TRANSITION ET ARCHE


 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.   Jeu 24 Oct 2013 - 0:21

AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES ET L'O.T.O.









En Australie, une sale affaire a fait scandale il y a quelques temps. Presque un classique: une histoire de réseau pédophile et sataniste, dont les membres très bien placés font tout pour éviter qu'il ne soit mis à jour. À l'origine de ces accusations, un médecin, le Dr Reina Michaelson, qui a eu affaire à eux.



La psychologue Reina Michaelson a reçu le prix de l'Australienne de l'année en 1996 pour son travail dans la prévention des abus sexuels contre les mineurs. En 1995, elle avait monté une association qui passait dans les écoles de l'État de Victoria, afin de faire de la prévention auprès des enfants, via un programme qu'elle avait spécialement créé.

C'est lors de ce programme qu'elle a entendu des enfants qui ne se connaissaient pas décrire les mêmes choses, à savoir des rituels sataniques. Elle a commencé par identifier un professeur pédophile couvert par sa hiérarchie, puis, très vite, juste après son prix, des gens sont arrivés pour l'aider dans son association.

Parmi eux, un certain Robert Osmotherly (qu'elle nomme sous le pseudo de Bob Sisterly), patron d'une chaîne télé, qui se disait choqué par toutes ces horreurs, et voulait l'aider à faire passer son programme dans toutes les écoles de l'État en 5 ans. Pour cela, il a dit qu'il débloquerait 500.000$. Sisterly et son ami Ron Snide (pseudo aussi) ont proposé de transformer l'association en organisation indépendante, avec un comité de direction composé de leur amis.

Mais ils n'ont collecté que 25.000$ en deux ans, quand, dans le même temps, Reina Michaelson et ses proches ont collecté 200.000$ alors que ces types ont tout fait pour la freiner. Et, surtout, Michaelson a remarqué que les gens qui donnaient de l'argent étaient littéralement ostracisés dans la communauté.

Un ami de Ron Snide, directeur d'une chaîne TV (Network Ten), a donné un véhicule à l'association de Reina Michaelson, mais elle s'en est débarrassé quand elle a appris que le type avait été condamné pour des crimes contre les mineurs, dont la production de pédopornographie.

Peu après avoir reçu son prix, Michaelson a rencontré l'un des politiciens les plus puissants de l'État, un certain Jeff Kennett semble-t-il (qu'elle présente sous le pseudo de Greg Neckett), qui était déjà réputé comme étant un mari violent dont la femme était souvent admise secrètement aux urgences [1].

La psychologue a vite appris qu'il y avait également un dossier d'abus sexuels sur mineur à son sujet et qu'il était protégé par la police grâce à son statut. « J'ai aussi appris par un ancien prostitué que Greg Neckett payait souvent des garçons prostitués de St Kilda, et que l'un de ces garçons avait trop parlé aux mauvaises personnes, et qu'il avait fini mort d'une overdose d'héroïne "accidentelle" », explique Michaelson.

Les viols étaient commis dans des lieux étranges, comme par un exemple un hélicoptère, afin de rendre les témoignages des gamins encore plus incroyables. Michaelson souligne que c'est exactement la même stratégie que dans le cas des abus sexuels dans les crèches et maternelles aux États-Unis [2].

Elle a aussi appris qu'il était connu que des personnalités soient impliquées dans un réseau pédophile puissant, au moins depuis la fin des années 80, et que Neckett en faisait partie. Une enquête avait même eu lieu à ce sujet, mais elle a été stoppée quand les policiers se sont approchés de la vérité, après qu'on ait mis un pédophile pour diriger l'équipe chargée de cette enquête.

Un des amis de Sisterly ne serait autre, selon Michaelson, que Nick Flanagan, qui dirigeait l'unité de police spécialisée dans les crimes contre les enfants. Et c'est Ron Shide qui a voulu introduire Flanagan au comité de direction de l'association. Mais ils ont tous dit à Michaelson qu'ils ne se connaissaient pas. C'est cette même unité de police qui a étouffé l'affaire du professeur pédophile dénoncé par des enfants lors de ses visites dans les écoles.

L'une des victimes de ce professeur était une fillette de 12 ans, "Sammy", qui souffrait déjà d'une fragmentation de la personnalité. Michaelson explique que la petite était envoyée jusque dans le Queensland, où était basée la chaîne TV Network Ten qui tournait des films pédopornographiques.

D'ailleurs, une star de cette chaîne, un certain Bert Newton, aurait été l'un des piliers de ce réseau. Et une autre star de la télé, Graham Kennedy (décédé en 2005), également. On reconnaît ici le type de structure qu'on voit aussi à la BBC, où des émissions TV semblaient être un moyen d'approcher les jeunes.




L'OTO dans le viseur

Reina Michaelson s'est attaquée à un très gros morceau, qui n'est rien moins que l'OTO, l'Ordo Templi Orientis, un groupe satanique qui croit à la "magie sexuelle" de Crowley, et qui est aujourd'hui actif un peu partout dans le monde, y compris en France. Crowley était lui-même membre de l'OTO, arrivé là par cooptation au sein de la franc-maçonnerie. On rappelle que Crowley a été viré d'Italie avec son "abbaye de Théléma" parce qu'on l'accusait d'orgies sexuelles et de meurtres d'enfants.

L'OTO fait officiellement partie de ces ordres templiers, émanations de la franc-maçonnerie, la plupart du temps basés sur un mélange de mystique et de satanisme.

Selon Michaelson, l'OTO organise des orgies pédophiles et satanistes en Australie, et ses activités sont protégées par ses membres qui sont parfois très bien placés dans les institutions nationales et dans les médias, semble-t-il. Au cours de ces rituels, des enfants sont mis à mort et même mangés, affirme la psychologue. Elle a eu droit à des poursuites de la part de l'OTO qui est reconnu comme un groupe religieux en Australie, et qui l'attaque pour avoir enfreint le "Racial and Religious Tolerance Act" [3].

Cela peut paraître étrange, mais, par exemple, la pratique du cannibalisme est reconnue chez la famille royale anglaise jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Mais on nous dit que cela s'est arrêté, bien sûr.

Michaelson explique que l'OTO n'est pas un groupe religieux mais un réseau pédophile dont les membres pratiquent le contrôle mental par le traumatisme, les abus sexuels et les rituels sataniques. Elle ajoute que ce réseau enlève carrément des enfants dans les rues pour les violer et les "sacrifier".

En 2008, un couple avait été condamné à 9 mois de prison pour avoir refusé de retirer ses allégations selon lesquelles l'OTO sacrifiait des enfants. Ils ont du s'excuser publiquement pour être libérés, après 7 semaines de prison.

Michaelson parle aussi de ce qu'elle appelle les "Illuminati", c'est-à-dire ces groupes de satanistes puissants, dont l'OTO. Elle cite Bob Sisterly comme étant l'un d'eux. Plusieurs employés d'une chaîne de télé seraient également mêlés à de la production de pédopornographie dans le cadre de ce réseau.

Elle parle d'un certain "Mick", qui aurait été introduit dans l'OTO alors qu'il était enfant. Il souffrirait lui aussi d'un trouble de personnalités multiples.

« Alors qu'il était enfant, Mick a été forcé d'assister à des rituels de sang où des animaux et de jeunes enfants étaient sacrifiés, et leur sang ainsi que leurs organes consommés. On ordonnait à Mick de nettoyer le sang après ces rituels. Les enfants et les bébés sacrifiés étaient des enfants des rues ou étaient pris dans des orphelinats, de manière à ce qu'on ne puisse pas les tracer et que personne ne sache ou ne se préoccupe d'eux s'ils disparaissaient », explique Reina Michaelson.

Les rituels étaient en latin et se déroulaient en différents endroits, dont la ville de Goldtown. Lors des soirées, les enfants étaient nus et la plupart des adultes portaient des masques. Les enfants qui tentaient de s'échapper étaient tout simplement éliminés.

La production de films pédophiles constituait apparemment une grosse rentrée d'argent pour ce réseau. Une fois adolescent, Mick a du recruter d'autres enfants pour le réseau.




Épilogue

Suite à ses révélations, Michaelson a commencé à connaître quelques problèmes, notamment au niveau de ses communications et de son véhicule, ainsi que diverses menaces. Ses collaborateurs ont eu les mêmes problèmes. Elle a été suivie par des véhicules du gouvernement, par des types avec des talkie-walkies...

Peu à peu, les pions du réseau ont commencé à organiser eux-mêmes l'association, et, finalement, on la lui a carrément usurpée.

Michaelson n'est pas la seule à avoir dénoncé ce type de réseaux en Australie. L'ancien porte-parole du parlement, Peter Lewis, avait pointé "le haut pourcentage" de pédophiles VIP, députés, magistrats, hauts fonctionnaires, flics... qui bénéficiaient d'une impunité quasi-totale. Il a été poursuivi pour diffamation après avoir balancé quelques noms, et a du démissionner en 2005, suite à une campagne de diffamation contre lui.

En 1999, des journalistes du Australia's Sun-Herald ont déclaré avoir vu des preuves d'abus rituels sur des enfants. Ils avaient interrogé six mères dont les enfants - qui ne se connaissaient pas - avaient vécu des abus rituels en Nouvelles Galles du Sud. Les enfants ont dit avoir été drogués et hypnotisés lors de cérémonies qui avaient lieu la nuit. Bien que les enfants aient pu identifier un certain nombre des tarés qui les violaient, il ne s'est rien passé suite à ces révélations.

En 1998, le sénateur Bill Heffernan a informé le parlement de l'omerta qui règne concernant les réseaux pédophiles à travers le monde, et a précisé, là aussi, que des magistrats, députés, membres du clergé et fonctionnaires en faisaient partie.

Deux ans avant, en 1996, c'est la députée Franca Arena qui avait accusé deux députés d'État, un juge, plusieurs chefs de la police, des avocats, des médecins et des prêtres de faire partie d'un réseau pédophile. Deux jours après ces accusations publiques, un juge de la cour suprême, David Yeldham, qui était déjà accusé d'abus sexuels sur mineurs, s'est suicidé [4].

En 1989, il y a eu l'affaire du Mornington Child Care Centre and Nursery School, dans la banlieue de Victoria. Une fillette de 4 ans qui allait à cette crèche avait raconté que Norman Shulver, qui dirigeait le centre avec sa femme Alsion, avait commis divers attouchements sur elle.

Il a nié, et l'affaire a été classée. En 1992, ça recommence: un gamin a dit à ses parents que Norman lui avait "fait pipi" dans la bouche. Un autre enfant a parlé de sodomie, et,  finalement, on s'est rendu compte que 24 enfants de ce centre avaient été violés avec des objets. Des enfants ont aussi raconté avoir été transportés en voiture dans des maisons où les adultes les déshabillaient, les photographiaient et les filmaient tout en les obligeant à des "actes sexuels", y compris scatologiques.

Certains adultes avaient des uniformes de la police.

Là aussi, la justice a pris tout son temps pour organiser un procès a minima dix ans plus tard, avec une mauvaise volonté flagrante. Les témoins ont été menacés, des pièces ont disparu - dont des vidéos des viols d'enfants par ces messieurs, que les flics ont dit n'avoir jamais reçues -, de nombreuses personnes n'ont même pas été interrogées, aucun coupable n'a été trouvé...

En 2001, à Perth, un certain Scott Gozenton, qui se revendiquait sataniste, a été inquiété parce qu'il faisait aussi partie d'un groupe pédophile. Son avocat expliqua que pas moins de 13 groupes de satanistes existaient dans la région. Gozenton lui-même avait été victime d'abus sexuels depuis ses 8 ans. Il avait identifié un certain nombre de satanistes de son groupe mais ne les a pas balancés à cause de ses craintes de représailles.

En 2008, un certain Garry Robin Ford, enseignant et membre du National Party, a été condamné pour avoir violé des garçons dans le cadre de rituels d'une certaine "Fraternité Blanche". Bon, là aussi la condamnation a été a minima, et on a soigneusement évité de rechercher les complices du pervers.

Une étude auprès de 98 travailleurs sociaux de Melbourne a montré que ceux-ci ont rapporté 153 cas d'abus rituels entre 1985 et 1995.

Depuis, en Australie comme aux États-Unis, on voit apparaître des témoignages de survivants d'abus rituels sataniques. Des gens qui parlent de programmation, de chocs traumatiques dès l'enfance, de troubles de la personnalité... Ce type d'abus remonterait au moins aux années 60 en Australie, semble-t-il, une période qui correspond à ce qu'on voit en Angleterre. Pour les États-Unis, ces pratiques sont attestées dès les années 50, avec les travaux MK Ultra.



[1] D'ailleurs, la carrière de Kennett s'est arrêtée brusquement en 2002, quand Michaelson a commencé à faire du ramdam. On peut aussi ajouter que Kennett n'a pas hésité à critiquer publiquement les homosexuels... en les comparant à des pédophiles!!! Tentative de diversion basique et trop connue.

[2] Des centaines d'enfants dans le pays ont décrit des viols commis alors qu'ils étaient à l'école ou à la crèche, souvent commis dans des tunnels, et ont décrit des scènes de viols collectifs et de sacrifices d'animaux. On a dit, grâce à Underwager ou encore Richard Garnder, que ce sont les psys qui avaient insufflé ces déclarations aux enfants. Voir, par exemple, l'affaire de la maternelle McMartin.

[3] Et l'OTO a gagné ses poursuites contre Michaelson. Le Religious and Racial Tolerance Act a été amendé en 2001, ce qui a permis à toutes les sectes possible d'être reconnues comme religion et de ne pas payer d'impôts.

[4] On a ensuite appris que Yeldham avait déjà été interpellé plusieurs fois par les flics pour des actes pédophiles.





source:
freddy  http://mk-polis2.eklablog.com/australie-comment-on-etouffe-une-affaire-de-reseau-pedophile-et-satani-a102380875




Dernière édition par invitée le Dim 3 Nov 2013 - 13:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.   Ven 25 Oct 2013 - 21:56



Dans cet article, deux groupes ont été dénoncés par des victimes d'abus rituels sataniques: l'OTO et la Fraternité Blanche.
Ces deux groupes apparaissent sur le schéma fait par Fritz Springmeier qui a exposé la hiérarchie pyramidale des loges Illuminati occultes - la branche "spirituelle" des Illuminati - qui dirigent en secret les organisations visibles (gouvernements, OTAN, Bilderberg,...).






Revenir en haut Aller en bas
invitée



Localisation : Tarn

MessageSujet: Re: AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.   Sam 2 Nov 2013 - 19:02

ABUS RITUELS ET CONTRÔLE MENTAL ET L'O.E.S.

TÉMOIGNAGE DE KRISTIN CONSTANCE











La conférence de cette semaine est la Conférence annuelle 2011 surs les abus rituels, les sociétés  secrètes et le Mind Control. Août 2011 - Connecticut.

Certains de nos objectifs sont d'aider à faire cesser les occurrences futures de l'abus rituel, d'aider les survivants de sévices rituels, de dénoncer les groupes qui ont participé à des activités illégales présumées et d'unir ceux qui travaillent pour arrêter l'abus rituel. Ce week-end, vous aurez l'occasion d'entendre de nombreux conférenciers parler de l'abus rituel, des organisations secrètes et du contrôle de l'esprit sous différents angles, montrant les liens possibles entre eux. Merci.

S'il vous plaît, soyez prudents lors de la lecture de cet exposé. Il peut être très déclencheur. Toutes les accusations sont présumées. La conférence est éducative et ne se veut pas une thérapie ni un traitement. Cette présentation a été éditée pour des raisons juridiques.

Kristin Constance possède un diplôme d'assistante sociale et de conseillère professionnelle. Elle travaille auprès d'handicapés, dont certains ont été gravement maltraités. Elle est une survivante d'abus rituels présumés maçonniques et de l'Ordre de l'Étoile Orientale (Order of the Eastern Star - O.E.S.), au sein d'une famille trans-générationnelle. Elle a suivi une thérapie pendant vingt ans. Son thème est: Présomption d'abus rituels par des Francs-Maçons et l'Ordre de l'Étoile Orientale (co-Franc-Maçonnerie) en Australie.



Mon nom est Kristin Constance et j'ai 43 ans. Je suis née en Australie. J'ai un diplôme en assistance sociale et en conseil aux professionnels, et je travaille avec des personnes handicapées. J'ai été abusée rituellement et subi du contrôle mental de 3 ans à 9 ans dans les États de l'Est de l'Australie.

L'abus rituel sévit en Australie et est au cœur d'une strate criminelle qui fabrique de pédopornographie. Des personnes appartenant à ces groupes criminels ont été poursuivies avec succès, mais les groupes eux-mêmes et les grands réseaux ne l'ont pas été [ASCA - 2006].

En Australie, les survivants sont confrontés à un certain nombre d'obstacles qui les empêchent d'assurer leur sécurité. Un ex-policier du New South Wales qui a enquêté sur les cas d'abus rituels a déclaré: « Dès que vous rencontrez quelqu'un qui est prêt à parler, et ils veulent parler, il pourrait se finir au fond du port. » [Preston - 1990]

Il y a peu d'organisations efficaces disponibles pour soutenir les survivants d'abus rituels en Australie. Il y a aussi peu de reconnaissance de l'abus rituel par la législation et les organismes gouvernementaux.

Bien que l'Australie ait reconnu l'abus rituel comme une raison légitime d'obtenir le statut de réfugié, elle ne peut se vanter que d'une poignée de poursuites judiciaires pouvant prouver le lien entre l'abus sexuel d'enfants et l'adoration de Satan. L'abus rituel inclut l'abus rituel satanique, mais ne se limita pas à ça.

En 1998, le Tribunal australien pour les Réfugiés a accordé l'asile à un survivant allemand d'abus rituels en tant que réfugié. Le tribunal a déclaré, je cite, « que le gouvernement allemand n'a pas réussi à arrêter leurs activités illégales », fin de citation. Peut-être que l'abus rituel ne sévit que dans d'autres pays...

Une enquête à Melbourne, en Australie, a identifié 153 cas de violence rituelle entre 1985 et 1995. Quatre-vingt-huit travailleurs sociaux, psychologues et conseillers ont contribué à cette enquête. [ASCA - 2006]

Trente-huit personnes d'Australie ont répondu au sondage sur les abus extrêmes [Rutz, Becker, Overkamp & Karriker - 2007]. 55% d'entre elles ont rapporté des sévices rituels et du contrôle mental. J'étais l'une d'entre elles [Abus Rituel au 21ème Siècle - 2008].

Michael Salter a écrit un chapitre de Abus Rituel au 21ème Siècle, et il vient de terminer un doctorat l'an dernier. Le titre de son travail est Témoignages d'adultes sur l'abus sexuel organisé  d'enfants en Australie. Dans son étude, il interroge 15 survivants d'abus rituels et j'étais l'une d'eux. Dans l'interview qu'il a menée, je décris plus en détail le procédé de programmation par la couleur sous un pseudonyme.

J'ai interrogé une psychologue réputée en Australie, qui a travaillé avec des survivants sur une période de vingt ans. Elle a vu une vingtaine de patients qui disent avoir été abusés rituellement et contrôlés mentalement. Sur ces vingt survivants, deux d'entre eux deux auraient été abusés par des Francs-Maçons.

Mon grand-père était un maçon du 33ème degré qui appartenait à plusieurs loges maçonniques. Lui et ma grand-mère ont fondé une loge de l'Ordre de l'Étoile d'Orient dans la banlieue de Sydney.
J'ai été en thérapie pendant 20 ans maintenant - seize avec mon thérapeute actuel. La partie la plus difficile de mon rétablissement a été de guérir d'un programme de clivage gauche/droite par la  couleur qui me dissocie régulièrement.

J'ai commencé à avoir des problèmes importants avec ma mémoire pendant ma deuxième année d'études d'infirmière, quand j'avais 18 ans et je n'ai pas pu passer mes examens. J'ai commencé à me souvenir d'inceste quand j'avais 24 ans, et d'abus rituel et de contrôle mental peu de temps après.

J'ai été hospitalisée à trois reprises. Lors de ma première hospitalisation dans le service psychiatrique de l'un des grands hôpitaux d'enseignement de la côte ouest de l'Australie, j'ai été diagnostiquée avoir une brève psychose réactionnelle, une hypothyroïdie de Hashimoto et un EEG anormal, indicatif d'épilepsie du lobe temporal. J'avais oublié de manger ou de boire ce jour-là, et je ne pouvais pas arrêter de pleurer... et je me rendis moi-même à l'hôpital.

Mon premier psychiatre m'a diagnostiquée de Trouble de la Personnalité Borderline, mais elle a rapidement changé cela en un Trouble Dissociatif de l'Identité (DID), quand les "alters" (autres personalités) se sont manifestés.

Peu de temps après le diagnostic, j'ai tenté de me suicider dans un parc en face d'un bâtiment maçonnique. J'ai survécu à la prise de trois flacons de comprimés. J'ai avalé un flacon d'anti-anxyolitiques, une boite d'anti-dépresseurs et un flacon d'anti-psychotiques. Je n'ai même pas dormi.

Je me considère chanceuse parce que ma famille a déménagé de la Côte Est à la Côte Ouest de l'Australie quand j'avais 9 ans, et, par conséquent, l'abus rituel par les membres de la secte s'est arrêté. D'autres types de mauvais traitements ont continué, mais je ne fus plus emmenée au milieu de la nuit pour assister à des rituels.

Ma sœur, qui a sept ans de plus que moi, a aussi des souvenirs d'abus rituels. Un jour, quand j'avais 26 ans, elle m'a demandé si je me souvenais des chambres souterraines. Je lui ai répondu « Oui ». Elle a ensuite demandé si je me souvenais des enfants qui criaient. J'ai dit: « Non, mais je sais qu'ils étaient là, dans les autres pièces. ». Ma sœur n'a pas autant de souvenirs que moi, mais je suis sûr qu'elle a beaucoup plus de séquelles que moi. Elle n'a pas quitté la côte Est de l'Australie avant l'âge de 16 ans.

Ma sœur pense qu'elle est passée par un procédé que les scientologues appellent P.D.H. ou "douleur/drogue/hypnose". Elle pense que certaines organisations utilisent la technique d'utilisation de la douleur et de médicaments, accompagnés de suggestions hypnotiques. Ces suggestions ou des commandes sont également connus comme "implants". Les scientologues ont décrit ce procédé dès les années 1950 (Science of Survival - 1951).

Quand ma sœur a eu des séances avec le Moniteur de Réponse Galvanique de la Peau, ou E mètre, que les scientologues utilisent, elle a obtenu des lectures suggérant qu'elle a été soumise à de l'hypnose dans son passé. Le Moniteur de Réponse de la Peau est essentiellement une machine de bio-feedback qui donne un feedback instantané de l'état de relaxation et des réactions émotionnelles immédiates d'un patient.

Juste avant de venir à la conférence, ma sœur a dit qu'elle avait lu positif sur le compteur du E meter souvenir d'avoir été violée sur un autel, ayant un traitement de choc électrique, voir les hommes en robes noires et forcé à boire du sang et manger des excréments humains.
Je considère également que j'ai de la chance car il ya 17 ans quand j'ai confronté ma mère et le père de l'abus rituel, ma mère a dit qu'elle n'était pas impliqué dans cela, mais voici la valise de l'attirail maçonnique de votre grand-père. Elle a présenté ses excuses pour ne pas être une bonne mère pour moi. Je pense que c'est la reconnaissance la plus proche de l'abus je vais obtenir.
Cette valise a confirmé tellement pour moi. Il a des copies de mots de passe, des signaux manuels et des informations de rituel pour les francs-maçons avec des tabliers, des bijoux et médailles que ma grand-mère et grand-père portaient lors des réunions. Je m'étais souvenu aux couleurs de l'étoile et mes autels coïncidé avec les pointes de l'étoile. Je me sentais comme si j'avais trouvé la clé. Sur l'ordre de l'emblème étoile orientale, le rouge est sur le point en haut à gauche de l'étoile et le bleu est le point en haut à droite. Dans mon esprit, Red eu le contrôle de la partie gauche du corps et Bleu eu le contrôle de la partie droite du corps. L'emblème a été trouvé sur l'attirail qui pourraient être trouvés partout dans la maison de mon grand-père.
J'ai intégré 26 personnalités au cours de mes années en thérapie et je n'ai plus que deux qui sont tenaces et demande plus de réponses avant qu'ils intègrent. J'ai intégré autels des animaux qui étaient pour la plupart des chats et des tigres. Mes autels des animaux m'ont aidé à survivre à la vie de base et des situations de mort. Mes tigres m'ont soutenu au cours de la famine et de l'emprisonnement. Mon scission rouge gauche a pris toutes les douleurs. Mon clivage droite bleu a été forte et a continué à se renforcer.
J'ai encore beaucoup de questions sans réponse au sujet de ma abus et donc mon besoin de voyager pour trouver plus d'informations. Au plus fort de mon handicap, je ne pouvais pas travailler plus de dix ans, mais maintenant je travaille à plein temps dans le domaine du handicap.
Je me souviens être dans des cages, des chocs électriques, étant coupées, violées, photographié, drogué, hypnotisé, affamés, privés de lumière, battu, privé d'oxygène, et privé de sommeil. J'ai été mis dans des cercueils avec des araignées. J'ai participé à des rituels à l'intérieur des salles et dans les milieux de brousse extérieur. J'ai été lié à des autels. J'ai participé à des naissances et décès simulés. Je me souviens des trappes dans les salles et d'être pris de nombreuses fois dans le milieu de la nuit pour assister à des rituels.
J'ai été coupé, piqué et percé pour la saignée, pour être utilisé dans les rituels. J'ai subi des dommages de type quatre des mutilations génitales féminines qui est le moins type de dommage qui peut être soutenue selon l'Organisation mondiale de la Santé.
La programmation couleur que j'ai vécu a eu lieu dans des chambres souterraines. Chaque chambre a une couleur différente et programmation différente a été perpétré en eux. Couleurs semblaient correspondre aux points de l'étoile orientale. Bleu, jaune, blanc, vert, rouge et noir au milieu.
La chambre avait une lumière rouge, une civière, une table pleine d'instruments de torture et des équipements de choc électrique. Le côté droit de mon corps était couvert tandis expériences avec l'électricité ont eu lieu sur le côté gauche de mon corps. Électrodes ont été placées sur mes articulations et des douleurs invalidantes produit que je ressens à ce jour. Ma tête était libre en chuchotant des choses dans mon entend et les décharges électriques ont été appliquées à chaque temple, c'était comment Rouge a été créé et renforcé
Une femme m'a posé des questions de programmation et peu importe comment je répondis que j'étais toujours tort. Je dissociées de nombreuses fois. Rouge et ses autels semblent être le travail de terrain pour une victime sexuelle qui peut être passive à la douleur en toute circonstance. Elle a toléré beaucoup de rituels de sang et des viols et se sent plus de ma douleur.
Dans la chambre bleue, il y avait une lumière bleue, une civière, équipement de choc électrique, des seaux et un évier. Le côté gauche du corps était couvert et le côté droit du corps a reçu des décharges électriques. Les chocs ont été appliquées à mes muscles et je me sentais souvent plus fort après ces séances. Bleu semblait être une personnalité créée d'obéir aux ordres et de se sentir aucune douleur. Elle peut être très en colère et agressif et fera tout ce qu'il faut pour survivre.
Je me sens souvent programmées comme ces deux couleurs et ma soeur se sent plus programmé en blanc. Je ne comprends pas ce qu'ils essayaient d'atteindre avec une répartition de couleur gauche / droite et rouge / bleu, mais j'espère trouver plus de réponses. J'ai pris conscience de la division rouge / bleu au début de ma thérapie il y a près de vingt ans. Comme je suis devenu plus conscient co-grâce à la thérapie, je suis venu à comprendre comment ils contrôlaient chaque côté du corps.
J'ai étudié cinq sources d'information des survivants qui ont été programmés couleur. Il y a de fortes similitudes entre les couleurs. Bleu est décrit comme protecteur, ne pas ressentir la douleur, ne pas se blesser, fort et parfois militaire. Rouge est décrit comme victimes d'abus sexuels, en participant à des rituels de sang et utilisée comme esclave sexuelle (Svali, 1996).
Je ne sais pas si tout le monde je crois a été programmé par les maçons reçoit ce type de base de travail au sol couleur. Je soupçonne que, selon le type de personnalité, certaines couleurs sont accentuées et ont travaillé sur. Peut-être l'ordre de naissance a une influence sur quelle couleur est accentuée. Je ne comprends pas ce qu'ils essayaient de faire ou de ce qu'ils essayaient de créer. J'ai tendance à me demander ce que leur plan directeur était censé être.
Expériences Red douleur de ma cheville gauche, genou, hanche, coude, les oreilles et les yeux et le lobe temporal gauche. Lorsque j'ai été déclenchée je me retrouve recroquevillée en face de l'appareil de chauffage, de mon côté gauche dans la douleur. Je ressens mon côté droit Bleu comme affectée par la violence.
Je n'ai pas autant de cauchemars que je faisais, mais j'ai encore des problèmes de sommeil. Je n'ai pas été en mesure de soutenir de nombreuses relations, mais je suis fier d'un cercle toujours croissant d'amis. Je n'ai jamais voulu des enfants. Je me suis toujours demandé pourquoi les gens veulent mettre des enfants au monde. Je suppose que tous les enfants seraient touchés et j'ai choisi de ne pas en avoir.
Les méthodes qui m'ont le plus aidé dans ma guérison comprennent Gestalt-thérapie, massage, et l'exercice. Je fais beaucoup de marche et la formation croisée pour le moment, afin que les deux côtés de mon cerveau peut apprendre à travailler ensemble. Il semble un très long processus pour mes deux hémisphères gauche et droit d'apprendre à communiquer et coordonner ensemble. Le côté gauche de mon corps a subi beaucoup de blessures. Mon cerveau semble prêt à sacrifier le côté gauche de moi pour ma survie ultime.
Je crois que la violence rituelle arrêté lorsque ma famille a déménagé de l'autre côté de l'Australie, mais je crois que l'inceste et les abus se sont poursuivies jusqu'à ce que je suis partie de la maison quand j'avais 18 ans. Ma mère continue à vivre dans le déni, même si elle va répondre à mes questions quand elle le peut.
Aujourd'hui, je continue à travailler en tant que travailleur de soutien aux personnes handicapées et ma thérapie touche à sa fin. Je suis venu à la conclusion que je ne peut jamais être pleinement intégrée mais co-conscience m'a aidé à atteindre de nombreux objectifs que je n'aurais jamais cru possible, comme assister à cette conférence. Ma plus grande réalisation a été la survie pure et tout ce qui se passe maintenant est un bonus.
Merci d'avoir écouté mon histoire et je vais maintenant vous montrer quelques diapositives. Certains de ces lames peuvent être déclenchaient donc s'il vous plaît prendre soin de vous. Les premières diapositives sont quelques-uns des objets et documents de la valise infâme dont j'ai hérité et les diapositives montrerai plus tard ma représentation des chambres souterraines que la violence a eu lieu en
Je ne sais pas comment ces groupes ont découvert ces techniques de torture et je ne sais pas comment ils sont arrivés en Australie. Si quelqu'un a eu des expériences similaires, je serais heureux de vous entendre.









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.   Aujourd'hui à 0:09

Revenir en haut Aller en bas
 
AUSTRALIE : ABUS RITUELS SATANIQUES - L'O.T.O. ET L'O.E.S.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRANSITION ET ARCHE :: PLAN DE NOS PRÉDATEURS :: Contrôle mental :: Réseau mondial d'enlèvements, viols, tortures et sacrifices d'enfants-
Sauter vers: