qu'une prise de conscience croissante s'effectue dans d'innombrables êtres humains, cet éveil doit être réduit à néant par des efforts implacables et continus pour maintenir les masses sous la fascination du progrès et du loisir constant.

La vision intérieure croissante doit être aveuglée par des images artificielles. L'écoute intérieure croissante doit être assourdie par des sons. L'éveil intérieur doit être submergé de sensations.
Un support tel que la télévision se devait d'être mis au point pour entraîner une perpétuelle réaction du type: « Oh ! dis-donc, regarde un peu, c'est super ! »

Dans ce combat inégal, l'humanité a déjà perdu, mais l'individu sérieux s'en sortira s'il ne reste pas dans l'ignorance des réels enjeux de l'ère nouvelle.


Joël Labruyère




Revue UNDERCOVER - 40 rue du Paradis 76530 Grand-Couronne/France
Éditeur: Joël Labruyère






source:
cligno étoile http://www.conspiration.cc/sujets/mindcontrol/television_radiation.html


Revenir en haut Aller en bas
 
T É L É - V I S I O N - LA DÉVOREUSE D'ÂMES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Guerre éthérique en cours-
Sauter vers: