TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 INTERVIEW D'AARON MC COLLUM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Sam 21 Aoû 2010 - 18:44

INTERVIEW D'AARON MC COLLUM








Avant de prendre connaissance de cet interview, je vous conseille de lire la mise en garde dans le topic INTRODUCTION.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t54-introduction




27 Janvier 2010


[NDLR – En temps normal, les transcriptions contenant des parties difficiles à entendre pour les transcripteurs sont indiquées comme "inaudibles" en rouge et entre crochets pour que Bill Ryan s’en occupe, les restaure, et qu’ensuite il poste la transcription ; cependant, en raison d’interruptions imprévues dans le processus de travail ordinaire de Projet Camelot, ce processus habituel n'a pas pu fonctionner, les passages inaudibles ont donc été laissés entre crochets.]


KERRY CASSIDY (KC) : Ce qui se passe est passionnant, parce que les gens se branchent partout sur la planète.

AARON McCOLLUM (AM) : Oui.

KC : Et nous en faisons tous partie. Qui sait où tout ça va nous mener finalement…

AM : Les gens se réveillent par milliers. Hier soir, je parlais à un homme, un vétéran du Vietnam, qui avait été sous les drapeaux au cours de la même période que mon père et Dave Corso. C'est presque… je ne sais pas si je vous ai dit que mon père et Dave avaient été dans l’armée ensemble.

KC : [rires] Oui. Je sais, on dirait qu'il se passe tant de coïncidences…

AM : Oui.

KC : Donc, c’est vraiment très bizarre. Non seulement vous êtes en relation avec Corso et Duncan, mais votre père est au minimum en relation avec Corso. Et je veux dire, c'est en soi… D’où cela vient-il ? C’est réellement bizarre.

AM : Eh bien, en ce qui concerne ma famille, c’est une lignée absolue. Je veux dire par là que je viens récemment d’avoir une information que je n'ai pas encore pu confirmer, mais j'ai vraiment obtenu une information assez fiable selon laquelle mon grand-père, qui est mort de causes mystérieuses – pas d’autopsie, pas d'obsèques – avait une position importante chez les militaires ou au gouvernement, en rapport avec certains aspects de l’Opération Trombone (Operation Paperclip), et qu’il faisait partie des fonctionnaires chargés de répartir les scientifiques allemands nazis dans différents endroits.

KC : [inaudible]

AM : Non.

KC : C'est … Eh bien, ça montre en fait pourquoi vous vous êtes peut-être retrouvé là où vous étiez.

AM : Et mon père et ma sœur.

KC : D’accord. Votre sœur …

AM : Mais je ne sais pas si mon frère aîné l’était du tout. Je ne crois pas qu'il l’était, mais je crains vraiment qu'il puisse y être attiré à cause de ses liens directs avec la NASA. Il a grimpé les échelons dans le domaine scientifique.

KC : Ah ha.

AM : On l'a diagnostiqué comme autiste quand il était enfant, mais son Q.I. était hors normes et maintenant il a 32 ans et un doctorat en astrophysique et nanotechnologie. Il travaille à l'Université Lamar. Il est le plus jeune conservateur novice de la Houston Astronomical Society. Il dirige également cinq observatoires différents et côtoie les plus hautes personnalités de la NASA.

KC : OK, mais je dois dire que cela indique qu’il fait partie du système.

AM: Oui, je suis entièrement d’accord…

KC : Il peut ne pas…

AM : …Mais il peut ne pas le savoir.

KC : Peut-être qu’il ne fait pas partie de… dans la mesure où il peut y avoir comme chez vous des souvenirs enfouis derrière ça, etc. Mais ce que vous me dites au sujet de son passé est sans aucune équivoque – particulièrement, en fait, croyez-le ou non, à cause même de son autisme…

AM : Oui.

KC : …parce que l'autisme est une sorte de marqueur qu'ils emploient.

AM : Le Projet Treize.

KC : Oui, nous en parlions. Parlons-en; ça sera vraiment fascinant.

AM : Bien sûr. Et je pense que je… Je ne sais pas si je vous l’ai dit, j'ai la confirmation absolue que ma sœur a trois enfants. Le plus âgé, Baden, est un Contacté.

KC : OK.

AM : Absolue.

KC : Oui.

AM : Mais je peux vous dire ce dont ma sœur a été témoin et l'a vu réellement faire. Nous pouvons en parler une autre fois, mais c’est absolument fantastique.

KC : OK.

AM : Je l'ai fait savoir à Miriam Delicado et je lui ai raconté ce que ma sœur avait dit. Miriam, naturellement, a répondu : "Vous savez que cet enfant doit être protégé. Faites attention à qui…" Et alors j'ai expliqué à ma sœur ce que Miriam avait dit. Donc…

KC : Bien, c'est une bonne chose, en fait.

AM : Oui. Je vais en fait essayer de mettre ma sœur en contact avec Miriam.

KC : Cool. Très bien. Je ne savais pas trop dans quelle catégorie vous classer. Pas spécifiquement un Super-Soldat, pour autant que je sache, mais peut-être - et vous voyez ce que je veux dire ? Je voulais que vous vous placiez vous-même dans une catégorie.

AM : Pas de problème.

KC : Alors allez-y, présentez-vous, et expliquez en gros non seulement qui vous êtes, brièvement, [mais]parlez [aussi] par exemple de vos qualifications, ou quel que soit le nom que vous leur donnez…

AM : Absolument.

KC : …mais d'autre part, dites également pourquoi vous sortez de l'ombre actuellement.

AM : OK. Eh bien, je m'appelle Aaron Egan McCollum. Je suis né le 6 septembre 1978, et mon… Bon, j’étais dans l’armée. J'ai servi chez les US Coast Guard - la gendarmerie maritime des Etats-Unis, pendant seulement dix ans en gros ; ça fait dix ans exactement. Et j'ai été impliqué dans beaucoup de projets différents d'opérations secrètes - des Black Ops - partout dans le monde, et aussi pas mal aux Etats-Unis mêmes.

J'avais monté les échelons très rapidement jusqu’à faire partie d'une équipe dans une unité d’un nouveau genre de la Garde Côtière (Coast Guard), qui est connue du grand public, mais bon nombre de ses opérations sont… La plus grande partie de ce qu'ils font n’est pas bien connue.

Si je devais me classer, ce serait comme appartenant à la troisième génération du Projet Talent, et en raison de la lignée dont je descends, on m'a attribué beaucoup de responsabilités et j'ai vu beaucoup de choses. Depuis cette époque on m'a même rappelé pour participer à des opérations spécifiques.


KC : OK.

AM : Je veux dire, vraiment expliquer en détail qui je suis serait sans aucun doute une bonne chose pour l'interview plus fouillée [que vous allez réaliser ultérieurement], et permettrait de vraiment expliquer tout ça.

Mais, de toute évidence, c'est la première fois que je me manifeste vraiment publiquement pour expliquer les informations que j'ai obtenues de contacts tout à fait fiables - que je ne peux pas nommer pour leur propre sécurité - mais qui concernent ce qui se passe dans le golfe d'Aden au Yémen, plus précisément ce que font les Élites Mondiales, et aussi la Porte des étoiles (Stargate), qui existe réellement. Elle n'est pas imaginaire.

Kerry, c’est comme ce dont vous et moi avons parlé de nombreuses fois: des choses que vous voyez dans les films sont mises là par ruse pour qu'on les classe automatiquement dans la catégorie "fantastique, science-fiction". Donc, les gens ne vont pas se creuser la tête davantage et ils vivront dans leur petit monde du "tout ça, c’est de la blague".


KC : OK. Super. Ainsi vous étiez dans la Coast Guard, mais vous avez aussi non seulement fini par travailler avec ces équipes d'unités des Operations Spéciales (Special Ops), faute d'un meilleur nom, mais c'était vous le chef, pas vrai ?

AM : Oui. Et le Projet Talent a vraiment deux facettes – il y a là-bas des gens qui n'ont jamais travaillé dans l’armée [en tant que] civils, mais qui y étaient directement comme militaire, qui parfois même portaient des uniformes militaires, mais n’étaient jamais passés par le camp d’entraînement pour nouvelles recrues. Vous savez, ils ont leur propre système - Duncan, par exemple; Duncan O'Finioan, qui n'est jamais vraiment passé par le camp d’entraînement, mais qui était sans le moindre doute du Projet Talent.

Ensuite, il y a les gens comme moi. C'est là où ça devient un peu compliqué. Je n'ai pas choisi ma branche à l'armée. Quand j'ai eu 16 ans, certains individus – des agents – sont venus me dire dans quelle branche de l’armée j’allais entrer et quand cela arriverait, ainsi je le savais déjà deux ans avant d’y entrer.

Donc, j'étais dans l’armée; j'ai fait mes classes normalement. Mais, par moments, je pouvais être temporairement assigné – ça s’appelle un Devoir de Mission Temporaire, un TAD (Temporary Assignment Duty) – à d'autres unités; en fait, je ne faisais pas ce que croyait mon commandant ni qui que ce soit d'autre à cette époque. En fait, je menais… je complétais la formation que j'avais commencée très jeune.

Je portais donc deux casquettes. Parfois, j'étais l'officier marinier [c'est-à-dire sergent - NdT] McCollum, qui a fini par grimper jusqu'au grade d'ingénieur en chef sur les navires et qui exécutait des Opérations Spéciales de sauvetage, d'interdiction de drogue, etc. Et puis, j'avais l'autre casquette où je n'étais qu’un agent – aucun nom, aucune dénomination de grade ; rien.


KC : Alors, quand vous dites que vous faisiez ça, voulez-vous dire que vous, je ne sais pas… vous ne portiez aucun papier d’identité sur vous ?

AM : Absolument aucun. Aucune carte d'identité. Je ne pouvais même pas porter une montre. Rien.

KC : OK. Et au cours de ces affectations… Est-ce que c'est à propos de ça que vos souvenirs enfouis, en quelque sorte, reviennent, en rapport avec ces affectations ?

AM : Franchement, ça m'arrive dans mes deux rôles parce que, comme je l'ai dit, c’est plutôt compliqué; mais laissez-moi expliquer du mieux que je peux.

J'ai effectué beaucoup d'opérations sous la simple casquette d'un garde-côte (Coast-Guard) où j'étais l'officier marinier McCollum, mais je dirigeais en fait des "opérations écrans" (umbrella operations ) qui couvraient en réalité une opération secrète (Black Operation) à laquelle j’étais lié.

Donc, ils voulaient que je reste à proximité pour que je puisse m'infiltrer et exécuter la mission qu'on m'avait assignée. De plus, les opérations étant très imbriquées les unes dans les autres, il y a beaucoup de choses confuses des deux côtés.


KC : OK. Donc voyons voir… parce qu'il est vraiment facile pour moi de descendre dans ce terrier de lapin [allusion à Alice aux Pays des Merveilles - NdT] [Aaron rit] avec vous et de commencer à suivre vos souvenirs personnels, mais je pense que l'interview d'aujourd'hui, au moins pour ce qui est de la première partie…

Commençons par parler du Golfe d'Aden et de la raison pour laquelle vous sortez précisément maintenant de l'ombre, avant que nous ne fassions de vous une interview moins décontractée, prévue depuis plusieurs semaines. Donc, parlons tout de suite des choses cruciales que vous voulez nous révéler, et ensuite nous pourrons faire une digression à partir de là. Puis nous pourrons ensuite voir ce que nous conserverons et ce que nous éliminerons.


AM : Bien. Permettez-moi simplement de déclarer ceci. Je veux que les choses soient parfaitement claires. Ce que je suis sur le point de permettre à chacun de savoir est basé sur des faits réels, des articles; et aussi sur des contacts – des contacts absolument fiables – qui se sont mis en relation avec moi durant le mois passé; une quantité énorme d’informations. Et ce que je vais dire est aussi basé directement sur les opérations auxquelles j'ai participé, à propos desquelles j'ai retrouvé quelques souvenirs, et qui se sont déroulées de juillet 2008 à début mars 2009.

Les opérations auxquelles j'ai participé sont en relation directe avec ce qui est en train de se produire en ce moment dans le Golfe d'Aden.

OK, alors que se passe-t-il donc en ce moment ? En fait, c’est en cours depuis pas mal de temps, mais c'est seulement maintenant, pour une raison quelconque, que filtre - ou qu'on laisse filtrer, devrais-je dire – le fait qu'il y a eu d’importants mouvements de navires militaires dans le Golfe d'Aden, dans un lieu précis où se trouvent en fait des centaines de navires encerclant en ce moment même une zone déterminée hors des eaux territoriales.

Nous parlons de navires de guerre russes, de navires de guerre chinois, de navires de guerre japonais, et en provenance d'Australie, d'Allemagne, du Royaume-Uni; la liste s'allonge encore et encore, même des bâtiments battant pavillon de l'Union Européenne, des navires de l'ONU; Blackwater, devenu Xe, a un navire là-bas à l’heure actuelle.

Au cas où vous ne le sauriez pas, le Japon n'a en réalité pas fait quitter à ses bâtiments de guerre leur zone d'opération pour une action à caractère militaire depuis des décennies. Pareil pour la Chine; la Chine fait très attention à garder ses navires de guerre à proximité. Il s'agit donc de quelque chose d'ÉNORME.

De plus, il s'y trouve une entreprise spécialisée dans la recherche génétique et l'ADN – je ne me souviens pas de son nom en ce moment, mais, Kerry, quand je vous obtiendrai cette information, vous l'aurez – qui font précisément des recherches sur l'ADN alien / humain en utilisant la génétique. Ça se déroule aussi là-bas, en même temps.

Qui plus est, il y a eu beaucoup d’actes de piraterie là-bas. Bon, ces histoires de "pirates", les pirates Somaliens et tout ça – ce sont absolument des opérations sous faux pavillon. Leur objectif, c'est de faire peur à tout le monde dans cette région pour tenir les gens à distance. C'est une très bonne méthode, très facile à mettre en œuvre, pour tenir les gens ordinaires, le grand public, à distance de cette région. Puisque, vous savez, quelle meilleure façon y a-t-il de provoquer la peur que de faire appel à la piraterie et au terrorisme ?

On en vient à ce qui s’est passé à Fort Hood.


KC : OK. Avant d'en arriver là, un petit éclaircissement… puisque vous faites partie de la Garde Côtière, tout ce qui se passe sur l'eau est manifestement de votre domaine.

AM : Absolument.

KC : Donc, nous aimerions parler de la source de vos informations. Et à cause de cela, nous aimerions aussi parler de quelques unes de vos… compétences, et de vos compétences renforcées.

AM : Pas de problème.

KC : OK, parce qu’il va falloir prendre ça en compte, je suppose.

AM : Absolument.

KC : Vous dites qu’il y a de la manipulation génétique en action… que voulez-vous dire par là ? Parlez-vous d'un navire qui serait en haute mer là où la Porte des étoiles (Stargate) est localisée ? Puisque je comprends que la Stargate est au-dessus de l'étendue d'eau.

AM : C'est le cas. Et il y a de véritables… il y a des témoignages et il y a des images de… Ils appellent ça une "anomalie" et il y a un énorme champ magnétique qui se produit juste là, à cet endroit. Ils appellent ça une anomalie, savez-vous ; ils donnent des noms à ça, là où l'eau fait un mouvement tourbillonnant; cela provoque en fait un énorme effet de tourbillon.

KC : Incroyable. OK. Très cool.

AM : Et il y a eu de véritables observations et vous pouvez les trouver en ligne; ils en ont vu une partie émerger en fait. Mais ça a disparu, maintenant, pour autant que la science… parce qu'ils ont… Je veux dire, la région de la zone de sécurité tout autour fait des milles et des milles et des milles.

KC : Bien. Mais qui est responsable de cette zone ?

AM : Eh bien c’est... Pour être franc, je ne suis pas tout à fait sûr de savoir qui est précisément responsable. Mais ce que je peux vous dire, c'est que ceux que je ne serais pas surpris de voir comme responsables, ce sont évidemment des membres de l'Élite Mondiale, le Pouvoir en Place, qui, à mon avis, était chargé de ça. Maintenant, je crois que ça va changer ou que ça peut avoir déjà changé, mais je n'ai pas été encore capable d'en recevoir la confirmation.

Quand quelque chose comme ça se produit… Est ce que cette porte des étoiles (stargate) est quelque chose qui n'avait pas été déjà découvert ? Est-ce qu'on avait arrêté de l'utiliser parce qu'on ne s'y intéressait plus ? Ce sont là des possibilités, mais quand quelque chose comme ça émerge, certains projets toujours bien en cours, nommés "Mark Ultra", entrent en jeu et assument le commandement, conformément aux directives de certains membres de l'Élite Mondiale.


KC : OK, et quand vous dites Mark Ultra vous voulez en fait dire MK Ultra ? C’est une désignation différente? Je ne comprends pas.

AM : Eh bien, Mark – MK – est en fait utilisé pour la désignation de projets, de choses. C'est juste moi et mon jargon militaire. Quand vous êtes dans l’armée, on y fait allusion sous le nom de Mark Ultra. [Rire de Kerry] De même, il y a certaines fusées éclairantes qu'on utilise, comme la Mark 134, mais quand vous l'examinez, c'est indiqué MK 134.

KC : Je vois.

AM : Donc, ça vient juste de moi, parce que je suis militaire, mais j'essaierai de dire MK Ultra pour…

KC: Non, non, non.

AM : J'ai tendance à commencer à parler en utilisant le jargon militaire, parce que je l'ai fait pendant très longtemps.

KC : Je comprends. OK. Et en fait, parlons de votre âge et du temps que vous avez passé dans l’armée.

AM : J'ai 31 ans et, si on en croit les registres, j'ai passé un tout petit peu moins de dix ans dans l’armée. Mais mon engagement s'étale sur beaucoup plus longtemps, avant cette période et après.

KC : OK. D’accord. Et, de nouveau, pour en revenir aux manipulations génétiques, vous avez dit qu'elles se poursuivaient dans la zone. Mais est-ce qu’elles continuent, encore… diriez-vous, sous l'eau ?

AM : Oui.

KC : Dans une base?

AM: Oui.

KC : OK.

AM : C’est le cas. Il y a une base sous-marine là-bas. J’en ai reçu la confirmation.

KC : OK. Vous dites qu’il y a une base sous-marine dans le Golfe d’Aden.

AM : Oui.

KC : OK. Et c’est là où vous pensez que les manipulations génétiques ont lieu.

AM : Absolument.

KC : OK. Et pouvez-vous…

AM : C’est pareil… A peu de choses près, ils font ça depuis des dizaines d'années dans des bases souterraines, partout. Précisément, ils ont effectué des types particuliers de recherche sur l’ADN et des manipulations dans de nombreuses bases sous-marines, comme, par exemple, celle qui se trouve aux Caraïbes, celle où je me trouvais.

KC : Oh, d’accord: celle à propos de laquelle vous avez retrouvé des souvenirs.

AM : Oui.

KC : OK. Oui, tout à fait fascinant. Vous m’avez montré quelques dessins vraiment très, très intéressants.

Quelle est votre source confidentielle ? S'agit-il d'un seul individu ? Est-ce un médium ? L'avez-vous trouvée sur Internet ? Est-ce… vous savez? Je ne sais pas.


AM : C’est un petit peu de toutes ces choses-là et je vais vous dire comment tout ça a commencé.

KC : OK.

AM : J'avais reçu un e-mail d'une de mes sources, dont je ne peux pas révéler le nom à l’heure actuelle, pour sa sécurité, et cet e-mail contenait un lien vers un article parlant de ce portail marin ("seagate") qu'on s'attendait à voir, indiquant qu'il se produisait d'étranges anomalies et qu’il y avait beaucoup de déplacements de navires de guerre.

Et donc, l'enquêteur qui est en moi a décidé d’examiner tout ça. J’ai donc, le mois dernier, consacré littéralement 12 à 18 heures par jour, non seulement à mes autres recherches, mais à vérifier également tout ça, en passant des coups de téléphone à quelques-uns de mes contacts fiables. J'ai commencé à récolter de plus en plus de renseignements en provenance de sources séparées.

Alors, quand j'ai finalement vu où ça se produisait et que je me suis alors rendu compte que les Etats-Unis, avec d'autres pays, ont maintenant tout à coup pris pour cible le Yémen à cause d'Al-Qaïda, qui…

Al-Qaïda n’est rien d'autre qu'un réseau. C'est tout. Al-Qaïda n'est vraiment qu'un réseau. Ce n'est pas… il a été entièrement conçu… mais c'est une autre histoire. Le nom d'"Al-Qaïda" est utilisé pour déclencher la peur et renforcer l'obéissance ou les besoins de tout ce que l'Élite Mondiale désire à moment-là.

Or, le Yémen a été choisi à cause de ce qui arrive maintenant à la porte des étoiles (stargate), dont on dit officiellement qu’elle s'est ouverte le 5 janvier de cette année.

L’autre information
[maintenant]. Donc, j’ai commencé à passer des coups de téléphone, puis j’ai commencé à recevoir davantage d’e-mails…

KC : Bon, attendez une minute. Vous êtes en train de dire que le stargate au-dessus du Golfe d’Aden s’est ouvert le 5 janvier 2010? Ou 2009 ?

AM : Ce dont je suis sûr, c'est qu'il s’est ouvert le 5 janvier de cette année, 2010.

KC : OK. Maintenant je… Parce que j’ai entendu d'autres informations à ce sujet. Il y a des renseignements là-bas indiquant que le stargate avait déjà été identifié avant.

AM : Absolument. Oui.

KC : OK.

AM : Oui. Ça continue … Des choses ont vraiment commencé à apparaître sur Internet et aux nouvelles. Ça a vraiment commencé il y a deux ou trois mois.

KC : OK.

AM : En décembre… Je veux dire, c’est fini maintenant . J'ai un dossier entier que je vous ferai passer, avec des tonnes de renseignements et même des trucs sur YouTube. Et, croyez-le ou… les choses qui sont sur YouTube… il y a beaucoup de bêtises sur YouTube, mais il y a certaines vidéos sur YouTube… si vous cherchez sur YouTube "Stargate Gulf of Aden" (Stargate, golfe d'Aden), vous verrez des choses qui sont des faits indéniables…

KC : OK

AM : …confirmés par d'autres personnes qui ont rassemblé des informations. Cependant, cette porte des étoiles, cette stargate du Golfe d'Aden, est connue depuis pas mal de temps et beaucoup de… certains pays veulent gagner… veulent leur part du gâteau. Et, vous savez, il y a toujours un pays qui veut une part plus grosse que l'autre.

C'est pourquoi, en 2008, j'ai été approché par un capitaine qui travaillait pour les services de renseignements des US Marines (the Marine Corps Intelligence). Tout à coup,,il vient vers moi et dit : "Nous voulons de nouveau vous recruter pour les besoins du service."

Or, à cette époque-là, je n'étais bon à rien. J’avais beaucoup de problèmes. Je croyais encore, à ce moment-là, que j'étais tout simplement dingue. Je ne travaillais pas. Je vivais au jour-le-jour – et c'est exactement comme ça qu’ils vous veulent – donc j'ai été volontaire pour y retourner.

Pourtant, après m’être porté volontaire pour revenir… tout n'est pas clair… mais, en plus de ce capitaine, j'avais rencontré, au Camp Pendleton, plusieurs autres messieurs dont je ne sais pas trop pour qui ils travaillaient, mais, de toute évidence, ils se situaient tout en haut de la chaîne alimentaire dans la hiérarchie gouvernementale, et ensuite, deux généraux.

Un des deux travaille en fait maintenant avec les chefs d'état-major des trois armes (Joint Chiefs of Staff), responsables de toutes les Opérations Spéciales pour l’armée américaine.


KC : Êtes-vous en mesure de nommer cette personne ? Voulez-vous la nommer ou non ?

AM : [longue pause méditative] … Il vaut mieux que je n'en parle pas tout de suite.

KC : OK.

AM : Ce n'est pas que j'aie peur de le mentionner, mais quand vous ferez l'interview plus approfondie de moi, j'ai déjà décidé de révéler certains noms.

KC : OK.

AM : Je veux juste me concentrer vraiment sur le Golfe d’Aden et ce qui s’y passe. Mais j'affirme que je mentionnerai son nom.

KC : D’accord.

AM : Mais pas maintenant. Mais c’est le même général que celui dont je vous ai donné les copies des emails ?

KC : Oui.

AM : Donc, c’est de lui dont je parle.

KC : Uh-huh.

AM : Et il m’a dit qu’en Afrique du Nord - et ça continue - il y avait déjà, en 2008, d'importants mouvements militaires – des mouvements de l’armée américaine en Afrique du Nord. Ils préparaient quelque chose. C'était une des missions auxquelles j'allais participer pour encadrer là-bas certaines opérations.

Il y avait aussi beaucoup d'allées et venues dans la zone du Canal de Suez, qui est situé exactement dans ce secteur du Golfe d'Aden.

J'ai commencé alors à rencontrer le haut personnel militaire des Black Ops de partout dans le monde; beaucoup venaient en particulier d'Australie – du SAS australien [Service Aérien Spécial]. Plusieurs de ces messieurs étaient sans aucun doute australiens, mais de familles originaires du Moyen-Orient et formés à mener des opérations sous faux pavillon au Moyen-Orient.

Peu de temps après, se sont produits des événements sous faux pavillon, le plus important à Mumbai [Bombay], qui a été sans l'ombre d'un doute orchestré par notre pays et le Royaume-Uni. Ce sont des informations de première main que je tiens du général et de quelques autres personnes de son état-major.

Nous avons commencé à mettre en place une nouvelle équipe dont on m'a nommé responsable. Nous avons démarré en exécutant beaucoup d'opérations d'entraînement aux Etats-Unis mêmes avec des forces de police locales. Plus précisément, celle qui était révolutionnaire a été exécutée avec le concours de Twin Palms, situé près de la base de Marines de Twentynine Palms, où le Corps des Marines américain établissait … C’était là où ils ont commencé à établir des postes de contrôle de sécurité, et ils continuent à en installer beaucoup tout le long de la Californie; beaucoup, vous savez, dans le sud de la Californie, au sud d’où nous sommes actuellement.

Pourquoi est-ce que j’explique cela ? Voici pourquoi: les mouvements militaires qui se produisent en ce moment même… Il y a en fait quelques bases militaires secrètes en Afrique du Nord à l’heure actuelle, et au Yémen, et dans d'autres régions où il y a en fait plus de personnels militaires américains que d’habitants du coin dans les villes et les villages de cette zone.

Pourquoi toutes ces vraies-fausses opérations ? OK, j'en arrive au point principal.

Voici le point principal: ces petites opérations sous faux pavillon, les opérations dont je me suis occupé, qui comportaient en fait la direction d’opérations sous faux pavillon, avec déplacement de véhicules de l'ONU ici en Californie dont j'ai été témoin. J'ai vu des convois, j'ai parlé aux gens.

Au point même où je patrouillais à pied dans le centre-ville de Pasadena avec une équipe juste avant le réveillon du Nouvel An, parce que nous avions reçu des infos - dont je me suis aperçu plus tard qu'elles étaient fausses – qui annonçaient aux personnels ordinaires de l'armée et à la police locale qu'un train de munitions se déplaçant de Barstow au Camp de Pendleton… et qu'après vérification à Barstow, ils avaient constaté l'absence dans le train de près de 2300 kg (5000 livres) d'explosif C4. On a immédiatement déclenché l'alerte générale et placé partout des postes de contrôle.

J'ai découvert que l'incident était faux. J'ai commencé à faire un peu ma propre enquête pour trouver la cause de tout ça.

Peu de temps après, on m'a écarté du projet et j'ai dû déménager. Mon ordinateur a été encore une fois désactivé. Mon téléphone portable avait grillé. Mon domicile a été forcé. Quand nous sommes allés, mon colocataire de l'époque et moi, signaler les faits à la police, l'agent de police n'a pas voulu faire de rapport. J'avais des véhicules de surveillance devant chez moi. J'étais … juste … la fièvre montait. J’ai dû en fait entreposer mes affaires chez un ami à moi et lui demander l'hospitalité.


KC : C’était il y a un an, c’est ça ?

AM : C’est arrivé en mars de l’année dernière [2009], oui.

KC: OK.

AM : Maintenant, à quoi est-ce que tout ça prépare ? Tout ça prépare à, d'après mon expérience – et, oui, je suppose que vous pourriez dire d'après certaines capacités psychiques que j'ai; je ne suis pas forcément né avec, mais en utilisant ce que vais évoquer dans l'interview, ils ont tiré ça de moi grâce à des techniques à eux, que le Projet Talent a appris à vraiment perfectionner.

Il va y avoir une importante opération sous faux pavillon cette année. Je ne sais pas exactement quand, mais je sais que ça va arriver et il va y avoir … les gens vont voir beaucoup plus de personnel militaire en provenance d'autres pays; les forces de police américaines... il va y avoir beaucoup plus de barrages routiers, de contrôles routiers.


KC : Donc, vous dites une opération sous faux pavillon ici en Amérique ? Ou bien voulez-vous dire dans le Golfe d'Aden ? Puisque, d'une façon ou d'une autre, les deux sont liées.

AM : Les deux.

KC: OK.

AM : Et voici pourquoi. Ça ne va pas concerner seulement les Etats-Unis. Ça va se produire dans certains pays où il faut que cela se produise. Ça va être un appel à une nouvelle guerre. Ils en parlent - même Obama a parlé de cette nouvelle guerre contre Al-Qaïda au Yémen.

Pourquoi font-ils cela ? Pour la même raison qu'ils l'ont fait en Afghanistan. L'Afghanistan n'était pas une guerre contre le terrorisme, c'était une guerre pour gagner plus de contrôle en Afghanistan, parce que l'Afghanistan possède certaines entrées vers de profondes installations souterraines.


KC : Vraiment?

AM : C’est pourquoi la Russie a été à leurs basques pendant 10 ans.

KC : OK; donc, vous dites qu'il ne s'agit pas du pavot, du commerce de l'opium que fait le peuple d’Afghanistan… ce qui est, je crois, ce que la plupart des gens pensent.

AM : Absolument pas ! Non, ce n'est pas l'opium. Cependant, ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que la CIA a encore – depuis le Vietnam, et probablement même avant – a toujours mené des opérations secrètes (Blacks Ops) de trafic de drogue, et c'était la raison d'être d'Air America au Vietnam quand ils dirigeaient des opérations au Cambodge et au Laos.

KC : D’accord.

AM : Donc, oui, il faut qu'ils fassent des bénéfices. La guerre n’est pas juste une intention; la guerre c’est du profit. C'est pour ça que nous avons les banquiers qui font partie du groupe Bilderberger et du Bohemian Grove et d'autres sociétés - le Club de Rome, etc.

Cette opération sous faux pavillon va déclencher une nouvelle guerre contre le terrorisme au Yémen. Ça va arriver. Nous en sommes au bord. Il y a un important mouvement militaire. Notre gouvernement est en train d'installer des camps d'entraînement militaires en ce moment même au Yémen pour entraîner les militaires yéménites à lutter contre le mouvement terroriste là-bas.

On a même raconté aux infos, et vous pouvez trouver ça en ligne, qu'ils prétendent qu'Al-Qaïda a maintenant construit une base au Yémen plus grande que celles qu'on peut trouver en Afghanistan ou au Pakistan ! Ça ne tient pas debout.


KC : OK. Donc, en ce qui concerne le Yémen et le Golfe d'Aden, comment est-ce qu'ils coopèrent ? En d'autres termes, les pays frontaliers du Golfe d'Aden sont... est-ce que c'est pourquoi cet endroit est visé, précisément parce que la porte des étoiles est au-dessus de l'eau ?

AM : Oh oui, absolument. Le Yémen est le point de l'impact maximum.

KC : Bien. Si vous êtes au courant de ça ou si vous avez une théorie là-dessus, parlons de ce qui se passe avec cette stargate. En avez-vous une idée ?

AM : Tout ce que j'ai à vous offrir pour l'instant, c'est une théorie, mais j'encourage tous ceux qui vont voir ceci [cette vidéo] à faire leurs propres recherches. Pour tout que je vous dis, faites vos propres recherches, parce que si vous ne mettez pas quelque chose en doute, si vous ne faites pas de recherches dessus - vous n'apprenez rien et vous ne vous éveillez pas.

Grâce à l'expérience acquise avec un projet auquel j'ai participé, et dont – de nouveau - nous discuterons dans ma grande interview, j'ai deux théories. OK ? La première, c'est qu'il y a des êtres extraterrestres sans doute en train d’ouvrir cette porte des étoiles, ou qui, en ce moment, se préparent à faire quelque chose avec, et ce dans un but bien défini.

Or, est-ce que ces extraterrestres sont amicaux ? Ou bien sont-ils hostiles ? Voilà deux possibilités. Je ne sais pas encore ce qu'il en est, mais je cherche à le découvrir par l'intermédiaire de quelques contacts très fiables.

S'ils sont effectivement amicaux, alors ils l'ont ouverte parce que nous arrivons à une période de notre monde… Vous savez, 2012 n'est pas la fin, mais je crois assurément que de grandes choses vont se produire et nous avons réellement des extraterrestres bienveillants qui veulent nous voir vraiment devenir le monde que nous sommes censés être. Ils ne vont pas arriver pour nous sauver, mais ils agissent sans aucun doute pour nous aider à avancer.

Est-ce que ce sont eux les extraterrestres qui ont décidé d'ouvrir la stargate ? Et si c’est le cas, est-ce que l'Élite militaire et Mondiale va faire le maximum pour empêcher que cela arrive afin de pouvoir poursuivre leur programme, l'ordre du jour qu'on leur a demandé d'accomplir au cours d’une période déterminée sous peine de l'intervention de "Certains Êtres" ? C'est irréfutable.


KC : C'est le programme négatif qu'ils essaient de réaliser. En d'autres termes, que certains êtres négatifs, des êtres à tendance négative, autrement dit, au service de leurs propres intérêts, vont intervenir si l'Élite Mondiale est incapable de s’occuper de ça elle-même ? Est-ce que c'est bien ce que vous dites ?

AM : Absolument.

KC : OK. Très intéressant.

AM : Mais quant à l'autre aspect des choses, est-ce que la porte des étoiles a... Les extraterrestres hostiles mènent-ils le jeu en ce qui concerne la stargate et l’armée joue-t-elle là vraiment le rôle de domestiques ? Puisque c’est en fait ce qu’est l'Élite Mondiale. Ils ne sont pas au pouvoir, messieurs-dames ! Ils sont au service de quelqu'un d'autre, de quelque chose d'autre, quelle que soit la manière dont vous voulez le cataloguer.

KC : Par rapport à ce que vous dites sur le Golfe d'Aden, diriez-vous que cette porte des étoiles, ou stargate, pourrait laisser entrer, peut-être... En d'autres mots, elle pourrait faire entrer, ou faire sortir; elle pourrait fonctionner dans les deux sens.

AM : Dans les deux sens.

KC : OK. Mais la montée en puissance des forces militaires là-bas aura non seulement pour but de posséder le contrôle de cette stargate d'une part, mais d'autre part de s'assurer, si l'objectif est négatif, que des extraterrestres négatifs puissent arriver par là.

AM : Absolument.

KC : OK.

AM : Mais, vous savez, en ce qui concerne les bases sous-marines, dans chacune des bases sous-marines, il y a au moins quelques extraterrestres présents. Mais, je vous le dis, aucun d'entre eux n'est amical.

KC : [rires] D’accord. S'ils travaillent avec l’armée, je crois que ça semble complètement évident, malheureusement.

AM : Ils tirent les ficelles, en réalité. Mais, voyez-vous, ils sont malins. Ils sont capables d’évaluer et de faire des choses de telle sorte que les Pouvoirs en Place croient qu'ils ont le contrôle, mais ils ne l’ont pas.

Avec cette base sous-marine particulière au large de la côte, dans le Golfe d'Aden, je ne peux pas dire vraiment qui tire réellement les ficelles. Tout ce que je peux faire, c'est donner ma théorie basée sur mon expérience des bases, absolue et de première main, qui est liée à ma grande implication dans les Projets Secrets (Black Projects), mon expérience du Projet Talent, en ayant connaissance et, à vrai dire, en aidant à la réalisation de quelques projets liés au Projet Stargate et à un autre projet dont je vais parler – je vais le faire tout de suite et donner maintenant son nom : le Project Seagate (le Projet Portail Marin).


KC : OK. Vous avez l’impression que c’est ce qui se passe dans le Golfe d’Aden ?.. vous dites Adon ? Vous savez comment ça se prononce, en fait ?

AM : Je crois que c’est Aden [comme dans "Ah-den"], mais je pourrais mal le dire. Si c’est le cas, excusez-moi, s’il vous plaît.

KC : Absolument. Mais êtes-vous en train de dire que ce qui se passe là-bas fait peut-être partie d’une opération que vous connaissez en tant que Project Seagate ?

AM : Non, je crois… Bon, je ne vais pas spéculer, parce que je n’aime pas le faire. C’est possible. Mais dans chacune des informations que j'ai reçues, on le désigne comme une stargate, une porte des étoiles.

Cependant, il faut être très prudent, parce qu’à ma connaissance, et d’après les souvenirs qui commencent à me revenir, pour autant que je sache, il n'y a qu'un seul emplacement pour le Projet Seagate dans le monde entier. Pourrais-je me tromper ? Y aurait-il même des informations dont je n'étais même pas au courant ? C'est possible, mais j'en doute.


KC : Et il est question d'une base sous-marine localisée dans une zone de Porto Rico ?

AM : Oui. C’est dans la région de Porto Rico.

KC : Et les souvenirs que vous avez retrouvés concernent celle-là ?

AM : Oui.

KC : D’accord. Êtes-vous déjà allé dans le Golfe d’Aden ?

AM : Pas que je me souvienne.

KC: OK.

AM : Si j'y suis allé, je ne me le rappelle pas; mais avec toutes ces informations, tout ce que j’ai partagé avec vous au cours des nombreuses fois où nous avons parlé ensemble, je dois probablement avoir, si vraiment je m’assois pour y réfléchir, j’ai probablement récupéré peut-être 40 % de mes souvenirs.

Pourquoi cela m’arrive-t-il à un si jeune âge ? Je ne sais pas, parce que, comme vous le savez d’après votre expérience avec d'autres, d'habitude, les gens sont beaucoup plus vieux
[d'anciens Super Soldats commencent généralement à retrouver leurs souvenirs vers la cinquantaine ou la soixantaine, pas avant]. Mais d’autres contacts m'ont dit... je trouve ça un peu difficile à avaler, mais on m'a dit qu'il y a une raison très particulière au fait que j'ai recouvré précisément ces souvenirs. Et ce n'est pas pour une mauvaise raison, mais au contraire dans un but positif.

Malheureusement, il arrive encore que je sois activé et qu'on m'emmène ailleurs faire quelque chose, comme récemment, pas plus tard qu’il y a quelques mois, où il y a un trou de deux jours dans ma mémoire.


KC: OK. Donc, nous avons une stargate dans le Golfe d’Aden, nous avons des opérations sous faux pavillon, nous en avons juste une dans laquelle, quelle que soit la façon dont ils appellent ça, le "Terroriste en caleçon"...

AM: Oui.

KC : ...dans laquelle il a été en gros laissé dans un avion sans passeport. Or, est-ce que ça fait partie de cette opération ? Puisque ça ressemble à un premier acte, dans un certain sens.

AM : C'est le cas, parce qu'il y a des renseignements récents disant que non seulement lui, mais aussi le tireur de Fort Hood... Maintenant, tout à coup, l'information sort qu’ils avaient tous les deux des liens avec les terroristes, avec Al-Qaïda au Yémen.

KC: OK.

AM : Et c'est sorti la semaine passée, si je me souviens bien. Comme c’est pratique !

KC : Donc, nous avons une opération importante au Yémen en ce moment. Existe-t-il à ça une quelconque circonstance atténuante ou un quelconque engagement, parce que vous avez dit qu'il y a beaucoup de navires dans cette zone ? Nous avons de l'eau qui tourbillonne, en quelque sorte, sous l'effet d'une "anomalie électromagnétique".

AM : Oui.

KC : Est-ce que vous avez eu vent de ce qui se passe entre les différents Pouvoirs en Place, concernant les navires ? Etes-vous en contact, par exemple, avec un quelconque membre d'équipage ou militaire à propos de tout ça ?

AM : Oui. Avec plusieurs d'entre eux.

KC : D’accord. Voulez-vous parler de...?

AM : Même la Garde Côtière - la Coast Guard... Pas seulement l’US Navy. Il y a des navires de l'US Coast Guard, les "Cutters" comme on les appelle dans la Coast Guard, qui sont là-bas.

Les gens avec qui j'ai travaillé, pour qui je n'étais que l'officier marinier McCollum de la Garde Côtière, et auxquels je parle, ces gens-là ne sont pas complètement au courant, mais ils m'ont contacté et m'ont dit : "Aaron, il se passe en ce moment quelque chose de bizarre et je n'arrive pas vraiment à trouver ce que c'est," et ils n'ont jamais rien vu rien de tel.

J'ai d'autres amis qui font partie des Renseignements de la Garde Côtière et qui m'ont contacté parce qu'ils sont au courant du genre de campagne que je fais, ils savent que j’essaie de me racheter.

Donc, il se passe beaucoup de choses là-bas, pour sûr. Les contacts auxquels j'ai parlé ont dit que, même à eux, quand ils posent des questions sur le sujet, on dit que c'est uniquement pour lutter contre la piraterie et contribuer à escorter les vaisseaux dans le Canal de Suez, parce qu'apparemment le Canal de Suez est extrêmement encombré par les navires de transport.

Je n'ai jamais, jamais entendu dire qu'il y ait un problème avec les navires escortés franchissant le Canal de Suez – jamais entendu parler de ça.


KC : Alors, s’ils passent par le Canal de Suez, où sont-ils dirigés ? Il doit y avoir plus d’une destination pour ces navires, non ? En théorie ?

AM : Oui, absolument.

KC : OK. par exemple ?..

AM : Eh bien, je veux dire, le Canal de Suez est un canal maritime majeur.

KC : Donc, ils pourraient juste transiter vers d’autres zones, n’est-ce pas ?

AM: Oh, oui.

KC : Ils ne sont pas tous dirigés vers le Yémen.

AM : Non, non, pas du tout. Parce que s’ils faisaient cela, ça éveillerait trop les soupçons. Alors, ce qu’ils font, c’est qu’ils vont en effet laisser tout se dérouler normalement.

KC : Uh-huh.

AM : Les navires porte-conteneurs, les pétroliers, seront encore autorisés à le traverser. Simplement, la raison pour laquelle ils peuvent le faire sans problème, c'est que la porte des étoiles dans le Golfe d’Aden est en quelque sorte située hors des sentiers battus. Elle n’est en fait pas directement dans le chenal.

KC : D’accord, mais vous avez dit que vous avez des informations, je ne sais pas si c'est dans le domaine public, selon lesquelles il y a des navires d'autres pays. Je crois que vous avez mentionné le Japon, la Chine et la Russie.

AM : C'est dans le domaine public. Il y a des navires de l'Union Européenne, des navires de l'OTAN, du Japon, de Russie, d'Allemagne, du Royaume-Uni, des États-Unis, d'Australie, etc., etc. et la liste continue…

Oui, c'est dans le domaine public. Ils en parlent en ce moment-même. Ça fera partie de... J'ai des renseignements précis là-dessus, que je vais vous donner: vous pourrez les feuilleter à votre guise. C'est sans équivoque. Ça se passe là-bas.

Prenez votre ordinateur: tapez dans Google … Gulf of Aden (Golfe d'Aden); tapez … Gulf of Aden Stargate (Porte des étoiles du Golfe d'Aden); tapez … War on Yemen (Guerre contre le Yémen). Tapez dans Google n'importe laquelle de ces choses-là, et vous obtiendrez des pages et des pages, non seulement d’articles, mais de vidéos sur YouTube et d'autres éléments d’information.

Il faut que les gens regardent ça parce que, dès que vous commencez à creuser ces choses-là, c'est stupéfiant – pas pour moi – mais ce sera stupéfiant pour les gens qui verront un article, directement lié à la catégorie "guerre sous faux pavillon".

Nous allons amener de nombreuses troupes au Yémen. Le Yémen est le prochain champ de bataille et ça va arriver cette année. D'après mon expérience, mon intuition et tout ce que j’ai pu recueillir comme renseignements, ça va arriver cette année.

Si cela n'arrive pas cette année et si je me trompe... tant mieux ! J'espère que mon intuition est fausse, mais malheureusement, ce que je ressens dans mes tripes est vrai 99 % des fois et, quelquefois, je deviens de fait furieux contre moi-même quand j'ai raison à propos de certaines choses, parce que je ne veux pas voir ces choses se produire.

Donc, si l'année 2010 se poursuit sans que nous devenions un état policier ou sans nouvelle opération sous faux pavillon dans le pays, si cela... ce que je crois être bientôt une guerre terrible se déclencher au Yémen – si cela ne se produit pas, alors tant mieux. Mais tout ce que j'ai rassemblé, tous mes renseignements, mes contacts, tous racontent autre chose.


KC : Permettez-moi de vous demander ceci: je sais que vous avez quelques capacités intéressantes associées à l'eau. Pas vrai ? Et je me souviens que les dauphins ont été utilisés par l’armée pour accomplir en fait des exploits et exécuter d'authentiques opérations, principalement...

AM : Oh oui.

KC : ...à proximité de l'Arabie Saoudite et dans cette région. Alors, je crois qu'avec ce qui se passe dans le Golfe d'Aden, au fond, il doit y avoir quelque chose impliquant des dauphins et peut-être d'autres animaux marins, comme les baleines. Mais je vous le demande par simple curiosité, y a-t-il eu des informations concernant des dauphins dans cette région ou concernant n'importe quoi d'autre ?

AM : La seule information dont je suis sûr, et qui est dans le domaine public, c'est que les dauphins sont utilisés dans toutes les eaux qui entourent le Moyen-Orient pour les missions de reconnaissance. Ils ont en fait des dauphins qui sont entraînés, qui ont d'authentiques équipements de surveillance fixés sur eux pour rechercher des mines sous-marines, pour rechercher des bombes sous les jetées, ou même sous les navires, sous les plateformes de forage et même pour récupérer des informations.

Ils ont des dauphins équipés de matériels de recherche d'informations ou d'enregistrement des sons, capable en fait d'enregistrer le son sur la terre qui voyage à travers l'eau, parce que le son se propage beaucoup plus loin et peut conserver beaucoup plus longtemps sa fréquence d'origine dans l'eau qu'à l'air libre.

Est-ce que j'ai des renseignements comme quoi les dauphins sont spécifiquement utilisés dans le Golfe d'Aden pour de quelconques tentatives associées à la porte des étoiles ? Non, aucun. Mais, suite à mon travail direct avec des dauphins dans le cadre du Projet Seagate - je n'en serais pas surpris.

Puisqu'on a découvert que les dauphins, à cause de leurs fréquences, à cause d'autres capacités que possèdent les dauphins et dont les gens ne sont pas conscients... Ils ont découvert il y a quelque temps, quelle que soit la date – je sais depuis au moins 20 ans, ou peut-être même 30 – que les dauphins ont directement, du fait de leurs fréquences, du fait de ce qu'ils peuvent faire, sont presque utilisés comme un moyen de voyager via la Porte des Mers (Seagate).


KC : Que voulez-vous dire par là ? Voyager… parlez-vous de voyage dans le temps ?

AM : Je parle non seulement de voyage dans le temps, mais aussi de voyage vers d'autres endroits de l'univers.

KC : Comment les dauphins sont-ils utilisés à cet égard ?

AM : On a découvert... Eh bien, avec le Seagate, tout est fait... on utilise en fait les fréquences pour vous mettre dans un état différent au niveau moléculaire,. Comme ça, votre corps est capable de voyager sur de grandes distances.

KC : Je sais ce que vous voulez dire. Vous voulez dire, en d'autres termes, que si les humains sont mis en contact avec les dauphins et font ce qu’on appelle l'ajustement des biorythmes...

AM : Oui.

KC : ...ils s'alignent sur la fréquence d'un dauphin et cela amplifie la conscience humaine à un tel point que si... alors vous... J'extrapole, ici, parce que j'ai nagé avec les dauphins et je sais que cela m'est arrivé; je suppose que c’est un peu ce que vous voulez dire.

AM : Vous êtes absolument... vous êtes sur la bonne voie. Oui. Une des choses qu’ils ont faites et à laquelle j'ai participé, s'appelle l'"écho-localisation psychique"... [soupirs]... Quel est le mot que je cherche ? Cela arrive toujours quand je commence à en parler, je suis désolé. Parfois mon esprit se vide.

Ce qu'ils ont découvert, c'est que ça ne fonctionne pas avec n’importe quel humain. Il faut des personnes qui ont reçu un certain type d'entraînement, principalement des gens qui ont des aptitudes psychiques.

Ils ont découvert qu'ils pouvaient mettre une personne en compagnie de ces dauphins et, qu'en fait, cela provoquait de profondes vibrations moléculaires et psychiques qui se produisent quand le dauphin est quasi utilisé... quand il est vraiment utilisé comme médium... et cette personne devient un conducteur. Ils coexistent de cette manière, si bien que les sensations psychiques d'une personne s'en trouvent réellement amplifiées.


KC : D’accord. Et qu'est-ce qui arriverait donc alors ? Je suppose que nous sommes un peu en train de dériver dans le domaine de la spéculation, bien qu'il me soit venu à l’esprit que cela fait peut-être partie de vos souvenirs enfouis.

AM : C'est la chose importante, le sujet sur lequel j’avais, personnellement, travaillé le plus intensément.

Toute cette histoire de Golfe d'Aden m'est en quelque sorte tombée entre les mains parce que je connais des gens. Et ensuite, en me rapportant aux opérations sous faux pavillon que j'ai contribué à orchestrer de juillet 2008 jusqu'au début de mars 2009; mais aussi en rencontrant des individus des Opérations Secrètes (Black Ops) que l’on avait, en un sens, vraiment fait chanter pour qu'ils participent dans ce pays à des opérations sous fausse bannière – spécifiquement, les personnels militaires d'autres pays qui étaient originaires du Moyen-Orient. Ils ne se sont pas souciés de savoir si leur famille venait à l'origine d'Irak, du Pakistan ou d'Inde. Cela n'avait pas d'importance, aussi longtemps qu'ils avaient la formation.


KC : Et ils avaient le physique de l'emploi, c'était important.

AM : Et ils avaient le physique de l'emploi, oui.






à suivre PAGE 2


Dernière édition par invitée le Sam 7 Jan 2012 - 14:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Sam 21 Aoû 2010 - 18:53

PAGE 2



KC : Bien. Donc, vous avez été impliqué dans ces prétendues opérations secrètes sous fausse bannière. Pouvez-vous décrire l'opération sous faux pavillon dont vous faisiez partie ?

AM : Oui, je peux. Bon, un exemple d'opération sous fausse bannière, c'est le jour où les quelques 2300 kg (5 000 livres) de C-4 ont mystérieusement disparu d'un train de munitions qui se rendait à Camp Pendleton. Après cela, la Police de Twin Palms a commencé à travailler avec le Corps des Marines, et un certain nombre de véhicules militaires, spécialement des Humvees, ont été retirés de leur parc de véhicules, mais pas signalés sur les registres comme sortis. Mais quand on demandait ce qu'il en était à certains individus – et même à moi – la réponse, c'était : "Ne nous posez pas de questions". Savez-vous ?

Twin Palms effectuait des contrôles d'alcoolémie au hasard. Maintenant, au cas où les gens ne le sauraient pas, les militaires ne sont pas autorisés à établir des postes de contrôle de sécurité à l'intérieur du pays, ni des postes de contrôle de l'alcoolémie au volant, ni rien de ce que fait la police. C'est le rôle de la police.

Quand ça commence à se produire, c’est qu'il s'agit d'une frappe préventive pour mettre en place un état policier dans tout le pays. Sans le moindre doute.

Et puis, il y avait une présence militaire encore plus forte, curieusement, à Pasadena. Cela ne me surprend pas, parce que Pasadena est le tiercé gagnant au niveau de certaines opérations militaires très secrètes, avec le Jet Propulsion Laboratory (JPL)(Laboratoire de Propulsion par réaction) et la Parsons Corporation.

J'encourage les gens qui vont voir ceci à jeter un œil à l'histoire de la Parsons Corporation de Pasadena et vous serez dégoûtés par ce à quoi ils ont participé, surtout récemment avec la mise en place de certains genres "d'hôpitaux" en Irak.

Alors, évidemment, je peux réellement entrer dans les détails comme l'a fait Jordan Maxwell - et j'en ai parlé - en ce qui concerne l'OTO [Ordo Templi Orientis]. Je veux dire, le quartier général de l'OTO en Amérique du Nord est à Pasadena, savez-vous ?


KC : Bien sûr, d’accord.

AM : Donc, là où je vis à Pasadena, je suis entouré de quelques choses épouvantables.

KC : Donc, nous parlons d'un haut lieu pour les Illuminati, mais aussi d'une présence militaire.

AM : Oui. En fait, particulièrement le... Je veux dire que c'était le 28 décembre, si je suis tout à fait exact... Le 28 décembre 2008, il y a eu tout un branle-bas de combat dans le centre-ville de Pasadena. Des centaines de gens en ont été témoins. Ça n’est jamais passé aux infos.

C'était un convoi d'environ 24 véhicules. Nous parlons ici de Humvees, de véhicules blindés de transport de personnels, de camions à produits chimiques, de camions-citernes, de "deuce-and-a-half" (2-1/2), qui sont ces grands, ces énormes camions que vous voyez d'habitude surmontés de bâches [des M35 de 2,5 t de charge utile]. Ils étaient tous blancs. Ils étaient ce dont j’avais fait partie. C'étaient tout à fait des véhicules de l'ONU.


KC : Oui, j'allais dire que cela ressemble à l'ONU.

AM : Mais il n’y avait pas marqué ONU dessus. Ils n’avaient même pas de plaques d’immatriculation.

KC : Je vois.

AM : Ils ont traversé Pasadena et ils se sont dirigés vers un endroit différent. Ce jour-là, j'étais dans Pasadena avec une équipe en civil, pas seulement avec la police locale, mais aussi avec des Marines, armés, arpentant les rues en communication avec tous les autres pendant que cela se produisait. Ce n'était pas nécessairement...

Voyez-vous, une opération sous faux pavillon, le plus souvent, c'est une attaque terroriste, comme le 11 Septembre.


KC : Donc, ce qui se déroulait avec le convoi blanc, c'était surtout des préparatifs ? C’est ça l'idée ?

AM : C'était une opération d’entraînement sous fausse bannière...

KC : Je vois.

AM : ... en préparation d’une véritable opération sous fausse bannière. Vous savez, vous avez des grandes manœuvres; les militaires font des grandes manœuvres. Que sont les grandes manœuvres ? C'est de l'entraînement pour la guerre réelle. Bon, c'est un genre de grandes manœuvres, mais c'est une opération d’entraînement sous fausse bannière, un exercice.

KC : Quand nous disons fausse bannière, ce dont nous parlons, c'est de quelque chose où un événement terroriste va arriver et où, en fait, le terroriste travaille vraiment pour une opération. C'est une op et c’est conduit essentiellement par le personnel du pays – en d'autres termes, les États-Unis, le gouvernement, les agences ou le Gouvernement Secret (Black Government), vous savez, les Projets Noirs Secrets.

AM : Absolument. Oui, c'est ça que les gens doivent comprendre avant tout. Quand c'est une opération sous faux pavillon qui se produit à l'intérieur du pays, les gens responsables des Opérations Noires qui arrivent en liaison avec ce pays, ce sont ceux qui les ont orchestrées. Les attentats à la bombe qui sont arrivés dans les métros en Angleterre – C’était une opération sous fausse bannière d'origine anglaise. Les attentats à la bombe qui sont arrivés en Espagne...

KC : D’accord. Qu’en est-il ?

AM : Fausse bannière, absolument, parce qu'ils tous liés à quoi ? Aux Talibans et à Al-Qaïda. Que sont en réalité les Talibans et Al-Qaïda ? C'est un réseau destiné à permettre aux opérations sous faux pavillon de se produire.

Vous aviez mentionné des gens qui sont utilisés, qui sont conscients de cela. Les gens doivent comprendre que, le plus souvent, les gens qui sont utilisés sont sous contrôle mental. Ils ont été pris, leur esprit est mis sous contrôle, et ils font ça parce qu'ils sont dans un état mental différent.

Celui qui s'est produit le Jour de Noël, il dit qu'il avait... Tout à coup, on a rapporté qu'il était presque en transe quand ça s'est produit et, qu'après, il ne se souvenait plus de rien.


KC : Qui ça ? De qui parlez-vous ?

AM : Le monsieur, je ne me souviens pas de son nom, la vraie personne; le "Terroriste en caleçon", c'est comme ça que nous l'appelons.

KC : OK. Oui.

AM : Selon certains rapports, il était en transe. Il y a même une personne qui se manifeste maintenant, un mari et sa femme, qui étaient dans l'avion.

KC : Bien sûr.

AM : Ils étaient aux infos et disaient qu'ils avaient contacté le FBI parce que cet homme grand, bien habillé, d’apparence aisée, vous savez, d'origine indienne ou pak..., avait pris ce gosse et, en fait, ils l'avaient entendu dire : "Il n'a pas de passeport, mais il est de"... Je crois que c'était du Nigeria... et il a juste dit : "Nous faisons ça tout le temps là-bas." Ils l'ont en fait cité: "Nous faisons ça tout le temps là-bas." Et ils l'ont laissé passer. Dingue !!

Vous savez, les gens doivent être conscients que cela arrive et doivent se demander pourquoi.


KC : Alors, vous, en personne, vous dites qu’il y a plus d'un an, vous avez vu des convois, etc., passer ici en Californie, comme s'il s'agissait d'un déploiement de force militaire, même ici. Est-ce correct ?

AM : Oui, absolument. Il y a eu un énorme déploiement de forces militaires en Californie du sud.

KC : Savez-vous pourquoi ?

AM : Il y a beaucoup de bases militaires, en Californie. La Californie est vraiment une région-clé pour les mouvements militaires.

J’ai personnellement été dans deux bases souterraines en Californie: une située dans la région de San Diego et une autre dans la Baie de San Francisco, qui est connue comme Base pour les Munitions et Armes Navales et dont le personnel est réduit au strict minimum. Il est probable que beaucoup de gens ignorent son existence. Elle est située dans la zone de la Baie de San Francisco et tout ce que vous pouvez en voir depuis l'océan, c’est trois très grandes jetées en forme de U où se déroulent les entraînements. Il y en a beaucoup plus derrière cette base que ce que les gens voient. Je veux dire par là qu'ils ont d'IMMENSES installations en-dessous. C'est énorme.


KC : Y avez-vous été, ou est-ce qu'on vous l'a raconté ?

AM : Non, j'y suis allé. J'y étais. J'y étais en 2000, 2001 et ensuite durant la première partie de 2002, avant que j’aille participer au projet dans les Caraïbes.

KC : OK. Donc... Bon, je vais juste m’assurer que nous avons obtenu les informations que vous vouliez nous donner concernant précisément le Golfe d'Aden.

AM : OK. Donc, juste pour expliquer pourquoi je sors de l'ombre en ce moment même. Nous avons parlé ensemble; il fallait que cela sorte maintenant parce que le temps est ici l'élément essentiel. D'autres opérations sous faux pavillon vont se produire, non seulement aux États-Unis, mais dans d'autres pays qui sont directement impliqués dans cette histoire de Golfe d'Aden et de Yémen.

Je ne serai pas surpris si nous assistons à une recrudescence d’attentats à la bombe ou d’attaques terroristes dans certains endroits, comme au Yémen même. Ça se produira au Yémen, parce qu'ils ont besoin de ça pour que les masses soutiennent leur action, afin d'éviter toute contestation.

Il va y avoir davantage d’opérations sous fausse-bannière, ici, aux Etats-Unis. Ça pourrait se limiter à davantage de postes de contrôle militaires. Ou bien ces opérations pourraient aller jusqu'à une tentative d'attentat. Quelque chose va se produire.

La raison de tout ceci, c'est de procurer un prétexte, comme ce qui est arrivé avec le 11 Septembre. Ils ont besoin de cette justification pour que les gens ne posent pas de questions, pour que vous continuiez à être des moutons, pour qu'ils puissent finalement partir en guerre – la "nouvelle guerre contre le terrorisme". Le Yémen est le point d'impact tout désigné pour ça.

Quelle est la raison de tout ceci ? La cause, c'est la porte des étoiles située juste au large de la côte du Yémen, dans le Golfe d'Aden.

Pourquoi font-ils ça ? J'ai donné mes deux théories : théorie n°1, nous avons des extraterrestres amicaux qui l'ont ouverte pour une raison quelconque. Quelle est cette raison ? Je ne la connais pas.

Mais ça ne sera pas la dernière; je continue à travailler... Vous savez, je ne m'arrêterai pas là. Je vais continuer à creuser la question en profondeur. Je vais poursuivre mon travail là-dessus et, dès que j'aurai de nouvelles informations, je vous les communiquerai. Tout ce que j'aurai, Kerry.

Est-ce que ce sont des extraterrestres amicaux qui l'ont ouverte pour une raison quelconque ? Cela se pourrait. Et il se pourrait que, maintenant, nous ayons, réellement, les pays militairement les plus puissants, en provenance du monde entier, qui ont amené des navires de guerre – pas des cargos, mais des navires de guerre – en masse, qui se trouvent littéralement dans ce cercle géant, et qui ont créé ce périmètre.

Pourquoi y a-t-il des recherches scientifiques là-bas ?

Un certain docteur qui a tenté de se suicider – ah oui ! – qui travaillait directement pour ce laboratoire de recherche, a dit : "Le monde a besoin de savoir !" Et tout à coup, inexplicablement, elle est devenue folle et elle a essayé de se tuer... Elle travaillait pour une compagnie qui recherche – on le sait maintenant - la manière de combiner l'ADN extra-terrestre et l'ADN humain.


KC : OK. Alors... maintenant, je dois vous dire que la nuit dernière, nous avons été en contact avec un lanceur d’alerte, et c'est juste un de ces synchronismes qui continuent avec Project Camelot. Aujourd'hui, nous avons cette interview avec vous qui a été planifiée bien avant, et la nuit dernière, involontairement, nous sommes entrés en contact avec un lanceur d’alerte qui a travaillé pour l’armée – en fait, le Commandement Spatial (Space Commmand) – et nous avons parlé du Golfe d'Aden.

Je n'ai pas obtenu toutes les informations, bien que nous ayons parlé pendant peut-être six heures, et nous publierons très bientôt cette interview. Pratiquement, il parlait d'êtres synthétiques, de robots synthétiques.

Project Camelot était en contact la nuit dernière avec une source secrète qui parlait d'êtres synthétiques et, en gros, je crois, d’une certaine forme de robot biologique, je suppose, qu'on est en train de créer. Et certains qui pourraient aussi venir ici, en d'autres termes.

Donc, je me demande si le Golfe d'Aden est particulièrement lié ou non à une possible invasion par ces êtres synthétiques. Auriez-vous quelque chose, un tuyau quelconque dont vous auriez entendu parler à ce sujet ?


AM : J'ai eu des conversations là-dessus avec d'autres personnes avec lesquelles je suis en contact direct et qui ont participé à de multiples projets sous MK-Ultra. C'est quelque chose dont nous avons discuté.

Mais nous n'avions pas trop envie de rendre ça public, là, maintenant, parce que, vous savez, ce que je vous ai déjà dit et ce que les gens vont dire, tout ça va causer de la peur. Mais la peur peut rendre plus fort si on l'utilise... si on la retourne, pour vraiment découvrir ce qui se passe.


KC : OK.

AM : C'est quelque chose dont nous avons parlé et qui est effectivement utilisé pour faire venir des êtres synthétiques fabriqués ailleurs que sur Terre.

KC : OK.

AM : Je fais simplement preuve de curiosité ici: est-ce que je peux vous poser une question ?

KC : Bien sûr.

AM : Je vais me retourner et vous poser une question.

KC : [rires]

AM : Votre contact de la nuit dernière, quand il parlait de ces êtres synthétiques qui sont créés sur la planète, je serais curieux de savoir s'il faisait allusion en réalité au Programme Oméga ?

KC : OK. Il n'a pas nommé ce programme. Il faisait simplement allusion aux deux aspects.

AM : D’accord.

KC : En d'autres termes, le premier, qui est que les militaires - en Chine aussi bien qu'aux Etats-Unis - ont créé ces êtres et qu'il y a aussi... et c'était vraiment intéressant et évidemment nous allons publier l'interview bientôt.

Mais il parlait de ces êtres qui ont été créés, en association, sur "Atlantis", et qui ont ensuite quitté la terre pour être emmenés sur une autre planète pour leur permettre de "se développer." En gros, ils se sont développés. Cependant, ils sont synthétiques; à tous points de vue, ils n'ont pas d'âme; et, maintenant, pour une raison quelconque, ils sont de retour sur notre planète et ils sont, disons, "pas heureux".

C'est ce que dit notre témoin; donc, cela concorde de façon très intéressante. Or, cette personne n'était pas capable de dire s'ils étaient déjà arrivés. Je crois qu'elle indiquait qu’ils ne l’étaient pas. Mais je devrais revenir à la transcription pour vérifier.


AM : Au vu des renseignements que j'ai pu recueillir, mon intuition me dit qu'ils arrivent actuellement à cause de l'énorme anomalie électromagnétique qui s'est produite particulièrement le 5 janvier de cette année, 2010.

KC : OK. Parlez-vous de la spirale bleue sur la Norvège ?

AM : On a spéculé sur cette spirale bleue... et d'autres spirales se sont manifestées au-dessus de la Norvège. Ceci pourrait-il être relié à cela ? Cela se pourrait. Je n'ai pas assez de renseignements pour dire oui ou non. Je ne serais pas surpris, cependant, si, d'une certaine façon, il y avait une relation directe. Je ne serais pas surpris, mais je ne veux pas me montrer trop affirmatif.

KC : OK.

AM : Je vais permettre aux gens de faire leurs propres recherches et je vais continuer les miennes.

C’est intéressant, ce que vous avez mentionné à propos des êtres sans âme, parce que le projet dont je faisais essentiellement partie, le projet auquel j'étais intégré, en réalité depuis mon enfance, ce à quoi on me préparait – et de nouveau, nous approfondirons lors de la prochaine interview– le Projet Seagate.

Le Projet Seagate était un projet important en liaison avec une énorme base souterraine et ils travaillaient sur beaucoup de différents sous-projets. Le Projet Seagate ressemble presque à une démultiplication de MK-Ultra.

Projet Seagate : un endroit qui abritait beaucoup de sous-projets, toute la gamme, depuis l'humain / le dauphin / le programme du Super Soldat, jusqu'à un Programme Oméga où ils fabriquaient des êtres sans âme pour la vision à distance et l'observation réelle, via le Seagate, en étant capables de placer des gens – et oui, il s'agit de vraies personnes – leur moi astral, leur énergie, leur âme, dans un de ces robots pour les opérations secrètes, de façon que, si le corps est tué, ils soient capables d'extraire le moi astral et de le réinstaller.

Je connais des gens à qui c'est arrivé et nous avons la preuve absolue que ça se produit.


KC : Donc, ça ressemble beaucoup à Avatar, en gros. Vous parlez de …

AM : Je parle de …

KC : …personnels de l’armée, qui en gros entrent et "habitent" ces êtres robotisés.

AM : Oui.

KC : Oui, c'est fascinant.

AM : Et ils ont aussi constaté que c’était plus facile d'avoir recours à ça pour les voyages ou les opérations qui se déroulent via le Seagate.

KC : A l'extérieur de la planète.

AM : A l'extérieur de la planète. Mon rôle spécifique, dans lequel je ne veux pas entrer en détail maintenant parce que, vous savez, c'est très compliqué, mais je dirai que mon engagement au Projet Seagate allait très loin, était très profond et que je suis allé dans certains endroits intéressants.

KC : Bien. Croyez-vous que vous personnellement participiez un peu à ça, en permettant à l'"essence" de vous-même, essentiellement, d'entrer dans un de ces êtres robotisés et de voyager ? Ou bien votre expérience est-elle différente ?

AM : J'ai travaillé avec des gens qui l'ont fait…

KC : OK.

AM : …mais, à cause de ma formation spécifique... en ce qui concerne les modifications qu'on a faites à mon corps, même lorsque j'étais petit enfant, quelques souvenirs me reviennent que même mes parents ne se rappellent pas. J'étais capable d’être transféré physiquement ailleurs à cause de ce qu'on m'avait fait. Et il y a une autre personne, avec laquelle vous êtes en contact, qui est capable de faire la même chose, en fait, c’était une personne avec laquelle je travaillais étroitement et qui était présente.

KC : OK.

AM : Et cette personne... quand le moment viendra, cette personne vous en parlera. Quelqu'un auquel vous avez déjà parlé, vous parlera aussi du Projet Seagate.

KC : OK. Et vous avez quelques capacités uniques liées à l'eau. Existe-t-il une possibilité que vous-même étiez, je ne sais pas, que votre ADN ait été combiné avec, par exemple, celui d'un dauphin ? Est-ce possible ?

AM : J'apprends de nouvelles choses sur moi presque chaque jour. Avec moi, tout est vraiment possible, parce que j’ai été informé de certaines choses par des sources fiables qui m'ont complètement sidéré. En fait, je trouve ça encore très dur... Je veux dire, je l'accepte. Je sais que c'est vrai. Mais c’est très dur de vivre avec, parce que, je veux dire, mon corps souffre le martyre.

J'ai subi des expérimentations contestables pendant mon enfance et dont je me souviens tout à fait. Bon, je vais simplement dire que la raison pour laquelle j'étais…

Tout a commencé pour moi lorsque j'ai eu trois ans. J'ai un souvenir total que j’ai pu me faire confirmer par ma famille, où j'ai été emmené dans une installation par un certain parent à moi – j’en parlerai quand je ferai mon interview complète – avec lequel je ne suis pas en contact, et avec lequel je n’étais pas autorisé à être en contact.

A l'âge de trois ans, on m'a jeté dans une piscine et on m'a persuadé de me noyer. Je me souviens d'avoir été allongé, ensuite, sur une dalle à côté de cette piscine, à vomir et à recracher de l'eau en toussant et de voir alors ces hommes autour de moi qui disaient : "On en tient un."

Je me souviens d'avoir entendu ça. Ce n'est pas un rêve, ce n'est pas un fantasme, c'est quelque chose de certain. Je me réveille parfois encore en ayant des terreurs nocturnes et des flash-back à ce sujet.

J'ai toujours été capable de retenir mon souffle pendant longtemps sans avoir à utiliser l’hyperventilation. J'ai toujours eu un rapport à l'eau très intéressant. Plusieurs personnes que vous connaissez peuvent absolument, en toute honnêteté, vous raconter des faits dont ils ont été témoins et qui me sont arrivés avec l'eau.

On m'a demandé de ne pas faire n'importe quelle sorte d’immersion dans l'eau, à cause de quelque chose que je révélerai dans la prochaine interview, et qui pouvait se produire.


KC : OK. Donc, plutôt que de continuer dans cette direction, puisque la présente interview concerne autre chose...

AM : Oui.

KC : ...revenons au Golfe d'Aden et parlons de la fausse bannière pour savoir si, par hasard, nous avons jusqu'ici laissé de côté quelque chose de particulier dans cette interview. Parce que je crois que nous pourrions nous arrêter ici, sans rien modifier.

AM : Oui.

KC : Je ne peux penser à aucun domaine en particulier que nous aurions pu oublier de traiter, mais, en même temps, il se peut que quelque chose vous soit venu à l’esprit. Ainsi, je veux m'assurer que nous avons couvert ce sujet, que vous avez tout révélé de ce que vous pensez devoir se produire au vu du déploiement militaire de là-bas. Toutes autres pensées ou informations spontanées, tout renseignement que vous pourriez posséder et dont il serait pertinent que le public soit conscient ici ?

AM : Ne voyagez pas au Moyen-Orient cette année. Ne voyagez pas là-bas. N'allez pas là-bas, parce qu'ils ne se soucient pas des "dommages collatéraux". Ils l'ont prouvé avec le 11 Septembre. Ils l'ont prouvé avec l’attentat d'Oklahoma City. Ils l'ont prouvé le 25 décembre. Ils l'ont prouvé à Fort Hood.

Ils s'en fichent. Vous êtes un objet jetable pour l'Élite Mondiale, pour Mark-Ultra, pour les gouvernements du monde entier.

Je ressens seulement l'impression vraiment profonde, poignante et sombre, qu'il va y avoir beaucoup de morts. J'ai vu la mort. J'ai eu la vision de scénarios vraiment horribles qui pourraient sans aucun doute… qui sont possibles. Pas seulement au Moyen-Orient, particulièrement au Yémen, mais dans notre pays.

Faites vos recherches. Tout ce que j'ai dit dans cette interview et que Kerry a dit... s'il vous plaît... Vous savez, ce que je vous dis est réel et j'ai précisé aussi ce qui n'était que théorique, ce qui n'était que mon intuition et j'ai même indiqué certaines des sources qui m'ont fourni les informations.

J'encourage tous ceux qui regardent cette interview à faire de même. Ne me croyez pas seulement sur parole – parce que si vous me croyez sur parole, vous faites la même chose que lorsque vous regardez la télé ou que vous regardez des films et que vous les croyez sur parole.

Il faut que vous fassiez des recherches par vous-mêmes parce que cela vous permettra d'ouvrir votre esprit et de vous donner à vous-mêmes plus d’autonomie.

Le plus grand cadeau jamais fait à l’humanité a été le libre arbitre, et aussi longtemps que vous permettrez à votre libre arbitre de continuer à fonctionner, vous vous éveillerez à ce qui se passe.

Selon mon intuition et les renseignements que j'ai recueillis, d'autres événements sous faux pavillon vont se produire. Autre chose d'important va arriver aux États-Unis et on est en train de tout faire pour déclencher cette "guerre contre la terreur" au Yémen, à cause du mouvement lié au portail marin (seagate). Est-ce que son but va être d'aider à escorter ces êtres d'outre-Terre ? Ou bien s'agit-il de ces [autres] êtres amicaux qui essaient de faire quelque chose ?

Nous sommes déjà impliqués dans une guerre galactique qui se déroule en ce moment. Que vous le croyiez ou non, c’est en train de se produire. Mais dans cette guerre ont lieu de nombreuses batailles différentes et nous sommes à la veille d'une nouvelle bataille. C'est certain; je n'en ai pas le moindre doute. Cela va être une autre bataille de la guerre galactique.

Et ce que les gens ont besoin de réaliser est que cette planète est un trophée de guerre. Elle l’a toujours été. On s'est toujours battu pour cette planète et je pourrais évoquer de nombreuses raisons pour ça, mais, Dieu, vous savez, je pourrais continuer des heures.

Y a-t-il d'autres renseignements qui me viennent à l’esprit dont les gens ont besoin d'être au courant ? Pas pour l'instant. Sachez simplement, en particulier, que vous découvrirez que les grandes puissances qui ont des navires de guerre... Et je tiens à le souligner: ceux-ci sont des navires de guerre, tout le monde – le Royaume-Uni, la Russie, la Chine, le Japon, l'Allemagne, l'OTAN, l'ONU et le groupe de mercenaires Xe, plus connu sous le nom de Blackwater. Il y a des sociétés de recherche scientifiques là-bas en ce moment-même, sous contrat multinational, effectuant d’importantes recherches sur l'ADN humain / extra-terrestre.

Demandez-vous: Pourquoi ? Demandez-vous pourquoi un docteur qui travaillait pour cette compagnie a dit inexplicablement : "La Terre, les peuples du monde doivent en être informés." C’est cité dans un article que j'ai trouvé – et elle a tenté de "se suicider" parce qu'elle savait quelque chose. Elle faisait partie de quelque chose. Elle a eu son propre éveil de conscience et l’information qu'elle avait était si importante, si écrasante, qu'elle a essayé de se tuer ? Mais a-t-elle vraiment essayé de se tuer ? Ou bien était-ce une tentative, savez-vous, de suicide provoquée par contrôle mental ?

Trois des personnes avec lesquelles j'étais en contact, avec lesquelles j’ai travaillé, ce que moi-même j’aidais à orchestrer – des événements sous fausse bannière en 2008 et au début de 2009 – ont disparu inopinément quand elles ont elles-mêmes davantage pris conscience d'elles-mêmes et qu'elles ont réalisé que ce qu'elles faisaient était mal.

J'ai des e-mails d'un certain membre de l'armée qui m'a contacté et m'a dit être sous assignation à résidence à Twentynine Palms. Juste après cela – et il faut que je le dise, parce que ça montre à quel point c'est sérieux – la personne avec laquelle j'étais en contact, le capitaine Scott Syner/Signer [nom imprécis], je vais donner son nom parce qu'il a disparu.

L'endroit où il vivait, qui n'était pas trop loin d'où j'habitais... Je suis allé là où il vivait parce que j'avais perdu le contact. Il m'avait donné un document qui parle en fait de la préparation, un document qui a été rédigé, je crois, en 2000, d'un programme prévu pour jusqu’en 2015 – un document censé ne jamais quitter les mains d'une certaine personne.

J'ai 22 pages de ce document que j'ai partagées avec vous, Kerry. Cela va... Je m’écarte du sujet. Cette personne, Scott "Syner/Signer", le Capitaine Scott "Syner/Signer" qui m'avait donné ces renseignements, a commencé à réaliser que les choses n'allaient pas, s'est levé, et a disparu.

Je suis allé là où il habitait et j’ai parlé avec le directeur. Il n’avait aucune... Il ne voulait pas me le dire. "Oh nous n'avons aucun Scott "Syner/Signer" habitant ici." On a coupé son téléphone. Les gens avec lesquels j'étais en contact disparaissaient les uns après les autres.

Je me suis moi-même retrouvé étroitement surveillé, on a même attenté à ma vie. Oui, ça s'est effectivement produit l'an dernier, des circonstances où j'ai d'abord cru à un accident, jusqu'à ce que j’obtienne plus d'informations. Bon, ce n'était pas nécessairement un attentat à ma vie, mais c'est une technique qu'ils utilisent beaucoup, et qu'ils sont beaucoup en train d'utiliser sur les gens avec lesquels je suis en contact. C'était une tactique de peur. Ils essaient de me faire taire.

J'ai juste reçu la confirmation absolue – et j’aimerais le souligner, la confirmation absolue, parce que c’est ce qu'il me faut pour que je puisse parler avec certitude... Le colloque qui malheureusement connaît tant de complications, le Colloque sur le Contrôle Mental de MK-Ultra (MK Ultra Mind Control Conference), j'ai reçu un conseil anonyme, puis ensuite via certains de mes contacts, m'annonçant que j'allais être victime d'un "attentat" au colloque parce qu'ils savent que je me prépare à dévoiler le projet qui est absolument le projet secret dont le secret est le mieux gardé au monde. C'est-à-dire le Projet Seagate.


KC : Bien. Alors, merci beaucoup, Aaron McCollum; et je suppose que vous voulez que cette vidéo sorte telle quelle ?

AM : Oui.

KC : En d'autres termes, nous pouvons discuter de n’en faire qu’un document audio; nous pouvons discuter de la possibilité d'en faire juste une transcription, une transcription écrite, si plus tard vous en décidez ainsi. Mais, là, maintenant, votre volonté est bien que ceci aille sur Internet tel quel ?

AM : Si je veux vraiment donner... être considéré comme un témoin crédible... Je crois que c’est comme ça que vous les appelez vraiment, maintenant, pas des lanceurs d’alerte; vous utilisez le terme témoin ?

KC : Les deux.

AM : Bien. Si je veux être un véritable... parce que cette interview va être suivie de l'interview complète qui explique comment j'en suis arrivé à être qui je suis et toute l'histoire de la formation que j'ai reçue quand j'étais gamin. Nous allons révéler en long et en large ce dont vous et moi avons parlé. Si je veux être crédible, si je veux que les gens me regardent vraiment, il faut qu'ils me voient comme une personne. Il faut qu'ils sachent.

Et oui, vous savez, j'ai des tatouages et des boucles d'oreille, mais il y a une raison, et j'expliquerai pourquoi j’ai l’apparence que j’ai maintenant. Mais si je veux être une personne crédible, réelle... et aussi parce qu'il y a des gens avec lesquels je suis en contact et à qui j'ai annoncé ce que j'allais faire, et nous en avons parlé, vous et moi... de voir mon visage, de voir que oui, j'existe, que je ne viens pas de derrière le Rideau de Fer, que je ne suis pas une sorte de "Gorge Profonde" dans un garage
[allusion à l'informateur caché qui est à l'origine de l'affaire du Watergate - NdT]. Il faut qu'ils voient ceci dans son ensemble.

KC : OK.

AM : Ils ont besoin de voir mon visage. Pour moi, le contact visuel, voir la personne, apporte beaucoup plus de responsabilisation.

KC : OK.

AM : Vous savez, ma vie a déjà été menacée et on a fait des tentatives. J'ai des cicatrices de blessures au couteau, conséquence d'avoir été presque tué. Mais, étant qui je suis, il me manque cette émotion qu'on appelle la peur. Je n'ai pas peur et j'ai ceci à faire.

KC : OK. Merci beaucoup. Juste en guise d'avertissement, j'aimerais également demander s'il n'est pas vrai que votre connexion avec Camelot et spécifiquement avec Duncan O’Finioan a contribué à vous mettre en contact avec un peu de tout ceci.

AM : Si. Quand un ami à moi m'a d’abord initié à Projet Camelot, j’étais très intéressé parce que je commençais à voir quelques souvenirs ressurgir. Et ensuite, cet ami à moi m'a montré l'interview de Duncan O’Finioan et de Dave Corso et il m'a fallu faire un gros effort pour ne pas m'effondrer en larmes parce que... quelque chose... il y avait quelque chose dont je ne pouvais pas me souvenir.

Quand j'ai vu Duncan et que j’ai vu Dave, il y avait quelque chose en moi qui simplement me donnait des forces et que je ne pouvais pas définir. Et ensuite, quand Duncan et Dave ont mentionné St. Thomas dans les Îles Vierges américaines, ma tête s'est littéralement mise à me faire mal. C’était comme si je marchais dans ce couloir et que toutes les portes s'ouvrent.

Et je peux vous dire, et je le dirai dans mon interview, que Duncan et Dave ont des trous de mémoire à propos de ce qui s'est produit à St. Thomas. Je serai en mesure de vous dire - et j'en ai parlé à Duncan et à Dave – ce qui est arrivé.

Oui, Dave, Duncan et moi avons effectivement participé ensemble à des opérations. Nous en avons eu la confirmation. Nous le savons et même quelqu'un d'autre - un futur lanceur d’alerte - a été directement impliqué avec moi dans le Projet Seagate.

Vous avoir contacté, vous avoir raconté ceci, n'est pas une coïncidence – les coïncidences n’existent pas. Tout s'est passé comme ça devait se passer. Je vous dois un grand "merci" pour m’avoir amené au colloque et c'était vraiment des retrouvailles entre Duncan, Dave et l'autre ami, à qui j'ai promis de ne pas dire son nom. Je le laisse décider par lui-même.


KC : Oui. J'ai voulu m'assurer que nous adressions en quelque sorte "un merci" ou un signe de tête à Duncan O'Finioan et Dave Corso.

AM : Oui, absolument. Et vous savez, Dave et moi, nous nous voyons tout le temps. Je vais régulièrement chez lui. Duncan est très occupé, mais j'ai pu lui parler plusieurs fois après le colloque et même le voir quand il était à Los Angeles sur le tournage du Manchurian Candidate.

À propos, je veux faire de la pub pour ça,
[rire de Kerry] si vous n'avez pas vu l'épisode intitulé "Manchurian Candidate" de l'émission Conspiracy Theory de Jesse Ventura. C'est sur TruTV. Vous pouvez le trouver sur YouTube maintenant – à voir absolument. Il a été si bien fait. J'ai vraiment été impressionné: c'est très, très bien fait.

C'est mon petit coup de pub pour ça, juste pour donner un coup de pouce à mes amis Dave et Duncan qui travaillent dur, eux aussi, pour diffuser ces choses-là.


KC : OK. Merci beaucoup. Nous sommes aujourd'hui le 9 janvier 2010.

AM : Oui, c’est bien ça. C'est aujourd'hui l'anniversaire de Dave Corso.

KC : Voilà, c'est fini.

AM : Je lui ai envoyé une carte d'anniversaire.

KC : [rires] OK, merci beaucoup.

AM : Merci.





source:
petit gris http://projectcamelot.org/lang/fr/aaron_mccollum_interview_fr.html






FIN




Dernière édition par invitée le Mar 8 Mar 2011 - 6:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Jeu 7 Oct 2010 - 17:58













Dernière édition par invitée le Mar 8 Mar 2011 - 6:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Lun 27 Déc 2010 - 20:23

UN VORTEX INTERDIMENSIONNEL DANS LE GOLFE D'ADEN ?










Un étrange rapport préparé par l'Amiral Maksimov pour le Premier Ministre Poutine de la flotte Russe du Nord indique qu'un «mystérieux vortex magnétique» est actuellement centré dans le Golfe d'Aden et celui-ci a «défié» tous les efforts combinés de la Russie, des États-Unis et de la Chine pour l'arrêter sans qu'on puisse déterminer son origine exacte ou sa raison d'être.

Le golfe d'Aden est l'une des voies navigables les plus fréquentées au monde qui est située dans la mer d'Oman entre le Yémen, sur la côte Sud de la Péninsule arabique, et la Somalie, dans la Corne de l'Afrique, laquelle voie transporte 21.000 navires dans ses eaux chaque année.

Selon ce rapport, les scientifiques américains ont commencé à remarquer la «formation» de ce tourbillon à la fin 2000, après que les américains aient établi une base d'opérations sur la Corne de l'Afrique, à Djibouti, la capitale et la plus grande ville de la République de Djibouti. Après les attaques du 9 /11, Djibouti est devenue le foyer de la Force opérationnelle interarmée combinée de la Corne de l'Afrique (CJTF-HOA), qui est un groupe de travail mixte de commandement des États-Unis en Afrique.

Après être resté «relativement stable» depuis sa découverte en novembre 2000, le vortex du Golfe d'Aden a commencé à s'élargir à la fin 2008, poursuit le rapport, ce qui a incité les États-Unis à émettre un avertissement spécial au monde entier sur cet événement mystérieux. En réponse, plusieurs nations se sont précipitées avec leurs forces navales dans cette zone: ce sont la Royal Navy australienne, la Marine belge, la marine bulgare, la Marine canadienne, la Marine populaire de Libération (Chine), la Marine royale danoise, la marine française, la marine allemande, la marine grecque, la marine indienne, la marine de la République islamique d'Iran, la marine italienne, la marine japonaise, la marine de la République de Corée (Corée du Sud), la Marine royale malaisienne, la Royal Navy, la marine des Pays-Bas, la marine du Pakistan, la marine portugaise, la Marine royale saoudienne, la Marine de Russie, la marine de la République de Singapour, la marine espagnole, la marine suédoise, la Marine royale thaïlandaise, la marine turque, la British Royal Navy et la Marine des États-Unis.

Sous le prétexte que ces forces navales ont été nécessaires pour protéger le Golfe d'Aden des pirates de Somalie, l'Amiral Maksimov dit, dans ce rapport, que cette accumulation de forces militaires est la plus grande de son genre dans l'histoire humaine et que la Russie est «préparée» à se joindre aux Américains dans ce que les responsables du monde considèrent comme une attaque sur notre planète par des «forces» jusque-là inconnues, mais décrites comme pouvant être «inter-dimensionnelles» ou «extraterrestres».

Plus tôt le mois dernier, poursuit le rapport, le vortex dans le Golfe d'Aden a commencé une «extraordinaire» série «d'expansions» pour la première fois depuis sa découverte, lesquelles ont été précédées par une activité sismique importante. De 40 à 60 tremblements de terre sont survenus dans le Golfe d'Aden le mois dernier et ils sont les premiers à avoir été enregistrés dans cette région dans toute l'histoire moderne.

Ce rapport indique également que tous ces tremblements de terre ont varié entre 4,5 et 5,4 sur l'Échelle de Richter et presque tous se situent autour de 10 km de profondeur et sont «étrangement» liés au calendrier de la mystérieuse «réapparition» de la ceinture équatoriale Sud de la planète Jupiter «disparue» en mai dernier.

Bien que les informations contenues dans le présent rapport sont mises à l'index parmi tous les grands médias du monde, on ne peut pas en dire autant des sites de nouvelles alternatives dont certains ont spéculé que le vortex du Golfe d'Aden pourrait très bien être un «Stargate» ouvert de notre monde vers une dimension et/ou un monde inconnu.

Une autre coïncidence remarquable, ou plutôt une «synchronicité», c'est que cette série de tremblements de terre a chuté le jour même où le « webbots » et le « Time Wave Zero » ont tous les deux montré un «point de basculement». Un site chinois (Dawni) a déclaré à propos de cette «porte des étoiles» qu'il existait des rumeurs permettant de connecter la spirale de Norvège et l'apparition de la porte des étoiles dans le Golfe d'Aden. Le 9 décembre 2009, une spirale de lumière bleue, comme générée par ordinateur, est soudainement apparue dans le ciel dans le nord de la Norvège. Environ un mois après l'apparition de la spirale, un champ magnétique massif est apparu dans le Golfe d'Aden et a ouvert un « wormhole » ou «Stargate». La rumeur dit que les militaires soi-disant là pour lutter contre les pirates somaliens sont en fait en train d'étudier les galaxies lointaines via la porte des étoiles à une distance d'un million d'années-lumière.

Le Professeur Wang Sichao de l'Observatoire astronomique de la Montagne Pourpre, une autorité dans la recherche ufologique en Chine, a déclaré: « la théorie du phénomène «Stargate» n'est pas crédible. Il n'y a aucun fondement dans l'astronomie et il y n'y a pas de faits. »

Maksimov précise pourtant dans son rapport que, depuis les tremblements de terre récents et fréquents sur notre planète, le «Jet Stream» de l'Hémisphère Nord s'est «presque effondré», plongeant de vastes régions du monde dans un chaos météorologique. En Grande-Bretagne, aujourd'hui, le vaste système de transport a dû être arrêté à cause de la neige et du froid, situation sans précédent, même en Allemagne où on a fait état d'un froid anormal. La Suède a les températures les plus froides qu'elle n'a connues depuis plus de 100 ans et la Chine se précipite pour sauver des milliers de bergers piégés par les pires chutes de neige en 30 ans, signalant la mort de plus de 70.000 animaux de ferme en raison de la neige et du froid. Les États-Unis ont également signalé une des tempête les plus massives de leur histoire depuis les quelques derniers jours, elle a recouvert presque toute sa surface avec des quantités de pluie jamais vues.

La plus grande crainte des États-Unis et d'autres nations du monde au sujet de ce mystérieux vortex du Golfe d'Aden est que ce rapport de l'Amiral Maksimov soit porté à la connaissance du public en raison d'un site web nommé WikiLeaks qui aurait en sa possession la quasi-totalité de la mission diplomatique secrète et qui menacerait de divulguer ce qui devrait “sans doute» semer la panique dans le monde entier.

C'est pour cette raison qu'Interpol a lancé un mandat d'arrêt international envers le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, afin de l'empêcher de divulguer la totalité du dossier «vortex du Golfe d'Aden», dossier qu'il aurait actuellement en sa possession. La Chine a pris des mesures extraordinaires en lançant contre Wikileaks la plus grande attaque d'un état contre un site privé.

Selon les anciens, le vortex du Golfe d'Aden est décrit comme «l'oeil de Ra» (alias oeil d'Horus) qui a été personnifié dans l'Égypte ancienne par la déesse « Ouadjet», une déesse féroce dépeinte comme une lionne guerrière et protectrice et comme la déesse du soleil dont l'œil est devenu plus tard l'œil d'Horus, l'oeil de Ra, également connu comme la «Dame de la Flamme».

Selon ces légendes anciennes, notre race humaine ne devrait jamais menacer de détruire la Terre, «Ouadjet» serait de retour dans une «juste colère» par le «vortex» de l'oeil de Ra pour s'en prendre à ceux qui ont «défié» les dieux et leurs plans pour l'humanité...

3 décembre 2010


Source Un texte de Sorcha Faal publié sur whatdoesitmean.com
cligno multicolore http://www.whatdoesitmean.com/index1425.htm
qui est Sorcha Faal ? cligno multicolore http://www.whatdoesitmean.com/whoissorcha.htm





source:
stargate http://www.neotrouve.com/?p=1027




Dernière édition par invitée le Mar 8 Mar 2011 - 6:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Mar 8 Fév 2011 - 17:14

Un rapport des Forces spatiales russes (VKS) circulant au Kremlin, le 27 janvier 2011, dit que l'un de leurs satellites Kosmos-2469, actuellement en orbite au-dessus de l'Amérique du Nord, a détecté un excès de rayons gamma de proportions sans précédent émanant de la principale base d'armes chimiques et biologiques de l'armée américaine, située dans l'Utah. Un réseau de nouvelles aux États-Unis rapporte d'ailleurs l'interruption étrange et soudaine des activités de la base.
cligno étoile http://www.nydailynews.com/news/national/2011/01/27/2011-01-27_utah_army_base_housing_chemical_and_biological_weapons_shut_down_over_serious_co.html?r=news
cligno étoile http://www.youtube.com/watch?v=vrJ69v7ul8M&feature=player_embedded#


Selon ce rapport, depuis la formation de ce qui est décrit comme étant un "vortex magnétique" apparu dans le Golfe d'Aden (voir le post précédent), un nombre croissant de rayons gamma émanent de sous la Terre, des mers, et ces rayons semblent dirigés vers Sirius (l'étoile la plus brillante dans le ciel).

Une des plus grandes concentrations de rayons gamma a été détectée en provenance de la mer, au large des Côtes de la Floride, dans une zone connue comme étant le "Continent perdu de l'Atlantide" selon le philosophe et mathématicien grec Platon, une puissance navale située "en face des "Colonnes d'Hercule" qui a conquis de nombreuses régions d'Europe occidentale et d'Afrique, environ 9000 ans avant l'époque de Solon, soit environ 9600 a.J.C.

Contrairement à d'autres endroits autour de notre Terre où des concentrations de rayons gamma ont été détectées, l'anomalie qui les génèrent au large de la Côte de la Floride est située dans les eaux relativement peu profondes, à 500 mètres sous la mer. La semaine dernière, la Marine américaine a commencé une de ses plus importantes opérations dans ce secteur.

D'après ce rapport, l'Administration Fédérale de l'Aviation américaine (FAA) a émis un avertissement sans précédent à tous les pilotes survolant cette zone entre le 20 janvier et le 22 février 2011, puisque le Département de la Défense réaliserait des essais qui pourraient rendre le système de guidage par satellite (GPS) peu fiable ou même, non-disponible.

Dans le rapport des Forces spatiales russes (VKS), on indique que cette opération consistait à supprimer de la "structure en forme de pyramide", trouvée au large des Côtes de la Floride, une "pierre angulaire" qui semble être une des sources de la mystérieuse concentration de rayons gamma. Elle aurait été enlevée pour être amenée vers la base américaine "Dugway Proving Ground"", située à environ 149 km au sud-ouest de Salt Lake City dans l'Utah, pour des tests supplémentaires.

* Notez que la pyramide sur le "Grand Sceau des États-Unis", que l'on voit sur le 1$ américain, est un symbole très important pour les loges occultes. La "pierre de l'angle" selon les Écritures est Jésus, la "pierre l'angle" pour l'élite occulte est le "Grand Architecte de l'Univers" ou Satan...

Une fois que cette mystérieuse "pierre angulaire" ait été amenée sur la base militaire en Utah, le 26 janvier 2011, où des tests ont
probablement été menés, le Kosmos-2469 a détecté une série intensive de rayons gamma émanant de la base militaire et des nouvelles en provenance des États-Unis ont déclaré, de la bouche du colonel William E. King, que la base avait été fermée parce qu'ils essayaient de résoudre de "graves préoccupations".

Le Ministère de la Défense a désigné la base "Dugway Proving Ground" comme étant un centre majeur pour des essais de produits chimiques et biologiques dans le cadre du "programme Reliance". Selon des chercheurs indépendants, la taille énorme de la base et sa situation géographique en milieu isolé sert à des opérations secrètes, dont des essais pour la US Air Force et même, pour des activités reliées aux ovnis. D'ailleurs, certains croient que les secrets de la "zone 51" auraient été envoyés dans cette base, la "zone 52"...

Steve Quayle, un chercheurs indépendant des États-Unis, a écrit au sujet de cette mystérieuse "anomalie de l'Atlantique". On peut lire son article intitulé: "L'anomalie de l'Atlantide", l'étrange "Triangle des Bermudes", ouverture d'une ancienne porte dimensionnelle ou la montée de "l'Atlantide"?
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t426-nos-anciens-dieux-annunakis-vont-ils-revenir#2096 (post du 9/02/11)

Selon Quayle, vendredi le 22 janvier 2011, ils (la Marine) sont revenus avec de nombreuses unités essayant d'établir des communications avec Porto Rico et des discussions ont été entendues à propos d'une "anomalie" qui causait beaucoup de difficultés au niveau des communications qui n'avaient rien à voir avec des problèmes habituels. Les unités qui étaient dans l'Atlantique au large de la Floride et dans les Caraïbes ont eu à changer de fréquences à plusieurs reprises pour pouvoir échanger des messages compréhensibles avec la station de communication de Puerto Rico. Il semble que "l'anomalie" aurait été détectée vendredi soir par un opérateur HAM.

Au départ, "l'anomalie" a été décrite comme un signal à amplitude modulée d'une puissance extrême en mégawatts. Il était constant et non pulsé, dans la gamme des VLF. Des données ont été enregistrées sur l'analyseur de spectre et sur l'équipement de détection des éclairs et de la foudre et il semble qu'il n'y avait pas d'orages dans ce secteur. L'emplacement de l'anomalie était tout près de la zone du "Triangle des Bermudes"...

Est-ce que d'anciennes légendes pourraient ressurgir "dans notre monde" grâce aux technologies que nous avons aujourd'hui? Des ouvertures de portes dimensionnelles, vortex magnétiques, d'où sortiraient les dieux des mythologies?

La prophétie des sauterelles qui ont comme chef Apollyon (le destructeur), dans Apocalypse 9, pourrait-elle avoir un lien avec ces vortex magnétiques et l'ouverture de "stargates"?

Est-ce que ces activités électriques et électromagnétiques émanant des "anomalies" pourraient avoir causé les morts mystérieuses et subites des oiseaux et poissons? Les dates concordent...

Est-ce que le livre "New Atlantis" de Sir Francis Bacon, publié en 1627, pourrait être l'inspiration de l'élite occulte dont l'ambition est la résurrection d'un "ancien monde mythologique" destiné à devenir le "nouveau monde", le "Royaume de la bête" prophétisé par les Écritures?



source:
stargate http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=983613#COMMENT



Voir aussi le topic NOS ANCIENS «DIEUX» ANNUNAKIS VONT-ILS REVENIR ?
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t426-nos-anciens-dieux-annunakis-vont-ils-revenir


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTERVIEW D'AARON MC COLLUM   Aujourd'hui à 16:50

Revenir en haut Aller en bas
 
INTERVIEW D'AARON MC COLLUM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Black Programs-
Sauter vers: