TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RÉVÉLATIONS D' ALFRED BIELEK SUR L' EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: RÉVÉLATIONS D' ALFRED BIELEK SUR L' EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE   Lun 16 Fév 2009 - 22:07

LES RÉVÉLATIONS D' ALFRED BIELEK SUR L' EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE
Extraits et traductions de Geneviève Vanquelef






En 1991, est paru un livre de Brad STEIGER sur l'expérimentation de Philadelphie, édité avant le premier livre de MONTAUK. Mais ce livre fut très vite épuisé. Il est intéressant à plus d'un titre, mais surtout parce qu'il rapporte la première interview directe, en texte écrit, d'Alfred BIELEK.
Rappelons avant toute chose que A. BIELEK n'a écrit aucun livre ni article lui-même. Dès que ses souvenirs sont revenus, il a paru à la télé pour déclarer qu'il ferait une conférence sur l'expérience de Philadelphie. Cette conférence eut lieu en septembre 1989. Suivie par de nombreuses personnes, elle s'avérait comme le meilleur moyen de divulgation de l'information, sans que quiconque puisse l'empêcher, ou le menacer, ou le supprimer.
Si l'homme avait eu un accident à la suite de son récit, tous ceux qui l'entendirent en auraient conclu que son message était vrai et qu'il gênait certaines personnes.






LE RÉCIT

TESLA a rejoint l'Institut de Princeton à la fin des années 30. Il fut enrôlé dans plusieurs projets, dont celui de Philadelphie. En septembre 1940, nous avons appliqué les bobines Tesla et le générateur, sur une mine « de balayage » et elle a réellement disparu. Aussitôt, la NAVY a été intéressée. Rappelez-vous... Nous n'étions pas encore en guerre, mais nous savions que les sous-marins allemands avaient comme objectif de détruire nos bateaux. Il fallait essayer de les rendre invisibles aussi bien à l'oeil nu qu'au radar.
ROOSEVELT venait de la NAVY et il rassembla un budget noir pour son corps d'armée favori. Après cette démonstration réussie, mon frère et moi avons été envoyés en service commandé sur le bateau, « le Pennsylvania ».
TESLA, un jour froid de mars 1942, fut contraint de faire un essai sur l'invisibilité d'un bateau de guerre, avec son équipage malgré ses mises en garde sur la dangerosité du projet. L'opération échoua. Je suis sûr qu'il avait lui-même saboté le travail...
Il abandonna le projet et, dix mois plus tard, le 7 janvier 1943, on le retrouva mort dans sa chambre d'hôtel à New York.

DUNCAN et moi étions très concernés car nous faisions partie de cet équipage. VON NEUMAN devint le chef du projet Rainbow (sur l'invisibilité). Il fit construire une tourelle sur le pont de l'Eldrige et parvint à placer les deux énormes générateurs dans la cale et une antenne sur la « tour ». Un autre générateur, placé sur le pont, donnait l'électricité à bord.
Une première experience eut lieu le 20 juillet et l'Eldridge devint invisible à la vue et au radar.
Avec mon frère, j'étais dans la cale et nous fûmes épargnés. Mais l'ensemble de l'équipage était devenu fou quand le bateau réapparut 20 minutes plus tard. Malgré cela, on nous dit qu'on allait refaire un nouvel essai le mois d'après, mais avec un
seul objectif : l 'invisibilité radar. Le bateau ne fut invisible que 60 à 70 secondes et ce fut le désastre que vous connaissez. Tous les deux, nous fûmes sauvés, semble-t-il, parce que nous étions cette fois encore dans la cale. Mais, alors que le générateur Tesla « 0 time » (pour se brancher sur le temps 0 de la galaxie) devait garantir une expérience sans problème pour les hommes, une partie de l'équipage fut désintégrée et rematérialisée. Une brèche s'était ouverte dans l'hyperespace. Or, ceci ne serait pas arrivé si nous avions exécuté la manoeuvre la veille ou le lendemain. Cette date nous avait été suggérée par les Aliens qui savaient très bien qu'il s'agissait d'une date-clé du biorythme de la Terre.
Au début, j'ai cru à une conséquence malheureuse de l'expérience , mais je suis persuadé maintenant que les Aliens nous ont bernés. Ils voulaient ouvrir cette brèche, pour permettre l'invasion d'Aliens sur Terre, à grande échelle...

Quand les hommes revinrent sur le bateau, quatre étaient intégrés dans les cloisons d'acier du navire, certains subirent une crémation spontanée, d'autres étaient fous. Seuls, ceux qui avaient été protégés par des murs épais ou qui étaient dans la cale
furent à peu près indemnes. L'expérimentation fut classifiée au même titre que la bombe atomique. On détruisit toute allusion à l'affaire dans les dossiers de la NAVY. Les hommes furent gardés dans des endroits protégés, de manière à ce qu'ils ne parlent pas.
Une expérimentation sans équipage fut à nouveau reprise le 27 octobre. Le bateau disparut, mais quand il revint, il était allégé de la moitié de son équipement. Personne ne savait où ces appareils se trouvaient....
Le gouvernement en eut assez de ces expériences.

En 1947 et 1948, le Docteur VON NEUMAN réussit, avec un système aéroporté, léger et plus rudimentaire, mais efficace, à faire disparaître un avion des écrans radars.
Le pilote sembla ne pas être affecté. Il fut cependant surveillé dans un hôpital, sous bonne garde, pendant un an. L'année suivante, il reprit son service et, au cours d'un vol d'essai avec un compagnon, il disparut brusquement du cokpit sous les yeux
horrifiés de son coéquipier. Comme ce dernier ne savait pas piloter, l'avion s'écrasa en flammes.
Dans les décombres, on ne trouva aucune trace ni du pilote , ni de son compagnon .

Pourtant , en 1963, les essais sur l'invisibilité reprirent de plus belle. Il y eut 173 destroyers qui, non seulement disparurent,
mais se dématérialisèrent en même temps qu'ils agrandissaient le trou dans l'espace-temps.

Mon frère avait-il un temps de référence personnel en phase avec celui de la Terre? Je ne sais pas! Mais il repartit sontanément en 1983 à plusieurs reprises... Son corps physique se mit à vieillir brusquement et il mourut en trois jours, complétement usé (chaque heure, il vieillissait d'un an.)

Vous ne me croirez peut-être pas, mais la CIA et la NSA connaissent des techniques bouleversantes qui permettent de capter l' empreinte génétique et physique des individus et de les introduire dans d' autres corps physiques...*

Pour des raisons que je ne peux pas vous expliquer, ni moi, ni mon frère , ne pouvions disparaître...

Malgré un intense lavage de cerveau , j'ai commencé à me rappeler, lorsque j'ai visité Montauk en 1985 et surtout lorsque j'ai vu le film en 1988 « Philadelphia experiment » (réalisé en 1986).
J'ai décidé de consacrer ma vie à retrouver des personnes qui ont participé , des documents, des preuves tangibles de ces événements.




LE TRAITÉ DU PRÉSIDENT ROOSEVELT AVEC LES ALlENS

L'expérimentation Philadelphie a été programmée entièrement par un groupe d'Extra-Terrestres que nous appelons les K. Ce ne sont ni des Gris, ni des Reptiliens. Ils rencontrèrent le Président en 1934 et un traité fut signé en plein Pacifique , à bord
du Pennsylvania...
Ces Aliens ressemblent aux Terriens. Ils ont la peau légèrement verdâtre mais blanchissent leur épiderme pour masquer cette anomalie . Par le traité , ils nous donnaient de la technologie en échange de certains privilèges planétaires.
Nicolas TESLA était en contact avec des Pléïadiens depuis la fin des années 20. Il arrangea la première rencontre entre eux et le Président Roosevelt.
Mais les échanges n'aboutirent pas. C'est ensuite que l'accord se fit avec les K... Nos sciences progressèrent rapidement pendant toutes ces années , grâce à ce soutien ET. Ils découvrirent rapidement les biorythmes de la Terre que nous n'avons seulement découverts qu'en 1983.




LE CONSEIL INTERPLANÉTAIRE

A partir de 1984, les membres des diverses agences secrètes du Gouvernement comprirent leur terrible erreur. Aucune espèce d' ET avec qui ils avaient traité, ne voulait le bien des Terriens.
Chacune plus ou moins, travaillait pour son propre profit . Les manipulations génétiques s'intensifiaient et on n'avait plus aucun contrôle sur les opérations aliennes .
Cependant, on s'aperçut qu'il existait un groupe, très avancé moralement et spirituellement, qui était intervenu au coup par coup, chaque fois que la Terre était en danger réel. Il s'appelle le Groupe Interplanétaire Galactique. Il s'indignait de cette massive invasion de la Terre et de l'exploitation éhontée que subissait la population terrienne au niveau sexuel. Il y a des millénaires, un groupe d' ET évolués avait donné carte blanche aux Reptiliens pour interférer dans l'évolution biologique et technologique de notre planète, et mener des expérimentations variées sur la population terrestre . Cependant, la mise en condition des cerveaux humains, le contrôle de leur pensée et les manipulations génétiques à grande échelle, devinrent dangereuses pour l'espèce .
J'espère , dit toujours Bielek, que cette Fédération interviendra suffisamment tôt et que les responsables de nos malheurs reconnaîtront publiquement leurs erreurs et orienteront différemment leurs projets pour l'avenir de la Terre ».





Remarques de Geneviève VANQUELEF

«Je laisse à Alfred BIELEK l'entière responsabilité de ses paroles . Néanmoins, beaucoup des affirmations contenues dans ce texte ont déjà trouvé écho ailleurs. L'implication des divers gouvernements fut si grande que je ne pense pas que le jour approche où les responsables de tous les pays admettront ces erreurs énormes et leurs conséquences dramatiques, sur le genre humain.
La vérité finira-t-elle par se faire jour lorsque tous les individus impliqués dans cette histoire ne seront plus de ce monde? Ou ne sera-t-elle jamais connue que par ces quelques confessions individuelles éparses , que nous ne pourrons jamais vérifier intégralement ?
Les Extra-terrestres compatissants passeront-ils outre nos bêtises , notre égoïsme , nos refus de savoir, nos lâchetés devant la manipulation de cerveau qu'on nous impose à grande échelle , nos dérobades devant les pouvoirs économiques, politiques, financiers et autres que nous subissons?
Je ne sais pas, mais nous pouvons peut-être essayer de réagir tous ensemble, et ainsi espérer l'aide de ces Êtres puissants ...»




Source : Horizons virtuels




* cette partie rend plausible l' hypothèse de faire de l' implant un hameçon qui risque permettre à nos prédateurs de contrôler les réincarnations de ceux qui seront implantés.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t51-message-d-hermes-l-implant-serait-il-un-hamecon




Dernière édition par invitée le Ven 4 Mar 2011 - 4:49, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: RÉVÉLATIONS D' ALFRED BIELEK SUR L' EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE   Lun 16 Fév 2009 - 22:09

TENTATIVES DE SABOTAGE DE L'ASCENSION






"Ce qui est peu connu du public c'est que l'expérience (de Philadelphie) devait avoir lieu en août 1943 selon l'influence et la gouverne des Zétas. C'était dû, en partie, à des cycles magnétiques dont la crête a lieu tous les 20 ans. Les crêtes magnétiques favorisent une meilleure transition entre les bandes de fréquences dimensionnelles; par exemple, la nuance électrique (un pôle du vortex électrique/magnétique) de la bande dimensionnelle D3 se relie à la tonalité magnétique de la bande D4, ce qui crée une fenêtre magnétique.

Ces factions particulières des Zétas sont les Zétas-Gris rigéliens du système stellaire Rigel dans la constellation d'Orion. L'Alliance des Gardiens les appelle les Futczhis. Les Zétas-Draconiens agissent comment médiateurs ou intermédiaires entre les humains et les Futczhis. Ce sont eux qui incitèrent le gouvernement à créer l'expérience Montauk en 1983.

En 1943, le Eldgrige fut téléporté temporairement dans le futur, plus précisément en 1983, lors d'une crête subséquente. Les Zétas avaient réussi à créer un trou de ver (un vortex reliant des dimensions et des lignes temporelles) dans le cadre d'une expansion de leur système d'implants relié à la grille terrestre, ainsi qu'à créer des sentiers de l'espace-temps vers la Matrice fantôme. La Matrice fantôme est un domaine astral cloisonné; un trou noir langoureux; la résidence des forces de l'Ombre.

En outre, les Zétas profitèrent de la brèche dans l'espace-temps pour faire passer en secret leur flottille de vaisseaux. Une fois positionnés, les vaisseaux dirigèrent vers le Soleil des impulsions électromagnétiques codées du type D1. Cette manoeuvre s'effectue au travers des dimensions astrales internes de notre planète pour enfin rejoindre le corps terrestre D2 dont le noyau est relié à celui du Soleil par la géométrie de l'espace-intérieur.

L'objectif visait à désaligner la relation qu'entretiennent les énergies de la Terre et du Soleil --ce qu'ils ont réussi à faire-- et de désaligner également la Terre de sa version parallèle Tara, où D1 se relie à D4. (La Terre comprend les dimensions D1, D2 et D3; Tara comprend D4, D5,et D6.) Le désalignement créerait une zone de répulsion entre la Terre et Tara, obstruant ainsi le processus de l'ascension qui accompagne habituellement la conclusion d'un cycle planétaire de 26 556 ans. Résultat, nous serions contraints de nous réincarner dans le cadre de cycles répétitifs. Les impulsions dirigées vers le Soleil avaient pour but de renverser la polarité magnétique en une polarité électrique au niveau D1, causant la répulsion des vortex D1 de la Terre et du Soleil. Ils ont en outre renversé les fréquences D4 pour provoquer une répulsion entre Terre et Tara, et subséquemment, un désalignement des autres dimensions, soit D2, D3, D5 et D6.

Cette violation de l'équilibre harmonique entre ces planètes et le Soleil a eu pour effet d'augmenter le nombre de protubérances solaires entre 1943 et 1972. Inquiétés du sort de notre planète, les astronomes avaient prédit pour 1972 une explosion solaire qui, une fois maintenue, aurait pu détruire toute forme de vie sur Terre. Effectivement, le 7 août 1972 des scientifiques ont enregistré l'une des protubérances solaires les plus intenses jamais observées, mais ils furent étonnés de son apaisement soudain, gracieuseté de l'intervention du Conseil sirien. Les vortex solaires étaient déséquilibrés, et la correction de cette anomalie fut longue et difficile. Une solution temporaire visait à créer une clôture de fréquences autour de la Terre afin d'empêcher toute résonance de l'impulsion rouge et la destruction subséquente de toute forme de vie sur Terre. La bande de fréquence D1 correspond à la région rouge du spectre; c'est pour cette raison qu'on l'a nommée impulsion rouge. C'est une intense onde croissante d'énergie à très basse fréquence. Ce processus est décrit dans un article sur le soi-disant 11:11.

Malgré l'échec du programme zétain voué à l'obstruction du processus de l'ascension des humains et de l'alignement du Soleil, de la Terre et de Tara, ils ont néanmoins réussi à créer un trou de ver en 1943, première manoeuvre essentielle d'une série de trois, les deux autres atteignant leur sommet magnétique en 1983 et 2003 respectivement.

Les livres Montauk traitent en détail des événements de 1983, alors que le gouvernement secret s'acharnait à créer une machine à voyager dans le temps dont le but était de relier les années 1983 et 1943, et par conséquent permettre au trou de ver de 1943 de s'élargir et se fortifier. La troisième expérience doit avoir lieu en 2003, la dernière crête magnétique avant la période de l'ascension prévue aux environs de 2012. Le gouvernement devra une fois plus jouer les dupes et procéder à une troisième expérience qui aura pour effet de renforcer suffisamment le réseau d'implants des Zétas de sorte qu'une clôture de fréquences efficace puisse être érigée autour de la planète et ainsi obstruer le processus de l'ascension de la population. Le trou de ver de 1983 aura occasionné l'élargissement de la brèche créée en 1943, et aura relié avec succès ces deux périodes aux périodes correspondantes de la dimension D4, cette base d'opération des Zétas-Draconiens. À noter que ce programme des Zétas est un véritable bâton dans les roues pour les Annunakis, une faction rivale active au niveau de l'implantation d'un Unique ordre mondial. Les Annunakis ont tenté de saboter ce programme. Le réseau de trous de ver qui se trouvait en expansion a consolidé sa connexion à la Matrice fantôme (également au travers de leur Vortex du Faucon), et ce soi-disant système de coordonnées/vortex Montauk peut maintenant émettre des directives psychotroniques et effectivement procéder au contrôle mental de la population."

Noel Huntley (c) 2002





Source :
petit gris http://www.onnouscachetout.com/themes/technologie/xp-philadelphie.php




Tara (ou Tera), c'est le double de la Terre (dont parle Garnier Malet, entre autres) et c' est là que sont censés se retrouver ceux qui "ascensionneraient"
Revenir en haut Aller en bas
 
RÉVÉLATIONS D' ALFRED BIELEK SUR L' EXPÉRIENCE DE PHILADELPHIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Black Programs-
Sauter vers: