TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Mer 6 Avr 2011 - 21:08

FUKUSHIMA - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?






Je suis tombée sur diverses infos ou données comme telles, et mises toutes ensemble, ça ne me plait pas du tout:


Selon l'intervenant Dendel, sur ce fil de discussion: gyro http://www.forum-eco.fr/tremblement-de-terre-tsunami-au-japon-t4049.html


  • « on ne connait pas la teneur du Mox japonais qui pourrait être bien plus élevé.
    Récemment, en 2010, le Japon avait publié sur ce sujet en annonçant "utiliser bientôt" un combustible à forte teneur en déchets recyclés.
    »
    page2, post du 14 Mars 2011, 11:38

  • « Il pourrait donc s'agir, "au minimum", d'un Mox ...matériau hautement radioactif, hautement toxique et fortement cancérigène ! ... ce qui expliquerait également la présence d'Uranium appauvri !
    En espérant, si tel est le cas, qu'il ne s'agisse "que" d'un Mox "ordinaire
    »"
    page4 16 Mars 2011, 09:46

  • « Je peux ajouter que ce réacteur contient 94 tonnes de Mox tout neuf (changé en septembre 2010)
    A noter que normalement les procédures prévoient de ne changer que 33% de combustible à la fois ...mais que là, "comme par hasard", la totalité a été remplacé.
    Si on "cauchemarde" un peu et qu'on essaye de faire un parallèle et quelques suppositions avec le fait qu'en janvier 2010, le Japon avait annoncer "à être prêt" depuis 2008 à utiliser un "Mox maison"
    »
    page5,17 Mars 2011, 13:09

  • « Tout d'abord, la radioactivité issue du plutonium est essentiellement d'ordre alpha de petite énergie. Ce sont donc des rayonnements avec une très faible pénétration et donc assez peu dangereux.
    Les rayonnement alpha sont arrêtés par quelques mètres d'air ou quelques millimètres de matière (papier, par exemple).
    Il émet également des particules alpha avec des noyaux plus gros et donc plus énergétiques mais en quantité faible. Ces rayonnement restent néanmoins faciles a arrêter par une combinaison NBC, par exemple.

    Le plutonium est dangereux à 2 niveaux :
    Par sa toxicité extrême sur l'organisme (comme je le disais, de l'ordre du microgramme pour être mortel), donc en tant que "poison" si il rentre dans l'organisme par inhalation, absorption, blessure....

    Il est donc inutile de chercher à relever des taux de radiation issus spécifiquement du plutonium puisque le danger n'est pas là !
    D'autre part, les particules alpha sont noyées dans un flux général puisque pratiquement toutes les émissions radioactive sont au moins partiellement composées de particules alpha.

    L'autre niveau est un peu plus "embêtant" :

    Il y a plusieurs isotopes du plutonium (du PU238 au PU243)
    Un seul est vraiment "emmerdant" : le PU239 (dit de qualité militaire) car il a la propriété, à la différence des autres isotopes d'être fissile sous une action neutronique à faible énergie (neutrons thermiques...).
    Les autres isotopes nécessitent des flux de neutrons rapides pour éclater.

    Cet isotope (239) est un "stade" de la capture neutronique qui apparaît après quelques jours ou 1/2 semaines après le début de la réaction. Si on veut obtenir un maximum de PU239, il faut donc retirer les barres quelques jours après leur chargement.
    La production de PU239 est absolument interdite par les traités de non prolifération !
    »
    page8,19 Mars 2011, 16:04

  • « Le combustible se change tous les 4/5 ans à raison de 33% à chaque fois (maxi 50% autorisé par l'AIEA. »
    page11,20 Mars 2011, 15:35

  • « Bien sûr qu'il ne vont pas aller dire qu'il y a 130 tonnes de Mox made in Japan dans le réacteur 6 ... le Mox made in Japan, n'est même pas sensé exister !
    Le Japon est le premier producteur d'électricité nucléaire à partir du Mox et tu ne devineras jamais depuis quand .... depuis début mars 2011 ! Le réacteur 6 était la fierté des japonais. Il était le plus important au monde avec ce type de combustible dans un REB (ce qui est un aberration !!!)
    Ce réacteur allait être démarré à la fin du mois après avoir démarré le réacteur 3 au Mox, mi-février (d'où mon insistance sur l' U239 produit justement dans cette tranche d'âge du combustible : qq jours à qq semaines) !
    »
    page11, 20 Mars 2011, 16:07



Je ne sais pas si cet intervenant est vrai, et ça mérite bien sûr vérifications.
Mais, s'il dit vrai, il y a beaucoup de points qui, une fois reliés, semblent suggérer la diffusion volontaire de plutonium PU239 dans l'atmosphère terrestre:

    - le combustible du réacteur 3 serait inconnu et beaucoup plus dangereux qu'il est estimé.

    - ce MOX serait tout neuf, puisque le combustible précédent a été remplacé en septembre 2010.

    - contrairement à la norme, ce ne serait pas 33% du combustible, ni même 50%, maximum autorisé par l'AIEA, qui aurait été remplacé, mais 100%.

    - l'isotope le plus dangereux serait le PU239, dont la production serait absolument interdite par les traités de non prolifération.

    - cet isotope apparaitrait toutefois spontanément lors du processus de réaction et sa production serait à son maximum au début de la fission du combustible; or le réacteur aurait été re-démarré en février 2011, avec la totalité du combustible tout neuf (en opposition à la norme et en transgression du règlement de l'AIEA).

    - il serait inutile, toujours selon cet intervenant, de chercher à relever les taux de radiation pour évaluer la dangerosité des émanations radioactives en cas de contamination par le PU239, mais indispensable de connaître la nature des radionucléides présents dans l'environement. Or, ce sont justement ces chiffres que la CRIIRAD n'arrive pas à obtenir: « Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent mais ils sont confisqués par les États ! »(voir post précédent) Pourquoi ? Que veulent-ils nous cacher ? La véritable nature du combustible du réacteur 3 ? Dont seule une tenue NBC pourrait nous protéger de l'extrême dangerosité ? Je commence sérieusement à le suspecter.

    - le Japon serait le premier producteur d'électricité nucléaire à partir du Mox depuis Mars 2011, juste avant le tsunami.

    - utiliser ce type de combustible (dont on ne connait pas la composition avec précision) dans ce type de centrale (REB => sécurité minimale) serait une aberration, toujours selon lui. Quand même, les spécialistes du nucléaire qui ont décidé de cette "aberration", ils devaient bien savoir qu'ils prenaient de très gros risques. Cela a-t-il été prémédité ?





Il y a davantage encore:


La centrale de Fukushima n'était plus assurée depuis août 2010 !


La centrale de Fukushima n'était pas assurée

Le propriétaire du site nucléaire au Japon avait jugé les tarifs prohibitifs en août dernier.

Le site de la centrale Fukushima au Japon et ses six réacteurs nucléaires, ébranlés par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier, n'étaient plus assurés depuis août 2010. La couverture était trop chère, avait estimé Tepco, l'opérateur de la centrale.

Quatre des six réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi ont eu leur système de refroidissement endommagé et présentent des risques de rejets radioactifs importants dans l'atmosphère.



Les dommages aux tiers couverts

La compagnie japonaise d'électricité Tokyo Electric Power, Tepco, propriétaire et opérateur du site, avait refusé de renouveler sa police d'assurance car elle jugeait les tarifs trop élevés pour les dommages causés aux installations. En revanche, les installations étaient restées couvertes pour les dommages causés aux tiers.

La loi japonaise n'oblige pas les exploitants de réacteurs à s'assurer pour les dommages qu'un accident nucléaire pourrait occasionner sur leurs propres installations. Elle les contraint en revanche à se couvrir pour les dommages qu'un accident pourrait causer aux tiers. Dans le cas de Fukushima, comme pour toute installation nucléaire, la loi japonaise fixe le plafond d'indemnisation à 120 milliards de yens, soit environ un milliard d'euros.



Les catastrophes naturelles exclues

Toutefois, les assureurs excluent le plus souvent les événements naturels majeurs, comme un séisme ou un tsunami, de la couverture. En outre, la convention de Paris sur la responsabilité des exploitants nucléaires exonèrent les exploitants eux-même d'indemnisation en cas de "cataclysme naturel de caractère exceptionnel". C'est donc l'Etat, qui, dans de telles occasions, prend en charge les indemnisations.



source:
gyro http://www.europe1.fr/International/La-centrale-de-Fukushima-n-etait-pas-assuree-464811/





On retrouve encore une concordance de dates: celle entre cette décision de supprimer l'assurance et celle du chargement du réacteur en MOX alors que ce type de centrale n'est pas adapté à l'utilisation de ce combustible, parce qu'insuffisammant sécurisée. Et, manifestement, ils en étaient conscients


Personnellement, j'ai maintenant tendance à croire que cet accident n'en est pas un et que cette catastrophe a été soigneusement préparée.

Il y a aussi cette étrange vidéo qui prétend prouver la présence d'OVNIs aux abords de la centrale; et on voit bien, en effet, des objest volants. Mais s'agissait-il d'OVNIs (dans le sens de véhicules aériens) ou de missiles ? Je n'ai pas pensé à sauvegarder cette vidéo oh ! zut ! ; je vais essayer de la retrouver.

Il y a également ce fameux bunker dans l’archipel du Svalbard, construit pour entreposer plus de 1,5 milliard de graines (soit quatre millions et demi d’espèces différentes réparties sur 1500m²) , « de sorte que la diversité végétale puisse être préservée pour l’avenir » selon le gouvernement Norvégien.
Ce projet a été sponsorisé par : la Fondation Bill & Melinda Gates, le géant étasunien de l’agro-alimentaire DuPont/Pioneer Hi-Bred, Syngenta, la Fondation Rockefeller, le CGIAR, le réseau mondial créé par la Fondation Rockefeller.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t464-le-bunker-a-semences-du-grand-cataclysme

Cette chambre forte est censée résister aux pires catastrophes envisageables, à l’abri de la montée des eaux et des bombes nucléaires. L’idée est d’anticiper une catastrophe épouvantable sur Terre si elle venait à se produire. Et elle a été inaugurée en 2008...

Quelles étaient les véritable motivations du projet et de ses financeurs ?
Leur volonté de sauvegarder le patrimoine génétique végétal de la planète est-elle liée aux évènements en cours ?




Dernière édition par invitée le Jeu 30 Juin 2011 - 19:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Mer 6 Avr 2011 - 21:12

FUKUSHIMA





« Ces salopards de démons sont en train de pulvériser abondamment des chemtrails au moment où l'atmosphère grouille de rayonnements ionisants radioactifs provenant de Fukushima au Japon, que les particules lourdes des chemtrails entraînent vers la Terre, particulièrement au-dessus des centres de population dense. À quel point ceci est-il pervers et diabolique ?

Il est évident qu'ils veulent que les gens meurent.

J'espère que ceux qui ont décidé de cette sinistre voie récoltent le pire pour ça, et ce, sans répit.
»

Don Bradley

ange 1 http://wantsun.blogspot.com/2011/04/dark-side-of-radioactive-fallout.html




Dernière édition par invitée le Lun 27 Juin 2011 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Sam 25 Juin 2011 - 17:06

FUKUSHIMA





La fusion du cœur du réacteur 1 de la centrale de Fukushima, au Japon, pourrait avoir été causée par une erreur humaine.

(...)

"Le système de refroidissement d'urgence du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Fukushima 1 a probablement été fermé manuellement avant que le tsunami ne touche [le Japon] le 11 mars". "Une partie du système de refroidissement, connu comme étant le condensateur d'isolation, était à l'arrêt pendant trois heures, ce qui a pu contribuer à la fusion du cœur du réacteur".

(...)

Selon les documents internes et les données rendus publics lundi par Tepco, le plus grand fournisseur d'électricité du Japon, le condensateur d'isolation pourrait avoir été fermé manuellement vers 15 heures, le 11 mars, soit peu de temps après que les effets du séisme se furent fait sentir, à 14 h 56. Le tsunami a frappé la centrale vers 15 h 30. Le condensateur d'isolation est conçu pour injecter de l'eau dans le réacteur pendant les huit heures qui suivent une coupure d'électricité affectant le principal système de refroidissement.

(...)

"Il est possible qu'un ouvrier ait fermé manuellement la valve [du condensateur d'isolation] pour empêcher une chute brutale de température, comme cela est stipulé dans le manuel d'opération", a confirmé un porte-parole de la société Tepco, Hajime Motojuku.

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t649-catastrophe-de-fukushima-infos-et-prevention-suite - post du Mer 18 Mai 2011





- 12 mai 2011: Les prévisions de contamination radioactive de l’atmosphère sont cachées sur le site de NILU. Selon le blogger US, Alexander Higgins, il est clair que NILU n’a rien stoppé du tout: mais les consignes sont claires: NE PAS AFFOLER LA POPULATION. Tous les fichiers sont ici: http://zardoz.nilu.no/~flexpart/fpinteractive/plots/?C=M;O=D . ( Et pour les fouineurs, voici une autre url: http://zardoz.nilu.no/~flexpart/FORECASTSYSTEM_DATA/ ). Seuls les fichiers avec du poids en ko sont à ouvrir. Le fichier est nommé ZARDOZ. Qu'est ZARDOZ: un film de science-fiction apocalyptique. Tout cela commence à devenir intéressant.

- 25 mai 2011: La contamination de la France métropolitaine dès le 22 mars 2011 a été cachée à la population: TCHERNOBYL BIS REPETITA ?

La CRIIRAD publie ce jour la carte qui prouve que la France a été contaminée dès le 22 mars 2011 :
  • les masses d’air contaminé par les rejets radioactifs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI sont arrivées 2 jours avant la date indiquée par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN);

  • elles ont affecté les trois quarts de la France (et non pas le seul sommet du Puy-de-Dôme);

  • l’activité de l’iode 131 particulaire était plus de 20 fois supérieure à celle annoncée pour le 24 mars.
Ni l’IRSN, ni les grands exploitants du nucléaire, ne pouvaient l’ignorer. Omission involontaire (mais invraisemblable) ou délibérée… mais dans quel but ?


- 24 juin 2011: Un nouveau scandale d’opacité: du 20 au 24 juin se tient une réunion à huis clos de l’AIEA à Vienne sur le désastre de Fukushima. C’est un énorme scandale que cette réunion soit tenue secrète ou, du moins, sans la présence d’un seul journaliste (tout en sachant que tellement de journalistes sont à la solde de la mafia globaliste que sans doute cela ne ferait pas grande différence). La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet est présente à cette rencontre top-secret.

Répétons-le une nouvelle fois. AREVA, l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique, TEPCO, le Gouvernement Japonais, les Gouvernements US et Français, l’OMS, etc, etc, tous savaient dès le 11 mars 2011 que les trois réacteurs de Fukushima étaient en fusion totale. Et Anne Lauvergeon – la présidente du directoire d’AREVA, dont le capital est à plus de 90 % dans les mains sales de l’Etat Français – a osé annoncer officiellement le 14 mars que nous « avions échappé au désastre nucléaire ».

Fukushima est en train de générer un événement d’extinction planétaire et l’AIEA se réunit à huis clos! Ce cirque d’opacité va t-il perdurer encore longtemps? Toutes les Autorités sont parfaitement informées de la situation depuis le 11 mars 2011 mais, à part quelques bricolages de TEPCO, rien ne se passe. On a parfois l’impression, d’ailleurs, que les bricolages de TEPCO, à la sauce AREVA ou non, ne sont mis en oeuvre que pour amuser la galerie et faire durer le plaisir. On commencerait même à prêter quelque attention à ces rumeurs persistantes sur la toile qui évoquent des programmes d’extermination et de dépeuplement de cette planète Terre.


- 26 juin 2011: Géologie de Fukushima-Daichi. De nombreuses personnes se posent la question de la nature du sous-sol à Fukushima-Daichi. Voici un lien vers la contribution, en anglais, d’un professeur de géologie au Japon qui préfère garder l’anonymat. Pour résumer la situation, il semblerait que la plupart des centrales nucléaires du Japon aient été bâties sur des sols granitiques. Et pour ce qui concerne la région de Fukushima, la roche mère est un mélange de granite et de roches métamorphiques. Nonobstant – et grâce aux mensonges de TEPCO, réputé pour des dizaines d’années d’embrouilles et de dissimulations, stipulant que cette région n’avait pas connu de tsunami et de tremblements de terre majeurs depuis 400 ans – les centrales nucléaires de Fukushima-Daichi et de Fukushima-Daini ont été bâties sur des roches sédimentaires de type siltstone et grès. À proximité de failles. Pas de chance. Ces roches sédimentaires sont relativement perméables à l’eau. Et selon ce professeur, la nappe phréatique en dessous de Fukushima est alimentée par les montagnes de Abukuma et son flux serait relativement lent. Pour d’autres échanges, voir un forum de physiciens en anglais.

À noter que ce professeur a précisé que de nombreux géologues pensaient, avant le tremblement de terre du 11 mars 2011, qu’il était peu probable, pour ne pas dire carrément impossible, que des failles « coupent » au travers des roches granitiques. Et lors de ce dernier tremblement de terre de 9,1, elles l’ont fait. C’est une information à garder sous le coude. Une information troublante de plus, comme dirait l’humoriste. Et nous en avons une cargaison, d’informations troublantes!

Ce géologue a également précisé avoir consulté la carte géologique de Fukushima-Daichi: les informations relatives aux volcans et aux failles y sont présentes mais aucune information sur la géologie et la situation de l’eau souterraine en dessous-des centrales « BUT THE MAP DOES NOT SHOW OR MENTION ANYTHING ABOUT THE BED-ROCK GEOLOGY OR GROUND WATER. » C’est lui-même qui a mis cette phrase en capitales. Ce n’est pas étonnant qu’il préfère conserver l’anonymat...


zombie http://www.kokopelli-blog.org




Dernière édition par invitée le Lun 27 Juin 2011 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Lun 27 Juin 2011 - 12:20

FORT CALHOUN - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?






- 27 juin 2011: Fort Calhoun, le cirque à la mode nucléaire US! Une précision de dernière minute: cette digue en plastique remplie d’eau de près de 3 mètres de hauteur ne s’est pas effondrée: elle a été percutée par un « engin mécanisé », s’en est retrouvée percée et s’est donc dégonflée.


Il est probable que certaines personnes s’étonnent du fait qu’un engin mécanisé lourd (non identifié) soit en activité en pleine nuit (vers 2 h du matin), alors que la centrale nucléaire est menacée par les eaux et que la pérennité de ce barrage est sûrement essentielle à la sécurité du site. Et sur ce coup-là, il va être difficile de s’en prendre à Ben Laden: il est déjà décédé dix fois.

Le concours de circonstances entourant la centrale nucléaire de Fort Calhoun n’est-il pas des plus étranges: une méga-inondation, des tornades à répétition, et hier une nouvelle alerte qui a déposé 10 cm d’eau en quelques heures dans une petite ville à proximité de Fort Calhoun. Et tout cela autour d’une centrale nucléaire qui avait été montrée du doigt l’an passé par le NRC pour cause de dangerosité en cas d’inondation forcenée. TROUBLANT. Et c’est exactement le 22 juin que le Président Obama et la Croix-Rouge Internationale ont déclaré l’état d’alerte officielle pour la centrale nucléaire de Fort Calhoun inondée depuis plusieurs semaines. Un 22/06 qui suit un 11/03 pour Fukushima: les globalistes adorent jouer avec les chiffres, les codes et les hiéroglyphes. TROUBLANT.


- 27 juin 2011: Fort Calhoun: Le bâtiment des turbines est maintenant inondé. Après plusieurs semaines d’un SILENCE TOTAL, les medias globalistes aux USA ont tous commenté dimanche l’état d’alerte à la centrale nucléaire de Fort Calhoun (suite à la rupture du boudin de trois mètres de hauteur) en annonçant que le grand directeur de la NRC allait se précipiter à Fort Calhoun pour évaluer la situation. Un mensonge énorme, un de plus, car le directeur de la NRC était attendu sur le site dès dimanche matin: sa visite était programmée depuis plusieurs jours. Il est donc arrivé quelques heures après que le gros boudin qui protégeait la centrale nucléaire eût été percé en pleine nuit par un engin lourd non identifié. Quelle coïncidence.

Le mot d’ordre sur place est: pas de panique, tout va bien se passer. Ce que les ignobles menteurs ont prétendu pour Fukushima pendant 3 mois. Difficile de se sentir très rassurés lorsqu’il est clair, sur les photos du dossier spécial Fort Calhoun de Next-Up, que des sacs de sable sont empilés contre des ouvertures du bâtiment du réacteur. Et qu’il est clair que le boudin ayant lâché, ces sacs de sable sont maintenant sous l’eau. Et comme le dit Arnie Gundersen « Les sacs de sable ne font pas bon ménage avec un réacteur nucléaire ». Assurément. D’ailleurs, cela fait longremps que l’on n’a plus entendu Arnie Gundersen. Aurait-il reçu la visite d’hommes en noir?

Alors espérons vraiment que cela va bien se passer pour les centrales nucléaires de Cooper et de Fort Calhoun dans le Nebraska. Parce que si cela se passait mal, cela se passerait très mal, on peut s’imaginer les conséquences d’une catastrophe nucléaire disséminée par une méga-inondation sur des millions d’hectares. Aujourd’hui, personne ne sait combien de millions d’hectares de terres agricoles sont présentement inondées dans le Mid-West: 5, 6, 7 millions d’hectares? Pour comparaison, la surface agricole de la France est de 20 millions d’hectares.

Une catastrophe nucléaire dans le Nebraska = disparition de la Corn Belt. En première salve. En seconde salve: toute la partie est des USA est sous le Jet Stream soufflant de l’ouest vers l’est.


- 30 juin 2011: L’inondation des centrales nucléaires du Nebraska est-elle délibérée? Le Sénateur du Nebraska, Ben Nelson, ne l’exprime pas ainsi mais il est aisé d’inférer, de ses propres interrogations, de tels doutes TROUBLANTS. En effet, il s’avère que, depuis le début des inondations catastrophiques qui ont submergé des millions d’hectares de terres agricoles, le U.S. Army Corps of Engineers (the Corps) n’a JAMAIS pris en considération la situation des centrales nucléaires du Nebraska dans ses décisions de faire sauter telle ou telle digue en amont. Dans son courrier du 29 juin adressé au Général McMahon, le Sénateur Ben Nelson s’étonne de ce que le porte-parole du Corps de Ingénieurs de l’Armée US ait déclaré: « Nebraska’s two nuclear plants aren’t being factored into the Army Corps of Engineers schedule of dam releases. » À savoir que « les deux centrales nucléaires du Nebraska n’entrent pas en ligne de compte, pour l’Armée US, quant à leur programme de lâcher de barrages ». N’est-ce pas fascinant?

N’est-il pas TROUBLANT que de plus en plus d’agriculteurs du Mid-West inondé fassent entendre leur colère et leur rage? Pourquoi? Le U.S. Army Corps of Engineers a envoyé une lettre aux agriculteurs inondés pour leur proposer de racheter toutes leurs terres. À bas prix, cela va sans dire. D’ailleurs, Soros, le milliardaire globaliste qui prétend faire la pluie et le beau temps dans la finance internationale, est dans le coup. Il est preneur-acheteur de terres agricoles, de beaucoup de terres agricoles. Le bonheur absolu pour les crapules mondialistes: de la terre agricole inondée à très bas prix.


- 30 juin 2011: Le NRC (Agence de Sécurité Nucléaire US) requiert des explications de la part de U.S. Army Corps of Engineers. Hier, le 29 juin, le NRC a requis d’obtenir de l’armée US les analyses effectuées en 2009 et 2010 concernant ce qui arriverait aux deux centrales du Nebraska (déjà inondées) si l’un des barrages en amont lâchait.


- 30 juin 2011: Une vidéo de la centrale nucléaire inondée à Fort Calhoun. Dans cette vidéo prise d’un hélicopère transportant un officiel US (vraisemblablement le psychopathe en chef en charge du NRC), on entend distinctement la question qui fait tellement de bons sens: comment cela se fait-il qu’un boudin-barrage de 3 mètres de hauteur, 5 mètres à la base et 700 mètres de longueur ne soit composé que d’un seul segment et non pas de plusieurs afin de limiter la fragilité d’un tel système de protection? Car il s’agit bien d’une centrale nucléaire en pleine activité, n’est-ce pas? Rappelons que ce boudin a été percuté en pleine nuit par un engin mécanisé et qu’il s’est effondré de suite. TROUBLANT.





zombie http://www.kokopelli-blog.org


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Jeu 30 Juin 2011 - 19:13

FORT ALAMOS






- 28 juin 2011: Fort Alamos: le karma nucléaire de la bombe ou une super bombe nucléaire? Le sénateur a confirmé ce que disait le chef des pompiers locaux, à savoir qu’ils n’avaient jamais vu cela. Ce feu, menaçant présentement Los Alamos, a dévasté en deux jours autant que le catastrophique feu de l’année 2000 en 17 jours.


- 30 juin 2011: Interview du capitaine des pompiers de Los Alamos. Pour les Anglophones. L’incendie, aujourd’hui jeudi, a déjà consumé environ 38 000 hectares. Dans cet interview, le capitaine des pompiers réitère plusieurs fois ce qu’il a déjà affirmé depuis trois jours: ce n’est pas un feu habituel; il est très actif: les zones brûlées il y a 10 ans par le dernier incendie brûlent de nouveau, ce qui est totalement inhabituel… TROUBLANT.

Ce qui est fascinant, répétons-le, c’est que les USA dépensent par an 70 milliards de dollars pour le « renseignement ». Et ils dépensent 700 milliards de dollars par an pour l’armée. Ces frais n’intègrent pas les coûts des nombreuses guerres libératrices de par le monde. Le budget des pompiers aux USA n’a pas suivi les mêmes courbes que le budget de l’armée US. En fait, les courbes sont identiques mais elles ne vont pas dans le même sens. Depuis des dizaines d’années, les pompiers des USA luttent contre des incendies de plus en plus gigantesques avec de moins en moins de moyens en hommes et en ressources.




source:
zombie http://www.kokopelli-blog.org


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?   Aujourd'hui à 6:29

Revenir en haut Aller en bas
 
FUKUSHIMA, FORT CALHOUN,... - GÉNOCIDE PROGRAMMÉ ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Dépopulation programmée :: Génocide par irradiation-
Sauter vers: