TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Mar 3 Mai 2011 - 15:48

LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON
60 ANNÉES DE SUCCÈS THÉRAPEUTIQUES... LE SAVIEZ-VOUS ?






La thérapie Gerson offre de puissants moyens qui ont fait leurs preuves auprès de milliers de malades, et qui permettent d’inverser les processus pathologiques de pratiquement toute maladie aigüe ou chronique.


Elle vous montre :
  • comment vaincre le cancer en modifiant la chimie du corps
  • les techniques à utiliser pour obtenir des jus de fruits et légumes possédant un puissant pouvoir curatif
  • comment guérir allergies, obésité, hypertension, SIDA, lupus et quantité d’autres maladies telles que :
    tuberculose avancée, diabète, migraines, troubles cardiaques, arthrite, maladies de la peau, fatigue chronique, maladies génétiques, emphysème, troubles vasculaires, hépatites A, B, C, troubles rénaux, intoxication aux métaux lourds, sclérose en plaques, colite….
  • quels compléments alimentaires utiliser pour renforcer le système immunitaire.

Le plus illustre patient du Dr Max Gerson fut le Dr Albert Schweitzer, prix Nobel en 1952, qu’il guérit à 75 ans d’un diabète avancé en 6 semaines. L’épouse du Dr Schweitzer fut aussi guérie par le Dr Gerson d’une tuberculose pulmonaire alors qu’elle était pratiquement mourante. C’est ce qui fera dire au Dr Schweitzer :
« Je vois dans le Dr Gerson un des plus éminents génies de l’histoire de la médecine ».

Mais en quoi consiste globalement la méthode Gerson ?

  • 13 verres de jus frais de légumes et de fruits bio par jour (1 verre par heure), ce qui amène deux fois plus d’oxygène à l’organisme, ainsi que d’énormes quantités d’enzymes, de vitamines et de minéraux. (Selon le Dr Norman Walker, les jus de fruit frais purifient l’organisme et les jus de légumes frais le restaurent). Il est nécessaire de se procurer un extracteur.
  • 1 à 2 lavements au café par jour (5 maxi), ce qui stimule le flux de bile, augmente la capacité d’élimination des résidus toxiques, traitements chimio, etc., et de plus, diminue les grandes douleurs jusqu’à les supprimer rapidement.
  • Éviter les graisses et les protéines animales, réduire le sodium (sel) au profit du potassium.
  • Retenir que les aliments dégradés par le raffinage et la conservation, comme les boîtes, surgelés, fumés, déshydratés, irradiés ou transformés qui contiennent des additifs empêchent les processus de restauration.

La thérapie Gerson est une forme de médecine ortho-moléculaire qui contribue à améliorer les états physiques, mentaux et émotionnels de toute personne dont la santé vacille. Elle normalise même les problèmes de poids, faisant perdre du poids aux obèses et gagner du poids aux personnes trop maigres.

Selon le Dr Gerson, les 2 problèmes sous-jacents à toutes les maladies chroniques sont : LES CARENCES ET LA TOXICITÉ
Il ajoute que la détoxification du corps entraîne inévitablement la désintoxication psychologique.


Mais comme il fallait s’en douter, le lobbying pharmaco-industriel l’a enterrée au niveau officiel.



IDÉES-CLÉ AUTOUR DU POTASSIUM

Selon le Dr Gerson, un des problèmes fondamentaux à l’origine des maladies est la perte de potassium au niveau cellulaire associée à l’envahissement des cellules par le sodium qui attire l’eau – d’où oedème cellulaire.
Dans leur ouvrage « Enzymes », Dixon et Webb montrent que le potassium est un catalyseur enzymatique alors que le sodium se comporte comme un inhibiteur, entraînant une perte de potentiel électrique cellulaire et une diminution des processus oxydatifs.
Le Dr Gerson a pu observer que l’adoption d’un régime sans sel chez des personnes atteintes de tuberculose, de cancers et autres maladies graves entraînait une augmentation d’excrétion de sel dès les 2 à 3 jours qui suivent, ce qui signifie que les cellules se débarrassent du sodium dès qu’elles en ont l’opportunité. Le régime sans sel rend possible le rétablissement des troubles aigus ou chroniques de tous les types.



DIVERS PROCESSUS DE DÉGRADATION

La toxicité inhérente à l’alimentation standart ainsi qu’au style général de la vie moderne fait accumuler dans l’organisme tellement de toxines et de poisons que le cerveau en est atteint dans son fonctionnement, provoquant anxiété, dépression, peurs, et tout un cortège de psychopathies.

Avant qu’un cancer ne s’installe, les défenses immunitaires se sont obligatoirement affaiblies, ou ont carrément disparu ; c’est alors que le système enzymatique se dégrade, les enzymes pancréatiques ne parviennent plus à détruire les protéines étrangères (tissus tumoraux), et le système hormonal s’effondre.

Des expériences réalisées sur les carences en vitamines chez des individus privés d’aliments vitaminés ont montré qu’1/3 présente de réelles carences après 4 mois, et 2/3 après 6 mois. Seulement 5 à 6% parviennent à résister 10 mois à la nourriture carencée américaine. Les personnes en bonne santé ne doivent pas se préoccuper outre mesure de la quantité d’hydrates de carbone, de protéines, des calories…Par contre, il est impossible d’ignorer longtemps les minéraux, les vitamines et les enzymes indispensables sans en payer lourdement le prix.



LES LAVEMENTS AU CAFÉ

Le Dr Max Gerson utilise les lavements au café pour réaliser la détoxification du corps. Il précise que 98% des personnes atteintes de cancer des organes internes, comme aussi d’autres graves maladies du métabolisme, ne meurent pas de la maladie elle-même, mais plutôt des surcharges énormes du foie, ne pouvant plus éliminer les toxines et les éléments de décomposition des tumeurs.


La caféine administrée par voie rectale stimule l’action du foie, augmente le flux de bile chargée de toxines, ouvre les canaux biliaires, stimule le système enzymatique connu sous le nom de « glutathione S-Transférase » (GST). L’activité de ce système qui permet l’élimination des radicaux libres est augmentée de 650 à 700%. Aucun autre produit ou médicament ne peut sur ce point rivaliser avec le café, même pas le co-enzyme Q-10.
Pendant le lavement, le café est retenu dans les intestins et durant ce temps, tout le sang du corps est filtré au moins 5 fois par le foie. Le lavement au café est utilisé dans un but bien spécifique dans les maladies dégénératives : faire baisser le taux de toxines du sérum sanguin, débarrasser de leurs poisons les fluides qui nourrissent les cellules. Ce sont les systèmes enzymatiques du foie et de l’intestin grêle qui assurent la neutralisation de la plupart des toxines.
Le rôle de ces systèmes est fortement activé par les lavements au café. Ceux-ci permettent le soulagement de la tension nerveuse, de la dépression, des symptômes allergiques et surtout la sédation de fortes douleurs.

L’alimentation thérapeutique détoxifiante et les lavements au café permettent de garder l’intestin libre des déchets et toxines qui se trouvent à l’origine de nombreuses maladies, de garder le foie propre et de jouir d’un corps vigoureux. C’est le célèbre hydrothérapeute allemand Louis KUHNE qui disait déjà : « Seule la pureté guérit ».
Les lavements au café ont régulièrement permis d’arrêter quasi instantanément la prescription de médicaments antidouleur et de calmants.
C’est un fait connu en physiologie que la bile est normalement réabsorbée jusqu’à 10 fois avant de sortir des intestins. L’intensification de l’activité enzymatique que permettent les lavements au café est unique, parce qu’elle ne permet plus la réabsorption de la bile toxique par le foie au travers de la paroi intestinale. Elle constitue un moyen extrêmement efficace de détoxifier le sang.



Mode opératoire
     Mettre 3 cuillères à soupe de café moulu dans 1 litre d’eau
     Faire bouillir 3 minutes
     Laisser reposer 10 à 20 minutes
     Filtrer
     Administrer à température du corps (37°)
Le lavement est généralement tenu 12 à 15 minutes. Comme tout le sang traverse le foie toutes les 3 minutes, on peut affirmer que les lavements au café présentent véritablement une forme de dialyse. L’atténuation du taux des toxines dans le sang par l’administration des lavements au café contribue de façon majeure à la production d’énergie, à l’amélioration de la circulation, de l’immunité, à une meilleure réparation et régénération tissulaire.



CINQ MENSONGES DE L’ORTHODOXIE MÉDICALE

  1. La chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie sont les seuls traitements efficaces du cancer ; toutes les autres approches thérapeutiques relèvent du charlatanisme ;
  2. Les biopsies, l’excision des tumeurs avec l’examen pathologique, les mammographies, les « cat scans », les rayons X et autres technologies sont les méthodes diagnostiques les plus fiables ;
  3. La qualité de l’alimentation ne peut avoir une influence sur l’évolution de la maladie ;
  4. Le dépistage et le traitement précoce contribuent à augmenter les chances de survie ;
  5. La survie de 5 ans est le signe de la guérison.



LISTE DES PROBLÈMES TRAITÉS AVEC SUCCÉS PAR LA THÉRAPIE GERSON

Acné - Allergies - Anémies - Artères (maladies) - Arthrite - Arthrite rhumatoïde - Asthme - Attaque d’apoplexie
Cancers (40% de rémission en stade terminal)
Candidose - Cardiopathies - Cirrhose
Colite ulcéreuse - Constipation - Déficience immunitaire - Dégénérescence maculaire
Dépendances - Dépression - Diabète
Emphysème - Endométriose - Epilepsies
Fatigue chronique (syndrome) - Fibromes - Fibromyalgie - Goutte - Hémorroïdes - Hépatites - Herpès génital - Hyperactivité -Hypertension
Hypoglycémie et hyper Leucémies
Lupus érythémateux - Maladie de Crohn’s
Maladie de Lyme - Métaux lourds (intox.)
Migraine - Mononucléose - Obésité - Ostéomyélite - Ostéoporose - Parasites intestinaux - Phlébite - Psoriasis - Reins (maladies) - Sclérose en plaque - Sida
Spondylarthrite ankylosante - Stérilité
Syndrome de Cushing - Syndrome prémenstruel - Troubles génétiques - Tuberculose - Zona



PRÉCISIONS SUR LA CURE

  1. Il n’est pas nécessaire dans ce type de cure de jeûner. D’ailleurs le Dr Gerson n’est pas favorable au jeûne dans la plupart des cas. Néanmoins, il ne faut pas manger n’importe quoi : ex : proscrire totalement les graisses et les protéines d’origine animale, tous les produits laitiers, le soja, et le sel (sodium) au profit du potassium des jus et en additif s’il y n’y a pas de contre –indication..
  2. Boire 10 à 13 verres de jus au cours de chaque journée. Peut-être faut-il effectuer cela progressivement en fonction de la tolérance de chacun.
    Le schéma conseillé en alternance horaire est le suivant :
    o jus d’orange
    o jus frais combinés de légumes verts
    o jus frais combinés de carottes et de pomme
  3. Le temps de la cure est celui de la guérison

Nous présenterons le mois prochain un complément d’infos et un panorama de questions/réponses avec le Dr Gerson.



TÉMOIGNAGES

De multiples témoignages de guérisons sont disponibles dans les ouvrages du Dr Max Gerson (en Anglais hélas) que l’on peut acheter sur le site www.gerson.org

Par exemple sur des cas suivants :
    - cancer du colon avec métastases au foie
    - Lymphome -Ostéosarcome avec métastases
    - Mélanome avec métastases
    - Hépatite C stade 3 - Arthrite - Epilepsies
    - Infarctus avec paralysie - Cancer du sein
    - Cancer de l’oesophage et du larynx -Syndrome de la fatigue chronique et tumeur du foie
    - Cancer des ovaires - Adénocarcinome du pancréas - Cancer du colon - Maladie de Hodgkin
    - Cancer de l’utérus - Cancer testiculaire et métastases aux 2 poumons - Cancer des os
    - Cancer de la prostate - ….

Statistiques comparatives de survie à 5 ans

Thérapie GersonThérapies classiques
Stade 1 et 2100%79%
Stade 3A82%39%
Stade 3B71%41%
Stade 3C39%6%


Bien que la thérapie Gerson puisse être pratiquée chez soi sans danger, ceux et celles qui souhaitent être pris en charge (et qui en ont les moyens) peuvent contacter :


Gerson Institut
1572 second avenue – San Diego – CA 92101 - USA
T. 00619 / 685 5353 - F. 00619 / 685 5363


NOTA : Les jus de légumes et de fruits vendus en bouteille ne sont absolument pas valables pour obtenir l’efficacité recherchée. C’est pourquoi il est nécessaire de se procurer un extracteur de jus que l’on peut trouver habituellement en boutique diététique et par envoi postal au prix de 363 € chez :

Davidson
Château de Vèzes – 12800 Tauriac de Naucelle
T 05 65 69 25 50 – F 05 65 69 25 70
www.davidson-distribution.com
contact@davidson-distribution.com




« Le quart de ce que nous mangez vous maintient en vie. Les autres trois quarts font vivre votre médecin. »
(Hiéroglyphe trouvé dans une tombe égyptienne)





source: LE JOURNAL DE MICHEL DOGNA n°58 - février 2008




Dernière édition par invitée le Mer 1 Juin 2011 - 16:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Mar 3 Mai 2011 - 16:17

Si je parle de cette cure, c'est que Don Bradley nous la conseille vivement pour pouvoir faire face à la pollution nucléaire en cours.
étoile 1 http://transition888.heavenforum.org/t615-catastrophe-de-fukushima-infos-et-prevention - (post du Mer 6 Avr 2011)

Et comme j'ai une grande confiance en lui, je vous la transmets en français, ses vidéos étant en anglais.




Dernière édition par invitée le Mer 1 Juin 2011 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Mer 1 Juin 2011 - 17:13

CONFÉRENCE DU DOCTEUR GERSON :
TRAITEMENT DE CANCERS À UN STADE AVANCÉ





Trente années d’expérimentation clinique ont permis au docteur Gerson la mise au point d’une thérapie extraordinairement efficace pour les personnes souffrant d’un cancer à un stade avancé. Cette thérapie est basée sur les concepts suivants :
  1. Un régime riche en potassium, pauvre en sodium, sans graisses et sans huiles, et avec un minimum de protéines animales.

  2. Des jus frais de fruits et de légumes crus (voir le précédent JMD 58) apportent des enzymes oxydantes actives qui permettent la guérison du foie. En cas de dépannage, on peut éventuellement les remplacer provisoirement par le complexe enzymatique EM-X de Hector (T 03 87 95 33 20).

  3. L’iode et la Niacine (Vit. B3) en pharmacie - pour la dégradation tumorale.

  4. Les lavements au café présentés en détail ci-dessous.

    La thérapie forme véritablement un tout indissociable. Des éléments isolés de l’ensemble de la thérapie ne permettront aucun succès. Cette thérapie a guéri de nombreux cas de cancers avancés.


Le docteur Gerson d’origine allemande a commencé sa carrière en 1928 au centre hospitalier de Bielefeld (Allemagne). Puis, à la suite des bouleversements politiques de l’époque de Hitler, il s’exila à Vienne et fit un passage à Paris avant d’aboutir définitivement aux Etats-Unis où un centre de thérapie à son nom fonctionne toujours.





MES DÉBUTS FACE À LA TUBERCULOSE


Les jus frais

Mon traitement de la tuberculose consistait en une alimentation sans sel, avec beaucoup de fruits et de légumes: légumes cuits sans addition d’eau, dans une lourde casserole et dans leur propre jus. Je ne voulais pas de casserole en aluminium. Il fallait un couvercle lourd qui s’adapte bien pour empêcher la vapeur de s’échapper. Le reste de la nourriture devait être mangé cru, finement râpé. Les patients devaient aussi boire du jus d’orange, de raisin, de carotte et de pomme. Ce jus devait être préparé à l’aide d’une machine spéciale – un broyeur et une presse – car j’avais remarqué qu’avec les centrifugeuses, je ne pouvais obtenir la qualité de jus qui guérissait les patients.

Au début, j’ai pensé que les appareils qui liquéfiaient fruits et légumes pouvaient être la chose la plus merveilleuse du monde: toute la matière était présente, rien n’était perdu. Mais ça n’a pas marché. Un physicien m’a ensuite fait remarquer qu’au niveau de l’axe central, ce type d’appareil génère de l’électricité positive, tandis que le liquide est négatif. Cette électricité détruit les enzymes oxydantes. C’est aussi le cas pour les centrifugeuses et les autres appareils. Le jus doit être obtenu par un broyeur et une presse séparée, si possible en acier inoxydable.



Détoxifier avant tout l’ensemble du corps

Lorsque j’ai eu une clinique, les patients ont pu se rendre compte que les cas les plus avancés, et même quelques cas en phase terminale, pouvaient être sauvés. On m’amena de plus en plus de ces cas, et j’ai été littéralement poussé à m’occuper d’eux. A un moment donné, je n’avais plus à traiter que des cas de cancer en phase terminale. Si je n’avais pas pu les sauver, ma clinique se serait transformée en mouroir. On amenait parfois les malades sur des civières. Ils ne pouvaient plus marcher, ils ne pouvaient plus manger. C’était vraiment très très difficile. J’ai donc dû mettre au point un traitement qui pouvait aider ces cas très avancés. Là aussi, j’ai littéralement été poussé dans le dos.

Tout au long de mon travail sur la tuberculose, j’avais déjà appris qu’en ce qui concerne cette maladie, comme dans toutes les autres maladies dégénératives, on ne doit pas traiter les symptômes : c’est la totalité du corps qui doit être traitée. C’est évidemment facile à dire, mais en fait, comment réaliser la chose ? Petit à petit, je suis arrivé à la conclusion que la partie la plus importante du corps était l’appareil digestif. Dans le traitement de la tuberculose, j’ai pensé que ce qu’il y avait de plus important était que toute la nourriture soit parfaitement digérée, et pour cela, que tous les organes de l’appareil digestif fonctionnent parfaitement pour permettre d’aboutir aux substances ultimes de la transformation, et qu’en même temps tous les déchets, toutes les toxines et les poisons soient obligatoirement éliminés pour que rien ne puisse s’accumuler dans le système. Et il devait en être de même dans toutes les autres maladies dégénératives. Je dois ajouter que jusqu’à aujourd’hui, je suis convaincu que le cancer ne nécessite nullement un traitement « spécifique ».

Dans mes recherches sur la tuberculose, j’ai réalisé que c’était le foie qui avait un rôle important, car il élimine les toxines du corps, il les « travaille » pour qu’elles puissent passer par les conduits biliaires afin d’être éliminés par la bile. En outre, le foie contribue à l’élaboration des sucs digestifs grâce au système nerveux viscéral. Il collabore également avec le pancréas, il l’aide à l’élaboration de la trypsine, de la pepsine, de la lipase, des enzymes digestives. Le foie possède d’autres fonctions importantes, dont l’une est la réactivation des enzymes oxydantes, comme l’a montré Rudolf Schoenheimer. Il faut noter que chez les personnes souffrant de cancer, le niveau de fonctionnement des enzymes oxydantes est très bas.


Pendant ces années, j’ai réalisé que dans les cas de cancer, il y avait deux composantes : l’une générale, l’autre, locale ou symptomatique. Quand nous parvenons à remettre la composante générale en équilibre, la composante locale disparaît. La composante générale comprend l’appareil digestif et le foie. L’appareil digestif est très empoisonné chez les personnes souffrant de cancer. Il faut réaliser une détoxification sur des personnes atteintes de cancer, entoxinées à l’excès, et qui, pour les cas les plus avancés, peuvent à peine manger, n’ont plus de sucs digestifs et dont le foie et le pancréas ne fonctionnent plus.



MÊME COMBAT DANS LE CANCER


Les lavements au café

Nous avons d’abord donné différents lavements, et j’ai trouvé que le meilleur était le lavement au café, déjà utilisé par le Pr O.A. Meyer de Göttingen; cette idée lui était venue après avoir injecté des solutions caféinées dans le rectum de différents animaux. Il observa alors que les canaux biliaires s’ouvraient et que la bile s’écoulait plus abondamment.

Il m’a semblé que ceci était très important, et j’ai donc mis au point les lavements au café :
  • 3 cuillérées à soupe de café moulu dans 1 litre d’eau,
  • Bouillir 3 minutes,
  • Laisser reposer 10 à 20 minutes, puis filtrer,
  • Administrer à température du corps, garder 12 à 15 minutes.
Les patients nous ont confirmé que cela leur faisait immédiatement du bien. Les douleurs disparaissaient, même lorsque nous devions supprimer tout calmant ou antidouleur pour assurer une bonne détoxification.


J’ai réalisé qu’il est impossible d’une part de vouloir détoxifier le corps, et d’autre part de continuer à administrer des médicaments, des poisons ou des antidouleurs comme le démérol, la codéine, la morphine, la scopolamine, etc… Nous devions donc éliminer les médicaments, ce qui représentait un problème réellement difficile à résoudre.

Un patient me raconta qu’il prenait de la codéine toutes les deux heures et qu’il avait des injections de morphine… Comment supprimer ces médicaments ? Je lui ai expliqué que le meilleur antidouleur était un lavement au café, et il ne lui fallut pas longtemps pour être d’accord avec moi sur ce point.
Certains patients, qui avaient de violentes douleurs, ne faisaient pas des lavements toutes les quatre heures comme je le prescrivais, mais les pratiquaient toutes les deux heures, sans plus avoir à utiliser de calmants ! Après quelques jours, les douleurs devenaient de plus en plus supportables, jusqu’à s’estomper presque complètement.

Je peux vous donner un exemple :
Une dame qui souffrait d’un cancer de l’utérus est venue me trouver : deux grosses masses tumorales entouraient l’utérus, devenu comme un grand cratère, nécrosé, saignant et purulent. Cette pauvre femme ne pouvait plus s’asseoir et était inopérable. On lui avait fait des rayons et elle vomissait toute la nourriture qu’elle ingurgitait. Elle ne pouvait plus se coucher ni s’asseoir, elle marchait jour et nuit. Lorsqu’elle est arrivée dans ma clinique, on me déconseilla de la prendre en charge, car mes collaborateurs craignaient que ses gémissements et ses promenades nocturnes ne nuisent au repos des autres patients. Je ne les ai pas écoutés, et après quatre jours, elle put déjà dormir sans sédatif. Les calmants qu’elle prenait ne l’avaient de toute façon pas beaucoup aidée, ne faisant effet qu’environ 1⁄2 heure. Après huit à dix jours, elle me demanda de lui accorder de passer une nuit entière, sans être réveillée pour le lavement de 3-4 heures du matin. En effet, on réveille chaque nuit les patients atteints de grosses tumeurs qui, se délitant, empoisonneraient dangereusement leur organisme. Si on ne leur administre qu’un, deux ou trois lavements, ces patients tombent dans un coma hépatique et décèdent par empoisonnement. Les autopsies montrent bien ensuite que leur foie était totalement empoisonné. Aussi j’ai dit à cette dame qu’elle n’aurait droit qu’à une seule nuit de répit, car je ne pouvais me permettre de risquer davantage.

Il est arrivé que pour certains patients, tous ces lavements ne suffisaient pas. J’ai dû en plus leur donner de l’huile de ricin par la bouche et en lavements tous les deux jours durant deux semaines. Après ces deux semaines, on ne reconnaissait plus ces patients ! Ceux qui étaient arrivés sur des civières, se promenaient maintenant partout, avaient retrouvé l’appétit, gagnaient du poids et leurs tumeurs régressaient.



Le trinome sodium – potassium - iode

Vous allez vous demander comment ces tumeurs cancéreuses peuvent bien régresser ? J’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre la chose. Au cours des traitements que j’avais mis au point pour la tuberculose, aussi j’ai dû ajouter du potassium et de l’iode pour aider le corps et le foie à rétablir le niveau de potassium. Au début, on donne au patient un régime qui contient le moins de sel (sodium) possible, afin que le corps puisse en évacuer le maximum. Pendant les premiers jours, le corps en évacue 3, 5 et même jusqu’à 8 grammes par jour, alors que les patients ne reçoivent qu’un demi gramme de sodium dans leur nourriture. On donne également une solution de lugol. Les expériences de Gudenath m’ont appris que l’iode est nécessaire pour faciliter et accroître le phénomène d’oxydation. Nous avons aussi donné d’importantes quantités de potassium. Il nous a fallu procéder à environ 300 expériences pour trouver la bonne combinaison de potassium.


Il s’agit d’une solution à préparer dans 1 litre d’eau avec :
  • 33 gr de gluconate de potassium,
  • 33 gr de phosphate de potassium
    (monobasique)
  • 33 gr d’acétate de potassium .
Nota : Vous ne trouverez pas cela en pharmacie, mais le mélange tout prêt va être diffusé par Source Claire dès la fin du mois de mars (T 01 64 58 64 82).

Le malade doit prendre 1 cuillère à café de ce mélange dans les jus qu’il absorbe (10 fois par jour). On introduit ainsi effectivement, une grande quantité de potassium dans le corps.
Le patient prend en même temps 5 fois 3 gouttes de Solution de Lugol, ce qui fait en tout 15 gouttes de Lugol, donc une dose importante.
Personne n’a jamais eu de palpitations cardiaques à cause de cela, et toutes les allergies disparaissent ! Lorsque la détoxification intervient, accompagnée de grandes quantités de potassium, les gens ne sont plus allergiques. Allergies et hypersensibilités sont éliminées.

Quand elle est introduite dans le corps, la solution de Lugol pénètre immédiatement la masse cancéreuse. Ces cellules matures la prennent rapidement, et grossissent peut-être un peu vite en absorbant tout ce qu’elles peuvent avec une grande avidité et vraisemblablement, avec aussi un peu de sodium. Mais rapidement, le sodium venant à manquer, ces cellules prennent le potassium ainsi que les enzymes oxydantes, et finissent par mourir. Il faut bien réaliser que les cellules cancéreuses vivent essentiellement de fermentations, alors que le potassium et les enzymes oxydantes introduisent l’oxydation. Et c’est ainsi que nous tuons ces cellules cancéreuses, parce que nous éliminons les conditions qui leur sont nécessaires pour continuer à vivre.



Les conditions d'élimination

Et nous voilà maintenant confrontés à une masse de cellules mortes dans tout le corps et dans le flux sanguin, et ces cellules doivent être éliminées, où qu’elles soient. Les cellules matures ne sont pas normales du tout et peuvent être beaucoup plus facilement détruites que les autres cellules qui ne sont pas encore très développées, donc pas encore matures. Il y a aussi des cellules cancéreuses dans les vaisseaux lymphatiques, bloquées de toutes parts, qui ne peuvent être atteintes ni par la lymphe ni par le sang, il y en a aussi dans les glandes, qui se cachent là, protégées du reste de la circulation et pas faciles à débusquer !

C’est d’abord une grosse masse de cellules qui est détruite et qui doit être résorbée où qu’elle se trouve – peut-être dans l’utérus, les reins, les poumons ou le cerveau – qu’importe, cette masse doit être résorbée. Cette résorption n’est possible qu’au travers du flux sanguin, et je l’ai baptisée « digestion parentérale ». La digestion habituelle se passe dans le tractus intestinal, alors que la digestion parentérale se passe à l’extérieur dudit tractus, dans le flux sanguin.
C’est pour cela qu’il est important de poursuivre jour et nuit la détoxification pour permettre à la digestion parentérale d’atteindre son plus haut niveau, même jusqu’à « l’hyperfonctionnement ».

Le tout est de restaurer la digestion normale. Lorsqu’elle est restaurée, nous ajoutons un suc stomacal (Acidol Pepsin) et de la pancréatine (non enrobée), car la pancréatine enrobée ne peut être digérée par les personnes souffrant de cancer. On donne de la pancréatine 5 fois par jour, à raison de 3 comprimés à la fois. Les patients disposent ainsi toujours de beaucoup de trypsine, de pepsine, de lipase et de diastase. Le sang se charge de véhiculer ces éléments pour permettre la résorption des tumeurs où qu’elles puissent se situer dans le corps.



Une indispensable alimentation bio

J’ai découvert que pour permettre à la digestion parentérale de fonctionner de façon optimale, il fallait tout d’abord s’occuper… de la terre ! On doit maintenir la terre dans son état naturel, sans fertilisants artificiels, sans poisons, sans pulvérisations qui pénètrent le sol et l’empoisonne. Tout ce qui pousse sur une terre empoisonnée porte aussi du poison. Il en est ainsi de notre nourriture, de nos fruits, de nos légumes.


Je suis convaincu que la terre constitue notre métabolisme EXTERNE. Elle n’est pas si éloignée de nos corps, nous en dépendons. Mais notre nourriture moderne, la nourriture « normale », habituelle, n’est plus normale du tout ! Elle est mise en bouteilles, en conserves, elle est aspergée, empoisonnée, colorée, surgelée, imprégnée d’acides et d’additifs. Nous n’avons plus accès à une nourriture normale, vivante. Notre nourriture et nos boissons sont des matériaux morts, empoisonnés.

Il n’est pas possible de guérir des gens très malades en mettant des poisons dans leur organisme. Il nous est impossible de détoxifier nos corps quand la nourriture apporte régulièrement de nouveaux poisons. Ceci est une des raisons qui expliquent pourquoi le taux de cancers ne cesse d’augmenter. Economiser du temps à la cuisine est magnifique, mais les conséquences sont terribles.

Il y a 30 ou 50 ans, le cancer était essentiellement une maladie de personnes âgées, et seules celles dont le foie ne fonctionnait plus très bien, dont le foie était « usé » devenaient malades et développaient un cancer à 60 ou 70 ans, mais le cancer restait malgré tout, une maladie rare. Tout le monde sait cela, alors qu’aujourd’hui, une personne sur quatre, bientôt une sur trois, meurt du cancer, et dans la génération suivante, cela risque d’être pire.



Une expérience qui donne à réfléchir

Pour prouver l’exactitude de ma théorie, j’ai eu l’idée de réaliser une expérience animale dans laquelle on reliait un rat cancéreux à un autre qui était en bonne santé. Par une ouverture sur le flanc, on reliait les vaisseaux sanguins de ces deux rats et on recousait. Le sang du rat en bonne santé circulait jour et nuit chez le rat malade et finissait par le guérir. Nous avons donc montré qu’avec un métabolisme sain on peut guérir le cancer. Mais ce type d’expérience n’a en fait, jamais été réalisé jusqu’ici sur des humains…




EN GUISE DE CONCLUSION


Je pense pouvoir prétendre que, même dans les cas très avancés, mes résultats sont d’environ 50%. Le vrai problème apparaît quand nous ne pouvons pas rétablir le foie, alors, il n’y a plus d’espoir. La restauration du foie est à ce point importante que les patients dont on n’arrive pas à le guérir, meurent quelques six mois à deux ans et demi plus tard de cirrhose. Les autopsies ne montrent alors plus aucune cellules cancéreuses dans leur corps ; elles ne meurent donc plus d’un cancer mais d’un foie complètement défaillant.

Les cellules hépatiques se renouvellent toutes les 4 à 5 semaines, 5 à 6 semaines pour les patients plus âgés. Pour restaurer un foie, il faut 12 à 15 nouvelles générations de cellules hépatiques, ce qui fait 1 an et demi. La partie la plus importante du traitement, comme j’ai pu l’apprendre, c’est de rendre au patient un nouveau foie qui fonctionne bien.



source: LE JOURNAL DE MICHEL DOGNA n°59 - mars 2008




Dernière édition par invitée le Ven 27 Jan 2012 - 9:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Ven 27 Jan 2012 - 8:56

LA CURE DU Dr MAX GERSON DANS LE CANCER
SUITE ET FIN






La méthode de Max Gerson est une telle bombe dans l’univers des médecines naturelles et alternatives, alors que pratiquement ignorée depuis 30 années d’existence, que j’ai cru bon d’y consacrer trois articles consécutifs, particulièrement en raison de ses résultats exceptionnels dans le traitement du cancer.

(Voir les 2 articles précédents dans les JMD 58 et 59)





Questions /Réponses lors d’une conférence du Dr Max Gerson


  • Les tumeurs fibreuses peuvent-elles être réduites ?

    Les tumeurs fibreuses sont la plupart du temps bénignes. Mais il faut 10 à 20 fois plus de temps pour dissoudre ces tumeurs que pour réduire les tumeurs malignes. Ceci vaut également pour les adhérences et les cicatrices. Les tumeurs fibreuses et bénignes se réduisent très lentement parce qu’elles ne sont pas anormales. Il semble très difficile pour le système "parentéral" de mobiliser ses fonctions digestives pour éliminer les tumeurs bénignes. Mais quand ces tumeurs deviennent malignes, elles sont alors rapidement dissoutes.


  • Les produits à base de soja, de même que les fèves de soja sont interdits. Et la lécithine qui provient des fèves de soja est-elle aussi interdite ?

    Comme les produits à base de soja contiennent des graisses, j’ai dû les interdire. Les personnes atteintes de cancer ne sont pas capables pendant très longtemps de digérer complètement les graisses. Quand des substances non complètement digérées se maintiennent dans le corps, elles agissent comme des substances cancérogènes. C’est la raison pour laquelle nous avons dû éliminer pour longtemps les graisses, les huiles et les aliments qui en contenaient.


  • Quels sont les tests que vous réalisez avant et après, pour prouver la guérison systématiquement et cliniquement ?

    Dans tous les cas, nous pratiquons un examen d’urine, un examen sanguin complet, nous pratiquons l’examen du métabolisme basal, nous examinons la teneur en potassium dans le sérum et dans les tissus.
    J’ai trouvé que pour vérifier le fonctionnement du foie, la meilleure chose à faire était d’examiner les produits ultimes du métabolisme des protéines, l’azote (urée) et l’acide urique. Quand ces points sont normaux et restent normaux, j’estime que le patient est en bonne santé. Mais la présence de potassium dans le sérum ne donne pas une image précise et caractéristique, et elle est difficile à interpréter. Le patient peut par exemple être guéri, alors que le niveau de potassium dans le sérum reste relativement bas, du fait qu’il est absorbé par les tissus.


  • Quel est l’inconvénient de prendre du café en boisson ?

    Les patients peuvent prendre du café en boisson uniquement quand ils prennent de l’huile de ricin. Le café augmente les contractions de l’estomac, c’est ainsi que l’huile de ricin peut être évacuée plus rapidement de l’estomac. Mais autrement, le café en tant que boisson, perturbe la fonction des capillaires; c’est la raison pour laquelle il doit être éliminé.


  • Est-ce qu’il ne faudrait pas conseiller la détoxification dans la majorité des maladies ? Ne peut-on pas faire la comparaison avec ce que l’on appelle un "programme de nettoyage" ?

    Nous devons nettoyer le corps dans toutes les maladies dégénératives, dans les maladies aiguës également, mais pas dans la mesure où on l’exige pour le cancer. La plupart des cas d’arthrite ne sont pas si "toxiques". J’ai cependant découvert que dans presque tous les cas d’arthrite, le foie est faible ou endommagé. Ceci est aussi vrai des maladies coronariennes.


  • Les vitamines et les compléments alimentaires sont-ils OK ?

    Non, cela ne convient pas. Le calcium et de nombreux autres minéraux ne peuvent pas être ajoutés si facilement. Ces éléments dérèglent le système. Avec du calcium, vous pouvez provoquer un cancer. Dans trois cas d’hémophilie, j’ai été contraint de donner du calcium pour permettre au sang de coaguler. Je l’ai fait, mais le cancer a repris sa croissance et j’ai perdu les trois patients.
    Il ne faut pas de calcium, pas de magnésium ou d’autres minéraux. J’ai testé tout cela. L’harmonie qui doit régner dans le corps obéit à la loi de totalité. Il ne faut pas changer le métabolisme minéral, tout spécialement en cas de cancer.
    La seule chose importante c’est l’équilibre des deux minéraux les plus importants: le sodium et le potassium, ce dont a besoin la personne atteinte de cancer.


  • Dans le livre de John Gunther Death be not proud, on fait allusion au traitement que vous avez appliqué pour le fils de Gunther. Il y eut d’abord des résultats spectaculaires, puis il y eut une rechute et le patient est décédé. Auriez-vous pu guérir ce patient sans l’interférence du médecin de famille ?

    Je vais vous raconter pourquoi ce pauvre garçon est mort. Il avait une affreuse tumeur au cerveau qui sortait du crâne. La tumeur était plus grosse que mon poing. J’ai pu la guérir, c’est écrit dans le livre. Après cela, le garçon a fait un eczéma, et cet eczéma était d’un type tout à fait spécial que l’on ne peut généralement soigner qu’en donnant un extrait pituitaire du lobe antérieur, une hormone.
    Le médecin de famille a dit « Pourquoi ne la lui donnez-vous pas ? ». Je lui ai répondu que cela comportait un risque énorme, et que je ne voulais pas le prendre pour préserver la vie de cet enfant. Avec des extraits pituitaires, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres hormones, on peut tuer.
    Mais finalement, j’ai cédé, et ce fut de ma faute. Pendant longtemps je n’ai plus pu dormir. Je lui ai donné l’hormone et la tumeur s’est étendue. Je puis ajouter ceci: il y a plus de douze ans, un article écrit par un professeur de Chicago précisait que les personnes souffrant de cancer pouvaient tirer profit de l’administration d’hormones sexuelles. J’en ai donné à 3 patients, puis à 5 autres. Ces personnes ont très bien réagi pendant les premiers deux, trois mois. Alors, j’en ai donné à 25 autres patients. Ils ont tous bien réagi pendant trois à quatre mois, mais après cinq mois, ce fut la dégringolade. J’ai ainsi perdu 25 de mes "meilleurs" cas de cancer. Je n’ai pu en sauver que six. Ce fut le désastre du traitement hormonal.
    Le fils de Gunther a été un autre désastre. Ce n’était vraiment pas nécessaire. Je veux vraiment souligner le fait qu’on ne peut pas donner "un petit quelque chose" pour soulager temporairement les personnes atteintes de cancer. Cela, je l’ai appris très durement.


  • Est-ce que votre traitement a fonctionné dans des cas très avancés de cancer du foie ?

    Si la moitié ou les trois quarts du foie sont détruits, il n’est plus possible de restaurer ses fonctions pour sauver le patient. Il est possible de sauver ces personnes pour six mois ou pour un an, mais alors, le foie peut se ratatiner et les personnes meurent
    d’une cirrhose du foie. Le foie est un organe à ce point important, que lorsqu’il doit éliminer son propre cancer, la tâche doit être accomplie par un tissu hépatique sain. Mais le processus d’élimination peut endommager le tissu hépatique sain si la
    détoxification ne s’opère pas jour et nuit, surtout dans ces cas-là.
    Il y a trois ou quatre mois, une personne de Philadelphie est venue me trouver. Quand son fils et son frère me l’ont amenée, elle m’a dit qu’elle avait souffert d’un cancer du rectum. Au début, les médecins ne voulaient pas opérer, puis par la suite, la chose est devenue impossible. C’était trop tard.
    Elle a ensuite passé six mois à la clinique Hoxey, et elle est finalement rentrée chez elle avec un foie complètement envahi par le cancer, aussi dur qu’une planche. J’ai dit à son fils et à son frère que c’était trop grave, que ça ne marcherait pas. Reprenez-la
    à la maison et faites tout pour qu’elle se sente bien. Mais ils insistèrent pour que je fasse une tentative de traitement. J’ai finalement accepté. Maintenant, elle va bien;elle peut manger et boire. La partie antérieure de son foie n’est qu’une cicatrice, tellement dure qu’elle paraît calcifiée ! Il est possible qu’il reste une petite partie du foie qui soit restée intacte. Quand ils l’ont reconduite chez elle après huit semaines, le fils m’a demandé: « Pourquoi, au début, n’avez-vous pas accepté de vous en occuper ? »
    Pendant au moins quatre semaines, elle fit des lavements toutes les deux heures, parfois même toutes les heures. Elle faisait aussi des lavements à l’huile de ricin deux fois par jour ! Elle avait de grandes quantités de gaz et éliminait aussi énormément de matières mal odorantes.


Commentaire de M.D. Je me suis rendu dans le sanatorium du Dr Gerson à trois occasions différentes. Chaque fois, j’y ai passé de huit à dix jours. J’ai vu des patients arriver en ambulance, sur des civières – exactement comme le Dr Gerson l’a raconté – des cas désespérés de cancers métastasés du foie, des intestins, avec parfois des obstructions. Des patients qui avaient pris de la morphine toutes les trois ou quatre heures. À mon grand étonnement, et dix jours plus tard, je voyais que ces patients pouvaient se promener, sans souffrir. J’étais tellement renversé que je ne pouvais pas comprendre. C’était tellement incroyable que j’ai une fois, invité mon fils qui étudiait la médecine, à m’accompagner pour qu’il puisse voir ces choses. Il n’y avait pas que des cancers, car j’ai vu là des cas d’autres maladies dégénératives de toutes sortes.


  • Est-ce que l’arthrite peut être guérie par le même traitement que vous utilisez pour le cancer ?

    Oui, le traitement n’est pas spécifique. Ce n’est pas un traitement spécifique du cancer.


  • Comment expliquez-vous le fait que beaucoup de cancers de la peau et quelques autres cancers puissent être éliminés chirurgicalement et ne jamais réapparaître en dehors de toute modification du métabolisme ?

    Chez certains patients, les dommages au foie ne sont que temporaires car le foie possède aussi la capacité de se rétablir, mais ce n’est pas la majorité des cas. En enlevant le cancer, par exemple dans le cas du cancer du sein, l’élimination des toxines et des poisons que le cancer génère est suffisante, dans certains cas, pour éliminer les dégâts causés au foie. Le foie peut alors récupérer, mais ce sont là des exceptions. Ce n’est pas fondamental. Mais le mal reprend aussi, plus tard, chez certains de ces
    patients. Plusieurs d’entre eux, qui avaient d’abord été opérés, sont restés sans problèmes pendant trois, et parfois même cinq ans. Le cancer est alors réapparu. Ces patients étaient alors inopérables et la médecine classique ne pouvait plus rien pour eux.


  • Les personnes souffrant de cancer n’auraient-elles pas intérêt à adopter définitivement et pour le reste de leur vie, un régime végétarien ?

    Tout dépend des possibilités de rétablissement du foie. Si le foie peut être complètement rétabli, disons après un an et demi, nous demandons seulement à ces patients d’éviter les graisses et le sel. En dehors de cela, ils sont libres. Nombreux sont ceux qui ont des vies tout à fait normales, mais j’aimerais préciser qu’environ 75% tiennent à maintenir plus ou moins le régime, et certains parviennent même à convaincre les autres membres de leur famille de suivre le régime. Nous avons eu un patient atteint d’algo-dystrophie musculaire progressive, maladie à 100% incurable. Il s’était rendu dans les meilleures cliniques, sans résultat. J’ai pu le guérir. Sa femme a ensuite voulu avoir un autre enfant, et ils ont pu en avoir un. Par la suite, il m’a rendu visite alors que j’étais en vacances, et il m’a présenté son épouse et leur bébé. Il m’a expliqué que toute la famille restait
    fidèle au régime et qu’il resterait fidèle pour le restant de ses jours tant il se sentait merveilleusement bien.


  • Que pensez-vous d’un jeûne prolongé ou d’un jeûne de trois jours ?

    Vous ne pouvez pas faire jeûner une personne souffrant de cancer. Dans les cas de cancer, le corps est à ce point épuisé, que si vous faites jeûner ces personnes, elles dégringolent affreusement.


  • Entre un régime déterminé et une vie émotionnelle équilibrée, que considérez-vous comme le plus important ?

    Une vie émotionnelle équilibrée est vraiment très importante, mais sans la détoxification et le régime, vous ne pouvez pas guérir.


  • Est-ce qu’un traitement similaire à celui que vous préconisez pour le cancer pourrait aider une personne souffrant de la maladie de Parkinson ?

    Ce qui est détruit dans le système nerveux central – et la maladie de Parkinson est une maladie des centres nerveux fondamentaux – est détruit pour toujours. Mais avec le traitement, il est possible d’améliorer l’état des artères du cerveau. Il est possible d’arrêter la progression de la maladie, et il est aussi possible de restaurer ce qui n’a pas encore été complètement détruit.


  • Est-ce que l’anémie peut favoriser l’apparition du cancer ?

    L’anémie peut parfois représenter un état précancéreux, spécialement un certain type d’anémie, mais il ne s’agit pas de ce que l’on appelle "anémie secondaire".


  • Est-ce qu’un excès de jus de légumes peut provoquer de l’alcalinité ?

    Non.


  • Le Dr Otto Warburg conseille une augmentation de la consommation d’oxygène…

    L’oxygène ne pénètre pas aussi facilement dans le système. Les enzymes oxydantes sont nécessaires; il faut donc surtout davantage de potassium pour avoir toutes les conditions pour permettre à l’oxygène d’être opérationnel.


  • Quelles vitamines recommandez-vous de prendre avec votre traitement ?

    Avec les vitamines, nous avons une situation fort similaire à celle que nous avons évoquée à propos des hormones. J’ai causé des dommages à des patients avec de la vitamine A, vit. E, vit. B, vit. B6. Cela fait vraiment du tort aux patients.
    Les vitamines A et D sont immédiatement absorbées par les cellules cancéreuses. Nous pouvons cependant utiliser la Niacine, la vitamine B3.


  • Que pensez-vous des massages profonds ?

    Les personnes souffrant d’un cancer ne peuvent être massées. Frictionner la peau pour ouvrir les capillaires et aider le corps à stimuler la circulation est par contre très intéressant. Nous frictionnons le patient deux à trois fois par jour, avant les repas avec la solution suivante:
    - ½ verre d’eau,
    - 2 cuillères à soupe d’alcool à 90,
    - 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin
    Frictionner l’ensemble du corps est très rafraîchissant et très utile pour améliorer la circulation.


  • Est-il possible pour une personne qui a subi une colostomie d’avoir des lavements au café, comme un autre patient ?

    Oui.


  • Comment prévenir le cancer ?

    On peut prévenir le cancer en évitant d’abord d’abîmer le foie. La mesure la plus essentielle de prévention est de ne pas manger de la nourriture dégradée, morte, empoisonnée, dont on nourrit généralement le corps. Chaque jour, et jour après jour, nous empoisonnons nos corps.
    Les personnes les plus âgées ont encore un foie en meilleur état et une meilleure résistance grâce à la nourriture dont elles ont pu bénéficier quand elles étaient jeunes. Les personnes plus jeunes ne se portent pas aussi bien, et les bébés de la seconde génération nourris avec des aliments en pots tout préparés, sont encore dans de moins bonnes conditions. Ils deviennent leucémiques. Avant tout, mangez le plus possible de nourriture crue, maintenez un niveau élevé de potassium et prenez un peu d’iode.

Référence : www.gerson.org





DERNIERS COMMENTAIRES DE M.D.

strass 1 SELS DE POTASSIUM

Le mélange nommé Kali’Claire nouvellement vendu par Source Claire pour la cause est soumis à la "très prudente" réglementation de 80 mg par jour, soit 2 dosettes. Néanmoins, les études officielles de la EFSA (European Food Savety Agency) montrent qu’une prise journalière allant jusqu’à 5 à 6g de potassium ne présente aucune dangerosité, à condition bien
sûr de s’adresser à des personnes ne présentant pas d’insuffisance rénale grave. En effet, si les reins ne fonctionnent pas ou mal, le potassium au lieu d’être évacué au fur et à mesure risque de s’accumuler et atteindre dans l’organisme des concentrations dangereuses pour le coeur.
Gerson, lui, prescrit carrément à ses malades 2cuil. à café de solution par prise ce qui amène à 10 à 20 fois la dose légale en France. Si nous récapitulons le process Gerson :
    - 100 g de Kali’Claire dans 1 litre d’eau
    - 1 cuillère à café de la solution dans chaque verre de jus (ex : 9 dans la journée), ceci en réduisant au maximum le sel de cuisine.

strass 1 SOLUTION DE LUGOL

- 6 fois 2 gouttes (pas dans les 3 verres de jus de légumes)


strass 1 LAVEMENTS AU CAFÉ

Le boc à lavement s’achète en pharmacie pour ceux qui ne le savaient pas ; çela coûte entre 20 et 25 €.
L’injection se fait en 2 min. et ne pose aucun problème à 37°. Le problème, c’est pour garder le café pendant 15 min., vu les spasmes intestinaux que cela déclenche. Le bon truc est de se mettre à quatre pattes par terre et de patienter en lisant une revue.



source: LE JOURNAL DE MICHEL DOGNA n°60 - avril 2008


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Ven 27 Jan 2012 - 10:30


J'ai quand même quelques réserves quant à certaines affirmations du docteur Gerson:

- on ne peut pas faire jeûner une personne qui a le cancer. Ceci est inexact, puisque la fameuse cure de Breuss contre le cancer est basée sur un jeûne de 42 jours et a un taux de réussite remarquable.

- il déconseille la prise de vitamines et de minéraux, notamment le magnésium, alors que Linus Pauling et Hans Nieper ont eu d'excellents résultats dans la guérison de cancers, l'un avec la vitamine C à haute dose, l'autre avec la prise de minéraux et vitamines, principalement du magnésium (médécine eumétabolique). Mais il faut préciser que ces minéraux sont bien particuliers, puisqu'il s'agit d'orotates, seuls composés minéraux, avec les pidolates, à passer la barrière digestive et à être absorbés par les cellules.
Tout comme Le Dr Gerson, le Dr Nieper estimait prioritaire de réduire le taux de sodium au profit de celui de potassium en cas de cancer. C'est à lui que Reagan a fait appel pour traiter son cancer du colon, tout en utilisant parallèlement la Kombucha.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON   Aujourd'hui à 3:51

Revenir en haut Aller en bas
 
LA THÉRAPIE DU DOCTEUR MAX GERSON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: ARCHE DE NOÉ :: Santé-
Sauter vers: