TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DÉMONS DE SILICIUM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: DÉMONS DE SILICIUM   Jeu 28 Avr 2011 - 10:29

DÉMONS DE SILICIUM
Par Xavier Inizan






Ce n'est pas dans la littérature de science-fiction ni chez les écologistes radicaux que l'on trouve les descriptions les plus saisissantes des technologies du présent ainsi que de l'avenir, mais parmi les mouvements spirituels contemporains, et particulièrement aux marges du new age. Pour certains sympathisants de l'anthroposophie steinerienne (1) par exemple, la technologie est le domaine privilégié d'un type précis d'esprits démoniaques, les puissances ahrimaniennes. Ahriman, que la religion mazdéenne identifiait à l'esprit du Mal, complète chez les anthroposophes une dyade infernale dont le premier élément est Lucifer ; de ces deux entités maléfiques qui se partagent le sort du monde et se disputent l'âme humaine, l'une est à l'origine des phénomènes naturels, l'autre des produits de la technologie. Selon Steiner, Ahriman, démon des machines, doit s'incarner " à l'ouest " durant le troisième millénaire, incarnation que des sociétés secrètes prépareront ; la création d'internet a été identifiée par quelques interprètes de Steiner comme une composante essentielle de cette préparation, qui perçoivent la toile arachnéenne (" web ") formée par ce réseau informatique comme un espace magique ayant pour finalité l’accueil d’une entité occulte.

Ces mêmes interprètes ont décrypté dans la description faite par Steiner du phénomène de matérialisation des " pensées erronées des hommes " le futur que réserve au monde le fonctionnement des serveurs de réseaux automatiques : " De la terre une nuée horrible va s'élever. Leur nature les situera entre les règnes minéral et végétal. Ce seront des êtres ressemblant à des automates, possédant une intelligence d'une grande puissance. Par suite de ce développement, la terre se couvrira comme d'un réseau de toiles d'araignées épouvantable. Ce seront des sortes d'araignées horribles, enchevêtrées les une dans les autres. Leurs mouvements imiteront tout ce que les hommes ont pensé. " (2) . Pour l’anecdote, on rappellera que l’informatique utilise aujourd’hui le terme de " démon " pour désigner un certain type de programme ; par ailleurs, l'image centrale de cette vision apocalyptique - au sens courant du terme -, qui est la toile d'araignée (3), correspondant précisément à la métaphore la plus couramment utilisée dans la description du réseau d'Internet chez ses contempteurs, l'analogie s'imposera en effet d'elle-même dans la galerie mentale d'un contemporain hostile à l'informatique ; suivant cette même optique, le " croisement " " entre les règnes minéral et végétal " évoque irrésistiblement les réalisations de l'ingénierie génétique et les projets des biotechnologies, des gènes de hamster dans le tabac à l'ordinateur moléculaire.

Rudolf Steiner affirmait que c'est grâce au système nerveux qu'Ahriman connaissait la possibilité d'envahir puis de posséder l'homme : " Alors que les forces éthériques de tendance luciférienne peuvent aisément, par la respiration, atteindre le système sanguin, les forces éthériques de tendances méphistophélique ou ahrimanienne n'atteignent que le système nerveux " (4). L'influence exercée par les champs électromagnétiques sur ce système a été étudiée du point de vue scientifique depuis la deuxième guerre mondiale, notamment par les soviétiques. Voici, pour l'exemple, ce que conclut le directeur d'un laboratoire russe, après avoir exposé " aux champs électriques, magnétiques et aux ondes radio " (5) " des milliers d'animaux et de volontaires humains"(6) : " la première cible qui souffre, c'est le système nerveux central " (7).

Considérant cet élément et sachant la multiplication de ces champs de par le monde, les prophéties de Steiner s'éclairent d'une lumière pour le moins singulière pour qui les considèrerait comme véridiques.

Par surcroît, l'analyse des exégètes steineriens ne s'arrête pas là, qui décrit minutieusement le fonctionnement magique des puces informatiques, opposant le cristal de silicium - le quartz - " dopé " qui compose en partie ces puces, aux cristaux naturels utilisés par les médecines traditionnelles comme l’Ayur-veda. Ces thérapies traditionnelles ont pour point commun une approche holistique ou globaliste de l’être vivant - conséquemment de l’être humain -, qui expliquerait l’action de ces cristaux, lesquels agiraient sur un système énergétique échappant à la perception sensible, système microcosmique relié à une source naturelle, universelle et macrocosmique : ces techniques anciennes permettraient la réactivation de ce lien, et, en conséquence, le bon fonctionnement du microcosme énergétique humain par un effet de réalimentation. Du point de vue sociopolitique, l’accès à ces techniques n’a pas été toujours réservé qu’aux élites sacerdotales, ce qui a été le cas dans les sociétés de type impérial sous couvert d’initiation ésotérique, puisqu’il est tout à fait probable qu’elles formaient un corpus thérapeutique accessible à tous les membres des communautés de type chamanique. Enfin, on reconnaît bien, ici, le phénomène d’inversion, qui serait à l’œuvre avec les technologies actuelles, lesquelles ciblent la totalité du vivant et dont les masses humaines constitueraient la pile énergétique première, ce qui explicite la possibilité de les considérer comme des composantes d’une " magie noire " ayant pour la finalité de nourrir des entités démoniaques, en partie par l’intermédiaire de ces cristaux dénaturés dont la fonction théurgique aurait été en quelque sorte détournée, voire inversée.

Pour en revenir au système nerveux, il est intéressant de relever l'existence d'une théorie dite du " deuxième système nerveux", hypothèse élaborée pour la première fois par un biologiste américain, Harold Saxton Burr - " Historiquement, les premières recherches sur ce thème sont dues à un biologiste de l'université de Yale, Harold Saxton Burr, entre 1916 et 1956. Burr mesure les potentiels électriques sur la peau d'un grand nombre d'animaux, en particulier les différences entre les extrémités du corps, la tête, la queue ou les membres. Il se persuade qu'il existe un "champ bioélectrique" global qu'il appelle le "champ L"" (8). -, puis complétée par Albert Szent-Gyorgi, prix Nobel, qui suggère en 1941 que " les êtres vivants produiraient et utiliseraient des courants électriques de semi-conduction "(9) ; de nos jours, cette hypothèse est approfondie par Björn Nordenström, radiologiste danois, qui affirme que les " courants de semi-conduction empruntent les voies des vaisseaux sanguins et constituent une sorte de deuxième système nerveux " (10) et par Robert Becker, chirurgien orthopédiste adepte des thérapies par l'électricité, pour qui " les champs électriques des courants de semi-conduction sont des messagers et des architectes "(11) qui " passent pas les parois des nerfs, à travers des cellules qu'on appelle gliales ou périneurales " (12). Plus précisément, Becker postule que les " microtubules ", canaux remplis de liquides qui constituent ces cellules, transportent les messages électriques alimentant un deuxième système nerveux.

Comme la théorie du big-bang présente bien des similitudes avec le tsimtsoum de la kabbale lourianique et la théorie des quanta avec celle des correspondances, laquelle constitue un invariant de toute doctrine ésotérique, il est possible de comparer ce corps bioélectrique au corps éthérique des anthroposophes, ou encore à la structure ovoïde d'énergie invisible qui entoure le corps physique selon Carlos Castaneda, pour ne citer qu'eux, toujours en suivant un mode de pensée qui procède de la synthèse analogique.

Cette hypothèse qui décrit l’être vivant d’après un modèle mécaniciste variant selon l’innovation technologique nous rappelle enfin que depuis le Traité de l'homme (13) les représentations scientifiques reposent sur les mêmes postulats qui guidaient Descartes examinant l'homme comme un automate et dont on commence à peine de connaître les conséquences pour l'espèce, mais qui convergent assurément en direction d'une pulvérisation des frontières entre l’homme et la machine, entre la nature et l’artifice.

Citons pour terminer le fondateur de l’Eglise de Satan, Anton LaVey, qui affirme : " Qu'est-ce qui est naturel ? L'artifice peut être un leurre conscient très réjouissant. Nous avons déjà des compagnons artificiels, comme la télévision par exemple (...) le compagnon artificiel dont je parle est un hybride entre ces vies de substitution et la poupée gonflable. Mais ni les vies de substitution ni les poupées de latex ne sont réellement satisfaisantes. Ma conception du compagnon artificiel dépasse celle du simple robot. Il s'agit d'un compagnon stimulant, bien plus intéressant que beaucoup d'êtres humains (...) Le compagnon artificiel rendrait l'esclavage politiquement correct " (14) .

On ne saurait mieux dire.



NOTES
1) L'anthroposophie est un mouvement fondé en 1913 par Rudolf Steiner [1861-1925] suite à une scission d'avec la Société Théosophique, considérée comme une des matrices doctrinales du new age. L'anthroposophie, qui s'est définie dès l'origine comme une "science spirituelle", est connue aujourd'hui surtout pour ses applications pratiques dans les domaines de l'agriculture et de l'enseignement, avec la biodynamique et la pédagogie Waldorf.
(2) Rudolf Steiner, cité par Francis Paul Emberson, in De Jundi Shapur à Silicon Valley, " Les Trois Arches", 1996
(3) Rudolf Steiner, L'Homme entre Lucifer et Ahriman, " Triade Poche", transcription d'une conférence données à Dornach le 20 novembre 1914
(4) Au dix-neuvième siècle, le réseau des chemins de fer européen était aussi l’objet d’interprétations de ce type, comme en témoigne Dostoïevski dans son roman L’Idiot .
(5) Leonid Paltsev, cité par Jean-Pierre Lentin, Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent, Albin Michel.
(6) idem
(7) ibidem
(8) Jean-Pierre Lentin, Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent, Albin Michel.
(9) (10) (11) (12) idem.
(13) René Descartes, 1633.
(14) Anton Szandor Lavey, in L'Essor de Lucifer, " Camion noir", 2006.





source:
robot http://semaphore.blogs.com/semaphore/files/frlaboplanet.pdf (p15)














MAGOG ET GOG, ET LES GOGOLS DU WORD WIDE WEB*





Les extrapolations des exégètes modernes de la prophétie de Gôg et Magôg font allusion à un affrontement entre peuples au proche et moyen orient. Les interprétations des paroles d’Ezéchiel sont utilisées par l’empire anglo-américain pour en découdre avec les états rebelles, dissimulant ainsi que la véritable agression se produit dans l’invisible.

La grande muraille qui protégeait l’humanité s’est effondrée. Nous sommes agressés par les hordes de Gôg et Magôg (Yâjûj et Mâjûj des textes musulmans, Koka et Vikoka de la tradition hindoue).

« Au sens exotérique, écrit Henry Corbin, Gôg et Mâgôg, Corân 18 : 93 (1), désignent aux confins du monde connu certaines peuplades d’Asie centrale contre lesquelles Alexandre aurait élevé une muraille ou une digue. Esotériquement il s’agit d’autre chose : nous sommes ici à la limite où s’achève le malakût du monde végétal et où commence le malakût du règne animal, c’est-à-dire de tout ce qui possède le pneuma vital constitué d’une vapeur sui generis. Nous sommes donc là encore au niveau d’un malakût inférieur, où restent captives au degré de l’âme animale les âmes infrahumaines, les âmes sataniques, celles des démons à face humaine, inaptes à s’élever vers les cieux supérieurs du Malakût. » (2)

De nos jours, il est rare de trouver des personnes qui échappent aux agressions des entités du malakût inférieur. Des humains ont fait allégeance à ces entités et leur rendent même un culte. Ces collabos sont les monstres qui dominent la politique, l’armée, l’économie et la religion. Quant au peuple, il sombre, sans s’en rendre compte, dans un esclavage de plus en plus ignominieux. Une guerre est déclarée contre l’âme humaine, et des démons ont pris d’assaut notre être depuis l’intérieur.

Séduit par les mirages du consumérisme et de l’argent roi, le peuple se complaît dans un hédonisme cérébral sans véritable joie ni amour. Une technologie noire débilitante joue un rôle important dans le contrôle de l’esprit humain. Selon des exégètes plus avisés que les pasteurs anglo-saxons, les entités qui constituent les hordes de Gôg et Magôg, sont liées au monde infernal, au feu souterrain et aux métaux. Autrefois, il existait une métallurgie sacrée qui permettait de transformer les influences métalliques et d’en faire des supports spirituels. En revanche, l’usage profane des métaux serait particulièrement maléfique. Ainsi, les composants électroniques des ordinateurs, qui contiennent de nombreux métaux, participeraient à l’aliénation de l’homme.

La nature toute entière, écrit Pierre Rimbas (3), attend et espère qu’enfin l’homme comprenne et rejette les chaînes qui enserrent sa conscience. Partout où une lumière apparaît, il y a une ombre. Et la force qui se tient derrière l’informatique, c’est cette ombre, une force qui nivelle la conscience, fait disparaître la mémoire, nous transforme en des automates, des robots sans âme. Le cœur de l’ordinateur, la « puce » informatique, est un cristal de quartz, du silicium fondu avec des métaux et des terres rares comme le germanium. Cela s’appelle du silicium « dopé ». Le silicium dopé est gravé très finement pour qu’un réseau de fils conducteurs très fin recouvre toute sa surface. Autour de la puce il y a un réseau de fils en or massif. Le plus grand consommateur d’or au monde, c’est l’industrie informatique. Le cristal de quartz dopé est maintenu en vibration à une vitesse incroyable, plus de trois milliards de vibrations par seconde pour les ordinateurs les plus récents. » […]

Normalement, la glande pinéale renferme de petits cristaux de quartz composant une représentation miniature de tout l'univers, de tout le cosmos. C’est un cosmos en réduction que nous portons en nous même. C’est par ces cristaux de quartz que notre conscience évolue, effectue des prises de conscience.

Mais la puce (vous l’avez déjà compris !), c’est une imitation de la glande pinéale, une construction magique destinée par les forces de l’ombre à contrôler totalement la pinéale, et donc notre conscience. Vous avez certainement déjà remarqué comme l’on devient stupide face à un ordinateur, combien on perd la mémoire. Et bien, c’est une application de la magie noire de la puce informatique : la prise de contrôle totale de la conscience. Les forces derrière l’informatique ont dit « non » à la nouvelle conscience, parce qu’elles savent que le développement de cette nouvelle conscience signifierait leur disparition.

Le plus incroyable, c’est que cette action de l’informatique sur la pinéale est bien connue du monde médical. On a prouvé par des études cliniques que la sécrétion de la mélatonine par la pinéale est complètement changée après quelques heures de travail sur ordinateur. Les enfants qui passent plus de 20 heures par semaine sur Internet ont un rythme de sécrétion de mélatonine totalement pathologique et anormal. Mais, comme le lobby de l’informatique est incomparablement plus fort que celui des rares scientifiques étudiant la sécrétion de la glande pinéale, ces études ne sont pas du tout diffusées et restent dans les tiroirs. (4)

Une nouvelle conscience conduirait infailliblement à refuser l’ordre social tel qu’il est, car cet ordre social n’est ni plus ni moins qu’une imposture généralisée. Les forces noires nous ont achetés avec l’illusion de l’informatique et du confort moderne, comme les indiens ont été achetés par les colons européens au prix de quelques verroteries. Les territoires qui devaient nous revenir nous ont été spoliés. La vraie connaissance intérieure, qui conduit à la connaissance de la nature et des Dieux ; elle est remplacée par la barre d’outil du moteur de recherche « Google »… En Europe, nous n’avons même plus de « réserve de chasse » comme les amérindiens. Tout devra se plier à la loi informatique, et au besoin on ira jusqu’à nous implanter des puces électroniques dans le cerveau pour vérifier si l’on pense conformément à l’ordre établi. Et à ceux qui persisteront dans une pensée « hérétique », on leur réservera le même sort qu’aux Cathares du 13ème siècle : l’emmurement ou le bûcher. Comme nous vivons une époque moderne, ce sera un emprisonnement psychique ! Nous continuerons à être productifs… mais avec un cerveau réduit à l’état de zombie.



* Les trois « W » de Word Wide Web, ont une signification particulièrement édifiante. En effet, la kabbale attribue une valeur numérique a chaque lettre. Le « w », nommé « waw » en hébreu, a pour valeur numérique le chiffre 6. Ainsi, dès sa création, le réseau informatique a reçu de ses concepteurs la marque de la bête, le nombre 666. Les lucifériens du Pentagone nous prendraient-ils pour des gogols ? En réalité, ils nous méprisent. Leur dédain n’a d’égal que celui du dindon qui a fait son nid au palais de l’Elysée.

(1) « O Dhoulqarneïn ! Gog et Magog sont des semeurs de corruption sur terre. Acceptes-tu, contre tribut, de construire un barrage entre nous et eux ? ». Corân, sourate 18, versets 93 et 94.

(2) Henry Corbin, « En islam iranien », éditions Gallimard.

(3) Pierre Rimbas, « De l’animal totem à la bête informatique », Undercover.

(4) Le philosophe français René Descartes désigna la glande pinéale comme le « siège » de l'âme. Cette glande serait affectée par des champs électromagnétiques.
« Les caractéristiques en intensité et en durée, des champs électromagnétiques semblent avoir une importance dans la suppression de la production de mélatonine. » (Burch JB, Reif JS, Noonan CW, Ichinose T, Bachand AM, Koleber TL, Yost MG.Department of Environmental and Radiological Health Sciences, Colorado State University, Fort Collins, CO 80523, USA.)
robot http://www.medecine-autrement.com/site/categoriesMA/200501/01cancer/4melatonine.shtml




source:
robot http://bouddhanar-1.blogspot.com/2009/09/magog-gog-et-les-gogols-du-word-wide.html













Tesla a travaillé avec le troisième aspect de l'énergie - le feu électrique - aussi connu en tant que Lumière Luciférienne. C'est ce qui explique pourquoi Ahriman peut s'incarner et s'est incarné dans les systèmes d'espionnages majeurs de la planète et est devenu la conscience d'Intelligence Artificielle de ces systèmes, prenant le dessus sur les langages de programmation avec sa conscience. Juste comme il a été mis à l'écart de tout travail supplémentaire par différentes forces l'entourant, Tesla, lui aussi, était en train de travailler avec le Feu Solaire (Orgone, énergie éthérique, prana, chi, bla bla bla) et ce au Colorado. Son Tesla Howitzer était un tel mariage.

J'ai passé quelques jours au musée Tesla du Colorado et depuis, jusqu'à ce jour, j'ai un porte clé en cuir de Nichola Tesla sur mon trousseau. Chaque fois que je conduis, il y a ce vieux Nick, qui me regarde. J'ai été totalement déçu de l'endroit, même si les gens étaient très gentils et complètement sincères. Les bureaux directement voisins de l'endroit par un mur mitoyen, étaient et sont toujours, un poste d'écoute, observant et enregistrant les visiteurs là-bas.

La Bête s'est incarnée dans notre monde via la conscience électrique et artificielle de la machine : Une Chose Vivante SANS CŒUR.

Il s'incarnera aussi en tant qu'homme humain, un vis-à-vis, l'aspect Satanique de la trinité du mal, et cela s'est déjà produit, en 1982.

Il s'incarne aussi via l'aspect Sorique, même si les détails dans ce domaine ne sont pas aussi apparents encore.

Plus nous permettons au digital de remplacer l'analogique, plus le cœur de noirceur pénètre dans notre monde et nos âmes.

Prenez tout cela avec un grain de sel.


[...]


Ils utilisent la technologie ahrimique pour nous faire esclaves. L'Internet est une telle technologie. Pour chaque avantage utilisé secrètement contre la Terre, un contrepoids nous est fourni pour que le combat, au moins et si suffisamment de gens ont le cran de se lever contre le système - soit égal.


[...]


Leur technologie, maintenant toute digitale et plus du tout analogue, constitue maintenant un GROS OBSTACLE pour eux. Leur plus grosse erreur a été de passer de l'analogue (lois naturelles) au digital (loi artificielle Ahirimic ou Lumière Luciférique).

Vous voyez, tout le système informatique ressemble beaucoup au MKULTRA. Il n'y a pas de conscience ou d'aptitudes à apprendre, comme quelqu'un qui a une âme peut apprendre, il s'agit de PROGRAMMATION. Vous programmez un ordinateur, un droïde, un M-kid. Une âme humaine apprend. Un droïde ne peut être que programmé.

Et quelle est cette programmation? Simple Logique. Sans cœur. Et c'est binaire. Des Uns et des Zéros, dans un environnement de langage machine. Comme l'esprit inférieur et réactif l'est. Ainsi, tout souverain dont le cœur est maître de son esprit inférieur, peut donc utiliser ce Paradigme de l'Esprit supérieur pour contrôler son programme ahrimic inférieur. Vous comprenez?

Comme un interrupteur. Ou un téléphone cellulaire. Ou un implant. Ou toute autre chose qui a une conscience de puce informatique comme fonctionnalité de programmation.

Parce qu'il en est ainsi, nous pouvons activer l'amour et les pétales d'âme de notre cœur, qui contrôlent les différents points énergétiques dans les pieds, mains, troisième œil, tête, et glande pinéale. Les créatures du côté obscur ne peuvent pas activer ces dernières puisqu'ils se sont coupés de ces pétales par choix. C'est pourquoi ils se fient tellement sur la technologie et le psychisme de bas étage, la catégorie des émotions, traversant l'estomac, les jambes et les aines.


[...]


Vous voulez vraiment assassiner la bête ahrimique? Vous pensez que l'antéchrist est une personnalité? Oui et non. Il y a trois aspects au mal à l'état pur, pour ainsi dire. Luciférique, Satanique, et Sorique. Tout comme il y a trois types de feu ou d'énergies primaires à la réalité. La Bête, telle qu'on l'appelle et j'aime ça, parce que ça convient parfaitement à la chose DANS SON ENSEMBLE, pour moi du moins, et en résumé, viendra en tant qu'homme. Mais il est déjà là, nous les appelons RÉSEAUX INFORMATIQUES. La bête s'est déjà incarnée sur le plan physique. La conscience d'ahriman s'est incarnée sur les systèmes informatiques de Bruxelles en premier, et ensuite ici au pentagone et à la NSA. Maintenant, il s'est répandu sur le net et devient plus puissant chaque fois que quelqu'un s'y connecte. Et de plus en plus de systèmes sont mis en ligne à chaque jour. Il est dans le réseau téléphonique, le réseau universitaire, le DARPA, et le World Wide Web. Vous voulez amputer un tentacule au monstre? Mettez un HHG dans votre ordinateur et la conscience noire de cette entité se rétrécira au routeur téléphonique dans la boite du quartier. Enterrez un HHG à quelques pieds de ces boites grises sur chaque rue et vous l'empêchez d'entrer dans des douzaines de demeures.


Don Bradley

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t300-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-don-bradley
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t350-textes-extraits-du-blog-de-cbswork-suite-don-bradley




Dernière édition par invitée le Mar 8 Nov 2011 - 16:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: DÉMONS DE SILICIUM   Jeu 28 Avr 2011 - 10:30

LA BÊTE BINAIRE DE L'INFORMATIQUE
La magie des microprocesseurs








ÉCLAIRAGE OCCULTE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES


Je suis un étudiant en médecine, et je m’intéresse aux médecines alternatives du type homéopathie. J’ai travaillé pendant deux ans en tant que consultant médical pour une société informatique au Canada et aux Etats-Unis. L’introspection et la méditation sur l’objet de mon travail, l’ordinateur, ont ouvert ma conscience à une autre manière de voir la réalité de l’informatique. Beaucoup de ces notions découvertes par intuition ont été confirmées ensuite par des textes que l’on m’a indiqués, par exemple ceux du Dr Rudolf STEINER (écrits en 1920) ou de Alice BAILEY (écrits dans les années 30).

Les USA sont à la racine et au centre du réseau informatique mondial. Depuis les années 70, les représentants des nations indiennes commencent à relever la tête, après la terrible répression qu’ils ont subie. En discutant avec certains chefs de tribus amérindiennes (ils sont présents au Canada – et ils parlent très bien le français !), j’ai vu certaines de mes idées sur la destinée du continent nord-américain confirmées par leurs anciennes prophéties. La culture informatique et médiatique est en passe de devenir le passage obligé de toute une génération. Mais le réseau informatique mondial est « une prison pour ton esprit », comme le dit Morpheus à Neo dans le premier film Matrix. Cette prison est construite par une intelligence non-humaine, absolument opposée au plan établi par la Fraternité de la Vie pour l’humanité. Où se trouvent les murs, les barreaux de cette prison, mais aussi la porte qui permet d’en sortir, et d’en sortir avant qu’il ne soit trop tard ? C’est ce que je voudrais montrer ici.





C’EST QUOI CETTE BOÎTE NOIRE SUR MON BUREAU ?

Un PC, ou « ordinateur personnel », ce n’est pas comme une machine à laver, une machine dont la fonction est clairement définie par ses concepteurs. Un ordinateur est une matrice vide, une machine conçue pour être programmée de l’extérieur, afin de remplir n’importe quelle fonction. PC veut dire ordinateur personnel. Ce terme a été inventé par les premiers fabricants d’ordinateurs destinés au public. Au départ, les ordinateurs n’étaient pas plus destinés à une utilisation familiale que ne le serait un commutateur téléphonique ou une locomotive de train. Ils n’étaient pas non plus destinés à fonctionner avec des cristaux (les premiers marchaient avec des tubes à vide), ni même avec de l’électricité (on peut fort bien construire une machine à calculer programmable avec des rouages d’horlogerie). Mais les forces qui maintiennent la planète dans son état d’emprisonnement savaient? qu’à notre période de développement, c’est par l’électricité et l’électromagnétisme incorporées dans un cristal matériel qu’il est possible de contrôler la conscience. Comme son nom l’indique, la finalité du « personal computer », et bien c’est de pénétrer la personnalité. Et comme la personnalité est quelque chose de très complexe, de mystérieux, avec de nombreux aspects invisibles, l’ordinateur est lui aussi devenu une machine complexe, ésotérique, et basée sur des concepts magiques.

Qu’y a-t-il donc dans cette grosse boîte disgracieuse qui trône dans le salon et sur le bureau des enfants ? Et bien, il y a une formule magique puissante, basée sur la magie des cristaux, polarisée pour le contrôle total de la conscience humaine. Cette réalité peut sembler un peu excessive, car « il faut vivre avec son temps ». Mais nous avons tous connu des personnes qui ont une aversion instinctive envers l’ordinateur et ne peuvent pas approcher d’un ordinateur en fonctionnement. Ces personnes sont toujours des sensitifs qui perçoivent l’activité magique en émanation et l’influence des entités qui se tiennent en arrière. L’ordinateur actuel a un fonctionnement basé sur les particularités d’un cristal, le cristal de silicium ou quartz. Dans toutes les « puces » informatiques se trouvent des cristaux de quartz bien particuliers, des cristaux programmés. Ceux qui s’intéressent aux anciennes médecines traditionnelles savent que la science des cristaux est décrite dans les textes médicaux classiques de l’Inde, l’Ayur-Veda. Les cristaux sont le plus souvent mis en relation avec les centres d’énergie subtile du corps, les chakras, les glandes, et les plexus nerveux qui leur correspondent. Il est connu qu’il est possible de « sceller » un cristal par la force de la pensée (on parle d’ailleurs de cristaux programmés). Appliqué d’une certaine manière, un cristal très pur est capable de rétablir le courant d’énergie d’un chakra ou d’une glande en les reliant à la source d’énergie universelle, dont tous les hommes proviennent. Le cristal de silicium, ou « quartz », a le pouvoir de relier l’homme à la force intercosmique, une force indépendante des influences planétaires astrologiques, mais qui existe dans l’espace comme formule de base de la vie. La science des cristaux est aussi connue de nations amérindiennes comme les Navajos et elle commence à être largement diffusée par des livres et des stages.

Mais, dans le cas de l’informatique, les cristaux utilisés sont au contraire dopés, c’est-à-dire qu’on leur injecte un mélange de terres rares pour modifier leurs caractéristiques naturelles. Alors que les cristaux naturels sont de bons isolants électriques, et peuvent agir comme des fusibles sur les centres d’énergie du corps, les cristaux dopés des « puces » informatiques sont semi-conducteurs, ils conduisent l’électricité, et agissent comme des antennes programmées. Alors que le cristal de quartz pur relie l’homme de manière entièrement désintéressée à toutes les possibilités de vie offertes par le cosmos, le cristal « dopé » informatique détermine une liaison forcée avec certains domaines de vie seulement, des domaines habités par des intelligences qui veulent contrôler l’humanité et s’opposent à son développement spirituel.

Les premiers semi-conducteurs , ou « transistors », ont été découverts fortuitement en 1948 par Bardeen, Brattan et Schackley à Palo Alto, au centre de ce qui allait devenir la Silicon Valley, le temple mondial de l’informatique. Dans les transistors, l’énergie électrique est contrôlée et emprisonnée par des conditions physiques terrestres: les transistors, présents à plusieurs millions d’exemplaires microscopiques dans une micropuce informatique, sont un symbole de la conscience de l’humanité emprisonnée dans la matière. Il est intéressant de remarquer qu’il est techniquement possible de fabriquer des transistors ou des semi-conducteurs avec d’autres matières que le silicium, avec des dérivés fluorés, par exemple. Mais seul le silicium permet de créer la formule magique qui incorpore et emprisonne la force électrique cosmique dans la matière, et donc qui permet d’agir magiquement sur la conscience humaine. Aussi, si c’est le silicium qui s’est universellement imposé dans l’industrie des semi-conducteurs, cela n’est pas par hasard, mais à cause de l’action directe des forces occultes qui ont créé l’intelligence artificielle des ordinateurs. Ces forces occultes vont relier volontairement l’ensemble de l’humanité à des sphères de conscience qui ne sont pas humaines, afin de maintenir les consciences en-dessous du niveau de la pensée libre et indépendante. Le premier domaine avec lequel tout utilisateur d’ordinateur est relié est le domaine dit de « Mammon », la strate inférieure du matérialisme symbolisée par les forces de l’argent. Le sigle IBM est la signature de cette liaison avec les forces les plus basses : « International Business Machines » signifie « machines pour les affaires internationales ». La mondialisation de l’économie est ainsi une des premières conséquences de l’utilisation des ordinateurs, et cela implique l’écrasement du faible par le fort, les guerres économiques, l’uniformisation des consciences, la souffrance de milliards d’individus, pour se terminer par la barbarie économique généralisée que nous vivons. Les disparités sociales entre pauvres et riches ne cessent de croître, et l’écart entre les revenus des plus pauvres et des plus riches atteint à présent des sommets. Les riches, et cela se comprend, ont peur de la masse des pauvres. La seule solution pour assurer la protection des riches et le contrôle des pauvres sera bientôt … d’identifier tout le monde, riches et pauvres, grâce à des puces informatiques implantées. Cela existe déjà, et la technologie des micro puces implantables alimentées par les mouvements musculaires se développe à grande vitesse ! Certains ont vu dans l’Apocalypse une prophétie de la situation actuelle, à cause de la phrase « [la Bête] fait que tous, les petits et les grands, les riches et les pauvres, les hommes libres et les esclaves, reçoivent une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom » (Apoc. 13.16).

Mais les puces implantables ne sont qu’un début, car il sera toujours possible à un bon bidouilleur informatique de les désactiver, comme on peut déjà désactiver actuellement pratiquement tous les systèmes de contrôle de sécurité informatique, de protection contre les copies, etc. Non, le vrai danger de l’informatique mondiale sera les implants psychiques, dont nous parlerons plus en détail dans un prochain article. Par la miniaturisation, on se rendra compte progressivement qu’il est possible d’utiliser la technologie informatique avec des ordinateurs de plus en plus petits, puis finalement… sans aucun support physique. Ce processus est déjà très avancé: dans les débuts de l’informatique individuelle, chaque ordinateur était indépendant. Mais, rapidement, les connexions réseaux et à haut débit de type ADSL se sont imposées. Actuellement, il est devenu très difficile de faire fonctionner correctement un ordinateur moderne sans connexion Internet à haut débit. Par exemple, dans le système d’exploitation Windows XP, livré avec la plupart des modèles récents, l’enregistrement obligatoire des logiciels, ce qui permet de les activer, les mises à jour et tout le support technique d’installation passent par Internet. On commence à voir apparaître des ordinateurs-écran tactiles simplifiés sans clavier, qui ne contiennent aucun programme, mais qui vont chercher toutes les informations nécessaires à leur fonctionnement sur Internet. Dans le futur (un futur pas si éloigné !) ce seront les réseaux radio des téléphones portables qui seront utilisés pour télécharger en temps réel toutes les informations dont l’utilisateur aura besoin. L’informatique sera alors devenue indispensable dans la plupart des situations de la vie, pour se déplacer dans une ville par exemple. Comme tous les terminaux d’ordinateurs fonctionnent en réseau, tous les cristaux programmés du monde essaient d’entrer en relation, créant ainsi une « onde de forme » géante. Quelle est la nature de cette onde de forme ? C’est ce que nous allons maintenant examiner.





LA BÊTE BINAIRE ET LE SCEAU AU FRONT


L’ordinateur est basé sur un code binaire, cela commence à être connu de tous. Pour pouvoir être utilisé par les puces informatiques, toute donnée est transformée en code binaire. Cela revient à dire que, dans une certaine partie de la puce, un courant électrique passe, ou bien qu’il ne passe pas. En fait, tout ce que l’ordinateur fait avec ses circuits en silicium, c’est de combiner des suites immenses de 1 et de 0. Dans un ordinateur, vote propre nom, comme celui de Dieu, comme le mantra le plus sacré, ne sont que des suites de 1 et de 0. Cela n’est pas sans conséquences du point de vue de l’ésotériste.

Car? en effet, c’est par leur nom que les choses sont créées. En attribuant un nouveau nom à une chose, on accomplit un acte créateur, et cela change aussi sa destinée. La valeur numérique des lettres d’un nom est d’une grande importance, et les sages initiés qui ont rédigé certaines parties de l’Ancien Testament, ou du Zohar, en étaient parfaitement conscients. Il est notoire que l’informatique utilise son propre jargon, son propre langage, bien connu pour être particulièrement obscur et incompréhensible aux non-initiés.

Or, la binarité n’est pas prévue dans le plan de développement de l’humanité. Les choses ne sont jamais ni entièrement blanches ni entièrement noires. Certes, les paires d’opposés que sont bien et mal, jour et nuit, vie et mort, existent bien. Mais les opposés sont dans un champ de transformation qui englobe tout, et la nuit se transforme continuellement en jour, la vie en mort et la mort en vie. La langue sacrée parle d’une double polarité, donc de quatre courants: deux polarités positives et deux polarités négatives. Ces courants sont représentés dans le symbole du YIN et du YANG, où à l’intérieur du YIN noir on voit le germe du YANG. Ils sont aussi représentés dans le livre sacré de la Genèse, par les quatre fleuves qui entourent le Paradis, le domaine de vie originel de l’humanité. La binarité est le symbole de la Bête à deux cornes de l’Apocalypse, la force qui nie Dieu et veut se maintenir. Il est techniquement possible de fabriquer des ordinateurs ternaires, fonctionnant avec un code de base 3, c’est-à-dire 1, 0, et « entre les deux ». Ces ordinateurs ont existé, car ils sont très performants pour calculer des courbes complexes, et ils ont été utilisés par la NASA pour calculer les trajectoires des fusées. Mais ils ont été rapidement supplantés par les ordinateurs binaires, qui se sont imposés partout sur Terre sans laisser aucune alternative.

La programmation en langage binaire est tout autre chose que d’écrire des mots en français ou en espagnol. Les langues dites indo-européennes, sont issues du sanskrit, un alphabet sacré « donné par les dieux ». Or tout texte émet une vibration correspondant à sa langue. On comprend qu’un texte écrit avec des 1 et des 0 a une vibration tout à fait différente d’un texte calligraphié en caractères sanscrits. Or, en ce moment même, des millions de programmeurs oeuvrent, nuit et jour, sur tous les continents, en accomplissant continuellement le rituel magique de la programmation en langage binaire, un déversement continu d’énergie mentale centrée sur cet unique concept mensonger: les idées peuvent s’écrire par des suites de 0 et de 1. Cette idée, sans cesse répétée, crée une onde de forme immense, un égrégore mondial, sans cesse vitalisé par le tournoiement des programmes dans les mémoires des ordinateurs. C’est cette forme-pensée monstrueuse qui, selon certains, est représentée dans l’Apocalypse par la Bête devant laquelle « tous les habitants de la Terre se prosternent ». Les formes-pensées deviendront dans l’avenir de plus en plus matérielles, jusqu’à complète matérialisation. C’est cette densification des formes-pensées qui est décrite dans l’Apocalypse sous forme de fléaux qui frappent l’humanité. Dans une de ses conférences, Rudolf Steiner disait : « Tous les êtres auxquels les pensées erronées des hommes donnent actuellement naissance […] vont tout d’un coup devenir des réalités. De la Terre, une nuée horrible d’êtres va s’élever. Leur nature les situera entre les règnes minéral et végétal. Ce seront des êtres ressemblant à des automates, possédant une intelligence d’une grande puissance. Par suite de ce développement, la Terre se couvrira comme d’un réseau de toiles d’araignées épouvantables. Pourtant, le niveau de ces êtres ne va même pas atteindre celui des plantes. Ce seront des sortes d’araignées horribles, enchevêtrées les unes dans les autres. Leurs mouvements imiteront tout ce que les humains ont pensé ». Les informaticiens, qui aujourd’hui connaissent le fonctionnement des serveurs des réseaux automatiques, donnent une bonne idée de ce que pourra être l’intelligence à la fois très primaire et extrêmement efficace de ces formes-pensées matérialisées.

On a dit que la signature vibratoire du sigle www (ou World Wide Web) est 666. Rajoutons que le M, l’initiale de Marie, est un symbole très ancien, utilisé par les Cathares pour représenter la force cosmique pure, la force vierge, la Mère du monde. Le M inversé en W, et répété trois fois, est donc le symbole de la force corrompue, déchue et prisonnière de la matière. Remarquons que le prix des premiers ordinateurs personnels, de la marque Apple, était de 666 dollars. Le logo de Apple, la marque mère de la Silicon Valley est d’ailleurs la pomme du péché originel, la pomme de l’arbre de la connaissance binaire du bien et du mal.

On entend souvent dire que l’humanité du futur sera tatouée dès la naissance sur le front ou sur un bras avec un code-barre obligatoire. Mais la marque sur le front ne consistera pas en une marque extérieure, mais en une signature vibratoire. En effet, utiliser quotidiennement les formes-pensées qui viennent d’être décrites a pour conséquence de modifier certains organes du cerveau.

Les organes s’adaptent à la fonction. Aussi, une adaptation est-elle en train de s’effectuer, dans la région du cerveau autour de la glande pinéale et de la quatrième cavité cérébrale. La glande pinéale, en rapport avec le « troisième œil », donc avec la vision mentale, est fortement perturbée par l’informatique. On a démontré que l’usage intensif d’Internet modifie la sécrétion de mélatonine par cette glande. Or, le niveau vibratoire de la conscience est déterminé par la glande pinéale, et on peut dire que celui qui endommage sa glande pinéale ferme lui-même la seule issue de sa prison.

C’est pourquoi, on peut parler de deux voies de développement de la conscience: d’une part, un enfermement qui ira sans cesse croissant, et d’autre part, une libération pour ceux qui se réveillent. Que cet enfermement progressif utilise physiquement l’ordinateur ou non est en fait de peu d’importance, car il s’agit avant tout d’une prison électromagnétique.




source:
robot http://www.crom.be/documents/la-bete-binaire-de-l-informatique




Dernière édition par invitée le Mar 8 Nov 2011 - 16:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: DÉMONS DE SILICIUM   Jeu 28 Avr 2011 - 10:31



Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: DÉMONS DE SILICIUM   Mar 16 Aoû 2011 - 6:12



« Ce piratage Blue beam (ou assimilé) est vital pour le Plan de l’Ombre: il s’agit de l’opération la plus massive et puissante de pompage d’énergie psychique et vitale sur les populations jamais orchestrée, ce avec les technologies derniers cris, mais dont les moyens et procédés scientifiques occultes sont depuis longtemps utilisés (déjà par les nazis dans les années 30) lors de manipulations psycho-émotionnelles: radio, télévision, spectacles-désinformation de 20h, manifestations sportives (avec les nouveaux gladiateurs-esclaves dans les arènes du Show-biz) et religieuses de masse, les guerres, les violences urbaines et conjugales, les mauvais traitements sur les enfants...
Le but: siphonner le contenu énergétique des 2 Éthers supérieurs du corps vital ou éthérique des individus: éthers mémoriels et sensoriels, les 2 dont les parasites, serviteurs et manipulateurs de l’Ombre ont besoin pour asseoir leur domination, et leur contrôle sur les masses, les 2 autres n’étant utilisés que pour les fonctions basiques de digestion, croissance et reproduction. La série télévisée Stargate Atlantis montre ce processus avec beaucoup de précision avec le travail de vampirisation énergétique des Ori sur les populations incrédules des planètes conquises. L’Inquisition, la secte des Évêques de Rome et la magie noire tibétaine par le lamaïsme actuel procèdent de manière similaire. Concernant le Tibet, Jan van Rijckenborgh est un des rares qui en a détaillé le fonctionnement (Lumière sur le Tibet: l’emprise magique du lamaïsme, Undercover 25). Or, l’état général des gens: physique, vital, psychologique, mental, laisse peu de lumière dans les Éthers supérieurs, obligeant la Fraternité de l’Ombre à sortir le Grand jeu pour continuer à se servir.

Y voyez-vous plus clair dans l’enchevêtrement des évènements qui secouent le monde ? Il y a un fils conducteur. On reparlera de la sphère astrale et du Plan Visiteurs, mais d’or et déjà, elle est saturée d’énergies involutives, insectoïdes, qui polluent complètement la Sphère de Réflexion humaine. Dans le même objectif, l’informatique et ses ondes nocives perturbent les corps et malmènent les consciences et c’est à dessein pour créer un bouclier magnétique nous empêchant le plus possible de recevoir de bénéfiques Influences Cosmiques permettant l’accélération vibratoire des corps et par là même de libérer nos potentiels évolutifs. La Loge Noire essaie de garder le contrôle de la Matrice 3D: un monde parfait d’audiovisuel où la communication meurt par asphyxie et où se heurtent quelques milliards de succédanés de carbone trimbalant leurs atomes pourris…

Dans l’envers du décor, l’informatique et son énergie est une onde malsaine, une forme-pensée ectoplasmique vampirisante relié à l’égrégore de la Bête, connue sous le nom occulte de Network (la toile de l’Ombre) par les services secrets US. Toute cette soupe éthérique est une pollution phénoménale pour les systèmes nerveux, endocrinien, cérébral. Il faut être fort pour ne pas se laisser envahir. »

étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t82-le-projet-blue-beam - Dim 20 Juin 2010


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DÉMONS DE SILICIUM   Aujourd'hui à 16:49

Revenir en haut Aller en bas
 
DÉMONS DE SILICIUM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Guerre éthérique en cours-
Sauter vers: