TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ALTERTE NUCLÉAIRE À FORT ALAMOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: ALTERTE NUCLÉAIRE À FORT ALAMOS   Lun 27 Juin 2011 - 18:07

ALTERTE NUCLÉAIRE À FORT ALAMOS






- 27 juin 2011: Le centre nucléaire de Los Alamos évacué au Nouveau-Mexique. Les incendies qui ragent dans l’état du Nouveau-Mexique sont à 1 km du Laboratoire Atomique de Los Alamos. Tout va bien, comme d’habitude.


- 28 juin 2011: Évacuation de Los Alamos au Nouveau-Mexique. Les autorités de la région ont demandé aux résidents d’évacuer les lieux et l’évacuation des 12 000 résidents est actuellement en cours. Le laboratoire atomique de Los Alamos contient un certain nombre de tonnes de plutonium, d’uranium, d’americium, etc. Pas de soucis, les bâtiments de stockage ne peuvent pas être détruits par des incendies, selon Kevin Roark, le porte-parole du Laboratoire Atomique. En 2000, l’incendie qui avait touché le Laboratoire atomique avait provoqué des dégâts à hauteur d’1 milliard de dollars. 2011: Le Nucléaire dans la Tourmente. Et l’humanité aussi. Idem pour la biosphère.


- 28 juin 2011: 30 000 containers de déchets à la sauce plutonium sur le site de Los Alamos presque englouti par les flammes. L’incendie fait rage actuellement à quelques kilomètres du site de stockage des déchets au plutonium: 30 000 containers de 220 litres sont sur ce site en attendant soit la Vague (peu plausible), soit les Feux de forêts, qui permettront de disséminer encore un peu plus de poisons nucléaires dans la biosphère.


- 28 juin 2011: Fort Alamos: le karma nucléaire de la bombe ou une super bombe nucléaire? Le sénateur a confirmé ce que disait le chef des pompiers locaux, à savoir qu’ils n’avaient jamais vu cela. Ce feu, menaçant présentement Los Alamos, a dévasté en deux jours autant que le catastrophique feu de l’année 2000 en 17 jours.


- 28 juin 2011: A Los Alamos, il est prévu de lancer un nouveau programme de production d’armes nucléaires. Le laboratoire atomique de Los Alamos est l’endroit de la planète qui stocke le plus d’ogives nucléaires. Mais cela n’est jamais assez pour les déments militaristes qui détruisent notre monde. Une nouvelle tranche de production d’ogives nucléaires est en projet pour un coût de 6 milliards de dollars. Une tranche équivalente est également en projet dans le Tennessee.

Aujourd’hui, le feu s’est étendu sur plus de 30 000 hectares.


- 28 juin 2011: Le service de l’Environnement du Nouveau Mexique a commencé à analyser l’air autour de Los Alamos. Les analyses de l’air portent sur le tritium radioactif et autres substances radioactives qui pourraient s’échapper par mé-garde du Laboratoire Atomique de Los Alamos quasiment désaffecté face à l’immense danger de l’incendie. Ce n’est sûrement qu’une coïncidence (une de plus) mais, depuis plusieurs mois, sur la côte ouest des USA, d’étranges rumeurs circulent quant à la possibilité que de vilains terroristes (bronzés, n’en doutons-pas) pourraient voler du combustible nucléaire, ou une ogive nucléaire en vadrouille, pour occasionner une attaque sur le sol US.


- 29 juin 2011: L’incendie a Los Alamos s’étend inexorablement. Aujourd’hui, il n’y a aucun espoir de contenir cet incendie qui pourrait atteindre 50 000 hectares très rapidement. Les quelque 200 000 résidents de la capitale du Nouveau-Mexique, Santa Fé et sa région, commencent à angoisser des risques possibles de contamination radioactive. Santa Fé est à 40 km à vol d’oiseau du Laboratoire Atomique de Los Alamos.


- 29 juin 2011: Le Laboratoire Atomique de Los Alamos totalement encerclé par l’incendie, selon les témoignages des pompiers dans la nuit de mardi à mercredi. Le capitaine des pompiers de Los Alamos a déclaré qu’ils pouvaient déployer des matières anti-incendie au cas où l’incendie s’introduirait sur le site du Laboratoire Atomique. Rappelons que 30 000 barils de 220 litres de déchets au plutonium sont entreposés sous des tentes en attendant le prochain Déluge.


- 30 juin 2011: Les flammes sont à 3 km des 30 000 containers de déchets de plutonium à Los Alamos. Il est difficile de croire, selon certains bloggers ayant vérifié la topographie sur Google-Earth, que le site de stockage de ces 30 000 containers de 220 litres, entreposés sous des tentes, soit réellement aussi dénué de couvert forestier que les autorités nucléaires le prétendent. De plus, les groupes anti-nucléaires soulèvent le le problème des sols contaminés par des dizaines d’années d’essais atomiques au Laboratoire Atomique de Los Alamos. Ces sols surchauffés par l’incendie pourraient, selon eux, libérer des particules radioactives dans les panaches de fumée recouvrant les régions du Nouveau-Mexique.


- 30 juin 2011: Interview du capitaine des pompiers de Los Alamos. Pour les Anglophones. L’incendie, aujourd’hui jeudi, a déjà consumé environ 38 000 hectares. Dans cet interview, le capitaine des pompiers réitère plusieurs fois ce qu’il a déjà affirmé depuis trois jours: ce n’est pas un feu habituel; il est très actif: les zones brûlées il y a 10 ans par le dernier incendie brûlent de nouveau, ce qui est totalement inhabituel… TROUBLANT.

Ce qui est fascinant, répétons-le, c’est que les USA dépensent par an 70 milliards de dollars pour le « renseignement ». Et ils dépensent 700 milliards de dollars par an pour l’armée. Ces frais n’intègrent pas les coûts des nombreuses guerres libératrices de par le monde. Le budget des pompiers aux USA n’a pas suivi les mêmes courbes que le budget de l’armée US. En fait, les courbes sont identiques mais elles ne vont pas dans le même sens. Depuis des dizaines d’années, les pompiers des USA luttent contre des incendies de plus en plus gigantesques avec de moins en moins de moyens en hommes et en ressources.


- 1er juillet 2011: À Los Alamos, des déchets radioactifs hors-zone de sécurité? Alors que l’incendie fait rage près de Los Alamos évacué de ces 12 000 résidents, c’est ce qu’évoque, en personne, le Directeur du Laboratoire Atomique, Charles McMillan, en précisant qu’ils ne savent pas – pas du tout en fait – ce qui a été déposé (temporairement) en terme de déchets radioactifs, pendant des décennies, lorsque « les standards de sécurité étaient beaucoup moins drastiques »!! En toussotant ou sans toussoter? Cela n’a pas l’air rassurant du tout, en plus d’être surchauffé, comme zone.

(Cette nouvelle ne va pas faire la Une de la presse globaliste car, par une méga-surprise du 1er juillet, pour ne pas dire un méga-remue-ménage, il s’avèrerait probable que l’accusatrice du directeur du FMI ait menti et qu’elle serait en relation avec un distributeur de substances non permises – entendons par là du cannabis, pas du plutonium, pas encore du plutonium, du moins. Faut-il vous l’envelopper?).

(Et pour la petite histoire, le Fonds Monétaire International fut créé lors des Accords de Bretton Woods, le 22 juillet 1944, une semaine après que le Docteur Zay Jeffries eût officiellement lancé la fabrication de la bombe atomique. Et il ne faut pas oublier que ce monsieur Jeffries était, en temps de paix, l’un des directeurs de General Electric (une compagnie quelque peu impliquée dans les réacteurs de Fukushima, entre autres centrales nucléaires, et qui possède une belle panoplie de media globalistes aux USA.)

Le Laboratoire Atomique prétend qu’à ce jour il n’y pas eu d’émission de radioactivité. C’est pourtant ce dont doutent certains groupes de veille (voir en bas de page des commentaires) qui mesurent la radioactivité dans certaines zones du Texas et du Colorado. Et la lecture d’un document évoquant le mythe de l’imperméabilité du sous-sol, mythe perpétué par le Laboratoire Atomique pour éviter toute suspicion de contamination de la nappe phréatique, ne convie pas non plus à la sérénité). Tout cela est d’autant plus alarmant lorsque les medias locaux n’hésitent pas à rapporter que « Fire officials said it’s looking increasingly likely that the Las Conchas fire will not reach the Los Alamos laboratory, but there are still concerns about the areas around the facility which authorities said could be filled with decades-old waste. » Traduction: « Les porte-paroles des Pompiers ont dit qu’il paraissait de plus en plus probable que le Feu de Las Conchas n’atteigne pas le laboratoire de Los Alamos mais qu’il existe encore des soucis quant aux aires entourant le Laboratoire: les autorités locales ont affirmé que ces aires pouvaient être pleines de décennies d’anciens déchets ». (Par « déchets », il faut entendre déchets extrêmement radioactifs. C’est une farce immonde que de parler de basse radioactivité pour des déchets de plutonium ou d’uranium ou, d’ailleurs, pour tout autre déchet ou non-déchet radioactif. Très sincèrement, quelle est la différence entre un déchet radioactif et un-non déchet radioactif, par exemple, une barre de combustible actif, sur le plan de leur capacité à nuire? Aucune, ce sont tous les produits de cerveaux malades, déments et inhumains. Et cela a assez duré.)

Malheureusement pour l’humanité, il n’existe pas de concept d’ancienneté (et la mafia nucléocrate en est fort consciente, elle qui met en place un lavage de cerveau permanent) en ce qui concerne le plutonium ou certains isotopes d’uranium et en ce qui concerne leur capacité de nuire, à savoir de cancériser un organisme humain, par exemple, à partir d’une seule particule. Au regard de centaines de millions d’années, quelques décennies ne sont que broutilles si tant est que la science, qui se prétend telle, a raison de conceptualiser en termes de demie-vies fixées de désintégration radioactive, ce que certains événements semblent intensément invalider.

Voir également ce lien et puis aussi ce lien. Cette invalidation semble ainsi correcte et fondée.


- 1er juillet 2011: Laboratoire Atomique de Los Alamos: les discours se suivent et ne se ressemblent pas. Il est vrai que les images publiées des tentes de stockage, avec 30 000 barils de 220 litres de déchets plutonium, ne sont pas très rassurantes et donneraient raison à cet ancien officiel de Département de l’Energie US qui n’hésite pas à dire qu’il y a sérieuse matière à ne pas pratiquer la politique de l’autruche nucléaire. D’autant plus que l’on apprend aujourd’hui même que le canyon en feu, juste au-dessus de la ville de Los Alamos de 12 000 résidents, contiendrait de « très vieux déchets nucléaires » sur une surface de trois hectares. Pas de panique, la même litanie prévaut: de vieux déchets radioactifs et, qui plus, est faiblement radioactifs.




source:
gyro http://www.kokopelli-blog.org


Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: ALTERTE NUCLÉAIRE À FORT ALAMOS   Mer 13 Juil 2011 - 22:41

FIN DE L'ALERTE À FORT ALAMOS








L'ordre d'évacuation a été levée dimanche concernant le déplacement de 10.000 habitants de Los Alamos en raison du plus grand incendie dans l'histoire du Nouveau-Mexique, les flammes s'éloignant vers le nord de la ville.

Le retour des habitants chez eux s'est fait un jour après que le laboratoire d'armes nucléaires de Los Alamos, lieu de naissance de la bombe atomique, ait annulé l'état d'urgence par l'éloignement de la menace d'incendie autour de la zone au nord du Nouveau-Mexique.

L'incendie de Las Conchas a consumé environ 485.000 km² et est contenu à 11% alors qu'il sévit au nord de Los Alamos, et 2000 pompiers travaillent à contrôler son extension, selon les responsables.

C'est lundi que les 10.000 habitants de Los Alamos ont eu l'ordre d'évacuer, obligeant les gens à aller dans des abris et dans un casino qui a ouvert ses portes pour l'occasion.

« Le temps est finalement venu où nous pouvons réintégrer Los Alamos, et personne ne peut être plus heureux que moi » a dit le chef de la police du Comté de Los Alamos, Wayne Torpy.
Le chef des pompiers du comté, Douglas Tucker a prévenu les habitants de ne pas s'approcher des animaux sauvages qu'on a vu fuyant le feu. Trois ours noirs au moins ont été vus dans le voisinage de Los Alamos.

Classé aujourd'hui comme l'incendie le plus important de tous au Nouveau-Mexique, il a surpassé le record précédent établi en 2003 des 376.000 km² incendiés dans la forêt nationale de Gila.
Il a également détruit 63 maisons, a dit un responsable des pompiers.

Les autorités ont déployé des ressources contre le feu sur une vingtaine de kilomètres au nord de Los Alamos pour combattre l'extension de l'incendie sur la réserve de Santa Clara et pour y protéger des sites considérés comme sacrés par les indiens Pueblos, a déclaré l'officier des pompiers Rob Torres.

La réserve couvre 220.000 km² et le feu a ravagé plus de 56.000 km² de cette terre. Le feu s'est communiqué au monument national Bandelier, un foyer ancestral des indiens Pueblos.

Samedi, deux pompiers ont été blessés, l'un souffrant de blessures aux extrémités et l'autre à la tête, selon les officiels des pompiers. Les deux pompiers ont été déclarés être en situation stable.

Pendant ce temps, Los Alamos a dit programmer de rouvrir mercredi.

L'incendie a obligé à fermer le laboratoire pendant une semaine et s'est approché dangereusement de ses murs. Des flammes ont été vuEs au moins une fois sur les terres du laboratoire.
« Le laboratoire National de Los Alamos semble avoir échappé à un sérieux dommage avec l'incendie de Las Conchas » a dit dans un mémo le directeur, Charles McMillan. « Nous sommes reconnaissants des immenses efforts déployés par les responsables des urgences qui ont aidé à épargner le laboratoire et la ville de Los Alamos. »
Le personnel du laboratoire contrôlera chacun des 2000 bâtiments de son campus avant la réouverture.

La limite de l'incendie a été rapportée cette semaine à près de 3 km d'un rassemblement de 20.000 barils de métal contenant du matériel contaminé au plutonium et d'un autre entrepôt de stockage.
Les groupes de veilleurs nucléaires et des citoyens ont soulevé leurs inquiétudes sur le déclenchement éventuel d'une contamination résiduelle du sol qui subsiste à cause des dizaines d'année d'explosions expérimentales et par les dépôts de déchets.


Par Zebie Pollon
Santa Fe, Nouveau Mexique - 3 juillet- Reuters




source:
flèche http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/07/fin-de-lalerte-los-alamos.html


Revenir en haut Aller en bas
 
ALTERTE NUCLÉAIRE À FORT ALAMOS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: DIVERS :: Mises en garde-
Sauter vers: