TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 THÉORIE DE « L'UNIVERS-OMBRE »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: THÉORIE DE « L'UNIVERS-OMBRE »   Sam 10 Juil 2010 - 21:59

LA THÉORIE DE « L’UNIVERS-OMBRE »








COMMENT EXPLIQUER LA FUGACITÉ DES OBSERVATIONS OVNI, QUI SEMBLENT LITTÉRALEMENT APPARAÎTRE SOUS LES YEUX DES TÉMOINS, AVANT DE S’ÉVANOUIR TOUT AUSSI FURTIVEMENT ? POURQUOI LES RAPPORTS CONCERNANT LES EXTRATERRESTRES FONT ÉTAT D’UNE INCROYABLE MULTIPLICITÉ DE FORMES PHYSIQUES ? COMMENT EXPLIQUER ENFIN QUE CERTAINES DE CES ENTITÉS S’INTÉRESSENT DE TRÈS PRÈS À CERTAINES DE NOS CAPACITÉS ET À NOTRE MODE DE VIE ? LE NOUVEL OUVRAGE DE FABRICE KIRCHER ET DE DOMINIQUE BECKER, « LES EXTRATERRESTRES VIENNENT-ILS DE L’ANTI-MONDE ? », NOUS OFFRE DE NOUVELLES PISTES DE RECHERCHE POUR MIEUX APPRÉHENDER LE PHÉNOMÈNE OVNI, MAIS AUSSI LES PHÉNOMÈNES PARANORMAUX DANS LEUR ENSEMBLE. LE MONDE DE L’INCONNU ENQUÊTE POUR VOUS DANS UNE AUTRE DIMENSION...




LA THÉORIE DE « L’UNIVERS- OMBRE »

Avant de présenter les avantages liées à cette théorie de l’anti-monde, revenons en détail sur ce concept.
Devant certaines aberrations de l’Univers, certains scientifiques ont émis l’hypothèse d’un second univers à côté du nôtre, mais invisible et indétectable. Terre et anti-Terre serait indissociablement liés, comme le Yin et le Yang; l’univers-ombre posséderait en revanche certaines caractéristiques inverséEs comme un miroir.
Ainsi dans l’anti-monde, la flèche du Temps est inversée, c’est-à-dire que le temps s’écoule du futur vers le passé ! Si sur Terre nous passons de la naissance à l’enfance, puis à l’âge adulte, jusqu’à la mort, les créatures de l’Anti-Terre naissent adultes puis rajeunissent jusqu’à devenir néant... En fait, la principale différence entre les 2 univers serait une question de dimension: l’Homme est une créature en 3 dimensions, tandis que l’anti-homme évolue dans un monde en 4 dimensions, ce qui lui permet des immersions dans notre réalité en 3D.




OVNI : UN SAS POUR ACCÉDER À L’ANTI-TERRE !

On associe majoritairement l’OVNI à un objet technologique doté de performances incroyables, capable de parcourir des milliards de kilomètres à une vitesse supersonique. Mais ces « engins » que nous apercevons dans le ciel ne seraient-ils pas plutôt autant de portes de passage vers l’anti-monde ?
Les vaisseaux observés sont majoritairement silencieux, tout au plus émettent-ils un léger bourdonnement : est-ce parce que la 4ème dimension est gouvernée par le silence ? Les observations d’entités extraterrestres et d’OVNI résulteraient donc de ce passage de créatures venues de l’anti-monde dans notre monde en 3 dimensions. Des apparitions brusques, parfois instantanées, comme « venues du néant ».
Tout comme dans la série « Stargate », une porte dimensionnelle expliquerait donc qu’un OVNI soit visible à un endroit où, la seconde d’avant, il n’y avait rien... Idem pour la disparition de l’entité ou du vaisseau, souvent comparée « à une ampoule électrique qu’on éteint ». Ce passage invisible entre Terre et anti-Terre fournit ainsi un excellent argument pour expliquer la soudaineté des rencontres OVNI.
Cette théorie pourrait également apporter des clés pour comprendre l’étrangeté de certains contacts rapprochés, où les entités sont parfois décrites avec des caractéristiques frôlant l’absurde : apparence démesurée, parfois fragmentée, particularités physiques dérangeantes (bras immenses, pas de jambes, absence de bouche et d’appareil génital, invisibilité...) ; si les extraterrestres nous parviennent directement d’un anti-monde en 4 dimensions, il est alors logique que le cerveau, habitué à capter des informations en 3 dimensions, soit incapable de comprendre ce que l’oeil du témoin perçoit en apercevant une entité de ce genre...




PARADOXE TEMPOREL : LE FACTEUR 144

Mais en cas de contact rapproché, c’est parfois le témoin qui bascule dans une autre réalité, celle de l’anti-Terre ! Les personnes ayant vécu un enlèvement OVNI se retrouvent alors immergée dans cette nouvelle dimension où la flèche du temps est inversée... Une caractéristique importante, puisqu’elle explique facilement les phénomènes de « missing-time », à savoir ces « tranches de temps » qui semblent s’être évanouies dans le néant.
L’auteur prend l’exemple d’un jeune homme qui, au mois de juillet 1961, affirme avoir passé 3 heures dans un vaisseau extraterrestre, avant de se faire déposer au même endroit. Mais lorsqu’il revint sur Terre, 18 jours s’étaient en réalité écoulés et la police avait presque perdu espoir de le retrouver un jour ! Pourtant, malgré ces supposés 18 jours de « fugue », le jeune homme n’avait pas pris un poil de barbe et la fleur à sa boutonnière n’était pas fanée...
Après un rapide calcul, on peut en déduire qu’une seconde passée dans l’anti-monde équivaut à 144 secondes soit un peu plus de 2 minutes dans notre réalité temporelle. Les phénomènes de missing-time peuvent donc être expliqués par des observations rapprochées incluant un passage dans la réalité de l’anti-monde. Le témoin a le sentiment de n’avoir observé un engin ou une entité que durant quelques secondes ou quelques minutes ; une fois ramené dans sa réalité en 3D, il onstate que des dizaines de minutes se sont écoulées, comme si une portion de temps s’était évaporée !
En théorie, si vous décidiez de passer une année entière dans l’anti-monde, vous reviendriez sur Terre plus vieux de... 144 ans, autant dire mort ! A l’inverse, les entités qui effectuent de brefs passages dans notre monde en 3D repartent plus jeunes dans l’anti-monde ! Une question nous vient alors à l’esprit : est ce que les habitants de l’anti-monde viennent nous visiter dans le simple but de « récupérer » de l’espérance de vie supplémentaire ?




FRANCHIR LA BARRIÈRE DES MONDES POUR RENAÎTRE

Quoiqu’il en soit, cette théorie n’est applicable qu’à un petit pourcentage des habitants de l’anti-monde, et le processus ne peut pas être répété indéfiniment. Il est alors pertinent de se demander ce qu’il advient de ces entités à l’approche de la mort. En conservant le raisonnement d’une flèche du temps inversée, l’auteur est en mesure de développer une nouvelle hypothèse.
Né adulte, l’anti-terrien devient enfant, puis bébé, étant donné que son processus de vieillissement est à l’inverse du nôtre. Il est raisonnable de penser alors qu’il va devenir progressivement une cellule, une molécule, un atome... jusqu’à disparaître. Mais disparaît-il vraiment, ou bien franchit-il la barrière des mondes, pour se retrouver à l’état microscopique dans notre réalité ?
Certains chercheurs suggèrent même que ces minuscules particules pourraient en réalité constituer ce que nous appelons... l’âme humaine, une partie de nous si précieuse et que nous somme pourtant incapables de localiser dans notre corps.
Qui n’a jamais entendu ces voix intérieures qui régissent certains de nos actes, de nos comportements, de nos paroles ? Peuvent-elles être expliquées par une incroyable alchimie invisible entre l’organisme humain et la microscopique survivance des entités mortes dans l’anti-monde ? Cela concorde avec la vision universelle que nous possédons, à savoir la notion d’une enveloppe corporelle périssable, mais d’une âme... immortelle, censé rejoindre à notre mort un autre monde !




PSYCHIATRIE ET PARANORMAL

En poursuivant sa réflexion sur cette hypothèse, l’auteur suggère alors que parfois cette interaction inconsciente est à l’origine de troubles de comportement comme la schizophrénie, le phénomène de possession ou encore les tendances autodestructrices. Il est logique en effet qu’une entité désireuse de rejoindre rapidement l’anti-Terre et sa réalité en 4 dimensions cherche à abréger l’existence de son « hôte » à son insu. Car une fois libérée de l’enveloppe corporelle, l’âme s’en détache pour rejoindre un monde inconnu...
Certains êtres humains ressentent cependant avec davantage d’acuité cette présence indéfinie, mais que l’on peut qualifier d’extraterrestre ; c’est notamment le cas des contactés. Le témoignage du célèbre abducté Whitley Strieber va dans ce sens. Il écrivait ainsi dans ses 2 ouvrages « Communion et Transformation » : « Je les appelle les visiteurs, mais je commence à croire que cette appellation est erronée. Ils font partie de nous. Ils créent des mondes à l’intérieur de la tête des humains.
C’était comme si j’avais une autre conscience dans mon esprit. Comme si l’on m’observait de l’intérieur. Je ne veux pas renoncer au contrôle de moi-même, mais ils exercent un contrôle certain sur les choses. Je les ressens comme étant au plus profond de moi-même et bien lointains ».
Chez d’autres individus, ce « parasitage » de l’esprit peut se traduire de diverses manières : voyance, télépathie, spiritisme, médiumnité, télékinésie ; autant de facultés que possèdent les anti-terriens dans leur monde en 4 dimensions... C’est donc sous leur influence que s’expliqueraient la plupart des phénomènes que nous qualifions de paranormaux, alors que ces compétences sont à la portée de tous dans l’univers-ombre.
Bien entendu, ces entités brouillent les pistes, et peuvent se manifester à l’être humain sous mille statuts différents : anges, démons, extraterrestres venus d’une autre planète, mais aussi fantômes, esprits désincarnés, entités célestes ou divines, et même... dieux. Les auteurs rejoignent alors les théories de plusieurs ufologues qui estiment que « l’intelligence extraterrestre » n’est en fait qu’un leurre qui se joue de l’esprit humain, s’adaptant à la personnalité des êtres pour parvenir à ses fins.

Une frontière invisible sépare-t-elle notre monde de son double inversé ? L’idée est pertinente, et explique de nombreuses énigmes concernant les rencontres avec des entités et les apparitions OVNI. Plus besoin d’extrapoler sur des voyages interstellaires de plusieurs milliers d’années-lumière, ou sur la technologie nécessaire à de telles expéditions.
Les visiteurs de l’anti-monde quittent leur univers en 4 dimensions en empruntant un « sas » qui les transporte pour quelques secondes ou quelques minutes dans notre monde en 3 dimensions, où le temps marche à l’envers du leur. Les OVNI seraient alors à considérer davantage comme des portes inter-dimensionnelles qui serviraient de lien entre 3ème et 4ème dimension, plutôt que comme des vaisseaux venus des tréfonds de l’Univers.
Comme nous l’avons constaté, leurs motivations peuvent être diverses : souci de « rajeunir » en profitant d’un Temps inversé, mais aussi une curiosité affirmée pour les êtres humains, qui possèdent des particularités physiques qui sont autant d’énigmes pour eux. Notre sexualité et notre alimentation sont peut-être des mystères qu’ils cherchent à percer, eux-mêmes étant dépourvus d’organes génitaux, d’estomac et d’intestins. L’explication des mutilations de bétails (au cours desquelles les organes génitaux sont enlevés dans 90% des cas) ainsi que des enlèvements d’êtres humains (qui témoignent avoir subi des examens cliniques) est peut-être à chercher dans l’anti-Terre...

Pour en savoir plus :
    « Extraterrestres : viennent-ils de l’anti-monde ? », Fabrice Kircher et Dominique Becker, JMG Editions
    Des mêmes auteurs :
    « Enquête sur les insaisissables », Editions Ramuel
    « B.A-BA des guérisons miraculeuses », Editions Pardès
    « B.A-BA de Rennes-le-Château », Editions Pardès
    « B.A-BA des sciences impossibles », Editions Pardès
    A Paraître :
    « Les énigmes de l’espace-temps »
    « Initiation à l’immortalité »



UNE THÉORIE DÉJÀ PRÉSENTE CHEZ LES PENSEURS GRECS DE L’ANTIQUITÉ

La perspective d’un univers double, sorte de miroir inversé de la Terre, peut sembler révolutionnaire et complètement futuriste. Pourtant, cette idée est développée très tôt, par des penseurs comme Philolaos, fervent défenseur d’une anti-Terre, appelée à l’époque l’Antichton (Chton étant le nom de la Terre).
Ces propos ont été rapportés par Aetius :
« Le pythagoricien Philolaos affirme que c’est le feu qui occupe le milieu de l’Univers ; en deuxième lieu vient l’Antichton, puis en troisième lieu la Terre, habitée, située à l’opposée et tournant à l’inverse de l’Anti-Terre. C’est ce qui explique que les habitants de la Terre sont dans l’impossibilité de voir ceux de l’Anti-Terre »
(Aetius, Opinions, III, 11, 3)




LES CURIEUX HABITANTS DE L’ANTI-TERRE

En gardant la logique d’un monde-miroir, il est cohérent de penser que les entités de l’univers-ombre disposent de caractéristiques opposées à celles des êtres humains. Voici donc quelques particularités que l’on peut d’ailleurs retrouver dans certains rapports de rencontres rapprochées.

- ces entités sont invulnérables au fer, alors que l’homme a développé des armes dans ce matériau.
- elles possèdent un ventre dur et osseux (c’est l’organe le plus mou chez l’homme), parfois un exo-squelette (au contraire de l’homme qui possède une colonne vertébrale interne)
- elles sont dépourvus d’organes génitaux et d’estomac, ils n’ont donc pas d’activité sexuelle ni alimentaire, pas de cycle de reproduction
- elles « naissent » âgées, puis rajeunissent jusqu’à disparaître
- leurs bras droits sont reliés à une main gauche (phénomène du miroir), tout comme le sont représentées... les déesses égyptiennes.




LES CAGOTS: UNE RACE ISSUE DE L’ANTI-TERRE ?

Au Moyen-Âge dans le sud-ouest de la France, on rapporta la curieuse histoire des cagots, une race d’êtres tellement différents des autres hommes qu’ils furent traités en véritables parias. Pour certains historiens, l’explication est simple. Cagot étant un nom désignant la lèpre, cette mise à l’écart était justifiée par une potentielle contamination de la population.
Mais d’autres chercheurs se sont demandés si cette quarantaine n’avait pas une autre explication, tant les restrictions à l’encontre des cagots étaient sévères. Les êtres désignés comme « cagots » n’avaient en effet le droit d’exercer que 4 métiers (maçon, tailleur de pierre, charpentier et tisserand), n’avaient aucun droit civique et devaient impérativement se marier entre eux. A sa mort, le cagot était enterré au bord d’une route ou dans un fossé.
Et le dégoût de la population était inspiré davantage par leur apparence physique que par la possibilité d’un contact avec un lépreux. Les cagots possédaient en effet des oreilles petites et sans lobes, leurs pieds étaient palmés, et plusieurs récits d’époque rapportent qu’une crête surgissait de leurs crânes. Le témoignage d’Ambroise Paré est précieux, le célèbre médecin d’Henri II ayant eu l’occasion d’étudier un cagot. Une saignée lui fit découvrir que son sang était d’une teinte
« bleu-verdâtre » !
Il constata également un curieux phénomène qui nous rappelle la théorie développée dans l’ouvrage « Extraterrestres : viennent-ils de l’anti-monde » : le Temps devient fluctuant. « L’un d’iceux tenant en sa main une pomme fraîche, icelle après apparaisoit aussi aride et ridée que si elle eut resté l’espace de huit jours au soleil » notait le scientifique... mais le plus curieux demeure sans doute l’absence d’origine officielle : la généalogie des cagots est obscure, et ce peuple semble être apparu comme surgi de nulle part...




EN VISITE DANS L’UNIVERS-OMBRE

Les auteurs de « Extraterrestres, viennent-ils de l’anti-monde » se sont penchés sur les récits anciens, espérant y trouver des références à la fameuse anti-Terre.

Elien, un érudit latin qui vécut de l’an 170 à l’an 230 de notre ère, a semble-t-il décrit cet étrange univers !
« Il racontait que ce continent est immense, qu’il nourrit de grands êtres, notamment des hommes dont la taille est le double de ceux de notre monde. La durée de leur vie n’est pas la même que la nôtre, mais deux fois plus longue. Ils ont de nombreuses et grandes villes, des caractéristiques de vie et des lois à l’opposé des nôtres ».

Plus étonnant encore, le conteur évoque la fameuse flèche du temps inversée !
« Les arbres qui poussent le long de l’autre fleuve, le fleuve Plaisir, portent des fruits aux qualités étranges. Celui qui en goûte voit cesser ses désirs qu’il eut jusque là, et même s’il aime quelqu’un, il l’oublie. Il rajeunit peu à peu et reprend ses âges précédents et déjà révolus. Il quitte la vieillesse et retourne à la force de l’âge, puis revient à l’âge des jeunes garçons, redevient enfant, nourrisson, et enfin se consume ».

Troublant de constater que la théorie d’une « rive opposée », où les caractéristiques seraient inversées par rapport à la Terre, existait déjà depuis des millénaires !




LES POUVOIRS DE LA 4D

Quels avantages possèdent donc sur l’Homme les créatures de l’anti-Terre ? Leur monde en 4 dimensions leur permet, entre autres choses, de transcender la matière et l’espace. Une façon d’expliquer les observations d’entités capables de traverser un mur ou n’importe quelle structure sans aucune difficulté. Une autre compétence apportée par cette dimension supplémentaire se rapporte au don de télépathie ; nombreux sont d’ailleurs les contactés à avoir souligner que les extraterrestres étaient capables de lire dans leurs pensées...
Enfin, le principal avantage de ces créatures est de pouvoir agir directement sur la psyché humaine, en interagissant avec le monde virtuel que nous possédons en chacun de nous. Altération de nos perceptions, perte des repères habituels, réalité diffuse et incohérente... l’intrusion d’une créature en 4D dans notre monde en 3D ne va pas sans quelques répercussions mentales et physiologiques !
Mais la notion la plus fascinante (et la plus inquiétante) d’un monde en 4 dimensions, c’est que la réalité est en perpétuelle évolution, interdisant le moindre repère sur lequel établir une réalité concrète. En bref, une chose peut devenir la seconde suivante... son contraire !





source:
petit gris http://signes.coza.net/forum/index.php?topic=122.0


Revenir en haut Aller en bas
 
THÉORIE DE « L'UNIVERS-OMBRE »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: ÉTRANGETÉS :: Vie extraterrestre :: Aliens-
Sauter vers: