TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HUILES ESSENTIELLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: HUILES ESSENTIELLES   Sam 27 Nov 2010 - 10:22

HUILES ESSENTIELLES







On appelle huile essentielle (ou parfois essence végétale) le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d'une plante. Il est obtenu par distillation ou extraction chimique par solvants (eau, alcool, etc.). Contrairement à ce que suppose la dénomination, ces extraits ne sont pas forcément huileux.
« Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition » 1
C'est un mélange de molécules variées, comprenant en particulier des terpènes (hydrocarbures non aromatiques), c'est-à-dire dérivés de l'isoprène et non du benzène, et des composés oxygénés (alcools, aldéhydes, cétones).

Les utilisations des substances odorantes des plantes sont connues depuis l'antiquité. Des textes akkadiens datant de plus de quatre mille ans nous apprennent qu'à Babylone, on brûlait du cyprès pour enrayer les épidémies. Les premiers textes relatant l'utilisation d'huiles fines et de parfums sont des papyrus hiéroglyphes égyptiens datant de plus de 2800 ans.
Les civilisation chinoises et indiennes employaient également les huiles essentielles pour les soins thérapeutiques et cosmétiques.
Plus généralement la phytothérapie, l'utilisation de substances issues des plantes dans la médecine, est connue de toutes les civilisations. La naissance de l'aromathérapie moderne est due au chimiste René Maurice Gattefossé, dans les années 1920.

Les HE ont des effets biologiques variés, sur les cellules de l'organisme comme les agents infectieux. Les effets et cibles sont multiples du fait de chaque composant chimique, et de leur multiplicité. Les HE ont notamment des:
  • effets antiseptiques, anti-infectieux voire antibiotiques. Exemple l'HE de Lavande avec le Linalol,
  • effets sur les réponses inflammatoire et immunologique (anti-inflammatoires, anti-histaminiques ),
  • effets sur l'activité neurologique (analgésiques, calmants, anxiolytique, sédatifs, insomnies, anti-spasmodiques,...),
  • effets sur l'activité digestive (diurétiques stimulant l'excretion urinaire, laxatifs stimulant le péristaltisme, bloquants de l'absobtion des nutriments),...)
  • effets sur le système cardiovasculaire (anti-hypertenseurs, vasopresseurs,...)
  • effets sur le métabolisme (anti-pyrétiques)
  • effets autres: photosensibilisation, principalement les HE d'agrumes).

fleur 3 http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_essentielle



Si j'ouvre ce sujet, c'est que certaines huiles essentielles ont des effets antibiotiques extrêmement puissants et qu'il peut être judicieux d'en avoir sous la main en cas d'épidémie, à condition de savoir lesquelles et comment s'en servir.


Selon le docteur Daniel Pénoël, co-auteur de l' Aromathérapie exactement, ouvrage de référence en aromathérapie pour les médecins et pharmaciens, voici la formule standard à utiliser en cas d'urgence:


  • H.E. de Cannelle (écorce)
  • H.E. de Girofle (clous)
  • H.E. de Thym (à thymol)
  • H.E. d'Origan (compact ou vulgaire)

Ces quatre huiles essentielles contiennent chacune un composant différent (aldéhyde cinnamique, eugénol, thymol et carvacrol) aux pouvoirs antibiotiques ultra-puissants.

Faire un mélange à part égales de ces quatre huiles essentielles, verser 7 gouttes du mélange par gélule et compléter la gélule par une huile végétale.
Prendre une gélule par heure.

ATTENTION: il s'agit là d'un remède de cheval à ne pas prendre pendant plus de 3 jours. Espacer ensuite les prises et diluer ces huiles avec des huiles essentielles "plus douces", mais néanmoins très efficaces ( Tea Tree, Citron, Saro, Bois de Hô,....).

Essayer de boire et/ou manger en même temps, pour éviter les brûlures d'estomac, ces huiles étant très agressives.









Dernière édition par invitée le Sam 27 Nov 2010 - 11:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: HUILES ESSENTIELLES   Sam 27 Nov 2010 - 10:53

Les antibiotiques ne sont que BACTÉRIOSTATIQUES, et jamais viricides, pendant que les huiles essentielles sont à la fois BACTÉRICIDES et VIRICIDES.


Quelques liens:


fleur 3 http://www.aromimport.com/proprietes.htm
fleur 3 http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2007051599
fleur 3 http://pedagogie.ac-toulouse.fr/sc_phy/docum/chi/ter/ctstp10e.html


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: HUILES ESSENTIELLES   Sam 27 Nov 2010 - 11:55

Sur sa page de conseils pour se protéger lors des "derniers jours à venir" (How To Protect Ourselves In These Last....And Coming...Days), au milieu des orgonites et des mégas pistolets à eau ( protections anti-zombies problème ! ), Sherry Shriner, elle, en plus du MMS, conseille le mélange d'huiles essentielles suivant contre les épidémies:

  • 200 gouttes de H.E. de CLOUS DE GIROFLE (syzgium aromaticum ou eugenia cariophyllus)
  • 175 gouttes de H.E. de CITRON (citrus lemon)
  • 100 gouttes de H.E. d'ÉCORCE DE CANNELLE (cinnamomum verum)
  • 75 gouttes de H.E. d'EUCALYPTUS RADIÉ (eucalptus radiata)
  • 50 gouttes de H.E. de ROMARIN (rosmarinus officinalis)



fleur 3 http://www.thewatcherfiles.com/protection.htm


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HUILES ESSENTIELLES   Aujourd'hui à 3:53

Revenir en haut Aller en bas
 
HUILES ESSENTIELLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: ARCHE DE NOÉ :: Santé-
Sauter vers: