TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES PRÉDICTIONS ONT-ELLES UN SENS ? - JOËL LABRUYÈRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: LES PRÉDICTIONS ONT-ELLES UN SENS ? - JOËL LABRUYÈRE   Mar 6 Juil 2010 - 20:53

LES PRÉDICTIONS ONT-ELLES UN SENS ?






La plupart des prédictions sur le futur sont de la désinformation. Elles n’ont aucun sens sinon nous embrouiller. Pensez-vous que la Fraternité de la Lumière serait assez naïve pour dévoiler ses plans ?
La partie qui se joue dans la Galaxie est si complexe qu’on ne peut pas comprendre le jeu des dieux et des démons. Que l’on soit du côté des « bons » ou bien des « méchants », on ne connaît rien de leur stratégie. Et pourquoi ? Parce qu’il y a plusieurs types de « bons », et souvent, ceux que nous croyons « bons » sont très pervers. Certains anges sont véreux et il ne faut pas se fier à leur lumière apparente. Satan lui-même est un ange de lumière. (Luciferos = porteur de lumière)
Tout le monde le sait, mais dès qu’on entend parler d’une nouvelle révélation, on oublie que les circuits de télédiffusion du système solaire sont aux mains des anges rebelles qui sont les maîtres ici-bas.




Des anges ripoux ?

Pervertis, corruptibles, lâches, traîtres… mais aussi parfois très gentils et stupides. Ils sont esclaves de hauts dignitaires occultes qui ne sont pas à prendre avec des pincettes. Le blanc peut être noir d’encre.
Les voyants et les médiums ne peuvent comprendre que les messages qu’ils diffusent sont de la propagande satanique enrobée de miel.
Les vraies prophéties ont été rédigées pour les sages qui seuls en ont les clés. Elles sont scellées.
Certains effets d’annonce prophétiques ne servent qu’à tromper le camp opposé. Souvent le mensonge s’exprime comme la vérité, ce qui est normal en terme de propagande de guerre.
Ceux qui croient avec candeur aux messages transmis par des entités de l’invisible, sont comme les populations qui votent aveuglément pour le super bandit que les médias leur indiquent.
On ne peut rien y changer : l’être humain est naïf, ignorant et manipulable, et s’il échappe aux leurres visibles c’est pour mieux tomber dans ceux de l’autre monde. L’homme est un enfant qui fait confiance à l’autorité, d’où qu’elle vienne.
C’est là un immense problème qui se pose aux êtres divins qui tentent d’arracher l’humanité à l’influence des forces d’en bas, d’une part, et des puissances supérieures lucifériennes de l’autre.




Pourquoi cette ignorance sur les phénomènes de l’invisible ? Pourquoi l’homme est-il enclin à croire que ce qui vient de l’au-delà est vrai ?

A cause de l’éducation mensongère des religions lucifériennes qui contrôlent cette planète depuis des millénaires. Elles protègent leurs hiérarchies occultes. La meilleure façon de régner c’est de se faire oublier et de placer des intermédiaires. Ces puissances spirituelles ont répandu le culte des esprits tout en empêchant qu’on découvre ce qu’il y a derrière. On dit que la meilleure arme du diable c’est de faire croire qu’il n’existe pas. Mais cette vérité cache autre chose. La technique diabolique c’est de faire peur avec des épouvantails démoniaques servant de repoussoir pour mieux nous renvoyer vers la fausse spiritualité et les valeurs qui flattent notre égo. Ainsi, la peur du mal jette les enfants que nous sommes dans les bras de la fausse lumière. Alors, le Diable qui est Dia-blement double, ayant divisé son camp en deux parties, peut nous manipuler. Diviser pour régner, selon la formule des « anges noirs » jésuites.
Les humains perspicaces savent reconnaître cette stratégie dans le monde politique mais ils sont trompés dès qu’il s’agit des mondes spirituels. Alors Lucifer – c’est un nom symbolique – les saisit par où ils se démangent. Cela signifie que si vous êtes de tempérament idéaliste, vous devenez une proie pour toutes sortes d'illusions comme l’âge d’or et le « grand embarquement de 2012 » !
Les faux prophètes sont souvent sincères mais la sincérité n’a rien à voir avec la vérité.




Existe-t-il une coordination entre les forces occultes qui déversent la désinformation ?

Tout est centralisé par la haute hiérarchie planétaire. La trame des messages est identique quoiqu’on utilise des médiums de niveaux divers pour les transmettre. Un message de propagande luciférienne typique est souvent en deux volets : d’abord, on se lamente sur l’état du pauvre monde, et ensuite, par compensation, on exhorte positivement à la paix et à l’amour. Et pour finir on recommande toujours d’attendre le salut d’en-haut – car Zorro va arriver ! C’est de l’anesthésie.
On fait peur pour stimuler l’espérance, et on se présente alors comme le recours. On joue sur la dualité du bien et du mal qui ne sont que les deux faces de la même médaille. Peu savent que le vrai Bien est au-delà du bien et du mal.
Si l’on prend les messages des channels de tous bords, c’est la même chanson avec quelques variantes. Il en faut pour tout le monde. Certains seront sensibles à l’espérance d’un âge d’or imminent, et d’autres à un embarquement sur le vaisseau du Commandant Ashtar, dit « le Berger ». Dans le domaine spirituel, plus c’est débile et plus ça marche. Les religions nous ont formaté ainsi.
Mais si les lucifériens déploient ces efforts de tromperie, c’est qu’ils ont peur de quelque chose.




De quoi les maîtres lucifériens ont-ils peur ?

Les rayonnements cosmiques nouveaux détruisent la grande Babylone invisible où ces hiérarchies et leurs religions vampires sont installées depuis des dizaines de milliers d’années. Alors, elles se défendent. Ce que l’on nomme « Antéchrist » est une grande opération d’auto défense. Mettez vous à la place des éminences de l’occulte qui voient qu’on vient les déloger de leur haute place !




Ils déploient cette propagande spirituelle pour détourner l’attention de l’humanité ?

Oui, mais il n’y a pas que des leurres spirituels. Il y a également toutes les formes d’idéalisme, idéologique, social, écologique, humanitaire, scientifique, religieux, etc… tout cela étant sur la fréquence luciférienne. N’oublions pas que l’ordre luciférien règne sur la lumière physique, éthérique, astrale et sur ces plans qu’on nomme « dévachaniques » que l’on confond avec les mondes divins.
La lumière de Lucifer embrasse les paradis qui baignent dans la grande aura du Prince de ce Monde. Ici-bas, nous sommes nés dans cette lumière et lorsque nous cherchons la vraie lumière, on dresse des mirages devant nos yeux.
Les forces lucifériennes veulent réaliser sur la terre leur propre évolution spirituelle, et elles utilisent pour cela l’image de la bonté et de l’amour. Quant aux forces matérielles obscures, elles ne s’embarrassent pas de telles précautions. Alors, les deux groupes se déchirent pour la suprématie sur une humanité qui flotte entre le bien et le mal.




Mais alors, qui sont les forces noires ?

Ce sont les forces matérielles inférieures, le pôle obscur du double dia-ble. Elles sont le déchet de l’activité humaine : passions, vices, avidité, peur, haine, etc…toutes ces énergies finissent par se structurer en entités autonomes au fil du temps. Cela constitue des hiérarchies avec de grands démons à leur tête. Elles s’organisent pour durer. Par conséquent, elles vampirisent la terre puisqu’elles doivent se nourrir d’énergie comme tout ce qui existe. La pile humaine est une source d’énergie inépuisable. L’homme est le bétail des dieux, et c’est pourquoi il faut le tenir prisonnier.
Il en est de même pour les entités de fausse bonté et de fausse lumière qui règnent sur les dimensions subtiles. Elles vampirisent l’âme humaine en s’affublant de titres sacrés et de noms blasphématoires en imitation des grands êtres de la hiérarchie divine. C’est l’antéchrist des légendes.
Satan est simplement un imitateur. Il ne crée rien, et ne possède rien à l’origine. Il a tout dérobé. Il fait du trafic avec la force de vie qu’il détourne pour entretenir son monde déconnecté de Dieu.
Mais lorsque les forces lumineuses lucifériennes et celles de la puissance obscure se sentent menacées par un changement de cycle cosmique, comme celui de l’ère du Verseau, elles s’organisent pour survivre. Elles cessent de se déchirer momentanément et pactisent ensemble contre leur ennemi commun - les vraies puissances divines.




La situation est simple à comprendre. Pourquoi les êtres sont-ils fascinés par les entités spirituelles des basses hiérarchies ?

A cause de l’éducation qui nous a été donnée par les religions lucifériennes. L’être humain, qu’il soit oriental ou occidental, ne dispose d’aucun critère pour s’orienter dans l’invisible et les dimensions parallèles. Les religions l’ont maintenu dans une ignorance totale afin que la civilisation terrestre demeure coupée des dimensions spirituelles.
En occident, ce fut l’œuvre des théologiens intellectuels catholiques puis des savants jésuites qui ont mis en place une science matérialiste qui nous coupe du monde spirituel. Alors, lorsque l’être cherche la vérité du côté subtil de l’existence, il n’est pas armé pour faire la différence entre la lumière luciférienne et la lumière intérieure. Il est illusionné car il ne sait pas que l’au-delà n’est que le reflet du monde matériel. On lui a enseigné au contraire que l’au-delà est divin comme le croient les spirites et nombre de spiritualistes.
Grâce au matérialisme, les autorités religieuses et occultes envoient les êtres qui cherchent la lumière tout droit dans l’illusion des basses hiérarchies.
Il est impossible à l’être humain de comprendre cette stratégie démoniaque car étant originellement de nature angélique, il ne peut comprendre la perversité spirituelle. Le cœur humain aspire à la bonté et il ne peut résister aux bons sentiments. Il veut y croire. Il veut la paix et la sécurité et c’est sa perte. C’est pourquoi on entend parler aujourd’hui de paix mondiale. C’est de l’anesthésie.




Est-ce l’origine du courant du nouvel âge ?

Tout à fait. Les initiés jésuites supérieurs se sont organisés en une loge internationale qui coiffe les religions, les sociétés initiatiques et les loges maçonniques du monde entier. Rien n’y échappe.
Il suffisait d’infiltrer les organisations religieuses pour en prendre les commandes, ce qui n’est pas difficile pour les jésuites initiés d’un haut niveau. Cela s’est déroulé au fil des siècles, avec des reculs, mais une avancée inéluctable. Ils s’adaptent à tout.
A partir d’un haut lieu himalayen, ils ont déversé sur le monde des messages télépathiques qui ont préparé la civilisation actuelle. Ces messages ont constitué progressivement nos idéaux modernes comme le new age et son matérialisme spirituel. Cette propagande fut diffusée télépathiquement par la répétition des rituels du bouddhisme tibétain qui servit de caisse de résonance avec ses mantrams émis par des milliers d’émetteurs humains.
Ces répétitions de formules magiques servent à propulser des pensées dans l’atmosphère. Ces pensées débilitantes sont devenues les nôtres.
(Undercover 6 – Les contes de fée du Tibet)




Est-ce là l’origine de la Grande Loge Blanche ?

Des initiés jésuites se sont présentés au 19° siècle en tant que « Maîtres de la Hiérarchie planétaire », chargés de l’évolution de l’humanité. Une imposture qui fonctionne à cause de notre ignorance. Si cela vient de l’invisible ou d’une autorité spirituelle charismatique, l’homme se prosterne, alors qu’il a été prévenu de « discerner les esprits ». Mais il n’y a aucun discernement.
Ces initiés se sont fait connaître comme Maîtres de la Grande Loge Blanche. Derrière le masque spirituel, ils veulent transformer l’homme selon leur idéal. Et qu’est-ce que leur idéal ? La soviétisation planétaire avec une caste d’élus au dessus. Il ne faut pas se faire d’illusion, la société est en voie de soviétisation dans tous les domaines. Le libéralisme est le faux nez du socialisme. Tous les leaders d’opinion sont crypto-marxistes. Hollywood détruit les esprits et le Vatican fait passer la pilule. Les jésuites tiennent les deux maisons.




Les mouvements spirituels qui se réfèrent à une Loge Blanche seraient sous le contrôle de maîtres occultes jésuites ?

Sans exception. Il n’est pas besoin de se référer à la pseudo Grande Loge Blanche pour être sous ce contrôle. Les mouvements spirituels ou idéologiques qui ne préparent pas l’être humain à la grande libération sont lucifériens.
La division en factions opposées qui est entretenue en façade, permet de faire avancer la politique de l’ordre mondial théocratique. On se range d’un côté ou de l’autre et on croit avoir fait un choix libre.
On quitte l’Eglise catholique pour entrer chez les tibétains dont l’organisation n’en est que l’arrière boutique. On sort du parti communiste pour se faire musulman, ce qui est à peu près pareil. On s’écarte d’une vie matérialiste pour suivre les channels délirants . On ne sort pas du circuit.




Pourquoi dit-on que ce sont des juifs influents qui contrôlent la politique mondiale ? Y a t-il un pouvoir au dessus des financiers ?

L’égrégore judaïque qui maintient sa cohésion par l’eugénisme de ses rites, veut se maintenir alors que son cycle est accompli depuis l’Atlantide. Cet égrégore enracinné dans la matière veut durer envers et contre tout. Les maîtres occultes du Judaïsme maintiennent les âmes des juifs dans un circuit d’incarnations fermé. L’égrégore est un « dieu jaloux » et « vengeur ». Les juifs sont esclaves de ce circuit d’emprise.
Cette question est problématique pour les hiérarchies spirituelles qui veulent aider l’humanité et les juifs y compris, à se détacher du plan terrestre pour retourner au monde originel. Or, cet égrégore judaïque veut se maintenir sur le plan matériel où il a acquis une grande puissance et des avantages spirituels pour ses chefs dans l’au-delà.
Tant que l’humain demeure lié à une race spécifique, comme les chinois et les juifs qui sont d’anciens atlantes, cet attachement racial permet à des entités lucifériennes de s’accrocher à ces races et de les manipuler. Certains groupes ethniques soudés sont utilisés à des fins de politique occulte.
En l’occurrence, les juifs servent au projet théocratique d’Ahasverus, le maître secret du judaïsme qui n’hésite pas à faire preuve de cruauté envers ces âmes lorsque son plan l’y oblige. Le plus grand ennemi des juifs est donc intérieur. Il est par conséquent stupide de cultiver du ressentiment envers le peuple juif qui est victime de la stratégie tortueuse de ses chefs occultes.
Les banquiers comme les Rothschild sont dans la combine avec les jésuites. Ils abusent des juifs.
Sans le génie politique et la direction musclée des jésuites, les banquiers n’iraient nulle part, se contentant de faire des affaires en accumulant sans fin leurs rapines, tout en faisant mine d’attendre un hypothétique messie. Les jésuites ont structuré l’idéal messianique dans un sens scientifique et ils ont étendu leur conquête au système solaire avec leur « roi Jésus », le masque de Lucifer.




Comment s’exerce l’influence des jésuites sur ces banquiers qui contrôlent l’argent de la planète ?

Les financiers de haut niveau sont des médiums. L’argent est sous haute surveillance car c’est le nerf de la guerre. Une magie spéciale est appliquée sur les hommes de pouvoir qui sont reliés télépathiquement aux maîtres jésuites de la Grande Loge. Il en va de même pour la classe politique et les religions qui ne sont divisées qu’en apparence.
La Loge planétaire contrôle ainsi les trois aspects de la civilisation : la religion, l’état et les masses.




Comment une âme incarnée dans le circuit du Judaïsme contrôlé par le puissant Ahasverus… comment donc une âme prisonnière de cet égrégore, peut-elle en sortir ?

Soit elle s’oriente vers des parents mixes, dont l’un n’est pas juif, ou bien elle se détache de l’égrégore par la prise de conscience que le mythe du « peuple élu » conduit à une impasse et au conflit éternel.
De plus en plus d’êtres de toutes les races s’émancipent des préjugés d’appartenance à une entité ethnique ou religieuse. Les juifs aussi.
Peu à peu, des âmes qui étaient identifiées à un groupe racial exclusif s’ouvrent à l’universel.
Pour de nombreux juifs cette émancipation représente un crime contre leur dieu de race, à cause de la crainte superstitieuse qui leur a été implantée depuis des millénaires. L’opération Christ a jeté un trouble profond dans ce système dont la cohésion a été ébranlée. L’unité de l’égrégore finira par disparaître grâce aux mariages mixtes. Inexorablement. Tout a une fin.
Une race offre un cadre d’expériences à une famille d’âmes durant un cycle terrestre. Puis, vient le temps du changement. Un jour, l’âme se détache du passé pour aller vers une vie nouvelle. Elle quitte sa mère, la famille raciale, et son père, la divinité de ses ancêtres, pour trouver son éternité individuelle. Alors, elle cherche une nouvelle famille spirituelle où les caractéristiques anciennes ont disparues. L’idéal racial n’a plus alors aucun sens.




On parle de « forces libres » et d’une Fraternité de Lumière qui s’oppose à la hiérarchie planétaire luciférienne. De quoi s’agit-il ?

Ce sujet est l’objet d’une désinformation opérée par les loges et les sociétés secrètes « enjésuitées ». Essayons d’y voir clair dans cette question de haute politique, aussi simplement que possible.
Pour les loges qui contrôlent la politique mondiale et les religions depuis le fond des temps, le défi est de maintenir leur pouvoir en dépit des envoyés divins qui descendent sur notre dimension pour éveiller les âmes. Lorsque le pôle spirituel de l’univers interne émet un rayonnement sur notre dimension, ces loges sont désarmées, et en riposte, pour garder la face et le contrôle, elles se présentent comme les intermédiaires entre Dieu et l’humanité.
Cette récupération systématique a eu lieu lors de toutes les révélations spirituelles du passé.
Or, un envoyé cosmique ne prend jamais le pouvoir sur le plan terrestre, car cela violerait le libre-arbitre de l’humanité. Il se contente de rayonner et d’injecter dans la substance subtile du monde un programme spirituel qui agira comme un remède-retard. Puis, il se retire sur une autre dimension. Alors, les loges occultes s’emparent de son nom symbolique pour fabriquer une religion qui est la caricature du message de cet envoyé divin. Ainsi l’Evangile qui était à l’origine un programme de transmutation enregistré dans l’éther du monde, est devenu une histoire matérielle, une arme de désinformation. Dévitalisée et inversée.
C’est ainsi qu’est née la religion catholique romaine et sa théologie luciférienne qui imite l’Evangile. Mais toutes les églises sont du même moule.
Il s’agit toujours d’une matérialisation - une église de « Pierre » - c’est à dire de l’inversion de la vraie Religion dont le sens est de délivrer les âmes du circuit terrestre. Au contraire la religion enferme dans le double circuit, visible et au-delà.
Par sa théologie, l’Eglise a voulu maintenir le troupeau dans son enclos ici-bas, et dans ses pâturages de l’au-delà. Elle a durement châtié les envoyés venus faire de brèches dans ses clôtures. Le grand Sanhedrin lance les excommunications.
En ce qui concerne le Christianisme véritable dont la stratégie demeure secrète, nous savons qu’en Occident des libérés sont présents sur le plan terrestre pour faire la liaison avec la Fraternité de la Lumière. Sachant cela, les lucifériens ont créée une caricature de « fraternité de la lumière ». C’est la Grande Loge Blanche, l’union des loges planétaires qui sert à contrer la véritable fraternité spirituelle.
Tout cela est extrêmement compliqué pour celui qui ne dispose pas de repères intérieurs. Quant à celui qui est sous l’influence de la pseudo loge blanche, il ne peut rien y comprendre, et il se croit du bon côté.
Les personnes sensibles à l’occulte, de tempérament médiumnique, ou qui pratiquent des techniques ésotériques ne peuvent pas faire la différence. Elles se croient sous la bonne influence dès que leur potentiel vibratoire monte d’un cran. Lorsqu’on leur apprend qu’il existe deux « fraternités de la lumière » dont l’une est un nom emprunté, immanquablement, elles se croient du bon côté ou rejettent cette idée comme une folie.
C’est un test de lucidité pour l’âme qui s’éveille. Les plus intelligents s’y laissent prendre. Voyez ces initiés prétentieux et cette cohorte de disciples spirituellement « évolués ». 95 % sont sous l’emprise de la loge luciférienne. Ils se gargarisent avec les nom du « maître Jésus », « maître Koot-Humi », « maître Morya »…qui ne sont que les masques des initiés jésuites des hauts grades qui gèrent la « grande loge blanche » depuis le 16° siècle, au temps où ils se sont incrustés au Tibet.




Les personnes qui suivent des enseignements initiatiques sont convaincues que les chefs secrets du monde - les « maîtres » - sont les conducteurs de l’évolution humaine. Dès lors, si ces « maîtres » sont des lucifériens, qui sont les êtres de sagesse qui veillent sur l’humanité ?

Les véritables initiés qui ne visent que le retour en Dieu, ceux qui ne cherchent pas à manipuler l’humanité pour des raisons politiques, ceux-là sont anonymes et fuient la notoriété.
Ils agissent en tant qu’instructeurs au sein de groupes qui se sont formés autour d’eux, sans ameuter les foules. La plupart sont inconnus.
Les véritables initiés que l’on nomme les « Frères Aînés » - les aides spirituels de l’humanité – demeurent secrets et leur chef est inconnu.




Y a t-il une indication sur son identité ?

L’histoire enregistre son passage, mais dès qu’elle repère sa trace, la hiérarchie luciférienne usurpe son nom pour en affubler un esprit de démon. Celui-ci inspire à son tour des médiums en se présentant à eux sous de fausses identités, comme celle du pseudo Comte de Saint-Germain.




Il y a donc un vrai et un faux Saint-Germain ?

Il y a toujours l’original et la copie, qui est le reflet du premier. Le personnage qui vint à la cour de France contacter Louis XV, était le chef de l’ordre de la Rose-Croix, dont le nom symbolique est Christian Rosenkruz.
A la suite de cette opération, la hiérarchie luciférienne a inventé un pseudo Saint-Germain, affublé du titre de « maître ascensionné ». C’est inévitable, ils imitent. Une abondante littérature romanesque en témoigne, jusqu’au new age qui produit régulièrement des messages « channelisés » du « Comte » , qui sont une pure inversion des enseignements des Rose-croix véritables.
La plupart des enseignements ésotériques sont de lamentables caricatures de la vérité. Ils traitent de l’évolution spirituelle du point de vue des basses hiérarchies. On y parle de karma, de chakra et de kundalini dans un sens rétrograde selon les initiations orientales obsolètes. C’est de la poudre aux yeux. On doit rejeter tout ce fatras.




Les Rose-Croix secrets ont-ils fondé les ordres rosicruciens traditionnels ?

Plus une société initiatique se prétend « traditionnelle », et plus son jésuitisme est probable. L’exemple en est l’ordre pseudo rosicrucien AMORC qui ne fait pas mystère d’être sous le patronage d’un maître tibétain, le « hiérophante Koot-Humi ». Cette organisation est tout sauf rosicrucienne, mais elle prétend être la seule Rose-Croix authentique, jésuitisme oblige.




Madame Blavatski s’était faite prendre ainsi que Krishnamurti. Il semble que tomber sous l’emprise des faux Maîtres fait partie du chemin du combattant de la Lumière ?

Dès qu’on part à la recherche de la Vérité, il y a des épreuves en travers du chemin. Les jésuites et leurs « maîtres ascensionnés » fantoches nous mettent à l’épreuve. Celui qui s’affranchit de la fantasmagorie du spiritualisme a fait un grand pas vers la libération. Souvent, il faut passer par de terribles déceptions. On sort de la religion pour tomber dans le spiritualisme, avant de réaliser que la vérité est ailleurs, sans aucun rapport avec ce cirque. Mais la ménagerie spirituelle est d’abord ce qui nous attire. Nous avons été éduqués ainsi.




Qui sont ces êtres spirituels qui combattent en secret le jésuitisme occulte ?

D’après Steiner qui a été éprouvé par les jésuites qui l’ont empoisonné, la Compagnie de Jésus aurait un seul adversaire sur cette terre. Il s’agit du personnage connu sous le nom initiatique de Christian Rosenkruz, dont le titre symbolique signifie le chevalier « chrétien à la Rose » . Il est présent sur la planète dans un corps immortel, et ses apparitions font l’objet de légendes comme celles du Comte de Saint-Germain. Saint-Germain serait entré au contact de Louis XV pour préparer la France au choc de la révolution. Les chercheurs se trompent lorsqu’ils croient que Saint-Germain a fomenté la révolution. Au contraire, il voulait en adoucir les effets et demander au roi des réformes pour éviter le pire. Les castes privilégiées ne l’entendaient pas ainsi. Cette révolution s’est déroulée contre le plan d’évolution régulier qui ne progresse jamais par le sang .




Le courant qui lutte contre le jésuitisme est-il toujours perdant dans la bataille ?

Selon les apparences, on pourrait le penser, car les moyens politiques utilisés par les initiés lucifériens sont pervers et impitoyables alors que les principes que respectent les vrais guides spirituels ne sont pas de même nature. Quand les jésuites disent « la fin justifie les moyens », les patients « Frères Aînés » rayonnent l’amour sur tous et également sur leurs ennemis. De nos jours, les jésuites savent très bien utiliser « l’amour » et la « paix » qui servent d’anesthésiques et de suporifiques pour les masses.
Il faut savoir que le but des « forces libres » n’est pas politique mais qu’il s’agit d’éveiller les âmes. Ce travail s’accomplit dans la discrétion. Ses effets ne sont pas appréciables sur le plan matériel.




Il est difficile d’en voir les résultats…

Les résultats ne s’affichent pas sur les murs. Mais si l’on comprend mieux ce qui se passe à l’arrière-plan, on peut voir que les lucifériens sont mal en point. C’est pourquoi ils se déchaînent dans tous les domaines, y compris au nom de la « paix ».
De tous les côtés, ils sortent de leur trou comme des rats apeurés. Ils s’emparent des vices humains pour en faire des vertus obligatoires, comme l’inceste, la pédophilie, l’homosexualité… comment vont-ils maîtriser ces forces qu’ils libèrent dans le but de détruire la résistance spirituelle de l’être humain ? Comment échapperont-ils aux conséquences des manipulations génétiques lorsque tout sera dénaturé ? Comment échapperont-ils eux-mêmes à la décomposition s’ils pourrissent tout ?
A moins que les forces noires l’emportent finalement et créent un homme robot artificiel après avoir expulsé l’individualité humaine hors des corps qu’ils convoitent. C’est le but de la science.




Que peut-on faire pour aider les forces spirituelles de libération ?

Un acte de conscience est nécessaire.




Faut-il s’exercer à une discipline spirituelle ?

Dès que l’on s’exerce à une pratique, il faut se demander qui a inventé la méthode que l’on veut pratiquer et quel est son but réel, au delà des promesses de résultat, le plus souvent thérapeutique. On serait étonné de ce qu’il y a derrière les méthodes actuelles, comme le reiki où l’on trouve un prêtre catholique japonais, des symboles rapportés du Tibet, un maillage planétaire contrôlé par des entités occultes, et tous les éléments d’un circuit jésuite typique. Une grande vigilance s’impose. Dans le doute, abstiens toi.
Bien entendu, il ne suffit pas de lire ce qui est écrit sur la notice de ces méthodes, car on annonce toujours une pratique positive, pour la santé, la paix intérieure, l’équilibre psychique, la guérison, etc… Cela fonctionne parfois mais tout a un prix. Il faut se méfier de ce que l’on nous vend dans le registre du développement personnel et spécialement les sollicitations spirituelles flatteuses.
En réalité, aujourd’hui, la seule pratique vraiment positive serait plutôt de s’abstenir de toute forme de méthode touchant à l’anatomie subtile de l’être.
Il reste encore des activités physiques saines si l’on veut vraiment faire quelque chose « d’extérieur ».
Le premier souci du chevalier de la Lumière c’est un esprit purifié, et plus précisément un cœur pur. Cela ne passe pas par des exercices mais par un désir intense de libération.
Avant tout, il faut se demander sincèrement si l’on veut servir l’humanité ou bien son propre égo ? Non pas servir de manière démonstrative comme les humanitaristes, ou bien avec des bons sentiments virtuels comme dans le nouvel âge, mais servir par des actes conscients.




Quelle résultat devons-nous viser ?

Si l’on a une maturité de conscience suffisante, on doit s’orienter vers un retour au monde originel, car la terre est une cause perdue. Il faut se présenter à l’embarquement, où les forces libres ont placé des embarcadères. Si on ne le fait pas maintenant, on sera en retard, et il n’y a plus beaucoup de temps.
La Fraternité de la Lumière envoie des rayonnements et notre cœur saura ce qu’il doit faire, sauf si l’illusion nous retient dans ses innombrables sollicitions. Elles sont inépuisables.
Une stimulation spirituelle puissante a été lancée mais beaucoup y répondent de manière névrotique et tombent dans les pièges du new age. Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.




On parle aussi « d’embarquement » et « d’ascension planétaire » dans le new- âge…

Celui qui n’a pas transmuté sa vieille forme ne peut pas embarquer sur les vaisseaux spirituels qui attendent sur les dimensions supérieures. Pour être enregistré sur un corps spirituel, autrement dit, sur un vaisseau de lumière, il faut avoir commencé l’allégement et transmuté la puissance qui nous lie à la condensation. Sinon, on reste accroché.




Comment cela se fait-il ?

Par le désir de quitter la vallée des morts-vivant. C’est un désir alimenté par le feu du plus haut idéal spirituel qu’on peut se représenter. Celui qui aime le monde, aura l’enfer du monde. Celui qui désire un paradis artificiel aura l’illusion qu’il a projeté. Celui qui désire le royaume du bonheur éternel en trouvera la porte, s’il veut payer le prix du voyage.




Quel est ce prix ?

Le don de soi. On dit qu’il faut savoir se jeter à l’eau, mais ici il faut plonger dans le feu. Il faut perdre sa vie pour gagner la grande vie.
On ne peut servir deux maîtres, le monde ancien et le nouveau. Le prix à payer c’est s’arracher au passé, transmuter le passé, et permettre au vaisseau de l’âme de prendre son envol hors du connu.
On a que faire d’une discipline. On a pas besoin d’analyse ou de thérapie, ni même de méditation ou de prière. Celui qui a le désir de l’éternité devient un corps de prière. Il n’y a pas besoin de faire des efforts de développement psychique, de gonflette spirituelle, de s’exercer à devenir autre que ce que l’on est, meilleur, plus fort, moins ceci ou plus cela.
C’est la voie que l’ère du Verseau nous propose actuellement. Ce n’est pas un programme pénible. Il est écrit « venez à moi car mon fardeau est léger ». Heureux celui qui trouve un groupe d’âmes en préparation pour l’enregistrement sur un vaisseau spirituel de la flotte Universelle. Mais l’isolé, le négatif, l’individualiste obstiné n’a guère de chance de sortir du circuit terrestre et de la mort s’il se replie sur lui-même.


Joël Labruyère




source:
papillon 1 http://bistrobarblog.blogspot.com/2010/07/les-predictions-ont-elles-un-sens.html


Revenir en haut Aller en bas
 
LES PRÉDICTIONS ONT-ELLES UN SENS ? - JOËL LABRUYÈRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: TRANSITION ET SPIRITUALITÉ :: Prophéties et messages-
Sauter vers: