TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MORT D'ALAIN GOSSENS alias KARMAONE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: MORT D'ALAIN GOSSENS alias KARMAONE   Jeu 14 Avr 2011 - 13:24

MORT D'ALAIN GOSSENS alias KARMAONE








« Le journaliste d’investigation Alain Gossens a été retrouvé « suicidé » mardi 6 juillet 2010. Il se préparait à sortir un article de plusieurs dizaines de pages sur la sortie du livre « Tous Manipulés » et sur les sacrifices rituels… Il enquêtait sur l’Eglise et avait réussi a obtenir les confessions de plusieurs prêtres…

Il se serait jeté du haut d’un immeuble. Il se sentait menacé et se disait surveillé et sur écoute… Il avait peur qu’on le traite de parano. Il avait arrêté de fumer, avait changé son mode de vie, se levait tôt, avait arrêté le coca. Il était tout sauf dépressif, même si ses enquêtes le minaient. Paix à son âme. Son article sortira quand même dans le courant de ce mois… Nous vous tiendrons au courant »

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/les-inclassables-f5/6-juillet-2010-suicide-du-journaliste-alain-gossens-t2008.htm


Alain Gossens est davantage connu sous le pseudo de « KARMAONE » et avait créé l’admirable site « KARMAPOLIS ».



Le fil de discussion sur ce «suicide» est très instructif; l’intervenant «james007» nous donne des détails qui rendent ce suicide très suspect:

  • - « Une fois de plus cette information passe pratiquement sous silence et
    est volontairement "déformée"...

    Un petit article en parle dans Le Soir de vendredi (9juillet 2010)

    http://archives.lesoir.be/pres-de-chez-vous-fraude-telephonique-_t-20100709-00ZGQA.html?query=suicide&firstHit=0&by=10&sort=datedesc&when=-1&queryor=suicide&pos=4&all=9216&nav=1

    En voici le contenu :

    "Watermael-Boitsfort
    Il se jette du clocher

    Un homme est mort après avoir effectué une chute mortelle d’une vingtaine de mètres. Un suicide qui s’est déroulé dans des circonstances assez particulières puisque la personne en question a grimpé au sommet de l’échafaudage installé autour de l’église Saint Hubert, située au Jagersvelt. Lorsqu’il a atteint le clocher, l’homme est resté un moment immobile puis s’est jeté dans le vide. Un habitant du quartier a assisté à la scène depuis sa fenêtre. Lorsque les secours et la police zonale sont arrivés sur les lieux, Alain, âgé d’une quarantaine d’années, était déjà décédé. Il aurait expliqué son geste dans une lettre retrouvée à son domicile. On ignore néanmoins ce qui l’a poussé à se donner la mort depuis le clocher."

    On ne dit pas qu'il s'agit d'un journaliste et cette info qui dit que le témoin l'a vu un moment immobile avant qu'il ne se jette dans le vide est FAUX. J'ai retrouvé ce témoin et l'ai entendu ce matin...
    Il dit ne pas l'avoir vu avant sa chute !

    Info Belga sur les communiquée du Parquet... Pourquoi le Parquet ment-il
    sur un communiqué somme toute banal ?

    Etrange quand même qu'il se soit jeté du clocher d'une église alors qu'il allait dénoncer des choses sur cette Eglise !

    On nage en plein film de série B...
    »


  • - « Ensuite, après avoir été moi-même entendre le témoin, après l'avoir retrouvé, c'est lui-même qui me parle de l'article du Soir. Et il me dit que l'article n'est pas juste, c'est comme ça que j'ai eu connaissance de cet article qui ne mentionne même pas le nom et le titre d'Alain Gossens !

    J'ai donc téléphoné à la rédaction du Soir et ils ne savaient pas que "l'homme qui avait sauté du cloché" était Alain Gossens.

    J'ai parlé à Frederic Delepierre qui m'a confirmé ne pas être au courant du décès de son confrère (qu'il connaissait), il se disait touché. Et quand je lui ai parlé de l'article, c'est lui qui m'a dit qu'il s'agissait d"un communiqué Belga (les brèves du parquet).

    Et je suis d'accord avec vous JC, lorsqu'un confrère meurt dans ces circonstances, ses confrères relatent l'événement, et lui rendent hommage.
    Tout ceci me semble bien flou...

    Je vous rappelle deux phrases de ce communiqué laconique qui devraient malgré tout interpeler un journaliste un peu curieux (ce ne devrait pas être toujours le cas ?) :
    "Un suicide qui s’est déroulé dans des circonstances assez particulières..." et
    "On ignore néanmoins ce qui l’a poussé à se donner la mort depuis le clocher."
    »


  • - « Encore sur le site voisin :

    mickey mouse a écrit:
    La police s'est introduite dans les appartements d'Alain, peu après son décès, et a fouillé dans son ordinateur.
    C'est là qu'elle a trouvé sa lettre d'adieu.
    Cette manière de procéder est-elle normale ?
    J'en doute.
    On peut supposer que la police a effacé délibérément tout ce qui aurait pu être "génant" et que sa lettre n'est pas arrivée intacte à ses proches.
    Nous pouvons tout imaginer.
    Ses ordinateurs ont-ils été vidés ?
    C'est possible.
    Son suicide restera un mystère non résolu... un de plus.
    »


  • - « C'est une partie de la lettre qui a été lue.
    Certains passages ont été supprimés.
    J'ai vu la lettre qui a été remise à sa maman.

    Cette lettre retrouvée sur son PC était écrite en caractère "Colibri" alors qu'Alain
    écrivait TOUJOURS en "Times"...

    Il y a des chapitres qui semblent avoir été "chipottés"... mais par qui ?

    Exemple une phrase commence par "Je suis" et le mot suivant est "pense que", un peu comme si on avait enlevé un chapitre sans faire attention qu'on a oublié deux mots...
    Certains chapitres ne se suivent pas.
    »


  • - « Il y a tout un chapitre dans la lettre remise à sa maman (pas celle qui a été lue à la cérémonie), où il écrit : "je me sens menacé, je subis des pressions de plus en plus fortes, je suis sur écoute, j'ai peur... de plus en plus peur. Et je suis lâche, je n'ai pas la force d'affronter cela..."

    Il en faut pourtant du courage pour escalader un échafaudage de 50 mètres et se lancer dans le vide. Il y a plus "simple" pour mettre fin à ses jours...

    Il a confié tout ça à un de ses amis à qui la lettre était adressée aussi. Cette lettre n'était pas adressée qu'à sa maman...
    »


  • - « Wil,

    Je ne sais pas si on a tué Alain,
    Il y a différentes manières de "suicider" quelqu'un, on peut aussi
    le pousser au suicide... Ce qui est vraisemblablement plus le cas ici,
    ce qui expliquerait que la lettre ait pu être "épurée" avant d'être remise.

    On pourrait ne pas vouloir faire de vagues, ne pas chercher...
    C'est un suicide, c'est tout, dont acte !

    Ne trouvez-vous pas troublant, que sa mort soit mise sous silence par
    ses anciens confrères ?

    Ne trouvez-vous pas troublant ce communiqué de presse, repris par Belga, où on
    annonce qu'un homme s'est jeté d'un clocher sans préciser de qui il s'agit, sans préciser
    qu'il s'agit d'un journaliste ?

    Ne trouvez-vous pas étrange que dans ce communiqué on donne une fausse information
    au sujet d'un témoin qui aurait vu Alain immobile avant de se jeter dans le vide ? (Le témoin ne l'a pas
    vu se jeter dans le vide) ? Pas de vagues, ne pas laisser la moindre chance au doute !

    Wil, c'est troublant,

    A l'époque où tu semblais défendre les injustices et les faits troublants dans ces affaires de pédophilies, tu étais persuadé qu'il y avait autour de certaines affaires sensibles, des dizaines de "suicides" suspects...

    Aujourd'hui, on parle d'un de tes "amis" et tu minimise la possibilité qu'il ait pu être "suicidé" ou aidé à le faire...

    Etrange aussi que Michel Bouffioux, qui a pourtant travaillé avec Alain au Télémoustique (à la grande époque du télémoustique), réagisse comme toi.
    Pas d'information sur la mort d'Alain, mais tout de suite il défend la thèse du suicide aussi !

    Pourquoi cette précipitation alors que vous n'avez pas d'éléments.
    Pourquoi vouloir à tout prix convaincre et éviter qu'on ne pose des questions ?

    Autre élément plus que troublant...

    Wil, tu te dis l'Ami d'Alain...
    Tu étais à la cérémonie, très proche de la maman d'Alain.
    Tu l'avais déjà appelée lorsque tu as appris son décès... sur ce forum (ou celui d'à côté)
    Lors de ton premier appel, tu t'es déjà empressé d'essayer de convaincre la maman d'Alain
    qu'il s'agissait bien d'un suicide, que tu connaissais bien Alain et que ça lui ressemblait...
    Il était fragile, il n'allait pas bien, selon toi...

    Tout ça est faux Willy !

    Tu n'étais pas proche d'Alain, plus depuis plusieurs années.
    Alain m'en avait parlé. Il en a parlé devant plusieurs personnes d'ailleurs !
    Il se méfiait de toi ! Il disait que tu avais été "attrapé" par la Franc Maçonnerie,
    que tu étais fasciné, et que ça te mettait en valeur. Voilà les propos d'Alain.

    J'en veux pour preuve, que la lettre qu'il a laissé à sa maman (l'originale),
    il l'a adressé à sa maman, mais aussi à ses amis. Il les cite. Il y a 3 prénoms (que je connais, mais que je ne citerai pas ici)... et tu n'es pas cité Willy !

    Pourquoi avoir choisi une église ? Pourquoi avoir laissé une lettre sur son PC ?
    Il nous a laissé un message, il souhaitait qu'on s'intéresse à ce qu'il avait à dire.
    Il l'a écrit dans sa lettre, on le l'écoutait pas...

    Alors, pourquoi tout faire pour qu'on ne s'intéresse pas à ce qu'il
    avait à dire ? Pour sa mémoire, pour la mémoire d'un "Ami" ?

    Alain est mort, il s'est suicidé ! Dont acte !
    »


  • - « Cliquez sur le lien suivant et vous découvrirez le dossier photo que j'ai réalisé ce jour à léglise St-Hubert :

    http://www.facebook.com/album.php?aid=191051&id=259661667426&saved

    Vous constaterez les mensonges de Willy.
    Le chantier est bien fermé.
    Les échelles ne sont pas accessibles.
    L'église est fermée.
    Il y a des bâches sur la totalité de l'échafaudage.
    Les échelles sont à l'intérieur de l'échafaudage8

    Pourquoi cette énergie a vouloir absolument tout faire
    pour qu'on ne se pose pas de questions Willy ?
    »


  • - « Wil,

    pourquoi insister sur le fait que l'église est ouverte à l'heure du suicide ? Savez vous des choses que nous ne savons pas ? Selon la version officielle, il aurait grimpé par les échafaudages... L'église pouvait donc être fermée, ça ne met pas à mal votre démonstration !
    »

Et c'est là que «jc1243401» fait une intervention qui mérite toute notre attention:

  • - « Si ce que je lis ( souligné ) sur facebook " Tous-Manipules-avant-pendant-apres-laffaire-Dutroux " ( très rare que j'y aille ), est vrai alors c'est grave et demande preuves, explications et enquête :

    Reproduction, ci-dessous, du texte dont on peut supposer qu'il émane de Marc Toussaint répondant à Willy Holvoet, ce dernier usant d'un faux profil facebook :

    Jean-Paul : Votre identité nous est connue cher Willy Holvoet. Vous n'étiez plus ami avec Alain depuis des années ! Alain s'était confié à plusieurs personnes à ce sujet. Vous tentez de vous justifier quant à votre "pseudo" amitié avec Alain, au dépit de sa mémoire que vous foulez des deux pieds ! Vous vous êtes empressés de recontacter sa maman dans l'unique but d'avoir accès aux informations que détenaient Alain ! Vous et votre complice Bruno. Vous avez récupéré les clefs de l'appartement d'Alain et allez piller sa mémoire et faire disparaitre (non sans avoir précieusement récupéré ce qui vous intéresse et ce qui est compromettant pour les vôtres). Voilà votre manœuvre cher Willy. Ma seule interrogation aujourd'hui : pour qui travaillez-vous ? La Franc Maçonnerie ? Avez-vous rempilé à la Police Fédérale ? Un parti politique ?
    »

Et bien là, on en apprend beaucoup sur l'intervenant «james007» et son contradicteur «wil» qui n'apprécie pas que la thèse du suicide d'Alain Gossens soit remise en doute. Il s'agit respectivement des gendarmes Marc Toussaint et Willy Holvoet qui ont enquêté ensemble lors de l'affaire Dutroux et qui ont été broyés par le système judiciare belge et ont subi de graves intimidations pour avoir voulu mettre le nez là où il ne fallait pas et s'être obstinés à faire leur devoir:
http://idisk.mac.com/dignaction-Public/Ftoussaint.html
http://idisk.mac.com/dignaction-Public/Fwilly.html.

Mais si, apparemment, l'ex-gendarme Toussaint («james007») continue son combat contre le réseau pédocriminel:
http://www.facebook.com/group.php?gid=294945891552&v=wall#!/group.php?gid=294945891552&v=wall#!/pages/BERCEAUX-MAUDITS-M-CAUDERLIER/318837254026

on dirait bien que l'ex-gendarme Holvoet a cédé aux pressions et travaille maintenant pour «l'autre camp», si l'on en juge par la suite de la discussion qui commence par la réponse de «james007» à «jc1243401»:


  • - « Bonjour JC,

    c'est bien moi (Marc Toussaint) qui suis administrateur de la page "Tous Manipulés" sur Facebook.
    Je confirme mes propos.

    Alain ne faisait plus confiance en Willy, et il y a des années qu'ils ne se parlaient plus.
    Moi-même, je ne suis pas un ami d'Alain.

    Alain et moi, nous étions rencontré il y a environ 12 ans, via Willy Holvoet...
    Lorsqu'Alain m'a recontacté il y a quelques mois, pour la sortie de notre livre,
    nous nous sommes revus.

    Lors d'une de nos rencontres, nous avons parlé de Willy.
    Il y avait deux personnes présentes (encore en vie aujourd'hui), Xavier Rossey mon ami et co-auteur
    et James, l'Ami d'Alain et son éditeur.

    Alain nous a alors dit qu'il s'était froissé avec Willy depuis que (selon Alain), ce dernier avait été
    approché et avait intégré la franc-maçonnerie.

    Le décès d'Alain m'a surpris et la manière dont il est mort m'a interpelé...

    Lorsque j'ai appris, par des amis d'Alain, que Willy avait pris contact avec la maman de'Alain
    aussitôt son décès annoncé, je me suis demandé pourquoi Willy revendiquait son amitié avec
    Alain.

    Voici ce que Willy écrivait sur ce fil un peu plus haut :

    " Alain est mon ami, c'est mon choix et je ne vois pas comment tu pourrais prouver le contraire. Alain me considérait il comme son ami ? Je ne sais pas. Mais certains semblent motiver à faire croire que non. Pourquoi ?
    Vu que je considère alain comme un ami, cela me semble normal que je salue une dernière fois mon ami et que je parle , comme presque toutes les personnes présentes, à sa maman."

    Pourquoi se justifier publiquement sur une amitié ? Si ce n'est pour tenter de convaincre dans le but d'obtenur qualque chose ?

    Et c'est ce que Willy a fait.

    Il s'est empressé de "rassurer" la maman d'Alain en s'empressant de la convaincre
    qu'Alain était bien suicidaire. Qu'il était fragile...
    Voici ce qu'il écrit sous le pseudo "Jean Paul" sur facebook :

    "la maman sait que son fils a mis fin volontairement à ses jours.Le choix d'alain .
    La douleur n'enlève rien à ce fait.
    Je connais le travail qu'alain a fait avec toi, durant plusieurs mois et pourtant tu ne m'en as jamais parlé. J'en connais des détails que seul un proche d'alain peut connaitre.
    Si alain avait été assassiné , j'aurai été le premier à le dénoncer et sans aucun intéret personnel (contrairement à certain)."

    Une fois de plus, il tente de justifier son "amitié" avec Alain,
    suite au message d'une autre amie d'Alain qui remet ce fait en cause...

    Rôle de Willy : Convaincre qu'il n'y a pas lieu de s'intéresser à ce décès peu commun...

    "Si Alain avait été assassiné, j'aurais été le premier à le dénoncer et sans aucun intérêt personnel (contrairement à certains)"

    C'est faux, car le jour des obsèques Willy a littéralement accaparé la maman d'Alain.
    Il s'est empressé de la convaincre qu'il fallait mettre les documents d'Alain et les ordinateurs d'Alain en "sécurité" avant qu'ils ne tombent en de mauvaise mains...

    Alors, Alain travaillait sur des dossiers sensibles ou pas ?

    Willy a aussi convaincu un des autres ami d'Alain de l'aider.

    C'est ainsi qu'ils ont réussi a avoir les clefs de l'appartement d'Alain, la maman se sentant trop fragile pour y aller.

    Voilà comment Willy Holvoet a pillé la mémoire et les archives d'Alain Gossens...

    Autant le savoir.

    C'est ce que Willy fait en permanence sur ce site, aller à la pêche aux informations, sans jamais rien restituer ou partager !

    Alors à quoi servent les documents et les informations qu'il récolte.

    Pourquoi croyez-vous qu'il est allé faire la grève de la faim pour soit-disant soutenir
    Marcel Vervleosem ? Pour obtenir ces fameux CDrom...
    »

Alors, là, ces accusations sont très graves, mais «wil» n'y trouve rien à répondre. Plus significatif encore, «james007» lui pose alors quelques questions simples auxquelles il est facile de répondre, à moins qu'il soit en effet coupable de ce dont «james007» l'accuse:

  • - Wil,

    Pas besoin d'aller au comité P pour savoir qui est James sur ce forum...

    J'ai quelques questions à vous poser, et je vois que pour l'instant, vous êtes d'humeur volubile.

    1. A quand remonte vos derniers échanges avec Alain Gossens ?

    2. Quand l'avez vous rencontré pour la dernière fois ?

    3. Quand avez-vous été pour la dernière fois à l'appartement d'Alain (à Watermael) de son vivant

    4. Niez-vous avoir été trouver la maman d'Alain le jour des funérailles, pour lui parler de ses documents et de ses ordinateurs, en disant qu'il fallait qu'ils ne tombent pas entre de mauvaise mains. Et en insistant pour que ce soit vous qui les récupériez ?

    5. Avez-vous été jusqu'à l'appartement d'Alain pour y récupérer ses ordinateurs et certains documents depuis son décès ?

Ces questions ont été posées à «wil» le 22 Juillet 2010, et, le 15 Septembre, date à laquelle le sujet a été verrouillé par un admin (pourquoi?), il n'avait répondu à aucune d'entre elles. Ses posts suivants n'ont eu pour seul but que de détourner le débat, dénigrer son contradicteur, se renseigner sur la date de parution de l'article qu'Alain préparait quand il est décédé et qui avait l'air de déranger pas mal de monde





et dont vous pouvez consulter les 10 premières pages ICI


Je trouve que ce refus de répondre en dit long et crédibilisent les accusations de «james007».
Ce qui signifie que le décès d'Alain Gossens est loin d'être aussi clair qu'annoncé par les médias, mais aussi par un certain "Bruno" qui a écrit cette annonce sur KARMAPOLIS:



Alain GOSSENS
Le dernier voyage de KarmaOne


Alain Gossens alias KarmaOne, cocréateur du site Karmapolis a mis brusquement fin à ses jours parmi nous le mercredi 7 juillet 2010. Son absence brutale laisse auprès de sa famille et ses proches un vide que rien ne pourra combler. Rédacteur de chroniques historiques à la RTBF, scénariste occasionnel pour des créations théâtrales et courts-métrages, Alain était avant tout un journaliste d’investigation. La guerre, la violence, l’injustice et la manipulation des masses comptaient parmi ses thèmes de prédilection, c’est donc tout naturellement qu’il a endossé la veste de correspondant judiciaire auprès de l’agence de presse Belga. Une expérience souvent difficile au sein d'une institution ingrate qui le payait au lance-pierre me disait-il, mais qui l'aura définitivement formé à son métier de journaliste. Il s’était également illustré comme pigiste pour les magazines le Vif l’Express, le Télémoustique et le Journal du Mardi, enquêtant sur des faits de société, notamment sur l’affaire Dutroux et l’hypothèse des réseaux pédophiles impliquant des personnalités politiques de premier plan. Une affaire qui aura profondément marqué son esprit, bien plus que je ne l’aurais imaginé. Alain Gossens était véritablement un précurseur, dans le sens où fut aussi parmi les premiers à écrire en toute ouverture d’esprit pour la presse écrite belge sur des sujets généralement délaissés par ses confrères de l’époque car considérés comme fantaisistes ou pire, conspirationistes. En 1997, il signera dans le Télémoustique un article sur le projet Haarp, un dossier qui marquera surtout un tournant dans sa carrière et lui vaudra plus tard une reconnaissance internationale grâce à l’Internet qui en était encore à ses balbutiements. Avec le temps, Alain était de plus en plus fasciné par les mystères de la conscience, cherchait à comprendre le sens de l’existence, de la mort aussi. Ce questionnement essentiel ne le lâchera plus et le conduira à créer le site Karmapolis ainsi qu'à collaborer plus tard avec des revues françaises, comme Nexus par exemple, plus en phase avec sa recherche existentielle. Alain était un conteur captivant, un homme passionné, tourmenté aussi, un être sensible et intelligent qui savait exprimer son univers émotionnel comme personne et auquel j’étais profondément attaché malgré nos coups de gueule chroniques. Il m’aura fallu 30 jours pour dire ta mort. Pour moi, tu resteras l'ami cher qui m’a accompagné ces vingt dernières années. Il me sera tout simplement impossible de t’oublier.

Bruno

http://www.karmapolis.be/pipeline/alain_gossens.htm


Or, je ne sais pas si vous avez remarqué plus haut, dans son intervention, «jc1243401» rapporte ces propos écrits sur la page facebook " Tous-Manipules-avant-pendant-apres-laffaire-Dutroux " de Marc Toussaint, dont voici un extrait: « Vous vous êtes empressés de recontacter sa maman dans l'unique but d'avoir accès aux informations que détenaient Alain ! Vous et votre complice Bruno. Vous avez récupéré les clefs de l'appartement d'Alain et allez piller sa mémoire et faire disparaitre (non sans avoir précieusement récupéré ce qui vous intéresse et ce qui est compromettant pour les vôtres). »

S'agit-il du même Bruno ?

Si oui, c'est grave, parce qu'il s'agit de son propre collaborateur sur le site Karmapolis!!!



Je ne sais pas si nous aurons un jour les réponses aux questions que soulèvent la mort brutale d'Alain et les faits décrits plus haut.
Mais je souhaitais depuis longtemps rendre un hommage à son admirable travail, bien loin des dérives des conspirationistes ordinaires qui font le jeu du NWO bien davantage qu'ils ne le combattent.

Et ce n'est certainement pas un hasard si c'est lui qui a disparu, et non pas Meyssan, ou Hillard, ou Soral,... y penser


Revenir en haut Aller en bas
 
MORT D'ALAIN GOSSENS alias KARMAONE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Contrôle mental :: Réseau mondial d'enlèvements, viols, tortures et sacrifices d'enfants-
Sauter vers: