TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE MOSSAD DERRIÈRE LES ÉMEUTES DES BANLIEUES EN NOVEMBRE 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: LE MOSSAD DERRIÈRE LES ÉMEUTES DES BANLIEUES EN NOVEMBRE 2005   Sam 12 Mar 2011 - 19:14

LE MOSSAD DERRIÈRE LES ÉMEUTES DES BANLIEUES EN NOVEMBRE 2005






Selon la livraison de juillet de l’influente lettre confidentielle bavaroise, DeutschlandBrief, les émeutes qui ont secoué les banlieues des grandes villes françaises, en novembre 2005, auraient été orchestrées en sous-main par les services secrets israéliens. DeutschlandBrief affirme même que des téléphones cryptés auraient été distribués aux meneurs des émeutiers, afin de les soustraire à toute éventuelle interception des Renseignements généraux.

Diverses sources, y compris policières, avaient déjà mentionné le caractère provocateur de ceux qui avaient déclenché les principaux incidents, munis de cocktails Molotov et de bidons d’essence. Mais en désignant le Mossad comme l’instigateur de ces émeutes, DeutschlandBrief assume l’inquiétude du Service fédéral de renseignement, le BND, et des milieux financiers et politiques allemands dont il reflète généralement les analyses. Que les émeutes aient personnellement visé le Président Chirac et le gouvernement de Dominique de Villepin reste discutable, qu’elles aient largement bénéficié au candidat Sarkozy dont le discours musclé déclenchait la sympathie et l’adhésion de la frange large des électeurs indécis mais intéressés par la promesse d’une meilleure sécurité, il n’y a pas là le moindre doute. Aujourd’hui, Sarkozy est Président de la République et Jacques Chirac est convoqué par la justice en qualité de témoin dans les affaires des emplois fictifs de la Mairie de Paris.

Les nominations décidées par le nouvel hôte de l’Elysée au sein des services de renseignements semblent avoir suscité l’émoi outre-Rhin, mais il n’y a pas que cela pour expliquer les imputations de DeutschlandBrief dont l’intérêt va, on s’en doute aisément, bien au-delà des problèmes vécus par les banlieues françaises.

Bien que Deutschlandbrief et Bruno Bandulet, son directeur, soient des références en matière d’information des milieux financiers et de la politique intérieure allemande, il est néanmoins nécessaire de prendre cette information avec la plus grande prudence.

Voir ci-joint le numéro du 20 juillet dernier de Deutschlandbrief, la brève concernée est en page 4, juste au milieu de la colonne de gauche :
à la loupe http://uniondespatriotes.hautetfort.com/media/01/01/4240686e41be796abeae8721626de59e.pdf




source:
à la loupe http://uniondespatriotes.hautetfort.com/archive/2007/08/04/le-mossad-derriere-les-emeutes-des-banlieues-en-novembre-200.html














En novembre de l’année dernière, la France a été le théâtre de graves émeutes qui ont conduit le pays au bord du chaos. Des sociologues, des travailleurs sociaux, des psychologues ont cherché les causes de ces débordements. Ils pensent qu’il s’agissait d’un soulèvement spontané d’immigrés défavorisés, conséquence de la grisaille bétonnée des banlieues et du manque de perspectives des jeunes. Sarkozy a tiré un profit politique des émeutes en parlant de «racaille» à propos des protestataires. Dans son ouvrage «Der Krieg im Dunkeln. Die wahre Macht der Geheimdienste», Udo Ulfkotte révèle que les émeutes n’étaient pas du tout spontanées mais fomentées par les divisions des Opérations spéciales et de la Guerre psychologique du Mossad.



« D’après des informations que nous tenons d’un interlocuteur du MI6, Israël, en agissant ainsi, a pour objectif de discréditer dans l’opinion publique les musulmans en général en les présentant comme une menace imprévisible, comme des gens incapables de s’intégrer. » Cette monstruosité prouve une fois de plus que l’on manipule l’opinion publique et qu’on l’instrumentalise en vue des guerres déjà planifiées. Le fait que le ministre de l’Intérieur en tire un profit politique rend la chose encore plus explosive.


Nous reproduisons ci-dessous la traduction d’un extrait du livre d’Ulfkotte (p. 56/57) et de la table des matières.

« Pendant que la division du Mossad ‹Action politique et liaisons› maintient les contacts avec les institutions diplomatiques et les agences des Services secrets à l’étranger, la division des ‹Opérations spéciales› (Metsada), responsable notamment du sabotage et des attentats clandestins, et la division de la Guerre psychologique (Lohama Psichologit, LAP) ont pour mission de susciter entre autres des informations tendancieuses dans les médias et d’informer les journalistes favorables à Israël. Ainsi, les divisions Metsada et LAP ont opéré ensemble en France pendant les graves émeutes de novembre 2005: Dans les villes de Rouen, Lille, Nice, Dijon, Strasbourg, Marseille, Bordeaux, Rennes, Pau, Orléans et Toulouse, leurs agents provocateurs ont attisé les émeutes qui se sont vite étendues aux villes de Lyon, Roubaix, Avignon, Saint-Dizier, Drancy, Evreux, Nantes, Dunkerque, Montpellier, Valenciennes, Cannes et Tourcoing.

Pendant que les médias parlaient d’une révolte spontanée des immigrés défavorisés des banlieues, idée lancée par le Mossad, les Services secrets occidentaux observaient depuis longtemps les efforts déployés par le Mossad pour renforcer une ambiance anti-arabe et anti-islam en France, pays qui, depuis des décennies, est pro-arabe. Des agents des Services secrets britanniques et allemands m’ont rapporté qu’en novembre 2005, dans les villes citées, on était tombé dans certains cas sur des agents provocateurs israéliens agissant à l’arrière-plan. Mais ils ne savaient pas si le Mossad avait initié ces émeutes au cours desquelles plusieurs milliers de voitures avaient été incendiées en deux semaines ou s’il s’était contenté de les attiser secrètement après qu’elles eurent éclaté.

D’après les informations que nous tenons d’un interlocuteur du MI6, Israël, en agissant ainsi, a pour objectif de discréditer dans l’opinion publique les musulmans en général en les présentant comme une menace imprévisible, comme des gens incapables de s’intégrer. En Allemagne et en Grande-Bretagne, on a constaté avec quelle facilité une troupe d’agents habiles de la division de la Guerre psychologique avait réussi à attiser, voire à provoquer en Europe, en très peu de temps, des émeutes d’une telle ampleur. Le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, a rassemblé derrière lui une partie de la population française quand il a traité les émeutiers de ‹racaille› qu’on devait nettoyer au Kärcher. Ce n’est sans doute pas un hasard s’il est originaire d’une famille juive et s’il a, par ses paroles provocatrices, attisé l’hostilité contre un groupe précis de la population française.
»


(Traduction Horizons et débats)




source:
à la loupe http://www.horizons-et-debats.ch/41/41_39.htm










à la loupe http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=602:michel-drac-a-lemission-meridien-zero-de-rbn&catid=34:actualite-des-amis-du-site&Itemid=53


Revenir en haut Aller en bas
 
LE MOSSAD DERRIÈRE LES ÉMEUTES DES BANLIEUES EN NOVEMBRE 2005
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Dépopulation programmée :: Génocide par guerres-
Sauter vers: