TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Lun 5 Juil 2010 - 15:16

ZAGAMI ON THE INTERWEAVINGS OF ISLAM
WITH FREEMASONRY, THE VATICAN & THE JESUITS












Dear Brother Eric,


Thanks for posting this enthralling exchange [THE PAPAL POWER BEHIND THE IRISH POTATOE FAMINE]. Slightly hard to follow with two email exchanges interwoven & all of the colour selections, as I’d start to read one person’s text without having switched “heads”, etc.

Regarding Napoleon – & having been reminded by your recounted episode regarding the Pope’s chair & its pro-Islamic inscription ["Indeed, Napoleon's General Berthier arrested the pope in the Vatican, overturned St. Peter's chair, and found written in Arabic: "There is one god Allah, and Mohammed is his prophet."
Pius VI died in exile resulting in Puis VII coming to power who, in 1914, restored the Order via another Papal Bull. But why did Napoleon make war on the pope and his Vatican Empire? It is because Napoleon was a creature of the Jesuit Order. He was a Corsican, the very island were hundreds of Jesuits were confined after their expulsion from Spain, Portugal, France, Malta, Austria and most of Italy. Further, the pope had suppressed and extinguished the Jesuits with a papal bull in 1773. Napoleon's advisor was the Jesuit Coadjutor Abbe Sieyes, the Second Consul. Napoleon never made war on the Jesuits as the Order did not legally exist.
Napoleon made war on all the other Orders, especially the Dominicans having taken away the Inquisition from the Jesuits and having burned several Jesuits at the stake in Portugal."] - I would like to quote from Hancock & Bauval’s “Talisman” Pp 401 & 402:


“In a mere two years Napoleon had risen from being an obscure artillery officer amidst the “Terror” of 1794 to Commander-in-Chief of the army by early 1796. A week after his appointment as Commander of the French army in Italy, Napoleon had married the esquisitely beautiful Josephine Beauharnais, widow of the Viscount of Beauharnais, a Freemason and nobleman who, like many others of his estate, had ended up on the guillotine in 1794. ….

“Josephine seems to have been attracted to Freemasonry quite early in her career – perhaps partly because it was considered to be very fashionable among women of the aristocracy and partly because her first husband, the Viscount de Beauharnais, had been a prominent Freemason who came from a family of illustrious Freemasons. Josephine was probably initiated in women’s Freemasonry at Strasbourg, while her husband the Viscount was Commander of the Rhine army. Long afterwards, their son, Eugene de Beauharnais, who now was about to go to Egypt with Napoleon, would become Grand Master of the Grand Orient of Italy and also of the Supreme Council of the Thirty-third Degree in Italy.

When she become Empress of France in 1804 Josephine was elected as the Grand Mistress and Patroness of women’s Freemasonry in Paris. …

“Being a Freemason initiated in the ancient mysteries, and now with all this post-Revolution talk of deism, it may be possible that Josephine had begun to take an interest in Islam and may even have privately encouraged Napoleon to bring it into the fold of Western Europe. For it is well known that her first cousin and closest friend, the beautiful Aimee Duburcq de Rivery, had been kidnapped by Arab pirates and sold to the harem of the Sultan of Turkey, Abdul Hamid I, where she soon became his favourite concubine and bore him a son, the Emir Mahmoud. When the old sultan died, Aimee became the mistress of the heir-apparent, the young and glamorous nephew of the Sultan, the Emir Selim, over whom Aimee was to wield enormous influence by turning him into a keen Francophile. There thus existed a ‘dynastic’ link between Josephine of France and her cousin the ‘Sultana’ of Turkey, a connection which might have brought the Middle East and Islam within Josephine’s and Napoleon’s minds, he would one day write to her from Egypt these curious words: ‘I saw myself founding a new religion, marching into Asia, riding an Elephant, a turban on my head and in my hand a Koran that I would have composed to suit my needs.’

But whether or not such words were written in jest, we shall never know.”


Which also reminds me of certain things that Zagami said relating to Islam & Freemasonry in our April 30 interview (transcribed by Halvor of Xiandos.info & posted at
cligno doré https://en.xiandos.info/Troy_interviews_Leo_Zagami_-_April_30,_2008):

T: Sure. There’s one thing that I was wondering about, is, Alan Watt, he alleges that the masonic system actually goes up to 360 degrees. What’s the truth in that? ‘Cause you’re saying that these 100th degrees sounds pretty powerful. Is there are 360 degree structure?

L: You see, within the masonic circles there is people who elaborate further degrees like they elaborate… that they are offering cups of coffee, I mean (chortles). Obviously, there is a certain structure of degrees which I have mentioned in the past. It doesn’t go above 100, because 100 is the maximum that I know about, and that I have been witnessing. I never heard about degrees going above that.

T: No. So, is the Memphis and Mizraim then the highest of the masonic system?

L: Yeah, well, but I told you also that probably more important than the Memphis and Mizraim, within the Memphis and Mizraim only for the highest-level initiates, is the practice of Turkish-Ottoman freemasonry, which is a secret practice that was used by the nazis and by an intel [?] used by Rudolf von Sebottendorff of the Thule Gesellschaft, so…

T: And what kind of a degree structure have they got? What has they got to…

L: That is a seven-degree structure, but [it] is a very particular structure because [it] is connected to the Qur’an and to the use of the Qabbalistic use of the phrases of the Qur’an, and that’s what also is connected to the family of the prophet Mohammed.

T: So, the Turkish-Ottoman freemasonry you were talking about before.. Is that.. what, more powerful than Memphis and Mizraim in terms of these esoteric circles, or.. How does that work?

L: [It] Is practiced only by the elite of the Memphis and Mizraim.

T: Really? So what degree up?

L: From 90 on. You know, you have to be at least a 90 of the Memphis and a 95 of the Mizraim. You have to be high in the level to…

T: Would there be many people at that level? Presumably not…?

L: No. For example, the practices of Ottoman-Turkish freemasonry are only made within the Ordo Illuminatorum Universalis in Monte Carlo, and between the members of the Ordo Illuminatorum Universalis have known these practices, because they are very powerful. Also, they are connected to the Gruppo di Ur and practiced in secret by the Gruppo di Ur, and the Gruppo di Ur has as one of the most important living members now, who is also presiding over the ancient pagan divinites of Ancient Rome, the great Roman judge Giudice Fenilli [?], and he’s in charge of keeping things together for the Gruppo di Ur, which is a very important structure which has opposed the Jesuits in the past, as you know.

T: Your Russian friend is involved in the Gruppo di Ur, isn’t he?

L: Yeah, but that is a different Gruppo di Ur, yes, but.. yeah, with the Russian alchemical circle in Moscow, yes.

T: So, if you’re saying that Fethullah Gulen was in charge of Turkish-Ottoman freemasonry, and if you’re saying that the Ordo Illuminatorum Universalis is essenti.. Am I correct in…

L: So, basically we have an internal problem there, yes. I mean, obviously, now we have to reject all the parts that are connected with Turkish-Ottoman freemasonry because we have discovered them to be corrupt from the roots, so they will have to be in any way eliminated from our circles.

T: so, does that mean within the Ordo Illuminatorum Universalis there’s a seven-degrees structure and that [?], as well?

L: Of the Ottoman freemasonry and the Sufi practices, yes.

T: Yup, and is there any other degree structure within it?

L: I mean, the internal affairs of the Ordo Illuminatorum Universalis are basically the study and practice of the highest level systems of initiatic tradition in the West.

T: Yeah.

L: And not only in the West.

T: What.. So, you’re including, like, Martinism and Rosicrucianism and Scottish Rite masonry and the Rectified Rites. Does it include all of that [..]?

L: But we also include the Tibetan Buddhism, the Taoism. I mean, we go above the borders of western initiatic system in the Ordo Illuminatorum Universalis we make ourselves acquainted with the highest-level techniques of all the systems.

T: Whos directing that Turkish-Ottoman freemasonry at the moment?

L: Fethullah Gulen and Harun Yahya.

T: OK, so Fethullah Gulen, and Harun Yahya, what, is he his assistant in it?

L: No, Harun Yahya has his own school and Fethullah Gulen has his own. They are two different masters.

T: OK, and this is both within Turkish-Ottoman freemasonry?

L: Yes.

T: ‘Cause you’ve also mentioned before that the Rosicrucians and the Martinists are conidered the true Illuminati…

L: …because Turkish-Ottoman freemasonry is very important because it’s being utilized for manipulationg the whole nazi thing, and in a way, the Ottoman empire that had died revenged their own position because Atatürk has persecuted the family of prophet Mohammed, so as a revenge thing the family of prophet Mohammed created nazism.

T: Mmm…

L: So, that’s why the family of my wife is so important, because they are in charge also of the highest level of Turkish-Ottoman freemasonry.

T: I mean, who said… I mean, Ok, so, Sebottendorff was involved in setting up of Turkish-Ottoman freemasonry, was he?

L: He was the one involved in bringing Turkish-Ottoman freemasonry to Germany and publishing the rituals in 1924.

T: OK, and was it the Sabbatean non-Jewish Jews, you know, the non-religious Jewish Jews who were behind this Turkish-Ottoman freemasonry, ’cause I know that they were involved in Illuminati freemasonry in Turkey, which is presumably what you are talking about?

L: Well, there was some involvement with the Order of the Rosary.

T: The Zionist Jews [...]

L: The Zionists [...] were involved with this Order of the Rosary, but at the same time Rudolf von Sebottendorff was also a Knight of the Imperial Order of Constantine.

T: The IMPERIAL Order of Constantine? [...] The Order of Constantine…

L: Yeah, The Order of Constantine. I call it the Imperial Order but it’s the Order of Constantine.

T: OK, there’s another thing a was wondering. There’s the Constantinian Order, yeah?

L: Yeah.

T: Mmm.. The… Well, talk about the whole Muslim aspect to it. You were saying that there’s forty cardinals within the Vatican who have converted to Islam. Is that them just trying to infiltrate Islam, or is it Islam trying to infiltrate the Vatican? What’s going on there?

L: That is the Islam trying to infiltrate the Vatican, because the next move of the Jesuits and these Muslim leaders, especially the one of the Fethullah Gulen movement, is to replace Catholic religion with Islam, because Catholic religion doesn’t function anymore at certain levels for the control of these people, so they seem to use an alternative system, like they were doing with me, using Islam. It’s a system that seems to work very well, and at the same time the.. the prophecies… the hidden prophecies of the Muslim Illuminati say that after the fall of Rome, the Vatican will become Muslim.

T: Right.. I mean, is… Would the pope be pro this thing in the same way that George W. Bush is obviously for all the Mexican illegal immigrants coming up into America, is the pope actually for an Islamic infiltration of the Vatican himself, do you think?

L: I think that the pope has been blackmailed by the Jesuits’ General, so this is about the Jesuit General, Adolfo Nicolás, who is a very dear friend of Thomas Michel, and this is a… is a something that the Jesuits are dealing directly at the highest level, because having introduced the book of Fethullah Gulen Peace and tolerance that talks about the New World Order, it means that they are working hand in hand with them.

T: Mm…

L: ..and… obviously, the Vatican ambassador to Turkey is very connected with this whole… eh… Gulen setup… and is secretly linked to Fethullah Gulen. He’s also apparently, the representative of the Vatican in Istanbul, is secretly converted to Islam.

T: Mhm.

L: ..and… Then we have the patriarch of the Turkish Orthodox Church, the patriarch of the Turkish Armenian community, the chief rabbi of the Turkish Jewish community. These are all people that are very important.. eh.. in.. in.. in the dialog that is been established between people of faith, but also important for the manipulation that the Vatican wants to… and other people who want to implement a new world order, like Fethullah Gulen, have. I mean, the meeting with John Paul II at the Vatican in 1998 with Gulen, was a very important meeting, and in that time I think it was Gulen who said: (apparently reads) “Humankind, from time to time, has denied religion in the name of science and denied science in the name of religion, arguing that the two present conflicting views. All knowledge belongs to God, and religion is from God. How then can the two be in conflict? To descend our joint efforts directed at interreligious dialog can do much to improve understanding and tolerance amongst people.” Well, this was obviously the.. the.. the typical hypocrite statement of Gulen that released a press declaration renouncing the September 11 terrorist attacks on the USA, which he regarded as a great blow to world peace that eh… but he himself really never.. never stated the truth about 9/11th. He just followed the general view that was… that obviously the Illuminati wanted us to have, that it was a terrorist attack in the name of Islam made by… by this renegade Osama bin Laden [...]

T: You were talking about this Muslim infiltration of the Vatican almost being allowed to happen because it’s a religion that would work better as a kind of world religion, but isn’t there a planned form of a one world religion being..being planned, that’s, kind of, more of a Luciferian, sort of gnostic type of Catholicism perhaps?

L: Well, but that is for the highest…

T: ..Theosophy, basically.

L: Yeah, but that is for the highest level of the pyramids, for the elitarians. [It] is not for the masses. [It] is not comething you can sell to the mass. You understand?

T: Right. [...]

L: [...} not something you can easily sell to the mass. I mean, obviously, a religion that works well for the mass is Islam, because people seem to be completely controlled by it, and they don't question their leaders, because, when their leaders tell them something, they.. [it] is like the word of God, you know. [It] is like.. so they.. they..they are completely obedient, and that means that they also make very good soldiers, very good knights…

T: …Don’t you think.. don’t you think that has something to do with people from that part of the world, though, that..that the Vatican, perhaps, designed Islam, with Mohammed as an agent for people of that part of the world, and that..that it..that wouldn’t be as successful within Europe or North America.

L: No. Mohammed wasn’t an agent of Rome. He was just implementing his own vision of monotheism, because of archangel Gabriel gave him message and gave him a book which is of great importance, but, I mean, the people who came after Mohammed didn’t understood.. didn’t understand also the great message that Mohammed put inside this book, which was that Jesus will come back himself in the end of times, and so that already constitutes a great problem, because at the moment, if you go to a Mu..a Muslim and you say: ‘OK, Jesus is coming back in the end of times, so if Jesus comes back, are we not all gonna be Christians?’ And he’s gonna say: ‘No, because Jesus will tell you that he’s Muslim, that you all have to be Nuslim’, and that’s not the case. Jesus comes to bring Christianity to the people of all faiths. In the sense, he comes to bring his own self, and himself is more than Christianity. He’s.. he’s bringing the word of God again on this planet.

L: And I have the support of people like the head of the Naqshbandi at the moment, Muhammad Nazim al-Haqqani. He seems to be actually more on my side than on the side of Fethullah Gulen, so there is some internal conflicts at the moment, even in the Muslim Illuminati establishment. I heard also that Gabriele Mandel Khan was very disappointed, very sad about the present situation that I’m living, and the Sufi Jerrahi-Halveti have prayed for me, have made an official prayer for me, eh.. so, I mean, not all Muslims, Illuminati are, eh… probably .. I mean, we’re gonna see in the next few months. I’m want to have a direct dialog with these people face to face, and then we can talk more about it later on. Otherwise, you know, this..this is about dialog. The interreligious dialog in the future is not gonna be made like with the Jesuits. My interreligious dialog is… I… You know, we discuss the truth and cut the bullshit, or otherwise we will go home or do war against each other, which is much better.

T: I..I..I understood from Alberto Rivera’s revelations that the.. uhm… that the Jesuits.. uh.. at the top level, are masons themselves. Do you know if that’s correct?

L: Yeah… a lot of them are, yes.

T: And what form of masonry would that be? Memphis and Mizraim or…?

L: No, the York or the Scottish Rite within the Lodge Ecclesia.

T: OK, s..so that..the Jesuits who are masons would be masons within the Lodge Ecclesia…

L: …Well, but then you have certain Jesuits who have been introduced also to the Memphis and Mizraim and they have had relationship… because the Memphis and Mizraim, ehh… People at the highest levels have also participated in rituals in the Vatican which we can define as black masses, if you want. But at times, they were only pagan rituals that were done to, ehhhh… to continue that old tradition of pagan beliefs that still goes on in the underground of the Vatican and in..in the..in..in..in what is really the..the..the Catholic faith which is really at the roots a pagan faith…




source:
cligno doré http://leozagami.wordpress.com/2008/08/22/zagami-on-the-interweavings-of-islam-with-freemasonry-the-vatican-the-jesuits/








Bon, je ne connais pas bien l'anglais, mais j'ai essayé de traduire le mieux possible en me servant d'un traducteur en ligne, puis de mettre tout ça en français à peu près correct.



ZAGAMI SUR LES IMBRICATIONS DE L'ISLAM
AVEC LA FRANC-MACONNERIE, LE VATICAN ET LES JÉSUITES










Cher frère Eric,


Merci de poster cet échange passionnant, " la puissance papale derrière la Grande Famine Irlandaise. Un peu difficile à suivre avec deux échanges de courrier électronique imbriqués et toutes les sélections de couleurs, comme j'avais commencé à lire le texte d'une personne sans avoir allumé "têtes"[?], etc

En ce qui concerne Napoléon - et m'ayant rappelé, par votre épisode relaté, ce qui concerne la chaire du pape et son inscription pro-islamique ["En effet, le général de Napoléon, Berthier, a arrêté le pape au Vatican, a renversé la chaire de saint Pierre, et trouvé, écrit en arabe:" Il est n'est de dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète. "
Pie VI est mort en exil, en conséquence, c'est Pie VII, arrivé au pouvoir, qui, en 1914, a restauré l'Ordre par une autre bulle papale. Mais pourquoi Napoléon fit-il la guerre au pape et à son Empire du Vatican ? C'est parce que Napoléon était une créature de l'Ordre des Jésuites. Il était Corse, l'île-même où furent enfermés des centaines de Jésuites après leur expulsion d'Espagne, du Portugal, de la France, de Malte, de l'Autriche et de la plupart de l'Italie. En outre, le pape avait supprimé et éradiqué les Jésuites par une bulle papale en 1773. Le conseiller de Napoléon a été le coadjuteur Jésuite abbé Sieyès, le second consul. Napoléon n'a jamais fait la guerre aux Jésuites, comme l'Ordre n'avait pas d'existence légale.
Napoléon fit la guerre à tous les autres ordres, notamment aux Dominicains pour avoir éliminé les Jésuites lors de l'Inquisition et avoir brûlé plusieurs Jésuites sur le bûcher au Portugal. "] - Je voudrais citer Hancock & Bauval" Talisman "p 401 et 402 :


« En à peine deux ans, Napoléon fut promu d'obscur officier d'artillerie au milieu de la «Terreur» de 1794 à commandant en chef de l'armée au début 1796 . Une semaine après sa nomination comme commandant de l'armée française en Italie, Napoléon épousa la délicieusement belle Joséphine de Beauharnais, veuve du vicomte de Beauharnais, un franc-maçon et un noble qui, comme beaucoup d'autres de sa position, avait fini sur la guillotine en 1794. »....

« Joséphine semble avoir été attirée par la franc-maçonnerie très tôt dans sa carrière - peut-être en partie parce qu'il était considéré comme très en vogue chez les femmes de l'aristocratie et en partie parce que son premier mari, le vicomte de Beauharnais, avait été un franc-maçon éminent qui venait d'une famille de francs-maçons illustres. Joséphine a probablement été initiée en franc-maçonnerie des femmes à Strasbourg, tandis que son mari, le vicomte, était le commandant de l'armée du Rhin. Longtemps après, leur fils, Eugène de Beauharnais, qui était maintenant sur le point d'aller en Egypte avec Napoléon, allait devenir le Grand Maître du Grand Orient d'Italie et du Conseil suprême du trente-troisième degré en Italie.

Quand elle devient impératrice de France en 1804, Joséphine a été élue grande maîtresse et patronne de la franc-maçonnerie des femmes à Paris. »...

« Être franc-maçon initié dans les mystères antiques, et maintenant avec toute cette après-Révolution parler du déisme, il peut être possible que Joséphine eût commencé à s'intéresser à l'Islam et peut-être même encouragé Napoléon en privé à l'introduire dans le giron de Europe de l'Ouest. Car il est bien connu que sa cousine germaine et amie la plus proche, la belle Aimée Duburcq de Rivery, avait été enlevée par des pirates arabes et vendue dans le harem du Sultan de Turquie, Abdul Hamid I, où elle devint sa concubine préférée et lui donna un fils, l'émir Mahmoud.


Aimée Duburcq de Rivery

Lorsque le vieux sultan mourut, Aimée devint la maîtresse du prince héritier, le jeune et glamour neveu du sultan, l'émir Selim, sur lequel Aimée exerça une influence énorme en le transformant en un francophile enthousiaste. Il y avait donc un lien "dynastique" entre Joséphine de France et son cousin le "Sultan" de Turquie, une connexion qui pourrait avoir introduit le Moyen-Orient et l'Islam dans l'esprit de Joséphine et de Napoléon, et il lui aurait un jour écrit d'Egypte ces singulières paroles: « Je me suis vu moi-même fonder une nouvelle religion, marchant à travers l'Asie, monté sur un éléphant, un turban sur la tête et dans ma main un Coran que j'aurais composé en fonction de mes besoins. »

Mais que ces mots aient été écrits pour plaisanter ou pas, nous ne le saurons jamais. »

Lesquels me rappellent aussi certaines choses relatives à l'islam et à la franc-maçonnerie que dit Zagami dans notre entrevue du 30 avril (transcrit par Halvor de Xiandos.info et posté à l'adresse
cligno doré https://en.xiandos.info/Troy_interviews_Leo_Zagami_-_April_30,_2008 ):

T: Bien sûr. Il y a une chose que je me demandais, c'est que, Alan Watt, il prétend que le système maçonnique actuel monte jusqu'à 360 degrés. Quelle est la vérité dans tout cela? Parce que vous dites que ces 100èmes degrés sont sacrément puissants. Y-a-t-il une structure de 360 degrés?

L: Vous voyez, dans les cercles maçonniques, il ya des gens qui élaborent de nouveaux degrés comme ils élaborent ... qu'ils offrent des tasses de café, je veux dire (chortles). Clairement, il ya une certaine structure de degrés dont j'ai parlé dans le passé. Cela ne va pas au-dessus de 100, parce que 100 est le maximum que je connaisse et dont j'ai été témoin. Je n'ai jamais entendu parler de degrés qui soient au-delà.

T: Non. Alors, la Memphis et Misraïm, est alors la plus élevée du système maçonnique?

L: Ouais, bien, mais je vous ai dit aussi que, sans doute plus important que la Memphis Misraïm, et, au sein de la Memphis Misraïm, et seulement pour les initiés du plus haut niveau, il y a la pratique de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane, qui est une pratique secrète qui a été utilisée par les nazis et par un [Intel?] utilisé par Rudolf von Sebottendorff de la Socièté de Thulé, alors ...

T: Et quel genre de structure de degrés ont-ils ? À quoi sont-ils arrivés...

L: C'est une structure à sept degrés, mais c'est une structure très particulière, car c'est connecté au Coran et à l'emploi d'une utilisation Qabbalistic des phrases du Coran, et c'est également relié à la famille du prophète Mohammed.

T: Donc, la franc-maçonnerie Turque-Ottomane dont vous parliez auparavant .. Est-ce cela... qui est plus puissant que Memphis et Misraïm en fonction de ces cercles ésotériques, ou .. Comment cela fonctionne?

L: C'est pratiqué uniquement par l'élite de la Memphis et Misraïm .

T: Vraiment? Donc, jusqu'à quel degré?

L: A partir du 90ème. Vous savez, vous devez être au moins au 90ème de la Memphis et au 95ème de la Mitsraïm. Vous devez être élevés dans le niveau de ...

T: Y aurait-il beaucoup de gens à ce niveau? Probablement pas ...?

L: Non. Par exemple, les pratiques de la franc-maçonnerie Ottomane-Turque ne sont effectuées qu'au sein de l'Ordo Universalis Illuminatorum à Monte-Carlo, et parmi les membres de l'Ordo Universalis Illuminatorum, ceux qui ont connu ces pratiques, c'est parce qu'ils sont très puissants. En outre, ils sont connectés au Gruppo di Ur et ont pratiqué en secret dans le Gruppo di Ur, et le Gruppo di Ur a comme membre l'un des membres vivants les plus importants aujourd'hui, qui préside également les divinités païennes de la Rome antique, le grand juge Romain Giudice Fenilli [?], et il est en charge de garder les choses ensemble pour le Gruppo di Ur, qui est une structure très importante à laquelle se sont opposés les Jésuites dans le passé, comme vous le savez.

T: Votre ami Russe est impliqué dans le Gruppo di Ur, n'est-ce pas?

L: Oui, mais c'est un autre Gruppo di Ur, oui, mais .. ouais, avec le cercle alchimique russe à Moscou, oui.

T: Donc, si vous dites que Fethullah Gülen a été en charge de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane, et si vous dites que l'Ordo Illuminatorum Universalis est essenti ... Ai-je raison ...

L: Donc, nous avons essentiellement un problème interne là, oui. Je veux dire, évidemment, nous devons maintenant rejeter toutes les parties qui sont liées à la franc-maçonnerie Turque-Ottomane parce que nous avons découvert qu'elles sont corrompues à partir des racines, de sorte qu'elles devront être de toute façon éliminées de nos cercles.

T: Oui, est-ce que cela signifie qu'au sein de l'Ordo Universalis Illuminatorum, il ya une structure à sept degrés et que [?], Ainsi?

L: De la franc-maçonnerie Ottomane et les pratiques soufies, oui.

T: Ouais, et il n'existe aucune autre stucture de degrés en son sein ?

L: Je veux dire, les affaires intérieures de l'Universalis Ordo Illuminatorum sont essentiellement l'étude et la pratique des systèmes de plus haut niveau de la tradition initiatique dans l'Ouest.

T: Ouais.

L: Et pas seulement dans l'Ouest.

T: Qu'est-ce... Ainsi, vous y êtes inclus, comme le Martinisme, la Rose-Croix, la maçonnerie du Rite écossais et les Rites Rectifiés. Cela inclut-il tout cela [..]?

L: Mais nous devons aussi inclure le Bouddhisme Tibétain, le Taoïsme. Je veux dire, nous allons au-dessus des frontières du système initiatique de l'Ouest, dans l'Universalis Ordo Illuminatorum, nous faisons nous-même connaissance avec les techniques de plus haut niveau de tous les systèmes.

T: Qui dirige cette franc-maçonnerie Turque-Ottomane en ce moment?

L: Fethullah Gülen et Harun Yahya.

T: OK, donc Fethullah Gülen; et Harun Yahya, quoi, est-il son assistant là-dedans ?

L: Non, Harun Yahya a sa propre école et Fethullah Gülen a la sienne. Ils sont deux maîtres différents.

T: OK, elles sont toutes les deux au sein de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane?

L: Oui.

T: Parce que vous avez également mentionné auparavant que les Rose-Croix et les Martinistes sont considérés comme les véritables Illuminati...

L: [l'interrompant]...parce que la franc-maçonnerie Turco-Ottomane est très importante parce qu'elle a été utilisée pour la manipulation de toute l'affaire nazie, et, en quelque sorte, l'empire ottoman qui était mort s'est vengé de leur propre position, car Atatürk a persécuté la famille du prophète Mahomet, alors comme une revanche, la famille du prophète Mahomet a créé le nazisme.

T: Mmm ...

L: Alors, c'est pourquoi la famille de ma femme est si importante, car ils sont également en charge du plus haut niveau de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane.

T: Je veux dire, qui a dit ... Je veux dire, Ok, alors, Sebottendorff a été impliqué dans la mise en place de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane, c'était lui ?

L: Il était le seul impliqué dans l'introduction de la franc-maçonnerie Turque-Ottomane en Allemagne et la publication des rituels en 1924.

T: OK, et était-ce les Juifs Sabbatean non-juifs, vous le savez, les Juifs non-religieux juifs qui étaient derrière cette franc-maçonnerie Turque-Ottomane, parce que je sais qu'ils ont été impliqués dans la franc-maçonnerie Illuminati en Turquie, qui est sans doute ce dont quoi vous parlez?

L: Eh bien, il y avait une certaine participation de l'Ordre du Rosaire.

T: Les Sionistes Juifs [...]

L: Les [...] Sionistes étaient impliqués dans cet Ordre du Rosaire, mais, en même temps, Rudolf von Sebottendorff était aussi chevalier de l'Ordre Impérial de Constantin.

T: L'Ordre IMPERIAL de Constantin ? [...] L'Ordre de Constantin...

L: Oui, l'Ordre de Constantin. C'est ce que j'appelle l'Ordre Impérial, mais c'est l'Ordre de Constantin.

T: OK, c'est une autre chose que je me demandais. Il y a l'Ordre Constantinien, ouais?

L: Oui.

T: .. Mmm. Le ... Eh bien, parlons tout l'aspect musulman à cela. Vous disiez qu'il ya quarante cardinaux du Vatican qui se sont convertis à l'Islam. Est-ce qu'ils essayent juste d'infiltrer l'Islam, ou est-ce l'Islam essaie d'infiltrer le Vatican? Qu'est-ce qui se passe, là-bas?

L: C'est l'Islam qui essaie d'infiltrer le Vatican, parce que la prochaine manoeuvre des Jésuites et des dirigeants Musulmans, en particulier celle du mouvement Fethullah Gülen, est de remplacer la religion catholique par l'Islam, parce que la religion catholique ne fonctionne plus à certains niveaux pour le contrôle de ces personnes, ils semblent utiliser un autre système, comme ils l'ont fait avec moi, en utilisant l'Islam. C'est un système qui semble fonctionner très bien, et en même temps les .. les prophéties ... les prophéties cachées des Illuminati Musulmans disent que, après la chute de Rome, le Vatican va devenir musulman.

T: .. Bon... Je veux dire, c'est ... Est-ce que le pape est pour cette chose de la même manière que George W. Bush est évidemment pour que tous les immigrants mexicains illégaux montent en Amérique, le pape est-il pour une infiltration islamique du Vatican lui-même, vous croyez ?

L: Je pense que le pape a été soumis à un chantage par le Général des Jésuites, il s'agit donc du Général des Jésuites, Adolfo Nicolás, qui est un ami très cher de Thomas Michel, et c'est une ... c'est une chose que les Jésuites sont en train de traiter directement au plus haut niveau, parce qu'ils ont introduit le livre de Fethullah Gülen "Paix et Tolérance" qui parle du Nouvel Ordre Mondial, cela signifie qu'ils travaillent main dans la main avec eux.

T: Mm ...

L: .. et ... bien évidemment, l'ambassadeur du Vatican en Turquie est très lié avec tout ça ... hein ... ... et Gülen organise... il est secrètement lié à Fethullah Gülen. Il est aussi, apparemment, le représentant du Vatican à Istanbul, il est secrètement converti à l'islam.

T: Mhm.

L: .. et ... Ensuite, nous avons le patriarche de l'Eglise Orthodoxe Turque, le patriarche de la communauté Arménienne Turque, le grand rabbin de la communauté Juive Turque. Ce sont tous des gens qui sont très importants .. hein .. dans...dans... Dans le dialogue qui s'est établi entre les gens de foi, mais tout aussi importants pour la manipulation que le Vatican veut ... et les autres personnes qui veulent mettre en place un nouvel ordre mondial, comme Fethullah Gülen, ont. Je veux dire que la rencontre de Jean-Paul II au Vatican en 1998 avec Gülen a été une réunion très importante, et, à cette période, je pense que c'ést Gülen qui a dit: [lit, apparemment] "L'humanité, de temps à autre, a nié la religion au nom de la science et a nié la science au nom de la religion, en faisant valoir que les deux présentent des opinions divergentes. Toute connaissance appartient à Dieu et la religion vient de Dieu. Comment alors les deux peuvent-elles être en conflit? Descendre nos efforts communs en direction d'un dialogue interreligieux peut faire beaucoup pour améliorer la compréhension et la tolérance entre les peuples. "Eh bien, c'est évidemment la.. la .. la déclaration hypocrite typique de Gülen qui a publié une déclaration de presse du 11 Septembre reniant les attaques terroristes contre les Etats-Unis, qu'il considèrait comme un grand coup porté à la paix mondiale que, hein ... mais lui-même n'a jamais vraiment... n'a jamais dit la vérité sur 9/11th. Il a juste suivi l'opinion générale que c'était... que, de toute évidence, les Illuminati voulaient que nous ayons, qu'il s'agissait d'une attaque terroriste au nom de l'Islam faite par... par ce renégat Oussama ben Laden [...]

T: Vous parliez de cette infiltration musulmane du Vatican près d'être autorisée à se produire parce que c'est une religion qui fonctionne mieux comme type de religion mondiale, mais ce n'est pas là une forme prévue d'une seule religion mondiale étant.. étant en cours de planification , c'est, une sorte de, davantage Luciférien, une sorte de modèle gnostique du catholicisme peut-être?

L: Eh bien, mais c'est pour le plus haut...

T: .. Théosophie, essentiellement.

L: Oui, mais c'est le plus haut niveau des pyramides, pour les élites. Ce n'est pas pour les masses. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez vendre à la masse. Vous comprenez?

T: C'est exact. [...]

L: [...] pas quelque chose que vous pouvez facilement vendre à la masse. Je veux dire, évidemment, une religion qui fonctionne bien pour la masse, c'est l'Islam, parce que les gens semblent être totalement contrôlés par elle, et ils ne remettent pas en cause leurs dirigeants, parce que, quand leurs dirigeants leur disent quelque chose, ils .. C'est comme la parole de Dieu, vous savez. C'est comme .. afin qu'ils .. ils .. ils soient complètement soumis, et cela signifie qu'ils font aussi de très bons soldats, de très bons chevaliers...

T: ... Vous ne pensez pas .. vous ne pensez pas que ça a quelque chose à faire avec des gens de cette partie du monde, cependant, que .. que le Vatican, peut-être, a conçu l'Islam, avec Mohammed comme agent, pour les gens de cette partie du monde, et que. . .. que ce n'aurait pas le même succès en Europe ou en Amérique du Nord.

L: Non. Mohammed n'était pas un agent de Rome. Il a juste mis en pratique sa propre vision du monothéisme, parce que l'archange Gabriel lui a donné un message et lui a donné un livre qui est d'une grande importance, mais, je veux dire, les gens qui sont venus après Mohammed n'ont pas compris .. ne comprennent toujours pas le grand message que Mohammed a mis au coeur de ce livre, qui était que Jésus reviendra lui-même à la fin des temps, et ainsi, ceci constitue déjà un grand problème, parce qu'en ce moment, si vous allez vers un Musulman et que vous dites: « OK, Jésus revient à la fin des temps, et si Jésus revient, n'allons-nous pas tous être chrétiens? » Et il va dire:« Non, parce que Jésus vous dira qu'il est musulman, que vous devez tous être Musulmans», et ce n'est pas le cas. Jésus vient apporter le Christianisme aux peuples de toutes les confessions. En ce sens, il vient apporter sa propre personne, et lui-même est plus que le Christianisme. Il est .. il porte la parole de Dieu à nouveau sur cette planète.

L: Et j'ai le soutien de gens comme le chef de la Naqshbandi en ce le moment, Muhammad Nazim al-Haqqani. Il semble en fait plus de mon côté que du côté de Fethullah Gülen, il y a donc certains conflits internes à l'heure actuelle, même dans l'établissement musulman Illuminati. J'ai entendu aussi que Gabriele Mandel Khan a été très déçu, très triste de la situation actuelle, du fait que je sois vivant, et que les soufis Jerrahi-Halveti aient prié pour moi, aient fait une prière officielle pour moi, hein .. oui, je veux dire, pas tous les Musulmans sont Illuminati , hein ... sans doute .. Je veux dire que nous allons voir dans les prochains mois. Je veux avoir un dialogue direct avec ces personnes, face à face, et alors nous pourrons en parler davantage plus tard. Sinon, vous savez, .. il s'agit du dialogue. Le dialogue interreligieux dans l'avenir ne va pas être fait comme avec les Jésuites. Mon dialogue interreligieux est ... Je ... Vous savez, nous discutons de la vérité et de supprimons les conneries, ou sinon nous rentrons à la maison ou ferons la guerre les uns contre les autres, ce qui est beaucoup mieux.

T: Je.. Je.. J'ai compris des révélations d'Alberto Rivera que les .. euh ... que les Jésuites .. euh .. au plus haut niveau, sont les maçons eux-mêmes. Savez-vous si c'est exact ?

L: Oui ... beaucoup d'entre eux le sont, oui.

T: Et quelle forme de maçonnerie serait-ce ? Memphis et Misraïm ou ...?

L: Non, le York ou le Rite Ecossais au sein de l'Ecclesia Lodge.

T: OK, .. De sorte que les Jésuites qui sont maçons seraient maçons au sein de l'Ecclesia Lodge ...

L: ... Bon, mais alors vous avez quelques jésuites qui ont été mis en place également à la Memphis Misraïm et ils ont eu des relations ... parce que le Memphis et Misraïm, ehh ... Les gens au plus haut niveau ont également participé à des rituels au Vatican, que nous pouvons définir comme des messes noires, si vous voulez. Mais parfois, ce n'était que des rituels païens qui ont été fait pour, ehhhh ... pour perpétuer cette vieille tradition de croyances païennes qui se poursuit encore dans le métro du Vatican et dans.. dans le...dans... dans ce qu' est vraiment la .. la .. la foi catholique qui est en réalité, à la base, une foi païenne ...









Selon Leo Zagami, 37 ans, le plan des Illuminati est de «nazifier» l'Occident en l'an 2012 et de persécuter tous les croyants en Dieu, en utilisant le prétexte de la guerre, la terreur et l'effondrement économique.

Rejeton d'une vieille famille Illuminati, Zagami s'est rebellé en Juin 2006. Il en avait assez de l'horreur satanique, des rituels de magie noire, du contrôle de l'esprit et de la torture qui se déroulaient dans les loges, derrière des portes closes.

Sur son site web Illuminati Confessions, il a affiché les noms des francs-maçons de haut rang qui sont prêts à en découdre avec les satanistes. « C'est la fin des temps, ce n'est pas une blague », affirme Zagami sur son site Internet dans un Interview du 3 Janvier 2007 .

« L'alignement cosmique du 21 Décembre 2012 vous donne 6 ans pour vous préparer... Donc, il est temps de vous réveiller tous et de vous battre pour votre droit à rester libre sous un seul Dieu avant qu'ils ne pennent prendre le contrôle intégral et commencer à persécuter les vrais croyants en le Dieu Unique. ... Saisissez votre épée et préparez-vous à combattre pour défendre votre foi ou périr ... C'est une guerre contre Satan donc, je vous en prie, réveillez-vous, dans les pays occidentaux, ou vous pourriez vous réveiller dans un cauchemar, un matin de Décembre 2012. »

« À partir de 2010, vous commencerez à ressentir les grands changements dans l'air, de plus en plus, mais, en 2012, vous aurez la preuve claire de la fin de cette civilisation en face de vos yeux .... la NAZIFICATION totale des pays occidentaux en 2010, avant que la situation économique commence par un grave crack pour tout le monde. Puis la tension sociale atteindra un sommet jamais vu auparavant et les conflits internes pourraient se transformer en 2012: GUERRE CIVILE ! »

« Êtes-vous prêts à mourir pour Dieu et votre croyance en un changement positif pour le monde ou êtes-vous tous une bande de lâches dans les mains du diable, uniquement là à bavarder, bavarder, sans aucun sens de la réalité? »

En tant qu'ex-membre du Comitato Esecutivo Massonico - Comité Exécutif Maçonnique (MEC) de Monte-Carlo, Zagami était, jusqu'à récemment, un véritable initié, un franc-maçon du 33ème degré, et un haut membre de la tristement célèbre Loge maçonnique P2 (Propaganda 2). Il était le «prince», préparé pour remplacer son aîné, le «roi» Illuminati, Licio Gelli.


La raison pour laquelle j'ai négligé Zagami jusqu'à présent est qu'il suggère que le pouvoir Illuminati réside au Vatican avec les Jésuites. Je maintiens que c'est le cartel des banques centrales mondiales, dirigé par les Rothschild, qui mène la danse. Ils utilisent des francs-maçons, les sionistes, les jésuites, le Vatican, les socialistes, les libéraux, les communistes, les féministes et les militants gays, les NeoCons, toutes les agences de renseignement, les médias, les fondations, etc... pour exercer le contrôle.

Mais il serait stupide de continuer à négliger le témoignage précieux de Zagami pour une controverse doctrinale. Je ne pense pas que Zagami permette aux sionistes de se tirer d'affaire. Il se concentre uniquement sur ce qu'il connaît de première main.

Les Illuminati sont comme la Mafia. Est-ce important si les familles de Chicago, de Londres ou de New York sont les responsables? Ils sont des cercles se chevauchant dévoués à la même fin perverse.



LE SPECTACLE DE MARIONNETTES ILLUMINATI

Zagami décrit le monde comme « un spectacle de marionnettes mondial dans les mains des familles habituelles d'idiots, qui, généralement, ne changent jamais de moyens, siècle après siècle. »

« Ils travaillent tous ensemble, y compris Hugo Chavez qui aide vraiment l'ordre du jour de Bush par ses représentations théâtrales », a déclaré Zagami. « Chavez est contrôlé par le Vatican et collabore au le Nouvel Ordre Mondial comme tous les autres leaders des gouvernements les plus importants du monde et des religions. »

« C'est la façon dont ils opèrent, avec les couches supérieures oeuvrant ensemble vers un seul but, ce qu'ils pensent être le parfait camouflage. Les Wahhabites ou Wahibi [les Saoudiens] ont été créés par les sionistes et leurs amis anglais qui pensent qu'ils sont la tribu perdue d'Israël. La même chose s'est produite avec Arafat et les soi-disant Frères Musulmans, créés par les services de renseignements anglais. »

Bien sûr, les Frères musulmans peuvent être également derrière les dirigeants iraniens et les dirigeants de l'insurrection irakienne. C'est tout du théâtre pour faire marcher les ploucs.

Dans un courriel qui m'a été envoyé dimanche, Leo a appelé le conflit Irak-Iran-Israël, un « show des renseignements étrangers » et Ahmaninejad un « sataniste notoire sans lien réel avec l'Islam. »

Il a dit que le conflit de Poutine avec les Rothschild est aussi une « mascarade ». Il est également contrôlé par les Illuminati.

Zagami défie ses anciens collègues de la franc-maçonnerie à « rendre public votre culte satanique païen et votre magie noire, bande de lâches, c'est ce que j'ai à leur dire. L'aristocratie européenne a toujours été gouvernée par la sorcellerie et la magie noire... Ils ont toujours utilisé la magie noire et les forces du mal ... pour la domination sur leurs propres citoyens. Ils ont appris ces moyens sataniques de leurs maîtres à Rome qui les avaient reçus successivement des Grecs, des Egyptiens, des Sumériens ... c'est un conte sans fin de la constante manipulation ... de l'humanité. »

Il dit que G.W. Bush est le fils de « l'homme le plus puissant dans les Illuminati et il a été créé par son père et la CIA pour devenir l'ultime marionnette sioniste du Vatican Antichrist et que ça n'a pas vraiment d'importance s'il est à la Maison Blanche ou pas, parce que les Bush domineront toujours, dans la situation actuelle, sur tout futur acteur qui ira à la Maison Blanche aujourd'hui. Rappelez-vous qu'Anton LaVey, fondateur de l'Église de Satan et Mind War controleur de la CIA, était un ami proche de George H. Bush, et qu'ils ont planifié ensemble l'avenir satanique de son fils George W. Bush et l'avènement de l'ère de Satan après 9/11, il ya longtemps, lorsque LaVey était encore en vie. »

Il dit que le 666 est partout de nos jours: « l'équivalent hébreu de nos «w» est la lettre «vav» ou «waw». La valeur numérique de vav est 6. Ainsi, le «www» anglais transcrit en hébreu est «vav vav vav», qui est numériquement 666. Et vous ne pouvez absolument pas avoir, de nos jours, une entreprise sans un site web WWW, puis nous avons la surveillance vidéo et le dernier mais non le moindre micro-puçage à venir. Le micro-puçage sera l'ultime Marque de la Bête et nous mettra entièrement entre les mains de Satan et de ses contrôleurs maléfiques prêts pour un Armageddon contre le Messie. Nous avons donc besoin de nous rebeller avant que d'aider au retour du véritable Messie. »

« Toutes les religions sont corrompues par les Illuminati en ces jours, ceci inclut la plus grande partie de l'Islam, les Juifs, l'Evangélisme, le Protestantisme et le côté Born-Again du christianisme, touts régis secrètement par la franc-maçonnerie, les services de renseignement, les Chevaliers de Malte et, les dernier mais non les moindres, les Jésuites comme d'habitude, de telle sorte qu'un véritable dialogue [religieux] est presque impossible. »


CONCLUSION

Leo Zagami se voit comme «le dernier idéaliste parmi les Illuminati.» C'est un signe d'espoir que des hommes courageux et dignes comme lui devaient apparaître en ce moment. Ce serait un péché bien plus grand de repousser un véritable héros que de se faire tromper par un imposteur. Dans le même temps, les Illuminati ont toujours simulé les divisions: FDR, Hitler, tous se sont faits les «champions du peuple».

« Vous vivez dans une PRISON ILLUMINATI édifiée par les Jésuites et financée par les sionistes », m'a envoyé par mail Leo.

L'élite construit un abattoir sous nos yeux: le Nouvel Ordre Mondial. Les événements du 9-11 font preuve de leur intention de l'utiliser. Nous avons le choix: aller comme des moutons à l'abattoir, ou accepter les conseils de Zagami, et se préparer.




source:
cligno doré http://www.savethemales.ca/001870.html




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:12, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Mar 6 Juil 2010 - 21:02


«D'après Zagami, les Illuminati, ou le Comité des 300, sont un groupe de familles de croisements qui ont dirigé l' humanité pendant 26.000 ans, selon un complot pré-établi. Tout les «leaders» du monde, d'après lui, (je suis pratiquement sûr qu'il a été envoyé en tant que proxy pour le comte Hans Kolvenbach, le pape noir et toujours le pouvoir réel derrière le Vatican) ont été des figurants. C'est pourquoi nous utilisons le terme «acteur-président », dit-il.

Selon Zagami, le complot se termine en 2012 et le gouvernement secret ne sait vraiment pas ce qui va arriver ensuite. Il a dit qu'une faction, connue comme la Société de Thulé, était derrière toutes les guerres et la méchanceté qui se passait. Ils contrôlent les nazis et une grande partie du monde islamique, selon Zagami et d'autres sources. Leur leadership se compose de George Bush père et de sa cabale. Leur objectif est de faire d'Obama un Dieu Musulman roi du monde, dit-il. Leur plan était de commencer un Reich de 1000 ans en 2012, dit-il.



cligno doré cligno doré cligno doré cligno doré cligno doré

Les axes principaux de pouvoir secret sont les suivants: les sociétés secrètes chinoises, l'establishment Anglo-Saxon, la famille Saïd et la famille Agha Khan (qui contrôlent l'islam), les Chevaliers Teutoniques (la société de Thulé nazie et Skull and Bones), le clan Rothschild (qui se considère comme les rois des Juifs, même si 99% des Juifs ne le savent pas), les Illuminati européens, et les clans super-secrets du Dragon.


cligno doré cligno doré cligno doré cligno doré cligno doré

Obama fait clairement partie de l' alliance de la société Skull and Bones / Thule avec les familles qui contrôlent l'Islam Sunnite radical (les Saiids et autres). Ils aimeraient obtenir que leurs rivaux, les juifs et les chiites, s'entretuent dans un holocauste nucléaire, le déclenchement de la troisième guerre mondiale, et rendre ainsi plus facile pour eux d'instaurer leurs 1000 années de Reich ou de Califat. »


Benjamin Fulford

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t158-interview-de-benjamin-fulford-societes-secretes-chinoises-et-japonaises-vs-illuminati




Dernière édition par invitée le Sam 19 Mar 2011 - 20:56, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Mar 6 Juil 2010 - 22:34

Bon, plus haut, il s'agit de Zagami et de ce que Zagami a dit lui-même à Fulford; outre le fait que Zagami soit un personnage très ambigu, même si Fulford est loin d'être un imbécile, il peut être trompé ou même être un désinformateur.

Le problème, c'est que Rik Clay en est arrivé plus ou moins à la même conclusion: selon lui, et ça tient la route, leur objectif est de faire fusionner Chrétienté et Islam.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t447-london-zion-par-rik-clay

Je trouve cette hypothèse bien plus crédible que celle qui circule au sein de la frange religieuse (catholique et musulmane) de la mouvance conspirationniste et qui prétend que c'est le New-Age qui sera la religion mondiale du NWO.
Si l'on considère le nombre des adeptes du New-Age dans le monde, alors que Chrétiens et Musulmans réunis représentent environ la moitié de la population mondiale, on comprend vite que le New-Age ne peut en aucun cas être utilisé comme religion mondiale unique; il y aurait bien trop de résistance.
Par contre, une fusion Christianisme/Islam, ou plutôt une absorption du Christianisme par l'Islam, ça serait très rentable, pour eux.
D'autant plus que les adeptes du New-Age sont ce qu'ils sont, mais certainement pas du genre à rêver d'une théocratie dictatoriale ni à trucider ceux qui ne pensent pas comme eux; les Chrétiens et les Musulmans, par contre, nous ont déjà donné la preuve de quoi ils sont capables...







Il y a aussi ce clip vidéo de promo du Stade olympique de Londres:



C'est très très troublant, à la fin, ce petit garçon. Comme tout le reste, il symbolise bien quelque chose.
D'abord, son type physique qui fait penser d'avantage à une origine moyen-orientale ou nord-africaine qu'à une origine anglo-saxone; ensuite, ce cercle lumineux qui fait penser à la lune, symbole qu'on retrouve sur les mosquées, les drapeaux des pays musulmans,... et qui a été faussement associé à l'Islam par les satanistes - voir dans le post du Ven 12 Aoû 2011 plus bas; et enfin, le fait qu'il dépose ses chaussures, comme les Musulmans le font devant la mosquée.
Ça fait beaucoup, je trouve, pour que ce ne soit qu'un hasard.

En plus, il reste tout seul, il n'y a pas d'autres enfants pour représenter d'autres origines, d'autres cultures. Est-ce pour symboliser la religion mondiale unique prévue par les Illuminati ?






Il y a aussi cette rumeur qui court comme quoi Obama serait musulman; lui-même a fait un lapsus particulièrement remarquable (1:37):




C'est bizarre, quand même, ce président noir et musulman; ça ne me gêne pas en soi, mais étant donné qu'ils ne font absolument rien par hasard...
En plus, ce président n'aurait pas la nationalité US, d'après ses papiers, ce qui rendrait son élection illégitime.
Vous ne trouvez pas ça louche, vous ?
Je veux dire qu'ils sont capables de trucs inimaginables en technologie secrète, en magie noire,... et ils n'auraient pas été capables de lui fabriquer de faux papiers certifiant sa nationalité américaine ? Au lieu de ça, ils lui auraient fourni des faux grossiers ? problème !

Ce doute sur sa nationalité est voulu, c'est certain.

Mon hypothèse: si Obama est destiné à être nommé "Dieu Musulman roi du monde", comme l'écrit Fulford plus haut, il ne pourra se salir les mains lors de la phase finale de leur Plan (attaque contre l'Iran, loi martiale, ....) sans être discrédité définitivement.
Ce doute sur sa nationalité pourra permettre de le destituer facilement et d'en faire une victime aux yeux des musulmans, des noirs,... Du style "il a été éliminé parce qu'il était étranger, noir, musulman,...".
Bref, son éviction pourra très bien le faire passer du statut de "collabo pro-sioniste" à celui de martyr du racisme, de l'islamophobie, etc, etc.
On a bien vu comment Saddam Hussein est passé du statut de dictateur à la "solde de l'Occident" à celui de héros de la "résistance anti-sioniste" du fait de sa pendaison - enfin, sa soi-disant pendaison; parce que là-dessus, il y a beaucoup à dire.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t385-doubles-jeux - post du Lun 7 Juin 2010

L'idéal, pour leur Plan, c'est de le remplacer par une femme (normalement, Hillary Clinton) qui se salira les mains à sa place. Ce qui permettra de stigmatiser "la femme occidentale féministe" et de légitimer des mesures limitant le rôle des femmes à la reproduction et à l'entretien du foyer, et de justifier ainsi le retour de leur oppression par la charia type Khomeiny ou Frères Musulmans.

Après toutes les pertes humaines prévues par le Plan, il faudra bien repeupler la Terre...

Et, puis, cette récompense pour les hommes, d'avoir de nouveau les femmes comme esclaves sexuelles et domestiques, ça peut en pousser pas mal à accepter la société planifiée par les Néphilims.
C'est avec la carotte et le bâton qu'on fait avancer les ânes...




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:15, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Sam 24 Juil 2010 - 17:12

L'IRAN PRÉPARE LE PEUPLE À L'ARRIVÉE
DE MAITREYA, JESUS-SANANDA-SATAN ET LADY MADGA







Iran prepares people for 'messiah miracles'
Government broadcasts series on imminent appearance of apocalyptic Islamic 'Mahdi' *









Official Iranian radio has completed broadcasting a lengthy series on the imminent appearance of a messianic figure who will defeat Islam's enemies and impose Islamic Shiite rule over the entire world – even speculating on specific dates the so-called "Mahdi" will be revealed.

English-language transcripts of "The World Toward Illumination" programs can be found on the website of IRIB, a public broadcast arm of Tehran.

"Be joyous my heart, miracles of the Messiah will soon be here," reads a poem used to conclude the first broadcast. "The scent of breaths of the One we know comes from near. Grieve not of sorrow and melancholy, as assured I was … last night that a Savior will come, it's clear."

After the coming of the 12th imam, or Mahdi, "liberal democratic civilization" will be found only in "history museums," explained the program.


"Contrary to the views of western theoreticians, who usually depict an ambiguous and dark future for mankind, Muslim experts believe human history, despite its many ups and downs, has a very auspicious fate," explained the program. "Muslims believe hopes for the realization of such a happy ending for the world are called 'Awaiting Redemption,' and means waiting for man's problems to be solved by the Savior at the end of time. This awaiting influences many, and inspired them with activity and enthusiasm in confronting darkness and oppression for changing the existing situation. …"


This messianic figure will be a direct descendant of Muhammad, according to the broadcasts.

"In short, when he reappears, peace, justice and security will overcome oppression and deceit and one global government,
the most perfect ever, will be established,
" it said.

The Mahdi will appear suddenly, according to the report, in Mecca. Though no one can know the day, Shiites believe,
the report actually suggests possibilities in the Muslim calendar.

The Mahdi will lead a cataclysmic battle against a descendant of Muhammad's archenemy, Abu Sofyan, culminating
in the cities of Kufa and Najaf. His enemy, though, is destroyed later in Jerusalem.


"Another beautiful moment of the Savior's appearance is the coming down of Prophet Jesus (PBUH) from heaven," says the report. "Hazrat Mahdi receives him courteously and asks him to lead the prayers. But Jesus says you are more qualified for this than me. We read in the book Tazkarat ol-Olia, 'the Mahdi will come with Jesus son of Mary accompanying him.' This indicates that these two great men are (sic) complement each other. Imam Mahdi will be the leader while Prophet Jesus will act as his lieutenant in the struggle against oppression and establishment of justice in the world. Jesus had himself given the tidings of the coming of God's last messenger and will see Mohammad's ideals materialize in the time of the Mahdi."





As WND reported last month, in a greeting to the world's Christians for the coming new year, Iranian President Mahmoud Ahmadinejad
said he expects both Jesus and the Mahdi, to return and "wipe away oppression."

"I wish all the Christians a very happy new year and I wish to ask them a question as well," said Ahmadinejad,
according to an Iranian Student News Agency report cited by YnetNews.com

"My one question from the Christians is: What would Jesus do if he were present in the world today? What would he do
before some of the oppressive powers of the world who are in fact residing in Christian countries?
Which powers would he revive and which of them would he destroy?
" asked the Iranian leader.

"If Jesus were present today, who would be facing him and who would be following him?"

Ahmadinejad's mystical pre-occupation with the coming of the Mahdi is raising concerns that a nuclear-armed Islamic Republic
could trigger the kind of global conflagration he envisions will set the stage for the end of the world.

In a videotaped meeting with Ayatollah Javadi-Amoli in Tehran, Ahmadinejad discussed candidly a strange, paranormal experience he had
while addressing the United Nations in New York last September.

He recounts how he found himself bathed in light throughout the speech. But this wasn't the light directed at the podium
by the U.N. and television cameras. It was, he said, a light from heaven.

According to a transcript of his comments, obtained and translated by Joseph Farah's G2 Bulletin, Ahmadinejad wasn't the only one
who noticed the unearthly light. One of his aides brought it to his attention.

The Iranian president recalled being told about it by one of his delegation: "When you began with the words 'in the name of Allah,'
I saw a light coming, surrounding you and protecting you to the end.
"

Ahmadinejad agreed that he sensed the same thing.

"On the last day when I was speaking, one of our group told me that when I started to say 'Bismillah Muhammad,' he saw a green light
come from around me, and I was placed inside this aura," he says. "I felt it myself. I felt that the atmosphere suddenly changed,
and for those 27 or 28 minutes, all the leaders of the world did not blink. When I say they didn't move an eyelid, I'm not exaggerating.
They were looking as if a hand was holding them there, and had just opened their eyes – Alhamdulillah!
"

Ahmadinejad's "vision" at the U.N. is strangely reminiscent and alarmingly similar to statements he has made
about his personal role in ushering in the return of the Shiite Muslim messiah.

He sees his main mission, as he recounted in a Nov. 16 speech in Tehran, as to "pave the path for the glorious reappearance
of Imam Mahdi, may Allah hasten his reappearance
."

According to Shiites, the 12th imam disappeared as a child in the year 941. When he returns, they believe, he will reign on earth
for seven years, before bringing about a final judgment and the end of the world.

Ahmadinejad is urging Iranians to prepare for the coming of the Mahdi by turning the country into a mighty and advanced Islamic society
and by avoiding the corruption and excesses of the West.

All Iran is buzzing about the Mahdi, the 12th imam and the role Iran and Ahmadinejad are playing in his anticipated return.
There's a new messiah hotline. There are news agencies especially devoted to the latest developments.

"People are anxious to know when and how will He rise; what they must do to receive this worldwide salvation," says Ali Lari,
a cleric at the Bright Future Institute in Iran's religious center of Qom. "The timing is not clear, but the conditions are more specific,"
he adds. "There is a saying: 'When the students are ready, the teacher will come
.'"

strass 1 http://worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=53964



Sherry Schriner
January 27, 2007





source:
papillon 1 http://www.sherryshriner.net/iran-maitreya.htm





*Selon l'auteure: « ce lien a été piraté et les infos rayées de mon disque dur »

En ce qui concerne Ahmadinejad, il est proche de la société de Hojjatieh Mahdavieh, dont les membres considèrent que les croyants, loin d'attendre passivement le "retour du Madhi", doivent au contraire hâter sa venue en précipitant le monde dans l'apocalypse. C'est l'équivalent du dispensionalisme "chrétien", en quelque sorte: voir LE CULTE LE PLUS DANGEREUX DU MONDE.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t265-creation-de-l-etat-d-israel-comment-pourquoi

Lire également AHMADINEJAD SYMBOLE DE L'ANTI-SIONISME ET CONTRE LE NWO ???!!!.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t575-ahmadinejad-symbole-de-l-anti-sionisme-et-contre-le-nwo




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:31, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Ven 6 Aoû 2010 - 10:30

JÉSUS LE MUSULMAN









En ces temps de fêtes de Noël, un article rafraîchissant sur l’importance de Jésus et de Marie dans la religion musulmane. Rien de nouveau, bien entendu, pour ceux qui sont un peu au fait de la religion musulmane, mais un rappel salutaire notamment en ces temps de "débat" sur l’identité nationale en France.
Dans cet article, il y a deux choses. D’une part, l’auteur fait le point sur la place de Jésus dans l’Islam et dans le Coran, en signalant convergences et divergences avec le christianisme. D’autre part, l’article évoque une réflexion sur les festivités de Noël et les Musulmans de Grande Bretagne. Cette réflexion intéresse aussi la France, en gardant bien en tête cependant que le Royaume Uni n’est pas un pays laïque puisque le christianisme Anglican y est religion d’État.





[center]Jésus en Islam






Par Mehdi Hassa
The Guardian (UK) 24 décembre 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri


Les Musulmans n’adorent pas Jésus mais ils le révèrent et croient en lui autant que les Chrétiens.

« Alors vous me dites que vous croyez en Jésus comme en Muhammad [Mahomet] ? » Je me souviens du regard perplexe de mon ami Chrétien il y a quelques années. Je lui avais lancé une bombe théologique en lui révélant que Jésus était considéré par les Musulmans comme un envoyé de Dieu.

« Non seulement nous croyons en Jésus, » avais-je répondu, faisant une pause pour maximiser l’effet dramatique, « nous croyons aussi en sa naissance virginale. » Les yeux de mon ami s’étaient écarquillés de surprise, il en était bouche bée.

Les Chrétiens, peut-être parce qu’ils s’appellent eux-mêmes Chrétiens et croient dans le christianisme, aiment s’approprier le Christ. C’est donc une énorme surprise pour beaucoup d’entre eux – dont mon ami – de découvrir que la deuxième confession du monde par le nombre, l’Islam, s’en revendique aussi.

Jésus, ou Aïssa, ainsi qu’on le désigne en arabe, est considéré par l’Islam comme un prophète Musulman plutôt que comme le fils de Dieu, ou l’incarnation de Dieu. Il est cité nommément dans pas moins de 25 différents versets du Coran et décrit comme "le Verbe" et "l’Esprit" de Dieu. Aucun autre prophète cité par le Coran, pas même Muhammad, n’ a droit à cet honneur particulier.

En fait, l’Islam révère aussi bien Jésus que sa mère, Marie (Joseph n’apparaît nulle part dans le récit coranique de la naissance du Christ). « À la différence des Évangiles canoniques, le Coran s’intéresse plus à sa naissance miraculeuse qu’à l’étape ultérieure de la Passion », écrit le professeur Tarif Khalidi dans son livre fascinant ‘Le Jésus Musulman’. « C’est pourquoi il est souvent évoqué comme ‘le fils de Marie’ et pourquoi sa mère et lui apparaissent souvent ensemble. » En fait, Marie, ou Myriam, ainsi qu’on la connaît dans le Coran, est considérée par les Musulmans comme occupant la position spirituelle la plus élevée parmi les femmes. Elle est la seule femme mentionnée nominativement dans le livre sacré de l’Islam et un chapitre du Coran porte son nom en titre.

Mais la signification réelle de Marie est que l’Islam la considère dans sa virginité et fait sienne le concept chrétien de naissance virginale. « Elle était la femme élue, choisie pour donner naissance à Jésus, sans un mari » déclare Cheikh Ibrahim Mogra, imam à Leicester et secrétaire général adjoint du Muslim Council de Grande Bretagne.

Pour les Musulmans, cependant, la naissance virginale n’atteste pas de la divinité de Jésus mais seulement de son importance unique en qualité de prophète et de messie. La Trinité est rejetée par l’Islam comme le sont la crucifixion et la résurrection. Le Coran fustige le christianisme pour la pratique répandue parmi ses sectes qui consiste à déifier Jésus (et Marie) et amène sa critique sous la forme d’une interrogation de Jésus par Dieu :


« Et quand Dieu dit : Ô Jésus, fils de Marie ! As-tu dit à l’humanité : Prenez ma mère et moi comme deux dieux à côté de Dieu ? il répondit : Gloire à Toi ! Il ne me revenait pas de dire ce que je n’avais pas le droit [de dire]. Si je l’avais dit, Tu le saurais. »

Les Musulmans chérissent et vénèrent Jésus le prophète – mais, je me le demande souvent, ne nous contentons-nous pas d’hommages de pure forme à sa vie et à son héritage ? Où, par exemple, est l'équivalent islamique de Noël ? Pourquoi les Musulmans celèbrent-ils la naissance du prophète Muhammad et non celle du prophète Jésus ? « Nous aussi, à notre manière, devrions célébrer la naissance de Jésus… [parce que] il est si spécial pour nous », déclare Mogra.

Ces dernières années, la presse britannique de droite a pris position contre les tentatives d’autorités locales «politiquement correctes» de minimiser, voire même de supprimer Noël. La tentative de la ville de Birmingham de rebaptiser ses festivités annuelles «Winterval» et les illuminations avec une thématique Harry Potter appelées «Luminos» à Luton en sont des exemples connus. On a souvent le sentiment que ce genre de décisions est motivé par la crainte que des manifestations ostensibles de la foi chrétienne pourraient offenser la sensibilité des Musulmans Britanniques, mais, compte tenu de l’importance de Jésus en Islam, de telles craintes sont déplacées et contre productives. Mogra, qui dirige la commission des relations interreligieuses du MCB renchérit : « Changer le nom de Noël est une idée ridicule. » Il ajoute : « La Grande Bretagne est grande quand elle célèbre les diverses fêtes religieuses de nos diverses communautés religieuses. Elles devraient garder leur nom et nous devrions toutes les célébrer. »
Au milieu des tensions entre l’Occident Chrétien et l’Orient Musulman, je pense qu’insister ensemble sur Jésus pourrait aider à réduire le fossé croissant entre les deux plus grandes communautés religieuses du monde. D’autres souscrivent. « Nous ne devons pas nous disputer sur Jésus. Il est spécial aux yeux des Musulmans et des Chrétiens », déclare Mogra. « Il est plus grand que la vie. Nous pouvons le partager. »


Lundi 28 Décembre 2009


cligno doré http://mounadil.blogspot.com/




source:
cligno doré http://www.alterinfo.net/Jesus-le-Musulman_a40745.html





Ce texte fait partie des nombreux articles qui circulent sur les sites communautaristes musulmans et les sites conspirationnistes envahis par les islamistes, dont le but essentiel est de s'approprier Jésus afin d'en faire un Musulman, le but ultime étant de justifier ainsi le remplacement du Christianisme par l'Islam, et le califat mondial islamique.

Leur raisonnement suit la progression suivante:

  • les Chrétiens ne sont pas les seuls à croire en Jésus, les Musulmans croient aussi en Jésus - et Marie -, il est mentionné plusieurs fois dans le Coran et y est reconnu comme un Prophète. C'est pas faux, sauf que le Jésus décrit par l'Islam a très peu à voir avec celui décrit par les textes chrétiens, aussi bien en ce qui concerne sa vie et sa nature particulière qu'en ce qui concerne son enseignement. Sans rentrer dans les détails, il est clair que si les deux religions prétendent bien parler du même individu, elles le décrivent de manières si différentes qu'elles en font en fait deux individus bien distincts et le "Jésus musulman" n'est pas le même que le "Jésus chrétien".

  • l'étape suivante est: puisque les Musulmans révèrent Jésus, ce dernier fait partie de l'Islam et les Chrétiens n'ont pas à se l'approprier. ??!! Là, commence très nettement à poindre de la mauvaise foi. Les Chrétiens ne veulent pas s'approprier Jésus - je me demande qui cherche à se l'approprier, avec ces titres "Jésus le Musulman" et "Un Musulman nommé Jésus" ! On avait déjà eu droit à Jésus le Juif... -, ils prétendent juste suivre son enseignement. Et s'ils se sont appelés eux-même chrétiens, comme a l'air de leur reprocher l'auteur de l'article - je ne suis même pas certaine que ce soit eux qui se soient donné ce nom - c'est seulement parce qu'ils se revendiquent "disciples du Christ":
    Le mot grec Χριστιανός (christianos) - qui veut dire "disciple du Christ" - est dérivé du mot Χριστός (christos) - qui veut dire celui qui est sacré - avec une fin adjectivale empruntée du Latin voulant dire adhérer à ou faire partie de. Dans le Septuagint Grec, christos était utilisé pour traduire le mot Hébreu מָשִׁיחַ (messiah), ce qui veut dire "(celui qui est) sacré." Dans d'autres langues européennes, des mots équivalents sont trouvés comme le terme 'Christian' en Anglais et 'Cristiano' en Espagnol. Wikipedia
    Alors, pourquoi ces propagandistes reprochent-ils aux Chrétiens de "s'accaparer" Jésus ? Ben pour le faire eux-même, pardi ! Pour se prétendre au moins aussi légitimes que les Chrétiens pour parler du Christ afin de remettre en question la version chrétienne de Jésus et de promouvoir la version islamique.

  • pour en arriver à la troisième étape du raisonnement: les Chrétiens se trompent complètement sur la personnalité de Jésus et son enseignement car leurs textes ont été falsifiés, Jésus est musulman, parce que "soumis à Dieu", et quand il reviendra, accompagné du Mahdi, c'est la religion musulmane qu'il imposera en fondant le califat mondial. Les Chrétiens n'auront plus qu'à se convertir à l'Islam ou ...?

Voilà comment, tout en ayant l'air d'oeuvrer pour le rapprochement des croyants des deux religions grâce à leur vénération commune pour Jésus - objectif réel: fusion christianisme/islam -, ces textes cherchent à dénigrer et anéantir le christianisme - l'auteur a quand même la grossièreté de traiter de sectes les divers courants chrétiens - afin de légitimer son remplacement par la religion musulmane.









"JÉSUS ISLAMIQUE" AU CINÉMA





TEHERAN, 13 jan 2008 (AFP) - Un réalisateur, qui partage les idées du président conservateur de l'Iran, a produit ce qu'il dit être le premier film donnant une vision islamique de Jésus-Christ, dans le but de montrer le "terrain commun" entre les Musulmans et les Chrétiens.

Nader Talebzadeh voit son film, " Jésus, l'Esprit de Dieu ", comme une réponse à des productions occidentales comme le blockbuster " La Passion du Christ " de Mel Gibson produit en 2004 qu’il a salué comme admirable mais tout simplement « erroné ».
« Le film de Gibson est un très bon film. Je veux dire que c'est un film bien conçu, mais l'histoire est erronée - ce n'était pas comme ça », dit-il, faisant référence à deux différences essentielles: l'islam considère Jésus comme un prophète, et non le fils de Dieu, et ne croit pas qu’il a été crucifié.
Talebzadeh dit qu’il est même allé au manoir de Gibson à Malibu en Californie pour lui montrer son film. « Mais c'était dimanche et la sécurité à la porte a reçu le film et la brochure et a promis de le livrer », bien que l'Iranien n’a jamais eu de réponse.

Même en Iran, " Jésus, l'Esprit de Dieu " a eu une faible réception, jouant devant un public modeste dans cinq cinémas de Téhéran pendant le mois sacré du Ramadan en octobre.
Le film, financé par la radiodiffusion nationale, est disparu des panneaux d'affichage mais est loin d'être mort, étant sur le point d'être recyclé dans une importante série de 20 épisodes qui sera diffusée sur la télévision nationale cette année.

Talebzadeh insiste qu’il vise à aplanir les différences entre le christianisme et l'islam, en dépit de la divergence flagrante de la doctrine chrétienne sur les dernières heures du Christ sur terre.
« Il est fascinant pour les chrétiens de savoir que l'islam accorde une telle dévotion à Jésus, et a beaucoup de connaissances à son sujet », a dit Talebzadeh à l'AFP.
« En faisant ce film, j'ai voulu faire un pont entre le christianisme et l'islam pour ouvrir la porte au dialogue car il y a beaucoup de points communs entre l'islam et le christianisme », a-t-il dit.

Le directeur tient aussi à souligner les liens entre Jésus et l'une des plus importantes figures de l'islam chiite, l'imam Mahdi, qui aurait disparu il y a 12 siècles mais dont le "retour" sur terre a été un élément essentiel de la présidence d'Ahmadinejad.

Talebzadeh s'est fait un nom dans la réalisation de documentaires sur la guerre 1980-1988 de l'Iran contre l'Irak, un genre important dans le cinéma post-révolutionnaire du pays.
Mais, ces thèmes lourds et son dernier film sur Jésus sont en concurrence avec des thrillers locaux et des histoires d’amour à l’eau de rose qui continuent d'attirer le plus grand public dans la République islamique.

L'essentiel de " Jésus, l'Esprit de Dieu ", qui a remporté un prix lors de l'édition 2007 du Festival du film sur les religions en Italie, suit fidèlement le récit traditionnel de Jésus comme il est relaté dans les évangiles du Nouveau Testament, un récit reproduit dans le Coran et accepté par les musulmans.
Mais, dans le film de Talebzadeh, Dieu sauve Jésus - dépeint comme un homme au teint clair avec des cheveux longs et une barbe - de la crucifixion et l'emmène tout droit au paradis.
« Il est franchement dit dans le Coran que la personne qui a été crucifiée n'est pas Jésus mais Judas, l'un des 12 Apôtres, et celui que la Bible décrit comme ayant trahi Jésus aux Romains », dit-il. Dans son film, c’est Judas qui est crucifié.

L'islam considère Jésus comme l'un des cinq grands prophètes – les autres étant Noé, Abraham et Moïse - envoyés sur terre pour annoncer la venue de Mahomet, le dernier prophète qui propagea la religion de l'islam. L’islam respecte les adeptes de Jésus comme " peuple du livre ".
L'Iran a des dizaines de milliers de ses propres chrétiens qui se voient garantir la liberté religieuse en vertu de la Constitution - principalement des Arméniens, même si leur nombre a fortement diminué depuis la Révolution islamique de 1979.

Chaque Noël, Ahmadinejad et d'autres fonctionnaires ne perdent pas de temps à envoyer aux dirigeants chrétiens, y compris le Pape, des voeux de ce qu'ils décrivent comme « la naissance de bon augure de Jésus Christ (PBUH). »
Dans son message de cette année, Ahmadinejad a dit que « la paix, l'amitié et la justice seront atteints lorsque les enseignements de Jésus-Christ (PBUH) seront réalisés dans le monde. »
Les musulmans chiites, majoritaires en Iran, pensent que Jésus accompagnera l'imam Mahdi quand il réappaîtra dans une future apocalypse pour sauver le monde.

Talebzadeh a dit que la version télé de son film examinera de plus près les liens entre Jésus et le Mahdi - dont Ahmadinejad a assuré que son gouvernement, qui est arrivé au pouvoir en 2005, travaille à hâter le retour.
Les chiites croient que la réapparition du Mahdi inaugurera une nouvelle ère de paix et d'harmonie.
« Nous, musulmans, prions pour le retour de l’imam Mahdi, et Jésus fait partie du retour et de la fin des temps », a déclaré Talebzadeh.
« Devons-nous, en tant qu'artistes, rester passifs jusqu'à ce moment-là? Ne devons-nous pas faire un effort? »




source:
cligno doré http://www.pointdebasculecanada.ca/breve/209-iran-jesus-islamique-au-cinema.php



On retrouve ici exactement la même manipulation hypocrite et prosélyte que précédemment:

  • prétendu rapprochement entre Chrétiens et Musulmans au nom de leur croyance commune en Jésus.

  • mais dénigrement des croyances chrétiennes en y opposant les croyances islamiques.

  • enfin, détournement de la croyance en Jésus pour faire la promotion du Mahdi et de l'instauration d'« une nouvelle ère de paix et d'harmonie » [sous un califat mondial islamique]. Ce qui n'est pourtant mentionné ni dans le Coran, ni dans la Bible: « Mon Royaume n'est pas de ce monde. »




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:32, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Ven 6 Aoû 2010 - 10:49

L'ÉVANGILE DE BARNABÉ
À PROPOS D'UN APOCRYPHE







Une affaire qui est loin d'avoir livré tous ses secrets

En 1977, un texte d'évangile apocryphe avait été publié à Paris, chez Beauchesne, avec une traduction française, des notes et une étude très approfondie; le titre de l'ouvrage en précisait le sujet: « Évangile de Barnabé, Recherches sur la composition et l'origine ».

Plutôt que de présenter simplement la recension de l'ouvrage, nous voudrions signaler ici les principales implications d'une affaire qui n'a pas fini de faire parler d'elle.

Sous sa forme actuelle, cet évangile existe seulement depuis quatre siècles. Diverses hypothèses ont été émises à son sujet. Le texte portait-il en lui la marque de positions judéo-chrétiennes des débuts de l'Église ? Des couches anciennes seraient-elles restées visibles dans le texte malgré les remaniements opérés par des rédacteurs successifs ? Bref nous sommes en face d'une énigme qui pourrait être nommée « l'affaire de l'Évangile selon Barnabé ». Enfin, de bons connaisseurs de l'histoire de l'Espagne après la Reconquista veulent, avec raison, semble-t-il, rattacher cette affaire à la littérature de résistance des morisques face à l'Inquisition; elle serait à mettre parmi les forgeries bien connues en Espagne datant de cette époque.

Mais le plus clair de son histoire est qu'il a été adopté peu à peu par la propagande musulmane et, depuis une cinquantaine d'années, il est utilisé assez largement. Il sert même en France à des propagandistes pour convertir des chrétiens à l'islam.




Les débuts de l'affaire (XVIIème- XVIIIème siècles)

Il existait, dans le très haut Moyen Age, un siècle avant l'islam, un évangile de Barnabé; ce nom figure sur plusieurs listes d'ouvrages condamnés (décret du Pseudo-Gélase, etc.). Mais seul le nom est connu; ni le texte lui-même, ni aucun témoignage sur la doctrine qu'il enseignait ne sont parvenus jusqu'à nous.

Dix siècles plus tard, le nom réapparut, et, cette fois-là, en liaison avec un texte précis, à forte saveur musulmane. Était-ce celui que visait le décret du Pseudo-Gélase ? Était-ce un tout autre ouvrage publié sous le même titre ? Les études devaient montrer que le livre actuel formait un ensemble parfaitement cohérent, ne pouvant pas avoir été rédigé avant notre Renaissance et qu'il avait été écrit en Occident. Il ne s'agissait donc pas du même texte et le « pseudo-Barnabé » n'avait aucune autorité d'évangile. Ses affirmations avaient la valeur des sources auxquelles elles avaient été empruntées.

Nous désignerons par le sigle EB l'évangile de Barnabé, par EBI le texte italien, par EBS le texte espagnol. La première version de l'EB qui avait laissé des traces est le texte espagnol. Un manuscrit (ms9653, f° 178) à la bibliothèque nationale de Madrid en parle. Cet ouvrage avait été signalé en 1977 par Louis Cardaillac, historien de l'Espagne et spécialiste des morisques. L'auteur du manuscrit, en effet, est un morisque: un de ces musulmans espagnols extérieurement convertis au christianisme après la Reconquista, mais gardant leur foi musulmane dans leurs cœurs. Ce texte cité signale que la venue future de Mohammad est annoncée dans l'Évangile de Barnabé, ce qui est exact.

Au début du XVIIIe siècle, la totalité de cet évangile, en version italienne comme en version espagnole, est vue et signalée pour la première fois. Un conseiller du roi de Prusse, P. Cramer, qui résidait à Amsterdam, avait fait l'acquisition du texte italien. En 1709, il le prêta à un érudit, humaniste unitarien, John Toland, qui fut un des premiers à en parler. Le manuscrit lui-même suivit un itinéraire qui le conduisit finalement à Vienne (Autriche) où il se trouve encore aujourd'hui à la bibliothèque nationale.

John Toland perçut immédiatement l'aspect musulman du texte de l'EBI. Il se demanda s'il ne se trouvait pas en face d'un évangile répandu en Arabie à l'époque de Mohammad. Mais avec sagesse, il jugea qu'un supplément d'enquête s'imposait avant qu'il ne soit possible de se prononcer. Il rassembla même une série de questions qu'il serait bon d'adresser aux chrétiens résidant en terre d'Islam pour faire la lumière sur plusieurs points importants. De fait, l'aspect d'érudition devait attendre le début du XX è siècle pour être vraiment abordé.

Quant à l'EBS, le texte espagnol, un orientaliste George Sale l'a eu sous les yeux. Dans l'introduction à sa célèbre traduction anglaise du Coran, publiée pour la première fois en 1734, il en parla. On apprît ainsi par lui que le prologue de l'EBS présentait le texte espagnol comme traduit à partir de l'italien. L'EBI, toujours d'après ce prologue, aurait été caché au Vatican; le pape Sixte Quint (1585-1590) l'aurait conservé dans sa bibliothèque personnelle. Un religieux en visite chez lui l'aurait subtilisé et, après sa lecture, se serait converti à l'islam. Cette préface mélodramatique ajoute que le religieux en question, intrigué par un texte de saint Irénée dirigé contre saint Paul et qui alléguait l'autorité de l'Évangile selon Barnabé, recherchait depuis quelque temps cet évangile. De telles allusions à l'œuvre de saint Irénée, qui est à l'heure actuelle fort bien connue, et ne contient rien de tel, montrent le caractère fantaisiste du récit. Le texte espagnol passa ensuite pour perdu jusqu'en 1976, date à laquelle sa présence a été signalée dans une bibliothèque de Sydney (Australie), la Fisher Library. L'exemplaire de Sydney est incomplet; les chapitres 120 à 200 inclus manquent sur un total de deux cent vingt-deux. Une mention manuscrite sur cet exemplaire apprend que le texte avait été recopié sur celui qui avait appartenu à George Sale.




Un essai pour y voir plus clair : le travail des Ragg (1907)

Qu'il s'agisse de l'EBI ou de l'EBS, ces deux manuscrits restèrent dans l'ombre pendant des années; la situation aurait pu durer longtemps si des polémistes musulmans ne s'étaient pas avisés d'exploiter ce nouvel évangile. Le texte complet leur était encore inconnu, mais ce qu'en avait dit George Sale dans la préface de sa traduction du Coran fut mis en avant par un célèbre apologiste musulman de l'Inde.

Il est ici nécessaire d'évoquer un gros travail publié en 1992 en allemand par Christine Schirrmacher: « Mit den Waffen des Gegners »; elle y décrit les polémiques islamo-chrétiennes en Inde et en Égypte, surtout à partir de 1850 et jusqu'à la fin du XXe siècle. Un protestant de Bâle, Karl Gottlieb Pfander, avait publié une apologie du christianisme, soigneusement composée, et l'avait successivement faite traduire en plusieurs langues. Cet ouvrage critiquait l'islam; les musulmans n'ont pas de coutume de tolérer de telles attaques, aussi répondirent-ils. En Inde, l'un d'entre eux, Rahmatullah b. Khalîl al-Kairânâwî (1818-1891), composa un livre combatif, qui, aujourd'hui encore, est utilisé en terre d'islam. C'est dans de tels milieux que l'existence de l'évangile de Barnabé fut invoquée, avant tout comme argument pour appuyer la christologie musulmane.

L'ouvrage de Christine Schirrmacher apporte beaucoup de lumière. Elle mentionne quelques auteurs qui nomment, à ce moment, l'évangile de Barnabé. Leur nombre était infime; il devait largement augmenter par la suite. Un seul musulman cite des extraits du texte.

C'est alors que, dans les milieux de l'Église d'Écosse et ses missions dans l'Inde, se manifeste le désir d'en finir avec ce soi-disant évangile. Deux personnes de cette église, Lousdale et sa femme Laura Ragg, versés dans des études italiennes médiévales, furent chargés de l'étudier, de le publier et de le traduire en anglais. Un orientaliste connu, D.S. Margoliouth, accepta d'examiner le texte d'un point de vue critique et rédigea une introduction convaincante. Le résultat du travail parut en 1907.




Une vie de Jésus musulmane romancée

Tout était net; il s'agissait d'une vie musulmane romancée de Jésus, précédée par un prologue anti-paulinien. Le cadre était emprunté aux quatre évangiles, à la manière du Diatessaron. Les péripéties de son existence et de son ministère se déroulaient depuis l'Annonciation jusqu'à son élévation au ciel. Les déplacements à travers la terre Sainte et la Syro-Phénicie se succédaient avec en plus un "carême" au Sinaï et une pointe jusqu'à Damas. Le contenu de l'évangile était épuré de tout ce qui pouvait faire croire que Jésus était plus qu'un homme. C'est un prophète qui prêche la morale, parle de l'amour de Dieu et du prochain; sa doctrine avait un aspect très simple, avec refus de l'idolâtrie, un monothéisme absolu, le souci de pureté rituelle et les ablutions avant la prière, la circoncision, le tout gonflé par de nombreuses considérations de spiritualité.

Il était évident que l'évangile de Barnabé avait été composé après les quatre évangiles dont il dépendait; il les pastichait de multiples façons. En outre, la doctrine générale sur le Christ, d'après Barnabé, était celle de l'islam. Le texte retenait l'affirmation de la naissance virginale de Jésus; Jésus était né de Marie, sans le secours d'un père. Il effectuait des miracles « avec la permission de Dieu » comme l'enseigne le Coran. L'auteur reprenait des épisodes évangéliques et un point très net manifestait qu'il en dépendait entièrement.

Dès qu'il ne suit plus ses sources, il fait preuve de maladresse; il ignore au fond la géographie de la Palestine, comme l'état social et politique du pays à l'époque de Jésus. Le miracle de la tempête apaisée sur le lac de Tibériade, par exemple, est reproduit d'après les Évangiles, mais, aussitôt après, la barque aborde à Nazareth, comme si ce village se trouvait au bord du lac. « Arrivés à Nazareth, les marins remplirent la ville du récit de ce que Jésus avait fait » (ch.20), puis « Jésus monta à Capharnaüm » (ch21), alors qu'au contraire, Capharnaüm est sur le bord du lac et Nazareth à une altitude de près de sept cents mètres plus haut.

Un relevé soigneux des principales erreurs a été donné dans l'ouvrage des Ragg. La position respective des diverses autorités politiques, romaines ou locales, le nombre même approximatif des forces armées, les invraisemblances historiques suffisent. Un autre trait prouve également le caractère bien postérieur de Barnabé; il est classique de voir, dans un texte qui dépend d'un autre, la présence d'amplifications. Des chiffres sont repris mais augmentés. Barnabé mentionne ainsi des effectifs militaires innombrables en Palestine, à l'époque du Christ. À Miçpa, trois armées de deux cent mille hommes chacune se rassemblent sous les commandements respectifs du Grand Prêtre, de Pilate et d'Hérode, tous trois montés à cheval (ch.91);

Ou encore, dans l'Évangile de Mathieu, Jésus demande de pardonner soixante dix-sept fois; dans Luc ce sera sept fois par jour et dans Barnabé, soixante dix-sept fois par jour (ch.88). Il suffira d'attirer l'attention sur ce point; la démangeaison qui pousse à multiplier les chiffres se retrouve partout (voir l'Index de la réédition 1999 au mot « nombre », p. 362).




Jésus et l'histoire du salut

L'enseignement principal dans l'Évangile de Barnabé concerne le plan de salut de Dieu. Il n'est pas question de voir Jésus annoncé par Jean-Baptiste; ce dernier personnage n'est jamais mentionné.

Avant le chapitre 47, au milieu d'autres enseignements, Jésus profite d'un séjour au-delà du Jourdain pour raconter à ses disciples le récit de la création. On y apprend comment le nombril d'Adam est la trace d'un crachat de Satan; ce dernier, en effet, avait craché sur la terre dont Dieu devait se servir pour façonner le premier homme et la marque en creux est restée (sic ! ch.35 et 39). Puis Adam entendit parler de Mohammad et vit en l'air une inscription brillante comme le soleil, proclamant la formule de foi musulmane: « Il n'y a qu'un seul Dieu et Mohammad est le Messager de Dieu » (ch.39).

Après leur désobéissance dont ils se repentiront, Adam et sa femme sont chassés du paradis terrestre, au milieu d'un torrent de larmes et Dieu promet que Mohammad sera envoyé à l'homme pour le tirer de sa misère (ch. 41).

Jésus n'est que le précurseur du Messie: « Je ne suis pas digne de dénouer les courroies de chaussures ni les lacets des sandales du Messager de Dieu que vous appelez le Messie. Celui-là est fait avant moi et viendra après moi » (ch. 42). Et, à la samaritaine, Jésus déclare qu'il n'est pas le Messie (ch.82). Il est clair que Mohammad a le rôle principal dans l'histoire du salut et le texte rapporte le sacrifice d'Abraham en précisant bien que le fils sacrifié allait être Ismaël. Jésus affirme dès lors que la promesse à Abraham a été faite au sujet d'Ismaël et non d'Isaac (ch. 43-44). Jésus est un prophète ordinaire. Ni la rédemption, ni la croix, ni la passion ne sont conservées.

Un second ensemble d'épisodes va du ch. 47 au ch. 126; la grande question, alors, est celle de la personne de Jésus. Le ch. 47 rapporte la résurrection du fils de la veuve de Naïm. Le texte joue sur la phrase: « Dieu a suscité un grand prophète parmi nous; il a visité son peuple ». Or, à Naïm, des soldats romains présents abondent dans ce sens et affirment aux habitants qu'un de leurs dieux est venu visiter son peuple. D'où la division qui semble s'étendre à toute la Palestine; les uns déclarent que Jésus est Dieu, les autres le refusent. La tension atteint son point culminant et fait craindre une guerre civile. Des centaines de milliers de soldats se massent dans la vallée de Miçpa. Finalement, le Grand Prêtre interroge Jésus sur son identité; celui-ci reconnaît être un homme, un simple mortel. Il confesse que Dieu n'a pas de fils car il n'en a nul besoin (ch. 95 et 96). En suite de quoi, à la demande de Pilate, le Sénat Romain alerté interdit, sous peine de mort, d'appeler Jésus dieu ou fils de Dieu. Le décret fut placé dans le temple en lettres de cuivre (ch.98). Finalement, la prédication des disciples parvint à convaincre les foules et tous déclarèrent qu'il y a un seul Dieu et que Jésus est le Prophète de Dieu (ch.126).

Enfin, Jésus risquait d'être nommé roi. Il refusa les propositions et s'enfuit à Damas (ch. 138-139) tout en continuant à parler du Messager qui devait venir, de son intercession, etc. (ch.137).

Finalement, les Juifs complotèrent contre Jésus, mais une élévation miraculeuse au ciel le fera échapper à la mort, et Judas, transformé à la ressemblance de Jésus, a été crucifié à sa place (ch. 216 et suivants).




Est-il possible de dater plus précisément le texte ?

Bref, que l'évangile de Barnabé sous sa forme actuelle ait été rédigé d'après les évangiles canoniques et s'en inspire est évident. Il leur est donc postérieur. En outre, dans ses exposés de spiritualité, cet évangile reproduit des thèmes qu'il serait invraisemblable de trouver avant une date tardive, mettons le milieu du Moyen Age, et en Occident. Ainsi, la topographie des régions de l'enfer, ou encore la division des péchés capitaux, devenus péchés mortels, ou la description des phénomènes qui précéderont le Jugement dernier. Enfin, la critique des prêtres et des religieux se fait en des termes qui rappellent beaucoup plus l'anticléricalisme occidental médiéval que la vie au Proche-Orient à l'époque de Jésus. Même la façon de parler des pharisiens remontant à l'époque d'Elie vise avant tout les religieux occidentaux de la fin du Moyen Age et de la Renaissance.

Un dernier argument nous conduit après l'an 1350. Jésus parle des temps messianiques de l'avenir et ajoute: « et l'année du Jubilé qui maintenant revient tous les cent ans reviendra chaque année et en tout lieu à cause du Messie » (ch. 82).

Le Jubilé était une institution juive périodique tombant tous les cinquante ans. Le jubilé tous les cent ans fut une exception dans l'église romaine lorsque fut décrétée, en 1300, une année jubilaire qui aurait dû se renouveler cent plus tard. Mais, dès 1350, la périodicité augmenta. Il y eut un jubilé en 1350 et ensuite tous les 25 ans. Que les années jubilaires, au lieu de tomber tous les cent ans, se soient multipliées, est un phénomène qui nous reporte après 1350.

L'étude des Ragg vit le jour en 1907. L'ensemble des orientalistes l'approuva. « Apocryphe incontesté », écrivit Louis Massignon dans la Revue du Monde Musulman; « fumisterie » (Gaukelei), déclara Ignace Golziher dans ses études sur le Coran. Quant au P. Lagrange, il eut ces mots dans une recension: « c'est un curieux monument d'un étrange état d'âme; il n'est pas aussi ennuyeux que d'autres apocryphes » (Revue Biblique, 1908, p.300.).

Du côté musulman, par contre, les arguments n'eurent aucun impact et, sauf dans quelques cas bien précis, l'engouement continua comme avant. Bien plus, le texte fut désormais entre les mains de ceux qui voulaient le consulter. Il venait d'être publié en traduction anglaise. Il fut aussitôt traduit en arabe (1908) au Caire, sous le patronage de la revue réformiste, le Manar. Ensuite, d'autres traductions furent mises en chantier, sans que jamais l'étude critique soit reproduite. Depuis lors, tous les travaux musulmans sur la christologie ou la vie de Jésus s'en inspirent. Même la simple existence de cet évangile sert à jeter la suspicion sur la fiabilité de nos évangiles: elle est mentionnée comme preuve de la véracité de ce que le Coran dit de Jésus.




Les Études sur Barnabé au XXème siècle

Les polémistes continuèrent à s'appuyer sur l'évangile de Barnabé, spécialement dans l'Inde et en Égypte, sans que les considérations de critique textuelle entrent en ligne de compte. Christine Schirrmacher s'étend sur le sujet.

Malgré tout, les efforts pour essayer de convaincre les interlocuteurs musulmans eux aussi ne cessèrent pas. Ce fut peine perdue, mais un certain nombre d'aspects de l'affaire apparurent plus clairement. Au Pakistan, à l'occasion de rééditions de l'évangile en question, le Dr Jean Slomp, du Christian Studies Center de Rawalpindi, dans les années 70, publia diverses études. Il centra son attention sur l'Inquisition de Venise, le cas des juifs convertis au christianisme en Espagne et qui, réfugiés en Italie, cherchaient à retrouver leur liberté. Il s'attacha à la personne de Sixte Quint qui avait été inquisiteur, à celle de Gregorio Leti, bourgeois italien passé à la Réforme, etc. Par ailleurs, personnellement, je m'étais attaché à la question des thèmes de spiritualité caractéristiques de la fin du Moyen Age et qui apparaissaient en Barnabé.

Un pas en avant fut fait par Luigi Cirillo et Michel Frémaux qui publièrent, en 1977, un texte de traduction et d'étude sur la composition et l'origine de ce document (voir la Bibliographie à la fin). Le fait que la rédaction finale de lEB, celle que nous possédons, soit postérieure à la fin du Moyen age ne fut pas remis en question, mais les chercheurs s'engagèrent dans une direction nouvelle. Ils demandèrent si l'on ne pouvait pas déceler dans l'EB des couches anciennes révélatrices de positions judéo-chrétiennes primitives. Matériellement parlant, l'EB représentait une unité et il était impossible d'y distinguer des ensembles formant bloc à part. Par contre, les auteurs pensaient que la présence de certains thèmes ne pouvait pas s'expliquer par l'islam seul. Au plan des idées, elle aurait postulé une influence judéo-chrétienne.

L. Cirillo envisage au départ une source judéo-chrétienne (et cela contre Marc Philonenko) qui avait avancé l'hypothèse d'une origine qumranienne). Quelques siècles plus tard, cet écrit judéo-chrétien est incorporé dans une apologie musulmane pour former un "écrit de base". Le dernier remaniement de cet héritage porterait la marque d'un auteur de la fin du Moyen Age (XIVe siècle).

À vrai dire, comme seul le texte italien était accessible, les hypothèses s'orientèrent naturellement vers l'Italie. Qui pouvait avoir écrit la dernière rédaction ? Henri Corbin prit un vif intérêt à la question. Il préfaça la première édition de l'étude de L. Cirillo; il imaginait volontiers « un élève de Pic de la Mirandole, un familier de l'Académie platonicienne de Florence que ses études orientales auraient conduit à compiler cet évangile pour son usage personnel ». La question reste ouverte et cette nouvelle hypothèse est loin d'avoir été admise sans réserves.

Personnellement, nous avions publié notre étude en 1960. Nous cherchions surtout à montrer que la rédaction du texte actuel de l'EB ne pouvait dater que du XVIe siècle. C'est alors que Don Emilio Garcia-Gomez émit l'idée qui devait orienter les recherches ultérieures. Pour lui, cet évangile semblait être une affaire de morisques, une forgerie qui avait la même odeur que les faux bien connus de Grenade, ces livres de plomb "retrouvés" à la fin du XVIe siècle au Sacromonte, près de la ville.

Cette idée fut reprise par un orientaliste espagnol, Mikel de Epalza, par lui-même d'abord, puis par un de ses étudiants dont il orienta les recherches de doctorat sur cette piste à l'université d'Alicante et dont le nom était Luis E. Bernabé Pons. Pour ces deux chercheurs, le milieu musulman suffit à expliquer les traits de cette vie de Jésus; inutile de recourir à une origine judéo-chrétienne.




Retour en Andalousie. Les faux documents de Grenade (fin du XVIème siècle)

Dans le cas des forgeries, il est toujours difficile de reconstituer ce qui s'est passé. Silence et dissimulation sont de mise. Dans le cas présent, l'on sait que des crypto musulmans, après la chute du royaume de Grenade, sont à l'origine de la "découverte" d'une série de faux documents autour de cette ville. Tout commença en 1588, lors de la destruction d'un ancien minaret qui gênait la construction d'une grande église. Un coffret de reliques fut trouvé; il se présentait comme remontant aux temps apostoliques et aux débuts de l'épiscopat en Espagne. Puis, d'autres pièces furent mises au jour, notamment des plaques de plomb (appelées livres de plomb) couvertes de textes en castillan et en arabe, censés dater de l'époque des apôtres. Les autorités ecclésiastiques firent appel à des morisques pour les traduire; mais certains se demandèrent si les auteurs des faux n'étaient pas justement ces traducteurs. Il existe plusieurs études sur ces faux. La plus accessible est encore en anglais: Thomas Kendrick, Saint James in Spain, London, 1960.

Or, parmi les livres de plomb, il s'en trouve un qui parle du "Véritable Evangile". Ce livre intitulé: « Libro de la Historia de la Verdad del Evangelio » est édité dans le recueil Los libros Plumbeos del Sacromonte, edicion de Miguel José Hagerty, Madrid, 1980, pp. 119-130. Le texte raconte comment la Vierge Marie a confié à l'apôtre Jacques le Véritable Évangile pour qu'il l'emporte en Espagne et l'y cache. Ainsi, échappera-t-il aux altérations. Il est même donné diverses précisions, avec mention de Chypre, ce qui suggère l'idée de Barnabé. L'évangile de Barnabé lui-même enseigne que Jésus n'est pas le Messie et que Mohammad est le Messie annoncé. Cette idée est assez curieuse dans la bouche d'un musulman, car le Coran dit formellement de Jésus: « son nom sera al-Masïh Isa, fils de Marie » (Coran 3,45). Mais les dernières études sur les morisques ont montré que, parmi eux, pour exalter Mohammad, certains disaient que Jésus était le Messie des enfants d'Israël tandis que Mohammad était le Messie universel. Nous ne sommes plus bien loin de Barnabé.

Finalement, cette dernière attitude reviendrait à voir dans ce texte un faux évangile destiné à renforcer dans leur foi les crypto-musulmans. En réalité, la préparation de toute cette affaire prit du temps. L'expulsion des morisques en 1609 survint avant que tout ne soit au point. Désormais, l'évangile selon Barnabé ne présentait plus le même intérêt, pour les morisques revenus en terre musulmane et qui n'avaient plus à vivre en dissimulant leur foi.

Il fallut attendre le XIXe et surtout le XXe siècle pour que cet apocryphe retrouve son intérêt pour la propagande musulmane. Il ne l'avait d'ailleurs jamais vraiment perdu et, en 1908, dans sa recension du livre des Ragg, le P. Lagrange le notait bien lorsqu'il présentait: « Un ouvrage qui connaît très bien les évangiles et même la Vulgate et qui se sert de la prédication de Jésus pour faire de la propagande en faveur de Mahomet » (Revue Biblique, 1908, p. 300).

Il reste une question: en quelle langue a été écrit le texte original de cet évangile? L'idée qu'il y aurait eu, au point de départ, un texte arabe, est abandonnée car il n'y a vraiment aucune trace de tournure arabe dans le style. Quant à croire l'exemplaire espagnol traduit sur l'italien comme l'affirme l'EBS, les derniers chercheurs ne le pensent pas. Pour eux, l'espagnol est le texte premier, mais l'histoire d'un original italien a été inventée pour justifier sa découverte au Vatican et lui donner plus d'autorité. Un fait est certain: la rédaction actuelle EBS ou EBI date au plus tôt du XVIe siècle. Elle n'a aucune autorité d'évangile. La traduction italienne porte des marques qui suggèrent que ce dernier travail a été fait en Turquie, dans les milieux de morisques réfugiés (type de la reliure, notes en arabes écrites en graphie orientale).

Au fond, il semble bien que, pour beaucoup de musulmans, le fait que les chrétiens soient gênés par l'évangile selon Barnabé est la vraie raison de le prendre au sérieux. Ensuite, sa doctrine, sauf pour la question du Messie, est conforme au Coran (ce qui est normal, car il s'en inspire).

Enfin, le caractère de Messie accordé au Christ n'a guère d'importance dans le patrimoine musulman. C'est un titre d'honneur général qui ne comporte pas les implications historiques que nous lui connaissons dans l'histoire du judaïsme.

De plus, les traductions arabes ont évité de rendre messie par le mot normal al-masîh mais, en général, ont simplement transcrit en arabe les lettres du mot anglais ou italien.

Souhaitons pourtant, qu'un jour, nous puissions nous entendre car dialogue ou rencontres n'aboutissent que dans la clarté et la vérité.


Jacques Jomier, o.p.




Bibliographie sommaire:


Outre les titres mentionnés au cours de cet article, les ouvrages principaux pour prendre connaissance de cette affaire sont :

    - Lonsdale et Laura RAGG, The Cospel of Barnabas, Oxford, Clarendon Press, 1907.

    - Christine SCHIRRMACHER, Mit den Waffen des Gegners, Klaus Schwarz Verlag, Berlin, 1992.

    - Luigi CIRILLO et Michel FREMAUX, Evangile de Barnabé, avec préface d'Henri Corbin (Recherches sur la composition et l'origine, texte italien et traduction française avec notes et index), Paris, Beauchesne, 1977. Réédition partielle (texte et traduction de l'évangile, avec appareil d'érudition allégé et sans la longue étude), Paris, Beauchesne, 1999.
    Cette nouvelle édition contient en appendice deux notes, l'une sur J. Toland et la découverte de l'EBV ((pp. 321-324), l'autre décrivant l'EBV en 1715 (pp. 325-326). En outre, Index des citations de l'Ancien Testament, du Nouveau, des lieux parallèles EBV-Coran (pp. 327-335), Index des mots et thèmes principaux de l'EBV (pp. 337-362) qui en facilitent beaucoup l'utilisation.

    - Luis F. BERNABE PONS, El texto morisco del Evangelio de San Barnabé, Granada, Universidad de Granada, Instituto de cultura Juan Gil-Albert, 1998.
    D'après le ms. de Sydney. Les ch. 120-199 ont été traduits sur le texte italien de Vienne. Le texte est précédé d'une précieuse étude en espagnol.

    - Maurice BORRMANS, Jésus et les Musulmans d'aujourd'hui, Collection « Jésus et Jésus-Christ » dirigée par Joseph Doré, Institut Catholique de Paris, n° 69, Paris Desclée, 1996. Cette étude bien plus générale aidera à remettre Barnabé dans son cadre musulman. Voir en particulier les pp. 87-88 et les notes correspondantes p. 114, notes 20 à 27.
    Ces notes nous dispenserons de reproduire la bibliographie qui s'y trouve, avec spécialement les renvois aux travaux de Jan SLOMP, Mikel de EPALZA et Jacques JOMIER.




Cet article a été publié dans la revue Esprit & Vie, 109e année. n° 22, 18 novembre 1999




source:
http://biblio.domuni.eu/articlesbible/barnabe/index.htm




Dernière édition par invitée le Lun 21 Mai 2012 - 0:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Ven 6 Aoû 2010 - 11:00

Qu’en est-il de l’évangile de Barnabas ?


Je suis toujours surpris quand mes amis musulmans me questionnent au sujet de ce livre connu en arabe comme « Injil Barnaba » [l’évangile de Barnabas »]. Cela me surprend parce que j’ai chaque fois découvert que la personne qui en parlait n’avait jamais lu, ni même vu, un exemplaire de ce faux évangile. Il y a beaucoup de preuves que ce n’est pas un vrai évangile. Je n’en mentionnerai que quelques-unes. Si quelqu’un est intéressé à creuser ce sujet, je recommande les ouvrages érudits suivants: «The Gospel of Barnabas» [L’évangile de Barnabas] par le Dr. William Campbell, publié en anglais à Rawalpindi, Pakistan, et «Injil Barnaba in the light of History, Sound mind and Religion» [L’évangile de Barnabas à la lumière de l’histoire, du bon sens et de la religion], par Awad Samaan, publié en arabe au Caire, en Égypte. En bref, ce prétendu évangile est faux et doit être rejeté pour beaucoup de raisons, notamment ses nombreuses erreurs géographiques, historiques et scientifiques. En outre, il contredit aussi bien la Bible que le Coran.

Il suffit de dire ici que l’érudit musulman hautement respecté, le Dr Abbas Mahmoud Al Akkad, ancien professeur à la prestigieuse université Al Azhar au Caire, a conseillé aux musulmans de ne pas se laisser prendre à ce faux évangile parce qu’il contredit le Coran. L’une de ces contradictions est l’affirmation selon laquelle Jésus [Issa] dirait qu’il n’est pas le Christ [Al Masih], mais que Mohammed qui vient après lui est Al Masih ! Dans l’encyclopédie arabe Al Mawsooah Al Arabiah Al Moiassarah, à la rubrique "Barnaba", le Dr. Mohammed Shafik Ghorbal déclare que c’est le nom d’un évangile contrefait écrit par un européen du 15ème siècle, et qu’il contient des erreurs énormes dans sa description de l’environnement politique et religieux d’Al Qods [Jérusalem] au temps du Christ. Il attire aussi l’attention sur la même erreur que celle mentionnée ci-dessus, selon laquelle ce faux évangile prétend qu’Issa [Jésus] a dit ne pas être le Christ, mais qu’il était venu annoncer Mohammed qui devait être le Christ.

Il n’aurait pas été nécessaire de creuser cette question si ce n’était que beaucoup de gens prétendent que c’est le vrai évangile, sans l’avoir ni lu ni vu. Il est évident que c’est un faux évangile.






source:
http://www.bibliquest.org/Auteurs_divers/Behnam-A_mes_amis_musulmans.htm#TM16



Si je parle de cet évangile et de la polémique qu'il provoque, c'est qu'il tient une place importante dans l'idéologie islamiste qui se répand chez les Musulmans comme quoi il est la preuve que Jésus avait annoncé la venue de Mohamed après lui, que celui-ci est le dernier Prophète, que, par conséquent, l'Islam est la véritable religion enseignée par Jésus et que les textes sur lesquels s'appuient les Chrétiens ont été falsisifés. Ainsi, seul l'Islam serait véridique et sera logiquement la religion finale de l'humanité quand "Le Messie" ("Jésus le musulman") reviendra sur Terre à la fin des temps. Ce qui légitimerait le fameux "Grand Califat Mondial".
Or, même des érudits musulmans, qui ne peuvent être taxés de partialité, voire d'islamophobie, contrairement aux non-musulmans qui contestent l'authenticité de cet "évangile", dénoncent cette imposture.




Dernière édition par invitée le Lun 21 Mai 2012 - 0:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Jeu 19 Aoû 2010 - 13:58

GRAND CALIFAT MONDIAL






L’objectif premier du mouvement Hizb-ut-Tahrir fondé en 1953 était la libération de la Palestine, mais rencontrant quelques difficultés dans la réalisation de ce projet, le groupe islamiste à décidé de passer directement à l’étape finale: L’intauration du Califat mondial.

Tout islamiste nourrit l’ambition d’instaurer le nouveau Califat, un régime mondial dominé par les musulmans, sous l’autorité d’un Calife successeur de Mahomet, qui régirait le monde par l’Islam et la charia et le Hizb-ut-Tahrir ne fait pas exception.

Actif surtout en Asie centrale, Le Hizb-ut-Tahrir s’est installé depuis quelques années aux Etats-Unis et il tiendra sa conférence annuelle le 11 juillet 2010 à l’hôtel Marriott de Chicago.




Traduction

C’est une promesse faite par Allah

L’aube d’une nouvelle ère…

Campagne Mondiale pour le Califat

Le temps est venu

La oummah est prête

Le califat est à l’horizon

Nous faisons appel à vous

Repondez à l’appel!

Faites partie de ce renouveau

Un événement unique






La sainte personne en qui se manifesteront tous ces signes, et qui sera le moyen par lequel les valeurs morales du Coran viendront à gouverner le monde, c'est le Mahdi.

Un des attributs irréfutables du Mahdi, comme cela a été rapporté dans les hadiths de notre Prophète (pbsl), est le fait d'être le moyen par lequel l'Islam viendra à gouverner le monde.

Le troisième devoir de cet individu (le Mahdi) sera d'établir un califat islamique basé sur une unité islamique, et de servir l'Islam en s'alliant aux chrétiens. Cette tâche peut être accomplie par un grand califat et une grande force, ainsi que les sacrifices de millions de personnes.

Il sera un moyen par lequel les valeurs morales islamiques viendront à régner sur le monde. Le principal signe du Mahdi est qu'il constituera une union islamique, et qu'il fera prédominer les valeurs morales du Coran sur terre.

Le Mahdi règnera sur la terre, tout comme l'ont fait Dhul Qarnayn et Salomon.

Les érudits musulmans ont décrit la période du règne des valeurs morales de l'Islam sur le monde, sous la direction du Mahdi comme étant "l'Age d'Or".






source:
cligno doré http://www.alhassanain.com/french/articles/articles/beliefs_library/various_articles/l_union_musulmane/001.html






Bizarrement, il n'est jamais fait mention du Mahdi dans le Coran. Pourtant, Mohamed y parle souvent de la "Fin des Temps"; il aurait donc dû mentionner ce fameux Mahdi, puisque son rôle est crucial, selon cette "prophétie" contenue dans les hadits.

En ce qui concerne ce "grand califat mondial" et le "retour du Messie", je ne l'ai pas vu non plus mentionné dans le Coran, mais je n'ai pas tout lu et je n'ai pas demandé à un Musulman comme je l'ai fait pour le Mahdi.
Donc, si quelqu'un sait si c'est dans le Coran ou pas...




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Ven 24 Sep 2010 - 4:54

Il y a aussi cette immense mosquée, la plus grande d'Europe, construite à Rome, centre énergétique majeur pour les Illuminati, selon Svali:

Le plus haut niveau, il est à Rome. C'est le centre du pouvoir ou le cœur des Illuminati, là où est la base du pouvoir. Et c'est pourquoi tous les dirigeants doivent prêter serment de fidélité à Rome, parce que c'est considéré comme le noyau, le centre spirituel de l'Univers. C'est comme ça qu'ils le considèrent.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t81-temoignage-de-svali-ex-illuminati-repentie - post du Mar 20 Oct 2009 - 22:44


Mosquée de Rome: cligno doré http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e_de_Rome




Et celle en prévision à Ground Zero, sans doute un autre point énergétique important:


L'Imam Feisal Abdul, initiateur du projet "Park 51", la construction d'un grand centre islamique à côté de 'Ground Zero', était un fervent partenaire de G.W. Bush "pour la Paix de BUSH au Proche Orient" .....

Imam Feisal Abdul fait de fréquentes conférences aux plus grands rassemblements de penseurs US (think tanks) et parfois même parle à l'international, qui inclut:

  • Council on Foreign Relations, (David Rockefeller)

  • YPO, (Young President's Organization - Rockefeller)

  • World Economic Forum in Davos. (Bilderberg elite, ze main Banksters)

En plus de tout cela, ses aptitudes à motiver les novices religieux, comme les experts, l'a rendu très populaire comme enseignant de l'Islam à de nombreuses et respectées institutions de New York qui incluent :

  • Center for Religious Inquiry at St. Bartholomew's Church (Harvard/Yale/Columbia/Univesity of Chicago Zionist think tank)
et

  • the Chautauqua Institution. (Zionazi Elitist Cult)
Imam Abdul Feisal est aussi un membre

  • du World Economic Forum Council of 100 Leaders (DAVOS INNER CIRCLE of Bilderberg Psycho International Banksters).
Il est aussi conseiller chez

  • Interfaith Center of New York. (Rockefeller Brothers Fund)
Tres charismatique, Imam Abdul Feisal a apparu et apparait souvent dans les médias nationaux et internationaux US comme:

  • CNN, (CIA and Rockefeller/Harriman's Project Mockingbird)

  • CBS, (CIA and Rockefeller/Harriman's Project Mockingbird)

  • NBC, (GE/Bilderberg/Harriman/Nazi and Stalin enablers)

  • ABC, (CIA and Rockefeller/Harriman's Project Mockingbird)

  • PBS and (CIA and Rockefeller/Harriman's Project Mockingbird)

  • BBC. (Bilderberg)
Il a été cité dans :

  • the New York Times, (Bilderberg)

  • Time magazine, (Bilderberg)

  • Washington Post, (Bilderberg)

  • New York Daily News, (Murdoch)

  • Jerusalem Post (Murdoch)

  • Associated Press. (Rothschild)
Il a fait son éducation en Angleterre et en Malaisie, et a un diplôme en physique de l'Université de Columbia de New York, USA. (MK Ultra, CIA, Monarch)....

cligno doré http://electra2zeiss.tonempire.net/informations-diverses-actualite-f60/la-mosque-de-ground-zero-new-world-order-mosquee-t3099.htm?highlight=mosqu%C3%A9e+ground+zero



Bref, ce type à l'origine du projet est ami-ami avec les élites du NWO...

À noter, le nom initialement prévu pour ce centre islamique: Cordoba House. Et ça, c'est extrêmement symbolique ( et inquiétant).
Ce nom fait référence à la Grande Mosquée de Cordoue construite en Espagne pendant l'occupation musulmane de l'Andalousie. Cet édifice religieux est le symbole, pour un certain nombre de Musulmans, de la grandeur passée du Califat et certains groupes islamistes revendiquent même le droit de faire de ce lieu un lieu de culte commun aux deux religions. Le choix de ce nom est loin d'être anodin, donc.


La construction d'une grande mosquée, reliée par son nom à Cordoue, à la place des deux tours du WTC, symbole du capitalisme qui est destiné à disparaître (ils n'en ont plus besoin), et la plus grande mosquée d'Europe dans le "centre spirituel de l'Univers", c'est quand même lourd de signification.


Les Illuminati islamophobes ? mdr



Edit du 21 mai 2012: sur une liste mentionnant l'identité d'un grand nombre de personnalités impliquées dans le réseau pédocriminel Illuminati, on peut constater que dix de ces individus sont membres d'un groupe nommé "OPTMISTAN":

  • Boël Framboise: épouse de Boël Jacques, associé aux familles Lippens, ex-époux de la baronne Sybille de Selys Longchamps qui donna le jour à Delphine Boël, fruit de ses relations extra-conjugales avec le prince de Liège, futur roi de Belgique Albert II[b].

  • Le [b]vicomte Bruno De Jonghe d’Ardoye, membre de la famille aristocratique belge De Jonghe d’Ardoye dont sont issus plusieurs hommes politiques belges haut placés. Liens familiaux avec les Lippens.

  • Le prince Simon de Merode, membre de la Maison de Mérode, lignée de la haute noblesse européenne, d'origine allemande. On trouve des descendants de cette famille dans un grand nombre de pays européens (Belgique, Italie, Pays Bas, Monaco). Antoinette de Mérode fut l'épouse de Charles III Grimaldi, prince de Monaco; Guillaume-Charles de Mérode fut sénateur pour l'empereur Napoléon I et nommé comte d'Empire par Napoléon.

  • Catherine De Pauw.

  • Jean Claude Ettinger, lié à la famille Solvay et membre du Cercle de Lorraine, club belge d'affaires installé dans l'Hotel de Merode. Parmi les membres de ce club, on peut trouver un grand nombre de nobles, dont le vicomte Etienne Davignon et le comte Maurice Lippens.

  • Le baron Daniel Janssen, membre de la Commission Trilatérale, du Bilderberg,...
    Son arrière-arrière grand-père est Ernest Solvay, sa mère une Boël.

  • Le comte Jean Pierre de Launoit, vice président du Cercle de Lorraine et président de la Fondation Alliance française.

  • Jacques Nyssen, avocat de Raemackers, impliqué dans l'afaire Dutroux.

  • Freddy Thielemans, député européen, bourgmestre de Bruxelles en 2001 et membre du Cercle de Lorraine.

  • Jean François Cats, Régent de la Banque nationale de Belgique et ancien membre effectif du Conseil Supérieur de la Justice.

En ce qui concerne leurs liens avec le Réseau, voir le topic LAURENT LOUIS, DÉPUTÉ BELGE, S'ATTAQUE AU RÉSEAU PÉDOCRIMINEL.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t765-laurent-louis-depute-belge-s-attaque-au-reseau-pedocriminel


Et sur le site de ce groupe OPTIMISTAN, on peut trouver un article décrivant l'état idéal selon ces individus; et c'est un état inspiré du Califat de Cordoue !!
Un Califat de Cordoue complètement idéalisé qui n'a jamais ressemblé à ce qu'ils décrivent, mais le fait même qu'ils le prennent pour modèle en dit long sur leurs projets.




OPTIMISTAN, ÉTAT DE CONSCIENCE



Tous les membres des associations d'optimistes qui œuvrent sous l'égide de l'association internationale Optimistes Sans Frontières sont les citoyens de l'Optimistan, État de Conscience.

Les citoyens de cet État métaphorique entendent participer à l'élévation de l'État de Conscience avec optimisme et enthousiasme.

En un seul moment, le XIème et le début du XIIème siècle, en un seul lieu, l'Andalousie, les trois monothéismes choisirent de se respecter, de s'admirer, de se nourrir les uns des autres. En toute liberté, leurs plus grands philosophes dialoguaient alors entre eux et avec les philosophes grecs. Sciences et religions faisaient bon ménage.

En été, hommes et femmes, le visage découvert ou à peine masqué d'un voile blanc, se saluaient ou se défiaient d'un sourire ou d'un mot. En hiver, quand le soleil peinait à s'élever au-dessus de la tour occidentale de la grande mosquée, musulmanes, juives et chrétiennes, sortant du bain, habillées de longs sarouals rouge et or, croisaient sans baisser les yeux le regard des jeunes gens…

On entendait parler toutes les langues, de l'arabe au berbère, du romance à l'hébreu; certains de ceux qui venaient du Nord continuaient même à se disputer en français, en flamand ou en génois.

Des marchands venus du royaume franc, de Toscane, des mers du Nord, des rivages de l'Inde, d'Afrique et de Chine avaient fait de Cordoue, cette ville perdue au milieu des terres andalouses, la cité la plus prospère d'Occident, le premier centre commercial à l'ouest de l'Inde, le point de confluence de toutes les intelligences, le lieu de rencontre de toutes les religions, le refuge de ceux qui fuyaient l'obscurantisme.

Nulle part ailleurs on ne voyait autant d'échanges entre hommes de foi, savants, médecins et marchands, pour le bénéfice de tous.

L'Andalousie sut vaincre ses conquérants, qui eurent tôt fait de tomber amoureux de la douceur de vivre et ils renoncèrent à leur intégrisme, laissèrent les trois confessions cohabiter en paix et s'éprirent de poésie et de musique.

Chère Amie, cher Ami,

L'Optimistan est ce que Cordoue fut il y a un millénaire, le point de confluence de toutes les intelligences, le lieu de rencontre de toutes les langues, de toutes les couleurs de peau, de tous les courants de pensée, le refuge de ceux qui fuient l'obscurantisme.

L'Optimistan est un État fondé sur des valeurs morales et dont les citoyens sont des hommes responsables, car être homme, écrivait Saint-Exupéry, c'est précisément être responsable, c'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde, un État d'espérance aussi, car nul ne peut se sentir à la fois responsable et désespéré.

Il ne revendique aucune indépendance, mais au contraire une totale appartenance aux valeurs universelles.

L'Optimistan est un État où chaque citoyen est enrichi de la différence de l'autre.

L'Optimistan enfin est un État itinérant, sans territoire, un État caravanesque, si l'on ose ce néologisme, dont la capitale est établie chaque année dans une autre ville.

L'Optimistan est un État dont la musique constitue l'unique langue officielle. La vie, disait Sofia Gubaidulina, réduit l'homme en tant de pièces que je ne connais pas de tâche plus sérieuse que de l'aider, par la musique, à recomposer son unité spirituelle.

Luc Simonet
Président



cligno étoile http://www.liguedesoptimistes.be/home.php?page=optimistan




Dernière édition par invitée le Lun 21 Mai 2012 - 3:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Ven 7 Jan 2011 - 16:01

QUI EST HAROUN YAHYA ?









J'ai cherché des infos sur Harun Yahya dont parle Zagami, qui, selon lui, dirigerait la franc-maçonnerie Turque-Ottomane avec Fethullah Gülen (voir le premier post de ce sujet).

Selon sa biographie sur wikipedia, Harun Yahya, dont le véritable nom est Adnan Oktar:

  • " est une des figures centrales du créationnisme en Turquie, et un fervent défenseur du créationnisme dans le débat création contre évolution. Il est considéré comme le défenseur majeur du créationnisme dans le monde musulman; contrairement à la majorité des créationnistes chrétiens, il souscrit au créationnisme vieille terre. Il est anti-sioniste et anti-maçon. Il considère en effet que la franc-maçonnerie et le sionisme sont deux mouvements fortement interconnectés. Bien qu'il rejette les accusations d'antisémitisme, déclarant que celui-ci a pour origine le paganisme et le darwinisme, il est aussi reconnu comme un négationniste et un publicitaire averti sachant se mettre en valeur dans ses pages, avec son livre Soykırım Yalanı (« Le mensonge du génocide »). "

  • dit que " que la principale mission des juifs et des franc-maçons de Turquie est d'éroder les valeurs morales, religieuses et spirituelles du peuple turc et de transformer ainsi les musulmans en animaux, comme cela est indiqué dans les versets de la Torah déformée "

  • a lancé, début 1998, " une campagne contre le darwinisme. Des milliers d'exemplaires gratuits du livre d'Oktar, Evolution Deceit (« Le mensonge de l'évolution ») et des brochures basées sur ce livre furent distribués à travers toute la Turquie. La BAV mena une offensive contre les universitaires turcs qui professaient la théorie de l'évolution. Plusieurs universitaires déclarèrent avoir été harcelés, menacés et calomniés dans des prospectus les désignant comme « maoïstes », car ils enseignaient l'évolution. "

  • " affirme que le bouddhisme est une fausse religion fondée sur l'idolâtrie et le mensonge. "



On retrouve là toutes les thèses véhiculées par les propagandistes islamistes qui monopolisent la parole anti-NWO au sein du conpirationnisme français; donc, rien de nouveau, mais on peut noter que le discours de cet homme alimente le "choc des civilisations" voulu par nos élites illuminati.

Il y a quand même une question intéressante; cet individu a publié, en 1996, un Atlas de la création, censé valider la thèse du créationisme. Outre le fait que ce livre contient des falsifications manifestes (voir sur la page wikipedia qui lui est consacrée: http://fr.wikipedia.org/wiki/Adnan_Oktar ), plusieurs questions se posent:

  • voilà un ouvrage de 772 pages avec de nombreuses illustrations et photographies; le prix de revient de ce livre a dû être élevé. Et on apprend qu'il a été distribué gratuitement plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires. Comment l'auteur a-t-il pu financer cette opération ? Quelle est l'origine des fonds qui a permis cette diffusion massive ?

  • " L’Atlas de la Création s’est notamment fait connaître en 2007 lorsque des dizaines de milliers de copies du livre ont été envoyés sans sollicitation à des écoles, à des instituts et à des chercheurs à travers l’Europe et les États-Unis. (...) Début février 2007, la presse française s'est fait l'écho d'un envoi en grand nombre à différentes instances du ministère de l'Éducation nationale (rectorats, bibliothèques, centres d'information pédagogiques, enseignants) d'un livre se voulant à caractère encyclopédique, écrit par Harun Yahya, pseudonyme d'Adnan Oktar, et publié par la maison d'édition Global à Istanbul. Selon différents organes de presse, cet envoi était suffisamment massif pour que le ministère de l'Éducation nationale diffuse un message d'alerte afin de mettre en garde les destinataires envers une action qui présente un fort caractère de propagande et de prosélytisme. Le Figaro s'étonne du fait que les ouvrages aient été envoyés pour certains aux adresses privées d'enseignants. (... ) Fin mars 2007, la presse de Suisse romande se fait, à son tour, l'écho d'une action similaire à destination, là aussi, du système éducatif public du pays " ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlas_de_la_cr%C3%A9ation ). Comment un simple écrivain aurait-il pu faire ça ? Il a eu nécesairement des appuis, des appuis bien placés à l'intérieur même des pays où cette diffusion a eu lieu. Qui, en Europe et aux USA, a rendu cette diffusion possible ? Qui a intérêt à ce qu'un ouvrage promouvant des thèses créationistes, de surcoit écrit par un islamiste, soit diffusé en Occident ?



Donc, là, on a affaire à un individu qui a un discours typiquement islamiste, mais qui a le bras assez long pour pouvoir avoir l'appui de personnages influents en Occident soit disant opposé à l'islamisme...


Une visite sur son site officiel nous en apprend davantage ( cligno doré http://www.harunyahya.fr/index.php):

Tout comme Ahmanidejad, il fait la promo du "Mahdi"; or, ce Mahdi, il n'est JAMAIS mentionné dans le Coran qui parle pourtant très souvent des évènements de la "Fin des Temps". Cette histoire de Mahdi est donc pure invention et fait partie du Projet Blue Beam dont le but est l'avènement de l' Antéchrist et de la religion mondiale unique.

Selon lui :

Alors, ça, c'est très très intéressant, parce qu'aussi bien Steiner que Don Bradley nous ont informés de ce que cachait cette technologie par laquelle "La Bête" s'était en partie incarnée:

" Vous voulez vraiment assassiner la bête ahrimique? Vous pensez que l'antéchrist est une personnalité? Oui et non. Il y a trois aspects au mal à l'état pur, pour ainsi dire. Luciférique, Satanique, et Sorique. Tout comme il y a trois types de feu ou d'énergies primaires à la réalité. La Bête, telle qu'on l'appelle et j'aime ça, parce que ça convient parfaitement à la chose DANS SON ENSEMBLE, pour moi du moins, et en résumé, viendra en tant qu'homme. Mais il est déjà là, nous les appelons RÉSEAUX INFORMATIQUES. La bête s'est déjà incarnée sur le plan physique. La conscience d'ahriman s'est incarnée sur les systèmes informatiques de Bruxelles en premier, et ensuite ici au pentagone et à la NSA. Maintenant, il s'est répandu sur le net et devient plus puissant chaque fois que quelqu'un s'y connecte. Et de plus en plus de systèmes sont mis en ligne à chaque jour. Il est dans le réseau téléphonique, le réseau universitaire, le DARPA, et le World Wide Web. Vous voulez amputer un tentacule au monstre? Mettez un HHG dans votre ordinateur et la conscience noire de cette entité se rétrécira au routeur téléphonique dans la boite du quartier. Enterrez un HHG à quelques pieds de ces boites grises sur chaque rue et vous l'empêchez d'entrer dans des douzaines de demeures. " - Don Bradley

Voir également les pages suivantes:
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t642-demons-de-silicium
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t454-ahriman-lucifer-8eme-sphere



« La mythologie hindoue identifie les Asuras à des démons, mais ce type de formation démoniaque est différent de celles qui grouillent sur la dimension astrale. Ce sont des infra-démons, des formes énergétiques étranges et invisibles à la perception physique ou même clairvoyante.
Ces puissances ne peuvent émerger dans le monde humain qu’à travers certaines fréquences vibratoires : la radioactivité et les systèmes électromagnétiques de la technologie informatique.
À l’avenir, l’union de l’énergie nucléaire et du réseau Internet produira un champ magnétique qui enfermera l’humanité.

(...)

Voulez-vous comprendre la politique des élites qui travaillent à l’unification mondiale dans tous les domaines ? Cette politique n’a qu’un but : donner force et puissance à la “Bête”, comme l’exprime le livre de l’Apocalypse de Jean.
C’est dans le centre expérimental du CERN en Suisse que la connexion entre l’atome et Internet a été réalisée. Après avoir trouvé une nouvelle énergie vitale au travers de la fusion nucléaire, les Asuras ont désormais un cerveau artificiel grâce au réservoir d’information d’Internet. Ils peuvent circuler sur le réseau planétaire dans une dimension qui paraît virtuelle mais qui est leur réalité.
»

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t618-le-but-occulte-de-la-radioactivite




Internet est donc une technologie ahrimanienne qui sert à l'incarnation de "la Bête", et voilà comment Harun Yahya en parle:

" Ces formes, les sociétés qui fabriquent cet équipement technique, servent toutes le Mahdi (as). Les entreprises fabriquent des ordinateurs, qui sont les épées du Mahdi (as), et les propagent à travers le monde. Dabbat-al-Ardh est un ordinateur. Allah l’a déjà fabriqué et Il en équipe le monde entier. Le Mahdi (as) ne leur dit pas de préparer cette arme. Allah leur ordonne, et ils préparent l’épée du Mahdi (as) et la propagent [l’ordinateur] dans les domiciles des gens, ou bien ces derniers achètent cette arme avec leur propre argent et l’emmènent chez eux. " .


Ou encore:

" Le Dabbat-al Ard décrit dans le Coran et dans les hadiths signifie la technologie de l’informatique et d’internet (Allah connaît la vérité).
Le Dabba appose le sceau du messager d’Allah (pbsl). Il dit, “tu mens, le darwinisme est un mensonge, le matérialisme est un mensonge.” Le Dabbat-al Ard leur prouve ce mensonge. Est-il clair ? Et le Dabba est l’adjoint du Mahdi (psl). Il est aussi l’adjoint du Prophète Jésus (psl) et son épée. Il est son épée spirituelle. Il dit qu’il tuera satan. Qu’est-ce que c’est satan ? C’est le darwinisme, le matérialisme, le système qui ne craint pas Allah. Que dit-il ? Il dit qu’il tuera satan. Maintenant, est-ce qu’on tue satan au moyen d’internet ? Est-ce qu’on efface le darwinisme et le matérialisme ? Est-ce que le hadith s’est littéralement réalisé ? Oui, il est devenu une réalité. Il parcourra une distance de trois jours en un seul pas. Il est extrêmement rapide. Par exemple les gens de chaque coin du monde le regarde. Il est déclaré que Dabbat-al ard s’étendra dans le monde entier. Il dit qu’il aura des branches partout. Il atteindra le monde entier. Il atteindra les cieux et la terre. Il n’y aura aucun endroit qu’il n’atteindra. Il entrera dans chaque maison. Il est déclaré qu’il entrera dans chaque maison et la marquera avec le sceau de notre Messager (pbsl) incha Allah.



Là, très clairement, ce type se sert des écrits religieux pour promouvoir l'instrument de la Bête. Bien sûr, il dit que c'est pour diffuser la parole de Dieu, mais quand on sait ce qui se cache derrière cette technologie, on constate que les termes qu'il emploie sont très ambigüs. D'un côté, il dit que l'internet est l'épée du Mahdi, ce qui est vrai, puisque ce fameux Mahdi est une entité dont le rôle sera de péparer la voie au règne de l'Antichrist, tout comme le Maitreya, et que ces deux créatures sont les serviteurs de Satan/Ahriman. Mais il prétend que c'est Allah qui veut la propagation d'internet alors qu'il s'agit d'une technologie ahrimanienne (satanique). Là, on est carrément dans l'inversion des valeurs. En tout cas, cet individu est un occultiste et sait très bien ce qu'il dit et pourquoi il le dit; je ne serais donc pas surprise qu'il soit bien ce que Zagami prétend, c'est à dire au sommet de la loge Turquo-Ottomane, qui est elle même réservée à l'élite de la franc-maçonnerie. Parce que connaître le rôle d'internet dans la prise de contrôle de la Terre par la "Bête", c'est pas donné à tout le monde.

Voilà d'ailleurs ce que disait Bill Lambert, le Directeur de la Maison de la Théosophie de la Nouvelle-Angleterre, lors d'un séminaire en 1991:

« Chaque foyer disposera d'un ordinateur, qui permettra de faire tous les achats. Les ordinateurs sont de plus en plus miniaturisés, au point de tenir à présent dans la main. Vous pourrez y avoir recours même pour les petites transactions. Le coût des ordinateurs baisse constamment, de sorte que même ceux qui bénéficient de l'assistance sociale peuvent s'en payer un. »
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t195-infos-diverses-sur-l-avenement-de-la-religion-mondiale-unique

Nous sommes maintenant en 2011 et on peut accèder à Internet avec un simple portable...


Donc, Théosophie et Harun Yahya, même combat et même maître...



Il en rajoute une couche dans ce texte: La technologie est la miséricorde d’Allah sur les êtres humains.

" Toutes les entités qui apparaissent face à nous chaque jour sont les preuves de la création sublime d’Allah. Tout œil attentif examinant de près ces entités verra qu’elles possèdent complètement des caractéristiques miraculeuses. (...) La technologie est le façonnage des êtres humains des éléments existant dans le monde selon un objectif particulier. Si nous jetons un coup d’œil sur les produits technologiques qui nous entourent, nous nous rendons compte qu’ils se composent tous de métaux tels que le fer, le cuivre, le zinc et l’aluminium, ou le plastique, un sous-produit du pétrole. Si ces substances, et en particulier les métaux, n’existaient pas sur Terre, si les êtres humains manquaient d’avoir les moyens de les utiliser, alors il serait impossible de parler de la technologie du tout. (...) Le point de départ pour la technologie est la métallurgie ; en d’autres termes, le processus de faire fondre et travailler les métaux… (...) Denton fournit l’explication suivante pour ce sujet: Notre capacité de manipuler le feu n’est pas une capacité anodine parce que c’était uniquement par l’usage du feu que les progrès technologiques étaient possibles. À travers le feu est venue la métallurgie et les outils métalliques et éventuellement la connaissance chimique. Parce que les métaux sont les seuls conducteurs naturels de l’électricité, la découverte de l’électromagnétisme ainsi que de l’électricité, même le développement des ordinateurs, sont tous en fin de compte le résultat de notre ancienne conquête du feu…” (...) Si le niveau de chaleur nécessaire pour fondre le fer était trop élevé à être atteint par les combustibles terrestres, alors il n’y aurait jamais de science telle que la métallurgie. Par la volonté d’Allah, cependant, et la façon dont Il a accordé toute sorte de moyen en faveur de l’homme, les êtres humains ont produit des travaux magnifiques. (...) Denton poursuit à commenter: “mais bien que le voyage soit long…les preuves suggèrent petit à petit que la fin n’était jamais en doute, que nous avons suivi un chemin déjà tracé à une fin prévue et que notre succès n’était pas du tout une sorte de contingences. Nous étions tracés le long d’un chemin prédéterminé depuis la découverte du feu à la naissance de la science à la révolution de notre propre centralisation dans l’ordre de la nature.
cligno doré http://us1.harunyahya.com/Detail/T/2W0MZ22T188/productId/36422

Le problème, c'est que ce n'est pas Allah qui nous a amené dans la voie de la technologie actuelle, mais les Annunaki/Néphilims, les "légions de Satan", et que cette technologie est ahrimanienne et luciférienne: " la technologie est le domaine privilégié d'un type précis d'esprits démoniaques, les puissances ahrimaniennes. Ahriman, que la religion mazdéenne identifiait à l'esprit du Mal, complète chez les anthroposophes une dyade infernale dont le premier élément est Lucifer; de ces deux entités maléfiques qui se partagent le sort du monde et se disputent l'âme humaine, l'une est à l'origine des phénomènes naturels, l'autre des produits de la technologie. " " Une technologie noire débilitante joue un rôle important dans le contrôle de l’esprit humain. Selon des exégètes plus avisés que les pasteurs anglo-saxons, les entités qui constituent les hordes de Gôg et Magôg, sont liées au monde infernal, au feu souterrain et aux métaux. Autrefois, il existait une métallurgie sacrée qui permettait de transformer les influences métalliques et d’en faire des supports spirituels. En revanche, l’usage profane des métaux serait particulièrement maléfique. Ainsi, les composants électroniques des ordinateurs, qui contiennent de nombreux métaux, participeraient à l’aliénation de l’homme. " " Tesla a travaillé avec le troisième aspect de l'énergie - le feu électrique - aussi connu en tant que Lumière Luciférienne. "
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t642-demons-de-silicium



Pour moi, le doute n'est plus permis: Harun Yahya sait très bien que notre technologie est d'origine "satanique", mais il l'attribue à Allah et en fait la promotion. Il n'est donc pas musulman, mais un initié à l'occultisme qui travaille pour la Noirceur. Par conséquent, cela confirme que toute cette histoire de Mahdi fait partie du plan de Satan, tout comme le Maitreya, et que le "Messie" qui l'accompagnera ne sera pas le Christ, mais l'Antichrist. Cela confirme également qu'Ahmanidejad, qui parle sans arrêt du Mahdi, fait aussi parti des suppots du Cheytan.

Ceci dit, maintenant qu'on sait à qui on a affaire, il peut être instructif de lire ses écrits. Cet individu préparant l'avènement du NWO et de l'Antichrist, on peut trouver entre les lignes des informations sur ce qu'ils nous préparent.




Toujours sur son site:








Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Jeu 17 Fév 2011 - 1:30

Il y a un courant, dans l'Islam, dont je viens de prendre connaissance, dont les croyants se basent uniquement sur le Coran et rejettent le reste (hadiths).
C'est très intéressant.

Sur le Forum Algérie, il y a un membre au pseudo de "theloxbox " dont les interventions sont très pertinentes. Même si je ne suis pas d'accord sur tout (tout particulièrement son mépris pour les dogmes chrétiens, hélas commun à la plupart des Musulmans), il expose des points de vue sur sa religion qui sont très proches des conclusions auxquelles j'en étais arrivée.

http://www.forum-algerie.com/islam-religions-philosophies/38049-la-difference-entre-le-coran-et-les-hadiths.html


" Mais c'est grave, vous rejettez complètement le coran ? vous n'allez vers le coran que quand sa confirme un hadith

vous sous appelez sounnah , creer 300 ans apres le prophete
La seule sounnah du prophète c'est sunnah d'allah, j'ai jamais dis que tout les hadiths sont faux, mais il ya trop de mensonges dedans tout le monde le sait, vous croyais meme bukhari qui a dit qu'il a etudier les sanad de 600 000 hadiths pendant 16 ans, faites les maths

ainsi que je sais qu'il aurait recueilli environ 600 000 hadiths! Voir tous les sites, par exemple, celle-ci:
Hadith and the Prophet Muhammad

Faites le calcul!

16 ans = 8409600 minutes

Cela signifie que même si vous ne prenez pas tout du temps pour manger, dormir, toilettes, etc voyage, qui laisse 14 minutes à écouter, enregistrer et vérifier l'authenticité de chaque hadith!

Je le répète: 14 minutes par hadith !!!!!!!!!!!


PS; jaziara , les ulemas que je connais ? pas de religieux, wa yatakhidouna ahbarahoum wa rohbanahoum awliyaa , rohabane = imama = ahbar ...priests
Les seuls ulema valable sont ceux qui sont honnette , correct, prouver leur niveaux dans les maths ou physique, la science en general, qui ont les plus haut 'degree' dans les etudes, etc... pas ceux qui portent les aabaya et se font de l'argent sur les paroles d'allah et sa sounnah, ils ne veulent meme pas travailler, ils sont toujours dans les mosquée et 'halakates' entrain de raconter le folklore de tabari et ibnkathir , c'est fou
"

http://www.forum-algerie.com/islam-religions-philosophies/34304-est-il-permis-une-femme-qui-ses-regles-de-lire-le-coran-8.html



Pour comprendre c'est quoi sunnah et djamaa, et c'est quoi shiaa, il faut aller vers l'histoire, qui s'est qui a creer sounnah wa jamaa, et qui a creer les shiaaa?

Il faut lire le satanique TABARI , le perse , qui na jamais pardonner aux sahaba de conquérir persia et d'abolir leur religions zoroastriens

plus de deux cents ans après le prophète, il ont infiltrer le gouvernement Islamique avec la complicité des abbassides, tabari a inventé une histoire qui n'est jamais passer, Ali na jamais fait de guerre contre Aisha, Le prophète ne s'est jamais marier a une fillette de 9 ans, il n y a jamais eu d'incidents entre Muawiyah et hassan et hussein, Ali na jamais été le hero qu'ils ont inventé c'était un vrais sahabi, un vrais leader et un homme pieu , ni plus ni moins , ils l'appellent le lion, symbolisant le lion dieu de guerre chez les perses, Ali a gouverner jusqu'à sa mort, hassan a gouverner et décéda d'une maladie et a été remplacé par son frère , hussein est assassiné par un iranien, il ont inventer le massacre de karbala, une terre ou le rituel de karbala qui a exister avant l'islam, chez les babyloniens et perses, ils ont inventé des histoires et envoyer les Muzakirine partout dans l'empire islamique pour leur apprendre l'histoire inventé par le satanique Tabari, ils ont inserer leur rituels dans l'islam, les musulmans font beaucoup de rituels que Allah nea jamais demander, sans se rendre compte, ils pensent ils font tout ces rituel pour le plaisir d'Allah, en oubliant pourquoi Allah nous a créer

après il y a eu des conflits entre ceux qui suivent le coran, et ces muzakirines, beaucoup de sounnis ont essayer de corriger les muzakirine en écrivant et parfois inventant des hadiths attribué au prophète, mais il y a eu infiltration des allier des perses qui voulaient détruire l'islam, les chrétiens et juifs, ils ont insérez leur croyance par les hadiths, les sounnis ont perdu la vraie religion , la confusion etait totale, mais c'est les iraniens qui ont detruit l'islam en insérant leur tradition comme religion, ils ont fait en sorte que il faut etre comma ali baba pour etre vrais musulman, il y a beaucoup de documents qui ont survécu en Espagne a propos des ali; hassan et hussein. Le mensonge perse qui a diviser les pays le plus merveilleux de l'histoire, les sounnis ont lâcher le coran sans se rendre compte etc.....
Il faut faire des recherches , pas suivre comme Alan3am ,

Allah nous a laisser un livre sans contradiction, s'il y a des gens qui font des choses et diffèrent, c'est qu'ils ne suivent pas ce que allah a ordonner, tout simplement, les shiaa ont tord, les sounna et jamaa ont tord

La seul voie du prophète c'est le livre d'Allah...salam


***
Si tu lis tout les livres des hadiths et histoire de l'islam, tu vas réaliser que c'est lui le premier qui a inventer l'histoire de la guerre entre le companions qui étaient très noble et très pieu, ils a parler de la mort de 10000 sahaba, il a parler d'une guerre entre la femme du prophète et Ali, la bataille du chameau, tout sa c'est son invention, il n y a personne qui a écrit quelque chose pareil sur les companions, c'est un iranien qui a creer la fitna historique entre musulmans, c'est lui qui a écrit de l'assassinat de Ali, alors que les document de l'Andalousie qui sont dans les musées d"Espagne disent que Ali etait khalifa jusqu'a sa mort, tu vois ? il a tout simplement diviser la UMMA, dommage personne ne se pose des questions sur son intégrité, on parles de lui comme un prophete, il me rappelles PAUL de la bible qui a inventé l'histoire de la crucifiction de JESUS, il a fait la même chose que PAUL, il faut demander des gens neutre, qui disent la verité, ou chercher toi même la vérité de ce que tabari a fait pour l'état islamique

Les iraniens ont reusissi a creer les sectes , leur leader c'est tabari, demande a n'importe qui, il faut que les sunnis realisent qu'ils doivent honorer notre prophete, suivre le coran seulement, Allah et sont messager l'ont voulu, le coran est le seul livre que personne ne peut modifier.


http://www.forum-algerie.com/islam-religions-philosophies/36928-la-vraie-question-sur-les-chiites-jazairia-4.html










Dernière édition par invitée le Lun 21 Mai 2012 - 3:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Sam 12 Mar 2011 - 13:12

L'ISLAMISME, BOLCHÉVISME DU 21ÈME SIÈCLE







« La violence de la poussée islamique est le grand phénomène de notre époque. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée est analogue aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. Au début de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Mais ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n'ont trouvé de réponse. De même, aujourd'hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l'Islam. En théorie, la solution paraît d'ailleurs extrêmement difficile. Tout ce que nous pouvons faire actuellement, c'est prendre conscience de la gravité du phénomène. »

André Malraux, juin 1956




Pour formuler l'idée citée ci-dessus, Malraux s'est inspiré d'un livre qui eut un impact important – quoique souterrain – parmi les intellectuels et hommes politiques français de l'époque: la Sociologie du Communisme de Jules Monnerot, paru en 1949 et sous-titré L’Islam du 20ème siècle. L'auteur tente d'y montrer en quoi le bolchévisme est une religion et quels sont les moyens d'expansion de cette entreprise très particulière, mettant en parallèle ce phénomène avec la montée de l'Islam douze siècles plus tôt.

Mais ce que Monnerot n'a pas vu, c'est que l'Islam, bien loin d'être un phénomène du passé voué à disparaître, allait revenir puissamment sur le devant de la scène, prenant même le rôle autrefois tenu par l'URSS. Comme l'affirme Carlos, terroriste communiste converti à l'Islam, « depuis l'effondrement du camp socialiste, l'Islam est devenu la principale force de lutte anti-impérialiste » (L'Islam Révolutionnaire, Éditions du Rocher, 2003). Et celui-ci de prophétiser: « Dégoûtés du matérialisme, les Occidentaux se tourneront de plus en plus vers la Foi islamique ». En effet, nombreux sont les révoltés du système qui, aujourd'hui, se tournent vers l'Islam pour trouver des bases idéologiques solides.

Mais y a-t-il dans ces conversions une réelle prise de conscience spirituelle, ou avons-nous affaire à une simple transition de la politique religieuse à la religion politique?




DE SURPRENANTES ANALOGIES


Revenons sur ces parallèles entre Islam et communisme, et notons tout d'abord leur attitude semblable vis-à-vis des États: de même que le musulman en territoire non‑islamique doit se considérer en «terrain de guerre» – Dar-al-Harb – de même le militant communiste, qu'il soit léniniste ou trotskiste, œuvre de toutes ses forces pour l'effondrement du pays «capitaliste» qui l'accueille et au sein duquel il a peut-être vu le jour.

Son obéissance va au parti communiste – et donc à Moscou à l'époque où cette ville était le centre de l'Internationale Socialiste – tout comme l'obéissance du vrai musulman va avant tout aux pays soumis à la loi islamique – la charia. Pour le musulman, non seulement la loi religieuse est au-dessus de la loi civile, mais celle-ci ordonne le non-respect de la loi du pays. En effet, «obligation est faite aux croyants de propager leur foi» afin de ramener les infidèles vers le «territoire de Dieu» – Dar-al-Islam.

Avec l'Islam, comme avec le communisme, nous voyons apparaître des êtres qui, tout en résidant dans un pays, agissent dans les faits pour une autre organisation. Dans ce contexte qui s'est de plus en plus généralisé, la guerre n'est plus menée par un pays contre un autre pays mais, selon Carlos, « le champ de bataille est devenu mental », psychologique: il s'agit d'embrigader le plus grand nombre de personnes avec des messages forts. Les soldats politiques de cette guerre nouvelle doivent être animés « par une légende active et organisatrice, un mythe historique apte à les fanatiser ».

Le marxisme, hyper-rationaliste en théorie, se révèle dans la pratique une puissante religion qui sépare ceux qui croient en « la marche de l'Histoire vers la révolution prolétarienne », et ceux qui n'y croient pas. Une fois suffisamment hypnotisé par le rêve du Grand Soir, le croyant communiste peut se livrer à toutes les opérations nécessaires de noyautage et de sabotages, techniques qui – selon Jules Monnerot – furent employées pour la première fois en Perse par les soufis chiites.

Si l'Islam est plus clairement une religion, il faut noter toutefois qu'elle est fondée sur l'unique croyance qu'Allah – le Dieu unique – a parlé, en arabe, au prophète Mahomet. Le Coran n'est qu'une longue injonction à croire en ce fait. Soit on accepte cette donnée et on se soumet aux lois qui en découlent, soit on la rejette. Tout musulman considèrera celui qui la rejette comme un infidèle qui finira en enfer pour ne pas avoir reconnu la toute-puissance d'Allah. Il n'y a pas de position intermédiaire.

L'autre versant de ces doctrines, c'est que tout militant qui œuvre pour la «bonne cause» est déjà sauvé. Quels que soient les actes de barbarie qu'il peut par ailleurs commettre, la seule observance des dogmes de sa religion suffisent à le pardonner. Il n'a plus à s'interroger sur les mobiles profonds de ses actions, et il se libère ainsi d'une immense charge de questionnement. Carlos affirme qu'après sa conversion à l'Islam, sa « vision du monde ne s'est pas modifiée, mais simplifiée ». De même, accepter le credo marxiste, c'est grandement simplifier les données du problème politique.

Le militant-croyant n'a qu'un objectif: l'établissement d'un paradis social sur Terre, et toutes les ruses sont bonnes pour y parvenir. Il peut tout détruire, tout raser, et il le fera car rien de ce qui n'est pas conforme à son plan ne doit subsister. L'égalitarisme, dans le marxisme comme dans l'Islam, n'implique pas simplement une notion de solidarité, mais il est une injonction à ne pas s'élever, à ne pas se différencier.

Non seulement tous peuvent participer au monde nouveau ainsi créé, mais tous doivent y participer – et ceux qui auraient la folie de voir les choses autrement doivent être traités comme de dangereux associaux. Pour ces deux doctrines, il n'y a pas d'alternative et c'est pourquoi il doit résulter de leur nécessaire fusion un État unique, dirigé par une élite éclairée.




PRÉPARATION DU NOUVEL ORDRE MONDIAL

Carlos estimait que « si le marxisme avait pu réintroduire une dimension religieuse, il est presque certain qu'il se serait imposé partout ». Cette constatation a certainement été faite depuis longtemps par les initiés qui œuvrent à l'instauration d'un ordre mondial. Pas de gouvernement mondial sans religion mondiale ! Et si certains ont estimé que le fatras du New Age constituerait cette religion planétaire, il n'est pas impossible que l'Islam ait une place de choix dans cette nouvelle configuration socio-politique.

De même que l'expérience bolchevique – et sa gestion mécanique de l'humain – a dû disparaître à nos yeux pour mieux réapparaître lorsque le monde sera prêt, il se peut que l'entreprise islamique, lancée voilà douze siècles, finisse pas trouver sa pleine réalisation dans l'Empire à venir, sous une forme sans doute plus douce – à l'image du quasi-musulman Barack Obama – mais toujours avec les mêmes intentions de nivellement.

L'Islam se propage et, comme l'annonçait Malraux, rien ne semble capable de l'endiguer. La France, dirigée par un régime crypto-communiste depuis que De Gaulle a concédé quelques uns des principaux ministères à Staline (Éducation, Culture, Travail, Finances), continue, quant à elle, à être un territoire d'expérimentation du Nouvel Ordre Mondial à venir. Six millions d'immigrés musulmans, des centaines de milliers d'Occidentaux convertis à l'Islam font dire à Carlos que « la France est déjà, et depuis des décennies, Dar-al-Islam – un territoire de l'Islam ».

Aujourdhui, en France, les révoltés contre le système se comptent par millions. Ils se forment dans les cages d'escaliers des cités HLM ou dans les universités. Tous n'aspirent qu'à l'effondrement social. Mais si les élites leur donne un jour un espace pour exprimer pleinement leur haine, ce sera uniquement pour détruire le peu qui reste d'organique et d'humain dans la société française. Puis viendra à nouveau la Terreur, et du chaos naîtra l'Ordre – l'ordre mondial technocratique auquel personne n'échappera.

Ce que l'on n'a pas encore compris, c'est que si la notion de liberté a été tant exaltée lors de la Révolution Française, c'était uniquement pour permettre à une classe d'êtres humains – plus rusée et plus habile avec les mots que les autres – d'accéder au pouvoir. Maintenant qu'ils y sont solidement amarrés, il leur importe peu que certains hurlent contre l'absence de liberté, qu'ils dévoilent leurs magouilles politiques ou même qu'ils commettent des actes terroristes, car cela ne leur donnera pas le pouvoir pour autant (d'ailleurs, ces révoltés n'en veulent pas, tant on leur a mis dans la tête que c'était une chose mauvaise).

Tenant fermement en main les rênes des médias, les élites corrompues ont aujourd'hui suffisamment la maîtrise du mensonge pour retourner n'importe quelle situation en leur faveur. Ils créent la réalité, et les masses d'individus isolés se contentent de choisir les rôles qu'on leur propose. Préférez-vous être un marxiste islamiste ou un chrétien capitaliste ? Quel que soit votre rôle de prédilection, vous restez soumis au courant global.

Que pouvons-nous faire contre un plan dont les acteurs sont préparés depuis des siècles en vue d'objectifs qui nous dépassent complètement mais auxquels nous ne voulons en aucun cas avoir affaire ? La réponse est sans doute dans la question: par un désengagement total de toute cette mise en scène scabreuse, un refus de s'identifier à une quelconque de ces marionnettes «bonne» ou «mauvaise» – et donc par une dissidence absolue à tout ce qui, de près ou de loin, pourrait être assimilé au futur Nouvel Ordre Mondial.

S'aventurer dans la politique mondiale, c'est vouloir s'aventurer dans le territoire du mensonge où tout et son contraire sont faux. Le premier acte politique sensé que devrait poser un chercheur de vérité est de se réunir avec d'autres chercheurs en vue de recouper les données et de commencer à y voir un peu clair au milieu de l'obscurité. Mais, généralement, les activistes n'y songent même pas et préfèrent s'appuyer de tout leur poids sur la première idéologie toute faite qui vient à eux.


Extrait de "À qui profite l'Islam?"




source:
cligno doré http://www.crom.be/documents/islamisme-bolchevisme-du-21eme-siecle




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Jeu 5 Mai 2011 - 16:48


Tiens, la polémique au sujet de la nationalité d'Obama ressort et se propage:










Il est évident que ce faux grossier a été fabriqué de telle façon qu'il puisse être dévoilé comme tel et offrir une porte de sortie provisoire pour Obama.
Voir le post du Mer 7 Juil 2010 plus haut.



Et en plus, c'est Alex Jones, l'hybride Nephilim, qui diffuse "l'info"...
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t524-personnages-connus-reptiliens-nephilims - post du Lun 27 Sep 2010


Le plan avance, et les pseudos-résistants au NWO y participent activement...




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Dim 19 Juin 2011 - 9:41

FETULA GÜLEN, FRANC-MAÇON ?









Les articles ayant diffusé cette vidéo titrent "le Réseau Gülen, une « franc-maçconnerie musulmane »". Il n'y a pas de franc-maçonnerie musulmane, de franc-maçonnerie occidentale athée,... etc. Il y n'a qu'une seule franc-maçonnerie, mais de multiples loges qui oeuvrent dans différentes régions à des projets qui semblent opposés (république laïque, république islamo-maçonnique d'Iran,...). Mais ces projets ne sont opposés qu'en apparence et tendent à un seul et même but: servir l'agenda nephilim (ou de "la Bête", ou satanique, ou reptilien,...).

Dans son encyclopédie maçonnique, Albert Mackey, grand lecteur et grand secrétaire de la Grande loge de Caroline du Sud et secrétaire général du Conseil Suprême de la Juridiction Sud du Rite écossais ancien et accepté, a écrit que Nimrod (ou Nemrod) fut l'un des fondateurs de la franc-maçonnerie. Selon la Bible, Nimrod fut le fondateur et le roi du premier empire venu à l'existence après le déluge et que le commencement de son royaume fut Babel. Il y introduisit le culte sacrificiel de Baal, toujours pratiqué par nos élites.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t510-baal-bel-belial-baal-marduk-et-sacrifices-humains

Ce culte était couramment pratiqué en Arabie, et c'est la diffusion de l'Islam par Mohamed qui y a mis fin (du moins de façon visible). Abd Allah ibn Abd al-Muttalib, père de ce dernier, pratiquait encore ce culte:

« Abdallah est le plus jeune fils d'Abd al-Muttalib. Son père avait reçu l'ordre de creuser les quatre puits de la Mecque, mais se demandait comment réaliser ce travail avec son seul fils Harith pour l'aider.

Il demanda à Dieu de lui offrir dix fils robustes, et en échange de quoi il lui en sacrifierait un à Houbal (Baal) près de la Ka'ba. Abd al-Muttalib put donc, avec l'aide de ses fils, creuser les puits de la Mecque, dont le fameux puits Zamzam. Il devait donc tenir sa promesse, et demanda un tirage au sort. Ce dernier désigna Abdallah, le plus jeune. L'aimant plus que les autres, il hésita, mais maintint le terrible engagement. En le ramenant près de la Ka'ba, de nombreux mecquois lui demandèrent de revenir sur sa décision. L'un d'eux lui proposa un nouveau tirage au sort, et que si le nom d'Abdallah sortait, Abd al-Muttalib devrait placer dix chameaux pour les sacrifier. Le tirage au sort atteignit les cent chameaux, qui furent sacrifiés dès que le nom d'Abdallah ne fut pas désigné.
»

flèche http://fr.wikipedia.org/wiki/Abd_Allah_ibn_Abd_al-Muttalib

La Ka'ba était un important centre cultuel des "anciens dieux"; elle contenait plus de 360 statues de divinités, les plus vénérées étant Hubbal/Baal, al-Lat/Inana?, al-`Uzza/Ninhoursag? et Manat (en ce qui concerne les déesses, les auteurs font bien tous le lien entre les "déesses" vénérées par les Arabes celles de Sumer et d'Egypte; toutefois, les avis diffèrent sur les correspondances exactes).


Tout ça pour dire que la Franc-Maçonnerie ne date donc pas d'hier, qu'elle vient de Babylone et a qu'elle a conservé ses racines au Moyen-Orient tout en s'emparant du pouvoir en Occident.


À noter, sur cette carte, le rôle de la loge Memphis et Misraïm,
la plus élevée de toutes, selon Zagami (voir le premier post),
et à la tête de laquelle se trouverait justement Gülen.



Cette carte illustre un article consacré au réseau mondial de viols, tortures et sacrifices d'enfants et à l'origine de ces rituels:

Following is a rather long and largely philosophical piece which goes into what many might consider a number of extreme theories. However, remember that in this article we've also discussed extreme testimonies from a whole range of witnesses, which regularly dealt with sex orgies, ritual sacrifice and Satanism (involving grand masters). These testimonies need explaining and therefore it's necessary to openly theorize a bit about the possibilities. The theory that all these stories are untrue for one reason or another is still considered a possibility, but given no further attention here.

First of all, Gnosticism can go both ways and largely depends on what aspects of the Old- and New Testament people are interested in. On the positive side, individuals involved in Gnosticism are spiritual adventurers or scientists who want to experience and understand the spiritual nature of life, in this case from the perspective that Jesus was an important spiritual teacher. Observations in quantum physics, like the observer effect, or other unexplained but verifiable phenomena are often mentioned in an effort to show that there doesn't have to be separation between spirituality and regular science (which is as dogmatic as any other religion). This positive side of Gnosticism appeals to many spiritually-oriented persons, even though many might see Jesus more as an archetype, a highly positive symbol of the collective unconsciousness, possibly even having its own (powerful) morphic field (Sheldrake).

There also are Gnostics/hermeticists who, for example, are more interested in the story of the serpent in the Garden of Eden, which gave mankind the knowledge between good and evil; knowledge which God didn't want Adam and Eve to have. While classical Christians consider Adam and Eve having taken the apple from the tree as an act of stealing, these Gnostics are on the side of the serpent, which is identified with Lucifer. According to this group, Lucifer is the one who brought - and continuous to bring - knowledge and wisdom to mankind. Although there are different groups with different takes on the alleged serpent-in-the-garden event (clearly there's a lot of metaphoric talk involved) with some being far more negative than others, things certainly become very negative with groups that like to call themselves "anti-christs" or even claim that Lucifer's demons are beneficial to humans. Usually these type of groups are very secretive as to their real philosophies and the things they teach while their leadership is petty and vindicative. At least in the past, some of the more influential groups of this kind were involved in subversive activities in a number of countries. Examples would be Martinism, Synarchism, Illuminism and Memphis Misraim, which are all closely related to each other.

The Memphis Misraim rite, which in this note is to be tied to Luciferianism, is based on the old mystery religions of the ancient Middle- and Near East. According to several official MM websites ( www.memphis-misraim.us , for example), Giuseppe "Joseph" Balsamo, also known as "count" Alessandro Cagliostro (1743-1795), was the main founder of the Misraim Rite (it must be stated that some authors, like Frank Ripel, claim that Cagliostro was not Balsamo and that this tie was just a deception of their arch enemy, the Jesuits): « Since 1738, one can find traces of this Rite filled with alchemical, occult and Egyptian references, with a structure of 90 degrees. Joseph Balsamo, called Cagliostro, a key character of his time, [knew] how to give it the impulse necessary for its development. Very close to the Grand Master of the Order of the Knights of Malta, Manual Pinto de Fonseca [disputed by critics], Cagliostro founded the Rite of High Egyptian Masonry in 1784. » Cagliostro is said to have founded the Rite of Misraim in Venice in 1788, although other authors have placed the real origins of this rite several years or even several decades back. Cagliostro had many high level friends. He met Benjamin Franklin in Paris, supposedly met Saint-Germain (considered my many occult groups an "Ascended Master"; alleged inspiration to the founding fathers of the US; inspired Theosophy) in London, and was a good friend of S.E. Zuliani, a Venetian ambassador and co-founder of Cagliostro in the founding of his rite. Cagliostro had allegedly also been initiated into the Illuminati several years before creating the Rite of Misraim.

The Belgian branch of seemingly a rival Memphis Misraim Rite ( www.memphis- misraim.be/download/NL/HISTOMMnl.pdf, part of www.memphis-misraim- international.org ) considers it possible that some of the founders of the Misraim Rite were connected to an older, even more obscure organization called Fratres Lucis (i.e., Brothers of Lucifer), going back to the 15th Century and in turn tied to Rosicrucianism (and every other mystery religion most people never heard about). According to the Aquarian Guide to Occult, Mystical, Religious, Magical London & Around, London, The Aquarian Press, 1970, p. 19: « [Fratres Lucis] was established in Florence in 1498, by representatives of many of the religions and philosophies suppressed by the Roman Church ».

Executive Intelligence Review (EIR) has spoken in more detail about Cagliostro and his clique of Parisian occultists, which is definitely relevant to this whole article. Although I can't vouch for any of it and don't know where they got all this information, I find myself nodding along, for example, when reading the following passage (therefore the rest might just be true also, at least to a certain extent): « This occult freemasonic conspiracy [Synarchism and Martinism], is found among both nominally left-wing and also extreme right-wing factions such as the editorial board of the Wall Street Journal, the Mont Pelerin Society, and American Enterprise Institute and Hudson Institute, and the so-called integrist far right inside the Catholic clergy. The underlying authority behind these cults is a contemporary network of private banks of that medieval Venetian model known as fondi. » Anyone who read my article on Le Cercle will know I had been struggling to integrate leads to the pre-WWII CSAR and Synarchist Movement of Empire on one hand and the ultra-right Catholic nobility of the Vatican-Paneuropa network, which includes the Mont Pelerin Society, on the other. The standard coterie of banks (and the general privatization process), which can be found in organizations like Le Cercle, in turn might represent the old Venetian merchant model and subsequent East India Companies of Holland and England.

Back to Cagliostro and his network:
September 2, 2003, Anton Chaitkin for EIR, 'Synarchy Against America': « Then living in England as the agent of the colonies, Franklin frequently visited the Earl of Shelburne [1737–1805] at his Bowood estate. Shelburne chaired the all-powerful three-man "Secret Committee" of the East India Company, which also included Francis Baring of the banking house that bore his name. Shelburne was the most sophisticated representative of the frankly Satanic financier powers behind the British throne... The East India Company, a Royal-chartered private joint-stock company, represented the pinnacle of mid-18th-Century power, of what was known as the "Venetian Party" of rentier-financier oligarchs [the Whigs], who derived their global power from near monopoly control over key raw materials and commodities, insurance, banking, and shipping routes [same went for its Dutch counterpart]. The East India Company of Shelburne's "Secret Committee" deployed a more modern and large-scale military force than did the British Crown, maintaining control over their private fiefdoms in India and other parts of the world. The Company represented the gradual merger of British and Dutch financier factions, and, thus, operated above any notion of individual national loyalties. In effect, Shelburne was the "doge" of the combined British and continental European financier oligarchy... The Shelburne machine owned France's Philippe Duke of Orleans [alleged Illuminati at the time], cousin and enemy to Louis XVI, and opponent of the French nation-building tradition which was now being applied to the American cause. Shelburne and the Duke of Orleans employed creatures from the swamp of mystics and charlatans centered in the freemasonic lodges of Lyons, France, in particular the Martinist Order. Among the Martinists who performed in the staged 1780s-1790s French destabilizations were Franz Anton Mesmer, Count Cagliostro (real name Giuseppe Balsamo), Jacques Cazotte, Fabré d'Olivet [an advisor to Napoleon, but somehow came into conflict with him; hugely influential on Saint-Yves d'Alveydre, the founder of Synarchism], and Joseph de Maistre. Martinism, a mocking perversion of Catholicism, considers Fallen Man to be in exile in this earthly existence, deprived of his powers. Man can only restore his original condition by initiation to the inner ranks of a secret society, through purgative violence—sado-masochistic rituals, torture, and human sacrifices... This pagan ritualism breeds heartless imperial soldiers and fanatic gang leaders, as Mithraic Stoicism did for the Roman Caesars. After Martinism guided successive French coups, its banker-proprietors spun it into Synarchy and fascism—while labeling it Conservatism or fundamentalist Christianity... Cagliostro had already published a Letter to the French (June 20, 1786) prophesying that "The Bastille shall be completely destroyed, and the land upon which it had been erected shall become a promenade area." The "Count" made this pronouncement after his meetings with the Scottish Rite Mother Lodge in London. »

November 24, 2004, Lyndon H. LaRouche Jr., 'Re-Animating the World's Economy': « These forces were, in the main, the same network of international financier-oligarchical entities, once known as the Synarchist International, which had created modern fascism in the image of Alessandro Cagliostro's and Count Joseph de Maistre's Napoleon Bonaparte,[2] and had swallowed up the nations of western and central continental Europe into the Nazi system over the interval from banker Volpi di Misurata's Mussolini coup of 1922, through the close of the war in Europe... Cagliostro and de Maistre were among the leading figures of a strange freemasonic cult, the Martinists, organized by London's Lord Shelburne around some of the networks of the notorious Voltaire. Cagliostro was notorious for his conspiratorial orchestration of the affairs of the Queen's Necklace, an artificed scandal, like those which the Mellon-Scaife circles attempted against President Bill Clinton, used to poison French opinion against Marie Antoinette, the Queen of France and sister of the Austrian Emperor Joseph II. »

Whether it's true or not, this is what EIR had to say about the one of the most important founders of Memphis-Misraim and the related Synarchist branch.
In 1881, the Memphis Rite (inspired by Templarism) and related Misraim Rite were brought under one roof by general Giuseppe Garibaldi (1807-1882). Garibaldi worked closely with Giuseppe Mazzini in trying to unite and turn Italy into a republic. Mazzini, of course, is well known in conspiracy circles as he is named as a head of the infamous Illuminati (as already stated, one of many occult groups), following up Adam Weishaupt. The classic conspiracy literature states that Mazzini knew general Albert Pike, the equally famous top-Freemason (judging from his writings, you'd guess also of some esoteric rites, but no one seems to know for sure) with his vague references to Lucifer. As the classic "three world wars" letter between Mazzini and Pike has every indication of being bogus, mainstream history doesn't really talk about any relationship between these individuals, and I have no details on Youth America - supposedly another link between these two - this connection between Garibaldi/Mazzzini and Pike is left alone here, besides the fact that EIR has claimed all three, like Cagliostro, were agents of the British Empire, mainly through Lord Palmerston (1784-1865).

Back to the Memphis Misraim rite again. In 1913, the "well known" occultist Theodore Reuss became head of this rite. Reuss was a top level person in just about every other occult organization in the West, including the OTO, Rosicrucianism, Martinism (and therefore Synarchism), the Scottish Rite and the Hermetic Brotherhood of Light (remember, in these circles, light equals lucifer), the latter supposedly an offshoot or continuation of the earlier-mentioned Fratres Lucis. Reuss was the one who promoted Crowley in the OTO and he later adapted Crowley's "Gnostic Mass". In earlier times, Reuss had tried to revive the Illuminati on different occasions, which is yet another indication this was one of a number of secret occult societies.

In 1960, a person called Robert Ambelain became the new head of the Memphis Misraim Rite. In 1973, this Ambelain appointed the Francesco Brunelli (1927-1982; also a grand master in the Martinist Order) as head of the almost non-existent Memphis Misraim Rite in Italy. In 1981, Gianfranco Perilli (better known as Frank Giano Ripel) took over from Brunelli and restructured the rite somewhat. Ripel remained head of this rite until 1999, when he put it to sleep, apparently because so few were interested in it. In 2003, Ripel revived his Memphis Misraim Rite with support from Gabriel Lopez de Rojas, a young occultist who wrote the book 'Por la Senda de Lucifer' ('On the Path of Lucifer'). Like Theodore Reuss, Lopez de Rojas is in the process of reviving "the Illuminati".

September 25, 2005, El-Amarna interview with Lopez de Rojas (Rojas:): « That is according to the Judeo-Cristian tradition [that Lucifer is the fallen angel]. But in fact he provided the light that liberated men of the chains of tyranny... to contact these entities is very easy, there are some techniques that any initiate can use, the Hebrew cabal explains it to them. »

Whether Ripel is accepted by the international Memphis Misraim bodies or not (probably not, few seem to get along with each other), he comes from the exact same background and clearly has followed the exact same teachings. But what sets him apart these days is that besides putting his ideas in Italian and Spanish books nobody has ever heard of, he also created a few internet sites on which he discusses some of the basics of Memphis Misraim, and therefore also related Gnostic sects, as Martinism, Synarchism, Illuminism, the OTO, the Golden Dawn, Thelema, etc. It soon becomes obvious why so few are attracted to hierarchical Western mystery religions. One reason might be that Ripel (pretty much like all other "grand masters") sounds less coherent than the worst bible thumper and at times more radical than a Taliban fanatic. Another reason might be that no sane person would take spiritual lessons from a person who calls himself the "anti-christ" (under no circumstances, and even to non-Christians, this can sound like a positive thing) or is involved in such creepy-sounding orders as the "Culto Draconiano", the "Confraternita dei Vampiri" or the "Associazione Betelgeuse". To learn such things as meditation, energy work, astral travel, lucid dreaming or healing practices, the last thing you need is to get involved with cults like these.

Ripel's sites:
www.frankripel.org
www.geocities.com/iutmah
www.geocities.com/theerium
www.associazionebetelgeuse.org
www.anticristo.it
Ripel: Black, white, blue and red vampires. The fourteen footsteps of the mutant. The seven footsteps of the vampire. The passage of the magi."
http://www.geocities.com/iutmah/vampiri.html
Interview with Ripel: « Q[uestion]: In your books you identify yourself as the Great Beast 666 and then, in the initiation process, as the Great Scarlet Dragon (the Eight-Headed and Thirteen-Horned Wild Beast), the Antichrist.
A[answer of Ripel]: Yes, that's correct. I am the King of the World, The Antichrist of historical christians. Soon the Earth will change and a New Dawn shall rise.
»
http://www.anticristo.it/eng_intervista_768.html

On one of his Geocities sites, Ripel posted his article 'The Da Vinci Code, Frank Ripel reveals the secret contained in the Da Vinci Code' somewhat understandable states: « In Gnostic Christianity – Sethians and Ophites – the light-Christ is identified with the snake, like Lucifer is. Therefore, it's possible to state that the Christ of Gnostic Christians is the Antichrist of historical Christians. The secret of number nine is connected to the image of the perfect man, Lucifer – the light-Christ. Nine is the secret number of the Great Beast 666 (6+6+6=18, which internal sum is 9) and represents perfection. Therefore the Great Beast 666 is the perfect man, Lucifer ("Light Bearer"), the light-Christ that is identified with the Sun. » www.geocities.com/theerium/daVinciCode.html

Of course, other authors have made references to Lucifer, but the problem with many of these esoteric authors is that they use such vague and largely incomprehensible language that it's generally useless to quote them. They also seldom speak about Lucifer even though it's such a crucial part of Gnosticism. Additionally there are a number of low level occult organizations which claim to be involved in Luciferianism, Gnosticism and various forms of blood magic which closely parallel the things said about Martinism, Memphis Misraim, et al. However, it's ultimately the thoughts and practices of the highest level members in the latter organizations (or certain cells within them) that we want to know more about. Whatever Joe Average is doing isn't interesting or even relevant.

August 8, 2003 issue of EIR, Lyndon H. LaRouche, Jr., 'A short definition of Synarchism': « Martinism, a mocking perversion of Catholicism, considers Fallen Man to be in exile in this earthly existence, deprived of his powers. Man can only restore his original condition by initiation to the inner ranks of a secret society, through purgative violence -- sado-masochistic rituals, torture, and human sacrifices... Anyone familiar with my ramblings on Satanism will recognize "purgative violence" as its core activity. Its purpose is to break down the spiritual barrier between the lowest levels of the human soul and the underlying demonic forces, thus allowing the demonic forces to take possession of the soul. As usual, the ugly truth is hidden, and the activity is "justified" with lofty-sounding cover stories. The "initiate" in search of "magical powers" is gradually led to the point of believing that killing is INHERENTLY beneficial, and it is the act of killing people (especially ones with whom the killer has had a positive relationship) "up close and personal" with this attitude which breaks down this barrier. Thus, Martinism and its front "Sin"archism are exposed as Satanism. »

The story of Scientology is also very much relevant to the question if Gnosticism and-or hermeticism is Luciferian or not. Anyone who knows a thing or two about mystery religions and sees the Scientology logos will recognize a Rosicrucian influence. Coincidentally, L. Ron Hubbard, Scientology's founder, was introduced to the rituals of the Ordo Templi Orientis (OTO) (in turn preceded by Memphis Misraim, Martinism, Synarchism and Illuminism) by rocket scientist and JPL co-founder Jack Parsons. At this time Hubbard still was a lieutenant commander in the Navy and had not yet founded the Scientology church. Besides being one of the founders of America's space program alongside Theodore von Karman (coincidentally had a Kabbalah scholar and Rabbi as ancestor) and the controversial Wernher von Braun (the famous Nazi scientist from Operation Paperclip), Parsons used to be head of the OTO's Agape Lodge in Pasadena and a protege of Aleister Crowley. In his lengthy July 1983 interview with Penthouse, L. Ron Hubbard's son, Ronald DeWolf, claimed a number of interesting things about his father. DeWolf later reversed himself almost 180 degrees claiming a good deal of his Penthouse statements weren't true. However, some of the things he said sure are an interesting coincidence considering his father's connections to the OTO and the philosophies of Crowley and such Crowley-inspired men as Frank Ripel. Among other things, DeWolf claimed: « The Antichrist. Aleister Crowley thought of himself as such. And when Crowley died in 1947, my father then decided that he should wear the cloak of the beast and become the most powerful being in the universe. What a lot of people don't realize is that Scientology is black magic that is just spread out over a long time period. To perform black magic generally takes a few hours or, at most, a few weeks. But in Scientology it's stretched out over a lifetime, and so you don't see it. Black magic is the inner core of Scientology --and it is probably the only part of Scientology that really works. Also, you've got to realize that my father did not worship Satan. He thought he was Satan. He was one with Satan. He had a direct pipeline of communication and power with him. My father wouldn't have worshiped anything. I mean, when you think you're the most powerful being in the universe, you have no respect for anything, let alone worship... The explanation [of black magic] is sort of long and complicated. The basic rationale is that there are some powers in this universe that are pretty strong. As an example, Hitler was involved in the same black magic and the same occult practices that my father was. The identical ones. Which, as I have said, stem clear back to before Egyptian times. It's a very secret thing. Very powerful and very workable and very dangerous. Brainwashing is nothing compared to it. The proper term would be "soul cracking." It's like cracking open the soul, which then opens various doors to the power that exists, the satanic and demonic powers. Simply put, it's like a tunnel or an avenue or a doorway. Pulling that power into yourself through another person --and using women, especially -- is incredibly insidious. It makes Dr. Fu Manchu look like a kindergarten student. It is the ultimate vampirism, the ultimate mind-fuck, instead of going for blood, you're going for their soul. And you take drugs in order to reach that state where you can, quite literally, like a psychic hammer, break their soul, and pull the power through. He designed his Scientology Operating Thetan techniques to do the same thing. But, of course, it takes a couple of hundred hours of auditing and mega-thousands of dollars for the privilege of having your head turned into a glass Humpty Dumpty --shattered into a million pieces.. I think [cults] are very dangerous and destructive. I don't think that anyone should think for you. And that's exactly what cults do. All cults, including Scientology, say, "I am your mind, I am your brain. I've done all the work for you, I've laid the path open for you. All you have to do is turn your mind off and walk down the path I have created." Well, I have learned that there's great strength in diversity, that a clamorous discussion or debate is very healthy and should be encouraged... Scientology and all the other cults are one-dimensional, and we live in a three-dimensional world. Cults are as dangerous as drugs. They commit the highest crime: the rape of the soul.... I think my father has received the ultimate punishment, which is being locked and trapped in his own insanity. There's no way out for him... »

Personally, I can't vouch for the legitimacy of most of EIR's or DeWolf's statements, including the existence of demons or angels. I can only say that cults like Martinism and Memphis Misraim ultimately are based on Luciferianism. They are meant to be very secretive while their leaders often come across as extremely irrational and vindicative. They reject the teachings of the Church, but have replaced them with different set of dogma.

It's likely, however, that many members in the organizations discussed here don't know anything about the dreadful activities described by EIR. There are several reasons for this, one being that I was immediately asked if I would be interested in becoming a 96º national head in Holland of the Memphis Misraim Rite after only one or two email inquiries. Of course, pretending to be a lawyer with friends in the Rotary in a country where Memphis Misraim apparently doesn't exist might have helped, but still. It's just another example that this whole degree system and the alleged spiritual quest behind it isn't to be taken very serious.

cligno doré http://www.illuminati-news.com/0/snuff2.htm (note n°318)


La Franc-Maçonnerie a donc eu pour but, dès le départ:

  • de conserver les connaissances magiques occultes des clergés atlantes, sumériens et égyptiens
  • d'infiltrer les diverses religions qui les avaient condamnées, afin d'en falsifier les enseignements et y réintroduire leurs rituels
  • d'infiltrer les institutions étatiques pour gouverner en coulisses
  • de répandre diverses idéologies via des "philosophes", des prédicateurs, des responsables religieux, des "opposants politiques", ... acquis à leur cause, afin d'orienter les populations dans le sens de leur projet global


Leurs membres peuvent à la fois défendre la laïcité, le sionisme et/ou l'islamisme.
C'est comme ça qu'on a pu voir, par exemple, le "philosophe" Bernard Henri Levy réputé "juif sioniste" soutenir la cause islamiste au Kosovo et en Lybie. Ou encore le "journaliste d'investigation" Thierry Meyssan (Grand Orient de France) faire partie du mouvement du " Renouveau Charismatique" (mouvement chrétien intégriste lié au Vatican), puis fonder le projet Ornicar et le Réseau Voltaire pour promouvoir la laïcité (surtout la pornographie, puisque ces deux créations ont été respectivement sponsorisées par Menoud et Sitbon), pour enfin soutenir la république "islamique" iranienne.

On peut aussi noter le rôle important de René Guénon, la coqueluche de nombreux conspirationistes qui se piquent d'ésotérisme; membre de l'Ordre Martiniste, lié un temps à Papus (Memphis Misraïm), son rôle a été de faire croire à une "bonne" Franc-Maçonnerie opérative ancienne, opposée à la Franc-Maçonnerie spéculative dégénérée moderne, ce qui est absolument faux. Ceci afin de faire accepter un certain nombre de notions et de symboles liés aux anciens cultes sacrificiels par les croyants monothéistes, principalement les Musulmans, en l'affublant du terme vague, mais se voulant universel, de "Tradition Primordiale" hautement spirituelle. Tradition Primordiale venant d'où ? Des hommes de Néenderthal ? De "Lucy" ? Des aborigènes d'Australie ? Non, des Néphilims, des Annunakis, des démons incarnés.
Il oppose l'Orient traditionnel à l'Occident moderne, alimentant ainsi le "choc des civilisations", et préparant l'avènement du Califat Mondial.

Bref, toute son oeuvre prépare la religion mondiale unique à base d'Islam dans lequel on aura introduit des notions directement issues des anciens cultes que tous les prophètes ont voulu combattre.




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 15:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Jeu 11 Aoû 2011 - 19:48

LE CROISSANT ET L'ÉTOILE






Stèle d'Ur-Nammu à Ur (2112-2095 av.JC)
http://www.whale.to/c/churches_ill.html





« Le croissant est l’un des plus anciens symboles. Associé au soleil, il figurait sur les sceaux akkadiens dès 2300 av. J.-C., et il représentait les dieux de la lune, Nanna à Sumer et Sin à Babylone, au moins 2000 ans av. J.-C., Sin étant la « Lampe du Ciel et de la Terre ». Le croissant était largement répandu au Moyen-Orient et, au VIIIe siècle, les Phéniciens l’exportèrent jusqu’à Carthage (aujourd’hui en Tunisie). Au XIIe siècle, il fut adopté par les Turcs et depuis lors, le croissant, souvent accompagné d’une étoile et mentionné dans la 53e sourate (chapitre) du Coran, est resté le principal symbole de l’Islam ». (A. Znamierowski, 1999 : 104).

Bon, il ne s'agit pas vraiment du "dieu de la lune", mais son symbole est le croissant de lune.


Impression du sceau-cylindre d'Ḫašḫamer, ENSI (grand prêtre) de Sin au Iškun-Sin
ca. 2100 avant JC. Le personnage assis est probablement le roi Ur-Nammu , décernant le
gouverneur sur la Ḫašḫamer, qui est conduit devant lui par un Lamma (déesse protectrice).
Sin/Nanna lui-même est présent sous la forme d'un croissant.



En ce qui concerne l'étoile, c'est plus difficile. Il peut s'agir de An ou de Inana:


An (sumer)

Dieu des cieux (ex dieu suprême). Père d'Enlil et d’Enki. Epoux de Ki.
Le dieu Suprême Sumérien désigné par une étoile.
Le plus grand des dieux de Sumer s'appelait An chez les sumériens Ce nom se changera en Anu ou Anou 1500 ans plus tard chez les babyloniens. Son nom signifie "ciel". An est le plus grand des dieux et personnifie le ciel, il est l'instance suprême. Le chef souverain qui dirige tout l’Univers.
Etroitement lié à la royauté, An préside l'assemblée des dieux, ou des êtres ayant acquis l'immortalité. Deux temples qui lui étaient consacrés : l'un à Uruk et l'autre à Lagash. Même s'il restera longtemps le dieu dominant, son fils Enlil le remplacera progressivement à partir des années -2500, mais son culte continuera d'être pratiqué.
Au IIIème millénaire avant notre ère, An était souvent représenté par un taureau dont le mugissement était comparé au tonnerre.


Inanna (sumer)

Grande déesse sumérienne, puissance de la vie et de la mort, Inanna "la dame du ciel", "la mémoire du temps" est la divinité féminine la plus intéressante et la plus populaire de la Mésopotamie antique. Inanna vierge guerrière, prônant l'amour libre et la discorde, représentée par une étoile, incarnait la planète Venus. Représentée avec son arc et son carquois elle fit plus tard la gloire de l'Assyrie, devenant l'alibi de la barbarie de ses rois. Toujours amoureuse et vierge, elle retrouvait sa virginité en se baignant dans un lac.

Déesse ailée de l'amour et de la guerre. Déesse principale d'Uruk. Déesse mésopotamienne.
Innanna est selon les légendes soit la fille du dieu An, soit la fille de son fils Enlil, le dieu des airs. Chaque grande ville de Sumer lui consacrait au moins deux temples.

(..)

On peut juger de la ferveur religieuse dans le culte Chaldéen par le haut patronage dédié à Inanna :
"la Grande Mère Universelle" encore plus communément appelée "la Grande Dame d'Ur et la Souveraine de tous pays..." laquelle recevait sous sa haute protection pas moins de six temples, tous entourés de cours et protégeant les autres temples :
  • le Palais du Temple-Montagne (royaume d'An et de l'assemblée des dieux) qui était placé au centre des autres temples.
  • le temple du dieu-lune : Nanna, le dieu qui fait bouger les océans et dont le cycle lunaire dure 28 jours comme un cycle féminin ...
http://home.nordnet.fr/caparisot/zip/dieuxsumeriens.rtf


Quoiqu'il en soit, cette étoile et le croissant de lune, symbolise bien les anciens "dieux" annunaki, les Néphilims, les démons incarnés.

Comment se fait-il que cette combinaison de symboles païens se retrouve sur les drapeaux des pays musulmans ?


« Présent depuis l'antiquité, depuis l'Est de la Méditerranée jusqu'à l'Inde, cette combinaison est aujourd'hui plus largement reconnue comme un des symboles de l'islam.

Elle est notamment utilisée pour désigner les nations, le territoire ou la population musulmane, aux côtés de la croix désignant les chrétiens et de l'étoile de David symbolisant les juifs.
»

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile_et_croissant



« L'origine du croissant et de l'étoile comme symboles date des temps de Babylone et de l'Égypte ancienne. Il a été suggéré que les tribus turques, durant leurs migrations d'Asie centrale vers la Turquie aux alentours de 800 après JC, ont adopté ce symbole des tribus et états locaux dans la zone du Moyen-Orient actuel, qui a adopté à son tour ces symboles. »


Symbole de l'étoile et du croissant de lune (vallée d'Orkhon - Mongolie)

« Les Ottomans ont utilisé différents agencements, la plupart d'entre eux affichant un croissant ou plus, pour des utilisations différentes, tel le drapeau au fond vert signifiant le califat. Durant de la période impériale tardive, l'utilisation distincte du rouge pour les institutions laïques, et du vert pour celles religieuses, était une pratique répandue. En 1844 l'étoile à huit branches a été remplacée par une à cinq branches et le drapeau a alors atteint sa forme actuelle. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Turquie


Alors, j'ignore à partir de quand exactement cette association de symboles anté-islamique a été utilisée officiellement, mais on peut déjà la voir sur le drapeau de l'armée ottomane au XVIème siècle.


On peut la retrouver dans l'emblème de l'ex-URSS:



Bien sûr, le rajout d'une petite poignée permet de camoufler le croissant en faucille, mais la même combinaison de symboles est parfaitement identifiable.


On retrouve même ces symboles sur les billets du festival de Woodstock !



Rappelons que le mouvement hippie est une création des satanistes afin de détourner les individus inspirés par l'énergie du Christ présente depuis les années 30 dans l'éthérique en leur faisant écouter des musiques contenant des codes et des messages subliminaux sataniques et en leur faisant absorber des drogues facilitant la prise de possession par les démons.


Tout ceci signifie que cette figure symbolique revêt une grande signification pour nos élites satanistes et que le monde musulman est tout autant sous leur coupe que l'Occident.








Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Dim 21 Aoû 2011 - 20:40



Selon Fulford le nephilim,
« Leur objectif est de faire d'Obama un Dieu Musulman roi du monde, dit-il. Leur plan était de commencer un Reich de 1000 ans en 2012.

(...)

Obama fait clairement partie de l' alliance de la société Skull and Bones / Thule avec les familles qui contrôlent l'Islam Sunnite radical (les Saiids et autres). Ils aimeraient obtenir que leurs rivaux, les juifs et les chiites, s'entretuent dans un holocauste nucléaire, le déclenchement de la troisième guerre mondiale, et rendre ainsi plus facile pour eux d'instaurer leurs 1000 années de Reich ou de Califat. »

Bon, on sait maintenant que c'est un désinformateur, mais aussi qu'il noie ces mensonges dans un océan de vérités afin que que sa désinformation passe. C'est ce que font tous les leader de la mouvance soi-disant anti-NWO.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t158-interview-de-benjamin-fulford-societes-secretes-chinoises-et-japonaises-vs-illuminati


Mais, ce qu'il dit là concorde avec beaucoup d'autres données (voir le début de ce topic).


Ce nombre de 1000 ans me turlupinait, parce qu'on le retrouve régulièrement: la propagande nazie destinait le Troisième Reich à durer « mille ans », ce chiffre revient souvent dans le Livre de l'Apocalypse (« Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. (...) Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans... etc), il est a l'origine du "millénarisme" qui soutient l'idée d'un règne terrestre du Messie, après que celui-ci aura chassé l'Antichrist et préalablement au Jugement dernier. Cette pensée est présente dans certains courants du judaïsme, dans les écrits des Pères apostoliques et dans l'islam sunnite et chiite.

Ce petit extrait des textes de Don Bradley donne peut-être bien la réponse:

« Jusqu'à ce que la porte du Mal soit finalement close, lors du deuxième round, dans quelque 1000 ans dans le futur.

Ah oui… cette bataille actuelle est en deux étapes. Actuellement, dans l'éthérique. Et, dans environ mille ans d'ici, dans l'astral, une fois que tous les humains terrestres auront abandonné leurs corps physiques et AURONT GRADUÉ EN FORMES DE VIE PLUS ÉVOLUÉES, LA PROCHAINE ÉTANT ASTRALE.
»

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t300-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-don-bradley
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t350-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-suite-don-bradley


Selon lui, nous serions au début d'un passage de l'humanité du plan physique vers le plan astral. Et cette période d'évolution durerait 1000 ans. On comprend donc mieux pourquoi nos prédateurs ont programmé un régime théocratique totalitaire pour 1000 ans, avec élimination de tout résistant et avènement de l'Antichrist et ses légions: c'est pour arriver à bloquer cette évolution en éliminant tout enseignement ou toute pratique qui la favoriserait et imposer des enseignements et pratiques involutives.

Don Bradley nous donne même des détails:

« Et voici quelque chose qui n'a même pas été inclus dans the "CLOUDS OF DEATH" - une partie de la raison des chemtrails est de COUPER la Terre des fréquences supérieures éthériques de la planète, à savoir le Royaume Angélique. Du point de vue occulte, ils savaient tout comme moi, que l'Esprit du Christ émergent - son soi-disant «retour» - serait que le Centre du Cœur du Soleil, prenne le contrôle du corps éthérique de la Terre et l'anime, via l'Esprit du Christ. Pour éviter cette étape évolutive, et pour s'assurer que la planète deviendrait alors une planète séparée de riches sacs à viande sataniques, le tout devenant le repas de demain pour les Annunaki. Pour stopper cela, ils doivent couper le sang vital de la planète de la source. Essentiellement, ils ont compté sur une méthode d'ingénierie inversée pour empêcher la croissance éthérique de la planète. Les chemtrails ont été la solution. »

Donc, toujours selon lui, les énergies émanant du Centre du Coeur du Soleil jouent un rôle essentiel dans ce processus ascensionnel de l'humanité, au point que nos prédateurs ont jugé indispensable de mettre en œuvre des moyens énormes pour nous en isoler.

On peut aussi noter qu'il affirme qu'il n'y aura pas de retour du Christ en chair et en os, mais de l'Esprit du Christ. Comme il devait être le bras droit du Maitreya (faux antichrist), il doit bien savoir ce qu'il en est réellement. D'ailleurs, l'Apocalyspe de Jean, dont s'inspirent les millénaristes chrétiens, parle bien d'un règne du Christ, mais ne précise pas si ce celui-ci reviendra dans un corps physique ou en insufflant son esprit. Ce courant millénariste "chrétien", qui se fonde sur le dogme central d'un retour du Christ en chair et en os, est bien sûr une création de nos prédateurs afin de faire passer l'Antichrist pour le Christ et pouvoir mettre en place leur Reich de 1000 ans sous sa férule. Les hadiths "prophétiques" parlent du retour d'Issa dans le même but.


Mais il y a autre chose qui empêche les êtres humains de recevoir ces nouvelles énergies émises par le soleil, c'est d'y être très peu souvent exposés, soit à cause d'un enfermement excessif, soit à cause de vêtements trop couvrants.

Et là, je ne me peux m'empêcher de penser à ces histoires de voiles, intégraux ou pas, qui sont promus, voir imposés, sous prétexte de pudeur.

Ces vêtements ne sont pas mentionnés dans le Coran, seul enseignement officiel de Mohamed. Il demande tout au plus de se recouvrir la poitrine.

Pourquoi ? Et bien voici ci-dessous une explication fournie par le professeur Mahmoud Azab. C'est assez long, mais très intéressant.




LE VOILE EN ISLAM - CE QUE DIT LE CORAN !

Interview avec un spécialiste de l'Islam


En France et ailleurs, certaines pratiques des musulmans semblent contestables ou dérangent. Ces pratiques sont-elles l’Islam "véritable" ? De partout fusent des réponses approximatives ou tout à fait erronées. Les prises de position se multiplient; souvent l’ignorance habite les esprits.

Il nous a semblé important d’interroger un spécialiste de l’Islam, le Professeur Mahmoud Azab, pour qu’il nous éclaire sur l’Islam en nous donnant des indications historiques et académiques sur le texte fondateur de la religion. Il nous explique la doctrine religieuse et son évolution, qui sont bien différentes des pratiques populaires de l’Islam. Nous avons inauguré avec lui une série d’entretiens sur les sujets qui questionnent les sociétés occidentales et les communautés musulmanes, notamment en France. Le premier entretien portait sur la lapidation. Aujourd’hui, nous explorons la question du "voile" des femmes.




Arthur Nourel : Monsieur le Professeur, avant d’aborder directement la question du voile des femmes dans l’Islam, y a-t- il un contexte global de la situation de la femme que vous souhaiteriez exposer afin que nos lecteurs puissent nous accompagner dans le voyage historique et textuel que nous leur proposons ?

Professeur Mahmoud Azab : Pour traiter le sujet du voile dans l’Islam, il faut d’abord connaître le statut de la femme Arabe dans la société ante-islamique et le comparer au statut de la femme dans la société judéo chrétienne biblique ainsi qu’à celui de la femme dans les cultures grecque et égyptienne. C’est en examinant l’histoire et le contexte sociologique que l’on peut expliquer et comprendre la position du Coran et de l’Islam, à l’époque, en ce qui concerne la femme.

La femme dans la société grecque, par exemple, n’était pas regardée comme "objet de désir". La relation de plaisir était glorifiée entre les hommes. Chez les Grecs, la femme avait un statut très largement inférieur à celui des hommes. Les philosophes grecs sont tous des hommes.

Examinons le statut de la femme dans la société de la péninsule arabique ante-islamique à une période historique très éloignée de celle de l’apparition de l’Islam. Nous apprenons que les femmes avaient globalement une position très forte, une liberté et des droits plus importants que ceux de l’homme. Une femme avait le droit de répudier son mari. L’inverse était interdit. Souvenez-vous de Belkis, la Reine de Saba. L’ancien testament et le Coran (Sourate des fourmis) l’évoquent dans une position dominante: belle, forte, intelligente. Attention, tout ceci remonte très loin avant dans l’histoire avant l’apparition de l’Islam !


AN : Cette "liberté" des femmes était applicable dans tous les domaines, ou y avait-il des restrictions ?

MA : Une autre tradition est rapportée par les historiens de l’époque ante-islamique et qui atteste de la liberté de la femme. Lorsque, de retour chez lui, un homme trouvait la porte de sa tente verso vers l’extérieur, (inversée donc par rapport à son sens normal d’accrochage), cela voulait dire que l’entrée lui était interdite, provisoirement ou définitivement. À cette époque, une femme avait le droit de coucher avec les hommes de son choix avant le mariage. Lorsqu’elle tombait enceinte, et avant même la naissance de l’enfant, elle choisissait parmi ceux qui avaient été ses amants celui qui allait assumer la paternité de l’enfant, peut-être conçu par un autre. Bien entendu, elle choisissait le plus fort ou le plus riche ou le plus adroit etc.

AN : Est ce que ce ne sont pas là des construction théoriques et à posteriori pour justifier les règles strictes que l’Islam apporte au sujet des femmes ?

MA : Non. Beaucoup de scientifiques, sociologues et historiens regardent le Coran comme un document qui relate une époque et témoigne de la vie quotidienne plus que comme un livre religieux. Et ils remarquent, à juste titre, que souvent le texte musulman insiste sur des interdits. Lorsque le texte dit "ne faites pas", cela veut dire que cette pratique, désormais interdite, était répandue avant l’apparition de l’Islam. Par exemple, il était de tradition, avant l’apparition de l’Islam, que les hommes et les femmes effectuent nus le pèlerinage païen autour de la Kaaba. Pour cette raison, l’Islam interdit la nudité pendant la prière et le pèlerinage. Comme toujours, pour comprendre une règle, il est important de se pencher sur le contexte socioculturel, spirituel et économique de la formation de cette nouvelle communauté que l’on a appelé les "musulmans".

AN : C’est ainsi que l’on explique l’interdiction faite par l’Islam d’enterrer les filles (vivantes) à la naissance ?

MA : Oui. C’était une pratique répandue avant l’apparition de l’Islam et que le texte vient interdire de manière formelle et définitive. J’ajoute que si la punition qui accompagne l’interdiction est forte, cela veut dire que l’acte désormais prohibé était très répandu.

AN : Vous nous dites que les femmes disposaient de plus de droits que les hommes et étaient plus libres et indépendantes qu’eux; et pourtant, les filles étaient enterrées vivantes à la naissance, considérées comme inutiles. N’est-ce pas contradictoire ?

MA : Ce que je vous raconte sur la très grande liberté des femmes concerne une époque très éloignée de l’apparition de l’Islam. Mais privés de droits, les hommes commencèrent à en revendiquer et inversèrent le cours de l’histoire en changeant progressivement de condition. Parallèlement et en conséquence, la condition de la femme s’est dégradée et l’homme eut le dessus d’une manière tellement totale qu’elle ressemble à une revanche. C’est une manifestation du dialogue de l’histoire semblable à un mouvement de balancier. Plus nous nous rapprochons de l’apparition de l’Islam, moins le statut de la femme est enviable.

AN : À la veille de l’apparition de l’Islam, le statut de la femme s’était donc gravement détérioré par rapport à ce qu’il était quelques siècles auparavant. En quoi se manifeste cette dégradation ?

MA : De plusieurs manières. Nous avons évoqué déjà l’ensevelissement des nouveaux nés de sexe féminin. La répudiation d’une femme par son époux la laisse sans droits et sans recours. C’est une autre conséquence visible de la détérioration de la condition féminine. Lorsqu’on regarde la société ante-islamique, mais dans un temps rapproché de l’apparition de l’Islam, c’est à dire à une époque où les femmes étaient dominées par les hommes, l’on se rend compte qu’un homme épousait à sa guise et en même temps le nombre de femmes qu’il voulait et qui dépendaient souvent de lui pour survivre; de la même manière, il pouvait aussi en répudier autant qu’il voulait, sans avoir d’obligations légales vitales vis à vis d’elles. Assez vite, ces femmes répudiées qui dépendaient des époux pour vivre, se retrouvaient dans la misère. Lorsqu’elles ne tombaient pas en esclavage dans le strict sens du mot, elles se livraient à la prostitution, qui est une forme terrible d’esclavage. Et pour attirer l’attention, elles avaient souvent la poitrine nue, à l’image des prostituées sacrées, connues en Mésopotamie et en Inde, régions avec lesquelles la péninsule arabique commerçait et avait des échanges culturels et humains intenses.

AN : C’est donc aux femmes "dans la misère" et "nues" que le Coran demande de porter le voile ?

MA : Le voile se généralise avec l’Islam comme symbole d’une dignité retrouvée, à l’époque. La religion demande aux femmes qui se convertissent de se voiler afin d’être distinguée des esclaves; comme une manière de dire pour chacune: « nous n’avons plus besoin de nous vendre (d’être des esclaves); la nouvelle religion nous apporte un statut et désormais nous avons des droits. Nos maris ne peuvent plus nous répudier à tort ou à raison et si le divorce est prononcé, nous conservons des moyens de subsistance ».

Ainsi donc, le voile a de l’importance uniquement en fonction du contexte socioculturel dans lequel il apparaît. Il n’est donc pas un principe fondamental de l’Islam.


AN : Vous nous dites qu’aux premiers jours de l’Islam, le voile était recommandé comme un signe ostensible de "libération" de la femme. Y a-t-il d’autres éléments du texte sacré qui attestent de cette volonté de l’Islam de libérer la femme et la rendant l’égale de l’homme ?

MA : Dans les deux autres religions monothéistes révélées, le judaïsme et le christianisme, la femme est rendue seule responsable de l’expulsion du paradis. Dans l’ancien testament, c’est Ève la responsable du Péché. Le serpent séduit Ève qui séduit l’homme. C’est pourquoi, dans la Genèse, Dieu punit chacun; il condamne le serpent à ramper et à manger de la terre et la femme est condamnée à accoucher dans la douleur et à être "soumise" à l’homme.

Dans le Coran, Dieu s’adresse "aux deux" protagonistes du paradis (Adam et Ève). Il use de la forme grammaticale du duel. Le texte met l’homme et la femme à totale égalité dans la responsabilité. Mais hélas, les interprétations coraniques, qui sont souvent faites par des hommes, seront manipulées et l’on entendra dire que c’est Ève qui a incité Adam à manger du fruit de l’arbre défendu. Le Coran dit le contraire. « Satan les a séduits tous les deux. » Si j’insiste sur cette histoire biblique ET coranique, c’est pour dire qu’elle a une influence à travers les siècles sur les consciences et les imaginations des peuples et non pas pour juger les textes sacrés. Je reviens vers la Bible pour dire simplement l’évolution d’éléments communs dans les cultures sémitiques monothéistes.


AN : Comment le voile est-il évoqué dans le texte du Coran ?

MA : Le terme "voile" en français, celui que l’on porte sur la tête, est utilisé comme traduction du mot arabe "hijab". Et du point de vue du linguiste, cette traduction est un glissement de sens. Le thème du hijab est abordé huit fois dans le Coran. Et pas une seule fois pour désigner l’habit dont la femme devrait se couvrir la tête.

AN : Pouvez-vous nous donner les références des huit Sourates en question ?

MA : Dans la Sourate 7, verset 46, le texte, qui évoque l’au-delà dit : « Un voile épais est placé entre le Paradis et la Géhenne (.). » Là, le mot hijab en arabe prend clairement le sens de rideau de séparation, comme dans les sept autres Sourates, même si le contexte est différent.

La Sourate 17, verset 45, aborde la protection "virtuelle" que Dieu apporte à Son Prophète lorsqu’il lit le Coran : « Quand tu lis le Coran, nous plaçons un voile épais entre toi et ceux qui ne croient pas à la vie future ».

La Sourate 19 verset 17, le mot voile est utilisé pour figurer la distance géographique que l’on met volontairement entre soi et d’autres : « (V16) Mentionne Marie, dans le Livre. Elle quitta sa famille et se retira en un lieu vers l’Orient. (V 17) Elle plaça un voile entre elle et les siens. »

Dans la Sourate 33, verset 53, le texte indique à ceux qui sont invités à entrer dans la demeure du Prophète et éventuellement à y prendre un repas, la conduite qu’ils doivent y avoir. La Sourate leur recommande de ne pas s’attarder après avoir mangé et de se retirer sans entreprendre de conversations familières après le repas. Et ajoute : « Quand vous demandez quelque objet aux épouses du Prophète, faites le derrière un voile. Cela est plus pur pour votre cour et pour le leur ». Là aussi, le mot hijab à le sens de rideau et non pas celui du voile que l’on veut poser sur les têtes des femmes. Et ce n’est qu’en s’adressant aux épouses du Prophète que l’on doit le faire derrière un voile.

Dans la très poétique Sourate 38, le verset 33 évoque le hijab dans le sens de "crépuscule": « Quand, un soir, on lui présenta de nobles cavales, il dit: « j’ai préféré l’amour de ce bien au souvenir de mon seigneur, jusqu’à ce que ces chevaux aient disparu derrière le voile. Ramenez-les-moi. » il se mit alors à leur trancher les jarrets et le cou ».

La Sourate 41, verset 5, évoque ceux qui se détournent de l’appel du Prophète: « Ils disent : « Nos coeurs sont enveloppés d’un voile épais qui nous cache ce vers quoi tu nous appelles; nos oreilles sont atteintes de surdité; un voile est placé entre nous et toi. Agis donc, et nous aussi nous agissons » ». Nous voyons bien là combien le voile (hijab) peut être positif (pour préserver le croyant qui risquerait de succomber aux charmes des épouses du Prophète), ou négatif ( puisqu’il empêche certains d’entendre l’appel de la nouvelle foi).

La sourate 42, verset 51, aborde la parole que Dieu transmet à l’homme. « Il n’a pas été donné à un mortel que Dieu lui parle, si ce n’est par inspiration ou derrière un voile ou encore, en lui envoyant un Messager à qui est révélé, avec sa permission, ce qu’il veut. Il est très haut et sage ».

Dans la Sourate 83, verset 15, enfin, le Texte prévient les incroyants de leur sort : « Non ! Ils seront, ce Jour-là, séparés de leur Seigneur, puis ils tomberont dans la fournaise. On leur dira alors : « Voici ce que vous traitez de mensonge ! » ».
(NDLR La traduction utilise le mot "séparation" pour restituer le mot arabe lamahgouboun construit sur la base de hijab).

AN : Vous nous dites donc que les musulmans qui utilisent le mot "hijab" pour désigner le voile qui couvre la tête des femmes commettent un contresens ?

MA : Oui. Ils commettent un contresens linguistique par rapport au vocabulaire coranique. Et les femmes musulmanes qui disent que le hijab est cité dans le Coran se trompent sur le sens du mot. Elles doivent comprendre le sens donné au mot.

AN : Au-delà de ce contresens de mot, ceux qui incitent les femmes à se voiler, ne commettent-ils pas d’autres contresens ?

MA : Au contresens linguistique, il faut ajouter un contresens de but.
Le contresens de but est le suivant: le voile devait désigner les femmes libérées de l’esclavage, parce qu’elles rejoignent la nouvelle religion. La communauté prendra désormais en charge les besoins de celles qui ne parviennent pas à subvenir à leurs propres besoins seules. C’est donc une "libération" à l’époque. J’insiste sur le mot "à l’époque". Parce qu’aujourd’hui, dans beaucoup de cas, le voile apparaît comme un asservissement de la femme. Ainsi donc, il produit un effet contraire à celui qu’il doit atteindre. Que faut il alors privilégier ? Le voile coûte que coûte ou sa portée symbolique ? Faut-il vouloir la forme plus que la liberté ?
La question que nous posons en réalité est celle de l’historicité du texte. La révélation se fait tout de même sur vingt trois ans de vie prophétique. Durant cette période, le Prophète fait bien entendu appel à sa raison pour mettre en adéquation la révélation - qu’il ne conteste pas !- avec la réalité.


AN : Est-ce que le Coran recommande à toutes les femmes de se couvrir la tête et les épaules ? Et dans quel vocabulaire le fait-il ?

MA : Le Coran ne traite les habits de la femme que dans le large contexte de la vie sociale, de l’éducation et de la famille. Il incite à la "pudeur".

AN : Vous dites "pudeur", et ce mot, très employé, notamment par les femmes qui portent le voile, a aujourd’hui une nette connotation sexuelle. N’y a-t-il pas, en français, une mauvaise traduction du sens du mot "ihticham" ? Ne faut-il pas plutôt parler de la "bienséance" plutôt que de la pudeur ?

MA : Vous avez probablement raison. Le Coran vise d’abord à la préservation sociale. Et dans cette lecture, il invite plus à la bienséance qu’à la pudeur avec sa connotation sexuelle, du moins lorsqu’il traite des habits. Mais les injonctions qui visent à la bienséance vestimentaire ne concernent pas que la femme ! Et c’est là une erreur majeure commise par les interprètes qui n’ont pas assez étudié. À chaque fois que le Coran parle de la tenue vestimentaire, il parle aux deux sexes.

AN : Par exemple ?

MA : Sourate 24, versets 30 et 31: Dis aux croyants de baisser leur regards, d’être chastes, ce sera plus pur pour eux. Dieu est bien informé de ce qu’ils font. Dis aux croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer que l’extérieur de leur atours, de rabattre leurs "voiles" « sur leurs poitrines », de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux ou à leurs pères, ou aux pères de leurs époux, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs époux, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs. Les lectures du texte, aujourd’hui, doivent nous éclairer sur un point essentiel: le lien entre le(s) but(s) et le(s) moyen(s), ou encore apprendre à distinguer entre le stable et le variable, le stable étant l’objectif et le variable étant le moyen mis en ouvre pour atteindre l’objectif. Dans le cas présent de la Sourate 24, le but est que les hommes et les femmes soient libres et chastes. C’est la part stable du message, son intention spirituelle. Le moyen est donc secondaire.

AN : Par quel mot, en arabe, le Coran désigne-t-il ce que les femmes doivent rabattre sur leurs poitrines ?

MA : La Sourate "Al Nour" que nous venons de citer nous donne le mot "Khimar". « Wa liyadrabna bi khumurihenna ala jouyoubihenna ». Se demander ce que sont les "khumurs" ouvre une discussion déjà importante: la traduction du mot la mieux admise indique que c’est un vêtement large. Le mot "jouyoub" veut dire "poches" en arabe moderne. Mais un poète ante-islamique, parlant de la beauté d’une belle, évoque ses "jouyoub" et nous apprend que la belle laissait "nue", c’est dire visible, sa poitrine. Le texte sacré invite donc les femmes à ne pas montrer leurs seins et à rabattre leurs amples vêtements sur leurs poitrines; à ne se dévoiler que devant les leurs; à ne pas avoir de conduite provocatrice. Rien que de très banal, en somme, comme recommandation. Et cette invitation à la mesure se retrouve dans les trois religions monothéistes. En Islam, cette invitation s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

AN : Faut-il donc comprendre de votre propos que le "khimar" est plus un vêtement sur les épaules qu’un voile qui partirait de la tête, la couvrant ainsi que la poitrine. ?

MA : Absolument. Les commentateurs anciens, comme Al Tabari, par exemple, étaient peut-être plus proches du sens exact du texte parce qu’ils savaient à quoi le texte faisait allusion avec précision et quelle était la situation préalable au texte et que le texte sacré allait donc modifier. Comme avant l’apparition de l’Islam, certaines femmes avaient les seins nus pour les raisons déjà évoquées, alors le texte vient corriger les effets d’une situation préjudiciable aux droits de la femme. Ainsi donc, la démarche essentielle du texte, le propos principal, n’est pas de voiler ou non la tête ou les seins des femmes, mais de leur apporter liberté et protection par rapport au contexte dans lequel elles se trouvent. Et si aujourd’hui le contexte dans lequel elles se trouvent perçoit le voile comme une soumission, alors elles peuvent, pour dire leur liberté acquise par l’Islam, se montrer tête nue !

Le Coran prévoit une solution presque "technique" pour atteindre l’objectif (le stable). La solution technique à la soumission des femmes, à l’époque, est le voile. Le stable est donc la liberté des hommes et des femmes et leur égalité. Alors, il est nécessaire de ne retenir que le stable. Le voile est un moyen. Ce n’est pas un but. C’est du variable. C’est ce que nous disent les commentateurs anciens lorsqu’ils nous expliquent que le Coran doit être compris par rapport à ce qui le précède et à son contexte. Le statut des femmes tout à fait médiocre dans un temps rapproché de l’apparition de l’Islam et que l’Islam vient améliorer. Si la situation des femmes se détériore à nouveau, aujourd’hui par exemple, l’esprit du Coran doit primer sur l’interprétation. Cet esprit est de libérer les opprimées. C’est la part stable du message. Le moyen employé est variable.


AN : À qui s’adresse les injonctions vestimentaires du Coran et quelles en sont les contours ?

MA : Dans la Sourate 32, verset 59, le Coran nous donne une liste précise de ce qu’il faut faire et à qui cela s’adresse.
« Ô Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de se couvrir de leurs "voiles" (il faut comprendre ici le mot voile dans le sens de vêtements): c’est pour elle le moyen le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensée. Dieu est celui qui pardonne, il est miséricordieux ».

Précisons tout de suite que le mot traduit par "voile" dans beaucoup de traductions de qualité est en réalité, en arabe, "jalbibihenna", qui est un possessif féminin pluriel de djellaba (galabeyya en égyptien). Il est donc manifeste que ce n’est pas d’un voile sur la tête qu’il est question mais d’un vêtement dont on se couvre. « Se couvrir de leurs voiles », n’indique donc en rien que la tête doit être couverte. La couverture de la tête à plus de rapport avec des habitudes de commodité qu’avec un symbole religieux quelconque.

Il suffit de voir une femme (ou un homme !), en occident ou en orient musulman, aux champs, dans le désert ou en mer, pour comprendre que l’on travaille plus confortablement avec les cheveux ramassés et la tête protégée du soleil. De plus, le Coran n’invite pas à se "cacher" en se couvrant, mais à se "désigner aux autres comme un être libre".

L’objet de cette sourate n’est pas de "camoufler" d’éventuels charmes féminins mais de permettre aux femmes, anciennement objets de convoitises réductrices de leur liberté, d’affirmer qu’elles sont désormais libres. C’est cela qu’il faut retenir. Et je répète: si le voile aujourd’hui indique la soumission d’une femme, alors il est urgent que les femmes s’en défassent. Pour pouvoir répondre à cette question, demandons nous si l’Islam invite à la soumission ? Et à qui ? À l’homme ou à Dieu ? Dans ce cadre, la "couverture" s’adresse à toutes les femmes: épouses et filles du prophète, épouses des croyants. Cela veut dire que l’Islam rend libre toutes celles qui l’embrassent.


AN : Comment distinguer dans le texte entre ce qui s’adresse aux épouses du prophète et ce qui s’adresse à toutes les croyantes ?

MA : Sourate 32 verset 32 et 33 : Ô vous les femmes (Épouses NDLR) du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne vous rabaissez pas dans vos propos afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas. Usez d’un langage convenable. Restez dans vos maisons, ne vous montrez pas dans vos atours comme le faisaient les femmes au temps de l’ancienne ignorance (Jahiliyya) ». En arabe, cela donne : Yanissa’a al Nabi lastunna ka’ahad minal nisa. » Tabari nous explique que le sens du texte est que les femmes ne ressemblent pas, en sortant de leurs demeures, aux esclaves. La liberté apportée aux femmes dont la condition était mauvaise, voilà le sens profond et aujourd’hui perdu du texte.

AN : Ce qui concerne les épouses du Prophète, présentées comme une sorte de modèle de la femme, peut-il s’appliquer à toutes les femmes musulmanes soucieuses de tendre vers la perfection ?

MA : Ma réponse doit être en deux temps: Pour parler des croyants des deux sexes, le Coran fait usage du mot mou’menina et mou’menati : « qul lelmou’menina (...) wa qul lelmou’menati ». « Dis au Croyants (...) et dis aux croyantes ». Lorsqu’il parle des épouses du Prophète, il utilise les mots épouses. De plus, la Sourate 32, verset 32, explique bien que « les épouses du Prophète ne sont comparables à aucune autre femme ». Le Coran ne demande pas aux femmes de la communauté de ressembler aux épouses du Prophète. Cependant, comme cela n’est pas formellement interdit, les femmes musulmanes peuvent chercher dans les épouses du Prophète un modèle à suivre. Mais il est important qu’elles suivent l’exemple de la spiritualité et de la liberté des épouses du Prophète, et non pas qu’elles cherchent à les imiter sans comprendre les raisons des gestes des épouses du Prophète. La recherche et l’affirmation de la liberté doivent primer.

Attention tout de même à l’idée qui consiste, pour certaines femmes, à appliquer à elles-mêmes ce qui n’est exigible que des épouses du Prophète. Il leur était interdit, par exemple, de se remarier après la mort du Prophète. Est-ce qu’une femme musulmane veuve trouverait salutaire, parce qu’elle généralise les conditions imposées aux seules épouses du Prophète, que les veuves musulmanes ne puissent pas se remarier ?


AN : Pourquoi les femmes musulmanes, dans les pays musulmans, se voilent-elles ?

MA : Il faut effectuer cette recherche à plusieurs niveaux: fouiller l’histoire, les traditions, les cultures des peuples. Lorsqu’on se trouve dans un champ strictement religieux, au niveau du "sacré", lorsqu’on recherche les devoirs des croyants, le licite et l’illicite, la punition, nous devons absolument rechercher "l’esprit du texte", c’est à dire la part stable de celui ci.

En ce qui concerne le voile, il y a une tendance aujourd’hui à tout vouloir mélanger. C’est un comportement souvent lié à l’ignorance et à lecture du texte à un seul niveau, c’est à dire sans lui accorder de profondeur historique. Le message de l’Islam est intemporel. Comme d’ailleurs celui des deux autres religions monothéistes. Mais il n’est compréhensible que s’il l’on se reporte au contexte dans lequel le Coran à été délivré. C’est exactement ce que ne font pas (ne font plus), les musulmans aujourd’hui. Ainsi, certains fous, certains fondamentalistes, mus par des mobiles qui n’ont rien à voir avec la foi, présentent aux masses ignorantes et analphabètes une lecture limitée et orientée du texte. Pour avoir le courage de la discuter, il faut avoir la culture de la discussion et du débat. Cela s’apprend dans les familles et dans les écoles, et ce n’est pas le cas dans la très grande majorité des pays musulmans (et non musulmans !) aujourd’hui. Alors, les femmes se voilent. Les hommes cherchent refuge dans un ailleurs meilleur que leur environnement immédiat qui est celui de la misère économique et l’indigence sociale et culturelle. Et, progressivement, cet ailleurs s’est transformé en un "après" marchandé. Comme la vie ici bas est difficile et misérable, l’on se réserve un après meilleur. Et l’on donne à Dieu "des gages" de sa bonne conduite sur terre, et appliquant ce qui est présenté par les manipulateurs et les hypocrites comme étant la foi musulmane, déviée de son sens initial et "vendue" aujourd’hui sous la seule lecture de l’intégrisme qui voile les femmes et hurle sa haine de "l’Occident" en particulier et de "l’autre" en général. La lutte des classes qui se déroulait au sein d’un même pays, au sein d’une même société, est devenue une lutte des régions au sein d’un même monde globalisé. Et cela s’exprime, entre autres, par le biais d’un Islam détourné de son sens, sous l’influence d’ignorants riches et marchands de pétrole, dans le monde musulman et ailleurs.


AN : Que dites-vous aux femmes et aux filles musulmanes qui se voilent en France ?

MA : D’abord, si elle veulent se dire musulmanes, je leur demande de bien connaître leur religion. C’est à dire le texte et son histoire. Connaître avant de choisir. Connaître et débattre. ET choisir lorsqu’elles sont adultes, en âge et en savoir. Ensuite, je les invite à dire leur liberté.

La liberté, ce n’est pas de se voiler si elles le veulent. C’est de s’affirmer comme libre dans une société qui leur ouvre les voies de la liberté. Elles sont françaises. Elles sont donc une partie de la société française. Si le voile est un obstacle à leur liberté, c’est à dire à leur immersion totale dans leur société, alors elles doivent réfléchir et chercher à s’approprier les valeurs de la société française qui est la leur. Les filles musulmanes doivent chercher et parler des valeurs coraniques qui s’adressent à l’humanité toute entière. Elles ne doivent pas se focaliser sur le voile ou d’autres sujets semblables qui dépendent plus d’un contexte variable que d’une vision sttable du monde.



N.B. Pour les citations du Coran, la traduction utilisée est celle de Denise Masson, Essai d’Interprétation du Coran Inimitable, Dar Alkitab Allubnani, Beyrouth, Liban.


Arthur Nourel



Après des études à l’université d’Al Azhar au Caire, Mahmoud Azab obtient en France un Doctorat en études sémitiques (Sorbonne 1978). Il a été professeur de langues sémitiques à l’université d’Al Azhar au Caire. Il a été professeur coopérant chargé de l’enseignement bilingue au sein de nombreuses universités africaines (Niger, Tchad). Il a également été délégué de l’Université d’Al Azhar aux conférences internationales de dialogues interculturels. Il a été nommé en 1996 à Paris comme professeur associé d’arabe classique (langue et littérature) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (langues "O") où il est professeur titulaire d’islamologie depuis 2002.




source:
cligno étoile http://www.yabiladi.com/mobile/read/1276316-1285786/hijab-femme-voilee-obligatoire-debat.html



Alors, moi, je me demande si l'un des buts de ce retour en force du voile n'est pas de constituer un obstacle entre les femmes (et les enfants qu'elles porteront) et cette énergie christique émise à partir du coeur du soleil, afin d'empêcher leur évolution spirituelle.




Dernière édition par invitée le Lun 19 Sep 2011 - 10:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Mar 23 Aoû 2011 - 18:14

LE ROI D'ARABIE SAOUDITE ET LA FUSION DES RELIGIONS











Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Dim 2 Oct 2011 - 17:03

PROMOTION DE LA FUTURE RELIGION DU NWO PAR DES LEADER CONSPIS ?






J'ai pris connaissance, sur le site Égalité et Réconciliation de Soral, d'un type dont les propos m'ont fait dresser l'oreille. Il se réclame de l'héritage de Guénon (là aussi, il y aurait beaucoup à dire sur cet individu dont la mission semblait être, entre autres, d'introduire des notions du new-age théosophique dans la religion musulmane afin d'en faire la religion mondiale unique idéale). J'ai un peu fouiné, et ce que j'ai trouvé ne fait que confirmer tout ce qui a été écrit plus haut.

Voici un extrait du "Texte fondateur" de son mouvement "Parousia":


Le Temps n'est pas seulement quantifiable et mesurable. De la même manière qu'il existe des espaces sacrés, certaines zones temporelles sont particulièrement qualifiées, c'est-à-dire délimitées par une présence transcendante, ne pouvant être décrite par aucune équation algébrique. Ces zones correspondent à des fins de périodes historiques très singulières. Le nombre de cycles décrivant la structure temporelle est indénombrable, car ils sont tous emboîtés les uns à l'intérieur des autres comme des poupées russes, en une réplique spéculaire du mouvement fractal des astres: l'univers est tissé d'une infinité de respirations qui s'étendent dans toutes les dimensions du temps et de l'espace. Le mouvement global du Temps est hélicoïdal: ni linéaire (contrairement à ce qu'exprime la vision moderne de la causalité toute-puissante) ni cyclique (contrairement à ce que pouvait penser Nietzsche), l'hélice montre une succession de cycles en translation autour d'un axe central. La fin d'un cycle ne se superpose aucunement à son début: on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve, et l'histoire ne repasse pas les plats; mais la fin d'un cycle est toujours l'analogie de son début, son reflet énergétiquement amenuisé.

Dès le cinquième millénaire avant Jésus-Christ (et probablement avant, mais nous n'en avons aucune trace), le calendrier égyptien tenait compte de la précession des équinoxes dans le calcul des cycles luni-solaires. Depuis, ce phénomène n'a cessé d'être de plus en plus étudié par des centaines de penseurs traditionalistes, de Platon et Héraclite jusqu'à René Guénon et Raymond Abellio . Le point vernal du globe terrestre, situé au croisement de l'écliptique et de l'équateur céleste, est actuellement pointé vers la constellation des Poissons. La précession équinoxiale désigne le fait que ce point se déplace lentement le long de l'écliptique (à cause des marées), et qu'il pointe une constellation différente tous les 2160 ans (an allant dans le sens inverse du zodiaque). Or, toutes les zones de l'univers sont interdépendantes: c'est un postulat de base de l'astrologie sérieuse, réactivé par le principe de relativité générale. Il est donc permis de supposer qu'entre autres influences, celle de la constellation visée par le point vernal puisse avoir son importance sur les civilisations humaines. C'est pourquoi certains auteurs ont tenté de dresser une histoire de l'humanité en prenant cette durée de 2160 ans comme brique élémentaire.

Le miracle est le suivant: si l'on intègre cette brique dans la théorie des Quatre Ages, modélisée par Hésiode mais présente dans toutes les religions traditionnelles, tout en utilisant la Tetraktys pythagoricienne comme structure algébrique globale (basée sur le fait que « tout est nombre » et que dix – unité humaine par excellence – est le nombre complet), le Cycle de l'Humanité adamique devient très rigoureusement compatible avec les traditions égyptienne, hindouiste et biblique, et même avec les eschatologies mayas, sioux, bouddhistes (le Maitraya de la Terre Pure), et bien sûr musulmanes.

Les durées des Ages d'Or, d'Argent, d'Airain et de Fer décroissent selon la suite de Pythagore 4-3-2-1. L'unité élémentaire de cette suite consiste en une succession de trois ères précessionnelles. Ainsi, l'Age de Fer comprend l'Ère du Taureau, celle du Bélier puis celle des Poissons, et dure au total 6480 ans. Précédant celle-ci, l'Age d'Airain, comprenant six ères, a duré 12960 ans. La durée de l'Age d'Argent a été auparavant de 19440 ans (9 ères), et celle de l'Age d'Or a été de 25920 ans: 12 ères, soit le tour complet du zodiaque. Un hadîth donné par al-Tirmidhî rapporte les propos suivants du Prophète de l'Islâm: « L'Heure n'aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l'année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure; et l'heure s'écoulera aussi vite qu'un tison enflammé ne met de temps à se consumer ». La contraction du Temps aux abords de la Fin, visible dans le raccourcissement progressif des quatre Ages de l'Humanité, est le pendant de la dilatation de l'Espace à l'origine du cosmos.

Ce système donne la date suivante pour la sortie de l'Age d'Or, c'est-à-dire la chute de l'homme dans le Temps, son involution dans la chair par la rupture de l'hermaphrodisme originel, son acquisition d'un corps matériel pour pouvoir régner sur le monde manifesté: 36720 ans av. J.-C. Cette date a été calculée par Paul Le Cour en 1937, soit quelques dizaines d'années avant que des paléo-anthropologues ne découvrent que l'Homo sapiens ou « Homme moderne » (dit de Cro-Magnon), d'espèce différente de l'Homme de Neandertal, serait apparu il y a environ 35000 ans.

L' Age d'Airain se termina en 4320 av. J.-C , se dégradant ensuite en Age de Fer (le Kali-Yuga hindou). Il faut bien comprendre que les hommes deviennent de plus en plus mauvais à mesure que leur époque s'éloigne de l'Age d'Or, puisque la mémoire du souffle originel de Dieu se fait progressivement imprécise en eux. Le point vernal entra alors dans la constellation du Taureau (durant 2160 ans): celui-ci tint le rôle de l'animal sacré dans l'Ancien Empire égyptien ( Boukhis , Mnevis et Apis), à Sumer (le Taureau androcéphale), en Inde (le taureau fertile Nandi); par ailleurs, la domestication du bœuf s'imposa partout à cette époque, donnant lieu à des figures mythiques comme celle de Shennong en Chine, le Divin Laboureur à tête de bœuf.

En 2160 av. J.-C., l'Ère du Bélier vit surgir le judaïsme comme religion nouvelle. En fait, comme l'écrit Chesterton, le monothéisme a toujours été la religion des peuples traditionnels: « Prolixe quant à sa mythologie, le sauvage est secret sur sa religion; il vous racontera poliment et pour passer le temps que le soleil et la lune sont les deux moitiés d'un poupon, ou qu'il pleut quand on trait la grosse vache d'en haut; après quoi il se retirera au plus profond d'une caverne interdite aux femmes et aux blancs, retentissante de mugissements sinistres et dégouttante du sang chaud des victimes offertes, où le prêtre murmure à l'oreille des seuls initiés l'ultime secret des choses: que l'entr'aide est la loi de nature, qu'il est bien d'être honnête, que tous les hommes sont frères, et qu'il n'y a qu'un Dieu qui règne dans les cieux » (in L'Homme Éternel ). Mais la religion des Juifs était une chose nouvelle, en ce sens que c'était une tentative de redresser l'homme perdu au milieu de l'Age de Fer en lui redonnant les principes premiers de sa cosmogonie. Dieu s'est alors adressé au peuple juif pour que celui-ci se montre en exemple devant l'humanité tout entière en se rapprochant du souffle primordial. Les liens entre le judaïsme et le bélier sont innombrables: le mois de Nisan (bélier) – celui du départ d'Egypte - vu comme le premier mois de l'année, le sacrifice du bélier par Abraham remplaçant le culte du veau d'or, la destruction des murailles de Jéricho par le son du shophar (corne de bélier), etc.

Mais la sécularisation de la Torah, et sa prise en main exclusive par les scribes et pharisiens lettristes, fit échouer le projet divin de rénover l'humanité. Dieu décida alors d'incarner Son Verbe (la source des Formes, le Yang, la Purusha hindoue) afin de Se donner Lui-même en exemple. Cette intersection entre l'histoire de Dieu et celle des hommes relève d'une extrême singularité temporelle, mais elle n'est pas située hors de l'histoire: elle désigne « simplement » le déclenchement de l'Ère des Poissons, symbole actif du christianisme ( Ichthus ), qui nous permettra d'aboutir 2160 ans plus tard (soit dans 151 ans) à une triple conjonction temporelle: l'entrée dans l'Ere du Verseau, la sortie de l'Age de Fer et – surtout – la sortie du Cycle total de l'humanité adamique.

Cette durée de 2160 ans est le souffle élémentaire, brique insécable de l'histoire des hommes, car son articulation temporelle est la même que celle de tout être vivant, de sa naissance jusqu'à son jugement post- résurrectionnel. Héraclite écrivait : « Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut », soulignant ainsi l'identité fractale entre la fourmi et la planète Saturne, entre l'homme et l'univers. La vie d'une ère précessionnelle est donc construite à partir de trois sous-durées de 720 années chacune, articulées comme suit: Naissance et apprentissage, Maturité et mort de l'élan initial, puis Renaissance sur un plan inférieur. Dans le cas d'un être vivant, sa renaissance pourra s'opérer sur un plan supérieur de l'existence s'il se trouve être du bon côté de la balance lors de son Jugement, mais la renaissance de l'humanité 1440 ans après l'élan impulsé au début de chaque ère précessionnelle ne peut qu'être dégradée puisque l'Histoire est en permanente dévigoration. Jean Phaure a comparé quelques ères entre elles à l'aune de cette dynamique ternaire, montrant que c'est toujours aux deux tiers d'une ère que celle-ci doit affronter les premiers germes de sa déclinaison finale. Je ne donnerai ici que l'exemple de l'Ère des Poissons, qui vit se développer les premières bourses (à Bruges) et banques (Jacob Fugger d'Augsbourg) au début du XVè siècle: ce siècle correspond à la naissance du capitalisme (et du protestantisme) pour Werner Sombart, et de la modernité pour Guénon. Près de six cents ans plus tard, c'est bien le libéralisme (la Bête de l'Apocalypse stricto sensu ) qui est devenu le Maître de notre monde.

Une trentaine d'années après le début de l'ère des Poissons, il se trouva que Ste Marie-Madeleine, St Jean et la Ste Vierge Marie assistèrent tous trois à la crucifixion de Jésus-Christ, et surtout à Son cri de désespoir où Il demanda à Son Père la raison de Son abandon. Cette terrible révélation fit converger les visions des trois témoins en une christologie commune, affirmée encore durant les nombreuses années qu'ils passèrent ensuite ensemble à Ephèse: Jésus n'était pas strictement omnipotent, ce qui pouvait indirectement conduire à la désobéissance d'une partie des hommes. Et si certains hommes allaient emprunter un autre chemin que celui des Évangiles, ils seraient forcément jugés et condamnés à la fin des Temps.

En d'autres termes: chaque cycle historique produit des déchets, ce qui est une des caractéristiques de tout être vivant. Et la poubelle qui s'érigerait à la fin des Poissons serait constituée de la masse des hommes qui auraient refusé le Christ, de ceux qui seraient jetés dans l'Hadès après le Jugement Dernier.

« Il semble bien que d'après toutes les indications fournies par les doctrines traditionnelles, nous soyons entrés vraiment dans la phase finale du Kali-Yuga , dans la période la plus sombre de cet « âge sombre », dans cet état de dissolution dont il n'est plus possible de sortir que par un cataclysme, car ce n'est plus un simple redressement qui est alors nécessaire, mais une rénovation totale », a écrit René Guénon dans La crise du monde moderne.

Après avoir vécu avec la Vierge Marie et St Jean à Ephèse dans une maison qui fut retrouvée à distance par la mystique westphalienne Anne-Catherine Emmerich vers 1820, Marie-Madeleine fut placée par les Juifs dans une embarcation sans voiles ni rames en compagnie de sa sœur Marthe, son frère Lazare et son confrère Joseph d' Arimathie (porteur du Graal), afin que tous se noient dans la Méditerranée. Guidés par une force divine, ils débarquèrent en Gaule dans la calanque de Marseilleveyre quelques mois plus tard. À la manière de Don Quichotte marchant au début du second volume sur les pas de son usurpateur pour montrer aux villageois qu'il était, lui, le véritable Alonso Quijano, ce fut à Massilia que Marie-Madeleine arriva, afin d'abolir le culte d'Artémis d'Ephèse particulièrement florissant en cette cité, et le remplacer par celui de Jésus-Christ. Elle marqua alors définitivement la Provence par ses homélies prophétiques, avant de rejoindre la Sainte-Baume pour se répandre en larmes pendant une vingtaine d'années, ayant compris à quel point il était difficile de tourner la face de l'homme vers Dieu. L'anachorète roumain Jean Cassien arriva en 415 à Marseille, après avoir passé quelques années à méditer dans les déserts d'Égypte, où il croisa des nestoriens, des moines bouddhistes, des zoroastriens, et des gitans qui lui apprirent l'existence du jeu de cartes. Fasciné par Marie-Madeleine, à tel point qu'il tailla des marches d'escalier dans la montagne de la Sainte-Baume pour rejoindre et faire garder la grotte par ses moinillons, et qu'il fonda l'abbaye Saint-Victor sur la rive sud du Vieux-Port à l'endroit où la Sainte avait séjourné, il décida de mettre en images les prophéties de celle-ci, qui devaient encore grandement imprégner la mémoire de la ville: les vingt-deux lames majeures du Tarot de Marseille étaient nées. Elles furent tenues secrètes dans l'enceinte de l'abbaye, jusqu'à ce tournant maudit du XIVè siècle, où les moines à moitié dégénérés (ils empruntèrent de l'argent à des juifs en 1182) se virent interdits de jouer aux cartes en 1337: le Tarot n'était probablement devenu pour eux qu'un moyen ludique de passer le temps.

L' Apocalypse de Jean fut rédigée à Pathmos suivant un plan réparti sur 22 chapitres (1+7*3), dont l'articulation en trois parties est analogue à celle des 22 arcanes du Tarot (du fait de la proximité de pensée entre Marie-Madeleine et Jean), des 22 siècles de l'ère précessionnelle des Poissons (Jean était prophète), ou de l'existence spirituelle de l'être humain. Marc-Édouard Nabe parle d'autopocalypse à propos de l'ouvrage de St Jean (dans Alain Zannini ), montrant ainsi la parfaite identité entre la Révélation johannique et l'histoire ontologique de chacun d'entre nous pris dans sa propre individualité. Étudions le parallèle entre le rythme de l'Apocalypse et celui de l'ère des Poissons. Le premier chapitre est consacré à « l'envoi de l'Ange pour faire connaître la Révélation de Jésus-Christ à ses serviteurs ». Les chapitres II à VII décrivent la naissance des Évangiles (les Vivants) et l'expansion de l'Église, puis l'ossification de celle-ci du fait de sa focalisation sur le pouvoir matériel avec Constantin Ier (traduit par la remise à l'Agneau des destinées du monde avec le déroulement des sept sceaux), les désastres provoqués par les cavaliers (j'y reconnais la figure de Clovis « converti » en 496), l'enroulement du ciel sur lui-même (afin de laisser la place à un autre Livre) et enfin l'apparition d'un Ange venu de l'Orient: Muhammad et ses 144000 justes.

Les chapitres VIII à XIV montrent les conséquences du déroulement du septième sceau après un silence d'une demi-heure: ce sont les rugissements des sept trompettes, symbolisant la puissance des épreuves envoyées par Dieu pour vérifier si l'exemple de Son Fils a été suffisant pour fortifier les hommes. Les armées de sauterelles illustrent les Grandes Invasions, la mesure du Temple de Dieu est là pour conjurer les peurs de l'An Mil, les deux témoins qui prophétisent chacun de leur côté sont une métaphore du Grand Schisme de 1054 entre St Léon IX et Michel Cérulaire; puis le Temple de Dieu s'ouvre à la septième trompette: c'est l'énergie suprême donnée par la maturité. Une Femme enceinte se réfugie au désert pour fuir le Dragon, lequel veut dévorer son enfant afin d'enrayer la venue du Paraclet durant l'ère du Verseau: nous avons ici la plus belle image de l'essor des cathédrales au XIIè siècle. Mais la Bête surgie de la mer et la Bête surgie de la terre parviennent à imposer le règne des Hommes-Chiffres , indélébilement marqués par le chiffre DCLXVI: réunion de toutes les unités arithmétiques sur le boulier du commerçant, infaillible consécration de la finance internationale. Puis des anges annoncent l'heure du Jugement, jetant des faucilles sur terre pour moissonner la colère de Dieu (grande peste noire, Guerre de Cent Ans, destruction de l'Ordre du Temple).

Enfin, les chapitres XV à XXII décrivent la chute des hommes dans le Mal absolu (les coupes en or remplies de la colère de Dieu remplacent le Graal initial qui contenait le Sang du Christ): le Trône de la Bête régnant en pleine gloire, la Prostituée fameuse assise au bord des grandes eaux mangée par la Bête (les démons se dévorent le foie entre eux, illustration de la Révolution Française telle qu'a pu la ressentir Joseph de Maistre en se basant sur la réversibilité du Bien et du Mal dans les Temps de la Fin), le premier combat eschatologique entre le cheval blanc et la Bête (alliée aux rois de la terre) décrivant la période 1870-1945, puis le règne du Christ pendant mille années comme métaphore de la communion entre Jésus et les Juifs industriellement abattus dans les camps d'extermination. Si Jésus règne à ce moment-là, il faut bien comprendre que c'est parce qu'Il a été décrucifié: c'est ce que Léon Bloy n'a cessé de prédire comme signe indiscutable annonciateur de la Parousie, liant indéfectiblement le Salut du Monde au sort des Juifs. Enfin, le second combat eschatologique rejoint la description de notre époque: la Cité bien-aimée assaillie par Gog et Magog et leurs alliés « aussi nombreux que le sable de la mer », c'est la Palestine colonisée par les sionistes, et c'est plus généralement l'Orient souillé par l'Occident (l'Irak, l'Iran, le Pakistan, le sud-est asiatique, sans oublier le Japon). Et ce « feu qui descend du ciel » marquant le début de la victoire contre la Bête et le faux prophète (XX.9), je le vois briller dans les explosions du World Trade Center le jour du 11 septembre 2001… Le Jugement des nations et l'avènement de la Jérusalem céleste seront les événements qui permettront d'asseoir le règne social du Paraclet, en un communisme spirituel rendu possible par la sacralisation des Justes. XXII.12 : « J'apporte avec moi le salaire que je vais payer à chacun, en proportion de son travail ». L'ère du Verseau sera la première du nouvel Age d'Or du prochain Cycle de l'Humanité, celle où sera complètement rénové l'être humain, où l'homme extérieur sera uni avec l'homme intérieur: le nouvel Adam sera semblable à l'ancien, à ceci près qu'il aura contemplé la Croix. Que l'homme assoiffé s'approche (XXII.17).

Il nous reste à comprendre quel rôle devons-nous endosser en ce début de vingt-et-unième siècle, quelle mission avons-nous à remplir pour préparer et accompagner la venue du Paraclet. Notre terrain d'action doit s'exercer en trois domaines, les mêmes que ceux arpentés depuis au moins sept cents ans par la Bête: la politique, la religion et l'art. Celui qui restreint sa compétence à l'une seulement de ces activités, verra son combat stérilisé quelle que soit la pertinence de ses travaux. Il vient un moment où l'on comprend que l'on ne peut plus combattre le Mal, c'est-à-dire l'Empire américano-sioniste , avec des armes à feu, des pièces de théâtre ou de la concurrence économique. Pour vaincre un ennemi, ou plutôt l'affaiblir suffisamment pour faciliter son renversement par le Mahdi, bras séculier du Jésus Pantocrator, il faut se mettre sur le même terrain de combat que lui. Et la substance de l'Empire est mystique, absolument et dans tous les sens. Il ne faut pas croire les économistes qui vous affirment que le libéralisme est une pratique dénuée de toute idéologie, un empirisme émanant d'une juste gestion de la réalité. Le libéralisme est une machine de guerre contre la religion (et donc contre les principes de la communauté, de la beauté, de la gratuité et de la connaissance), et la plus puissante qui ne soit jamais survenue dans ce monde sub-lunaire; c'est donc elle-même une religion à l'envers , opposée au principe de subsumation cosmique de la Tradition (où chaque partie aussi élémentaire soit-elle fait partie d'un tout), puisque désormais, plus rien ne fait partie de plus rien. Tout est atomisé. Le libéralisme est basé sur la division infinie de la réalité; mais pour être vraiment efficace, il a commencé par s'attaquer à la vérité. Laurence Parisot nous dit « La transcendance est une erreur (voire un crime), l'homme est au centre de l'univers et rien n'existe en-dehors de lui, toute source de connaissance ne peut se trouver qu'au tréfonds de son Soi, et la notion même de transmission est une monstruosité » (y compris la transmission de l'instinct révolutionnaire, bien sûr ! c'est là tout le travail opéré par le socialisme post-68: en finir avec le concept de Révolution). Le principe de simulacre est évidemment un des fondements du libéralisme; il est si bien mis au point que certains – dont bon nombre d'intellectuels – croient dur comme fer aux illusions créées par le système. Parmi ces intellectuels, beaucoup (de Muray à Finkielkraut) profèrent un discours intrinsèquement réactionnaire, comme si l'Empire était basé sur des principes révolutionnaires ! Ils critiquent par exemple la pornographie régnante dans nos sociétés, le Désir comme moteur du capitalisme effréné, ainsi que l'individualisme promu comme valeur suprême à tous les étages. En réalité, jamais depuis l'occurrence de l'Age d'Argent l'homme n'a aussi peu fait l'amour, jamais l'homme n'a aussi peu désiré, et jamais n'y a-t-il eu aussi peu d'individus. La société est individualitaire (comme l'écrit Nabe dans Rideau ), basée sur la tyrannie du nombre pour écraser l'individu. Un homme fort – c'est-à-dire un individu – ne peut exister qu'à partir (ou à l'intérieur) d'une communauté forte (ou même contre elle); s'il n'y a plus de communauté – et jamais n'y en a-t-il eu aussi peu de véritable – l'homme est voué à la faiblesse de l'esprit, du corps et de l'âme.

Le moteur du simulacre est l'écran, commun aux trois mobiles de la modernité que sont le libéralisme, le journalisme et la démocratie parlementaire. Tout est désormais parfaitement organisé pour faire obstacle à la Vérité. La lutte contre l'écran est notre viatique, que nous devons transfuser dans toutes nos activités. En politique, il faut s'armer intérieurement de pureté pour faire face aux monstruosités de l'Empire occidentaliste américano-sioniste , mais également ne pas hésiter à se salir (au sens métaphysique) au contact de mouvements qui divergent parfois de nos aspirations, mais qui peuvent permettre de dévoiler tout un pan du réel aux gens du peuple. Le Parti Antisioniste est le plus bel exemple de cénacle politique sérieux depuis Action Directe. Le mot d'ordre du Parti Anti- Sioniste pourrait être : Pensée Directe . Déterminé, cohérent, chevaleresque, révolutionnaire et métaphysique, c'est le « Parti que Dieu nous a donnés » (pour reprendre l'expression qu'ils utilisent eux-mêmes à propos de Dieudonné: « l'athée que Dieu nous a donnés »). Combattre l'arraisonnement du monde par l'Occident est l'unique bannière acceptable aujourd'hui: le Parti Anti- Sioniste est un parti guénonien.

La grande misère de la plupart des mouvements ésotéristes réside dans leur lâcheté, leur infantilisme et leur abjecte tour-d'ivoirisation . Ils confondent l'ésotérisme avec l'occultisme. Il est temps de reprendre la sagesse antique et le traditionalisme flamboyant aux fades ésotéristes démissionnaires, et de les traiter comme Jésus traita les pharisiens. Être traditionaliste aujourd'hui est la meilleure manière d'être révolutionnaire, puisque le Système –je le répète – est totalement réactionnaire, en ce sens où il se braque sur l'immanence intrinsèque au libéralisme afin de bloquer toute tentative d'imposition d'une véritable Justice !

Il est permis de penser que l'attaque de l'Iran par les forces occidentales sera une pierre blanche dans l'édification de la victoire finale: c'est loin d'être un hasard si la plus puissante des eschatologies mondiales est celle du chiisme duodécimain des usuli de Téhéran. Muhammad al-Mahdi, le douzième Imam occulté par un repli de l'espace-temps en 874 (probablement la même année que la disparition du Graal), resurgira le moment voulu dans la calanque de Marseilleveyre pour insuffler l'Esprit Saint sur la nuque des combattants invisibles assoiffés de justice céleste. L'union sacrée entre chiites et sunnites sera suivie par l'union entre les révolutionnaires métaphysiques du monde entier, jusqu'à la très sainte Asie où la Chine et le Japon sauront s'allier efficacement pour accueillir l'ultime Bodhisattva afin de ré-orienter le monde. Une nouvelle religion surgira alors, provoquée par cette nouvelle rencontre entre Dieu et l'humanité, faite pour l' Éveil des Justes et la condamnation des Injustes. Cette cosmogonie sera essentiellement bâtie par l'Islâm, puisque c'est la force religieuse qui émergea en fin du premier cycle de l'ère des Poissons pour contrebalancer la Bête qui surgit en fin de second cycle. Je prie et je me bats pour qu'un certain ésotérisme johannique puisse irriguer cette religion de la fin des temps, tissée autour du Vide central de la spiritualité asiatique.




source:
diable 2 http://www.parousia.fr/Dogme.htm







À première vue, on peut se demander quelle importance peut bien avoir les délires de ce type.

Mais on peut déjà trouver cette affiche d'un goût plus que douteux sur le site d'Alain Soral, qui en fait la promotion.





Dans un topic consacré à cet individu sur le forum de l'infâme LLP (Le Libre Penseur), devant la désapprobation quasi-unanime des intervenants, ce dernier a pris la peine d'intervenir pour prendre sa défense:

« Bonjour

Pour ma part j'ai envie de dire qu'il ne faut pas se tromper entre allié et ennemi !
L. James est un allié de notre combat contre le désordre mondial, sortir des photos vieilles de plusieurs années ne me semble pas très constructif même s'il faut tjrs rester prudent et alerte dans ce monde dégénéré...
Je peux vous citer quelques cas de "satanistes" vrais qui se sont rapproché de leur religion chrétienne après le réveil aux réalités de ce monde, ou bien des musulmans athées qui ont fait le même chemin malgré une vie de débauche et de dérive qui n'a, heureusement, pas été photographiée.
Chacun doit prendre son chemin vers la Vérité et à son rythme, on est pas juge sur terre, on est justes des sentinelles, des gardiens si le Tout Puissant le Veut bien.

Patience et miséricorde est demandée à tous et pour tous. Le BUT ultime est la victoire du bien par le bien (en usant des meilleures moyens).

Par contre, les ennemis, les vrais, il faut les brûler au chalumeau sans aucune hésitations car ils sont en train de nous griller sans retenue. Les pédophiles, les satanistes déclarés et conscients, les banksters, les politiques prostitués...

Il n'est pas question de faire du sentimentalisme car si mon frère même prenait le parti de l'ennemi je n'hésiterai pas à le combattre sans aucune pitié... Il est question de savoir reconnaitre les ennemis perdus des alliés certains.
»

flèche http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6775-laurent-james-discussion

Déjà, entendre de la bouche de LLP « on est pas juge sur terre », quand on connait ses vidéos où il passe son temps à condamner et à insulter les FM, les féministes, les athées, les Américains,... c'est plutôt incongru et particulièrement remarquable. De plus, si les photos qui ont provoqué la réaction de rejet vis-à-vis du sieur James par les intervants ont peut-être bien quelques années, elles figuraient quand même sur sa page facebook actuelle, et ce ne sont pas ses pseudo-justifications alambiquées qui y changeront quoique ce soit. Enfin, l'affiche exposée plus haut date, elle, de mai 2011 et rappelle davantage la publicité pour un club homo-sado-maso, que pour une conférence sur la spiritualité. Enfin, ça dépend bien sûr de quel type de spiritualité il s'agit ! Car elle est indubitablement adaptée à une "spiritualité" de type luciférien ou sataniste.

Alors, pourquoi LLP, qui combat soi-disant notre "monde occidental dégénéré", défend-il cet individu qui en est pourtant la parfaite illustration ? Et la question vaut également pour Soral.

Et bien, on peut trouver sur le site de James une autre affiche annonçant sa participation à une conférence organisée par la COBEMA (Communauté Arabo-Berbère de Marseille), avec Salim Laïbi (le véritable patronyme du triste LLP).




Je ne connais pas la nature exacte des liens de la COBEMA avec LLP, mais ils ont organisé au moins trois de ses conférences, dont une avec Soral, il a été leur invité à des séminaires, des dîners,... et il semble y avoir une certaine influence.

Cette association me paraît être tout autre chose qu'une simple association communautaire; on dirait plutôt une officine chargée de diffuser le "conspirationisme illuminati". On retrouve d'ailleurs, parmi les liens proposés par le site, Alterinfo qui est tout sauf un site d'informations, et dont le but est davantage de promouvoir le choc des civilisations, l'occidentalophobie, l'antisémitisme, Ahmadinejad, le mahdi,... que la véritable résistance au NWO, qui est à l'opposé.

James lui-même soutient totalement LLP; il l'affirme haut et fort.

Étranges alliances, du moins à première vue.



On retrouve aussi Laurent James au Théâtre de la main d'Or, propriété de Dieudonné.




Saint Jean Akhbar ! Tout un programme ! Souvenez-vous que Rik Clay avait déduit de ses recherches que la religion mondiale unique serait une fusion de l'Islam et du Christianisme.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t447-london-zion-par-rik-clay

Voir aussi les articles sur le "Chrislam".
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t756-islam-fondamentaliste-religion-mondiale-unique-du-nwo-suite - post du Lun 2 Juil 2012



Donc, trois figures centrales de la mouvance conspirationiste francophone, qui invitent cet énergumène, probablement homosexuel (si je n'ai absolument rien contre les homosexuels, ce n'est pas le cas de LLP, du moins officiellement) et débauché, voire, et je n'en serais pas surprise, membre du réseau. Ce n'est pas anodin, loin de là.




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Jeu 6 Oct 2011 - 17:24

CHARIA EN NORVÈGE ?








L’initiative du chef de l’Association des tribunaux norvégiens, Tur Landback a bouleversé le Royaume de Norvège et ensuite l’ensemble de l’Europe. Il propose d’autoriser les tribunaux de la charia et de les intégrer en perspective au système judiciaire national. Les juristes des communautés islamiques locales ont soutenu en un instant cette initiative. Or, l’initiative rend les Norvégiens perplexes.

La charia est un code de règles religieuses éthiques et juridiques de l’islam fondées sur le Coran. Les coupables se voient couper les extrémités, jeter des pierres et font l’objet d’autres méthodes sadiques.

Les tribunaux de la charia fonctionnent non officiellement depuis longtemps en Norvège et dans plusieurs pays européens. Au micro le directeur du Centre d’Europe du Nord de l’Académie des sciences de Russie Youri Deriabine :
En proposant de légaliser les tribunaux de la charia en Norvège, Landbeck se fonde sur les réalités. Les lois norvégiennes à l’égard des migrants sont libérales.

Tous les experts ne sont pas aussi tolérants face à la profanation des normes de la justice civilisée et à la destruction du système des valeurs traditionnelles.
Le directeur du Centre de conjoncture politique Serguei Mikheev déclare:
Nous assistons au suicide culturel de l’Europe. Pourquoi ne pas adopter dans ce contexte la charia ? Dans le même temps, cela réunit les conditions pour de nouveaux Breivik.

Selon Serguei Mikheev, la situation socio-politique en Europe se déstabilisera dans un avenir prévisible. La tolérance s’accompagne du regain d’activité des mouvements d’extrême-droite et nationalistes. Les autorités européennes ne s’opposent pas à l’offensive des cultures étrangères, ce qui suscite la résistance non systémique d’en bas et entraîne les conflits interethniques et interconfessionnels. L’expert est convaincu que les perspectives du Vieux Monde sont loin d’être radieuses.

Néanmoins, le pessimisme serait déplacé. À en juger d’après les récentes démarches de plusieurs pays dans le contrôle et la limitation des migrations, l’Occident se montre préoccupé, bien qu’en retard, à ce sujet. En ce qui concerne le royaume norvégien par trop tolérant, le ministre de la justice Knut Storberget a résolument décliné la veille les initiatives de Tur Landback. Le ministre a déclaré dans une interview à la radio NRK que de telles initiatives n’étaient pas opportunes et leurs auteurs devraient se soumettre. Bref, il serait prématuré d’instituer la charia en Europe.



source:
cligno étoile http://french.ruvr.ru/2011/10/05/58214888.html


Certaines lois de la charia, comme la lapidation, la peine de mort pour apostasie,... ne figurent pas dans le Coran, mais dans les hadiths.
Ces châtiments furent pratiqués au Moyen-Orient avant le christianisme et l'islam. Ils sont directement issus des lois babylonniennes. Il est donc logique qu'ils tentent de les réintroduire par le biais de l'islam, si celui-ci va être utlisé, comme je le pense, pour fonder la religion mondiale unique à venir.




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Lun 24 Oct 2011 - 17:14

AHMADINEJAD PARLE DU MAHDI









Touchant, n'est-ce pas, ce serpent qui parle d'amour ?
C'est sidérant de constater à quel point des individus sont si peu clairvoyants, et donc si éloignés de Dieu, qu'ils peuvent croire cette créature. tsss !
Sa cruauté et sa duplicité se lisent dans ses yeux.
Comment peut-on penser un seul instant que ce président d'un pays qui détient le triste record de condamnations à mort par habitant au monde, où l'on viole et torture dans les prisons,... puisse préparer le retour du Christ qui a dit: « Ce que vous faîtes au plus petit d'entre vous, c'est à moi que vous le faîtes. » ? Ça n'est tout simplement pas possible.

Cette créature bosse pour l'agenda satanique, comme les autres, et sa place sera en enfer, avec eux.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t575-ahmadinejad-symbole-de-l-anti-sionisme-et-contre-le-nwo




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Mer 15 Fév 2012 - 19:39

LE CHRISTIANISLAMISME, NOUVELLE RELIGION RÉVÉLÉE







En août 2010, je reçevais cette invitation par mail:

Cheikh Mustafâ vous invite à rejoindre le groupe Facebook « Le christianislamisme , nouvelle religion révélée ».

Cheikh Mustafâ dit: « Au nom d'Allah le Compatissant, le Miséricordieux!
Qu'Allah, le Seigneur des mondes, soit loué. Que la paix et les bénédictions soient sur Prophète, le messager du Seigneur du monde. ».

Pour voir plus de détails et confirmer l'invitation à ce groupe, suivez le lien ci-dessous: http://www.facebook.com/p.php?i=100001382371105&k=Z6E3Y6TSW4YF5BAJPB63QTQRWQBK2Y3NUWHQDEUBTW&oid=142343762456006

Facebook vous aide à trouver et à rester en contact avec votre famille, vos ami(e)s et vos collègues. Vous pouvez partager un nombre illimité de photos, planifier des évènements et vous joindre à des groupes de discussion. C’est gratuit et tout le monde peut s’inscrire.

Pour vous inscrire, allez à l’adresse suivante :http://www.facebook.com/p.php?i=100001382371105&k=Z6E3Y6TSW4YF5BAJPB63QTQRWQBK2Y3NUWHQDEUBTW&r

Si vous recevez ce courrier électronique et que vous êtes déjà membre de Facebook, assurez-vous que cette adresse électronique est associée à votre compte Facebook.

Merci,
L'équipe Facebook



___________________

Cheikh Mustafâ Vâlsan a invité xxxxx@hotmail.com à rejoindre Facebook. Si vous ne voulez plus recevoir ce type de messages de la part de Facebook, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour annuler votre inscription.
http://www.facebook.com/o.php?k=785c77&u=100000014418443&mid=2c0d818G5af31156420bGbc6eb0G6
Facebook, Inc. P.O. Box 10005, Palo Alto, CA 94303




J'ignore de qui elle provenait, mais je l'ai gardée sous le coude car elle est intéressante à plusieurs titres.

Si les pages indiquées en lien ont disparu entretemps, je me souviens très bien du symbole qui y figurait:




Ce symbole rappelle les affiches de Laurent James et son "Saint Jean Akhbar".
Ce n'est pas le seul point commun, puisque ce message évoque le Cheikh Mustafâ Vâlsan (Michel Vâlsan), qui « fut un membre éminent des "Études traditionnelles" fondées sur l'œuvre de René Guénon (cheikh 'Abd al-Wahid Yahya), dont il fut, selon Najm ad-Dîn Bammate, "le représentant le plus direct". » (Wikipedia), et que Laurent James se réclame aussi de Guénon.

« Il fut initié à l'ésotérisme islamique par l'intermédiaire de Frithjof Schuon (cheikh 'Isa Nur ad-Din), alors mokaddem, puis il prit plus tard ses distances avec la tarika de Schuon car celle-ci s'affranchissait de plus en plus de la forme islamique, et il s'en sépara en 1952, après avoir fondé une tariqa à Paris dans laquelle il pratiquera des rites soufis de la zâwiya Shâdhiliyya de Tunis que lui-même et ses disciples ont fréquentée pendant des années. » (Wikipedia)



Si cette page a disparu de Facebook, en recherchant par Google avec la phrase « Le christianislamisme, nouvelle religion révélée », on peut trouver une autre page Facebook:
flèche http://www.facebook.com/groups/142343762456006

On y retrouve exactement le même symbole et il y a un court texte descriptif:

« Un proverbe chinois dit: " Montre-moi l’homme formé par une doctrine, je te dirai ensuite ce qu’elle vaut ! ".

Un cérémonial haut en couleur, des rites d’initiation, l’obsession du secret et fanatisme (j'use ce terme à bon escient, car quant à moi, je donnerais à cette disposition spirituelle le nom d'idéalisme: le christianislamisme est à mi-.chemin entre la Franc-maçonnerie et le Ku Klux Klan.

Créés sur le modèle des plaids (assemblées) comtaux carolingiens, ce qui fera dire à certains que leur origine remonte au haut Moyen–Age, le christianislamisme affirme que les principes de l'islam n'admettent pas la démocratie, parce qu'un tel régime consiste dans la suprématie d'une oligarchie capitaliste laquelle, au moyen du mensonge et de la tromperie, tend à asservir les êtres humains, à en assujettir l'âme et à exploiter leur travail et leurs richesses.

Fortifiez-vous, soyez sans crainte; voici votre Dieu, la vengeance viendra, le retour du Christ Vengeur, aux bras armés d'épines et à la bouche crachant du feu; il viendra lui-même et nous vengera, il vient avec puissance, Les conditions spécifiées se réaliseront lors de la vie terrestre du Rédempteur; en outre, le contexte montre clairement que les paroles du prophète ne peuvent s'appliquer qu'aux prochains jours: époque des rachetés du Seigneur, moment de la défaite et de la chute de Sion.

Le droit du chef de choisir ses propres conseillers libèrera la nation de l'escroquerie électorale, dans laquelle ce n'est jamais le meilleur qui gagne, mais le plus rusé, le plus habile dans l’art de la tromperie. Cela était précisément le critère au temps de Mahomet et des quatre premiers califes. Le choix de ceux-ci d'autre part, eut lieu au moyen de systèmes divers, parmi lesquels prévaudra celui de la désignation du successeur (istikhlâf): le chef d'État désignant par nomination celui qui devait lui succéder. Un panel relativement vaste donc, qui va donner tous les droits à ces tribunaux, au point de faire régner une véritable terreur, une terreur semblable à celle que propagea le Ku Klux Klan aux États-Unis, une terreur due avant tout à sa justice expéditive, va déferler sur le monde.
»










En cherchant à "christianislamisme", je suis tombée sur ce commentaire:

« Dark Savant et Pedro Paramo (et tous ceux qui pensent comme eux)
Vous faites partie de ce groupe d'endormis qui n'ont pas connaissance de ce qui se passe devant leur nez. Nous sommes carrément en train de nous faire envahir. Tout est planifié en vue de former la prochaine religion "Christianislam".
Une religion qui contrôlera tout le monde. On s'en va vers un gouvernement unique et une religion unique.
»


Bon, Rick Clay, cette femme et ma pomme, ça fait trois personnes à penser que la religion mondiale unique sera une fusion de l'Islam et du Christianisme; je dirais même une absorption du Christianisme par l'Islam, puisqu'il est prévu que le Christianisme soit éradiqué, selon leurs plans symbolisés sur les fresques de Denver.

3 personnes sur 7 milliards, ça ne fait pas beaucoup. Alors, soit on se plante, soit on intuite correctement et il serait alors temps que les opposants au NWO explorent sérieusement cette piste au lieu de se laisser endormir par le refrain "tout vient des sionistes".
Parce que Rick Clay, s'il a été éliminé, c'est pas parce qu'il a parlé du nombre 11; ça, ils s'en fichent, à mon avis.
Ni pour ce qu'il a dit au sujet de la famille royale d'Angleterre; Icke a dit bien pire.
Alors, quel lièvre a-t-il bien pu soulever qui ait provoqué une réaction aussi rapide et radicale à son encontre ?
À part cette histoire de fusion du christianisme avec l'islam, je ne vois pas.



Edit du 5 octobre 2012: Cette nouvelle religion issue de la fusion du christianisme et de l'islam a bien déjà un nom officiel, le "Chrislam" et est promue publiquement aux USA.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t756-islam-fondamentaliste-religion-mondiale-unique-du-nwo-suite - post du Lun 2 Juil 2012




Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Mar 20 Mar 2012 - 21:18

KEN LIVIGSTONE PROMET DE TRANSFORMER LONDRES
EN « PHARE DE LA PAROLE DE MAHOMET »







Ken Livingstone: I will make London a beacon of Islam







Here is the full version of a story which appears in the print edition of today's Daily Telegraph:

Ken Livingstone has promised to turn London into a “beacon » for the words of the Prophet Mohammed in a sermon at one of the capital’s most controversial mosques.

Mr Livingstone, Labour’s candidate for mayor of London, pledged to « educate the mass of Londoners » in Islam, saying: « That will help to cement our city as a beacon that demonstrates the meaning of the words of the Prophet ». Mr Livingstone described Mohammed’s words in his last sermon as « an agenda for all humanity ».

He praised the Prophet’s last sermon, telling his audience: « I want to spend the next four years making sure that every non-Muslim in London knows and understands [its] words and message ». He also promised to « make your life a bit easier financially ».

Mr Livingstone was speaking at last Friday’s Jummah prayer at the North London Central Mosque, also known as Finsbury Park Mosque, formerly controlled by the terrorist recruiter Abu Hamza.

Hamza was removed in 2003 but the mosque is now controlled by an Islamist organisation, the Muslim Association of Britain, which has been linked to the banned terror group, Hamas. A man who has acted as spokesman for the current leadership, Azzam Tamimi, is on record as supporting suicide bombings. One of the mosque’s current directors, Mohammed Sawalha, is described by the BBC as a former senior figure in Hamas who « is said to have masterminded much of Hamas’s political and military strategy » from his post in London.

In 2009? Mr Sawalha also signed the Istanbul Declaration which calls for attacks against the allies of Israel, which include the UK. The British Government interpreted it as calling for attacks on British troops.

In 2010, the Labour MP Khalid Mahmood, a Muslim moderate, resigned from the mosque’s board of trustees and reported it to the Charity Commission, accusing the mosque of forging his signature on key legal documents.

Mr Livingstone has been dogged by allegations of links to Islamic fundamentalism. In 2010, in the London borough of Tower Hamlets, he campaigned against his own party’s candidate to back a controversial independent politician, Lutfur Rahman, sacked by Labour for his links to a Muslim extremist group, the Islamic Forum of Europe (IFE).

During his mayoralty, Mr Livingstone’s London Development Agency channelled hundreds of thousands of pounds to the East London Mosque in Tower Hamlets, controlled by the IFE, even though senior LDA managers strongly opposed the grant. In return, IFE activists campaigned strongly for him at the 2008 mayoral elections, boasting that they « got out the vote » for Mr Livingstone and achieving dramatic swings to him in their east London heartland.

Mr Livingstone also gave thousands of pounds of public money to the Muslim Welfare House, a charity closely associated with the Finsbury Park Mosque, which signed an open letter backing his re-election campaign in 2008.

In his last sermon, delivered in the valley of Mount Arafat, near Mecca in 632 AD, the Prophet Mohammed attacked discrimination, saying that « a white has no superiority over a black nor a black has any superiority over white, except by piety and good action » However, he also said that men had a right to ensure their wives « do not make friends with anyone of whom you do not approve ».





source:
cligno doré http://blogs.telegraph.co.uk/news/andrewgilligan/100144946/ken-livingstone-i-will-make-london-a-beacon-of-islam













Ken Livingstone, actuel candidat socialiste à la mairie de Londres, a déclaré qu’il voulait que Londres devienne le « phare de l’islam »

L’ancien maire de Londres a tenu ces propos lors d’un sermon prononcé dans l’une des mosquées les plus controversées de la capitale Britannique (la Finsbury Park Mosque).

L’ancien maire, actuel candidat du "Labour" (socialistes) à la mairie de Londres, aussi connu sous le surnom de "Ken le rouge" à cause des ses positions très à gauche, a en outre déclaré qu’il voulait « éduquer les londoniens grâce à l’islam », précisant que « la cohésion de la ville ne sera rendue possible que grâce aux les textes de Mahomet ». Il a qualifié les termes de Mahomet comme « un programme pour toute l’humanité ».

S’il est élu maire de la capitale Britannique, Mr Livingstone a promis de « passer les quatre prochaines années de son mandat à oeuvrer pour s’assurer que chaque non musulman connaisse et apprécie l’islam ».

La Finsbury Park Mosque a été rendue mondialement célèbre lorsqu’elle était contrôlée par Abu Hamza qui y recrutait des djihadistes. Cette mosquée est actuellement contrôlée par la Muslim Association of Britain qui est également liée à des mouvements djihadistes.












Le but de ces propos est-il de provoquer un réflexe identitaire chez les "Anglais de souche" et des réactions contre les Musulmans en vue de troubles civils ?

Le candidat à la mairie de Londres cherche-t-il seulement à obtenir les voix des électeurs musulmans ou expose-t-il une partie de l'agenda illuminati ?

Impossible à dire, mais on peut remarquer que ce discours va de pair avec le fait que plusieurs personnalités politiques "islamistes" comme Ganouchi et Rafik Bouchlaka aient trouvé refuge à Londres en attendant d'accéder au pouvoir à la faveur des "révolutions arabes".

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t590-revolutions-colorees-au-maghreb-en-vue-d-un-califat-illuminati


Il est aussi tout à fait remarquable que la nouvelle de la conversion à l'islam - en réalité, à l'imamat chiite - de la belle-soeur de Tony Blair, Lauren Booth, ait fait le tour du monde, en octobre 2010.

La Belle soeur de Tony Blair convertis au Chiisme Purifié des 12 Imams(as):

La belle-soeur de l'ancien premier ministre britannique Tony Blair s'est convertie à l'islam à la suite d'un séjour en Iran, a rapporté la presse britannique. La journaliste de 43 ans travaille pour la chaîne de télévision iranienne en langue anglaise Press TV; elle s'est convertie à l'islam à son retour en Grande-Bretagne après un séjour en septembre en Iran à Qom, une des villes saintes du chiisme. « Je me suis assise et j'ai eu l'impression de recevoir une piqûre de morphine spirituelle, c'était un pur délice et une grande joie », a raconté Lauren Booth, citée dans le Daily Mail.
« J'ai toujours pensé que la communauté musulmane était un espace d'amour et de paix et je suis fière d'en faire partie », a-t-elle ajouté.


cligno doré http://www.islamopedia.fr/pages/societe/revue-de-presse/soeur-tony-blair-chiite.html


Étant donné l'importance de Toni Blair sur la scène politique mondiale, on a évidemment affaire à un Illuminati, et même très probablement à un hybride nephilim. Et comme ils ne se marient qu'entre eux, sa belle-soeur est de la même engeance.

C'est quand même significatif, qu'une Illuminati, voir un démon incarné, dise ostensiblement s'être convertie au "Chiisme Purifié des 12 Imams", et cela après une visite en Iran.








Dernière édition par invitée le Ven 5 Oct 2012 - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Dim 10 Juin 2012 - 12:33

Ce topic comprenant déjà un grand nombre de posts et la page ayant ainsi du mal à charger, un autre topic a été ouvert pour pouvoir continuer à rassembler les indices qui semblent confirmer l'instrumentalisation de la religion musulmane pour mettre en place la religion mondiale unique de l'Antichrist et un Califat Mondial satanique.

cligno doré http://transition888.heavenforum.org/t756-islam-fondamentaliste-religion-mondiale-unique-du-nwo-suite


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?   Aujourd'hui à 0:12

Revenir en haut Aller en bas
 
ISLAM FONDAMENTALISTE, RELIGION MONDIALE UNIQUE DU NWO ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Contrôle mental :: Projet "Blue Beam"-
Sauter vers: