TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Dim 20 Fév 2011 - 3:59

OBAMA COMMANDE À SES MILITAIRES DE SE PRÉPARER
À DES ÉMEUTES ALIMENTAIRES CE PRINTEMPS





A grim report prepared by France’s General Directorate for External Security (DGSE) obtained by Russia’s Foreign Intelligence Service (SVR) states that president’s Obama and Sarkozy have “agreed in principal” to create a joint US-European military force to deal exclusively with a Global uprising expected this spring as our World runs out of food.

According to this report, Sarkozy, as head of the G-20 group of developed Nations, called for and received an emergency meeting with Obama this past Monday at the White House wherein he warned his American counterpart that the shock rise in food prices occurring due to an unprecedented series of disasters was threatening the stability of the entire World and could lead to the outbreak of Total Global War.

Just last week French Prime Minister Francois Fillon underlined that one of France’s top G-20 priorities was to find a collective response to “excessive volatility” in food prices now occurring, a statement joined by Philippe Chalmin, a top economic adviser to the French government, who warned the World may face social unrest including food riots in April as grain prices increase to unprecedented highs.


The fears of the French government over growing Global instability was realized this past week after food riots erupted in Algeria and Tunisia and left over 50 dead. So dire has the situation become in Tunisia that their government this morning rushed in massive amounts of troops and tanks to their capital city Tunis and instituted a Nationwide curfew in an order to quell the growing violence.

The United Nations, also, warned this past Friday that millions of people are now at risk after food prices hit their highest level ever as Global wheat stocks fell to 175.2 million tons from 196.7 million tons a year ago; Global corn stocks are said may be 127.3 million tons at the end of this season, compared with last month’s USDA outlook for 130 million tons; and Global soybean inventories will drop to 58.78 million tons at the end of this season, from 60.4 million tons a year earlier.

Robert Zoellick, president of the World Bank, further warned this past week that rising food prices are “a threat to global growth and social stability” as our World, for the first time in living memory, has been warned is just “one poor harvest away from chaos”.

Important to note about how dire the Global food situation has become is to understand the disasters that have befallen our World’s top wheat growing Nations this past year, and who in descending order are: China, India, United States, Russia, France, Canada, Germany, Ukraine, Australia and Pakistan.

From China’s disaster: 2010 China drought and dust storms were a series of severe droughts during the spring of 2010 that affected Yunnan, Guizhou, Guangxi, Sichuan, Shanxi, Henan, Shaanxi, Chongqing, Hebei and Gansu in the People’s Republic of China as well as parts of Southeast Asia including Vietnam and Thailand, and dust storms in March and April that affected much of East Asia. The drought has been referred to as the worst in a century in southwestern China.

From India’s disaster: A record heat wave and growing water crisis in India are forcing politicians to consider implementing user fees and other measures to conserve water. Sri Lanka’s President Mahinda Rajapaksa yesterday instructed ministers and officials to prepare a strategic plan to face an impending food crisis as there were signs that the World is to confront a food shortage by next April.

From Russia’s disaster: (10% of total World’s output, 20% for export) they were hit by the highest recorded temperatures Russia has seen in 130 years of recordkeeping; the most widespread drought in more than three decades; and massive wildfires that have stretched across seven regions, including Moscow.

From France’s disaster: The French government lowered their wheat crop forecast by 2.7% over last year due to drought and cold weather.

From Canada’s disaster: Record setting drought has affected their main grain producing provinces in the Western part of their Nation.

From Ukraine’s disaster: (the World’s top producer of barley and sixth biggest of wheat) hit as hard as Russia by fire and drought to the point they have halted all their exports of grains in 2011.

From Australia’s disaster: Fears of a Global wheat shortage have risen after the Queensland area of Australia was hit by calamitous flooding. Andrew Fraser, Queensland’s State Treasurer, described the floods as a “disaster of biblical proportions”. Water is covering land the size of France and Germany. It is expected to reach over 30 feet deep in some areas in coming days.

From Pakistan’s disaster: Floods have submerged 17 million acres of Pakistan’s most fertile crop land, have killed 200,000 herd of livestock and have washed away massive amounts of grain and left farmers unable to meet the fall deadline for planting new seeds, which implies a massive loss of food production in 2011, and potential long term food shortages.

Not only have the vast majority of our World’s top wheat producers been affected, but also one of the main grain producing regions on the Planet, South America, has been hit by disasters too where an historic drought has crippled Argentina and Bolivia, and Brazil, that regions largest Nation, has been hit with catastrophic floods that have killed nearly 400 people in the past few days alone.

Even the United States has been hit as a catastrophic winter has seen 49 of their 50 States covered by snow causing unprecedented damage to their crops in Florida due to freezing weather, and record setting rains destroying massive numbers of crops in their most important growing region of California.

And if you think that things couldn’t get any worse you couldn’t be more mistaken as South Korea (one of the most important meat exporters in Asia) has just this past week had to destroy millions of farm animals after an outbreak of the dreaded foot-and-mouth disease was discovered.

To how horrific the Global food situation will become this year was made even more grim this past month when the United States reported that nearly all of their honey bee and bumblebee populations have died out, and when coupled with the “mysterious” die-off of the entire bat population in America means that the two main pollinators of fruit and vegetable plants will no longer be able to do their jobs leading to crop losses this report warns will be “biblical and catastrophic”.

Chillingly to note is that after meeting with Sarkozy, Obama began implementing his Nation’s strategy for keeping the truth of this dire events from reaching the American people by ordering all US citizens to have an Internet ID so that they can be tracked and jailed should they begin telling the truth.

And so today, as agricultural traders and analysts warn that the latest revision to US and Global stocks means there is no further room for weather problems, a new cyclone is preparing to hit Australia, brutal winter weather in India has killed nearly 130, and more snow is warned to hit America, and we’re not even two full weeks into 2011… may God have mercy on us all.




source:
gyro http://www.eutimes.net/2011/01/obama-orders-military-to-prepare-for-spring-food-riots


À prendre avec précaution, bien sûr; mais nous savons ce qui nous attend à plus ou moins brève échéance...
Ils ont décidé de jouer le scénario des prophéties, et les famines en font bien partie.
Et quand les gens seront complètement désemparés, ils continueront leur scénario avec le "retour du Messie" (en deux actes, pour tromper les croyants).
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/f37-projet-blue-beam




Dernière édition par invitée le Dim 18 Sep 2011 - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Lun 21 Fév 2011 - 10:32


« In the book I wrote in May of 1999 - America, 2000 and Beyond - I detailed the fact that America was going to intentionally be economically destroyed. This is now coming to pass with great accelleration. » * Don Bradley

* Traduction: « Dans le livre que j'ai écrit en mai 1999 - L'Amérique, 2000 et au-delà - j'ai expliqué le fait que l'Amérique allait être intentionnellement détruite économiquement. C'est en cours de se produire maintenant, avec une grande accélération. »









source:
ange 1 http://wantsun.blogspot.com/2011/02/american-cannibalism-prequel.html



Vous avez remarqué les yeux du type qui parle, Coleman ?











Don Bradley en avait également parlé sur CBSWork:


« En fait, la ville de New York a toujours été conçue pour être anéantie. La plupart des villes du monde sont construites pour être passées à la torche à mesure que les évènements débouleront.



ange 1


Si vous regardez l'image d'ensemble, l'Amérique est conçue pour tomber. Partie du plan global: faire passer les États-Unis pour la Bête. Ils agissent de cette façon, selon des grandes lignes bien définies. Bush L'idiot fait sa part, tout ce qu'il y a de laid vient d'ici - par exprès.

Ils font tout - y compris les camps, fours crématoires, ministère de la sécurité intérieure - pour que les États-Unis «aient l'air» d'une autre version de ce qui s'est produit pendant le 3ème Reich.



ange 1


... vous voyez, mes amis, les plans des Illuminati sont de prendre ce pays et de le changer en une terre de désolation fumante. En premier, avec une loi martiale toute locale, ensuite avec une invasion étrangère, transformant nos zones urbaines en un vaste champ de bataille jonché de corps.

Celle des airs, si elle est perdue, garantit ce destin final. Si, toutefois, ces anges et l'humanité sont vainqueurs, alors il se pourrait que le destin de ce pays n'ait pas besoin de traverser ce que les forces de l'ombre voudraient voir arriver. Ils VEULENT que les Révélations s'abattent. Ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour les voir se produire.



ange 1


Ne vous y trompez pas. L'Amérique a été construite dans l'intention d'être détruite. Il s'agit d'un Grand Projet. Pour lequel tous les évènements sont structurés autour de ce but.
».


Don Badley

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t300-textes-extraits-du-blog-de-cbswork
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t350-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-suite-don-bradley











Il y a aussi Svali qui en avait parlé:

« Il va se produire un effondrement économique aux USA et en Europe, comme au moment de la grande dépression. L'une des raisons pour lesquelles notre économie continue à boîter est constituée par les manipulations monétaires de la Réserve Fédérale américaine qui joue artificiellement sur les taux d'intérêts. Mais, un jour, cela ne marchera plus. Ou alors on fera en sorte que cela ne marche plus, et la crise économique éclatera. Tous les créanciers, à commencer par le gouvernement, voudront se faire payer. Il y aura des faillites retentissantes.

C'est l'Europe qui va se stabiliser la première. L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne auront les économies les plus fortes. Cela peut constituer une surprise pour ce dernier pays ! Ces trois pays vont faire instaurer par les Nations Unies une monnaie mondiale unique. Le Japon s'en sortira aussi, mais son économie sera affaiblie.

Des forces internationales, sous le drapeau de l'ONU, seront envoyées dans divers endroits pour empêcher les émeutes. Les chefs des Illuminati se révèleront. Ils demanderont aux peuples de s'engager à les servir loyalement, en ces temps de chaos et de dévastation.

(...)

Nos dollars ne vaudront plus grand-chose. Rappelez-vous ce qui s'est passé après notre Guerre Civile. Notre monnaie ne vaudra pas plus que la monnaie des Confédérés après leur défaite !
»


Svali

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t81-temoignage-de-svali-ex-illuminati-repentie


Donc, ceux qui pensent que ce sont les USA qui gouvernent le monde se trompent complètement; ils n'ont été que le bras armé provisoire des Illuminati, comme l'ont été Rome, le Califat Ottoman,...
Le pouvoir est ailleurs:


« Mais qui animait le spectacle? »

« Je pense que c'était cet autre établissement que j'appelle "le Conseil" dans mon livre », expliqua Taylor. « Je sais que c'est un groupe d'hommes qui se tient au-dessus de Kissinger et des Rockefeller. Ils ont été configurés génétiquement de façon à (elle hésita, cherchant les mots justes) posséder différentes capacités à diriger. C'est eux en fait, qui prennent les décisions. »

« Se réfèrent-ils eux-mêmes en tant que "le Conseil" ? »

« Oui. Quand j'en parlai à d'autres membres du service de renseignements impliqués avec eux, ils me dirent qu'ils se dénommaient eux-mêmes "le Conseil". La C.I.A. inclut tous les opérateurs du contrôle de la pensée qui travaillent pour le gouvernement. Et puis il y a le Conseil qui s'intéresse également au projet du contrôle de l'esprit. Mais le Conseil n'est pas contrôlé par la C.I.A. Ils pouvaient prendre quelqu'un comme moi et étaient capables de me déprogrammer pour connaître ma programmation. »

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t80-mk-ultra-et-monarch-program



« Les Loges Noires datent de la plus sombre antiquité, et ils ont été en contrôle de cette planète pendant 26 000 ans. »

« Il y a 7 33ème degré, un pour chaque juridiction, dans le Véritable Ordre Ésotérique. Lorsque l'un d'eux meurt, un nouveau est élevé. La majorité d'entre eux sont bien plus vieux que cent années d'âge, et plusieurs encore beaucoup plus âgés que cela. »

« DK : Connu comme le Maître Tibétain. Homme Mongol, très petit, âgé de quelques centaines d'années. »

Don Bradley

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t300-textes-extraits-du-blog-de-cbswork
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t350-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-suite-don-bradley




Et, toujours selon Svali, des places prépondérantes seront données à la Russie et à la Chine:

« ... le développement de la puissance militaire chinoise fait partie de leur plan. Il y a des membres de leur groupe qui sont asiatiques, et qui sont très opportunistes. Les maffias orientales sont très liées aux activités des Illuminati.

(...)

Dans l'ordre de prééminence mondiale, on trouvera la Russie, puis la Chine, puis les États-Unis.

(...)

La Russie est considérée comme importante parce qu'elle dispose de la plus grande puissance militaire et qu'elle héberge les groupes militaires Illuminati les plus importants. Les Illuminati ont promis à la Russie la quatrième place dans le Nouvel Ordre Mondial, avant même les États-Unis. Parce que la Russie, et l'ancienne URSS, se sont montrées plus coopératives que les États-Unis dans l'exécution du programme des Illuminati, au cours des décennies passées.

(...)

La Russie va redevenir puissante. Elle est trop forte sur le plan militaire pour accepter d'être réduite à un rôle secondaire. Tous les Illuminati qui étaient des formateurs dans le domaine militaire sont allés en Russie pour y être eux-mêmes formés. Dans le Nouvel Ordre Mondial, les Russes seront plus forts et mieux placés que les Américains.

(...)

...la Russie constituera la base militaire des Illuminati, et la source de leur puissance dans ce domaine. Les Illuminati considèrent que les chefs militaires de la Russie sont les meilleurs du monde, et les plus disciplinés. La Chine sera considérée comme une puissance plus importante que les États-Unis, car elle plonge aussi ses racines dans l'occultisme oriental. Mais la puissance réelle des Illuminati viendra de l'Europe. C'est ce que l'on m'avait appris dans ce groupe.

La Chine administrera l'Orient, et la Russie l'hémisphère Nord.

(...)

Si vous leur parliez ouvertement de ces choses, ils vous riraient au nez, et vous diraient : "Mais le Nouvel Ordre est déjà en place ! Il n'est simplement pas pleinement manifesté !"

Cela fait plusieurs centaines d'années que les Illuminati sont au pouvoir dans le monde.
»



Et ça, c'est très intéressant, parce que ce sont justement ces pays, avec le monde musulman unifié sous un "califat" (voir les "révolutions" en cours au Maghreb et ailleurs) qui sont censés s'opposer à l'avènement du NWO, selon la majorité des sites conspirationnistes. Ceux qui ont orientent la mouvance conspi dans cette direction Meyssan, Fulford,...) travaillent en réalité pour le NWO.
:star:http://transition888.heavenforum.org/t385-doubles-jeux - post du Dim 14 Nov 2010
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t158-interview-de-benjamin-fulford-societes-secretes-chinoises-et-japonaises-vs-illuminati - posts du Jeu 26 Mai 2011 et du Dim 26 Juin 2011




Le but est de nous présenter les USA, Israël et l'Occident "athées" (alors, que le record d'athéisme est tenu haut la main par la Chine et la Russie...) comme les seuls instigateurs du NWO, alors que ce sont les Illuminati apatrides, et la Russie, la Chine et le monde musulman comme la solution, afin que ce soient les opposants eux-même qui servent les plans sataniques (guerre mondiale, génocide sacrificiel des Israëliens, retour du "Messie", religion obligatoire, ...) tout en pensant lutter contre eux.




Dernière édition par invitée le Jeu 3 Oct 2013 - 19:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Lun 21 Fév 2011 - 15:47


En 2010, la Chine est la 2ème puissance économique mondiale derrière les États-Unis et devant le Japon. Exprimé en parité de pouvoir d'achat, la Chine est la deuxième puissance économique mondiale, derrière les États-Unis. Wikipedia

Donc, elle deviendra la première.
On assiste là à un transfert de pouvoir, et sans doute même à un déménagement des élites.

« Un fait m'inquiète beaucoup. C'est que Rockfeller et une dizaine des plus grands milliardaires américains ont acheté un territoire aussi grand que la Belgique en plein centre du désert d'Australie et s y font construire des palaces de survie en majeure partie enterrés. Le territoire est cerné de barbelés et surveillé par une armée privée. Très mauvais; très mauvais signe.. ces Messieurs connaissent l'avenir... vu que ce sont eux qui le décident. »
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t546-l-heure-approche-jacques-de-lacroix


Pourquoi la Chine est-elle en train de construire de vastes «villes fantômes» ?
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t604-pourquoi-la-chine-construit-elle-des-villes-geantes-inhabitees




Dernière édition par invitée le Sam 16 Juil 2011 - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Mer 20 Avr 2011 - 17:09

FAIM ET PAUVRETÉ EXTRÊME S'INSTALLENT AUX ÉTATS-UNIS






Ici, des millions gens souffrent de faim. Nous ne parlons pas d’Haïti, ni de pays africains, ou asiatiques, ni des favelas sudaméricaines, mais du fait extraordinaire dont que dans le pays le plus riche du monde, avec le secteur agricole le plus productif, des millions de gens souffrent de ce qui s’appelle l’« insécurité alimentaire », ou ce qui en chrétien se traduit comme ne pas savoir d’où proviendra la prochaine nourriture.

Aux États-Unis il est permis – sans que cela soit un scandale national – que les enfants n’aient pas suffisamment à manger. Le programme national de télévision de CBS News, 60 Minutes, a récemment montré les visages et les histoires de familles sans toit, dont les enfants ont dit ce qu’ils ressentent quand ils ne mangent pas suffisamment. Plus de 16 millions de mineurs vivent dans la pauvreté - 2 millions de plus qu’avant la crise économique qui a éclaté en 2007 – et on constate que c’est l’écroulement le plus rapide de la classe moyenne jamais arrivé depuis que le gouvernement a commencé à les mesurer, il y a demi-siècle, explique CBS News.

Qu’est ce qu’on ressent quand on a faim ?, demande le journaliste aux enfants d’une école primaire de Floride. « C’ est difficile. Tu ne peux pas dormir. Tu attends seulement, tu t’endors cinq minutes et tu te réveilles à nouveau. Tu as mal à estomac et pense : ‘ je ne peux pas dormir, je vais essayer de dormir, je vais essayer de dormir’, mais tu ne peux pas parce que tu as trop mal à l’estomac. Et c’est parce que tu n’as pas de nourriture dans toi », répond un enfant.

De nombreuses de familles racontent à CBS qu’elles n’ont jamais imaginé rester sans toit ou ne pas pouvoir nourrir suffisamment leurs enfants, puisqu’ils jouissaient d’une vie de classe moyenne. Avec la crise, tout a basculé.

Une partie du reportage de CBS fut réalisée dans la même zone que celle qui se proclame comme « le lieu le plus heureux du monde », c’est à dire, les comtés autour de Disney World, à Orlando, en Floride. Là CBS a détecté environ 67 motels où logent plus de 500 enfants sans domicile. Là, tout près des écoles du comté de Seminole, mille étudiants ont récemment perdu leurs logements. Le gouvernement loge des milliers de familles sans toit dans des motels dans tout le pays pendant des mois. CBS remarque que « la ‘génération motel’ aux États-Unis grandit rapidement ».

16.6% des étasuniens – soit, plus d’un sur six – a souffert « d’insécurité alimentaire » au cours de 2009, selon les chiffres les plus récents du recensement analysés par Feeding América, la plus grande organisation du pays dédiée à appuyer les personnes touchées par cette situation dans son rapport récent « Map the Meal Gap ». En fait, cette organisation explique qu’aujourd’hui elle offre ses services de soutien à 37 millions d’étasuniens, dont 14 millions d’enfants, une augmentation de 46 % comparée avec 2006.

Même dans la capitale du pays le plus puissant du monde il y a de plus en plus de faim. Dans la zone métropolitaine de Washington et ses comtés limitrophes, plus de 400 000 habitants ont souffert de la faim pendant la récession, selon le rapport récent de Feeding America et son analyse par le Washington Post. Des millions encore dans chaque partie du pays, tant dans des zones riches que marginales, on a enregistré des chiffres croissants de faim. « La majorité serait surprise de savoir les dimensions de la faim dans ses communautés. Les gens tendent à penser qu’on souffre de la faim « là-bas » , dans un autre lieu, mais pas ici même, non pas dans mon coin. Mais ce rapport démontre que ce n’est pas vrai : la faim est partout dans notre pays en ce moment », a commenté Vicki Escarra, directrice de Feeding America, au Washington Post.

« Il y a eu des moments où je n’ai pas mangé pour que mes enfants aient plus à manger. Je suis adulte, je peux le faire. Je peux boire de l’eau ou manger un morceau de pain. Mais on ne veut pas que ses enfants arrivent à dire : maman, j’ai faim, une heure après qu’ils aient mangé », a expliqué au Washington Post, Anette Emerson, mère célibataire de 46 ans. Ces histoires se répètent dans tout le pays.

Et quelle est la réponse du gouvernement ? Proposer de réduire l’assistance alimentaire aux nécessiteux, provoquer plus de coupes dans les dépenses sociales et réduire les taux d’imposition sur les revenus des millionnaires.

Mark Bittman, critique de gastronomie du New York Times [ Why We’re Fasting ], a annoncé lundi dernier qu’il se joignait à un jeûne d’une semaine avec environ 4 000 personnes dans tout le pays, dont l’intention est d’attirer l’attention publique sur les propositions du Congrès pour réduire sévèrement les programmes d’assistance pour les pauvres et pour ceux qui souffrent de faim dans ce pays. « Ces coupes faites soit disant pour réduire le déficit – à peine serait-ce une miette – causeront en vérité que plus de personnes meurent de faim, aillent au lit avec la faim ou vivent plus misérablement que maintenant. Et la proposition de loi augmentera la dépense pour la défense », a-t-il expliqué. Cela dit, devant quelques ironies : en 2010, les profits des entreprises ont augmenté avec le taux le plus rapide depuis 1950, tandis que le record de nombre de personnes qui dépendent de l’assistance fédérale pour manger a été atteint. Il a ajouté que les 400 étasuniens les plus riches ont plus de richesse que la moitié des foyers du pays, tandis que 45 % des étasuniens dépensent un tiers de leurs revenus en nourriture et cependant n’y arrivent pas, et un enfant sur quatre dort en ayant faim dans ce pays, au moins sur certaines périodes.

Bittman affirme : « nous avons besoin de nous rassembler et d’insister sur le fait que nos ressources collectives soient utilisées pour le bien-être collectif, pas pour mille, ni pour un million d’étasuniens les plus riches, mais pour la vaste majorité de nous tous aux États-Unis et, en fait, pour les citoyens du monde qui ont les difficultés à satisfaire leurs premières nécessités. Ou pour nourrir leurs enfants ».

Mais, apparemment, la faim n’est pas parmi les priorités de la classe dirigeante politique ou économique de ce pays. Apparemment, « l’insécurité alimentaire » n’est pas un sujet qui est considéré de « sécurité nationale ».


David Brooks
(journaliste étasunien du The New York Times et correspondant de La Jornada).

La Jornada, Mexico, le 4 avril 2011




source:
cligno étoile http://www.elcorreo.eu.org/?Faim-et-pauvrete-extreme-s-installent-aux-Etats-Unis


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Ven 15 Juil 2011 - 17:57

ÉTAT DU MINNESOTA EN FAILLITE





Faute de pouvoir équilibrer son budget, comme le lui ordonne la Constitution, l’État américain du Minnesota a été forcé de se déclarer en cessation de paiement. Conséquence du conflit entre républicains et démocrates américains? La faillite affichée et insolente de l'État du Minnesota ne révéle-t-elle pas autre chose qu' un bras de fer entre Obama et le Congrès. Il indique peut-être l'impasse dans laquelle les États-Unis viennent de s'engager: le spectre d'une toujours possible sécession des USA.



Tous les médias reprennent en boucle l'information somme toute gravissime de la cessation de paiement d'un des États américains en présentant cette faillite réelle comme l'effet d'un bras de fer avec la politique du président américain.

Est-ce l'effet d' un simple acte de révolte de l'aile républicaine du Congrès ou d'une révolution? C'est à tout le moins rien d'autre qu'un mini coup d'État que personne encore ne veut prendre en compte.

Situé dans le Middle west américain, à la frontière avec le Canada, le Minnesota, un État de 225 000 kilomètres carrés grand comme la moitié de la France, vient de se déclarer en cessation de paiement.

Le 1er juillet, le gouvernement dirigé par le démocrate Mark Dayton a déclaré faillite. Les parcs nationaux, les musées et le zoo sont fermés ainsi que les aires de repos sur les autoroutes. Impossible aussi de pêcher dans les lacs de l’État, les services délivrant les permis étant fermés.

En faillite, le gouvernement a dû mettre la clé sous la porte, renvoyant chez eux 22 000 fonctionnaires, et suspendant les activités de la majorité des services publics. Faute de pouvoir équilibrer son budget, comme le lui ordonne la Constitution, l’État américain du Minnesota a ainsi été forcé de fermer la plupart des services publics. Peuplé de 5,3 millions d’habitants, le Minnesota présente un trou de 5 milliards de dollars dans ses caisses.

Le problème est constitutionnel: le Minnesota ne peut pas présenter de budget en déséquilibre. Or, avec un déficit de 5 milliards de dollars, il se trouve forcé de choisir entre l’augmentation des impôts et les coupes claires dans les dépenses publiques. Exactement comme au niveau fédéral. Et de la même manière que les deux partis se livrent à un bras de fer au Congrès à Washington, démocrates et républicains semblent, selon les observateurs américains, jouer une grande partie de bluff dans le Minnesota. Mais est-ce aussi simple?


Ce qui se passe dans cet État de 5 millions d’âmes rappelle que les finances américaines sont dans une situation au moins aussi préoccupante que celles des pays de la zone euro. Souvenons nous que la Calfornie – l’État le plus riche et le plus peuplé de l’Union - était passée à deux doigts de la faillite il y a quelques mois avant qu’un accord trouvé in extremis lui permette de souffler une petite année de plus.

Mais le véritable test autour des finances publiques américaines aura lieu dans les tous prochains jours, puisqu’il faudra pour début août que démocrates et républicains trouvent un terrain d’entente pour augmenter le plafond de la dette publique fédérale abyssale. À défaut, ce sera la cessation de paiement.


Dire que la perspective inquiète les milieux financiers est assez loin de la réalité. En réalité, elle les fait blêmir et paniquer. Les agences de notation ont déjà prévenu: le non-relèvement du plafond de la dette les ferait placer les États-Unis sous surveillance négative; et on peut imaginer que les marchés ne resteraient pas sans réaction face à la cessation de paiement de la première économie de la planète.




source:
gyro http://www.news-26.com/econmie/774-letat-du-minnesota-est-en-faillite-revolte-ou-revolution.html



Ne gardez que très peu d'argent en liquide, si vous avez quelques économies. De toute façon, ne le laissez pas dans les banques. Et si vous avez largement de quoi voir venir, pensez à Don Bradley et sa famille. Merci pour eux.


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Mar 16 Aoû 2011 - 16:48

80 millions d'américains dépendent d'un chèque de l'État
pour vivre et plus de la moitié d'entre eux dépendent
du programme de bons alimentaires pour manger






Voici le tableau indicateur du nombre d'américains qui sont inscrits au programme de "bons alimentaires" ("Food Stamps"), qui montre que le nombre de citoyens qui vivent dans une situation de survie augmente de façon constante au fil des annnées.





source:
flèche http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/80-millions-damericains-dependent-dun.html


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Sam 17 Sep 2011 - 20:26

LES GUITARES GIBSON ET LA MORT DE L'AMÉRIQUE








Il est ironique qu'un événement comme celui de Gibson guitars - une entreprise qui fait toujours ses guitares ici aux États-Unis, plutôt que d'utiliser le travail bon marché d'Asie - qui se retrouve ciblée par le gouvernement fédéral et voit ses usines fermées et ses matériaux volés.

Sont-ils être accusés de quelque crime ? Non

Ont-ils enfreint quelconque loi? Non

Lorsque Gibson a finalement cherché à savoir pourquoi le gouvernement les harcelait, on leur a dit de fermer leurs usines américaines et d'ouvrir à l'étranger.

Vous voyez, les gars. J'ai averti mes lecteurs depuis 1998 que la destruction de l'Amérique - d'abord avec la mort de ses industries, ensuite avec la suppression de ses constitutions - ÉTAIT UNE OPÉRATION PLANIFIÉE ET CONTINUE. L'affaire Gibson prouve que il n'y aura JAMAIS aucune sorte de redressement économique, ni d'emplois, ni de nouveau printemps ici. Sauf pour les riches et ceux qui travaillent pour l'État ou les agences fédérales, tout le monde est en train de se faire pigeonner.

Quand le gouvernement s'attaque à une activité sans déposer aucune plainte ni déclarer quoi que ce soit ni FOURNIR UN MANDAT DE PERQUISITION, alors vous avez devant vous un état policier. Et quand, après des mois de harcèlement, vous obtenez une réponse, vous découvrez que c'est parce qu'ils veulent de vous délocalisiez toutes vos fabrications à l'étranger en Chine ou quelque endroit du même genre.

Les emplois bien rémunérés disparaissent et ne reviendront jamais, sauf pour ceux qui travaillent dans les industries de guerre ou au gouvernement. Même les soins médicaux sont sur la liste de destruction. Ca va arriver bientôt et ça se sent déjà.

L'Amérique est démolie à chaque niveau. Et, comme nous continuons à attaquer des pays qui n'ont jamais nui aux Américains, simplement pour les retirer du champ de jeu global, alors l'Amérique peut désormais se tenir fièrement au coude à coude avec Adolf Hitler et sourire. [For that is was he did and he became.]? À une exception près. Hitler, a au moins gardé les usines en fonctionnement et il y avait des soins médicaux gratuits. En Amérique, nous n'aurons même pas ça.

Ainsi, tandis que vous écoutez les menteurs payés à la télévision, parler de redressement économique, marrez vous bien. Vous connaissez la vérité. La vérité est devant vos yeux, si vous prenez soin de voir honnêtement ce qui se passe autour de vous.


Don Bradley




source:
ange 1 http://wantsun.blogspot.com/2011/09/gibson-guitars-and-death-of-america.html








Chris Daniel: M. Juszkiewicz, un agent du gouvernement américain a-t-il suggéré que vos problèmes auraient dispararu si vous aviez utilisé du travail à Madagascar au lieu du travail américain?


Henry Juszkiewicz: Ils ont effectivement écrit çela dans un acte de procédure.


Chris Daniel: Pardon?


Henry Juszkiewicz: Ils ont effectivement écrit cela dans un acte de procédure.


Chris Daniel: Que vos problèmes auraient disparu si vous aviez utilisé du travail à Madagascar au lieu de notre travail?


Henry Juszkiewicz: Oui.




source:
ange 1 http://wantsun.blogspot.com/2011/09/gibson-guitars-ordered-to-send-jobs.html









Voir également les infos sur le site de Gibson:
:music:http://www.gibson.com/en-us/Lifestyle/News/gibson-0825-2011






Qu'est cela signifie ? Et bien que la chute des USA (et de l'Europe) est programmée; que ce n'est pas la conjecture, les erreurs des banquiers et je ne sais quoi d'autre. Que les USA n'envahissent pas l'Irak, la Libye,... pour mettre la main sur le pétrole afin de sauver leur économie, comme c'est répété inlassablement par les faux opposants au NWO. Non, les gouvernements américains et européens suivent un agenda qui a été planifié à un niveau supérieur et qui comprend la destruction des nations qu'ils dirigent.

Les délocalisations ont sans doute eu le but d'exploiter de la main d'oeuvre bon marché, mais pas seulement. Elles ont permis de déménager petit à petit les industries en préparation du NWO qui verra le transfert du leadership des USA vers la Chine et la Russie, comme annoncé par Svali en 2000. (post du Lun 21 Fév 2011)

Il est même bien possible que ce soit eux qui se soient arrangés pour que la main d'oeuvre soit meilleur marché ailleurs afin de rendre ces délocalisations logiques aux yeux des industriels et des observateurs. Comme ça, personne ne pouvait se douter qu'il se cachait autre chose que l'appât du gain derrière cette fuite des industries.

Alors, un question se pose: pourquoi estiment-ils ce "déménagement" nécessaire ? Le passage de Nibiru y serait-il pour quelque chose ?

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t704-nibiru-impact


Impossible d'en être sûr. Mais, ce qui est par contre certain, c'est que s'ils ont décidé de transférer les industries vers l'Orient, ils ont aussi déjà choisi le "vainqueur" dans la guerre qui opposera l'Orient à l'Occident...

Ceux qui observeront attentivement les abominables fresques de l'aéroport de Denver y trouveront la confirmation de ce choix.

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t655-laeroport-international-de-denver-et-ses-fresques


Donc, en plus de l'effondrement économique et de ses conséquences au niveau individuel, préparez-vous à une invasion. Et si la France a été mise en avant en Libye, c'est uniquement dans le but de provoquer la colère des populations musulmanes contre elle, puis l'invasion vengeresse de son territoire.

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t590-revolutions-colorees-au-maghreb-en-vue-d-un-califat-illuminati - post du Mar 3 Mai 2011




Dernière édition par invitée le Jeu 3 Oct 2013 - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Jeu 3 Oct 2013 - 18:07

PARALYSIE BUDGÉTAIRE AUX ÉTATS-UNIS (SHUTDOWN)





Faute de budget, l'État fédéral paralysé


01-10-2013

La Maison Blanche a ordonné aux agences fédérales américaines, lundi 30 septembre peu avant minuit (6h en France) de cesser leurs activités, le Congrès ayant échoué à voter un budget avant l'heure limite en raison de positions irréconciliables. C'est la première fois depuis 17 ans que l'État fédéral est mis au chômage technique.

« Malheureusement, nous n'avons pas d'indication claire que le Congrès agira à temps pour que le président signe une résolution budgétaire avant la fin de la journée de demain, le 1er octobre 2013 », a annoncé Sylvia M. Burwell, directrice du bureau du budget de la Maison Blanche. « Les agences doivent donc exécuter leurs plans pour une cessation ordonnée de leurs activités en l'absence de budget ».

L'exécutif américain n'a pu que constater l'impasse dans laquelle se trouvait le Congrès lundi soir à l'approche du début de l'exercice budgétaire 2014, qui a commencé mardi à minuit, et avant lequel le Congrès devait approuver des crédits pour assurer que l'État fédéral puisse fonctionner normalement.

Après deux rejets lundi par le Sénat américain de projets de loi de finances élaborés par la Chambre des représentants, les dirigeants républicains avaient annoncé tard lundi qu'ils entendaient voter une nouvelle fois dans la nuit sur un texte, jugé inacceptable par les démocrates, car sabordant la loi de réforme du système de santé de Barack Obama.

Les deux chambres du Congrès avaient chacune approuvé plus tôt un texte qui garantit que les militaires seront payés à temps, sans retard, quoiqu'il arrive, et que le président Barack Obama a promulgué tard lundi soir.

Un peu plus tôt dans la nuit, le président américain a mis en garde lundi contre les conséquences d'une paralysie: « Des centaines de milliers (de fonctionnaires) seront immédiatement mis en congés sans solde », a-t-il prévenu lors d'une intervention à la Maison Blanche. La paralysie « gripperait les rouages de notre économie au moment où elle redémarrait ».

« Ils l'ont vraiment fait », a déploré le président dans un tweet peu après minuit.




800.000 fonctionnaires au chômage technique


Du département de la Défense à l'agence de protection de l'environnement, tous les services fédéraux sont sommés de réduire immédiatement leurs effectifs au minimum vital, parfois à seulement 5% de leur personnel. La sécurité nationale et les services essentiels sont exemptés.

Mais environ 800.000 fonctionnaires jugés non essentiels, sur plus de deux millions, auront quatre heures mardi matin pour se présenter à leurs bureaux, ranger leurs affaires, annuler leurs réunions et rentrer chez eux. Ils ne seront pas rémunérés. Jusqu'à ce que le Congrès s'accorde pour allouer des crédits finançant les agences fédérales.

L'un des impacts les plus visibles sera observé dans le secteur du tourisme. La totalité des parcs naturels du pays, géré par le National Park Service, dont les immenses parcs Yosemite et le Grand Canyon, et les musées Smithsonian de Washington, n'ouvriront pas leurs portes au public mardi matin.

En avril 2011, le président Barack Obama s'était rendu au Lincoln Memorial de Washington au lendemain d'un accord in extremis pour financer les opérations gouvernementales. Cette fois, le monument restera fermé.




« Une honte »


La cessation des opérations gouvernementales a déclenché une tempête politique, chaque camp accusant l'autre d'intransigeance.

« C'est une honte que ces gens, élus pour représenter le pays, finissent par représenter le Tea Party et les anarchistes », a tonné Harry Reid, chef de la majorité démocrate.

« Nous en sommes là car le président et les démocrates du Sénat voulaient ce résultat depuis le début », a écrit le républicain Ted Poe sur Twitter.

Mais certains admettaient que l'opinion rejetterait la faute sur les républicains. Ceux-ci « vont être perçus comme ayant bloqué et provoqué la cessation des activités de l'Etat fédéral », a déclaré lundi soir le sénateur John McCain.

Selon un sondage CNN/ORC International publié lundi, 46% des Américains estiment qu'une fermeture des services fédéraux serait la faute des républicains, contre 46% qui accusent Barack Obama (3,5 points de marge d'erreur). Selon une étude ABC/Washington Post, 63% des Américains désapprouvent la manière dont les républicains gèrent le dossier budgétaire, contre 50% dans le cas de Barack Obama.

« Je m'étonne que les responsables de la Chambre nous mènent droit vers la fermeture gouvernementale », a dit David Cox, président du plus grand syndicat américain de fonctionnaires, en décrivant une situation "chaotique" pour les fonctionnaires.




Obamacare


La raison du blocage s'appelle "Obamacare", le surnom de la réforme du système de santé de Barack Obama. Les républicains exigeaient que tout accord budgétaire revienne, d'une manière ou d'une autre, sur cette loi emblématique du premier mandat de Barack Obama, votée en 2010. À partir de mardi, des millions d'Américains démunis d'assurance maladie vont pouvoir s'inscrire sur un site gouvernemental pour demander à bénéficier d'une assurance subventionnée à partir du 1er janvier 2014.

Tout Américain devra être assuré à compter de cette date, sous peine d'une pénalité fiscale d'un montant d'abord symbolique (95 dollars en 2014).

Cette obligation, validée de fait par la Cour suprême en 2012, est assimilée à un abus de pouvoir de l'Etat fédéral par les républicains, qui ont voté des dizaines de fois pour l'abroger, toujours en vain. Ils pointaient aussi, à raison, que la loi n'était pas tout à fait prête, le gouvernement ayant reconnu que les systèmes informatiques ne seraient pas opérationnels dès le premier jour.

Obama a martelé que la nouvelle loi sur la santé serait appliquée dès mardi, malgré les tentatives républicains pour la stopper. « Une partie d'une formation (politique) dans une chambre du Congrès n'obtiendra pas la fermeture des opérations de l'État pour disputer les résultats d'une élection », a-t-il affirmé.




Les débats se poursuivent


Les places financières du monde entier ont terminé en baisse lundi, de Tokyo à New York, sous l'effet de ce blocage persistant. Quel que soit le contenu d'un éventuel accord in extremis, une loi de finances de courte durée empoisonnerait le débat sur le relèvement du plafond de la dette, qui doit intervenir impérativement avant le 17 octobre pour éviter le premier défaut de paiement de l'histoire des Etats-Unis.

A l'heure du déclenchement du "shutdown", qui n'affecte pas les administrations locales des 50 Etats, la Chambre débattait toujours d'une quatrième version de son budget, avec un vote prévu dans la nuit, mais sans espoir de dénouement immédiat.

Le Sénat, quant à lui, s'est ajourné jusqu'à mardi 13h30 GMT.




gyro  http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20131001.OBS9130/etats-unis-budget-pas-d-accord-au-congres-paralysie-en-vue.html


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Mer 16 Oct 2013 - 23:29

LES CINQ CONSÉQUENCES D'UN DÉFAUT DE PAIEMENT






Fixé à 16 700 milliards de dollars, le plafond de la dette des États-Unis sera atteint le 17 octobre. Au-delà, s'il n'est pas rehaussé, le Trésor américain ne pourra plus emprunter sur les marchés pour régler ses factures. Et le pays risquera un défaut de paiement.

À trois jours de l'échéance fatidique, tour d'horizon des conséquences.



Un répit de deux semaines pour le Trésor

Il faut d'abord rappeler que la date du 17 octobre est avant tout symbolique. Passé ce jour, le Trésor disposera encore de 30 milliards de dollars, qui lui permettront de régler ses factures jusqu'à fin octobre. Le risque de défaut ne se poserait donc vraiment que le 31 octobre, lorsqu'il devra verser 6 milliards d'intérêts à ses créanciers, et le 1er novembre, jour où il devra payer 55 milliards de prestations sociales aux Américains (salaires des militaires, retraites, assurance maladie...).

À cette date, si le blocage n'est pas levé, il devra donc choisir quel versement il honorera en priorité: celui aux banques ? Les retraites ? Les aides aux handicapés ? Mais " personne n'est capable de dire si le Trésor a légalement le droit de procéder à un tel arbitrage ", analyse Alexandra Estiot, de BNP Paribas.

Même s'il le souhaitait, les problèmes techniques seraient insurmontables, car tous ces versements sont effectués de façon automatique. Il faudrait donc reprogrammer les logiciels de paiement en urgence, ce qui paraît difficilement envisageable.

Pour éviter de se retrouver dans une telle situation, le Trésor pourrait choisir d'enfreindre la loi sur le plafond de la dette pour continuer à émettre des obligations. Mais le gouvernement Obama a d'ores et déjà prévenu qu'il n'en ferait rien.

Le Trésor pourrait aussi frapper une ou plusieurs pièces en platine d'une valeur élevée, par exemple, un milliard de dollars, ce qui lui permettrait de tenir sans peine ses échéances des jours à venir. En 2011, lors du précédent débat sur le plafond de la dette, les démocrates avaient envisagé cette option, avant qu'elle ne soit rejetée par le Trésor lui-même.



Une prime de risque plus élevée pour les emprunts américains

C'est la principale certitude: en cas de non accord, la confiance dans la qualité des obligations américaines, jusque-là considérées comme le placement le plus sûr au monde, se dégraderait. Surtout si la paralysie se prolonge. Les investisseurs exigeraient alors une prime de risque plus élevée pour acheter les titres d'emprunt circulant déjà sur les marchés.

Dans les années 1970, un défaut technique de quelques heures, dû à une erreur informatique, avait ainsi fait durablement grimper les taux américains de 60 points de base. Cette fois, la hausse serait probablement plus élevée.

Dans tous les cas, certains investisseurs seraient probablement tentés de se débarrasser de leurs bons du Trésor américains, surtout ceux qui détiennent des titres de court terme (un à trois mois), plus susceptibles de ne pas être remboursés. Certains fonds, comme celui de JPMorgan, ont d'ailleurs commencé à les liquider.

Le cas des obligations à long terme est différent. " Les investisseurs savent que le défaut ne durera pas: ils n'auraient donc aucun intérêt à vendre dans ces conditions, car ils le feraient à perte ", résume Alexandra Estiot.

Avec 1 135 et 1 277 milliards de dollars de bons du Trésor, les Japonais et les Chinois sont les principaux détenteurs de la dette de long terme américaine, via leur banque centrale. Depuis quelques jours, les dirigeants des deux pays multiplient les avertissements. Si la paralysie devait se poursuivre, le ton monterait probablement d'un cran. Mais il est peu probable que la Chine et le Japon se mettent à vendre du jour au lendemain. D'abord, parce que leurs banques centrales enregistreraient des pertes colossales, mais aussi parce qu'" elles ne sauraient tout simplement pas quoi acheter à la place ", ajoute Philippe Waechter, de Natixis AM.



Un chaos sur les marchés et un coup de frein à l'économie mondiale

Les marchés, eux, plongeraient dans un chaos financier comparable à celui qui a suivi la chute de Lehman Brothers, en 2008. Angoissés, les investisseurs fuiraient en masse les actifs les plus risqués, à savoir les actions et les placements dans les pays émergents, qui traverseraient une tempête comparable à celle de l'été.

La valeur du dollar s'effondrerait tandis que celles de l'euro et du yen frôleraient des sommets, au détriment des exportations européennes et nippones.

Si la situation venait à durer, l'économie américaine replongerait inévitablement en récession. Selon les économistes, la coupe des dépenses publiques engendrées par le blocage provoquerait un effondrement de la croissance de l'ordre de quatre points de PIB en rythme annuel.

Les partenaires commerciaux du pays s'en trouveraient affectés, et la reprise de l'économie mondiale serait mise en péril.

Pendant de longues semaines, la volatilité serait extrêmement forte sur l'ensemble des places financières, car des forces contradictoires seraient à l'œuvre. Si les doutes sur les bons du Trésor pousseraient les taux d'intérêt américains vers des sommets, la récession pousserait en revanche ces derniers à la baisse.



Une dégradation possible de la note américaine

En 2011, le précédent débat sur le plafond de la dette avait conduit Standard & Poor's à retirer son triple A au pays. Et cette fois ? " La situation est très différente car l'économie américaine s'est nettement redressée depuis ", insiste Yves Zlotowski, chef économiste de la Coface, le spécialiste de l'assurance-crédit.

Ce dernier vient de repasser le pays sous surveillance positive, jugeant la reprise très encourageante. Le déficit public, de 10 % en 2011, est tombé à 4 %, la dette des ménages s'est réduite (135 % à 110 % du PIB), l'investissement des entreprises est reparti. Pas de quoi, en théorie, justifier une dégradation du pays, du moins à court terme. Les agences pourraient néanmoins y songer si les incertitudes politiques se prolongeaient.

Les conséquences seraient alors ravageuses, car, dans la foulée, tous les établissements financiers américains seraient eux aussi dégradés, et les portefeuilles détenant des obligations américaines enregistreraient sur le champ des pertes massives.

Pour limiter les dégâts, les superviseurs nationaux assoupliraient peut-être à la hâte la régulation, afin d'éviter que, dans les bilans des banques, les bons du Trésor ne perdent automatiquement de leur valeur. Mais cela se ferait dans la panique... " La débâcle financière serait pire encore que celle de 2008 ", analyse Alexandra Estiot. Avant de rappeler qu'un tel scénario reste hautement improbable.



Un dollar qui perdrait son statut

Même si un accord est trouvé à la dernière minute, les investisseurs auront un peu moins confiance dans la qualité des titres américains, et cette défiance risque de durer, les poussant à chercher d'autres classes d'actifs susceptibles de limiter leur exposition à la dette du pays. " En Chine, la réflexion sur le sujet a déjà commencé ", analyse Philippe Waechter.

Mais surtout, cet épisode accélérera à coup sûr, aux yeux des pays émergents, la nécessité de disposer d'une monnaie autre que le dollar pour diversifier leurs réserves de change. Certaines banques centrales, comme celles du Chili ou du Nigeria, ont déjà commencé à acheter des yuans. (*)




source:
gyro  http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/14/dette-americaine-les-cinq-consequences-d-un-defaut_3495316_3234.html




(*) -


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?   Aujourd'hui à 0:11

Revenir en haut Aller en bas
 
ÉMEUTES ALIMENTAIRES PRÉVUES AUX USA ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: DIVERS :: Mises en garde-
Sauter vers: