TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL   Mar 26 Jan 2010 - 4:37

H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL










[...]


Henry: OK, nous avons couvert deux niveaux de contrôle mental. Nous avons regardé l’utilisation de la presse et des médias pour contrôler la façon dont les gens pensent. Nous avons regardé les Greenbaum. Le troisième niveau de contrôle mental ou d’influence que nous voulons regarder est liée à HAARP. Il y a des gens qui spéculent que le système HAARP sert à contrôler le climat. Cependant, nous avons une opinion différente et cela remonte aux années 1960 avec le début des essais nucléaires dans la haute atmosphère. Et Laura en parle en détail dans L’Histoire Secrète du Monde. Peut-être voudra-t-elle en donner un bref récapitulatif.


Laura: Oui, je n’ai pas toutes mes notes sous la main, donc je peux ne pas avoir tous les noms, mais…


Henry: Les gens peuvent avoir ça dans le livre.


Laura: Oui, lisez le livre, il entre dans certains détails, donne des noms, des notes de bas de page, cite les sources, etc. Apparemment, on a découvert que par expérimentation, encore une fois ce genre de choses qui étaient une ramification des scientifiques nazis, être capable de contrôler votre personnalité alternative, vos types « Greenbaum » à distance, allait être un facteur important. Vous voulez être capable de leur envoyer des messages, vous voulez être capable de les déclencher, vous voulez être capables de leur donner des instructions à distance, parce qu’il peut y avoir des circonstances où vous n’avez pas d’autres moyens de contrôle. Donc être capable de communiquer avec eux à distance sans système intermédiaire était une des considérations que ces types de chercheurs étudiaient. Et ce fut probablement les débuts de ce type particulier de recherche qui abordait l’envoi, l'utilisation de différents types d’ondes porteuses pour transmettre de l’information ou des instructions par les airs. Évidemment, au cours du processus, ils réalisèrent que ces genres de choses avaient des effets sur d'autres personnes. Par exemple, regardez la question des soi-disant « enlèvements aliens », c’est très probablement une histoire de couverture qui fut créée pour masquer le fait qu’ils expérimentaient ce genre de choses, envoyaient ces types d’instructions ou apprenaient à moduler la transmission afin que leurs sujets de type « Greenbaum » puissent les capter plus facilement. Ils étaient capables, à un certain moment, je crois à la fin des années soixante, début des années soixante-dix, de transmettre des mots directement dans le cerveau sans dispositif intermédiaire, autrement dit, vous n’avez pas besoin de prendre un téléphone, vous êtes assis dans la pièce et ça entre dans votre tête. Évidemment, il y a une autre technologie qui était utilisée, et je pense que ça s’appelait un neuro-phone, c’était très similaire à un neuro-phone, où un individu se ferait avoir et serait dissocié et apprendrait un certain système de code. Et ce système de code pouvait être une série de points et de traits, pour ainsi dire, ou des « ons » et des « offs », ou de petits bips, ou quoique ce soit, et une fois que l’individu apprenait ceci en état dissocié et que c’était intégré dans son subconscient, plus tard, si le signal lui était envoyé, il pouvait être envoyé à une vitesse très, très rapide, parce que le subconscient pouvait le recevoir et plus ou moins le décompacter dans le cerveau et déchiffrer ce qui était transmis, même s’il n’en était pas conscient.


Il y avait un gosse en Australie il y a quelques années qui est en quelque sorte tombé sur une partie de cette technologie et il avait un petit site Internet là-dessus, nous le lisions avec grand intérêt, parce qu’il avait appris comment être capable d’envoyer ce genre de signaux à travers la peau. Il était étudiant à l’université et il a réussi à faire accepter à certains de ses amis d’être les sujets de ses expériences et ce qu’il faisait, il les mettait sous hypnose, qui est un état dissocié, et il leur enseignait ce langage codé, probablement une série de bips qui représentaient des lettres, et les lettres pouvaient être assemblées pour faire des mots, des phrases, etc. et cela pouvait être accéléré énormément au moyen de la technologie, parce qu’il pouvait alors prendre, disons, par exemple, un scénario de jeu vidéo, et le faire fonctionner au moyen de son programme informatique qui convertissait alors tous les mots, comme « Joe s’est levé à 7 heures du matin et il est allé au magasin et il a acheté un beignet et a bu du lait et ensuite il a pris sa voiture et il est allé au parc et a pêché. » Vous avez donc une simple petite histoire comme ça et vous l’avez convertie dans ce code et ensuite vous l’avez transmise au destinataire par la peau. Il mettait ces petites électrodes sur leur peau et par une série d’impulsions, cela passait à travers la peau et, par cet organe tactile, cela allait ensuite dans leur subconscient, en contournant complètement le conscient; le conscient n’était pas au courant, je veux dire, je suis sûre qu’ils étaient conscients de l’électrode et qu’il y avait une sensation un peu bourdonnante, mais n’avaient pas idée que tout un scénario sur une période de cinq ou dix minutes avait été transmis à leur subconscient à travers leur peau. Et ensuite, ils se levaient, bien sûr, et ils jouaient le scénario parce que, étant transmis directement au subconscient, ils croyaient que c’étaient leurs propres pensées, ils croyaient qu’ils pensaient à se lever à 7h30 et aller au magasin manger un beignet. Ils croyaient que puisque cela se développait dans leur propre subconscient, que parce qu’ils décidaient alors de prendre leur voiture et d'aller au parc et pêcher, que c’étaient leurs propres pensées auxquelles ils pensaient à faire ça et parce qu’ils pensaient à le faire, que c’était ce qu’ils voulaient faire et ils n’avaient PAS idée que tout ce scénario avait été transmis à leur subconscient par un petit dispositif, une petite électrode qui avait envoyé les signaux à travers la peau. Inutile de dire que dans un délai très court, ce site web a disparu de l’Internet et nous n’avons jamais pu trouver quoi que ce soit sur ce type depuis lors. Nous soupçonnons qu’il travaille dans un laboratoire souterrain ou quelque part, parce qu’il avait fait cette découverte des plus intéressantes par lui-même, c'était donc un type assez intelligent. Il avait écrit, à l’époque, sur le fait qu’il avait expérimenté sur plusieurs de ses amis et qu’il avait arrêté parce que certains de ses amis commençaient à devenir un peu cinglés envers lui. Et ils n’étaient pas capables de contrôler ce qui avait été, vous savez, quelque chose avait été ouvert en eux, et ils n’étaient pas capables de contrôler ce qui se passait. Le fait est qu’il est très possible que quand vous mettez quelqu’un dans un état dissocié et le rendez accessible à ce genre d’activité codée, Dieu sait ce qui flotte dehors dans l’atmosphère. Ils peuvent recevoir…


Henry: Cela nous ramène à HAARP.


Laura: Et cela nous ramène à HAARP parce que, oui, une fois qu’ils eurent travaillé sur ce genre de projets, alors l’idée était, évidemment, comme je l’ai dit, de faire parvenir l’information à votre destinataire, votre agent désigné, peu importe où il est. Bien, il y a un problème avec l’envoi de signaux sur la planète parce qu'il s'avère que la planète est ronde. Et quand vous envoyez certains types d’ondes, ces ondes, voyagent plus ou moins en ligne droite. Et quand vous avez une onde qui voyage en ligne droite autour d’une planète ronde, elle ne va pas vraiment autour de la planète ronde, elle part dans l’espace. Donc, si vous voulez être capable…


Henry: Donc les aliens sur d’autres planètes les captent et deviennent fous.


Laura: Oui… [petit rire]


Joe: Une bande d’aliens qui va au magasin chercher des beignets [rire général]


Laura: Oui, qui vont au parc et pêcher. L’idée est venue de créer ce qu’ils appellent une cavité neutre dans l’atmosphère, de créer un espace de type cavitaire clos pour l’utilisation de ces ondes, afin que quand vous envoyez l’onde de, disons, New York ou ailleurs, elle arrive à votre agent à San Francisco ou tous vos agents. Disons que vous ayez dix ou quinze personnes que vous avez programmées pour sortir et commettre des meurtres parce que vous voulez garder une certaine population terrifiée parce que peut-être ils ne sont pas loin de comprendre que leurs leaders ne sont pas ce qu’ils sont censés être, ils pourraient commencer à se regrouper et à avoir l'air un peu tapageurs, donc vous voulez les mettre dans un état de peur parce que dès qu’ils sont dans un état de peur, ils reviennent dans le rang. Vous créez donc cette cavité neutre dans le but d’être capable de faire rebondir vos signaux, afin qu’ils puissent toucher votre cible et évidemment avec la technologie informatique cela peut être assez spécifique, ils peuvent couvrir une zone spécifique, ils peuvent cibler des paramètres ou des périmètres particuliers, très spécifiquement et précisément. Alors, bien sûr, nous abordons la question de HAARP, parce que dans le but de produire d’autres types de signaux qui affectent réellement, et ici nous entrons dans une autre couche de ce qu’on appelle le contrôle mental, le contrôle des émotions des gens. La Marine faisait des recherches, je crois, dans les années trente ou quarante, et ils ont découvert que les ondes d’extrêmes basses fréquences peuvent engendrer des changements d'émotion ou un état émotionnel, qu’elles affectent le corps d’une manière particulière et qu’elles peuvent provoquer la stimulation de sécrétions d’hormones et de substances neurochimiques particulières. Donc, en expérimentant avec tous ces différents types d’ondes, naturellement, vous voulez avoir une installation où vous pouvez produire une ou toutes d’entre elles et vous voulez avoir la capacité de couvrir une zone aussi grande que possible, disons, toute l’Amérique du Nord, peut-être même l’Amérique Centrale. Et être capable d’envoyer n’importe quel groupe de signaux ou combinaisons de signaux à n’importe quels endroits à n’importe quel moment donné. Vous savez, vous avez un problème ici et vous voulez cibler cette zone particulière, vous avez un problème là-bas, vous voulez donc avoir un signal différent, un message différent qui aille là-bas. Vous devez donc avoir une très grande installation pour produire toutes ces choses et elle doit être assez solide bien sûr pour faire le travail, et donc voilà ! Vous construisez quelque chose comme HAARP, qui est une station émettrice et ensuite vous créez une histoire de couverture disant que c’est pour le contrôle du climat ou que c’est pour toucher au climat ce qui, vous savez, je veux dire, les gens diraient [à voix basse] « Bien, pourquoi diraient-ils qu’ils essaient de bricoler avec le temps parce que c’est une mauvaise chose et les gens les pourchasseraient ». Bien, le truc est qu’ils savent que les gens vont penser qu’ils sont sur quelque chose, ils veulent donc qu’ils pensent qu’ils sont sur une chose fausse, la chose différente, et puis vous avez des choses comme les soi-disant « chemtrails ». Il est clair qu’il y a une certaine activité de chemtrails qui est conçue pour produire des maladies chez les gens parce que cela les maintient à croire que c’est juste conçu pour leur causer des maladies et alors ils ne réalisent pas que ce pour quoi les chemtrails sont faits réellement est de placer une matière sous forme de particule dans les couches supérieures de l’atmosphère pour créer la cavité neutre pour faciliter les ondes, depuis une installation comme HAARP. Et là, vous l’avez. Vous avez le système de contrôle mental le plus complet technologiquement dont on n’a jamais rêvé, je veux dire, les Atlantes n’ont pas pu faire mieux avec leur soi-disant « contrôle mental par cristal » et ici vous avez, ils le font, ils n’ont pas besoin d’implanter quelque chose en vous, il n’y a pas besoin d’aliens pour que cela fonctionne.


Joe: Bien, l’autre chose à propos de HAARP étant… l’histoire que HAARP est un mythe en rapport avec le contrôle du climat est que contrôler le climat est bien plus inoffensif que de contrôler les hommes.


Laura: Vous pouvez toujours dire, « Oui, nous avons fait des expériences avec le contrôle du climat parce que nous savions que le réchauffement global arrivait et nous essayions, nous le faisions juste pour VOUS. Nous essayions juste de découvrir la façon de VOUS sauver de la souffrance, vous tous les pauvres, pitoyables qui allez être affamés parce qu’il y a des famines, la sécheresse et des inondations à d’autres endroits, et vous êtes sans électricité. Nous le faisions juste pour VOUS. »


Henry: Bien cela nous donne une bonne transition vers ce qui peut être la partie finale de la discussion ce soir, qui est en rapport avec les catastrophes cycliques et comment le contrôle mental se relie aux catastrophes cycliques.


Joe: Bien, la façon évidente dont le contrôle mental se relie aux catastrophes cycliques, est que les catastrophes cycliques sont réelles, et à peu près personne sur la planète ne croit qu’elles sont réelles. C’est un bon argument pour déclarer que c’est plus du contrôle du mental.


Laura: Cela distrait les gens. Le contrôle mental distrait.


Henry: Cela distrait les gens et aussi si vous savez qu’il y a une catastrophe cyclique qui arrive, vous devez préparer la population. Une manière de les préparer serait de faire savoir que cela est en train d’approcher, afin que chacun en soit conscient et puisse prendre les précautions nécessaires.


Laura: De travailler ensemble…


Henry: Travailler ensemble, exactement.


Laura: Et dépenser de l’argent dans les préparations et la recherche et ainsi de suite. Mais…


Henry: Il est évident que ce N’est PAS le scénario qu’ils ont choisi. Ce qu’ils ont choisi c'est de garder tout le monde dans le noir, le scénario
« champignon » et non seulement de les garder dans le noir mais de rendre les gens aussi passifs et aussi susceptibles de devenir des victimes que possible.


Laura: Et il y a une raison à cela. Parce qu’encore une fois, quand vous commencez à penser à des humains psychologiquement déviants qui restent au pouvoir en vertu de leur capacité à tromper et duper la majorité de la population, cela signifie que quand la majorité commence à grandir un petit peu, ils veulent réduire ce nombre. Et cela a été, historiquement parlant, cela a été ce qui s’est passé tout au long de l’histoire. Par exemple, la situation pendant la Seconde Guerre mondiale quand ils commettaient le génocide sur les Juifs. Il y a suffisamment de preuves pour montrer que c’étaient les Juifs psychologiquement déviants qui étaient ceux qui oeuvraient avec les Nazis parce que, bien sûr, les gens normaux, les gens avec une conscience, les gens avec des sentiments, ne feraient pas ça, ils ne trahiraient pas leur propre espèce. Ici vous ne pouvez presque même pas parler en termes de religion ou d'appartenance ethnique, juste trahir un autre être humain. Les gens normaux ne vont pas faire ça. Cependant, les déviants le font parce qu’ils ne voient pas les gens normaux comme étant de leur propre espèce. Pour eux, c’est chacun pour soi, un monde où l’homme est un loup pour l’homme.


Joe: Plus que ça, ils ne ressentent aucune empathie.


Laura: Ils ne ressentent aucun lien. Bien sûr, il y a suffisamment de preuves pour suggérer que ce furent les Juifs psychologiquement déviants qui travaillaient avec les Nazis en choisissant qui devait ou ne devait pas être exterminé ou éliminé, ce qui signifiait qu’ils étaient capables de choisir leur propre espèce pour la préserver et s’assurer que les gens normaux, les gens qui ne trahiraient pas d’autres êtres humains étaient ceux qui allaient à la mort, ce qui signifie qu’une grande majorité de Juifs qui ont survécu à l’Holocauste étaient les déviants psychologiques et pas les normaux. Ce qui est un tout autre problème en lui-même, parce que maintenant vous avez une grande population de déviants dirigeant tout un pays en Israël et vous avez autant de déviants en positions dominantes dans les médias, les banques et d’autres affaires dans le monde entier, des sociétés etc. Parce que le fait est que ces types particuliers de déviants, de psychopathes et pathologies liées réussissent très bien dans les affaires, ils réussissent très bien dans toutes sortes de choses où trahir un ami ou trahir la confiance d’autres êtres humains ou utiliser d’autres êtres humains est la chose qui vous amène au sommet, en grimpant sur le dos d’autres gens pour arriver au sommet, ils réussissent très bien dans ce genre de monde, le monde capitaliste, en fait. Vous avez donc nombre de ces déviants qui réalisent que si le reste de la population du monde, les gens normaux, se réveillent jamais sur qui ils sont et ce qu’ils font, et ce qu’ils ont FAIT déjà dans les archives de l’histoire, qu’ils seront retirés du pouvoir et très probablement exterminés eux-mêmes. C’est pour eux une option inacceptable. Donc, que vont-ils faire ? Ils travaillent de manière distincte pour garder autant de personnes ignorantes de ce qui se passe sur cette planète que possible afin qu’autant de gens normaux soient maintenus dans le noir afin qu’ils MEURENT, tandis que les individus pathologiquement déviants, et je ne veux même pas les appeler des êtres humains, survivront. Ils survivront dans leurs bunkers, ils survivront avec tout leur pétrole intact, ils survivront avec leurs piles d’or et il y aura probablement cinq à dix millions de gens normaux qui survivront en réalité. Je veux dire que nous parlons de cataclysmes mondiaux qui pourraient facilement exterminer 90 à 96% de la population planétaire dans une très courte période de temps. Une fois que cela arrivera, il y aura alors tout juste assez de ces autres gens, ces gens normaux, pour être les esclaves des déviants pathologiques qui seront encore au pouvoir, ce qui est leur plan. C’est la raison ultime pour l’utilisation du contrôle mental et l’ultime raison pour laquelle les choses sont comme elles sont sur cette planète aujourd’hui et cela n’a rien à voir avec les races ou les ethnies ou même les religions, excepté que ces choses sont utilisées pour contrôler et diviser les gens. Cela a à voir avec deux types d’êtres humains. Cela a à voir avec les gens normaux qui sont majoritaires, les gens qui ont des sentiments, des émotions, des gens qui prennent soin des autres et les individus qui sont nés sans cet organe d’affection, qui sont nés en manquant de quelque chose de significatif que les êtres humains normaux ont et considèrent comme quelque chose de normal, le substrat évolutionnaire qui nous aide à nous identifier l’un à l’autre et à nous soutenir mutuellement, à prendre soin d’un autre, afin que quand une mère qui est arabe voit une autre mère qui est juive qui a un bébé malade, elle l’aidera et la même chose pour la mère juive qui voit la mère arabe avec le bébé malade, parce qu’elles sont mères et qu’elles se soucient des autres, des autres êtres humains, elles s’aideront mutuellement. Et ce sont des choses qui manquent et ce sont des choses qui sont manipulées en dehors de nous, qui sont contrôlées mentalement en dehors de nous, cette capacité à dire « c’est mal, quelqu’un est blessé et c’est mon travail, mon devoir de me lever et de les aider. »


Joe: D’abord et avant tout, je suis un être humain. Avant d’être un Arabe, avant d’être un Juif, avant d’avoir une affiliation religieuse, avant d’avoir toute affiliation raciale, je suis un être humain. Et nous remarquons que c’est une des choses qui n’a réellement pas existé au sein de l’Humanité depuis des millénaires, depuis l’introduction de la religion organisée.


Laura: Oui.


Joe: Et d’autres divisions créées délibérément…


Laura: …être capable de voir ce genre de division.


Joe: Ces concepts artificiels qui ont été imposés aux gens, d’être chrétien ou musulman ou de se voir comme étant d’une division raciale, d’abord et avant tout, plutôt que leur propre humanité.


Laura: Il semble que dans certains des plus anciens enseignements, vous pouvez voir des traces de cette idée qu’il y avait deux types d’êtres d'apparence humaine, il y avait des êtres humains qui prenaient soin des autres êtres humains, qui remplissaient leur devoir, qui étaient honorables et nobles et se sacrifiaient pour d’autres gens et puis il y avait l’autre genre, et vous trouvez les traces de cela dans certains des plus anciens enseignements. Donc, même dans un des plus anciens de tous, qui est la Bible, il est dit que les fils de Dieu regardèrent les filles des hommes et dirent qu’elles étaient belles, et les prirent pour femme et ce fut le mélange de la génétique. Donc maintenant, n'importe quelle famille normale, à cause des lois de la recombinaison génétique peut produire un psychopathe ou un couple psychopathique peut produire un enfant normal, un enfant qui a des émotions, un enfant qui a le substrat normal de l’être humain. C’est réellement une sorte de tragédie quand vous y pensez, parce que nous sommes tous contrôlés mentalement ou avons un lavage de cerveau pour croire que tout le monde a une âme, que tout le monde est pareil, et qu'ils sont tous comme nous. Mais ils ne le sont pas, et c’est la réelle différence entre les êtres humains, cela n’a rien à voir avec la race, la religion, la couleur, l’ethnicité ou l’affiliation syndicale.


Joe: Juste pour revenir à la question, qui venait d’un lecteur, qui était les catastrophes cycliques, le lecteur voulait que nous parlions des catastrophes cycliques naturelles mais ce que vous venez juste de dire amène une idée intéressante, en ce qu’il y a certainement des catastrophes cycliques naturelles et il y a un tas de preuves, bien, il y a une certaine quantité de preuves à cela, mais nous pourrions dire aussi que les catastrophes cycliques ont une autre source, une source d’origine humaine ou comme tu l’as dit, tu ne veux pas les appeler des êtres humains, mais certainement il peut y avoir des catastrophes apportées par les actions de cette foutue vision du monde inhumaine que les psychopathes ont et certainement si de telles personnes s’élèvent à des positions de pouvoir presque total au point de pouvoir facilement induire une catastrophe, une catastrophe mondiale, et ils l’ont peut-être fait dans le passé. Qui dit que certains événements dans le lointain passé n'ont pas été précipités par ces personnes.


Laura: Bien, dans un certain sens, vous pourriez penser à ceci en termes d’études écologiques des populations animales, par exemple, prendre un écosystème particulier qui est habité par des renards et des lapins, par exemple, et étudier la population de lapins par rapport à celle des renards sur une longue période et vous remarquerez que pendant une certaine période, les lapins se multiplieront exponentiellement et puis les renards commenceront à tuer et à manger les lapins et parce qu’il y a plein de lapins, il y a plein de nourriture pour les renards, les renards deviendront donc gras et effrontés et produiront plus de progéniture et il y aura de plus en plus de renards, mangeant de plus en plus de lapins, jusqu’au point où les lapins auront disparu, ou presque tous les lapins, excepté les plus intelligents. Et ensuite les renards commenceront à mourir de faim ou à s’entre-dévorer parce qu’ils n’ont pas assez de lapins pour se nourrir. Et dès que la population de renards a été réduite, alors, la population de lapins recommence à croître, et ensuite tout recommence encore et encore. Bien, c’est probablement très similaire à ce qui se produit avec ces deux types d’êtres humains. Tant que la minorité pathologique commence à croître en nombre exponentiel, comme il semble que cela a été le cas, pendant probablement les dernières quarante ou cinquante années, avec toute l’histoire de l’amour libre des années soixante, il fut très facile pour les psychopathes de voyager dans tout le pays et de propager une descendance en masse, parce que tout psychopathe donné peut féconder des centaines de femmes au cours de sa vie parce qu’il vit avec une, la féconde, disparaît, l’abandonne, en trouve une autre, la féconde, a des épouses multiples, ou quoique ce soit. Tandis que pour les êtres humains normaux, ils forment des liens engagés et un couple produira un nombre limité d’enfants du type normal, ils n’ont donc pas la possibilité de produire autant de progéniture que les psychopathes, donc quand vous avez une société comme nous avions dans les années soixante ou soixante-dix, où le thème de l’époque était l’amour libre, le sexe libre, vous ne pouvez pas être avec celui que vous aimez, aimer celui avec qui vous êtes, etc., il y a eu indubitablement toute une génération de nombreux, nombreux, nombreux psychopathes qui sont nés à cause de cette attitude particulière. Et nous voyons maintenant toute l’idée du droit chrétien de refuser à une femme un avortement si elle a été violée, ou les pilules du lendemain, ou quoique ce soit d’autre, et c’est simplement quelque chose qui facilite l'expansion de tas de psychopathes ou de psychologiquement déviants dans la population humaine. En prenant du recul froidement, regardez simplement, c'est comme les lapins et les renards, et il y a de nombreux, nombreux renards maintenant et seuls les lapins intelligents survivront.


Henry: Nous terminerons là pour cette semaine. Si vous souhaitez discuter d'une des idées que nous avons soulevées, vous pouvez aller sur le forum Signs of the Times, il y a un lien sur la page Signs of the Times à www.Signs-of-the-Times.org. Cette semaine nous allons vous quitter avec une petite musique qui vient de France à la suite du coup de boule de Zidane. C’est une chanson qui a été écrite le lendemain qui a…


Joe: Eu du succès.


Laura: Emporté le monde dans la tempête.


Henry: Emporté le monde dans la tempête, oui, ça a pris comme une traînée de poudre.


Laura: Et ils vont même en créer une nouvelle danse, où vous dansez et donnez un coup de boule à votre partenaire.


Henry: Assurez-vous que c’est un psychopathe. [Rires] Donc merci à vous et rendez-vous à la prochaine fois.



Traduction française: Henri R.





source:
momie http://futurquantique.org/les-podcasts/47-les-transcriptions/364-podcast-63-controle-mental-haarp-et-la-catastrophe-a-venir




Dernière édition par invitée le Jeu 31 Mar 2011 - 0:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL   Dim 27 Juin 2010 - 13:08



Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL   Mer 30 Mar 2011 - 22:31

HAARP : L'ARME ULTIME







« Exprimer une idée est une activité difficile à laquelle il faut s’exercer; la télé supprime cet exercice; nous risquons de devenir un peuple de muets, frustrés de leur parole, et qui se défouleront par la violence. » Albert Jacquard (Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, p.18, Ed. Québec-Livres) Le système H.A.A.R.P. (Highfrequency Active Auroral Research Project) est un programme américain de recherches sur les hautes fréquences des aurores boréales. Composé de trente-six antennes érigé en Alaska, dans une station météo, à 300 km à l’Est de l’Anchorage, il se livre officiellement à des recherches sur l’ionosphère. Il s’agirait, en réalité, d’un projet scientifique secret pour défendre la Terre contre une attaque imminente venue de l’ espace.

L’un des premiers brevets concernant des systèmes de type radio émetteurs du projet H.A.A.R.P. avait pour projet un site de plus de 70 km de diamètre utilisant de grandes quantités d’énergie électrique fournies par les turbines de centrales fonctionnants au gaz naturel. Le système, tout en rendant obsolète le système de laser destructif à rayons X cher au président Reagan dans le cadre du programme anti-missile de la " guerre des étoiles ", du temps de la présidence de Ronald Reagan et abandonné depuis, permettrait de concevoir un bouclier de protection globale rendant inopérant tout système de navigation et de guidage de n’importe quel missile en vol et ce, sur n’importe quel point du globe. Pour tenter de donner une vague définition du système du projet H.A.A.R.P., on pourrait associer l’image d’un four à micro ondes et celle des aurores boréales visibles dans cette partie du globe. L’une des applications serait d’utiliser ces " Lumières du Nord " et d’en faire un transmetteur gigantesque, un miroir résonnant capable de renvoyer des signaux en direction de points terrestres spécifiques comme par exemple les sous marins nucléaires. Une interaction des vents solaires et des champs magnétiques terrestres est utilisée pour constituer des antennes virtuelles pouvant atteindre plusieurs milliers de kilomètres d’envergure. Le système prochainement mis en place developpé par les techniciens du H.A.A.R.P., est un émetteur surpuissant, l’Ionospheric Research Instrument, ou IRI qui enverra des fréquences du même ordre que celles des aurores boréales, et de ces vagues radio-stellaires (rayonnements de particules à haute énergie) perturbant parfois les communications hertziennes. IRI déploie ses antennes sur plusieurs hectares. En émettant ses puissantes radiations electro-magnétiques vers le ciel, la station "chauffe" l’ionosphère et contrôle les émissions de plasmas responsables des aurores boréales et de l’activité électrique de la très haute atmosphère. Ce qui crée dans le ciel un "effet miroir" sur lequel tous les autres signaux électromagnétiques viennent se refléter.



Mais quel rapport, direz-vous, avec les E.T. ? Tout d’abord, Le Pentagone est le principal pourvoyeur de fonds et le programme est entièrement patronné par le DoD (US Department of Defense), et est officiellement destiné à mettre au point des émissions radio non-interceptables et non-perturbables, ainsi qu’à intercepter et/ou perturber des communications adverses. L’idée de base de ce nouveau concept d’arme est de générer un faisceau d’ondes radio d’une intensité énorme (1.7 Gigawatts - 2.8 à10 MHz d’après les calculs de J-P Petit) en direction de la haute atmosphère selon le mode opératoire inversé d’un radio télescope puisqu’il s’agit d’émission et non de réception, afin d’y provoquer l’ionisation de certaines particules neutres par l’échauffement des électrons à certaines altitudes. N. Tesla avait baptisé ces ondes " ondes stationnaires terrestres ". L’ionosphère serait alors utilisée comme des lentilles, un miroir ou un système d’antennes. L’ionosphère constitue un bouclier électrique contre le bombardement cosmique constant de particules à haute énergie et les piège pour les empêcher d’atteindre la surface de la planète. De même, les techniciens du H.A.A.R.P. ont testé des émissions sur les fréquences ultra-basses pour mieux communiquer avec les sous-marins balistiques en patrouille. Mais ces ondes, dites ELF (Extremely Low Frequency) peuvent, dans certaines conditions, perturber ou arrêter le fonctionnement du cerveau, en "cassant" les échanges bio-électriques des neurones... Il n’en fallait pas plus pour dechaîner les soupçcons des ufologues sur le programme H.A.A.R.P.. Résumons les centaines de pages publiées aux Etats-Unis sur la question : Le programme H.A.A.R.P. vise à pouvoir maintenir des communications radios invulnérables. Or, qui est apparement capable d’interrompre aujourd’hui toutes les fréquences classiques ? Les OVNIs. Le programme H.A.A.R.P. vise à pouvoir envoyer des émissions radios sûres à très longue distance, même dans un environnement électromagnétique boulversé. Pour "négocier" avec qui, sinon les E.T. ? Le programme H.A.A.R.P. vise à envoyer vers le ciel des HEMP (High power Electromagnetic Pulse), en français VEHA (vagues électromagnétiques à haute énergie), capables d’arrêter le fontionnement et d’abbatre tout aéronef se propulsant selon un système électromagnétique et gravitationnel. Or quels sont ces aéronefs ? Je pense que vous avez deviné. Ce ne sont pas des avions, ni des missiles... Le programme H.A.A.R.P. developpe les radiations ELF capables de détruire les cerveaux à distance. Or, les E.T possèdent de toute évidence un cerveau, ce que la CIA, dans ses "X-Files" (dossiers secrets) ne doit pas ignorer. Bref, le Programme H.A.A.R.P. est démesuré par rapport à un compétiteur terrestre hostile, surtout depuis que la Russie n’est plus un adversaire sérieux. Pourquoi dépenser des milliards de dollars pour fabriquer des armes nouvelles surdimensionnées par rapport aux menaces de guerres internationales ? Et surtout, ces "armes éléctromagnetiques", font remarquer..., sont parfaitement inadaptées à des ennemis terriens ! Contre un missile ou un bombardier terrestre, les antimissiles sont efficaces et les rayonnments insuffisants. Pour les OVNIs, c’est exactement l’inverse ! Si le pentagone ne savait pas parfaitement que nous sommes confrontés à une inquiétante surveillance et intrusion d’un ou de plusieurs peuples galactiques, ils ne dépenseraient de telles sommes, dans le plus grand secret, pour fabriquer des armes éléctromagnétiques inutiles contre une technologie terrestre. Haarp serait donc un bouclier contre de possibles envahiseurs extra-terrestres.


La deuxième phase du projet Blue Beam (autre nom du projet HAARP), conjugerait la télépathie avec l’électronique, les systèmes d’émission, de réception où les ondes ELF, VLF et LF peuvent atteindre chaque personne à l’intérieur de sa conscience en vue de persuader que c’est son propre dieu qui lui parle depuis les profondeurs de son âme. De tels rayonnements envoyés par les satellites peuvent s’entremêler avec la pensée pour former ce qu’on appelle la pensée artificielle diffuse. Des expérimentations à ce propos auraient eut lieu dans différents pays. Dans certaines circonstances, une impulsion à basse fréquences peut produire des signaux auditifs pour un seul individu alors qu’ils demeurent inaudibles pour les autres. L’utilisation, par des militaires ou les forces de police, des propriétés des champs éléctromagnétiques afin d’influencer le comportement et les facultés mentales d’un individu (mind control) est de plus en plus envisagée comme alternative à des armements conventionnels dans certaines situations (prises d’otages, rebellions...). Ces types d’armements, developpés notamment dans des laboratoires tel que celui de Los Alamos, s’intègrent dans la catégorie émergente des "Armes non létales" (Non Lethal Weapons, NLW ; armes à énergie dirigée, armes à radiofréquences, micro-ondes pulsés, lasers, basses fréquences, ultrasons et infrasons sont quelques unes des dénominations et variantes de ces nouvelles technologies. Ces ondes sont émises sous forme d’impulsions très courtes (de l’ordre de quelques nano secondes) et à saut de fréquence. Ce qui les rend difficiles à détecter, quasi-invisibles). Si elles peuvent effectivement proposer, dans certains cas, une étape intermédiare avant l’usage d’armes conventionnelles létales, elles posent aussi de nouvelles questions dans la mesure où la disinction entre leur applications militaires et civiles devient de plus en plus floue. Aux Etats-Unis, ces nouvelles catégories d’armements sontr déjà developpées dans le cadre d’associations entre le DoD et le Departement de la Justice. Une situation qui commence à inquiéter les mouvements attachés à la défense des droits de l’homme, de la vie privée ou des libertés politiques et d’opinions. Pour illustrer les dangers de cette fuite en avant, livrons à notre méditation ces quelques lignes, puisées dans un document publié en 1996 par le Scientific Advisory Comittee de l’US Air Force (U.S Department of Commerce, 1996), sous un paragraphe intitulé "Biological Process Control" : « ...Avant la moitié du XXIème siècle, il y aura de fait une explosion dans le domaine de la neurologie... On peut envisager le développement de sources d’énergie éléctromagnétique dont le signal peut-être pulsé, mis en forme et dirigé, qui pourra être couplé avec le corps humain d’une manière qui permettra d’empecher les mouvements musculaires volontaires, de controler les émotions (et les actions), d’endormir, de transmettre les suggestions, d’interférer avec la mémoire à court comme à long terme, de produire l’acquisition d’expériences, ou d’effacer des expériences acquises. Ceci ouvrira la porte au développement de nouvelles capacités qui pourront être utilisées dans un conflit armé, une action terroriste ou une prise d’otages, et pour la formation... Il apparait aussi possible de créer un discours de haute fidélité dans le corps humain , potentialisant une suggestion ou une direction psychologique. Lorsqu’une pulsation micro-onde puissante, de l’ordre de gigahertz, atteint le corps humain, une très petite élévation de température apparaît. Celle-ci est associée à une soudaine expansion des tissus légèrement échauffés. Cette expansion est suffisament rapide pour provoquer une onde acoustique. Si un courant pulsé est utilisé, il devrait être possible de créer un champ acoustique interne dans la gammes des 5 à 15 kilohertz, qui est audible. Donc, il peut être possible de "parler" à des adversaires choisis, d’une façon qui serait la plus perturbante pour eux. En comparaison de la discussuion du paragraphe ci-dessus, le concept consistant à impimer l’acquis d’une expérience est très spéculatif, mais néanmmoins très excitant... En supposant que nous comprenions comment nos expériences sont acquises et répétées, il pourrait être possible de pousser ce concept une étape plus loin et de dupliquer l’acquis d’une expérince dans un autre individu. ... Comment ceci peut-être réalisé, et ceci peut-il être réalisé, ce sont là des inconnues importantes. L’impact d’un succés confondrait l’imagination. ».


Enfin, en utilisant certaines fréquences, il serait possible d’interférer avec le spectre cérébral. L’exposition à ces ondes peut provoquer fatigue, maux de tête, dépression du système immunitaire. Il existe une association de citoyens, CAPT (loi 1901), concernés par l’absence de débats et de législation se rapportant aux armes électroniques et plus particulièrement aux psychotechnologies qui peuvent interagir avec le cerveau et le système nerveux pour perturber les fonctions sensorielles ou pour neutraliser complètement les personnes telles que l’arme HAARP. Nous pourrons analyser par la suite des extraits émanant de leur source. Voici les remarques du Professeur José Delgado, physiologiste à l’Université de Yale, telles qu’elles ont été transcrites le 24 février 1974 dans l’édition du “Procès Verbal des séances du Congrès américain”, numéro 26, vol. 118. : « Nous avons besoin d’un programme de psychochirurgie pour le contrôle politique de notre société. Le but est le contrôle physique de l’esprit. Chacun qui dévie de la norme donnée peut être chirurgicalement mutilé. L’individu peut penser que la réalité la plus importante est sa propre existence, mais c’est seulement son point de vue personnel. Même si cette attitude libérale est très séduisante, ceci manque de perspective historique. L’homme n’a pas le droit de développer sa propre façon de penser. Nous devons contrôler le cerveau électriquement. Un jour, les armées et les généraux seront contrôlés par stimulation électrique du cerveau. » Des manipulations du système nerveux par des champs éléctromagnétiques provenant d’écrans ont été expérimentées sur un sujet humain chez qui des effets physiologiques ont été observés en réponse à la stimulation de la peau avec de faibles champs électromagnétiques qui sont pulsés à certaines fréquences proches des ½ Hz ou 2.4 Hz, afin de provoquer une résonance sensorielle. Beaucoup d’écrans d’ordinateurs et TV émettent des champs électromagnétiques pulsés avec suffisamment d’amplitude pour provoquer une telle excitation, quand des images pulsées s’affichent. Il est donc possible de manipuler le système nerveux d’un sujet en envoyant des images pulsées affichées sur un écran d’ordinateur voisin ou sur un ensemble TV. Dans ce dernier cas, l’image pulsée peut être contenue dans le programme ou bien elle peut être superposée en modulant un signal vidéo, soit comme un signal RF ou comme un signal vidéo. L’image affichée sur un écran d’ordinateur pourrait être pulsée efficacement par un simple programme informatique. Pour certains moniteurs, des champs électromagnétiques pulsés capables de susciter des résonances sensorielles chez des sujets se trouvant à proximité pourraient même être générés, alors que les images affichées sont pulsées avec une intensité subliminale. Inventeurs : Loos, Hendricus G. (3019 Cresta Way, Laguna Beach, CA 92651). (N° de dossier : 872528/Déposé : 1er juin, 2001/Classification internationale : A61N 002/00, A61B 005/04, A61M 021/00/Classification américaine actuelle : 607/27, 600/545/Domaine de recherche : 600/9-27, 545 313/419 324/318 378/901 434/236/source : CAPT ) Aussi, des transmissions de sons dans la tête d’un individu, en irradiant sa tête avec des micro-ondes à des niveaux de fréquences de 100 MHz à 10 000 MHz qui sont modulées pour former un type d’ondes bien particulier, ont été entreprises par des personnes travaillant sur le projet Haarp. Cette onde prend la forme d’impulsions périodiques récurrentes de très courte durée modulées en fréquence. Chaque impulsion est composée de 10 à 20 pulsations également espacées et très rapprochées les unes des autres. La largeur de chaque impulsion se situe entre 500 nanosecondes et 100 microsecondes. La largeur de la pulsation se situe entre 10 nanosecondes et 1 microseconde. Les impulsions sont modulées en fréquence par l’information audible afin de créer l’impression d’entendre chez la personne dont la tête est irradiée. Inventeurs : Brunkan ; Wayne B. (P.O. Box 2411, Goleta, CA 93118). (N° de dossier : 202,679 Déposé : 6 juin, 1988 Classification internationale : A61N 5/00 Classification américaine actuelle : 607/56 Domaine de recherche : 128/420.5, 804, 419 R, 421, 422, 746 ; 381/68/source/CAPT) D’après Marc Filterman, expert en électronique de défense, un des meilleurs spécialistes de ces questions et auteur “des armes de l’ombre„ : « Des armes pour influencer insidieusement le comportement des individus sont disponibles sur le marché. Il ne fait aucun doute que certaines ont déjà été utilisées. La firme Rafaêl en Israël par exemple dispose d’un département spécialisé sur les armes EMP/HPM qui fabrique ces nouvelles technologies. [...] C’est lors du cinquième congrès de l’European Bioelectromagnetics Association en janvier 1992 à Bruxelles, que H.E. Girard a dévoilé l’existence de la directive 138 de Georges Bush du 03/04/84 autorisant l’utilisation d’ondes électromagnétiques comme arme sur des citoyens américains mais aussi étrangers. Cette conférence traitait des „Effets des radiations hyperfréquences sur les systèmes neuromusculaires, et les développements récents dans les technologies du contrôle politique. On peut affirmer que l’on sait maintenant saturer l’activité cérébrale des troupes au sol par des signaux électroniques. » En conclusion de ce chapitre il ajoute : « Des armes favorisant l’autosuggestion des individus sont disponibles aujourd’hui et leur descriptif a été réalisé dans des cercles très fermés. Le danger, c’est leur utilisation possible dans des démocraties, afin de faire des populations des troupeaux passifs ». Ces moyens peuvent être utilisés pour leur faire adopter à leur insu, un mode de pensée unique. Quelques associations et cabinets d’avocats américains se préoccupent déjà de ces risques d’un nouveau genre, dont certains faits révélés semblent cautionner des utilisations individuelles, ou ciblées, voire de masse. Un certain nombre d’individus ont été confrontés à l’utilisation incontrôlée, arbitraire et occulte de ces technologies avancées. Les enjeux qui entourent ces systèmes d’armes empêchent le sujet d’être débattu. En attendant, tous les abus sont possibles car des appareils rudimentaires peuvent être construits par de bons électroniciens, des systèmes plus sophistiqués peuvent être acquis sur des marchés parallèles en l’absence de tout contrôle et aucun garde-fou ne protège les citoyens ordinaires des essais et dérives possibles. Les armes sont invisibles et la preuve est difficile à apporter, par conséquent "les victimes" n’arrivent que rarement à se faire entendre. A Knaresborough, les attaques sur le système sensoriel ne sont pas limitées aux plaisirs que procure un jour de marché. Dans sa maison située à High Street, John Allman déclare que les voix invisibles qui ont commencé à le bombarder il y a six ans sont plus intrusives que d’habitude. Tandis que des étrangers fouillent dans ses pensées, il fait plus ou moins la même chose : deviner ses pensées.Vous vous dites sûrement, « ce type est dingue, paranoïaque, excentrique ». Comme il l’admet lui-même, plus il en dit, moins il est crédible. Commençons par les fondamentaux de son histoire. En 1998, alors qu’il habitait au Hampshire mais travaillait à Hull, il a commencé à être la cible de voix à la fois masculines et féminines. Il n’a aucune idée de qui ils sont. Bien qu’il soit peu disposé à révéler les détails de ce qu’il entend, les intrus en savent beaucoup sur lui. Qu’il a 51 ans, qu’il est croyant, développeur de logiciels, divorcé avec quatre enfants et trois petits-enfants, et actuellement marié à une infirmière sud-africaine dont la mère était une amie de Nelson Mandela.[... ] Allman s’est mis à chercher d’autres explications qu’une schizophrénie et raconte qu’il a commencé à explorer l’univers des armes de "manipulation". Tromper le cerveau à des fins militaires et politiques avec du son n’est pas nouveau. Le concept a émergé pendant la seconde guerre mondiale, s’est développé pendant la guerre froide, et aujourd’hui, les applications de voix dites intérieures, les technologies influençant le comportement sont confirmées par des sources tels que des rapports officiels de l’armée américaine. Le roman de Richard Condon, le candidat des Mandchous, décrivait, il y a 45 ans, des possibilités semblables. Une nouvelle version du film déplace l’intrigue, qui était à l’origine pendant la guerre de Corée pour la situer pendant la première guerre du Golfe, et remplace les Soviétiques par le monde des Affaires dans le rôle des méchants, mais le thème central est toujours le lavage de cerveau. Un soldat fait prisonnier reçoit une puce programmée, activée des années plus tard pour qu’il assassine un candidat présidentiel américain. Est-ce très éloigné de la réalité ? Un site militaire fait référence « à une arme non-létale qui comprend un dispositif neuro-électromagnétique utilisant la transmission par micro-ondes de sons dans le crâne de personnes ou d’animaux... » À Knaresborough, un homme aux cheveux argentés à l’allure soignée, entouré de dossiers et papiers de recherches, pense qu’il est une victime. Allman a dû affronter le ridicule, la nervosité et l’apathie depuis qu’il a fondé il y a quatre ans une petite organisation appelée « Chrétiens contre l’esclavage de la pensée ».[... ] Allman déclare qu’on empiète sur ses droits à chaque fois que des voix émettent dans sa tête. Mais pourquoi le choisir à lui ? « Je n’en ai aucune idée. Je suis sûr qu’ils, quels qu’ils soient, sont après de plus gros poissons ou des objectifs plus importants sur le long terme. Ma seule explication serait, que je ferais partie d’une expérience terrifiante. Les gens ordinaires comme moi sont peut-être utilisés pour tester les dernières technologies ». Interférer avec les processus de pensée est déjà possible, mais jusqu’à quel point ? Et si les applications pour le contrôle du cerveau sont une chose, quels messages peuvent-ils avoir l’intention de transmettre ? Les cibles les plus évidentes semblent les leaders politiques et militaires. Son groupe fait campagne pour que la surveillance ou l’influence de la pensée humaine par la technologie sans le consentement de la personne, soit déclarée un crime contre l’humanité. En 1999, Lors d’ un rapport sur l’environnemnt, la sécurité et la politique étrangère qui a donné lieu à la résolution du 28 janvier 1999, le Parlement européen a demandé « que soit établi un accord international visant à interdire au niveau global tout projet de recherche et de développement, tant militaire que civil, qui cherche à appliquer la connaissance des processus du fonctionnement du cerveau humain dans les domaines chimique, électrique, des ondes sonores ou autres au développement d’armes, ce qui pourrait ouvrir la porte à toute forme de ’manipulation de l’homme’ ». Le potentiel disponible engendré par le système du projet H.A.A.R.P est absolument fantastique et peu de citoyens au monde on conscience de la révolution profonde qui va s’appliquer aux moyens de servitude dont va pouvoir disposer un jour ou l’autre une élite qui rêve d’un controle de l’humanité. Pendant que vous lisez ces lignes, les ingénieurs travaillent toujoursn à 20 km à l’ouest de la Top Higway,près de la petite ville frigorifiée de Gakona , en Alaska, dans une station météo bizarre financée par le Pentagone. Ils travaillent sur H.A.A.R.P, et dans ces régions septentrionales, le ciel est très clair, la nuit. Le spectacle des étoiles est merveilleux et n’a rien de menaçant.




« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell, auteur de 1984


Buda
16 juillet 2005




source:
frankenstein http://www.ovni.info/imprimersans.php3?id_article=231&nom_site=OVNI.info&url_site=http://www.ovni.info





En ce qui concerne l"hypothèse de l'utilisation de HAARP contre une intrusion extra-terrestre,lire «CONFIDENTIAL», cet étrange récit de Dan Eden faisant le lien entre certains sites antiques et installations de sites HAARP (en anglais).
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t426-nos-anciens-dieux-annunakis-vont-ils-revenir (post du Mar 2 Fév 2010)

Pour en savoir plus sur le Projet Blue Beam, consulter la catégorie «Projet "Blue Beam».
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/f37-projet-blue-beam


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL   Aujourd'hui à 3:55

Revenir en haut Aller en bas
 
H.A.A.R.P. ET CONTRÔLE MENTAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Contrôle mental :: Technologies et contrôle mental-
Sauter vers: